Nous avons 2127 invités et 70 inscrits en ligne

La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

  • Messages : 19515
  • Remerciements reçus 3041

Réponse de mgtusi sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Ca ne me viendrait pas Halliday de partir en vacances avec des bouteilles ; je consomme (solide et liquide) local. S'il n'y a pas de vin, je bois de la bière (évidemment au retour ça se voit :))
Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Ben, Nexus73
01 Mai 2021 18:29 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 18466
  • Remerciements reçus 2452

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Quand tu envoies des bouteilles, le prix c’est souvent au poids.
Jérôme Pérez
01 Mai 2021 19:04 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4270
  • Remerciements reçus 1349

Réponse de icna sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Pour moi qui suis en train de migrer d'une cave naturelle à la capacité gigantesque vers des caves à vin électrique, la forme de la bouteille (en fait surtout les spéciales qui sont plus que les autres) devient un argument d'achat (ou plutôt de non achat).
Il en va de même avec les magnums, qui ont été mon péché mignon à un moment, quelle galère dans une cave électrique !! 
Quentin
02 Mai 2021 03:43 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3567
  • Remerciements reçus 984

Réponse de didierv sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Delphinette écrit : Moralité soit on part pas en vacances
ou soit on boit de l eau

Ou on laisse femme et enfants à la maison et on "consomme" local


Bien sûr. On n'amène pas sa bière à Munich 

 

Didier
02 Mai 2021 07:40 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1242
  • Remerciements reçus 1645

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Pour moi qui suis en train de migrer d'une cave naturelle à la capacité gigantesque vers des caves à vin électrique, la forme de la bouteille (en fait surtout les spéciales qui sont plus que les autres) devient un argument d'achat (ou plutôt de non achat).
Il en va de même avec les magnums, qui ont été mon péché mignon à un moment, quelle galère dans une cave électrique !! 

Je compatis, Quentin. 
ça doit être terrible !
Coté magnums, mention spéciale pour les rieslings allemands et alsaciens. 
Jean-Paul
02 Mai 2021 08:07 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Eric B
  • Portrait de Eric B Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 18756
  • Remerciements reçus 3885

Réponse de Eric B sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Coté magnums, mention spéciale pour les rieslings allemands et alsaciens. 

C'est aussi une plaie pour les cavistes en ligne. C'est inexpédiable sauf envoi sur palettes. Aucun colis sécurisé n'est prévu pour. 
Eric
Mon blog
02 Mai 2021 08:14 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4949
  • Remerciements reçus 1036

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Ma cave est un enfer question stockage. Comme j’ai découvert Bordeaux sur le tard, j’ai surtout une dominante de Bourgogne et de Champagne. 

Le format bourguignon diffère suivant les domaines. Par exemple les Rousseau ont un angle différent des autres à l’épaule et un fut plus court ce qui rend tout empilement périlleux. À cela si on rajoute quelques Krug au profil oblong caractéristique, des Comtes Taittinger... C’est un numéro d’équilibriste. 

La perte de place et le manque d’équilibre est énorme, même tête bêche c’est compliqué.  
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, icna
02 Mai 2021 08:33 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1678
  • Remerciements reçus 2875

Réponse de bibi64 sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Si j'avais une grande cave naturelle, je lancerai une start-up de récupération de bouteilles au format foireux auprès de tous les frustrés de la cave électrique (dont je fais partie). 
Il y a un coup à jouer pour se bâtir un magnifique panel de vins réputés ou originaux  . Avis aux amateurs!

Mais bon, avec des si...
J'en reste donc à mes empilements périlleux 
02 Mai 2021 10:20 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 24
  • Remerciements reçus 17

Réponse de Nexus73 sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Mais vous avez rien compris !! C'est un complot des vignerons pour vous faire acheter toujours chez le même !!


Les magnums d'Alsace... si on a pas un frigo assez profond impossible de les faire rentrer.
Dans la catégorie bouteilles merdique, celles du château la Gardine sont pas mal. Tu es plus content de faire de la place que de boire le vin
Cela dit j'aime bien la forme, le côté vielle bouteille fabriqué à la main.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi
02 Mai 2021 10:35 #39
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84235
  • Remerciements reçus 10278

Réponse de oliv sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Tu es plus content de faire de la place que de boire le vin

02 Mai 2021 10:46 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2592
  • Remerciements reçus 259

Réponse de leguitou sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Chers LPViens,
Je suis ravi d'avoir pu libérer la parole concernant cette épineux problème qui, il faut bien le dire, nous pourri la vie ... N'ayons pas peur des mots !
J'en suis arrivé à vouloir racheter des bordeaux en quantité, même si en primeurs, les prix des 19 ont un peu chuté, la principale raison est bien évidemment la tranquillité de mes nuits : finies les nuits à ne pas dormir : et oui, le rangement de la cave est devenu la principale source de stress de tout amateur LPVien ...
Alors, de nouveau, ami vigneron, contente toi de t'éclater avec les étiquettes (de ce côté là aussi il y a du boulot) et cesse de nous faire ch... avec des formats de bouteille à la c... 

(J'ouvre un autre ras le bol avec les étiquettes foireuses ... Quand je range mes bouteilles en cave, je cache les moches, hein ... faudrait quand même pas qu'un copain tombe dessus à l'improviste ...)
Bien cordialement,
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
02 Mai 2021 10:57 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3871
  • Remerciements reçus 3754

Réponse de starbuck sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Comme disait Thierry Rolland: " Si ça gagne pas, ça débarrasse" 
Sylvain
02 Mai 2021 10:58 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2298
  • Remerciements reçus 1151

Réponse de chrisdu74 sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Par exemple les Rousseau ont un angle différent des autres à l’épaule et un fut plus court ce qui rend tout empilement périlleux. À cela si on rajoute quelques Krug au profil oblong caractéristique, des Comtes Taittinger... C’est un numéro d’équilibriste. 
La vie est dure parfois 
Chris d'U
02 Mai 2021 15:36 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2592
  • Remerciements reçus 259

Réponse de leguitou sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Ma cave est un enfer question stockage. Comme j’ai découvert Bordeaux sur le tard, j’ai surtout une dominante de Bourgogne et de Champagne. 

Le format bourguignon diffère suivant les domaines. Par exemple les Rousseau ont un angle différent des autres à l’épaule et un fut plus court ce qui rend tout empilement périlleux. À cela si on rajoute quelques Krug au profil oblong caractéristique, des Comtes Taittinger... C’est un numéro d’équilibriste. 

La perte de place et le manque d’équilibre est énorme, même tête bêche c’est compliqué.  


Ma frangine dirait que ce sont des PPR (pas Pinault Printemps La Redoute, ça c'est pour un autre fil ...) mais Petits Problèmes de Riches ;)
 
Bien cordialement,
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., enzo daviolo
02 Mai 2021 17:19 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4949
  • Remerciements reçus 1036

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Si on est allocataire faut pas être un oligarque non plus 
02 Mai 2021 17:22 #45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 36
  • Remerciements reçus 134

Réponse de Régisseur Ardhuy sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Bonjour à tous,
Je viens de parcourir (plutôt en diagonale je m'en excuse) ce matin ce fil très intéressant et je vais essayer d'apporter un témoignage, celui d'un producteur en Bourgogne, sans autre ambition que de témoigner (cela n'a pas pour ambition d'être représentatif).
Arrivé au Domaine en 2017 trois (3) formats de bouteilles étaient utilisés, chez le même fournisseur. Pour faire simple : une classique bourguignonne A) pour les régionales villages, une plus cossue B) pour les premiers crus et une type sommelière C) pour les grands crus et un des Monopoles du Domaine. 
Agitateur en a parlé : un casse-tête en interne (gestion de l'approvisionnement et des stocks, étoiles du groupe de mise en bouteille, de la laveuse, les capsules de différents diamètres, les cartons, etc.). Bref j'ai essayé de rationaliser tout cela en passant progressivement de 3 à 2 en éliminant C) (la plus lourde, la moins cohérente avec notre approche globale) puis récemment sur le millésime 2019 de 2 à 1 en éliminant A), pour je l'avoue humblement « monter en gamme ». Cette bouteille est en bague carrée, remplissage à 63 mm, diamètre de col interne en haut de la bouteille à 18,5 mm et diamètre externe de 88 mm. Avec cet unique format tout le reste de notre parcours de production est cohérent, de la mise en bouteille au carton sur la palette. J'ai écrit cohérent, pas parfait.
Le diable se situant dans les détails, et produire du vin c'est une somme de détails, j'en arrive maintenant (c'est le cas depuis le début mais j'avais d'autres chats encore plus prioritaires à fouetter avant d'en arriver là) je cherche à améliorer la préservation de notre travail jusque dans votre verre.
J'imagine que certains ici vont lever les yeux au ciel mais oui je parle du bouchon. Mais pas que, ou plutôt du bouchon, encore mieux de l'obturateur, ET de la bouteille, ou plus exactement de l'interface entre le verre et l'obturateur. Et des tolérances des verriers sur les cotes de leurs produits :
a) diamètre externe de la bouteille : 88 ± 1,6 mm
b) diamètre col interne de la bouteille au plus haut : 18,5 ± 0,5 mm
Vous aurez compris qu'ici ce sont les ± qui me rendent dingue. Pour le a) passons on s'en arrange bon an mal an mais le b) par contre... Et en fait ce ± se distingue sur toute la hauteur du col, le long du bouchon qui chez nous aujourd'hui fait 49 mm de longueur et 24 mm de diamètre (aka 49/24), ce qui est cohérent (sur le papier) avec le profil du col et le remplissage à 63 mm. 
Dans le très complexe dossier de l'oxydation prématurée des vins il n'y a pas que le bouchon l'obturateur qui compte mais bien le couple qu'il constitue avec la bouteille. L'O2 est fainéant (comme moi), il passera là où c'est le plus facile. Un traitement de surface non maîtrisé, une boucheuse mal réglée, un profil interne du col de la bouteille mal contrôlé et hop il passe à l'interface entre l'obturateur et le verre.
J'avais fait des essais en 49/25 peu concluant si ce n'est pour le porte-monnaie du fournisseur (+8,5 % de matière par rapport au 49/24 mais +30 % minimum sur la facture). L'idée était de comprimer plus le bouchon liège dans les 18,5 mm du col (en haut). 
Revenons aux ± : 18,5 ± 0,5. Imaginez ce que cela peut donner sur les qq. 63 mm pour arriver au remplissage à 750 ml ± 10 mm (oui oui vous avez bien lui : ± 10 ml). Ça peut démarrer à 19, passer par 18 et repartir vers 19, sachant que ce n'est pas 18,5 « garanti » sur toute la hauteur mais plutôt croissant, car le col n'est pas vertical !
Et c'est là que je veux en arriver (tout ça pour ça !) : pour arriver à faire tenir 750 ml dans une bouteille de disons 300 mm de haut, 88 mm de large (tout cela avec des ±), avec un remplissage à 63 mm, une certaine épaisseur de verre, et un « cul » plus ou moins prononcé, et bien la géométrie, et les procédés de production imposent certaines contraintes sur la forme de la bouteille.
Il se trouve que je réfléchis actuellement à plusieurs choses : augmenter la taille de l'obturateur, le descendre de disons 2 mm afin de positionner sur sa tête un disque de cire ET améliorer le couple obturateur / verre, TOUT en gardant une cohérence avec les autres postes de production (mise en bouteille, lavage, habillage, capsulage, cartonnage, etc. etc. etc.) : remplissage à 70 mm et diamètre de col interne à 17,5 mm, avec un profil le plus droit et maîtrisé possible (avec des points de contrôle réguliers sur les 70 mm), tout en gardant une hauteur totale de 300 mm et si possible un diamètre proche des 88 mm (pour ne pas perturber le rangement des flacons dans nos armoires, j'y pense aussi).
Croyez moi ou croyez moi pas, cela ne se trouve pas facilement sur le catalogue de nos amis verriers !
Tout cela pour dire que non je ne pense pas que le vigneron bourguignon se réveille le matin en se disant « tiens qu'est-ce que je pourrais bien inventer pour pourrir la vie des amateurs ? ». 
Cela peut expliquer pourquoi par ex. le Domaine Tollot-Beaut et Fils, dont j'apprécie les vins, à adopter cette bouteille si particulière.
Il y a bien évidemment (avouons le) parfois l'idée de se différencier des collègues, mais ce n'est en tout cas (pour le Domaine d'Ardhuy) pas la motivation première. Une bouteille sur catalogue coûte disons pour simplifier 400 € les mille. Une bouteille personnalisée coûte environ 1 000 € les mille, voire beaucoup plus si on inclut le prix du moule développé spécifiquement par le verrier. Tous les verriers n'acceptent pas de le faire d'ailleurs, il s'en faut. 
Bref, pour résumer, un format bizarre sur une bouteille c'est, parfois, le résultat d'une recherche qualitative pour le vin, au détriment aussi, parfois, de la facilité avec laquelle on peut ranger ladite bouteille dans le frigo et/ou la cave. 
P.-S. : je n'ai pas le temps de me relire excusez les fautes.
Vincent BOTTREAU Régisseur | Œnologue | Co-gérant Domaine d'Ardhuy
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: winaddict33, Jean-Bernard, Marc C, Moriendi, bibi64, Frisette, starbuck, leteckel, jd-krasaki, the_ej, LudwigMozart, Garfield, Bug, Ilroulegalet
03 Mai 2021 06:51 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 367
  • Remerciements reçus 167

Réponse de Michou sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Et si on rajoute l'idée verte qui commence à poindre avec le retour de la consigne, put.. l'usine à gaz qu'il va falloir monter pour les circuits retour à l'expéditeur.

 

C'est absolument inapplicable en l'état.
Ou disons c'est comme le mix énergétique. Ca existe déjà ( acheter des bouteilles relavées ), mais il faut accepter que celà ne pèse qu'un pouillème de %.

Les problématiques sont nombreuses:

- le visuel. Une bouteille occasion est rodée, elle est "rayée". 

- la casse. Une blle qui a pris une pigne dans sa vie risque de casser plus souvent au hasard dans sa vie suivante. Au hasard, sans choc particulier, pendant le transport et dans le carton tout en haut de la palette.....Qui assume ? Qui paye ? La gestion du risque en HACCP est déjà pas simple sur la casse en blle normale, c'est incompatible avec du relavé ( personne sous cahier des charges n'utilise de la relavée, d'ailleurs ). Ca ne passerait pas en IFS / BRC non plus, donc pour les marchés anglo saxons c'est rapé ( à moins qu'on leur expédie les fioles neuves et qu'on se garde les relavées et la casse...)

- le côté hygiène. Ca demande BEAUCOUP de flotte et de produits ( soude, etc....), le gain environnemental reste à démontrer, sans compter les flux physiques.

- la rationalisation des gammes, qui serait obligatoire. Mais comment obliger un utilisateur de packaging d'utiliser celà, sur un objet parfois cher ? Chanel emballe t'il son N5 dans un flacon recyclé de parfum Yves Rocher ? 

- Je passe sur les innombrables merdes générées en production avec des flacons qui seront un peu variables dans un même lot.

Au final, je vois bien un truc arriver à terme. Puisqu'on est au pays du pire possible sur les mesures absurdes.
Tu achètes un flacon neuf, disons à 25 cts d'€. Et tu payes une taxe additionnelle de 5 cts car c'est neuf. 
Ou bien tu achètes du relavé à 22 cts ( quand tu en trouves - disons le même modèle que la ligne au dessus ), sans taxes en plus. Et tu te démerdes avec les emmerdes générées, que le législateur aura oublié....
Les dites taxes alimenteront d'obscurs organismes inutiles, ça fera qq emplois en plus sur des branles cervelle.
Le taux de recyclé n'augmentera qu'à peine, mais les politiques seront fiers d'avoir fait un geste. 
Et au final, c'est le consommateur contribuable français qui payera. Comme d'hab. Pendant que 99% des autres pays ne feront rien de plus. 


 

Il faudrait poser la question à l'entreprise Oé for good qui communique beaucoup sur le fait d'avoir relancé la consigne. Ils se réclament d'une démarchent environnementale. leur retour d'expérience doit être intéressant.
Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: agitateur
03 Mai 2021 07:20 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3791
  • Remerciements reçus 1173

Réponse de agitateur sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Il faudrait poser la question à l'entreprise Oé for good qui communique beaucoup sur le fait d'avoir relancé la consigne. Ils se réclament d'une démarchent environnementale. leur retour d'expérience doit être intéressant.

Certaines domaines / chateau ont pour habitude d'utiliser des relavées .Ces structures participent autant que Oé, qu'ils n'ont pas attendu, mais peut être communiquent moins....
En tant que structure de négoce ( ou marque ), oui ce sont peut être les premiers. Mais ça ne tient que pour des volumes confidentiels.

Je note qu'un des partenaires ( le le collecteur rebootle ) envisagerait ( futur conditionnel ) fin 2021 un volume de 80 000 fioles. Et encore, ils ne collectent pas que pour Oé....
En valeur de consigne demandée chez Oé, supérieure à la valeur neuve des bouteilles, celà fait 40 000 €. Et là vous m'expliquez, avec 40 000 €, comment vous financez: une laveuse, avec le personnel de manut. Les livreurs, les camionnettes, et les 3 fondateurs. ......Si on veut faire de l'écologie de façade quoi qu'il en coûte ( c'est à la mode mais on sait pas si c'est durable..... ), alors oui tout est possible. Sans subventions, ces projets ne sont pas viables. Les projets non viables c'est amusant, mais heureusement que pour porter l'économie générale il y a des trucs plus sérieux.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: winaddict33, Jean-Paul B., Benoit Hardy, Régisseur Ardhuy
03 Mai 2021 09:40 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3791
  • Remerciements reçus 1173

Réponse de agitateur sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Revenons aux ± : 18,5 ± 0,5. Imaginez ce que cela peut donner sur les qq. 63 mm pour arriver au remplissage à 750 ml ± 10 mm (oui oui vous avez bien lui : ± 10 ml). Ça peut démarrer à 19, passer par 18 et repartir vers 19, sachant que ce n'est pas 18,5 « garanti » sur toute la hauteur mais plutôt croissant, car le col n'est pas vertical !
.........
 Une bouteille sur catalogue coûte disons pour simplifier 400 € les mille. Une bouteille personnalisée coûte environ 1 000 € les mille, voire beaucoup plus si on inclut le prix du moule développé spécifiquement par le verrier. Tous les verriers n'acceptent pas de le faire d'ailleurs, il s'en faut. 

 

J'aurai bcp de remarques, je m'en tiens à ces 2 points.

1) le dimensionnel.
Au cas ou quelques confusions pourraient exister....
Un profil ( sauf cas autres mais forts rares ) fait 18.5 mm en haut, et 20.5 mm en bas...c'est à dire 45 mm plus bas. ce sont les cotes standards de bouchages, liées au côtés des bagues quelles qu'elles soient ( sauf mentions contraires et explicites ). Et en dessous des 45 ...c'est encore plus large.
De 18.5 à 20.5 il faut bien avouer que c'est pas rectiligne, c'est gondolé....Mais non, globalement, on n'a pas 19 en haut, puis 18 au milieu, etc.....Faudra un retrouve un scan d'analyse de mesure des profils sur justement des cas de litiges suspecté. LEs points de départ et d'arrivé sont toujours ultra juste, et entre les 2.....c'est plus fluctuant. Pour autant, si un matériel élastique liégeux est conçu pour avaler du 18.5 et du 20.5, on ne voit pas trop ce qui le gênerait entre 19 et 20.....
Déjà à ce stade, on on peut remarquer qu'avec un bouchon en 49 de long, les derniers mm en bas sont hors profil, donc seront sujet à une remontée capillaire latérale assez rapide, potentiellement, puisque le liège est peu comprimé à cet endroit. Ca restera en surface, donc pas problématique, mais le visuel peut marquer les esprits (  l'avantage en blanc...ça se voit pas ou moins ).
Tout ceci n'a RIEN à voir avec les mm pour le niveau de remplissage à 75 cl , ici 63 ou 70. Avec une bouteille en remplissage à 70 mm, le profil garanti ( sauf exception ) fait toujours 45 mm de long en partant du haut. Sauf erreur de ma part ( je connais pas bien cette gamme de chez SG - les enclumes ne m'intéressent pas puisque leur poids seul doit suffire à satisfaire le client ), si on prend la brg modèle Divine, à 1005 gr vide, elle est bien à 70 mm mais je ne vois rien de spécial sur le profil interne.
Sauf exception aussi, on voit bien  qu'un bouchon en 54 est une hérésie pure sur le plan technique, tant il ne correspond plus au couple bouchon / blle. Je ne connais pas les modèles syndicaux de C9P, ce pourrait être une exception, tant l'usage des bouchons en 54 y est généralisé.
Si tu enfonces ton 49 de 2 mm en plus sur un profil de bouchage standard de seulement 49 mm pour y caller la cire, on peut se demander s'il ne vaut pas mieux se contenter d'un liège en 44mm. Car au final, c'est presque le dernier centimètre de liège en bas qui ne servirait  à rien ( sauf pour le visuel ) en version 49. Ceci dit, je ne crois pas à la cire, sauf à masquer de graves couleuses périphériques, ou centrales potentielles. Ca ne change rien ( selon moi mais je reste ouvert ) sur les prémox moyens et les variations de de 1 à 10 en flux d'O2 dissout ( voir 1 à 100 )

2) Concernant la bouteille personnalisée.
L'effet volume est absolument considérable sur son impact financier.
En gros, en très très simplifié ( de toute façon un devis verrier ne se fait que sur un cas ultra précis avec un modèle précis et des volumes précis )
On peut faire un modèle perso de 2 façon:
- un moule personnalisé. Typiquement un blason sur l'épaule, ou la fameuse mitrale de Châteauneuf que tout le monde connait.
D'une manière directe ou indirecte ( payer les frais techniques et le moule ou bien l'amortir sur le consommable ), il faut payer 50 à 100 K € en plus, à payer sur qq années. Si on achète 1 M de cols en 5 ans, avec un blason perso sur une blle de base de poids xxx grammes qui coute 40 cts, on payera la perso moins de 50 cts. en gros. Si on fait du perso sur un modèle déjà rare et cher, hyper lourd, et sur 200 000 cols sur 5 ans, alors on dépassera  l'euro par bouteille, ou l'euro 50 cts. A ce niveau, j'ai bien intégré la moulerie.
- Il y aussi le décor ( émail, manchon "sleeve", ajout de matière façon imprimante 3D etc....). C'est plus accessible sur des petits volumes. L'univers des spirit en est friand depuis longtemps, le vin tarde à s'y mettre. A part les blasons en dorure. En fait, beaucoup de ces solutions partent en export. 


EDIT: sur la partie bouchon, j'ai du perdre 99% des lecteurs.....tant pis. Le message de Régisseur Ardhuy le méritait.


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: winaddict33, Eric B, the_ej, Delphinette, Régisseur Ardhuy, Coqauvin
03 Mai 2021 22:42 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Eric B
  • Portrait de Eric B Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 18756
  • Remerciements reçus 3885

Réponse de Eric B sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Est-ce cette différence de diamètre entre le haut et le bas du bouchon qui rend plus facile le rebouchage de la bouteille en "inversant" le bouchon, la partie la plus comprimée devenant rapidement plus large que la partie la moins comprimée ? 

Je connais pas mal de personnes qui disent qu'il ne faut surtout pas remettre le bouchon à l'envers, mais ça me semble plus relever de la légende urbaine qu'autre chose (je veux bien l'admettre pour les vieilles bouteilles où les hauts de bouchon ont parfois un aspect peu ragoûtant, mais sur celles-ci, on peut sans problème reboucher les bouteilles "à l'endroit". )
Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, TIMO
04 Mai 2021 06:41 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 632
  • Remerciements reçus 280

Réponse de the_ej sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Si jamais vous vous plaignez des difficultés de rangement des clavelins, que diriez-vous des bouteilles des Vignerons de Maury  ?
Jérôme
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
04 Mai 2021 12:29 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 627
  • Remerciements reçus 316

Réponse de Delphinette sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

A quand des bouteilles en forme de parpaings pour construire des casiers avec... 
They're BACK !!!!!!!!!
04 Mai 2021 13:39 #52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 367
  • Remerciements reçus 167

Réponse de Michou sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

En valeur de consigne demandée chez Oé, supérieure à la valeur neuve des bouteilles, celà fait 40 000 €. Et là vous m'expliquez, avec 40 000 €, comment vous financez: une laveuse, avec le personnel de manut. Les livreurs, les camionnettes, et les 3 fondateurs. ......Si on veut faire de l'écologie de façade quoi qu'il en coûte ( c'est à la mode mais on sait pas si c'est durable..... ), alors oui tout est possible. Sans subventions, ces projets ne sont pas viables. Les projets non viables c'est amusant, mais heureusement que pour porter l'économie générale il y a des trucs plus sérieux.

 

J'imagine que c'est un pari sur l'avenir en misant sur le fait que davantage d'acteurs de la filière vont s'y mettre, non ?

Vous connaissez des domaines qui font de la récupération de bouteille ? Ca m'intéresserait d'en discuter directement avec eux.
Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
04 Mai 2021 13:56 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3043
  • Remerciements reçus 163

Réponse de winaddict33 sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Hasard ou coincidence !
Ouverture ce jour d'un italien en bouteille bordelaise lourde. Millésime 2011, mise en bouteille 2014  bouchon de 49 mm (prix consommateur 30€)

  

La conicité est loin d'être régulière, on a plutôt 2 cylindres de diamètres différents.
Le miroir est bien marqué, mais aucune remontée capillaire au bout de 7 ans.
Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
04 Mai 2021 15:31 #54
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Eric B
  • Portrait de Eric B Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 18756
  • Remerciements reçus 3885

Réponse de Eric B sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Je m'auto-cite

Est-ce cette différence de diamètre entre le haut et le bas du bouchon qui rend plus facile le rebouchage de la bouteille en "inversant" le bouchon, la partie la plus comprimée devenant rapidement plus large que la partie la moins comprimée ? 

Je n'étais pas très réveillé ce matin, car la partie la plus comprimée est celle du haut et non du bas. Je m'en suis aperçu tout à l'heure en débouchant trois bouteilles. La problématique par contre reste le même. Sur une bouteille récente, enfoncer le bouchon dans le sens d'origine relève de la gageure.... 
 
Eric
Mon blog
04 Mai 2021 18:43 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 627
  • Remerciements reçus 316

Réponse de Delphinette sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

@ agitateur 

 

J'abandonne 
They're BACK !!!!!!!!!
04 Mai 2021 19:25 #56
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 24
  • Remerciements reçus 84

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

EDIT: sur la partie bouchon, j'ai du perdre 99% des lecteurs.....tant pis. Le message de Régisseur Ardhuy le méritait.

 

Certainement mais j'apprécie énormément que les connaisseurs partagent leur savoir de façon libre, factuelle et in fine, intelligible. Certes dans le message supra, il est nécessaire d'avoir quelques prologomènes mais rien d'insurmontable. Par ailleurs, le régisseur a une réponse circonstanciée qui ne passe pas à côté du sujet ou emballe le sujet dans un océan de bullshit. 

Je constate qu'Agitateur est une sorte de légende ici, qui n'hésite pas à emprunter la face Nord et dont apparemment,  a le fond pour supporter ses opinions. C'est super d'avoir un tel profil, car le savoir ne peut s'apprendre sans effort du destinataire: cette réponse est édifiante en apportant une quantité importante d'éléments qui sont négligés par les non-familier du sujet. C'est un bon défi et enrichissant de s'y atteler.

PS: à ma décharrge, ma famille travaille dans le verre plat et j'ai eu l'occasion de faire des stages ouvriers dans un float.
PS2: la fabrication du verre, et la technologie des verres à couches en font un matériau bien plus versatile, complexe et intéressant que l'on pourrait penser. Et d'ailleurs, on continue à trouver des gains de productivité substantiels tout les ans, y compris en gains d'énergie. Ensuite, la qualité organisationnelle et humaine est capable de faire gagner 10 points de rendement  .
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: francois999, Régisseur Ardhuy
04 Mai 2021 19:46 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3791
  • Remerciements reçus 1173

Réponse de agitateur sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

Michou,
C'est un pari qui est surtout pas loin ce que j'abjecte le plus dans l'écologie de bazaar. On lève des fonds, les sous traitantes tournent avec des subventions ( tant que ça reste une liche et qu'un élu vote une petite enveloppe qui passe dans le bruit général ) et avec des services civils à pas cher. Et ensuite, on fait de la comm' à outrance. Tiens, au hasard. Oé vante des vins bio et végan. D'un autre côté, le végan n'est pas franchement compatible avec des amendements animaux ( en masse ) mais aussi en corne si vous voyez ce que je veux dire.....Bon, vous me direz, il doit exister du certificat Végan dans des paquets Bonux, facile....
Si d'avantage d'acteurs s'y mettent......et alors ? Il n'y a pas d'économie d'échelle sur cette activité. Très peu. 
De domaines qui font de la récup ?? Très peu. Il y a 2 possibilités. 
Tu as un lot pourri de 30 000 quilles à déboucher. Tu débouches et tu vidanges.  Le relaveur te les reprends ( un seul lot c'est pratique en charge logistique ), elles valent neuve 25 cts, le relaveur te les propose en retour à 20 cts. Si tu n'en veux pas, il les proposera à qq d'autres, qui n'a rien récupéré ni fourni. L'autre en veut 35 000 ? Pas possible. Le lot fait 30 000. Bref, c'est pas simple. Dans les faits, les acheteurs de relavées sont surtout en quête d'économie de qq cts, des petites structures qui s'arrangent avec la casse ( temps masqué car familial, etc...). La récup de Oé est de toute façon illusoire en dehors de la comm. Surtout avec une blle de 40 grammes qui ne supporte pas 2 aller retour. Et je suis certain que l'embouteilleur en écarte pas mal du peu qui revient. Mais c'est pas grave, quand le produit fini est vendu 2 fois le prix normal ça laisse de quoi financer qq déboires.

Eric,
Oui il y a sans doute un cpoté psychologique à reboucher à l'endroit.
A l'envers le risque est faible....De quoi d'ailleurs ? 
Perso j'essaie à l'endroit, ce qui est dur avec un bouchon récent dont les capacités de retour élastique sont encore bien là. Et je passe vite à l'envers, pour ne pas forcer outre mesure et générer des poussières.

Wine addict,
Les fioles italiennes sont trés pincées en haut, souvent hors côte CETIE standard. Une bouteille italienne est un régal pour un bouchonnier français en cas de litige, c'est du hors côte garanti, et c'est pas la queue du mickey pour celui qui se plaint.....Typiquement les italiennes peuvent être trés dures à ouvrir tellement le bouchon peu comprimé en bas doit finir par passer par un haut de col très étroit. Le charme des italiennes, sans doutes. 

Delphinette, désolé. Y'a qu'a en rester à ce qui est déchiffrable, j'espère bien qu'il en reste.

Ilreoulegalet,
Pour le verre plat, je ne sais pas. Mais pour le verre creux, le savoir faire en France est immense. 
Les 2 groupes majeurs en France ont aussi des usines proches en Europe, notamment Espagne. Bon, quand ça vient de là bas en dépannage, on le voit vite....c'est moins bon.
Le 3eme groupe fait ses entrées / milieu de gamme aux Emirats. Et c'est pas terrible.
Pourtant dans ces 3 cas, le savoir faire existe dans le groupe. Mais dans le détail, l'ensemble des maillons est meilleur en France.
Et là aussi, bien que le procédé soit ancien, il y a encore des gains ( techniques, qualitatifs, etc....). Le monde de la production, le monde de l'industrie, a mon plus profond respect. Je regrette que le pays l'abandonne, et que certains puisse imaginer que le pays entier puisse tourner en télétravail à pisser du TCD et power point, en caleçon devant son ordi ( avec chemise et cravate pour les 3 visios du jour tout de même - plus décontract pour les simples call de "réalignement des équipes" ). Ca me déprime. Tout ce qui est trop facilement télétravaillable est aussi à court / moyen terme facilement délocalisable à moindre cout à l'autre bout de la planète, pour ceux qui ne voient pas le piège venir. 

Je reviens sur des ordres de grandeur, au niveau économique. Neuf et relavées.
- En neuf. Un gros site verrier orienté entrée de gamme / milieu de gamme sort, en gros, 1 million de col par salarié à l'année. Le gardien à l'entrée, les ouvriers de chaine, contremaitre, R et D, direction, administratif, etc....Disons un salaire chargé moyen à 60 000- , alors que le million de col engendre à sa sortie 200 000-. Le delta assure les investissements, les frais, l'énergie, etc...Ca se tient.
- en relavé il faudrait bcp plus de monde. Et énormément plus avec le tri. Et on rajoute la casse qui sera considérablement accrue, qui prends en charge ? C'est la filière Tri qui paye la blle cassée à 100 € ? C'est sûr, ça ferait de l'emploi, et aussi une blle vide à plus de 1 €. Qui fait le job ? Je suis certain que les principaux acheteurs de blles Oé se verraient plus chargés de comm' dans la boite plutôt que conditionneur ou trieur au smic ( ou en service civique, encore mieux ! ). C'est bien de se sentir vertueux quand il y a des malheureux, surtout autrui,  pour les tâches ingrates.
Vous me direz, une fiole vide à 1 € au lieu de 20 cts, ça ne change pas grand chose au final, faisons le ! Mais alors je vous réponds, faisons le pour tout ! Supprimons les tracteurs dans les vignes, et mettons 5 millions de français dans les parcelles ! Ca fera le litre de vrac de base à 10 €, mais on n'a rien sans rien, n'est ce pas ?





 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Bobo1, Delphinette, Ilroulegalet
04 Mai 2021 21:05 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84235
  • Remerciements reçus 10278

Réponse de oliv sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

A quand des bouteilles en forme de parpaings pour construire des casiers avec... 
 


 
www.foodrepublic.com...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Delphinette
04 Mai 2021 21:10 #59
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 36
  • Remerciements reçus 134

Réponse de Régisseur Ardhuy sur le sujet La bouteille bordelaise en voie de disparition ?

EDIT: sur la partie bouchon, j'ai du perdre 99% des lecteurs.....tant pis. Le message de Régisseur Ardhuy le méritait.

 

(...) le régisseur (...) emballe le sujet dans un océan de bullshit. (...) 

De très nombreux collègues m’avaient mis en garde : « Vincent, dans quelle galère te lances-tu ?!? Ne t’embarques pas dans celle-ci ! Tu as mieux à faire. Nous n’avons pas notre place sur LPV. » Je dois avouer que je ne suis pas déçu du voyage. Merci ! 
Vincent BOTTREAU Régisseur | Œnologue | Co-gérant Domaine d'Ardhuy
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Eric B
04 Mai 2021 22:17 #60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck