Nous avons 1131 invités et 52 inscrits en ligne

A la découverte des vins oranges

  • Messages : 24
  • Remerciements reçus 0

Amateur de Sainte-Hune a répondu au sujet : Re: Explicatif DES VINS ORANGE DU DOMAINE BANNWARTH ALSACE

Bonjour

Suite au sympathique mail de whogshrog 43 en copie après ma réponse

je n' ai pas compris les réactions négatives: il suffisait d' expliquer le pourquoi à un nouveau membre qui ne connait pas encore tous vos usages ...

Voilà ma réponse à whogshrog ci dessous

Merci vivement de ton mail

Je confirme que : je ne suis pas de la famille Bannwarth - ni amis

Avant la lecture de l' article sur les vins Orange de Juillet et aôut 2014 dans la revue du vin de France.... Je ne savais pas , mais alors pas du tout

que le vin Orange existait ni en Georgie - ni autre pays ... Inconnu au bataillon .....................

Nouveau membre et enthousiasmé sans doute au delà de ce qui m ' est habituel par mes dégustations et découvertes car je suis curieux ..., j' ai

communiqué dans le souçi de partager et d' échanger sur le sujet..... sans connaître les usages de LPV ou je suis inscrit depuis peu

Je comprends bien la teneur de ton mail qui éclaire ma lanterne et je t ' en remercie
Cordialement

Si tu passes en Alsace , tu es le bienvenu


2°le mail de whogshrog 43 ci - dessous

whogshrog43
Re: Les vins orange
jeudi 30 octobre 2014 21:18:51 avatar IP: Adresse IP enregistrée
Membre depuis : 6 ans
Publications: 3 031
Bonsoir Christian,

je vais te traduire ce que sous entende les autres çà sera plus simple winking smiley

Comme touts tes messages portent sur le même domaine quasi pas connu sur LPV et que il n'y a pas de présentation précise sur qui tu es dans tes post, ils te soupçonnent d'avoir un rapport avec le Domaine Bannwarth (genre tu y bosses ou c ta famille...).

Donc soit c'est le cas et le mieux c'est de ne pas avancer masqué les Domaines ont droit de citer ici sous certaines conditions tu ne las peut-être pas fait exprès tout simplement mais du coup tes derniers posts mettent un peu le doute...

Bonne soirée smileys with beer

PS : j'étais parti pour faire çà en PV mais impossible de t'en envoyer un tu n'y as pas droit...

Amicalement.
Nico
#121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5727
  • Remerciements reçus 585

Jean-Bernard a répondu au sujet : Re: Les vins orange

Il y a effectivement une messagerie pour joindre les membres en privé sur LPV, mais tu n'y a pas encore accès. (Il faut avoir posté quelques messages pour y avoir droit).
Les messages que tu as reproduit nous avons pu tous les lire.

:)-D

JB
#122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 24
  • Remerciements reçus 0

Amateur de Sainte-Hune a répondu au sujet : Re: Les vins orange

Merci
de ta sympathique réponse
Ce site demande un mode d 'emploi..... dur pour le débutant ...
Je vais déguster encore un seul verre du vin ouvert ce soir

"Domaine de l' île de Porquerolles rouge 2011 Domaine Le Ber récoltant
80 % de syrah + 20 % de grenache donnant un vin souple ,au nez net reconnaissable de la syrah ,de style digeste sans aucune lourdeur tannique
Un vin plaisir respectant les bons Côtes de Provence ...

Bonne fin de soirée
Christian
#123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 24
  • Remerciements reçus 0

Amateur de Sainte-Hune a répondu au sujet : Re: Les vins orange

Une réponse sympathique fait plaisir après" ce que j' ai pris en " de certains croyant que j' étais partisan ami ou famille du domaine Bannwarth
alors que je suis un amateur de longue date , enthousiasmé par une dégustation différente ....
Cordiales salutations
Christian
#124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 307
  • Remerciements reçus 0

Eric C a répondu au sujet : Re: Les vins orange

Eric B écrivait:
> pour moi sans amphores , ce n'est pas du vin
> orange

>
> Ce qui différencie un vin blanc d'un vin rouge,
> c'est que dans le premier cas les peaux ont macéré
> durant la fermentation pour apporter la couleur au
> vin (car dans 99 % des cas, le jus d'un raisin
> rouge... est blanc)
>
> Un vin orange est un raisin blanc dont les peaux
> ont macéré durant la fermentation. Le contenant
> (amphore, foudre ou cuve) n'a pas une importance
> primordiale dans la couleur finale obtenue. C'est
> pour cela que l'on peut faire du vin orange dans
> un autre contenant qu'une amphore, quoique tu en
> penses.

Bruno Schueller en fait aussi en Alsace ... (Pinot Gris "Pigé")

Eric C.
#125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 467
  • Remerciements reçus 1

bobfutur a répondu au sujet : CR:Radikon - Oslavje 2004

CR:Radikon - Oslavje 2004

Voilà un vin qui parait immortel: sans aucun soufre (mentionné sur la bouteille), bouteille trouvée chez un tout petit caviste de Sicile, exposée à tout vent en haut d'une étagère; le genre de bouteille que l'on voit souvent là-bas: + pour décorer que pour être vendue... Lorsqu'il s'agît d'un vin "courant" (aïe), on passe son chemin (que cela soit un Cerasuolo de COS d'une dizaine d'année, ou un pinot noir de Franz Haas du même âge, on se doute que le vin est mort), mais là, le jeu en vaut la chandelle...

Bon, après cette intro que seul les voyageurs de la Botte auront compris, le vin:

Bouteille d'un litre, bouchon minuscule (jamais vu un diamètre aussi petit)
Assemblage de pinot gris, sauvignon et chardonnay. Macération pelliculaire de + de 2 mois, puis élevage en foudre pour 36 mois.

Robe tirant sur le cuivre, turbidité importante.
Nez explosif, très ouvert: fruits secs, gingembre, mirabelle, avec une (petite) touche volatile. Aucune trace d'oxydation
En bouche, c'est très énergique, avec une trame tannique enveloppante, salivante. L'aromatique est très complexe, mêlant des notes propres aux vins blancs âgés, avec des arômes plus inédits de chocolat noir et de prune noire. la persistance revient sur des notes de gingembre, d'anis, d'abricot sec.
C'est tout simplement bluffant: autant d'arômes, sans aller dans la saturation; la fraîcheur est là, sans qu'on l'ait cherchée (vin servi à 15 °c, comme conseillé sur l'étiquette). Pas de sensation alcooleuse, comme j'ai pu la ressentir dans d'autres vins oranges de qualité.
Le prototype du vin orange réussi, et accessible... Mais comment font-ils... ?

Paul
#126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83278
  • Remerciements reçus 8865

oliv a répondu au sujet : Re: Les vins orange

Vin orange
Attention, le vin «orange» pourrait vous faire oublier le rosé !

www.slate.fr/story/1...
#127
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 717
  • Remerciements reçus 6

psykopat a répondu au sujet : CR:Laurent Bannwarth QVEVRI Vin d'Amphore Pinot Gris 2012

CR:Laurent Bannwarth QVEVRI Vin d'Amphore Pinot Gris 2012
Robe orange, cuivrée, trouble. Nez de zeste d'orange, d'abricot, de confiture de fraise, de cacao et d'herbe fraiche.
La bouche est dense, presque tannique, légèrement amère, c'est assez frais, très minéral avec une belle persistance. Très bien

CénoSillicaphobe approuvé
www.leverasoif.com
www.australian-rarit...
Ni Dieu ni maître, même buveur....
#128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 375
  • Remerciements reçus 233

Hpesoj a répondu au sujet : Re: Les vins orange

Un article de 2014 de la RVF sur le sujet, avec notamment quelques notes de dégustation d'une sélection assez large d'oranges français :

Vins orange : L'autre planète bachique

Voilà pour la théorie, en espérant bientôt trouver une occasion de passer à la pratique (:D

Joseph
#129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 130
  • Remerciements reçus 40

jl39 a répondu au sujet : Les vins orange et leurs mariages à table

Cet aspect du sujet est rarement évoqué...
Quels types de mets réservez vous plutôt pour accompagner un vin orange?
Merci.
JL
#130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 44
  • Remerciements reçus 6

Alexandre G a répondu au sujet : Re: Les vins orange et leurs mariages à table

Cela dépend évidemment du cépage et du terroir.

Ceci dit c'est a mon sens un élément très important, car ces vins me semblent être des vins de gastronomie.

J'ai essayé des accords fromages argentins sur un vin orange argentin, Passionate Wine Via Revolucionaria Torrontes Brutal 2014 de Mathias Michelini.
Le fromage de chèvres crémeux était éteint par la puissance et l'amertume du vin, mais l'accord avec un bleu de chèvre s'est avéré intéressant sur le sel/amertume. Pas abouti donc, mais un début d'exploration qui m'a intéressé.

A suivre car je pense bien à mon retour en France faire des tests avec des plats.
#131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18407
  • Remerciements reçus 3311

Eric B a répondu au sujet : Re: Les vins orange et leurs mariages à table

En plat, un tajine.

Sinon, le plus simple, c'est du bon parmesan.

Eric
Mon blog
#132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1153
  • Remerciements reçus 246

TIMO a répondu au sujet : Re: Les vins orange et leurs mariages à table

Cela dépend évidemment du cépage et du terroir.
Edit : bien sûr!! Les essais ci-dessous c'était avec des italiens (Radikon, cépage pinot grigio, et Gravner, cépage ribolla je pense)

Les lentilles (chaudes ou froides) ça marche bien.
Les lentilles, un plat que j'adore mais je trouve souvent un peu moût avec du rouge et la texture (le grain de la graine) ne se marie pas au top du blanc.
Avec un vin orange tu as à la fois la fraicheur pour faire décoller le plat et les "tannins" pour le jeu de texture.

Sur les tartares, que je préfère perso avec des vins blancs, lorsqu'il s'agit de de viande typées : chevreuil ça marche, j'aimerais bien essayer avec du cheval, du canard.
Sur des terrines de gibier (lièvre)

Les poissons qui ont de la puissance, notamment salés ou fumés : cabillaud et sa version morue ça marche, haddock aussi. J'aimerais bien essayer avec du hareng, ça doit donner quelque chose.

En tout cas c'est les idées qui me manquent... :)-D

Timo

TIMO
#133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83278
  • Remerciements reçus 8865

oliv a répondu au sujet : Re: Les vins orange

Oeno
Au sujet des vins oranges.

www.decanter.com/win...
#134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12578
  • Remerciements reçus 172

PBAES a répondu au sujet : Les vins orange

La nouvelle couleur du vin :


www.lapresse.ca/vins...


Philippe
#135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 77
  • Remerciements reçus 0

dimondoni a répondu au sujet : Les vins orange

Pour information, David Reynaud (domaine Les Bruyères en Rhône Nord) vient de sortir un vin orange qui s'appelle l'inattendu.
100% Roussanne de ce que j'ai compris.
#136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1482
  • Remerciements reçus 2242

bibi64 a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Préambule sur mes notations :
0 = raté 1 = médiocre 2 = correct 3 = bon 4 = très bon 5 = excellent
avec des demi points, des + et des – qui permettent d’affiner le jugement et de classer les vins entre eux.


Les vins oranges étant de plus en plus répandus, notre groupe de dégustation a décidé de partir à leur découverte, en me confiant la lourde tâche d'organiser la séance.

Un vin « orange » est tout simplement un vin blanc vinifié comme un vin rouge. Le jus des raisins blancs macère avec la peau et les pépins pendant un certain temps. Le vin y gagne donc des tanins et une couleur orangée (pouvant aller jusqu’à l’ambre) qui est à l’origine de son nom, qui aurait été « décerné » par un importateur anglais du nom de David Harvey en 2004.

Cette technique de vinification, déjà utilisée en Géorgie il y a 6000 ans, a été remise au gout du jour dans les années 90 en Italie, Slovénie, Croatie. Aujourd’hui, on élabore des vins blancs de macération quasiment partout (NZ, Australie, USA, Autriche, Allemagne, toutes régions françaises).

Pour notre dégustation sur le sujet, nous avons fait une exploration « historico-géographique », en commençant par la Géorgie, berceau de la technique, puis en essayant aussi des vins de 3 autres pays (Italie, Espagne et Allemagne), avant de continuer avec des vins français. L’autre axe de dégustation était de goûter un maximum de cépages.



Voici la photo de famille de cette belle équipe européenne :



Pour cette dégustation, après lecture ou discussion avec ceux qui se sont déjà frottés aux vins oranges (notamment Olivier M. et Eric B.), j’ai décidé d’accompagner les vins de choses à grignoter pour comparer le vin seul puis accompagné.
Les bouteilles ont été ouvertes 24h à l’avance et ont été servies à 15-16°C.

CR: Okro’s Wines, Géorgie, Kisi 2016



Ce vin est issu du cépage Kisi, endémique de la région de Kakhétie en Géorgie, qui avait quasiment disparu au début des années 2000. Vin sans additif, sans soufre ajouté.

La robe est ambrée, on dirait un armagnac.
Le nez est ouvert, sur le caramel, le miel, l’abricot et des notes d’armagnac.
En bouche, l’attaque est ample. Il y a de la mâche et de la fraîcheur. Les arômes qu’on y trouve sont les herbes séchées, l’abricot, un peu de miel et de l’orange confite.
La finale est tannique avec une légère amertume, et c’est long en bouche.
Conclusion : c’est un vin ample, long, riche, expressif, avec quelques tanins mais qui ne « grattent » pas.
Note : 3,5-/5

Pas de grignotage pour accompagner ce premier vin, histoire de bien calibrer le palais.

CR: Bianco Trebez 2013, IGT Vénitie, domaine Dario Princic



Ce vin est composé de 3 cépages : 40% sauvignon, 30% chardonnay et 30% pinot gris. La macération a duré 8 jours en cuve de bois ouverte, puis a été suivie d’un élevage de 2 ans en grosses barriques. Pas de filtration et pas de soufre ajouté.

La robe est ambrée.
Le nez est ouvert et complexe, sur le foin, l’herbe fumée, le tabac, l’orange amère (petit côté triple sec), le grillé et le curry.
En bouche, c’est ample et rond, il y a une certaine suavité. Les tanins sont enrobés. L’équilibre est bon, on est sur quelque chose de digeste. Côté rétro-olfaction, on est sur quelque chose de complexe, mélangeant la pomme fraiche, le pruneau, l’orange amère et un fond d’armagnac.
La finale est légèrement tannique et saline, associée à une très belle longueur.
Conclusion : c’est un très bon vin, aimable et complexe, enrobé.
Note : 3,5/5

Nous avons testé un accord sur des accras de morue, et c’était une mauvaise idée. A l’unanimité des dégustateurs, c’est un mauvais accord, cela fait ressortir le piment des accras.

CR: Purulio Blanco 2017, domaine Torcuato Huertas



Ce vin d’Andalousie (nord de la sierra nevada) est composé de pas moins de 9 cépages : Sauvignon Blanc, Macabeo, Palomino, Chardonnay, Viognier, Albariño, Torrontés, Moscatel de Alejandría et Jerezana. La macération a duré 5 jours. L’élevage de cette cuvée se fait en partie en barriques et en partie en cuve inox. Vinification naturelle, pas d’intrant, y compris à la mise en bouteille.

La robe est dorée foncée, un peu trouble.
Le nez est ouvert, d’abord sur le cidre brut (mélange de pomme et de légère notes d’écurie), puis sur des notes d’hydromel.
En bouche, l’attaque est ample et ronde. La bouche évolue tout en souplesse et en rondeur. En retro, on est d’abord sur la pomme oxydée et le jus de viande, avant qu’arrivent de fortes notes de clou de girofle et de poivre. Il y a même un côté piquant qui accompagne la sensation poivrée. Les tanins s’affirment dans la finale très longue.
Conclusion : un beau vin complexe, rond et épicé, original (avec pourtant un nez peu engageant au départ).
Note : 3,5/5

Pour accompagner ce vin, nous avons testé un accord sur des biscuits apéritifs à l’oignon. C’est un mauvais accord car le vin s’en est trouvé écrasé.

CR: Riesling O 2015, Clemens Busch, Allemagne (Moselle)



Ce riesling est produit par Clemens Busch, qui cultive 17 ha en biodynamie sur les impressionnantes rives abruptes de la Moselle, sur des sols schisteux.



Le vin est non filtré et clairement annoncé gazeux il y a un autocollant « shake it » sur la bouteille.

La robe est dorée.
Le nez est ouvert, très floral, avec une claire dominante jacinthe pour moi (mais ça ne paraissait pas évident pour les autres..). Ensuite on trouve de la pomme un peu oxydée.
L’attaque est perlante, mais pas plus. L’aération de 24h y est sans doute pour quelque chose. La bouche n’est pas très puissante, c’est fin, léger, frais, équilibré. La retro confirme le nez, avec ce diptyque pomme/jacinthe. Finale assez courte.
Conclusion : un vin assez discret et assez simple, digeste, qui reflète élégamment ses 11°.
Note : 3/5

L’accord pour ce vin était du filet de poulet curry/coco, et c’était un bon accord : le plat relevait le vin et lui donnait de la présence.

Après cette introduction européenne au thème du vin orange, pour laquelle tous les vins ont été au minimum « bons », il nous reste à attaquer l’exploration hexagonale des vins blancs de macération. Nous commençons par la Dordogne.

CR: Bergerac, Truculence 2017, château Barouillet



Ce vin est issu de vignes de sauvignon blanc âgées de 60 ans. Après une macération pré-fermentaire de 6 jours, la fermentation et l’élevage de 10 mois ont été faits en demi-muids et en amphores de terre cuite.

La robe est jaune dorée.
Le nez est très ouvert, presque exubérant, sur la pomme au four, la tarte tatin, la rose et la fleur d’oranger.
L’attaque est ample et ronde. La rondeur est apportée par une légère sucrosité, tandis qu’ne belle fraîcheur trame l’ensemble. Les arômes d’abricot et de rose (ça évoque un viognier) répondent à un côté plus pâtissier de pomme cuite et vanille. La finale est longue et aromatique.
Conclusion : c’est rond, bon, très expressif.
Note : 3,5-/5

Le grignotage d’accompagnement pour ce vin était constitué des gougères au comté, ce qui a bien fonctionné.

CR: I’ve got the blouge 2017, domaine de La Grange aux Belles



Ce domaine de 15 ha situé dans l’aire d’AOC Coteaux de l’Aubance a été créé en 2004 par Marc Houtin. Il est cultivé en biodynamie depuis 2008.
Ce vin est composé de 80% de chardonnay et 20% de chenin.

La robe de couleur vieil or est légèrement trouble.
Le nez est ouvert, sur l’anis, la pomme et même une touche d’aneth.
L’attaque est souple et ronde. La rondeur perdure, mais le vin prend de l’ampleur avec le temps, en même temps que des petits tanins se font ressentir. La retro confirme le nez, avec l’anis, la pomme, et l’aneth, mais aussi des notes de pêche. En finale, ca se complexifie avec des notes de prune et fleur d’oranger. L’ensemble est de belle longueur.
Conclusion : c’est bon, mais ça m’a moins parlé que les vins précédents.
Note : 3/5

En accompagnement nous avons essayé des copeaux de parmesan, et c’est un accord correct, sans plus.

CR: Orange Voilée 2017, domaine Mas del Périé



Ce domaine de 20 ha situé dans l’aire d’AOC Cahors a été créé en 2006 par Fabien Jouves. Le domaine est cultivé en biodynamie depuis 2011. L’encépagement est de 18 ha de malbec et 2 ha de chenin.
Ce vin issu de vignes de chenin âgées de 10 ans. La macération a duré un an sous marc en amphore de 200 L. Cette étape a servi d’élevage par la même occasion. Pas de collage ni de filtrage avant la mise en bouteille.

La robe de couleur jaune orangée est trouble.
Le nez est ouvert, l’abricot sec, le pruneau, la cassonade (caramel qui aurait un peu cramé).
L’attaque est ample et ronde. La bouche présente une belle mâche et une belle fraîcheur. La retro nous amène des notes de tarte tatin, de fruits confits, de coing et de foin. La finale de belle longueur est ronde et aromatique
Conclusion : c’est très bon, complexe, ample et frais.
Note : 4-/5

En accompagnement nous avons essayé de l’ossau iraty (un peu de local, quand même !), et ça a bien fonctionné.

CR: A fleur de peau 2017, domaine Le Clos du Gravillas



Ce domaine de 8,5 ha situé dans l’aire d’AOC Minervois a été créé en 1996 Nicole et John Bojanowski. 15 cépages différents sont cultivés en bio: Carignan, Syrah, Grenaches blanc, gris et noir, Muscat Petits Grains, Terret gris, Cabernet Sauvignon, Cinsault, Mourvèdre, Counoise, Maccabeu, Roussane, Viognier et Terret noir.
La macération du muscat blanc qui compose ce vin a duré 2 semaines.

La robe est jaune dorée assez léger.
Le nez est ouvert, avec des notes muscatées (c’est le premier vin où le cépage semble s’annoncer de façon claire) à dominante fleur d’oranger.
La bouche est souple et fraîche, avec une belle tension et de la mâche. La retro est dominé par la fleur d’oranger avec aussi un côté noix fraîche. Belle longueur.
Conclusion : c’est bon, civilisé et muscaté.
Note : 3+/5

En accompagnement nous avons essayé de la pizza chèvre/miel/noix, ce fut honnête.

CR: Mémé Jeanne 2016, domaine Fons Sanatis



Ce domaine de 7 ha est situé dans l’Hérault.
Ce vin blanc de macération est issu de petit manseng, qui se retrouve donc loin de son terroir de prédilection qu’est le jurançonnais.

La robe est ambrée.
Le nez est très ouvert, sur des notes de résine et de poivre, avec aussi un léger pruneau.
L’attaque est ample et fraîche. La bouche est ample et bien équilibrée mais avec une très grosse charge tannique. La retro confirme le nez avec un net duo résine /poivre. Très long en bouche.
Conclusion : c’est un vin puissant, très tannique, qui doit être absolument accompagné pour être apprécié.
Note : 3/5

En accompagnement nous avons essayé un cake chèvre / tomate / courgette. C’est un accord correct mais ça n’assouplit pas les tanins et les notes poivrées continuent à dominer. Ayant gardé le fond de bouteille, je l’ai essayé tout au long de la semaine sur divers mets, et c’est finalement sur des crudités (carotte et choux-fleur) à l’aïoli que j’ai trouvé le répondant adéquat.

Cette séance de découverte s’est bien passée. Les ressentis des participants ont été variés, mais globalement aucun vin ne nous a ébloui ni, au contraire, rebuté.

J’ai demandé à chaque participant de citer ses 2 vins préférés de la soirée. Voici le classement:

1er (8 citations): Purulio blanco L2/2017
2e (5 citations): Orange voilée 2017
3e (4 citations): Bianco Trebez 2013
4e (2 citations): Kisi 2016
5e ex aequo (1 citation): Riesling O 2015 ; Truculence 2017; Mémé Jeanne lot 20.16
8e ex aequo (0 citation): I’ve got the blouge 2017 ; A fleur de peau 2017

Merci de m'avoir lu,
Bibi
#137
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, toubi, Gildas, Eric B, Gibus, bertou, podyak, chrisdu74, jl39, lutembi, Go6s, LADIDE78, Cédric42120, tomy63, sebus, Med, jd-krasaki, Pouet, DaGau, faka, éricH, Kiravi, supagweg

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 884

hyllos a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

J’en ai goûté plusieurs de la liste... et bien d’autres et ma conclusion temporaire c’est que le vin orange n’apporte pas grand chose de positif. J’ai parfois eu des nez superbes, totalement déconnecté de bouches à la limite de la nullité.

J’attends encore de rencontrer un vin qui me prouve que cette démarche peut conduire à produire une belle quille.
#138
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jeiss

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18407
  • Remerciements reçus 3311

Eric B a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Même si j'en vends une quantité assez impressionnante, mon impression est proche des vôtres. Je cherche encore le vin orange qui va m'éblouir. Et il est probable que je ne le trouve jamais, car ce n'est sans doute pas pas une bonne idée que de laisser macérer la peau des blancs.

Ca pouvait se comprendre il y a plusieurs milliers d'années car il n'y avait ni sulfites, ni bouteille, ni bouchon en liège. Augmenter la teneur des vins blancs en composés anti-oxydants était une bonne idée. Ce n'est sûrement pas par hasard que de type de vin est réapparu chez des producteurs d'obédience "nature" qui voulaient n'avoir que du raisin dans la bouteille.

L'œnologie est sûrement allée parfois trop loin dans l'interventionnisme, ce qui explique ce mouvement de balancier : un retour à un "autrefois idéal" qui n'a jamais existé. Hélas, nos goûts ont été "pervertis" par des blancs purs, d'une grande finesse, exaltant les cépages dont ils sont issus. Et il est difficile de prendre son pied avec ces vins de la préhistoire œnologique.

Je les vois comme un témoignage de ce qui pouvait se faire autrefois – à ce titre, ils sont intéressants et méritent d'être découverts – mais certainement pas comme une alternative crédible à nos blancs actuels.

PS :je précise que j'ai sélectionné pour Bibi les vins que je considérais comme les plus abordables du genre, mais il existe des vins oranges qui frôlent l'abominable et dont vous ne boiriez pas plus d'un demie gorgée (recrachée et suivie d'un grand verre d'eau)

Eric
Mon blog
#139
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, legui, hyllos, jean-luc javaux, Damien72, pierrat, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 876
  • Remerciements reçus 203

lutembi a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Hello,

Une petite question pour les plus spécialistes : Comment se comportent ces vins au vieillissement ? Les tanins s'assouplissent-ils à l'instar des rouges?
De mon côté, je n'ai, je crois, bu que de jeunes vins oranges, et je dois dire que si leur côté OVNI m'accroche au départ, je n'y prend pas un plaisir fou sur la longueur, en particulier à cause d'une certaine impression de dissociation. Mais peut-être tout cela se patine-t-il avec le temps ? Qu'en est-il avec 10 ans de garde ?
#140
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18407
  • Remerciements reçus 3311

Eric B a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Pour l'instant, on n'a pas assez de recul. Il y a 10 ans, il n'y avait quasiment pas de vin orange en Europe, hormis dans le nord-est de l'Italie. Le temps va peut-être polir un peu la matière. Mais je ne sais pas ce que ça donner dans l'aromatique, assez déconcertante en jeunesse.

Eric
Mon blog
#141
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lutembi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 524
  • Remerciements reçus 358

Med a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Pour Noël, j'ai servi à ma famille I’ve got the blouge 2017 sur le fromage (en particulier un magnifique vieux gouda) histoire de découvrir aussi ce type de vin.
Et bien je ne me retrouve pas du tout dans ton commentaire Bibi ::oups:: : à part de vagues notes fermentaires, il n'y avait pas grand chose d'autre au nez (même après aération) et la bouche était d'une platitude désolante (je m'attendais au moins à quelques tanins). Tout le monde a trouvé ça complètement naze et je tairai les commentaires quand je leur ai annoncé le prix : 22€...



Ceci dit il peut effectivement y avoir des trucs intéressants : j'ai goûté l'Idée Rousse (9,50€ !) du Grand Arc vendredi dernier au SVI de Bordeaux et c'était pas mal du tout !

Médéric
#142
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 286
  • Remerciements reçus 321

Jeiss a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Bonjour,

Belle dégustation, ce sont des vins que l'on retrouve encore peu dans les CRs des lpviens.

Je rejoins cependant l'avis de HYLLOS, beaucoup de vins oranges que j'ai goûté (à pondérer par le fait que j'en ai qu'une quinzaine à mon actif) avaient un nez d'une très belle intensité et complexité (ou à l'inverse fermentaires voire muets), mais la bouche est toujours restée limitée en terme de plaisir. Ils se présentaient souvent "mous" en bouche, même si certains étaient à base de cépages réputés pour leur acidité et leur fraîcheur (riesling / chenin). Ce caractère "mou" n'étant pas aidé par les tannins qui étaient pour certains carrément accrocheurs.

Très belle expérience avec un Gewurztraminer alsacien cependant, explosif et avec une acidité suffisante en bouche pour donner de la dynamique au vin, mais cela reste la seule exception.

Je me questionne beaucoup sur l'engouement des vins oranges notamment dans les pays comme les Etats-Unis où ils semblent bien plus goûtés et appréciés qu'en France. L'équilibre de ces vins reste pour moi un mystère, ou peut-être ne sont-ils pas du tout à mon goût.
Les vinifications me semblent aussi assez approximatives, ne facilitant pas la maîtrise de l'équilibre du vin. Beaucoup de vignerons vinifient en orange de manière assez expérimentale : en Alsace il est de plus en plus fréquent de voir des VO chez les domaines, mais toujours dans des quantités limitées avec un esprit de produit de niche. En plus, presque toutes ces cuvées sont apparues il y a 4-5 ans, la plupart moins. J'ai l'impression que les vignerons manquent encore un peu de recul sur ce type de vins.

Bien évidemment cet avis n'engage que moi et ma maigre expérience, l'essentiel est que vous ayez pris du plaisir avec ces vins ce qui semble être le cas.

Jeiss
#143
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 115

Michou a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Quelle était la température de service des vins ?
J'ai goûté pas mal de vins géorgiens et j'ai souvent plus apprécié le vin autour de 13/14, comme les vins rouges, plutôt qu'autour de 10. La bouche avait plus de matière et d'arômatique.
Ceci étant dit, je vous rejoins un peu sur les émotions. Il y a un style vin orange, c'est souvent bon mais je n'ai pas encore trouvé le grand vin.

Exception intéressante: Mathieu Deiss, au vignoble du rêveur, produit des assemblages de blanc et de vin orange en riesling et gewurz notamment. Ca donne de beaux vins avec de l'allonge, des épices et cette trame du vin orange. Il faudrait pouvoir déguster les deux vins séparément puis en assemblage pour bien juger de l'apport de chacun mais ça pourrait être une piste intéressante.

Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
#144
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1482
  • Remerciements reçus 2242

bibi64 a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Michou écrit: Quelle était la température de service des vins ?

bibi64 écrit: Les bouteilles ont été ouvertes 24h à l’avance et ont été servies à 15-16°C.

#145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 320
  • Remerciements reçus 115

Michou a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

bibi64 écrit:

Michou écrit: Quelle était la température de service des vins ?

bibi64 écrit: Les bouteilles ont été ouvertes 24h à l’avance et ont été servies à 15-16°C.


Au temps pour moi. Merci.

Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
#146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1219
  • Remerciements reçus 267

bulgalsa a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Eric B écrit: Même si j'en vends une quantité assez impressionnante, mon impression est proche des vôtres. Je cherche encore le vin orange qui va m'éblouir. Et il est probable que je ne le trouve jamais, car ce n'est sans doute pas pas une bonne idée que de laisser macérer la peau des blancs.

Ca pouvait se comprendre il y a plusieurs milliers d'années car il n'y avait ni sulfites, ni bouteille, ni bouchon en liège. Augmenter la teneur des vins blancs en composés anti-oxydants était une bonne idée. Ce n'est sûrement pas par hasard que de type de vin est réapparu chez des producteurs d'obédience "nature" qui voulaient n'avoir que du raisin dans la bouteille.

L'œnologie est sûrement allée parfois trop loin dans l'interventionnisme, ce qui explique ce mouvement de balancier : un retour à un "autrefois idéal" qui n'a jamais existé. Hélas, nos goûts ont été "pervertis" par des blancs purs, d'une grande finesse, exaltant les cépages dont ils sont issus. Et il est difficile de prendre son pied avec ces vins de la préhistoire œnologique.

Je les vois comme un témoignage de ce qui pouvait se faire autrefois – à ce titre, ils sont intéressants et méritent d'être découverts – mais certainement pas comme une alternative crédible à nos blancs actuels.

PS :je précise que j'ai sélectionné pour Bibi les vins que je considérais comme les plus abordables du genre, mais il existe des vins oranges qui frôlent l'abominable et dont vous ne boiriez pas plus d'un demie gorgée (recrachée et suivie d'un grand verre d'eau)


Eric,

As-tu fait Sciences-Po ?

Parce que synthétiser en 5 paragraphes une réponse aussi parfaite et exhaustive sur ce sujet que je viens de découvrir, je dis bravo et respect!

Et en plus, cette réponse suscite en moi de l’intérêt pour découvrir au moins une fois ces fameux vins oranges.


Luc
#147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18407
  • Remerciements reçus 3311

Eric B a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Eric, as-tu fait Sciences-Po ?

Si je l'ai fait, c'est à l'insu de mon plein gré :whistle:

Disons que ça fait partie de mon travail d'écrire sur le vin depuis plus de 10 ans. Ça finit par laisser des traces...

Je pense qu'effectivement, beaucoup de personnes n'en achètent qu'une seule fois, car elles sont curieuses de savoir à quoi ressemblent ces vins dont on parle de plus en plus. C'est une thématique de pas mal de clubs de dégustation. Les retours, quand on en a, sont plutôt positifs, mais je n'ai jamais vu jusqu'à maintenant une commande groupée faisant suite à celle-ci. Les gens sont content d'avoir goûtés, mais n'en remplissent pas leur cave ;)

Eric
Mon blog
#148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 884

hyllos a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Michou écrit: tion intéressante: Mathieu Deiss, au vignoble du rêveur, produit des assemblages de blanc et de vin orange en riesling et gewurz notamment. Ca donne de beaux vins avec de l'allonge, des épices et cette trame du vin orange. Il faudrait pouvoir déguster les deux vins séparément puis en assemblage pour bien juger de l'apport de chacun mais ça pourrait être une piste intéressante.


J'ai goûté son Gewurztraminer. Un nez pas loin du magnifique mais j'ai trouvé ça totalement dépourvu d'intérêt en bouche. Et nul en terme d'accord. Personne ne l'a bu à table d'ailleurs. Un vin qui ne se boit pas, c'est quand même ballot :D mais ça a intéressé tout le monde. Une fois, comme le dit bien Eric.
#149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83278
  • Remerciements reçus 8865

oliv a répondu au sujet : A la découverte des vins oranges

Tribune
Pourquoi on devrait éviter d’appeler ça du « vin orange ».

www.vice.com/fr_ca/a...
#150
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64, Champ des Soeurs

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck