Nous avons 2251 invités et 65 inscrits en ligne

AOC mon amour

  • Messages : 8062
  • Remerciements reçus 920

Réponse de hyllos sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

PS : je n'ai jamais dit que le terroir n'existait pas... mais la "typicité" d'une AOC, je veux bien quand on est en Bourgogne (où donc ça rejoint la problématique du terroir puisque 1 AOC (j'inclus les 1er Crus, même si ce ne sont techniquement pas des AOC individuelles) = 1 terroir), mais quand on prend par exemple l'AOC Corbières... je ne vois pas trop où elle peut être.
18 Fév 2010 10:34 #151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8062
  • Remerciements reçus 920

Réponse de hyllos sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

enzo d'aviolo écrivait:
> "Seul les très mauvais et les très bons ont des
> problèmes (et ceux qui vont volontairement contre
> ce qui est autorisé, évidemment)"
>
> bah voyons, seuls ceux qui enfreignent les règles
> de l'AOC feraient du très bon!??8-) tous les très
> bons que je connais n'enfreignent pas les regles
> de leur aOC, et même la defende coute que coute
> car ils savent ce qu'elle leur a apportée. ça ne
> les empêche pas de faire des vins qui leur
> ressemble.

Je n'ai jamais voulu dire ça. Ma phrase elle-même ne dit pas ça. Je dis que ceux qui ont des problèmes sont soit de très mauvais qui plantent leur vin, soit de très bons qui font un truc trop original. Ca ne dit pas que quelqu'un qui embrasse cette typicité fait nécessairement des vins moyens !!

Il y a évidemment de (très) bons producteurs qui n'ont pas de problème avec l'AOC et sa prétendue typicité.
18 Fév 2010 10:39 #152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 4

Réponse de big sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Tout ça me rappelle la bouteille bue l'autre jour au restaurant d'un domaine du Maconnais, bouteille refusée à l'agrément car possédant 4g de SR. Ce vin est issu de vendanges levroutées...type de vin que l'on trouvait il y a bien longtemps dans la région.
" Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir."
18 Fév 2010 19:30 #153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18677
  • Remerciements reçus 3763

Réponse de Eric B sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Les cuvées levroutées sont toujours autorisées dans le Maconnais (par ex Thévenet). Mais il est possible qu'elles doivent contenir plus de 4 g de sucres résiduels (ça paraît pas beaucoup pour du raisin botrytisé...
Eric
Mon blog
18 Fév 2010 19:36 #154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3748
  • Remerciements reçus 1096

Réponse de agitateur sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Ouip, c'est pas beaucoup 4 grammes.

Je vais jouer le casse bonbons de service une fois de plus, mais si j'achete un macon classique, ça me generai de tomber sur ce vin sans en avoir l'info. Et de même, si j'achete du levrouté, seulement 4 grammes, ça ne corrrespondrait pas à mon attente. Le déclassement me parait dans ce cas trés justifié.
18 Fév 2010 19:53 #155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18677
  • Remerciements reçus 3763

Réponse de Eric B sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Un extrait d'un article de Jacques Dupont qui répond ... sans vraiment répondre ;)

"dans les années 80, Jean Thévenet, vigneron référence en Mâconnais, avait remis au goût du jour le blanc « levrouté » d'autrefois, produit à partir de raisins concentrés naturellement sous l'effet de la pourriture noble (botrytis). Il propose même des vins de qualité grains nobles ou vendanges tardives. Ses blancs secs ne le sont pas toujours (secs). Comme ceux d'Hubert Laferrère, ils dépassent parfois le seuil légal de sucre résiduel par litre, qui est de 4 grammes. Mais cela ne se sent pas, car l'acidité est elle aussi présente et équilibre l'ensemble. Equilibre est d'ailleurs le maître mot : « Le problème, c'est que l'équilibre, il faut y penser avant la récolte, dans les vignes. C'est pour cela que je pratique le labour depuis longtemps. Il n'y a pas d'autres possibilités pour obtenir la minéralité et l'acidité », dit Laferrère. Lui, comme Thévenet, a eu des vins refusés au label AOC pour cause de sucre résiduel trop important. Mais, aujourd'hui, certains cherchent à imiter leur démarche sans se donner forcément les moyens dans la vigne. Ou sans maîtriser cette notion difficile d'équilibre. Ils proposent alors des vins « sucraillons », avec de beaux arômes, certes, mais aussi avec des finales dominées par le sucre où la minéralité qui fait le charme des mâcons a disparu. « Jusque dans les années 2000, on avait peur du pas mûr et on n'a pas vu venir le trop mûr », dit encore Hubert Laferrère. Avec cette tendance sucrée, on s'éloigne de la signature bourgogne pour faire un produit passe-partout, de mode, donc éphémère et sans doute dangereux pour l'image du vignoble."
Eric
Mon blog
18 Fév 2010 20:03 #156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 4

Réponse de big sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

J'avais trouvé également faible le taux de SR (en rapport à la dégustation), j'aurais parié un poil plus. Je tiens l'info du restaurateur.

Après recherche, je pense que c'était un vin de Gilles Vergé
" Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir."
18 Fév 2010 20:36 #157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1804
  • Remerciements reçus 1

Réponse de DarthTux sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Les vins de vergé c'est pas que pour cela qu'ils ont pu être refusé à l'agrément.
Il est tendance nature sans soufre et parfois... effectivement c'est trop spécial pour être en AOC. (rendement de 9Hl/Ha sur 2003 sur des vieilles vignes pour l'exemple d'un refusé à l'agrément vu la personnalité de la cuvée)
--
François C.
18 Fév 2010 22:45 #158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 4

Réponse de big sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Merci François, c'est ce que j'ai lu sur leur site; ça ressemble plus à un choix personnel.
" Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir."
19 Fév 2010 07:43 #159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1804
  • Remerciements reçus 1

Réponse de DarthTux sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Oui c'est clairement un choix.
Je connais peu de domaine dans le coin qui se balade avec des vignes aussi vieilles. (76 ans sur Viré-clessé pour les jeunes jusqu'à 124 ans)
La majorité des domaines aurait déjà arraché les vignes pour les replanter. Car là les rendements sont ridicule.
Après en ajoutant la vinification sans aucun intrant (je sens qu'agitateur à des problèmes d'un coup :D) c'est normal qu'il y est des problèmes d'agréments.
Cela me fait penser qu'il faudrait que je remette la main sur des bulle à Zero (les bulles du domaine classé en vin de table) c'était bien bon.
--
François C.
19 Fév 2010 08:58 #160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3748
  • Remerciements reçus 1096

Réponse de agitateur sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

DarthTux écrivait:
> Après en ajoutant la vinification sans aucun
> intrant (je sens qu'agitateur à des problèmes d'un
> coup :D) c'est normal qu'il y est des problèmes
> d'agréments.

Ca me pose surtout problème quand cet argument devient le seul cache misère marketing foireux d'un mauvais vin..... :)-D
(Je parle en général, pas de ce domaine dont je ne connais pas les vins)
19 Fév 2010 13:52 #161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84105
  • Remerciements reçus 10047

Réponse de oliv sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Billet
Le Chaos des AOC !

[www.vindicateur.fr]
09 Mar 2010 18:11 #162

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 229
  • Remerciements reçus 0

Réponse de reouaich sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Je cite un extrait de la plaquette du Château de Gaure à Limoux:

Notre projet est basé sur des vins "natures" très haut de gamme. [...] Le vin du Château de Gaure est lancé: il sera le plus naturel possible, très typique (au point d'être déclassé Vin de Table en 2005)....

Evidemment, il s'agit d'une plaquette commerciale. Mais cette tournure de phrase peut nous amener à penser (vu la philosophie du domaine) que l'AOC n'est pas réellement protectrice des methodes "historiques" et "naturelles", mais plutôt qu'elle vise par ses dégustations d'agrément à instaurer un standard, dans une optique clairement commerciale et pas vraiment dans la voie des produits haut de gamme "différents".

Je suis en train de monter un mini-dossier avec des collègues de formation sur la question de la typicité. C'est certes très scolaire mais je vous en ferai profiter dès que ce sera terminé (si j'arrive à le faire héberger sur le site de l'école).

Cordialement,
Thomas
santé
17 Mar 2010 19:49 #163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3748
  • Remerciements reçus 1096

Réponse de agitateur sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

On peut aussi avoir une autre vision des choses.
"Le plus naturel possible" n'est en aucun cas garant de qualité (y compris pour le trés haut de gamme), ni de typicité ou d'absence de typicité.
Tu l'as dit, il s'agit d'une plaquette .... commerciale.

Quand on parle de limoux et de grande qualité, on entend souvent parler de Denois sur LPV (entre autre). Qu'on me corrige, mais je ne crois pas que ce dernier ait de gros soucis d'agréments.

Toute relation avec l'autre post au sujet de l'authentique n'est pas pas fortuite.
17 Mar 2010 19:59 #164

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26096
  • Remerciements reçus 944

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Il faudrait peut-être le goûter avant de conclure aussi rapidement, parce que parfois, le plus naturel possible, ça peut se traduire par des résultats en bouteille quelque peu... surprenants.

Luc
17 Mar 2010 19:59 #165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 668
  • Remerciements reçus 0

Réponse de thierryl sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

reouaich écrivait:

> Evidemment, il s'agit d'une plaquette commerciale.
> Mais cette tournure de phrase peut nous amener à
> penser (vu la philosophie du domaine) que l'AOC
> n'est pas réellement protectrice des methodes
> "historiques" et "naturelles", mais plutôt qu'elle
> vise par ses dégustations d'agrément à instaurer
> un standard, dans une optique clairement
> commerciale et pas vraiment dans la voie des
> produits haut de gamme "différents".

>
>
> Cordialement,
> Thomas

C'est exactement ça, je n'arrête pas de le répéter, il suffit de revenir à la définition première de la "typicité": qui se réfère à un type, à un "standard".

Comme déjà expliqué à maintes reprises, ce terme est apparu très tard (fin des années 70: 79/80) et sa référence avait pour but de coller au mode de distribution de masse (grandes surfaces) et donc de toucher des consommateurs de masse: pour cela il est bien plus aisé de communiquer sur des produits aux caractéristiques identifiables et standard plutôt que sur de la qualité qui se traduirait par une grande diversité de caractéristiques.
Bonnes dégustations.
18 Mar 2010 17:03 #166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26096
  • Remerciements reçus 944

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

C'est vrai que tu l'as déjà écrit à maintes reprises. Mais ce n'est pas parce que tu l'écris une fois de plus qu'on va être d'accord avec toi... ;)

Type : ensemble des traits caractéristiques d'un groupe ou d'une famille de choses.
La standardisation, c'est autre chose...

Luc
18 Mar 2010 17:29 #167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20096
  • Remerciements reçus 988

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

"Comme déjà expliqué à maintes reprises, ce terme est apparu très tard (fin des années 80) et sa référence avait pour but de coller au mode de distribution de masse (grandes surfaces)"

Dingue comme ça évolue, ailleurs tu écrivais que c'était au cours des années 70 qu'il était apparu, un terme qui a pris 10/20 ans en quelques post alors? étonnant non?
18 Mar 2010 19:02 #168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26096
  • Remerciements reçus 944

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Pour ceux qui aiment les définitions, en voici une qui va certainement plaire à Thierryl :

Terroir : un espace géographique délimité défini à partir d’une communauté humaine qui construit au cours de son histoire un ensemble de traits culturels distinctifs, de savoirs, et de pratiques fondés sur un système d’interactions entre le milieu naturel et les facteurs humains. Les savoir-faire mis en jeu révèlent une originalité, confèrent une typicité et permettent une reconnaissance pour les produits ou services originaires de cet espace et donc pour les hommes qui y vivent. Les terroirs sont des espaces vivants et innovants qui ne peuvent être assimilés à la seule tradition.

Définition proposée par un groupe de travail INRA/INAO et validée lors des Rencontres internationales de l'UNESCO, 10 novembre 2005.

Belle définition, où on voit clairement que contrairement à la thèse défendue bec et ongles par Thierry, originalité et typicité vont de pair et ne doivent bien entendu pas être opposés.

Luc
18 Mar 2010 19:16 #169

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1804
  • Remerciements reçus 1

Réponse de DarthTux sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Moi j'aime bien cette définition car c'est ce que je disais il y a 1 mois déjà :D
ttp://lapassionduvin.com/phorum/read.php?21,149102,434153#msg-434153
--
François C.
18 Mar 2010 19:53 #170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 668
  • Remerciements reçus 0

Réponse de thierryl sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

enzo d'aviolo écrivait:
> "Comme déjà expliqué à maintes reprises, ce terme
> est apparu très tard (fin des années 80) et sa
> référence avait pour but de coller au mode de
> distribution de masse (grandes surfaces)"
>
> Dingue comme ça évolue, ailleurs tu écrivais que
> c'était au cours des années 70 qu'il était apparu,
> un terme qui a pris 10/20 ans en quelques post
> alors? étonnant non?

Fin des années 70 en effet (79/80), erreur de ma part en effet, j'ai corrigé. C'est quoi ton problème, tu sous entends que je l'ai fait exprès?

Luc Javaux écrivait:
> Pour ceux qui aiment les définitions, en voici une
> qui va certainement plaire à Thierryl :
>
> Terroir : un espace géographique délimité défini à
> partir d’une communauté humaine qui construit au
> cours de son histoire un ensemble de traits
> culturels distinctifs, de savoirs, et de pratiques
> fondés sur un système d’interactions entre le
> milieu naturel et les facteurs humains. Les
> savoir-faire mis en jeu révèlent une originalité,
> confèrent une typicité et permettent une
> reconnaissance pour les produits ou services
> originaires de cet espace et donc pour les hommes
> qui y vivent. Les terroirs sont des espaces
> vivants et innovants qui ne peuvent être assimilés
> à la seule tradition.
>
> Définition proposée par un groupe de travail
> INRA/INAO et validée lors des Rencontres
> internationales de l'UNESCO, 10 novembre 2005.
>
>
> Belle définition, où on voit clairement que
> contrairement à la thèse défendue bec et ongles
> par Thierry, originalité et typicité vont de pair
> et ne doivent bien entendu pas être opposés.
>
>
> Luc

Question de lecture! Je ne vois pas dans ce texte où l'on assimile typicité et originalité (on les mentionne c'est tout) et on ne donne d'ailleurs pas de définition claire à cette fameuse typicité. Maintenant si l'on veut redéfinir 'produit typique" comme uniquement un produit possédant une caractéristique originale (= différente) et non en référence à un "type", un "standard" (= similitudes et donc standardisation) moi je veux bien.

Néanmoins historiquement (le pourquoi de la naissance de la notion de "typicité": faciliter le choix du consommateur dans une société de consommation de masse ce qui implique des caractéristiques identiques dans une même "marque", "AOC" ) et dans la pratique c'est loin d'être le cas puisque certains vins de grande qualité, originaux et exprimant clairement leur terroir se voient refuser l'agrément.

Enfin, j'ai déjà donné la définition de la notion "terroir" de Claude Bourguignon, le spécialiste de la question: climat+géologie+topographie+sol.

Que ce soient les pratiques qui mettent en valeur le terroir n'est pas une nouveauté, le tout étant de ne pas uniformiser obligatoirement ces pratiques et donc les produits qui en résultent: mettre en avant l'orginalité plutôt que la norme.
Bonnes dégustations.
19 Mar 2010 12:35 #171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26096
  • Remerciements reçus 944

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Maintenant si l'on veut redéfinir 'produit typique" comme uniquement un produit possédant une caractéristique originale (= différente) et non en référence à un "type", un "standard" (= similitudes et donc standardisation) moi je veux bien.

Ben oui, l'ensemble des caractéristiques "originales" d'un produit en AOC (celles qui le différencient d'un produit issu d'une autre AOC) définissent sa typicité. C'est pas beau ? Je sens qu'on va bientôt être d'accord !
Qu'en pratique, on assiste à certaines dérives "uniformisantes", pour toute une série des raisons maintes fois évoquées, je ne le conteste pas, mais l'idée de départ mérite à mon avis d'être défendue, car ce n'est pas parce qu'un concept est mal appliqué qu'il est mauvais.

Luc
19 Mar 2010 12:47 #172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 668
  • Remerciements reçus 0

Réponse de thierryl sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Ce n'est pas juste une question de "mauvaise application" du concept, c'est aussi une question relative à sa naissance et au but de celle-ci: or cela renvoit à la standardisation, le concept ayant été créé pour répondre à une culture de consommation de masse qui a besoin de "normes" et de "standards" pour que le consommateur puisse facilement avoir des repères simples qui lui permette de choisir facilement et rapidement (l'acte d'achat doit pouvoir se réaliser en maximum 2 minutes dans un rayon de grande distribution proposant un grand nombre de références).

En fait un amateur/passionné de vins n'a en aucune façon besoin de la notion de typicité (dans le sens référence à un type, un standard) pour être satisfait, vu qu'il connait bien les vins qu'il peut acheter (il déguste et prend le temps de comparer avant d'acheter), en général seule lui importe la notion de terroir (d'où vient le vin) et de qualité (les pratiques mettant en valeur ce terroir sont-elles qualitatives?), ensuite il peut choisir selon ses goûts dans la diversité d'expressions que permet le couple terroir-qualité.

C'est une démarche impensable pour le consommateur lambda actuel et pourtant il faut bien que certains producteurs de la filière vendent leurs bts dans les rayons de la grande distribution, d'où la volonté d'éliminer le "différent" pour promouvoir le "caractéristque" (le vin que l'on sait ce qu'il va +- goûter avant même d'ouvrir la bt parce que c'est une appellation X). Selon cette logique l'AOC devient une marque comme "Coca-Cola" (celui-ci n'est d'ailleurs pas loin du rayon vins).
Bonnes dégustations.
19 Mar 2010 13:16 #173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20096
  • Remerciements reçus 988

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

"Fin des années 70 en effet (79/80), erreur de ma part en effet, j'ai corrigé. C'est quoi ton problème, tu sous entends que je l'ai fait exprès?"

Ne soit parano Thierry, détends toi ça ira mieux.:)
J'ai juste relevé une contradiction, heureux que tu l'ais levée.
19 Mar 2010 14:13 #174

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3748
  • Remerciements reçus 1096

Réponse de agitateur sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

thierryl écrivait:
> ............................... certains vins de grande
> qualité, originaux et exprimant clairement leur
> terroir se voient refuser l'agrément.
Tu cites plusieurs points: 1) la super qualité 2) l'originalité 3) l'expression du "terroir"
Le souci de ces vins, quand ils sont refusés, ce peut ne pas être leur qualité. MAIS par contre, une expression d'originalité à coté de l'originalité de l'appellation. Appelle celà la standardisation si tu veux, même si on sera pas d'accord. Et justement, celà ne corespond pas à une expression de terroir. Certains m'accuseront de voir de la typicité dans une standardisation par une levure (ce qui est faux). Moi, je te soupconne de voir de l'expression de terroir là ou il y a expression d'une mode de vinif à tendance nature uniformisant tous les vins.

> Enfin, j'ai déjà donné la définition de la notion
> "terroir" de Claude Bourguignon, le spécialiste de
> la question: climat+géologie+topographie+sol.
Que certains accordent un certain crédit ou un crédit certain à Bourguignon sur le sol, OK. Q'on lui prête des vertues en faisant LE spécialiste de la question terroir (incluant donc entre autre climat), c'est un pas que je me refuse à franchir. Si on parle climat, alors il faut pointer du doigt la question des régimes hydriques et de l'ensoleillement (pour commencer), et on n'entend pas beaucoup Bourguignon sur ces sujets là. Kees Van Leeuwen me parait, LUI, beaucoup plus légitime sur ce point. Mais c'est vrai qu'il est moins méditaique dans l'absolu. Et carrément pas médiatique du tout dans la sphère des vins que tu semble privilégier.
19 Mar 2010 15:39 #175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26096
  • Remerciements reçus 944

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Ce n'est pas juste une question de "mauvaise application" du concept, c'est aussi une question relative à sa naissance et au but de celle-ci: or cela renvoit à la standardisation, le concept ayant été créé pour répondre à une culture de consommation de masse qui a besoin de "normes" et de "standards" pour que le consommateur puisse facilement avoir des repères simples qui lui permette de choisir facilement et rapidement (l'acte d'achat doit pouvoir se réaliser en maximum 2 minutes dans un rayon de grande distribution proposant un grand nombre de références).


Désolé, mais ça, c'est ton interprétation, ce n'est pas du tout ce qu'il y a dans les textes fondateurs de l'AOC, ni dans les textes actuels.

En fait un amateur/passionné de vins n'a en aucune façon besoin de la notion de typicité (dans le sens référence à un type, un standard) pour être satisfait, vu qu'il connait bien les vins qu'il peut acheter (il déguste et prend le temps de comparer avant d'acheter), en général seule lui importe la notion de terroir (d'où vient le vin) et de qualité (les pratiques mettant en valeur ce terroir sont-elles qualitatives?), ensuite il peut choisir selon ses goûts dans la diversité d'expressions que permet le couple terroir-qualité.


Encore désolé, mais quand je suis au restaurant et que je commande un vin à la carte, je ne le connais pas forcément, et il faut bien que je me base sur quelque chose pour faire mes choix. Et quand je commande un vin d'AOC Alsace issu du cépage sylvaner (exemple choisi au hasard...;)), je m'attends à tout, sauf à vin oxydatif, qu'il soit de voile ou pas.

Luc
19 Mar 2010 15:56 #176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 668
  • Remerciements reçus 0

Réponse de thierryl sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Luc Javaux écrivait:
> > Ce n'est pas juste une question de "mauvaise
> application" du concept, c'est aussi une question
> relative à sa naissance et au but de celle-ci: or
> cela renvoit à la standardisation, le concept
> ayant été créé pour répondre à une culture de
> consommation de masse qui a besoin de "normes" et
> de "standards" pour que le consommateur puisse
> facilement avoir des repères simples qui lui
> permette de choisir facilement et rapidement
> (l'acte d'achat doit pouvoir se réaliser en
> maximum 2 minutes dans un rayon de grande
> distribution proposant un grand nombre de
> références).

> Désolé, mais ça, c'est ton interprétation, ce
> n'est pas du tout ce qu'il y a dans les textes
> fondateurs de l'AOC, ni dans les textes actuels.

Dans les textes fondateurs de l'AOC il n'y a AUCUNE référence à la typicité justement!

>
> En fait un amateur/passionné de vins n'a en aucune
> façon besoin de la notion de typicité (dans le
> sens référence à un type, un standard) pour être
> satisfait, vu qu'il connait bien les vins qu'il
> peut acheter (il déguste et prend le temps de
> comparer avant d'acheter), en général seule lui
> importe la notion de terroir (d'où vient le vin)
> et de qualité (les pratiques mettant en valeur ce
> terroir sont-elles qualitatives?), ensuite il peut
> choisir selon ses goûts dans la diversité
> d'expressions que permet le couple
> terroir-qualité.
>
>
>
> Encore désolé, mais quand je suis au restaurant et
> que je commande un vin à la carte, je ne le
> connais pas forcément, et il faut bien que je me
> base sur quelque chose pour faire mes choix. Et
> quand je commande un vin d'AOC Alsace issu du
> cépage sylvaner (exemple choisi au hasard...;)),
> je m'attends à tout, sauf à vin oxydatif, qu'il
> soit de voile ou pas.
>
>
> Luc

D'abord je dirais que c'est pour cela qu'il y a un métier qui s'appelle "sommelier", celui-ci a pour métier de cerner tes goûts et de te conseiller au mieux.

Ensuite, défendre la standardisation pour pouvoir simplement choisir tranquillement son vin au resto sans l'aide de personne... c'est un peu court jeune homme!

Enfin, ton exemple est très mal choisi puisque actuellement si tu ne connais pas le domaine tu es incapable a priori de savoir si un Riesling est sec ou demi-sec ou même doux, et pourtant ces variantes se retrouvent sous la même AOC! Il y a donc bien de la place pour la diversité sans contrainte de style et pour les inquiets chroniques il y a même des contre-étiquettes qui souvent décrivent le vin auquel on peut s'attendre.;)
Bonnes dégustations.
19 Mar 2010 16:47 #177

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20096
  • Remerciements reçus 988

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

"D'abord je dirais que c'est pour cela qu'il y a un métier qui s'appelle "sommelier", celui-ci a pour métier de cerner tes goûts et de te conseiller au mieux."

C'est bien connu, il y a un sommelier dans tous les restaurants qui proposent une carte des vins:)
19 Mar 2010 17:10 #178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26096
  • Remerciements reçus 944

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

Dans les textes fondateurs de l'AOC il n'y a AUCUNE référence à la typicité justement!

Mais bien sûr que oui qu'il y en a. Ce n'est pas parce que le terme n'est pas utilisé (on ne l'avait pas encore inventé...) que la notion qu'il recouvre était absent.

Je te rappelle ce texte présent sur le site de l'INAO :

Les fondements de l'Appellation d'origine des vins fins : (texte intégral [size=large]ici[/size] )

L'appellation d'origine n'est pas une simple indication de provenance ; il s'y attache une certaine idée d'originalité et de qualité.

Si un consommateur réclame un vin du Médoc, ce n'est pas seulement parce que ce vin provient du Médoc, dont il ignore d'ailleurs bien souvent la situation géographique exacte, mais parce que ce vin lui il fait éprouver un certain nombre de sensations particulières et agréables qu'il veut retrouver.
II est évident que si on servait à un consommateur, par erreur, sous le nom de Médoc, un vin de Bourgogne, ce consommateur pourrait dire : " ce vin est sans doute excellent, mais ce n'est pas celui que j'ai voulu acheter ".
II faut donc considérer dans l'appellation d'origine, non pas seulement l'origine géographique du produit, mais encore certaines qualités propres qui constituent son originalité. Or, la thèse que je qualifie de réaliste ne sépare pas l'idée d'origine de l'idée de qualité.
En face d'elle une autre a été érigée, négligeant complètement les faits et s'en tenant simplement aux lois : l'appellation d'origine indique l'origine géographique ; on n'a pas à considérer autre chose en elle et il suffit de protéger l'origine sans songer aux autres caractères du vin.
Je pense qu'aujourd'hui personne ne se méprend sur la valeur respective de chacune de ces conceptions.
Quand la première, seule, pouvait assurer le maintien de la qualité des vins et donner une garantie, aussi bien au consommateur qu'au producteur honnête, on l'a écartée ; c'est la seconde, fausse et artificielle, s'en tenant au mot et méprisant Ies choses, qui, fait incroyable, a longtemps triomphé.


Le terme utilisé à l'époque est originalité, dans le sens que le vin doit posséder une série de caractéristiques qui le différencient de celui d'une autre AOC. Aujourd'hui, on le traduit par typicité, mais c'est bien entendu la même chose, même si tu as du mal à l'admettre...

D'abord je dirais que c'est pour cela qu'il y a un métier qui s'appelle "sommelier", celui-ci a pour métier de cerner tes goûts et de te conseiller au mieux.

Bien entendu...
Avec ce type de raisonnement, autant supprimer totalement les AOC, puisqu'il suffit soit de goûter, soit de faire confiance au sommelier.

Ensuite, défendre la standardisation pour pouvoir simplement choisir tranquillement son vin au resto sans l'aide de personne... c'est un peu court jeune homme!

C'est plutôt ta dialectique qui est un peu courte, parce que résumer mon propos à une défense de la standardisation, c'est démontrer que soit tu n'as rien compris, soit tu te complais dans la mauvaise caricature. A partir de là, inutile de discuter plus avant.

Luc
19 Mar 2010 17:15 #179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3748
  • Remerciements reçus 1096

Réponse de agitateur sur le sujet Re: la typicité d'une AOC ?

D'abord je dirais que c'est pour cela qu'il y a un métier qui s'appelle "sommelier", celui-ci a pour métier de cerner tes goûts et de te conseiller au mieux

Et il y en a aussi, de plus en plus, qui sont gangrénés par la mode de l'oxydatif, de la noble volatile, etc.....

Je crois déjà l'avoir évoqué, mais il existe clairement 4 grands groupes de préférence gustative:
Le particulier non connaisseur,
Le sommelier,
L'amateur averti,
Le professionnel du vin dans la filière élaboration et commercialisation.
19 Mar 2010 17:19 #180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck