Nous avons 2431 invités et 43 inscrits en ligne

Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41
"Cela a conduit les autorités sanitaires de plusieurs pays à reconnaître la maladie comme professionnelle. "

Inexact, ou plutôt incomplet. Ce qui est reconnu comme maladie professionnelle c'est la maladie de Parkinson provoquée par les pesticides, le décret ne fait pas mention des autres causes possibles.

www.legifrance.gouv....

Philippe
01 Oct 2012 22:52 #211

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41
Poue mémoire : www.fondationdefranc...

Philippe
01 Oct 2012 23:10 #212

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1475
  • Remerciements reçus 1
Merci Phi pour ces 2 documents. Mais je ne comprends pas ce que tu ajoutes avec le premier document en mentionnant une inexactitude de ma part. Le décret mentionne les travaux exposant habituellement aux pesticides comme susceptibles de provoquer la maladie De Parkinson! Non ?

Le tableau n° 58 concerne la maladie de Parkinson provoquée par les pesticides. Il est créé au vu de l'état des connaissances chez l'homme permettant d'établir un lien de causalité entre la maladie de Parkinson et les pesticides.

On peut jouer sur les mots; à un moment, il faut quand même reconnaître ce que le pouvoir public écrit dans un décret.

Merci pour la brochure sur la cohorte Agrican mais peux tu nous expliciter ce que tu cherches à dire avec ce document ?
02 Oct 2012 00:22 #213

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41
"Mais je ne comprends pas ce que tu ajoutes avec le premier document en mentionnant une inexactitude de ma part. Le décret mentionne les travaux exposant habituellement aux pesticides comme susceptibles de provoquer la maladie De Parkinson! Non ? "

Certes, mais ta phrase laissait entendre que c'est la maladie de Parkinson dans sa globalité qui était reconnue comme maladie professionnelle, ce qui n'est pas vrai. Le décret précise bien que ce sont les cas provoqués par les pesticides, les conditions d'exposition ; de plus les malades sont pris en charge sous réserve d'une durée d'exposition de 10 ans. C'est un grand progrès pour les agriculteurs atteints par cette maladie mais il n'est pas besoin de rendre les choses plus horribles qu'elles ne le sont.

L'étude Agrican montre que, dans l'état actuel des connaissances et bien que les agriculteurs soient beaucoup plus exposés aux pesticides que le reste de la population, ils sont en meilleure santé. Il y a cependant une plus grande incidence pour ce qui est de certaines formes de cancer, notamment les mélanomes que l'on peut attribuer à une plus grande exposition au soleil. Ca ne veut pas dire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il faut continuer les études, identifier les produits qui posent problème et les interdire ou en restreindre l'usage. Il faut améliorer la formation et la protection des utilisateurs, il faut améliorer la qualité de pulvérisation.
Il faut aussi ne pas se focaliser uniquement sur les agriculteurs. Il faut penser aussi au particulier qui traite ou désherbe son jardin sans protection et en mettant double dose pour que ça marche mieux, aux gens qui passent leurs nuits d'été en respirant des plaquettes insecticides, aux mamans qui ont bien consciencieusement malaxé la tête de leurs enfants avec du shampoing anti-poux au lindane ou au malathion, aux propriétaires de chiens ou de chats dont l'animal de compagnie a le corps plein de fipronil par l'intermédiaire du collier anti-puces. On peut également penser aux résidus de médicaments ou de pilule contraceptive dans l'eau.
La recherche avance, les problèmes sont de mieux en mieux identifiés et l'étude Agrican est là pour nous rappeler que la situation n'est pas aussi apocalyptique que certaines ONG le vendent.

Philippe
02 Oct 2012 09:55 #214

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41
Pour ce qui est de l'interdiction de certains mélanges, ce n'est pas forcément une question de toxicité. Il y a certains produits dont le mélange provoque des réactions chimiques indésirables : précipités ou formation d'une pâte inutilisable (mélange de Mikal et de Sumico par exemple). Il y a aussi la nécessité de respecter la spécificité de certains traitements. On ne va pas mélanger un traitement dirigé comme un anti-botrytis et un traitement de couverture comme un anti-mildiou ou un anti-oïdium.

Philippe
02 Oct 2012 10:06 #215

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1475
  • Remerciements reçus 1
Certes, mais ta phrase laissait entendre que c'est la maladie de Parkinson dans sa globalité qui était reconnue comme maladie professionnelle, ce qui n'est pas vrai. Le décret précise bien que ce sont les cas provoqués par les pesticides, les conditions d'exposition

Je dois vraiment mal m’exprimer car c’est la deuxième fois que tu ne me comprends pas en quelques jours. Pourtant, je pense que dans le contexte, il est assez clair que je parlais de maladie professionnelle suite à une exposition aux pesticides. Il y a évidemment et malheureusement des cas de PD hors exposition aux pesticides.

L'étude Agrican montre que, dans l'état actuel des connaissances et bien que les agriculteurs soient beaucoup plus exposés aux pesticides que le reste de la population, ils sont en meilleure santé. Il y a cependant une plus grande incidence pour ce qui est de certaines formes de cancer, notamment les mélanomes que l'on peut attribuer à une plus grande exposition au soleil.

Concernant Agrican, je ne saurais trop te mettre en garde d’une conclusion trop hâtive sur une étude épidémiologique de cette nature et à ce stade (le lien que tu suggères entre ‘plus exposés aux pesticides’ et ‘en meilleure santé’). La brochure (ce n’est pas un article scientifique !) titre même « premiers résultats », et il faudra encore quelques années et des études statistiques découplant les différentes variables pour arriver à une conclusion sur les pesticides dans cette étude (d’autres enquêtes y sont déjà parvenues).
Si tu regardes la carte page 5, tu verras des mortalités (et non des incidences à ce stade !) par cancer différentes dans les différents départements français. On sait qu’il y a des fortes disparités concernant la santé dans différentes zones géographiques. Agrican se fait sur 12 départements et compare dans cette brochure les premières données de mortalité par rapport à la population générale des mêmes départements. Jusqu’ici, elle note une plus grande espérance de vie chez les agriculteurs que dans la population générale de ces départements. Il faudra en trouver l’explication (meilleure nourriture, meilleure activité physique, pollutions urbaines, exposition aux pesticides ( !?) ou que sais-je…). Et aussi une sous-mortalité pour de nombreux cancers, en particulier les cancers connus pour être liés au tabagisme. D’ailleurs elle note une fréquence du tabagisme au cours de la vie nettement plus faible au sein des non salariés de la cohorte que la population générale française (et pas pour les salariés).
Les perspectives écrites dans la dernière page de cette brochure intéressantes sont :

Au cours de l’année 2011, les informations recueillies dans le questionnaire initial seront analysées plus en détail, en particulier en intégrant les données provenant des registres de cancer. Indépendamment de la mortalité,cela nous permettra de décrire la survenue de cancers (incidence12) en milieu agricole et de lacomparer à celle de la population générale. Nous pourrons également obtenir les premiers résultats concernant le rôle des facteurs professionnels, en analysant les risques par secteur agricole,et en prenant en compte certaines expositions spécifiques (pesticides…).

Bref, ces résultats sont préliminaires et les analyses statistiques attribuant les facteurs de risque (en l’occurrence exposition pesticides/certains cancers) n’ont pas été faites à ce stade pour cette cohorte (tu proposes toi-même le soleil pour les mélanomes). C’est déjà le cas dans d’autres études antérieures concluantes.

Phi, je ne cherche pas à être apocalyptique. A l’instar de mon intervention sur le papier plus qu’approximatif sur les OGM, j’essaie d’être objectif et factuel. Même si ma conviction sur ce point est que d’autres techniques culturales devraient remplacer à terme l’usage du génie génétique pour créer des OGM dont l’objectif est en quelque sorte qu’une plante résiste mieux à une pression de sélection (un herbicide) que les autres (ceci étant probablement une bonne solution à court terme faute de mieux, du moins dans certains pays !); jje n’hésite pas à dire que l’étude médiatisée il y a quelques jours est de piètre qualité.

Mais, dans notre cas, Il y a un lien de causalité avéré entre l’exposition aux pesticides et les troubles neurologiques et certains cancers des agriculteurs. C’est un fait. Ceux qui cherchent à trouver une pseudo-explication pour minimiser cela, dire qu’il y a pire ailleurs (ça, c’est certain !!!), essaient de se voiler les yeux devant cette causalité, reconnue même pour PD par un décret récent.

Maintenant, il est clair que ces études démontrent les effets des pratiques et des produits utilisés il y a plus de 10 ans et que les nouvelles pratiques et les nouveaux produits auront peut-être des effets favorables sur ces ‘side-effects’ de l’exposition aux pesticides. Souhaitons-le !

De manière plus large sur les autres toxicologies, si je prends ma casquette rationnelle, cartésienne, ‘objective’, je dis que je n’ai rien vu aujourd’hui de convaincant entre l’utilisation de pesticides et la santé du consommateur, ni dans un sens, ni dans l’autre… so far… Rien de ce que j’ai lu (souvent via LPV) ne m’a convaincu mais je reconnais que je ne lis pas beaucoup dans ce domaine, je n’en ai pas le temps.

Sur l’éco-système ? Je n’ai rien regardé. Mais comme tu le soulignes avec les résidus de pilule contraceptives ou médicaments dans l’eau, on sait tous qu’il y a des contaminations/pollutions par résidus d’engrais, de produits phytosanitaires ou zootechniques, c’est une évidence.

C’est alors que, si je prends ma casquette d’homme de convictions, je me dis que s’il est possible de ne pas ou moins utiliser ce type de produits et parvenir quand même à une production quantitativement et qualitativement satisfaisante (et cela semble être le cas pour certains), il faut peut-être envisager une modification des techniques agriculturales ou du moins rechercher s’il n’y en a pas d’alternatives avec une validité pertinente. Je sais que certains sont dans cet état d'esprit, et pas que des gens loufoques, je crois. J'ai cru comprendre qu'il y avait des bons résultats aussi. Mais il est certain que, si cel est effectivement possible, cela ne peut pas se faire en un claquement de doigts.

En écrivant cela, il faut bien comprendre que je ne suis pas un anti-chimiste primaire à la solde des "bios" qui croient aux énergies ésotériques, (je suis dans l'industrie pharma et j'ai voué une partie de ma vie à la recherche de médicaments, petites molécules chimiques, même pas des biologics !) . Je suis juste une personne qui a un peu l'habitude de remettre en cause des connaissances (mon côté 'chercheur') et d'optimiser des process/produits (mon côté ingénieur -si si j'ai fait Agro Paris dans une vie lointaine :) - et développeur de produits).
02 Oct 2012 14:12 #216

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41
Je ne cherche pas à faire dire au rapport Agrican ce qu'il ne veut pas dire. C'est juste une photo prise dans un contexte donné et à un moment donné. Cela dit je pense qu'il est utile de la communiquer vu la couverture médiatique habituelle de ce genre de sujet.
Je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire que les problèmes soulevés vont demander beaucoup de temps et de moyens et surtout une approche rationnelle, bien éloignée des passions partisanes.
La tâche est immense compte tenu de ce qu'il y a à évaluer :
- les effets des produits phytos quels qu'ils soient (conventionnels ou bio) à court, moyen et long terme, l'influence de la durée d'exposition.
- les effets des mélanges de produits, tâche énorme compte tenu du nombre de combinaisons possibles.
- les effets des pesticides naturels synthétisés par les plantes pour se défendre de leurs agresseurs et dont on ignore a peu près tout
- les produits chimiques au sens large avec REACH
et j'en passe.

Philippe
02 Oct 2012 16:04 #217

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84890
  • Remerciements reçus 11462
Pesticides
Les dangers et les risques des pesticides pour la santé sont sous-évalués.

www.lavigne-mag.fr/a...
23 Oct 2012 18:30 #218

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5861
  • Remerciements reçus 460
Les raisons de l'addiction française aux pesticides (le monde.fr)

www.lemonde.fr/plane...
29 Oct 2012 12:31 #219

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84890
  • Remerciements reçus 11462
Pesticides
Excell révèle ses résultats !

www.lavigne-mag.fr/a...
15 Fév 2013 20:28 #220

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12072
  • Remerciements reçus 2295

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

La fin de cet article (avec la mise à disposition du label "+ Nature" ) montre,comme dit ailleurs sur LPV, l'importance toute relative à attribuer aux "labels" de toute sorte.

Un label pour garantie
Enfin, Pascal Chatonnet a présenté le label « + Nature » mis au point depuis quelque temps déjà dans son laboratoire. Il s’agit de la garantie apportée par Excell qu’un vin contient moins de cinq molécules phytosanitaires différentes et, au total, moins de 0,05 mg/l de résidus de matières actives. Une conférence destinée à rappeler l’existence de cette prestation.


Même si les quantités admises de 0,05 mg/l sont évidemment bien en-dessous des LMR, on aurait quand même avoir la garantie d'avaler moins de cinq molécules phytosanitaires différentes.
Tant qu'à faire un label...

jlj
16 Fév 2013 12:16 #221

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 466
  • Remerciements reçus 2

Réponse de Vinophile sur le sujet Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Je crois que ça reste extrêmement compliqué, surtout si des parcelles cultivées en agriculture biologique ou en agriculture très raisonnée sont entourées de parcelles plus "arrosées"!
Le cas par exemple de Philippe Pacalet en Bourgogne qui avait vu ses vins bio montrés du doigt parce que présentant des traces non négligeables de molécules phyto.
16 Fév 2013 18:02 #222

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84890
  • Remerciements reçus 11462
Billet
90% des vins contiennent des pesticides (et c’est légal) !

blogs.rue89.com/no-w...
18 Fév 2013 21:21 #223

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 223
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Registered sur le sujet Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

entendu à l'instant sur une radio :

www.franceinfo.fr/en...
19 Fév 2013 08:17 #224

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1814
  • Remerciements reçus 0
APACHE = Analyse de Pesticides dans les Cheveux

Pas rassurant, y compris pour les riverains.

"Damien pour ce soir, va nous chercher une bouteille de précision à la cave."
Ma grand mère, 89 ans.
19 Fév 2013 14:03 #225

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Luc Javaux
  • Portrait de Luc Javaux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 949
Ce n'est tout de même pas très étonnant...
Dommage qu'on ne parle que de présence ou d'absence de pesticides, et pas des doses retrouvées.

Luc
19 Fév 2013 14:43 #226

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12072
  • Remerciements reçus 2295

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Re: Des pesticides dans les cheveux : résultats de l'APACHE

J'ai eu peur...
J'ai cru que c'était dans les chevaux! ::o

jlj
19 Fév 2013 15:00 #227

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 466
  • Remerciements reçus 2

J'ai eu peur...
J'ai cru que c'était dans les chevaux!


Dans les lasagnes alors? ::o
19 Fév 2013 16:53 #228

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84890
  • Remerciements reçus 11462
Pesticides
Selon Générations futures, les salariés viticoles et les riverains des vignobles sont très contaminés par des résidus de produits phytosanitaires. L’association écologiste réclame l’instauration de distances minimales de pulvérisation par rapport aux habitations.

www.lavigne-mag.fr/a...
www.larvf.com/,les-s...
www.terredevins.com/...
19 Fév 2013 20:05 #229

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84890
  • Remerciements reçus 11462
Portrait
Le laboratoire Excell s'attaque aux pesticides dans le vin !

www.sudouest.fr/2013...
19 Fév 2013 20:38 #230

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Luc Javaux
  • Portrait de Luc Javaux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 949

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

Je me disais bien qu'il devait y avoir quelque chose à vendre...

Luc
19 Fév 2013 20:48 #231

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1814
  • Remerciements reçus 0

Réponse de DamienH sur le sujet Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

LE MONDE a publié dans son édition gratuite online un article sur cette étude Apache et il s'avère que les doses mesurées étaient pour beaucoup très élevées, et surtout, que 45% des produits identifiés sont cancérigènes, et 36% des perturbateurs endocriniens. D'autres sont juste considérés comme très toxiques, et un était même prohibé sur sol français (or la mesure sur cheveux exprime les expositions des 3 derniers mois).

"Damien pour ce soir, va nous chercher une bouteille de précision à la cave."
Ma grand mère, 89 ans.
20 Fév 2013 09:25 #232

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Luc Javaux
  • Portrait de Luc Javaux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 949

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

C'est tout de même étonnant de constater les transformations que le cerveau opère après la lecture d'un article...
Quatre professionnels sur quinze présentaient même dix résidus de pesticides différents, parfois à forte dose, en particulier du fenhexamid et du fludioxonil. devient il s'avère que les doses mesurées étaient pour beaucoup très élevées.
Ce n'est pas tout à fait la même chose d'avoir deux produits retrouvés à "forte dose" (combien ?) chez 4 professionnels sur 15 (on peut par ailleurs remarquer la faiblesse de l'échantillon) et d'avoir des doses pour beaucoup très élevées (ce qui ne veut pas dire grand chose).
Cela étant dit, il me semble important et même primordial de mener une étude indépendante à vaste échelle sur le sujet (deux conditions qui ne sont pas remplies ici)...

Luc
20 Fév 2013 10:28 #233

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 827
  • Remerciements reçus 41
Le but d'un tel rapport est moins d'informer que de faire peur.
Générations futures dit en préambule : "Les résultats contenus dans ce dossier n'ont pas de valeur stastistique significative au regard du faible nombre d'échantillons analysés...".
De plus, il n'y a aucune mise en perspective, pas de données chiffrées, pas de comparaison avec des normes toxicologiques.
Cela dit, ça marche, il n'y a qu'à voir la lecture qu'en fait Damien : "cancérigène possible" devient "cancérigène" et "suspecté d'être un perturbateur endocrinien" devient "perturbateur endocrinien". A titre d'exemple, le café est classé cancérogène possible, qu'est-ce qu'on fait ?
Je suis tout à fait d'accord pour reconnaître la nécessité d'études indépendantes, mais quand on se pose les questions "indépendantes de qui ou de quoi ?" ou "qui va financer ?", on peut craindre que de telles études ne soient guère possibles.

Philippe
20 Fév 2013 14:29 #234

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 572
  • Remerciements reçus 2
phi écrivait:
> A titre d'exemple, le café est classé cancérogène
> possible, qu'est-ce qu'on fait ?

Et bien comme le tabac, l'alcool... on informe et on laisse à chacun le libre choix non???
Le consommateur doit être informé en l'état actuel des connaissances scientifiques (et c'est là le problème en fait) mais ne doit quand même pas être déresponsabilisé, enfin ce n'est que mon avis.

Benoît.
20 Fév 2013 15:01 #235

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20127
  • Remerciements reçus 1148

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

mais là Benoit, on ne parle pas des consommateurs, mais de ceux qui leur permettent de boire du vin, les vignerons.
il y a quand même un vrai problème sanitaire pour eux quand je lis qu'il est recommandé de ne pas passer sous 48h00 dans les vignes après la pulvérisation de certains pesticides.
Nier une réelle dangerosité en ce cas me parait étonnant, tout comme nier que le vent peut polluer les alentours, quand bien même il ne soit pas recommandé de pulvériser en ce cas.
bref, le besoin d'une étude à large échelle in situ menée par les instances sanitaires (et non par tel ou tel particulier), me semble vraiment urgente.
20 Fév 2013 15:07 #236

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 572
  • Remerciements reçus 2
enzo d'aviolo écrivait:
> bref, le besoin d'une étude à large échelle in
> situ menée par les instances sanitaires (et non
> par tel ou tel particulier), me semble vraiment
> urgente.

D'accord Laurent mais le problème n'est hélas pas nouveau et très souvent on ne constate les dégats et encore pas toujours qu'en bout de chaîne (consommateur).
Le problème c'est en amont et là on est malheureusement vite dépassé par des considérations beaucoup plus politico-socio-économiques surtout en ces temps de crises 8-)
Ces instances sanitaires existent dans notre pays et les vignerons ont conscience de tous ces dangers enfin j'ai la naïveté de le croire.

Benoît.
20 Fév 2013 16:03 #237

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20127
  • Remerciements reçus 1148

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

j'en suis moins sûr que toi, et surtout, quand bien même il le soit, si certains produits sont particulièrement toxiques, que foutent-ils sur le marché?
20 Fév 2013 16:20 #238

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 572
  • Remerciements reçus 2
Hélas 3 principales raisons je pense:
1/ Ils sont rentables
2/ et/ ou ils sont irremplaçables en l'état actuel de nos connaissances
3/ et/ou ils sont très efficaces

Benoît.
20 Fév 2013 16:30 #239

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20127
  • Remerciements reçus 1148

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

oui ok, mais ce sont ces priorités qui sont très contestables.
20 Fév 2013 17:01 #240

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck