Nous avons 1735 invités et 56 inscrits en ligne

Champagne Marguet

  • Messages : 4319
  • Remerciements reçus 1563

Réponse de icna sur le sujet Champagne Marguet Shaman 15

Je n'ai pas goûté shaman 15 (alors que j'avais beaucoup apprécié 14 même si la dernière bue montrait des notes d'évolution) mais le shaman rosé 15 n'était clairement pas sur la pomme.
L'accord tenté avec un dessert fruits rouges / glace gingembre / chocolat blanc tendait vers une harmonie des arômes (l'accord me semble toujours difficile sur un dessert mais là c'était pas trop mal).
J'avoue qu'à priori le millésime 2015 ne m'attire pas trop, et je ne pense pas acheter shaman 15 (surtout après ton message).

Quentin
08 Sep 2019 06:16 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 117
  • Remerciements reçus 102

Réponse de Caligula sur le sujet Champagne Marguet Shaman 15

Merci pour ta réponse icna.
J’espère que tu auras tout de même l'occasion de le goûter car je serais curieux d'avoir ton avis.
Je lis souvent tes comptes-rendus de dégustation et j'avoue me retrouver dans la plupart de tes coups de cœur!

Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre. Faust
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: icna
08 Sep 2019 06:36 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1898
  • Remerciements reçus 1103

Réponse de vinozzy sur le sujet Champagne Marguet Shaman 15

"J'ai eu l'occasion d'ouvrir une vingtaine de magnums Shaman 2015 "

hé bien, pour une cuvée assez récente, belle descente !

J'ai bien apprécié ce millésime qui m'a paru plus ouvert que le 14, qui reste mon meilleur souvenir ce cette cuvée. Je n'ai pas ouvert encore les 15 en cave (juste gouté chez le caviste).
La vinification très nature (pas de chapta, pas de sulfite) peut parfois donner une légère réduction à l'ouverture mais chez ce producteur, je n'ai jamais eu de déviance sur la pomme. Notons que mes vins passent de sa cave à la mienne sans transport à risque.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Caligula
08 Sep 2019 08:35 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 588

Réponse de Cédric42120 sur le sujet CR: Champagne Marguet - Chouilly - 2013 grand cru



CR: Champagne Marguet - Chouilly - 2013 grand cru
(100 % chardonnay, dégorgement avril 2018, 0 dosage)

- dégusté et donc commentaires à l'aveugle -

Nez séduisant sur les fruits jaunes/blancs, les agrumes, l'écorce d'agrume avec une sensation crayeuse.
La bouche se dessine parfaitement sur une belle pureté de fruit sur fond crayeux et tire sur une finale légèrement oxydative. Les bulles sont fines tapissantes et apportent une certaine onctuosité. Pointe d'acidité et fins amers en persistance.
Dans un registre clairement sec, voilà un très beau Champagne affirmé et debordant d'énergie, qui semble pouvoir, amha, encore gagner en profondeur avec le temps.

Après une belle cuvée shaman, encore une bonne pioche. Merci Simon.

Très Bien +

Cédric - LPV FOREZ
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
09 Sep 2019 17:52 #64
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 773

Réponse de Krabb sur le sujet Champagne Marguet - Chouilly - 2013 grand cru

CR: Champagne Marguet - Chouilly - 2013 grand cru
(100 % chardonnay, dégorgement avril 2018, 0 dosage)

Même bouteille mais non à l'aveugle, et je partage en tout point la lecture de Cédric sur ce vin.
J'ai trouvé que ce vin avait un air de Selosse, avec la brillance et le punch d'un Initial sans la puissance néanmoins. C 'était vraiment très bon.

Simon.
09 Sep 2019 18:33 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1898
  • Remerciements reçus 1103
CR: Champagne Marguet - Grand Cru Réserve - BSA base 2009

Je me rends bientôt dans ce beau village d'Ambonnay, et pour me mettre dans l'ambiance vineuse locale, je décide d'arpenter la cave...hum...houlà..une base 2009 est encore disponible ? Ce millésime solaire est souvent rond et à point...on y va pour accompagner une tarte flambée maison !

Je pense que c'est la dernière bouteille de brut que j'ouvre de ce domaine. Car sauf erreur je n’achète plus que des extra-brut depuis un moment, et...sauf erreur, le domaine ne produit plus de brut, allant jusqu'à ne plus doser aucun vin.


Un peu de détail :
63% pinot noir
37% chardonnay
70% récolte 2009 + vins de réserve 2004 à 2008
Dégorgement 09/2013



C'est conforme à notre attente : vineux, sans oxydation ménagée (ce qui n'aurait pas déplu). L'effervescence est légère et si la puissance est en demi corps, ce sont les arômes de prune et ..que dit le voisin ? Une pointe de curry ? Je ne voyage pas aussi loin mais reconnais que c'est un vin des plus fédérateurs des dernières semaines...doux, onctueux, un toucher en bouche tout en suavité. Bu à 4 sur l'entrée...tout est dit. 16/20.



Vous noterez que cette cuvée, cet habillage sont désormais du passé...mais cela a son charme !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
28 Sep 2019 20:00 #66
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1898
  • Remerciements reçus 1103

Réponse de vinozzy sur le sujet CR: Champagnes Benoit Marguet - Une horizontale 2014

CR: Champagnes Benoit Marguet - Une horizontale 2014

Benoit Marguet est un homme posé. Qui sait où il va, où il veut emmener ses vins. Qu'ils soient issus de son domaine ou de sa son activité de Négoce Haute Couture certifié bio. Voilà en résumé ces 3 belles heures passées à Ambonnay.

Un petit groupe de professionnel du vin (caviste ou sommelier...) et une paire d'amateurs ont été conviés par Benoit pour leur présenter cette -grande- gamme de Champagne 2014.

Nous voilà d'abord là où tout se joue : le hangar viticole. Deux chevaux, un infuseur, un dynamiseur, du matériel du travail du sol, un tracteur enjambeur moderne : tout nous est montré, expliqué, sans fard et avec passion, précision plutôt. Le clou pour moi de cette factuelle présentation : un local à produits phytosanitaires qui sent les herbes sèches, les huiles essentielles. Il faut dire que la biodynamie est ici pratiquée avec des notions complémentaires de vibration, d'énergie, mot qui revient souvent dans le discours. Parfois techniquement hors de l'habituel mais engagé, toujours.

Nous revenons au cœur du village (au sens propre, juste en face du Clos d'Ambonnay de Krug pour vous situer) pour découvrir le nouveau chai, entièrement remodelé et modernisé au dessus des caves voutées plus que centenaires. D'abord le pressoir pneumatique, tout en haut, si, si, au plafond, permettant ainsi de mettre en cuve par gravité..puis d'entonner..par gravité..Et hop : 2 opérations de pompage évitées. Utile quand on veut limiter l'usage de sulfite dans la vinification...Au fond de chaque cuve, une pierre dynamisée. 5 cuves : 5 éléments. Pas de hasard ici me dis-je... Des vins vivants nous assure Benoit. Impressionnante série de fûts..



Le vigneron insiste sur les intentions. On doit traiter la vigne avec une bonne intention. Travailler le vin en y croyant positivement ..et jusqu'au service du vin : "un sommelier peut influencer un vin s'il ne le sert pas avec passion, avec une bonne intention" ajoute -t'il enfin. Cela vous parait un poil hermétique ou initiatique ? Pas tant que ça au final lorsque l'on est sur place. Je me dis que le vin étant tout sauf un produit alimentaire utile, autant y consacrer du temps et de l'argent avec intention, non ? Allez, place AUX vins, car ils seront nombreux. Et si jeunes, sachez les attendre un peu ! Un beau lieu d'accueil...



* Shaman Rosé 2016 : un rosé sans prétention pour mise en bouche ? Surement pas car il restera un mes préférés, j'y reviendrai. C'est un Champagne Rosé d'assemblage, volontairement pâle, au nez sur le bonbon anglais, alliage de vineux et fruité en bouche.
Il reste oncteux malgré la finale vive. 70% chardonnay et 30 % Pinot Noir. Je vais noter les vins en pensant à la remarque de notre hôte qui je crois n'est pas fan de cette pratique...
Je le comprends mais passe outre, c'est pour moi plus simple pour les mettre dans un ordre de préférence ce jour. 15.5 et presque prêt à boire.

Série 100% Chardonnay Grand Cru :

* Chouilly 2014 : Lieux dit Plumecoq non revendiqué. Nez vanillé subtil sur les fleurs blanches, le jasmin. Une pointe d'oxydation porte la dégustation. peu dissert en l'état, patit de passer après le Rosé. 15.

* Cramant 2014 : Lieux dit Bateau non revendiqué. Plein, droit; boisé discret, une infusion de plantes (sauge, pointe végétale). plus long mais moins ouvert que le Chouilly. Me plait beaucoup. 16.



* Trépail 2014 : Commune à l'est d'Ambonnay. Robe un peu plus marquée, un nez puissant, une pointe de pomme et de beau végétal (tilleul..), des amers nobles. A revoir dans 5/10 ans ! 15.

* Le Parc 2014, Ambonnay parcellaire. Zéro Sulfite : Le Parc est la parcelle d'origine du Clos d'Ambonnay, dont le mur détruit a été reconstruit plus bas dans le coteaux, délimitant désormais la parcelle de Krug. Nez flatteur, très sapide, le zéro dosage présente encore ce jeune vins sur des amers, belle longueur, les arômes se développent en bouche. A attendre. 15.5

* Les Bermonts 2014, Ambonnay parcellaire. Plus large que le Parc, plus profond aussi. Un vin au combien en devenir, car en réchauffant le verre, mon regard croise celui d'un barbu en face qui en fait autant avec un beau sourire...très prometteur (le vin, pas le barbu). 16

Série 100% Pinot Noir Grand Cru:

* Bouzy 2014 : Jaune prononcé (disons pour un vin de 2014..), on passe ici sur un boisé plus marqué qui épouse le cépage et appelle, que dis-je, crie "gastronomie !". parait déjà irrésistible mais une fois l'élevage fondu, on aura un côté prune-mirabelle de haut vol. Pour sûr. 16.5.

* Les Saints Rémys 2014 : Ambonnay parcellaire. Mon préféré. Au barbu aussi. Doux, velouté (le vin, pas le barbu), j'aurai parié néanmoins (et aurait perdu) sur un assemblage avec 30% de chardo car bien enlevé en bouche. Superbe de complexité naissante. Au niveau des très belles cuvées de Champagne. 17

* Les Crayères 2014, Ambonnay Parcellaire : pour la 1ère fois en 100% pinot, c'est puissant mais droit, sur une largeur évidente, une oxydation ménagée en devenir, qui accentuera encore cette force sous-jascente. La pointe mentholée porte la dégustation. 16.

Série Assemblage :

* Ay 2014 : 60 Pinot Noir, 40% Chardonnay. Nous dissertons un instant sur ce terroir magnifique d'Ay dont seul le manque de vigneron emblématique (mais ça vient..) tient dans en relative discrétion. Puissant, arômes d'infusion encore (verveine, jasmin, reine claude) et une pointe de coing. sapide par son zéro dosage, peut paraître fluet au béotien dans sa jeunessse mais quelle facilité à accorder un tel vin à table...16

CR: Sapience 2009 - Premier Cru



Présentons encore une fois ce tour de force qu'est Sapience. A l'origine travaillé avec des raisins achetés à trois vignerons en "L" : Lahaye (bouzy), Leclappart (trépail), Laval (cumières), ce vin est désormais depuis 6 ans réalisé avec une part de raisins de Benoit Marguet. La volonté des de produire, chaque année, un grand vin de Champagne, au plus haut niveau possible, le tout uniquement avec des raisins certifiés bio.


* Sapience 2009 De mé-di-ta-tion. Tout est là. Puissance mesurée, élan, longueur et..vibrant, si, si. Une vitalité que l'on ne soupçonne pas sur ce millésime solaire. Du grand artisanat. A mon sens la plus belle cuvée de Champagne "accessible" (si je peux m'exprimer ainsi a près de 160 €). Mais combien de vin dans le monde atteignent ce niveau, surtout quand on sait que j'avais préféré d'autres millésimes que ce 2009 lors d'une verticale de 2006 à 2011...noté 18 histoire de dire que supérieur au Saints Rémys 2014 (j'avais posé 19.5 sur Sapience 2008), mais intellectuellement un monde à part.

Il est temps de regoûter rapidement quelques cuvées.... Malicieux et souriant, Benoit Marguet laisse chacun s'assurer de ses sentiments sur telle ou telle cuvée. Je reviens donc sur Les Saints-Rémys... Comme sur Shaman Rosé, qui avait si bien initié la dégustation.

Un point général : toutes ces cuvées sont sauf erreur non chaptalisées, non dosées, très peu ou pas sulfitées. Exclusif.
A l'exclusion d'une pointe de réduction sur le premier nez du Trépail, aucune déviation aromatique notable, si tant est que celle-ci le soit.
L'extrême soin apporté au travail des vins depuis la cueillette jusqu'à la mise en bouteille semble tenir sur le fil du rasoir ces expressions d'un même cépage dans un même millésime, sur des parcelles distantes parfois de quelques centaines de mètres.



Nous évoquons avant de nous quitter l'organisation des crus bourguignons. Honnit par les champenois historiquement (sacro-saint assemblage), on peut, dans une mesure raisonnable s'en inspirer librement, non ? C'est fait.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, docadn, Jean-Paul B., Olivier_26, Super-Pingouin, Eric B, Gibus, Marc C, sideway, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Cédric42120, Roger Soif, TIMO, Vaudésir, Krabb, asoulier99, Agnès C, Frisette, starbuck, AgrippA, jclqu, vvigne, LudoR, Delphinette
08 Oct 2019 22:11 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 561
  • Remerciements reçus 137

Réponse de Roger Soif sur le sujet Champagnes Benoit Marguet , une horizontale 2014

Merci pour ce CR. J’aime également beaucoup ces vins (particulièrement les Saint Remys, sensationnels pour moi).
Tu n’as pas eu l’impression d’un boisé parfois trop présent sur certaines cuvées “village”?
11 Oct 2019 11:25 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84614
  • Remerciements reçus 10933

Réponse de oliv sur le sujet CR: Champagne Marguet - Grand Cru Chouilly 2013

LPV Nice 52 - Loire en blanc, Beaujolais en rouge par Joël

CR: Champagne Marguet - Grand Cru Chouilly 2013
Robe claire, bulles discrètes. Nez citronné, craie. La bouche est crayeuse, bien tranchant, belle acidité, bulles fines, salivant, agrumes murs, cédrat.
Très bon
11 Oct 2019 21:39 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1898
  • Remerciements reçus 1103

Réponse de vinozzy sur le sujet Champagnes Benoit Marguet , une horizontale 2014

Rogersoif questionna :
"Merci pour ce CR. J’aime également beaucoup ces vins (particulièrement les Saint Remys, sensationnels pour moi).
Tu n’as pas eu l’impression d’un boisé parfois trop présent sur certaines cuvées “village”? "


Bonjour à tous, Cher Roger,
Excellente question, vraiment.
En effet, j'ai noté sur TOUTES mes notes en pré en bulles : "boisé léger", "vanillé élégant". Je n'ai pas forcément retranscrit cette impression dans mon compte rendu car :
1/la matière est toujours là pour supporter l'élevage, et si vous êtes pressé, ne lisez pas la suite, superfétatoire.
2/qui sur ce forum aurait l'idée de boire un Grand Cru 2014 à sa sortie ?

Oui, je sais, je taquine encore : Une majorité des champagnes sont consommés bien trop jeunes. Mais bon de là de bon gü....qui boirait un rouge tannique boisé avant l'approche de son apogée ? Ha, bon, plein de gens...? Alors faut aimer le Champagne un peu boisé alors.

A mon avis : aucune cuvée dégustée n'a subit d'élevage trop marqué, même si les 100% Chardonnay mettront un peu de temps à reprendre le dessus (2/3 ans tout de même).
Pour rester un ignare heureux en Bourgogne Blanc, je trouve ceux-ci quasi toujours bien plus boisé que la production de Benoit Marguet, moins boisée aussi que les Champagnes d'Ulysse Collin.. mais que j'aime aussi, dans son style.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Roger Soif
12 Oct 2019 12:52 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 55
  • Remerciements reçus 13

Réponse de stof sur le sujet Champagnes Benoit Marguet

Je suis passé jeudi au domaine et on a dégusté quelques cuvées en vitesse.

Je n'ai pas pris de note, mais le Shaman Rosé 16 était superbe (et probablement le meilleur rapport P/Q).

Dans le Chouilly je n'ai pas retrouvé la pointe d'oxydation, mais j'ai préféré le Trépail qui avait une longueur supérieure et il était aussi plus rond en bouche.

Après on a gouté les Brémonts et le Parc.
On est ici sur 2 très grandes cuvées. Je les trouve pas très loin de Sapience, j'aime le côté végétal dans tout les vins présentés, mon préféré étant le Parc qui était le plus minéral et tendu bien qu'ils ont un gourmandise immédiate (malos faites).
Je ne parle pas de Sapience car c'est hors prix pour moi.

J'ai l'impression que le niveau qualitatif du domaine monte chaque année, Bravo!
12 Oct 2019 15:24 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1728
  • Remerciements reçus 705

Réponse de rkrk sur le sujet Champagnes Benoit Marguet

J'ai eu l'occasion de goûter quelques Marguet la semaine dernière. Je n'ai pas ressenti de boisé mais surtout du fruit (peut-être quelques notes beurrées sur Bermonts mais est-ce lié au bois ?).

Mon préféré a été Saint-Remys (profond, très frais) (Cette cuvée semble faire consensus ici) devant Bermont (à la fois beurré et minéral). Par ailleurs, j'ai préféré de peu le Chouilly au Trépail (les deux sont fruités et plutôt amples).

Par contre je suis plutôt passé à côté de Sapience 2009 dont le fruité me paraissait un peu moins aérien (effet de série après les vins plus jeunes d'un millésime plus frais ?).

Ralf

CR même s'il s'agit plutôt de commentaires superficielles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vinozzy
11 Nov 2019 12:54 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 66
  • Remerciements reçus 35

Réponse de Brody sur le sujet Champagnes Benoit Marguet

J'ai eu l'occasion de goûter quelques Marguet la semaine dernière. Je n'ai pas ressenti de boisé mais surtout du fruit (peut-être quelques notes beurrées sur Bermonts mais est-ce lié au bois ?).

Mon préféré a été Saint-Remys (profond, très frais) (Cette cuvée semble faire consensus ici) devant Bermont (à la fois beurré et minéral). Par ailleurs, j'ai préféré de peu le Chouilly au Trépail (les deux sont fruités et plutôt amples).

Par contre je suis plutôt passé à côté de Sapience 2009 dont le fruité me paraissait un peu moins aérien (effet de série après les vins plus jeunes d'un millésime plus frais ?).

Ralf

même s'il s'agit plutôt de commentaires superficielles


Nous étions sans doute au même endroit parisien ;-) et je me retrouve parfaitement dans ton ressenti global.
Pour commencer par le bémol, j'ai eu la même impression que toi sur Sapience 2009, très fermé et pas vraiment expressif ; d'autres vignerons m'ont indiqué récemment que 2009 commençait à révéler de mauvaises surprises sur ce millésime, qui n'offrirait pas l'expression et le potentiel attendus : est-ce un signe de plus, ou simplement une cuvée pas encore assez mature et qui a besoin de temps en cave ? La question reste posée en tous cas pour moi. Mais je n'ai pas retrouvé la fraicheur et la droiture de ses autres cuvées dégustées ce jour-là. Car ce qui m'a frappé c'est la tension et la droiture, parfois à la limite de l'austérité mais toujours très rafraischissante et élégante, de l'ensemble de ses cuvées (surtout en passant ensuite chez d'autres vignerons comme Jérôme Dehours ou Fabrice Pouillon, beaucoup plus "virils" dans leurs approches).
Au final, pour moi aussi nette préférence pour le St Rémy, et j'ai trouvé que le Chouilly montrait beaucoup plus de finesse que le Trépail.
14 Nov 2019 10:15 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1187
  • Remerciements reçus 1325
Bu à cette occasion
CR:
Champagne Marguet Champagne Marguet « Les Crayères » 2012 non dosé
72 % pinot noir et 28% chardonnay grand cru
Le nez se profile mûr et assez expressif sur l’abricot et la pomme au four avec des notes anisées et framboisées qui donne de la fraîcheur. Une petite pointe de boisé et de fumé ainsi qu’une délicate nuance oxydative complètent le tableau. En bouche, c’est rond et mûr, vineux, avec une belle maturité de fruit et une fin de bouche persistante avec de jolis amers discrets. C’est plus complexe que le Veuve Fourny 2008 mais le vin perd en élégance ce qu’il gagne en ampleur.

Pierre
05 Déc 2019 23:09 #74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4319
  • Remerciements reçus 1563

Réponse de icna sur le sujet CR: Champagne Marguet - Grand Cru Chouilly 2013

CR: Champagne Marguet - Grand Cru Chouilly 2013
Degorgement avril 2018, chardonnay non dosé

Le nez est sur le brioché, les fruits jaunes, les fleurs blanches. On décèle derrière les agrumes bien mûrs, c'est fin et assez complexe.
La bouche est assez ample avec des bulles très fines. C'est gourmand, un peu crémeux et ça s'étire sur un coté crayeux avec de légers amers qui amènent une belle fraîcheur. La finale est longue sur les agrumes, un peu salivante. C'est très bon, jeune et accessible.

Quentin
05 Avr 2020 21:20 #75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2457
  • Remerciements reçus 1285
CR: Champagne Marguet - Sapience 2009 1er Cru Brut Nature :
Dégorgement novembre 2019 - Dosage : 0gr/l - 50% Chardonnay (Trépail) - 25% Pinot Noir (Ambonnay) - 25% Pinot Meunier (Cumières)

Belle robe assez dorée.
Le nez est d'une très belle complexité et surtout il va évoluer au fur et à mesure de la dégustation avec l'aération et le réchauffement.
Il en ressort l'orange, le safran, le miel, la pomme/côté tarte tatin, les fruits secs, une pointe oxydative.
La bulle est très fine et très douce. Le vin démarre avec une matière ample, riche, et s'étire progressivement sur une finale saline et crayeuse avec une belle acidité parfaitement intégré. Le non dosage est parfaitement maîtrisé. La longueur est très bonne. Ce vin à parfaitement accompagner le repas du soir et c'est vraiment très beau champagne de gastronomie.
EXCELLENT

Un très grand merci à Benoit Marguet, car c'est lui qui m'a fait cadeaux de cette très belle bouteille. Belle exemple de générosité.

PS: Vinozzy, je suis désolé de ne pas avoir pu partager cette bouteille avec toi (c'était au départ ce que je voulais à l'aveugle, comme je sais que tu aimes beaucoup) mais le confinement à changer un peu les plans. Ce n'est que partie remise il y en aura d'autre ;)

Florent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vinozzy, Jean-Loup Guerrin
08 Avr 2020 11:41 #76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1898
  • Remerciements reçus 1103
Hhaharghh..qui a osé ouvrir Sapience en petit comité, un troisième larron eut été un minimum ;-)

L'espoir de ta fin de phrase me va droit au coeur, passé quelques secondes d'abattement...je prends note de notre prochaine belle rencontre..même si je sais que tu vas être très occupé dès le déconfinement parvenu.
08 Avr 2020 20:15 #77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4319
  • Remerciements reçus 1563
CR: Champagne Benoît Marguet, Grand Cru, Bouzy 2013
77% Pinot noir, 23% Chardonnay, Zéro dosage
Degorgement octobre 2018

Le nez est sur les fruits jaunes, les fruits secs avec une oxydation un peu marqué.
En bouche la bulle est fine. C'est assez ample avec de la noisette et du beurré qui domine le début de bouche. C'est assez puissant avec une oxydation bien présente et des amers marqués, surtout en milieu de bouche. La finale est longue sur les épices et le citron confit, c'est assez tendu et sec avec un petit côté qui claque sur la langue.
Ce n'est clairement pas un vin a prendre à l'apéro et il trouve sa place en mangeant.
J'ai été perturbé par ce Champagne, a des moments too much sur l'oxydation et l'amertume mais aussi un coté sec comme si il manquait un petit dosage, et a d'autres moments très bien avec sa longue finale dynamique, laissant le côté agrumes confits sur les lèvres. Il faut clairement lui trouver un met pour qu'il puisse s'exprimer.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
12 Avr 2020 04:05 #78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20
  • Remerciements reçus 28

Réponse de Belmonte sur le sujet CR:Champagne Benoît Marguet, Shaman 16 rosé

CR: Chamapgne Marguet - Shaman 16 rosé

Sans prise de note, mais j'ai souvenir que contrairement à ce qui a été dit plus haut, j'étais sur un assemblage 95% Chardonnay et 5% Pinot noir

Robe d'un rose léger.
En bouche, la bulle est légère, c'est agréable. Champagne vineux, sur les fruits rouges, avec si ma mémoire est bonne une petite touche d'élevage.

J'ai bien aimé, mais je gardais un meilleur souvenir du Shaman 15 rosé qui avait plus de gourmandise.
Je vais laisser les autres en cave quelques temps.
23 Avr 2020 09:14 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1420
  • Remerciements reçus 369

Réponse de jclqu sur le sujet CR: Champagne Marguet Shaman 2017

CR: Champagne Marguet Shaman 2017

Ouverture 2h à l’avance, rebouchée 30min plus tard et remise en cave avant dégustation.

Robe : claire, lumineuse avec une mousse présente qui se dissipe en dentelles

Nez : expressif des l’ouverture, sur les fruits secs, l’agrume, fruit blanc (léger)

Bouche : vive avec une belle tension, elle offre une belle sapidité, salivante avec une minéralité, qui appelle à y revenir (mais ce n’est pas l’expression crayeuse de la Côte des blancs). Les amers délicats portent la finale.
L’ensemble est très bien équilibré, la bulle est délicate, ça glisse tout seul, et on s’enivre paisiblement.


JC
LPV Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, sideway, Jean-Loup Guerrin, FloLevBen, Papé, jd-krasaki, Delphinette
23 Nov 2020 21:34 #80
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 5099

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet CR: Champagne Marguet - Ambonnay Grand Cru 2011


CR:
Champagne Marguet - Ambonnay Grand Cru 2011
Belle robe or clair à la bulle fine.
Nez ample et engageant sur un fruit blanc mûr et une note grillée.
Bouche dense, ample et presque soyeuse, avec un très bel équilibre.
Un vin long dont la finale est savoureuse et fruitée avec un retour finement grillé.
Un Champagne gourmand que l’on a envie de déguster pour lui-même.
J’ai beaucoup aimé.
Très bien +++.

Olivier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, Jean-Bernard, sideway, bertou, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, POP, AgrippA
19 Déc 2020 20:13 #81
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 773

Réponse de Krabb sur le sujet Champagne Marguet Shaman Rosé 14

CR: Champagne Marguet - Shaman rosé 14

Toujours un très joli champagne rosé, plus ouvert et plus opulent qu'en 2018, il y a vraiment une belle matière.
La bulle est fine et agréable, parfaitement maîtrisée. Belle longueur.
Un excellent vin, comme souvent avec ce producteur.

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou
01 Jan 2021 17:13 #82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1898
  • Remerciements reçus 1103

Réponse de vinozzy sur le sujet CR: Champagne Marguet Blanc de Noirs base 2010

CR: Champagne Marguet Blanc de Noirs base 2010

Premier Cru, 78 % Pinot Noir, 22% Pinot Meunier.
Brut sans année, dégorgé en 2013, 85% vendange 2010+ vins de réserve de 2004 à 2009. Dosage inconnu.

On peut dire aujourd’hui que si déjà le domaine avait une très solide réputation, que Benoit Marguet avait fait les preuves depuis plus de 10 ans de son talent de vigneron-élaborateur, ce vin est celui d'une ère précédente.

La robe est dorée. les bulles assez présentes sur un premier nez d'encaustique, de champignons nobles.
Les fruits secs, un boisé fondu et une pointe de figue dominent. On pressent une belle puissance, une richesse..la bouche confirme et c'est vraiment rond, un peu trop... sans la pointe de pep's qui élèverait le tout à un niveau de grand vin.
C'est assez dense, riche et porté par la noble amertume des blanc de noirs, ici majeure et donc..c'est très bon MAIS de gastronomie, à éviter à l’apéritif sauf sur un fromage évolué ou un amuse bouche puissant.
Questionnée sur le dosage, la petite assemblée est divisée : 4 gr par ici, 7 par là. Un dosage superfétatoire vu l'évolution du vin ?

Cela nous ramène aux vins de l'ère actuelle du Domaine Marguet, désormais sans dosage, sans fard. Ou comment évoluer en ajoutant de la finesse ET de la vinosité. Cette base 2010 semble une dernière répétition avant les cuvées Shaman que j'aime tant désormais, où tout semble en place.
Ne vous méprenez pas, la demi-bouteille en attente au frigo sera très appréciée demain midi..nous crérons simplement un plat digne de l'accompagner ;)

EDIT du lendemain midi : dosage retrouvé (sur LPV !) : 3.5 gr. Cela va dans le sens des choix du vigneron depuis 5 ans : avec un zéro dosage ET cet âge, cela serait superbe...mais peut être encore un peu plus clivant.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, bertou, Jean-Loup Guerrin, FloLevBen, Papé, bdc
16 Jan 2021 21:57 #83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2026
  • Remerciements reçus 1034
CR: Champagne Marguet - Shaman 17 Grand Cru Brut Nature :
(PN 69% CH 31%, tirage juillet 2018, dégorgement septembre 2020)

Robe grasse sur un doré léger avec des reflets saumonés. La bulle est imperceptible.
Nez riche sur un boisé imposant mais élégant. On a aussi des fruits rouges, une touche d’agrumes (orange sanguine).
La bouche est sur une grosse attaque fruitée portée par ce boisé certes présent mais que je trouve bien intégré. La bulle est d’une finesse extrême. En milieu de bouche on est plus sur les fruits jaunes mûrs qui donnent de la gourmandise.
La fin de bouche est sur une bonne longueur ; la finale est serrée et salivante.

C’est très très bon dans un style généreux. Pas donné (+ de 40€) mais intrinsèquement bon.

Frèdè
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, Jean-Bernard, bertou, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Papé
27 Fév 2021 19:24 #84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5019
  • Remerciements reçus 1225

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Champagne Benoit Marguet Sapience 2009 Brut Nature

CR: Champagne Benoit Marguet Sapience 2009 Brut Nature

Pas d’indication de dégorgement, ce qui est préjudiciable pour des bouteilles de ce calibre.

De mes recherches, il en ressort que le chardonnay est majoritaire à 50%, en provenance de David Léclapart, puis le reste se divise à part égale entre le pinot meunier de chez Georges Laval et enfin le pinot noir de chez Benoit Lahaye.

Au nez, après un bon 20 minutes d’aération, la fraise écrasée domine largement. L’ensemble se fera plus floral au fil du temps.

La bouche dispose d’une texture crémeuse, avec une matière riche. Ce n’est pas un champagne exubérant pour autant, je dirais même que c’est un champagne de méditation qu’il faut prendre le temps d’aller chercher. Mais ça en vaut la peine!
Le profil est légèrement oxydatif avec un boisé très diffus et raffiné. Des arômes de pêches et de fleurs apparaissent, je trouve le vin vineux malgré la dominante de chardonnay mais peut être que c’est la maturité du millésime qui veut ça. Excellent équilibre avec une acidité parfaitement incorporée qui élance le jus. La finale est magnifique, tantôt miellée, tantôt minérale et saline, ouvrant la voie à une longueur impressionnante.

Ce champagne marche dans la cour des grands.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin, Krabb, penmoalic
24 Mar 2021 23:25 #85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 281
  • Remerciements reçus 613

Réponse de mconstant sur le sujet CR: Champagne Marguet, Brut Nature, Shaman 2017

CR: Champagne Marguet, Brut Nature, Shaman 2017
Ce qui me saute le plus au nez est des arômes de poire blanche, quelques arômes de fruits secs, des fleurs blanches. Une belle complexité avec une bonne intégration qui s'intensifie à l'aération.
La bouche présente une attaque fraîche, légère comme si l'on croquait dans un fruit blanc. Le milieu de bouche amène une petite amertume qui relance le tout et se termine sur de la fleur blanche et des arômes types raisins secs. Très belle longueur.
Un très beau champagne bien complexe, salivant.
Matthias
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, bertou, Jean-Loup Guerrin, Papé, Garfield
27 Mar 2021 20:16 #86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5019
  • Remerciements reçus 1225

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Champagne Marguet visite au domaine et dégustation

Par cette belle journée, nous avons visité Ambonnay et surtout le domaine Benoit Marguet qui nous a fait le plaisir de nous recevoir dans cette situation difficile avec beaucoup de simplicité et de gentillesse.

Ce qui saute très vite aux yeux c'est la passion perfectionniste de Benoit Marguet et de son équipe. Tout est cousu main du début à la fin. On peut littéralement manger à terre dans le chai. Au moment de la visite nous avons assisté à l'opération de dégorgement, menée à la main. Toute la gamme de la maison étant brut nature, il n'y a pas d'ajout de liqueur d'expédition, la perte étant complétée par les vins de la même cuvée.

Je n'ai pas pris de photo mais ce fut la première fois que je vois un pressoir perché à 6m de haut. Le but étant de tout effectuer par gravité pour éviter de traumatiser les vins: une fois pressé, le jus arrive dans une cuve de débourbage quelques mètres plus bas, puis atterrit ensuite dans les futs. L'installation est impressionnante.

Comme vous le savez peut être, le millésime 2020 fut généreux mais bridé par des rendements revus à la baisse pour répondre à la crise de la demande mondiale. Vous voyez ici l'ensemble de la récolte. La production du domaine tourne autour de 80000 bouteilles avec les fameux parcellaires, lieux dits et Sapience qui sont tirés sur quelques milliers à peine. Benoit Marguet a dessiné lui même les demi-muids sur des dimensions très précises. Du cousu mains vous dis-je... Vous remarquerez peut être le boudha qui trône au milieu des futs.

Vient le temps de la dégustation. Le domaine recevant peu en ce moment, nous n'avons dégusté que 3 cuvées:

CR: Shaman rosé 2016

Rosé d'assemblage. Je ne suis pas fan de ces rosés que je trouve souvent sans intérêt gustatif, cuvée "parent pauvre" des domaines qui se sentent obligés d'intégrer un rosé à leur gamme.

La robe est très claire, oeil de perdrix. Benoit Marguet assemble son rosé dans des verres noirs afin de ne pas être influencé par la couleur. La bulle est finement taillée.

La bouche est déjà sereine. C'est frais, doté d'un nez sur la pêche, le vin est féminin, il glisse tout seul sur un fruit pur avec une bonne finale. C'est vraiment très bon.

CR: Shaman 2017

Avec une dominante de pinot noir, le vin est crayeux et vineux. On retrouve une bouche sereine, pleine de tranquillité avec une bulle calme sur un ensemble équilibré, pur et convaincant. Très bien.

Pour 35€ départ domaine, difficile de trouver mieux en Champagne, notamment le Shaman rosé qui m'a impressionné.

CR: Sapience 2010

Cuvée phare du domaine, j'étais curieux de la goutter suite au magnifique 2009 que j'ai bu il y a 2 semaines, sur un millésime réputé médiocre dans la région. Le nez et la bouche sont délicieusement florales, c'est profond et déjà fort complexe avec une belle rondeur apportée par le meunier, le tout sur une finale saline délicate avec une grande longueur. C'est tout bonnement excellent.

Petit scoop: en cave, mon oeil curieux a découvert que des Sapience rosé y dormaient. La nouvelle cuvée débutée sur 2019 viendra compléter une gamme déjà bien garnie en 2029.

Voilà un domaine qui livre des vins précis, généreux et authentique, dans le respect du vivant et où rien n'est laissé au hasard. Benoit Marguet qualifie lui-même ses vins d'Ambonnay de féminin et il a raison.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, Super-Pingouin, vince2, vinozzy, sideway, bertou, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Krabb, Oyaji-sama, Papé, Frisette, starbuck, leteckel, POP, penmoalic, Garfield
01 Avr 2021 23:38 #87
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 773

Réponse de Krabb sur le sujet Champagne Marguet Shaman 14

CR: Champagne Marguet Shaman 14
Dgt 12/17

Robe jaune clair.
La bulle est fine et agréable.
Le nez est remarquable sur les agrumes, avec un côté mentholé, verveine.
En bouche, l'attaque est franche sur les agrumes puis la relance se fait sur des notes lactées (un côté autolytique?).
C'est ample, gourmand et tellement plaisant !
La finale est longue et salivante.
Un très joli vin.

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, POP, Garfield, Jeanveux
17 Avr 2021 08:56 #88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5019
  • Remerciements reçus 1225

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Champagne Benoit Marguet Shaman rosé 2016

CR: Champagne Benoit Marguet Shaman rosé 2016 

J’avais envie de voir si ma sensation lors de la dégustation au domaine était bonne en intégrant cette bouteille dans une série relevée tel un pirate. Servi trop froid, le vin était assez mutique. Mais une fois la température adéquate atteinte dans le verre, c’est un rosé des plus agréable, fruité, fin, avec une jolie finale saline. C’est effectivement très bon et gourmand.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Jean-Loup Guerrin
19 Avr 2021 21:50 #89

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1898
  • Remerciements reçus 1103
CR: Champagnes Benoit Marguet  : TASTING  2016, 2017 ...et verticale SAPIENCE
Benoit Marguet, discret mais toujours au petit sourire en coin, semble fier et comptable de cette production artisanale, que ce soit les vins du domaine ou ceux de son petit négoce haute couture, le tout  en-tiè-re-ment non dosée et à la gamme désormais bien ancrée chez les passionnés de vins du monde entier.
Voici mes notes que j'ai volontairement amputées des arômes pour me concentrer sur les ressentis. Exit donc la vanille, la mirabelle et la poire..et pourtant ils étaient tous là ! Merci de votre compréhension, surtout pour les photos...


YUMAN 2018 : un vin voulu consensuel. Réservé, en rondeur relative, il est peu disert à ce stade, seul le nez sur les fruits blancs apporte un peu de gourmandise. A garder en cave 12/18 mois avant ouverture .

Fichier attaché :


SHAMAN 2017 : Quel beau Champagne ! Découvert avec le millésime 2014, ce coup de coeur au pinot majoritaire semble pour moi perpétuel. Boisé marqué mais tellement charmeur...car la matière est sans faille, rendant crémeuse la dégustation. Insolent de jeunesse. Addictivement à boire et pour au moins 5 ans.

Fichier attaché :


SHAMAN ROSE 2017 :Vineux, éclatant, son élevage enrobe le vin. Un rosé d'assemblage et de gastronomie, ample mais toujours assez tendu. C'est jeune mais là aussi, déjà  abordable.
.
.
Les crus :
OIRY 2016 : un 100% chardonnay assez exclusif. Un vin droit, presque incisif à ce stade. 2016. Cette version florale est à mettre en cave : il lui manque vraiment du temps pour s'exprimer

.
Fichier attaché :


AVIZE/CRAMANT 2016 : la côte des blancs dans toute sa splendeur...comment résister à ce vin aérien, gourmand mais à la belle finale allongée. Du niveau d'un beau
millésime de De Sousa. Prêt à boire mais on en reparle dans 10 ans

.
Fichier attaché :


VERZENAY 2016 : je me concerte avec moi-même...et le gagnant est VERZENAY ! La matière 100% Pinot est infaillible, sur un boisé marqué mais aucunement asséchante. Ce vin sublime le cépage en lui otant une partie de son équilibre proverbial sur la noble amertume. Et tout ça sans aucun dosage. Chapeau.

Fichier attaché :


AMBONNAY 2016 : 60% pinot, 40% chardonnay, un vin terrien qui trouve son équilibre sur une pointe oxydative. Il gagnera en complexité en cave.

Fichier attaché :


Une série qui présente 2016 chez Benoit Marguet comme un millésime très réussi, sans caractère dominant : 2015 était solaire, 2013 très frais, 2012 dense et fruité..2016 est plutot en longueur et en vinosité, une année "sans histoire" qui est  très largement millésimée en Champagne, à juste titre.
.
.
Les Lieux dits :
LES CRAYERES 2016 : une première en 100% chardonnay. Fin, élégant, un bonbon acidulé qui se situe entre le Oiry et le Avize/cramant au niveau olfactif, avec un plus
de fond et en plus vineux. Excellent !

!
Fichier attaché :


LES BEURYS 2016 : 70% chardonnay, 30% pinot. Peu disert, un vin plus immédiat et moins typé artisan. Sa qualité fédératrice évidente souffre d'être ici entre 2 de  mes vins préférés.

Fichier attaché :


LES SAINTS REMYS  2016 :100% pinot. Si la définition obscure "d'extrait sec" dans le vin vous laisse encore de marbre, il faut gouter ce vin qui à l'instar du Verzenay 2016 est à la fois vineux et fruité et salin. La mirabelle (ha, un arôme !) est si présente qu'on en oublie qu'on a ici un vin de belle garde qui se patinera avec une oxydation ménagée -à peine perceptible ce jour-.

-.
Fichier attaché :


LE PARC 2014 : servi en jéroboam et carafé, ce 100% chardonnay  2014 est encore un gamin. Le flaconnage a sans doute limité son évolution. Complexe et abordable, sur des beaux amers presque effacés depuis ma première rencontre en 2018...mais j'aurais dû le gouter dans la série des crus où il serait plus à son aise. Boisé désormais totalement intégré, consensuel et de garde pour 20 ans dans cette version

.
Fichier attaché :


Le niveau de densité est monté d'un cran avec ces parcellaires. Une fois encore Saints Remys assume son niveau -excellent- depuis plus de 4 ans... 
.
.
Sapience :
[justify]Une cuvée qu'il faut toujours présenter : issu de raisins de 3 vignerons de (très) haut vol : David Leclappart pour ses Chardonnay de Trépail, Vincent Laval pour ses Meuniers de Cumières, Benoit Layahe pour ses Pinots Noirs de Bouzy. Depuis le millésime 2012, ce sont les Pinots d'Ambonnay de Benoit Marguet qui remplacent ceux de Bouzy. 50% de Chardonnay, 25% de Meunier et 25% de Pinot Noir en sont la composition constante.

[/justify]SAPIENCE 2015 : vin très posé, à la texture serrée, je suis presque surpris du boisé intégré. Ce millésime solaire dégage une telle matière que le dicton "bon sang de bois" prend tout son sens, en littéral pour une fois. Vinification millimétrée comme toujours. Egal en volume au Taittinger Comtes de Champagne ouvert le mois dernier, Sapience 2015 lui sera possiblement -bien- supérieure avec un peu de garde pour le complexifier. Blockbuster en devenir..[justify]

.
Fichier attaché :
La photo est celle de l'échantillon 2015, c'est actuellement 2011 qui est à la vente.
.


SAPIENCE 2014 : Floral, à la fois plus frais et plus vineux que le 2015, il est aussi avec 2011 le plus abordable  ..mais entendons nous : lorsque le moins expressif est déjà du niveau des grandes cuvées champenoises, cet "abord" est trompeur, gare à la profondeur de toutes ces cuvées !

SAPIENCE 2013 : Encore plus en fraicheur, signe de cette année aux vendanges les plus tardives des 25 dernières années. Densité égale au 2014, ce sera la seule filiation évidente de la série. En retrait à ce stade, je suis presque certain que j'aurai écrit "2016" à l'aveugle sur mon carnet. A gar-der !

SAPIENCE 2012 : Et un coup de coeur !..je retrouve les vibrantes sensations du 2006 et du 2008. Le fruit de ce millésime bien né en sus. Il se rapproche du 2015 par sa densité hors norme et une définition grasse et vineuse, à la finale élancée. Il faut le garder un peu..mais je doute qu'un seul amateur s'y risque tellement c'est excellent. Au parangon des vins d'artistes.

SAPIENCE 2011 : Ha, cette vibration qui est le dénominateur commun de Sapience..la voilà qui  domine ce 2011. Je sais que ce terme "vibration" fait un peu ésotérique. Si je la remplace par "dense+salin+élancé+grande longueur" c'est mieux  mais c'est trop, non ? Ce 2011 est un vin taillé pour la table ou un apéritif bien accompagné par des rillettes de cabillaud maison (au fromage blanc/ciboulette, pas à la crême !) et vos meilleurs amis amateurs. Sa matière n'égale pas celle des 2012 et 2015 mais  c'est un magistral pied de nez à la réputation des 2011, souvent de sinistre mémoire en champagne[/justify]
.
Fichier attaché :
[justify]Impossible de terminer l'examen de ce "tour de force" qu'est Sapience sans se dire que le postulat de départ "faire la meilleure cuvée régulière de Champagne en n'éludant aucun millésime, et en viticulture biologique" est très largement réussi.
Je ne goute pas si souvent les Champagne les plus chers ou ambitieux mais je sais qu'après 25 ans de cet exercice bien agréable, ce sont de très loin ces Vins de Champagne que j'aimerai boire dans les grandes occasions. Ils sont vivants ! 
  [/justify]
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, Jean-Bernard, Eric B, MatthieuS, sideway, bertou, Jean-Loup Guerrin, Benoit Hardy, Vaudésir, Krabb, Frisette, starbuck, penmoalic, david84, Gilles, Brody, Garfield, Chaccz, Jeanveux
20 Avr 2021 22:30 #90
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck