Nous avons 2128 invités et 37 inscrits en ligne

Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

  • Messages : 266
  • Remerciements reçus 73

Réponse de PinotNero sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

www.lemonde.fr/plane...

Rien de nouveau d'ailleurs: il a toujours suffit de lire les critères de HVE-1/2/3 pour ce rendre compte de l'absurdité de ces labels qui ne garantissent rien ou très peu...
26 Mai 2021 08:46 #2191

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41

Réponse de phi sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Je rappelle que les cahiers des charges bio ne comportent aucune obligation de résultat.

Philippe
27 Mai 2021 06:44 #2192

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2590
  • Remerciements reçus 2437

Réponse de jd-krasaki sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

La DGCCRF ne contrôle pas la présence de résidus de pesticides dans les produits biologiques ?

JD | Lutèce
27 Mai 2021 07:36 #2193

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41

Réponse de phi sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Rien à voir avec le cahier des charges.

Philippe
27 Mai 2021 09:47 #2194

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41

Réponse de phi sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Quand on met deux agris bios en présence l'un de l'autre, ils vont se chamailler pour savoir lequel est plus bio que l'autre. C'est déjà arrivé sur le Forum.
Du coup, toute tentative de l'agriculture conventionnelle de montrer la qualité de son travail et ses efforts pour améliorer ses performances environnementales, y compris par des labels (HVE, zéro résidus de pesticides) sont nuls et non avenus puisqu'en dehors du sacro-saint bio, point de salut.
Avec des rendements inférieurs de moitié au conventionnel en grande culture, si on passe toute la France en bio, il va bien falloir trouver des sols à cultiver.
On commence à déboiser où ? Et bye bye la biodiversité !

Philippe
27 Mai 2021 09:58 #2195

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19031
  • Remerciements reçus 4268

Réponse de Eric B sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

La DGCCRF non, mais l'organisme de certification, oui.



Par contre, pour aller (un peu) dans le sens de Phi, on ne peut exiger zero pesticides, puisqu'un vignoble n'est pas protégé par une bulle de plexiglas géante. Mais l'on peut certainement différencier un traitement d'une (légère) contamination. 

  

Eric
Mon blog
27 Mai 2021 10:03 #2196
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 266
  • Remerciements reçus 73

Réponse de PinotNero sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Je rappelle que les cahiers des charges bio ne comportent aucune obligation de résultat.

 

Les cahiers de charges bio garantissent la non-utilisation des intrants  considérés non-bio. Je ne vois pas quel "résultat" tu voudrais au-delà de cet objectif qui me semble très juste. L'enjeu du bio n'est pas dans les résidus qui sont à priori présents en quantités minimes et sont censés ne pas présenter un risque pour la santé du consommateur (et ils se retrouvent par contamination souvent aussi dans les bouteilles bio). L'enjeu du bio est dans l'aspect environnemental (biodiversité, réduction de contamination de l'environnement et protection de l'homme, tout d'abord le viticulteur...).

Le cahier de charge HVE par contre, permet d'utiliser abondamment des produits quasiment sans contrainte  (ou elle doit être financière - si on vend son vin à des prix très bas)...
 
27 Mai 2021 10:04 #2197

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 266
  • Remerciements reçus 73

Réponse de PinotNero sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Avec des rendements inférieurs de moitié au conventionnel en grande culture, si on passe toute la France en bio, il va bien falloir trouver des sols à cultiver.
On commence à déboiser où ? Et bye bye la biodiversité !

Je ne pense pas que c'est actuellement le problème: l'espace viticole a tendance à diminuer plutôt, malgré la croissance assez spectaculaire du bio.
27 Mai 2021 10:17 #2198

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19
  • Remerciements reçus 48

Réponse de AFuster sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Je rappelle que les cahiers des charges bio ne comportent aucune obligation de résultat.


 

Les cahiers de charges bio garantissent la non-utilisation des intrants  considérés non-bio. Je ne vois pas quel "résultat" tu voudrais au-delà de cet objectif qui me semble très juste. L'enjeu du bio n'est pas dans les résidus qui sont à priori présents en quantités minimes et sont censés ne pas présenter un risque pour la santé du consommateur (et ils se retrouvent par contamination souvent aussi dans les bouteilles bio). L'enjeu du bio est dans l'aspect environnemental (biodiversité, réduction de contamination de l'environnement et protection de l'homme, tout d'abord le viticulteur...).

Le cahier de charge HVE par contre, permet d'utiliser abondamment des produits quasiment sans contrainte  (ou elle doit être financière - si on vend son vin à des prix très bas)...

 

Non !
Ca c'est un commentaire à la Foucard, qui ne voit que ce qui l'arrange.
Car il est trop facile d'"oublier"' qu'il y a deux voies d'accès au HVE.
Dont une qui, en effet, se base sur des critères financiers et permet aux vignobles à grosse valeur ajoutée de passer en HVE sans trop se poser de question métaphysique.
Cette voie est remise en cause.
A juste titre, je crois.

Pour autant elle ne peut ni ne doit occulter l'autre voie qui, elle, demande aux vignerons de se questionner sur leurs pratiques et de les faire évoluer de façon positive pour l'environnement et la Société.

En outre, si j'étais cruel, je relèverais les délicieux : "a priori présents en quantités minimes"  et "sont censés ne pas présenter un risque".
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux
27 Mai 2021 11:26 #2199

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2590
  • Remerciements reçus 2437

Réponse de jd-krasaki sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Je rappelle que les cahiers des charges bio ne comportent aucune obligation de résultat.
 

 

La DGCCRF non, mais l'organisme de certification, oui.


L'absence (ou la présence en quantité inférieure à un seuil) de telle ou telle substance dans le produit fini n'est elle donc pas une obligation de résultat ? Pourquoi vérifier si ça ne fait pas partie du cahier des charges ?

JD | Lutèce
27 Mai 2021 11:37 #2200

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19031
  • Remerciements reçus 4268

Réponse de Eric B sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Rien à voir avec le cahier des charges.

La DGCCRF non, mais l'organisme de certification, oui.


L'absence (ou la présence en quantité inférieure à un seuil) de telle ou telle substance dans le produit fini n'est elle donc pas une obligation de résultat ? 

C'est subtil : le viticulture s'engage à n'utiliser aucun pesticide de synthèse, MAIS pas à n'avoir AUCUN pesticide dans son vin (donc pas d'obligation de résultat). L'analyse a pour but de montrer qu'il n'a pas utilisé de pesticides (donc de vérifier son "obligation de moyen" ). Mais on obtient le résultat qu'il y a peu ou pas de pesticides dans ses vins

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jd-krasaki
27 Mai 2021 11:44 #2201

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2590
  • Remerciements reçus 2437

Réponse de jd-krasaki sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Car il est trop facile d'"oublier"' qu'il y a deux voies d'accès au HVE.
Dont une qui, en effet, se base sur des critères financiers et permet aux vignobles à grosse valeur ajoutée de passer en HVE sans trop se poser de question métaphysique.
Cette voie est remise en cause.
A juste titre, je crois.

Pour autant elle ne peut ni ne doit occulter l'autre voie qui, elle, demande aux vignerons de se questionner sur leurs pratiques et de les faire évoluer de façon positive pour l'environnement et la Société.


Le label sur l'étiquette est le même aux yeux du consommateur, avec qui on ne partage pas ces nuances savantes. (Le consommateur n'a pas toujours la chance de discuter directement avec l'agriculteur de sa vision des choses malheureusement. Et quand il en a l'occasion, il n'a souvent plus besoin de label. )

Je connais quelques viticulteurs engagés et motivés en certif HVE, disant aller plus loin que le cahier des charges ; mais à mes yeux, en l'absence d'autre info, le label HVE éveille désormais une suspicion de greenwashing caractérisé.

JD | Lutèce
27 Mai 2021 11:48 #2202

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3852
  • Remerciements reçus 1242

Réponse de agitateur sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

La voie financière est plus que critiquable, je l'ai déjà exprimé.
Pour autant l'autre voie, qui ne concerne pas que 3 pelés et un tondu, et vertueuse et va dans le bons sens. Et pour les sans grades, c'est la seule voie possible.

En outre le HVE porte sur de nombreux points, pas seulement la conduite intrants de la vigne comme le cahier des charges raisins bio. Il est plus large.

Si, de manière générale, le HVE est assez facilement accessible à un Bio, il peut néanmoins demander quelques ajustements supplémentaires, ce qui montre bien que le Bio ne traite pas tout.

Pour les résidus, n'en déplaise aux autres, Phi a raison.

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: phi
27 Mai 2021 11:59 #2203

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3852
  • Remerciements reçus 1242

Réponse de agitateur sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

C'est subtil : le viticulture s'engage à n'utiliser aucun pesticide de synthèse, MAIS pas à n'avoir AUCUN pesticide dans son vin (donc pas d'obligation de résultat). L'analyse a pour but de montrer qu'il n'a pas utilisé de pesticides (donc de vérifier son "obligation de moyen" ). Mais on obtient le résultat qu'il y a peu ou pas de pesticides dans ses vins


Factuellement, quand un vin Bio a des résidus mesurables, l'affaire porte sur le quantitatif. 
Et c'est uniquement le quantitatif qui "permet" de statuer sur la probabilité d'un traitement qui n'aurait pas dû être fait ( OU ou d'une contamination extérieure non acceptable )  ou bien une contamination supposée extérieure et acceptable. Bon, ça reste un peu flou, pour autant.
27 Mai 2021 12:20 #2204

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 266
  • Remerciements reçus 73

Réponse de PinotNero sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Car il est trop facile d'"oublier"' qu'il y a deux voies d'accès au HVE.
Dont une qui, en effet, se base sur des critères financiers et permet aux vignobles à grosse valeur ajoutée de passer en HVE sans trop se poser de question métaphysique.
Cette voie est remise en cause.
A juste titre, je crois.

Pour autant elle ne peut ni ne doit occulter l'autre voie qui, elle, demande aux vignerons de se questionner sur leurs pratiques et de les faire évoluer de façon positive pour l'environnement et la Société.



 

"L'autre voie" est également susceptible au greenwashing: elle est purement administrative - "il faut avoir un plan d'amélioration" (il suffit d'avoir des bonnes intentions), ou "il faut avoir des espaces verts" (il suffit de s'acheter un peu de broussailles).

Je n'ai pas le temps de me replonger dans les détails des cahier de charges HVE1/2/3, mais à l'époque où je les ai lu en détail, j'ai bien compris que cela reposait surtout sur l'éventuelle bonne volonté du viticulteur et qu'il y restait bien des opportunités pour rester tout à fait "traditionnel" tout en ayant droit à HVE1/2/3 selon sa préférence personnelle... 
27 Mai 2021 12:43 #2205

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3852
  • Remerciements reçus 1242

Réponse de agitateur sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Je n'ai pas le temps de me replonger dans les détails des cahier de charges HVE1/2/3, mais à l'époque où je les ai lu en détail, j'ai bien compris que cela reposait surtout sur l'éventuelle bonne volonté du viticulteur et qu'il y restait bien des opportunités pour rester tout à fait "traditionnel" tout en ayant droit à HVE1/2/3 selon sa préférence personnelle... 

Tu as du avoir une lecture bien trop rapide, et / ou trop orientée ( je vote pour les 2 !   )

Le HVE est de niveau 3 ou il n'est pas. Donc ni 1, ni 2.
Il ne repose pas sur des programmes futurs, mais sur des faits passés. Ou pour les intrants sur un programme à venir, qu'il faudra suivre (ni plus ni moins qu'un engagement bio sur lequel tu sembles moins regardant).

On peut regretter que le SME, de simple niveau 2, soit pourtant lourd, contraignant et source de progrès. Mais il balaye beaucoup plus large que les intrants, point qui semble le seul important pour les journaleux, les consommateurs, et le lobby vert.

On peut noter que les bios certifiés de petite taille, ceux qui privilégient les réseaux sociaux orientés et les circuits courts, sont à 99% à des années lumières derrières le SME.

Je regrette que trop de labels tuent les labels, et qu'au fond il n'en reste qu'un, le bio, qui a des œillères bien opaques en dehors des intrants au champ.
Je regrette que notre agriculture ( y compris et surtout la version dite "simplement conventionnelle" ), cocorico réussisse la prouesse d'être à la fois une des plus vertueuse au monde, en étant une des plus productiviste.

Trouvez-moi un pays qui a une meilleure balance qualité / productivité / impact environnement par quantité produite. Vous allez chercher... Et pourtant, le grand public lui verse des tombereaux de merde sur la figure.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette, starbuck
27 Mai 2021 14:00 #2206

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Roger-Constant Lemaire.
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 89
  • Remerciements reçus 30

Réponse de Roger-Constant Lemaire. sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Bonjour, j'ai vraiment eu mal aux yeux en lisant certaines critiques du Hve3...Je me retrouve dans l'avis de Vinozzy.

Franchement...après plusieurs années avec le Hv3 j'ai découvert un autre monde, une rigueur extrême dans le suivi et l'application des produits et surtout le sacro-saint IFT, la fameuse épée de Damoclès à ne pas franchir.

Et c'est justement sur ce dernier point que je me retrouve totalement dans ce label...car en effet, si vous appliquez sur votre vignoble : herbicide / insecticide / anti-botritys et traitement tradi...vous perdrez illico presto ce label en franchissant l'IFT max, ce n'est pas une supposition mais une certitude.

J'aime l'idée d'associer une sorte de stratégie de bio-raisonnement...c'est à dire une viticulture qui est capable de polyvalence des traitements bio / fertilisation bio avec des traitements conventionnels (+ efficace et peu polluant comparé à du cuivre par exemple.)
Généralement les HVE3 dans son immense majorité ont arretés les herbicides pour un charrutage traditionnel à l'ancienne...Et là vous avez une très belle victoire pour l'écologie, l'environnement. Le vignoble devient plus vert chaque hivers!

Ps : le controle qui dure une journée entière chaque année, c'est du lourd, la première année c'est assez stressant et ajoute une administration assez rude.

Ps2 : Par contre j'aimerai qu'il n'existe pas de hve 1 et 2 c'est pas crédible pour ceux travaillant sur un Hve3, et le consommateur est perdu !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
27 Mai 2021 15:25 #2207

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12072
  • Remerciements reçus 2295

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Agitateur: Le HVE est de niveau 3 ou il n'est pas. Donc ni 1, ni 2.

 RCL: Par contre j'aimerais qu'il n'existe pas de hve 1 et 2 c'est pas crédible pour ceux travaillant sur un Hve3

Finalement, il y a HVE 1 et 2 ou il n'y a que HVE3 parce que cela ne semble pas très clair?

jlj
27 Mai 2021 17:53 #2208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 266
  • Remerciements reçus 73

Réponse de PinotNero sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Je n'ai pas le temps de me replonger dans les détails des cahier de charges HVE1/2/3, mais à l'époque où je les ai lu en détail, j'ai bien compris que cela reposait surtout sur l'éventuelle bonne volonté du viticulteur et qu'il y restait bien des opportunités pour rester tout à fait "traditionnel" tout en ayant droit à HVE1/2/3 selon sa préférence personnelle... 

Tu as du avoir une lecture bien trop rapide, et / ou trop orientée ( je vote pour les 2 !   )

Le HVE est de niveau 3 ou il n'est pas. Donc ni 1, ni 2.
Il ne repose pas sur des programmes futurs, mais sur des faits passés. Ou pour les intrants sur un programme à venir, qu'il faudra suivre (ni plus ni moins qu'un engagement bio sur lequel tu sembles moins regardant).

On peut regretter que le SME, de simple niveau 2, soit pourtant lourd, contraignant et source de progrès. Mais il balaye beaucoup plus large que les intrants, point qui semble le seul important pour les journaleux, les consommateurs, et le lobby vert.

On peut noter que les bios certifiés de petite taille, ceux qui privilégient les réseaux sociaux orientés et les circuits courts, sont à 99% à des années lumières derrières le SME.

Je regrette que trop de labels tuent les labels, et qu'au fond il n'en reste qu'un, le bio, qui a des œillères bien opaques en dehors des intrants au champ.
Je regrette que notre agriculture ( y compris et surtout la version dite "simplement conventionnelle" ), cocorico réussisse la prouesse d'être à la fois une des plus vertueuse au monde, en étant une des plus productiviste.

Trouvez-moi un pays qui a une meilleure balance qualité / productivité / impact environnement par quantité produite. Vous allez chercher... Et pourtant, le grand public lui verse des tombereaux de merde sur la figure
 

Pour le HVE 1 et 2, j'ai quand même du mal à voir ce que cela garantit en terme d'approche écologique, à part une démonstration de la volonté ou l'aspiration du vigneron (de suivre une démarché écologique ou de donner l'impression de le faire). 

Il est vrai que le HVE-3 est bien plus solide - à condition que le label est obtenu via l'option A (approche thématique), par contre obtenu par l'option B (approche globale), cela ne garantit strictement rien sur le plan écologique. En tant que consommateur, on n'a donc finalement aucune garanti. Je me sens donc indifférent devant les labels HVE, si cela ne me rend pas suspicieux...

"Trouvez-moi un pays qui a une meilleure balance qualité / productivité / impact environnement par quantité produite. Vous allez chercher..."

Tout ce que je trouve, c'est que la France est le plus grand consommateur du monde de pesticides/herbicides et que le plus grand consommateur de ces produits en France c'est de loin la viticulture. Donc, trouvez-moi plutôt une preuve que la France serait le pays avec "la meilleure balance qualité / productivité / impact environnement par quantité produite".  
27 Mai 2021 17:57 #2209

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3852
  • Remerciements reçus 1242

Réponse de agitateur sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Tout ce que je trouve, c'est que la France est le plus grand consommateur du monde de pesticides/herbicides et que le plus grand consommateur de ces produits en France c'est de loin la viticulture.


C'est un gros consommateur PAR HECTARE en production, en ajoutant des choix et des carottes pour parler tonnage.
Devant cette mauvaise foi et cette orientation manifeste, dur de dialoguer.

Libre à toi de préférer le bio allemand, egyptien ou marocain, vs du conventionnel français Tu ne serai pas le seul, le lessivage de cervelle fonctionne à merveille. 

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
27 Mai 2021 19:16 #2210

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19814
  • Remerciements reçus 3444

Réponse de mgtusi sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides


Libre à toi de préférer le bio allemand, egyptien ou marocain, vs du conventionnel français Tu ne serai pas le seul, le lessivage de cervelle fonctionne à merveille. 


 

Ah mais du bio marocain, j'en ai fumé d'excellent dans ma lointaine jeunesse.

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
27 Mai 2021 19:22 #2211

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1780
  • Remerciements reçus 2308

Réponse de Blog sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Libre à toi de préférer le bio allemand, egyptien ou marocain, vs du conventionnel français Tu ne serai pas le seul, le lessivage de cervelle fonctionne à merveille. 


 

Une fois j’ai bu du vin Marocain, boule à one je crois que c’était, pas terrible. Egyptien jamais ... Mais des Allemands très bons oui.

Laurent
27 Mai 2021 21:21 #2212

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 266
  • Remerciements reçus 73

Réponse de PinotNero sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Tout ce que je trouve, c'est que la France est le plus grand consommateur du monde de pesticides/herbicides et que le plus grand consommateur de ces produits en France c'est de loin la viticulture.


C'est un gros consommateur PAR HECTARE en production, en ajoutant des choix et des carottes pour parler tonnage.
Devant cette mauvaise foi et cette orientation manifeste, dur de dialoguer.

Libre à toi de préférer le bio allemand, egyptien ou marocain, vs du conventionnel français Tu ne serai pas le seul, le lessivage de cervelle fonctionne à merveille. 

 

Dur de dialoguer effectivement: tu fais des grosses déclarations, mais quand je te propose de me donner des faits (au lieu de me dire de chercher des faits pour notamment tes propres propos…), tu viens avec une attaque personnelle…  
 
27 Mai 2021 21:36 #2213

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3852
  • Remerciements reçus 1242
27 Mai 2021 22:08 #2214

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 266
  • Remerciements reçus 73

Réponse de PinotNero sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

www.decodagri.fr/non...

Et comment est-ce que cela supporte ton propos que “la France est le pays qui a la meilleure balance qualité / productivité / impact environnement par quantité produite”? Une lecture trop rapide, et/ou trop orientée (je vote pour les 2!)?
27 Mai 2021 22:59 #2215

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 139
  • Remerciements reçus 38

Réponse de Stephane M sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Réponse express : 
Le HVE a trois niveaux, les niveaux 1 et 2 étant des vérifications de conformité à la reglementation, et ne permettant pas d'obtenir la certification. 
C'est juste un prérequis pour le niveau 3
Ce niveau 3 est le mise en place des indicateurs de performance, et qui, une fois obtenu, permet d'afficher la certification et le logo 

Agitateur: Le HVE est de niveau 3 ou il n'est pas. Donc ni 1, ni 2.

 RCL: Par contre j'aimerais qu'il n'existe pas de hve 1 et 2 c'est pas crédible pour ceux travaillant sur un Hve3

Finalement, il y a HVE 1 et 2 ou il n'y a que HVE3 parce que cela ne semble pas très clair?

jlj

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jd-krasaki
28 Mai 2021 17:23 #2216

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3852
  • Remerciements reçus 1242

Réponse de agitateur sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides


C'est largement supporté, mais il faut aussi savoir lire enter les lignes et rajouter une vision globale ( quoi que pas mal de choses sont dans ce doc. )
Pour les écologues de bureau formés par la lecture de l'imMonde, ça peut être plus compliqué. Comme certainement a peu près tous les domaines, la vision de l'extérieur par les non compétents du domaine ne mène qu'à une discussion de PMU.

Le rapport impact / qualité suppose la prise en compte de plusieurs phénomènes.
- 1) le type de production,
- ​​​​​​2) l'apport des intrants 
- 3) la qualité de la prod
- 4) les normes locales et leurs respects.

1)
On produit en Franconie des grandes cultures ( dont mais ), de l'arbo ( et vigne pas mal ), du maraichage, etc...mais en gros des cultures consommatrices. Il y aussi les Ha de paturage pour l'élevage, et pour le coup ça fait baisser les intrants en moy france / Ha. 2 exemples pour illustrer, si tu étais espagnol.
- tu produis du pata negra en Estremadura. Facile pour le tonnage, les Ha non traitées vont diminuer la moyenne du pays ( comme le paturage à boeuf gras en Fr )
- tu produis de l'agrume vers Valence, alors là ça explose.
Les impacts n'ont rien à voir !

2)
On peut qualifier et quantifier les intrants de pleins de manière. Le tonnage empile des choux et des carottes.
L'IFT brut est tout aussi perfectible. Il se calcule sur une dose cible.
Le NODU serait pas mal, mais c'est compliqué.
On peut utiliser un produit qui dézingue tout, ultra concentré, et qui pèse peu ( par exemple ). En vision tonnage il passera très bien, en IFT faut voir, et en NODU il se fera cartonné.

3
la qualité de prod, disons organoleptique. Et sécu alimentaire, résidus, etc....
Cites moi les pays ou on trouve aussi facilement et partout ( GMS, petite surface, etc....sans forcément aller chercher LE point de vente à 100 km à la ronde ) des produits alimentaires de bases ( viande légumes fruit ) de la qualité qu'on l'on trouve en France, avec autant de références.....et de production nationale !
An sud ? Am nord ? Asie ? Océanie ? Afrique ? Non....
Europe....quel pays ?
En Ibérie, Espagne, voir mon point plus bas.
Pays nordique ? Ils importent au max. 
Allemagne ? Bof?
Autre ?

4) normes.
Nous avons un double zèle bien national. 
Les couches de normes ( et restrictions peuvent s'empiler ). Dans l'ordre: codex monde, puis EU, puis pays, puis AOC . C'est toujours moins disant en produits, mieux disant en intrants "bas". Jamais l'inverse. Là dessus on est Champion.
Il y a le deuxième volet du double zèle, c'est le respect des normes. Tu me crois ou pas, mais on a aussi l'art et la manière de veiller à la faire appliquer plus que presque partout ailleurs. 

5 ( oui je rajoute le point 5, mélange des 3 et 4 ).
Quelques exemples en Eur, il doit avoir des LPViens de ces pays, on va voir si je reçois des tombereaux de tomates pourries.
- Pays bas: index en tonnage phyto explosé. Forcément, quand la densité de pop crève le plafond, tu fais de l'intensif sur le peu de surface dispo.
- Belgique. Index tonnage explosé aussi. Ce pays est singulier. Il produit de l'intensif et donc sur peu de surface, mais en même temps il y a une énorme réserve de terres en friche avec donc une vraie biodiversité.
- Italie, Espagne. Les normes....c'est dans le dictionnaire ? Ca veut dire quoi ? ( ne soyons pas ingrats, cette vision dilettante  latine est en référentiel relatif Europe, ailleurs dans le monde c'est pire ).
- La suisse, mon exemple préféré. Histoire de jouer les poils à gratter ( exercice que j'adore sur les donneurs de leçons ). On importe ce qui serait consommateur de phytos, les céréales pour nourrir les élevages, etc....Facile quand on laisse la merde chez les autres. Localement on produit vertueux, oui Môssieur !  Et le pire, c'est qu'en présentant des balances commerciales agro alim en valeur, ça passe crème ( forcément, on exporte très peu à prix d'or et on importe au cours mondial ), enfin, la crème n'est que légèrement déficitaire. Sauf qu'au niveau mondial, ça ne fonctionne que quand le dit pays vertueux traite avec des pays vastes et moins regardants. 

En conclusion et et pour mettre une pièce dans le nourrain, il serait cependant possible d'améliorer notre score intrants en France, point qui a été refusé qu'à ce jour.
Messieurs les lecteurs, regardez vers votre slip ou caleçon ( si vous en portez ). Il est statistiquement composé à 90% de coton issu de culture OGM. Oui, avec de la vigne OGM et du mais OGM, on ferait mieux. Idem avec le soja, mais là aussi on préfère l'importer, la ressource ne manque pas. C'est notre petit côté Suisse, mais ici le Haro est sur les OGM.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: phi, Frisette, starbuck
29 Mai 2021 14:37 #2217

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41

Réponse de phi sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Eric l'avait déjà dit, mais il faut bien savoir que si l'on juge la consommation de pesticides en tonnage, la bouillie bordelaise et le soufre y sont pour beaucoup, et ça, c'est bio. Si l'on ne prend en compte que ce critère, on serait beaucoup plus vertueux en n'utilisant que des produits de synthèse. Etonnant, non ?

Philippe
29 Mai 2021 19:20 #2218

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84892
  • Remerciements reçus 11463

Réponse de oliv sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Science
La littérature scientifique internationale récente atteste du lien entre une vingtaine de pathologies et les produits phytosanitaires. Elle confirme notamment les risques de lymphomes non hodgkiniens, myélome multiple, cancer de la prostate et maladie de Parkinson.

www.vitisphere.com/a...
01 Juil 2021 21:11 #2219

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3852
  • Remerciements reçus 1242

Réponse de agitateur sur le sujet Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Le poil à gratter ne fait que passer, désolé pour cet intermède...

En italique, les propos des articles.
En gras, les points clefs mis en relief par poilagratter.
En non italique et non gras, moi même aussi.

Commençons par vitisphère:
D’autres travaux portant sur les liens entre l’exposition professionnelle ou environnementale des mères pendant la grossesse et les troubles du développement neuropsychologique et moteur de l’enfant confirment l’existence d’un lien avec un niveau de présomption fort, notamment pour certaines familles de pesticides, comme les organophosphorés et les pyréthrinoïdes.

Propos de l'article original lui même,( enfin, un article parmi la revue effectuée mais les méta analyses, hum, parfois ou souvent, re hum ) la cohorte pelagie de l'inserm lui même sur 300 couples mère enfant au sujet des pyréthrinoïdes et organophosphorés. Article de 2016.
1) Five pyrethroid and two organophosphate insecticide metabolites were measured in maternal and child first-void urine samples collected between 6 and 19 gestational weeks and at 6years of age, respectively
2) Maternal prenatal pyrethroid metabolite concentrations were not consistently associated with any children's cognitive scores. 

3) childhood 3-PBA and cis-DBCA concentrations were both negatively associated with verbal comprehension scores 
 ( NDLR: 9-PBA métabolite généraliste et cis DBCA = deltaméthrine ). Association négative ici, dans le "mauvais" sens du terme, donc corrélation vers un lien exposition / maladie.
4) No associations were observed for the three other childhood pyrethroid metabolite concentrations (4-F-3-PBA, cis-DCCA, and trans-DCCA).
5) Low-level childhood exposures to deltamethrin (as cis-DBCA is its principal and selective metabolite), in particular, and to pyrethroid insecticides, in general (as reflected in levels of the 3-PBA metabolite) may negatively affect neurocognitive development by 6years of age.


Quelle est la source d'expo naturelle d'un enfant de 6 ans aux produits incriminés et donc né en 2009 environ rapport à la date de létude ? ( sauf si à 6 ans il travaillait dans la vigne et pas juste à proximité ) ????

Juste histoire de rigoler ( même jaune ), sur l'effet dose.
Une bombe aérosol, ce sera en général ( juste les ordres de grandeur ) environ 1 gramme de pyréthrinoïdes, qui seront généralement cramés en milieu clos dans qq dizaines de metres cubes, et une expo sans ventilation d'autant.
Un traitement maxi de chez maxi contre la flavescence dorée ( obligatoire selon les zones ), ce sera 22 grammes de deltaméthrine....par Hectare !  J'entends par là 3 traitement / an, c'est beaucoup !
Dit autrement:
A supposer que, sur une période de 1 an, on crame une ( 1 ! ) bombe insecticide dans une maison. La dose équivalente reviendrait à concentrer l'air atmosphérique en totalité du traitement de 500 m² de vignoble en plusieurs traitements et l'envoyer dans la maison par hypothèse adjacente.....sincèrement ? Qui y croit ? 
Il va de soi ( c'est pourtant évident, non ? ) qu'on bannira le collier anti puces de médor, et encore plus le traitement anti poux du fiston rentrant contaminé de l'école ( parce que là, les expositions sont....explosées par rapport aux exemples ci dessus ). Sinon, on pourra préconiser avec avantages le rapprochement du chien et le traitement anti poux avec le gamin sous respirateur autonome ( les plongeurs bouteilles sont avantagés ils ont le matos nécessaire à la maison - à condition de pas faire fonctionner le compresseur sous le vent par jour de traitement insecticide à 20 mètres d'une vigne ou d'arbo bien entendu  )
01 Juil 2021 23:20 #2220

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck