Nous avons 1515 invités et 59 inscrits en ligne

Champagne Selosse

  • Messages : 316
  • Remerciements reçus 0

nicolas59270 a répondu au sujet : CR: Jacques Selosse Initial

Dégusté ce week end Selosse Initial dégorgé en sept 2006.
CR:
Robe soutenue, couleur miel doré. L'effervescence est vive, bulles fines et élégantes.
Le nez est complexe : noix, épices, fruits secs et notes de pain grillé. La bouche est grasse, beaucoup de rondeur, texture très crémeuse et finale sur de beaux amers.
Malgré un dégorgement qui date un peu, le vin a gardé une fraîcheur exemplaire, et en a encore beaucoup à raconter. Les suivantes peuvent encore dormir tranquilles.

Cordialement,
Nicolas
#121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1137
  • Remerciements reçus 1

Stephori a répondu au sujet : Re: visite maison Jacques Selosse

Grosse vente (=bcp de lots) Idealwine à prix fixe :

Exquise 123€
V.O 127€

N'oubliez pas les frais.>:D<

Stéphane
#122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 0

dej a répondu au sujet : Re: visite maison Jacques Selosse

Ils délirent chez Idealwine (ou ils nous prennent pour des .........).

A la propriété, la Cuvée exquise est à 47 euros et la Version Originale à 52,50 euros.

Cordialement.

Jean

Jean
#123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 54
  • Remerciements reçus 1

lynxiag a répondu au sujet : Re: visite maison Jacques Selosse

Initial acheté 62 euros chez un caviste.

Julien
#124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 75
  • Remerciements reçus 0

Franck B a répondu au sujet : Re: Jacques Selosse

Bonsoir,
Grand plaisir ce soir avec une bouteille d'Initial dégorgé à l'automne 2006... A la fois fin, élégant, complexe et long, un régal.
Un vrai grand blanc à bulles, simplement ouvert 30 minutes avant dégustation. Seule critique: 75cl., seulement...

Franck
#125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 638
  • Remerciements reçus 2

Le Jad a répondu au sujet : CR: Selosse VO

CR: Selosse V.O. (dégorgement 2008).

Très (trop) jeune. Mais beau nez très précis de pomme verte, pêche, miel léger, citron : c'est très complexe et fin. Servit dans des verres à vin, l'aération est très bénéfique. Au bout d'une demi heure le vin est superbe. Belle attaque qui "mord", la bouche devient ample et tapisse, l'acidité est juste. Grande minéralité, lait de coco, miel et agrumes. Puis une finale très persistante qui ne cesse d'évoluer, de se complexifier infiniment.

Une grande confirmation de ma belle entente avec la cuvée V.O. malgré la jeunesse de ce flacon. Excellent.

Jad.
#126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8014
  • Remerciements reçus 879

hyllos a répondu au sujet : CR: Selosse Substance

CR: Selosse Substance gouté chez DEMO à Helsinki

C'est grand, c'est superbe et c'est à se rouler par terre (pourtant je n'aime pas les champagnes)... alors c'est vrai qu'on l'a pris en apéritif, c'est une hérésie mais c'était tout à fait assumé (le sommelier a bien rigolé quand je lui ai expliqué ça). C'est un vin qui restera longtemps dans mon souvenir, malgré le prix élevé de la quille (aïe aïe...). Précis et méditatif... extatique... voilà comment je le définirais. 90/100 dans mes notes
#127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1137
  • Remerciements reçus 1

Stephori a répondu au sujet : Re: Selosse

J'ai gouté le millésime 99 au Caves Augé et il était particulièrement réussi.

J'ai en revanche moins accroché sur l'Initiale et le V.O qui avaient été dégorgés en octobre dernier. (ceci expliquant cela)

"Il était une fois" me semble surtarifé (aperçu à 99€) mais je ne m'étendrai pas, vu que c'était très bon.

Stéphane
#128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 638
  • Remerciements reçus 2

Le Jad a répondu au sujet : CR: Selosse Substance

CR: Selosse Substance - dégorgé en avril 2007.

Bu en février 2010.

Un nez de fumée qui se dégage peu à peu. De la roche, de la noix de coco, du miel, de la noix... le nez est puissant et d'une complexité inouïe. En bouche c'est un éclat de minéralité et de vinosité. Un très beau vin subtil derrière son évidente puissance. Introspectif. Un grand brouillard que l'on perce sans cesse pour y trouver une multitude de trésors. Un très grand champagne de gastronomie.

A table le vin évolue à une vitesse folle, parfois rude et minéral, parfois exotique, parfois sur le les fruits secs, les épices, miel d'acacia... Il s'accorde à tout et c'est d'autant plus magique : sur le haddock dé-salé cuit aux agrumes et servi froid, sur les carottes à la vanille et le riz parfumé d'épices avec une touche de persil.

Immense souvenir.

Jad.
#129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 0

gremul a répondu au sujet : Re: Selosse

Je suis un amoureux de Champagne de Milan depuis de nombreuses années et j’ organise souvent des dégustations avec les amis italiens du Forum internet du Gambero Rosso, quelqu'un m’a déjà lu ici sur le forum LPV.
Pardonnez mon français, comme toujours !
Je suis un amateur de grands Champagnes « de terroir », notamment Blanc de Blancs, a partire du mythique Salon à Corbon, Gimonnet, Pierre Moncuit, Jacquesson, Pierre Peters, Larmandier-Bernier, Diebolt-Vallois, Lilbert etc etc ...
L’autre soir j’ai faite la nieme degustation de Selosse de tout la gamme avec des anciens degorgements et je reste profondément perplexe, une fois de plus, concernat le style de ce producteur.
Je pourrais comprendre si ce type de « Champagne » ils ont été produit dans une région que ne convient pas (comme notre Franciacorta en Italie ou la région où on produit les Cava en Catalunya), mais pour Avize, l'un de terrois, pour moi, plus important dans le monde, pourquoi produire Champagne si oxydé (aussi en jeunesse) et si chargés de bois neuf? J’ai trouvé le Substance absolumment imbuvable (si je veux à un blanc de Bourgogne je vais en Cote d'Or, en recherchant bien je dépense moins d’argent et je peux trouver des vins avec moins de bois !!) et les autres (initial, V.O. etc etc) tousjours sur le bois et l'oxydation.
Le millésimés 98 et 99 à verre « chaude » il semblait du Chardonnay de Californie !! Plein de bois !!
Je comprends que c'est un style que certains pourraient même le plaisir, mais où est le terroir d'Avize??!! Pourquoi l'enterrer sous ce processus invasif? La matière première existe et est à le plus haut niveau, je le reconnais, Selosse en vigne est en très capable mais je ne comprend pas parceque dans la cave il persiste dans la poursuite de ce style, peut-être pour plaisir à les guides ou à un marché bien determinè ? Je trouve tous ca fou dans le 2010 ! Est ce que vous avez des reponses precises ?
Je vous invite tous à essayer si vous le trouvez Corbon 1988 qui est le terroir d'Avize en pureté ou prendre Jcquesson Avize ou, si vous voulez Mesnil, le grand Salon 1996 où tous les Champagnes de Gimonnet !! Puretè cristalline, mineralitè, pas de bois où oxidation !!! Terroir pur!!
Pardonnez-moi si j'ai écrit presque un acte d'accusation mais je vous assure que je suis un véritable amoureux du champagne et je ne peux pas comprendre pourquoi Selosse va faire ça avec le terroir d’Avize et pourquoi est si vénérée par les guides et plusieurs passionées!!
Je souhaite un débat stimulant et de m'aider à mieux comprendre votre point de vue
Merci à tous !
#130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 540
  • Remerciements reçus 0

nicolas mayet a répondu au sujet : Re: Selosse

Je ne suis pas un grand connaisseur en champagne, et je ne connais pas la gamme de Selosse, mais ce que tu décris là est aux antipodes de ce que je recherche dans une champagne.
Je suis bien de ton avis.
#131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1803
  • Remerciements reçus 0

DarthTux a répondu au sujet : Re: Selosse

Gremul,

Ton français est plus que correct. ;)

Pour le coté oxydé de certains champagnes d'Anselme cela varie d'une base d'assemblage à une autre. Et il faut bien reconnaitre que parfois cela "dérape" un peu.
Pour le bois il sera toujours présent car il ne conçoit pas de vinifier autrement ses vins.

Par contre le coté terroir de la cote des blancs est tout de même respect dans les vins d'Anselme par leurs aspect crayeux presque salin en bouche.

Après pour savoir pourquoi il fait subir un tel traitement à ses vins. Je dirais qu'il aime ce style, qu'il est encensé par les critiques et qu'il a beaucoup acheteurs donc il continue à produire le même genre de vin.

Nicolas,

Avant de te forger un avis sur la gamme d'un producteur goûte là. Tu risque d'être surpris ;)

--
François C.
#132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 0

gremul a répondu au sujet : Re: Selosse

DarthTux écrivait:
> Gremul,
>
> Ton français est plus que correct. ;)
>
> Pour le coté oxydé de certains champagnes
> d'Anselme cela varie d'une base d'assemblage à une
> autre. Et il faut bien reconnaitre que parfois
> cela "dérape" un peu.
> Pour le bois il sera toujours présent car il ne
> conçoit pas de vinifier autrement ses vins.
>
> Par contre le coté terroir de la cote des blancs
> est tout de même respect dans les vins d'Anselme
> par leurs aspect crayeux presque salin en bouche.
>
> Après pour savoir pourquoi il fait subir un tel
> traitement à ses vins. Je dirais qu'il aime ce
> style, qu'il est encensé par les critiques et
> qu'il a beaucoup acheteurs donc il continue à
> produire le même genre de vin.
>
> Nicolas,
>
> Avant de te forger un avis sur la gamme d'un
> producteur goûte là. Tu risque d'être surpris ;)

Merci Darthux pour ta reponse, je connais bien la gamme de Selosse que je bois il y a plusieurs années (avec tous les differents degorgements possibles). Je ne doute pas sur la qualité du travail en vigne d'Anselme mais je ne comprend pas pourquoi sur un terroir d'excellence absolue comme Avize on a besoin de couvrir en cave le Champagne avec l'oxidation (plu ou moins) e le bois neuf si aggressif (et sour toute la gamme)!! Je devine à travers mon experience de Champagne quand je goute Selosse que sous il y a le terroir d'Avize (ou mieux de la cote de blanc) mais vraiment il est caché sous toutes ces superstructures que je trouve complètement inutiles!
Je répète que je comprend si on est dans l'Aube ou un petit village dans la vallée de la Marne ou en Italie, où un producteur de vin mousseux doit être connu, mais pourquoi faire cela à Avize?
#133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 638
  • Remerciements reçus 2

Le Jad a répondu au sujet : Re: Selosse

Gremul,

Si derrière tout ce bois, ce côté "oxydé", ces "superstructures", on reconnaît le terroir d'Avize, si ses champagnes sont une manière particulière d'exprimer un terroir, à part les goûts et les couleurs, je ne comprends pas la mise en question du bien fondé de la présence de Selosse à Avize. Je n'y vois aucun massacre du terroir. Et c'est dans les accords gastronomiques puissants que l'élevage et, le côté oxydé permettent des alliances qui font subitement ressortir une forte expression du terroir.

Jad.
#134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 0

gremul a répondu au sujet : Re: Selosse

Le Jad écrivait:
> Gremul,
>
> Si derrière tout ce bois, ce côté "oxydé", ces
> "superstructures", on reconnaît le terroir
> d'Avize, si ses champagnes sont une manière
> particulière d'exprimer un terroir, à part les
> goûts et les couleurs, je ne comprends pas la mise
> en question du bien fondé de la présence de
> Selosse à Avize. Je n'y vois aucun massacre du
> terroir. Et c'est dans les accords gastronomiques
> puissants que l'élevage et, le côté oxydé
> permettent des alliances qui font subitement
> ressortir une forte expression du terroir.

Mais j'ai dit que le terroir c'est bien bien cachée et que parfois je le peux reconnaitre grace a me experience des plusieurs années de bouveurs de Blanc de blancs mais si on me donne à l'aveugle une bouteille de Selosse c'est impossibile reconnaitre le terroir d'Avize, ok je le connais parceque je connais bien le style Selosse et je reconnais Selosse et alors je sais que c'est Avize
Mais franchement si on ne connais pas le style de Sellose qui peut dire que ses Champagnes viennent d'Avize?? On pourrait etre dans la Vallè de la Marne où dans l'Aube où je repete à verre "chaude" sur le millesimé on pense d'etre en Californie!!
#135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 0

gremul a répondu au sujet : Re: Selosse

Si je bois Salon où Gimonnet où Corbon où Diebolt Vallois... je comprend subitement d'ou viens ce Champagne, ils ont "ecrit" dans le nez et la bouche Cramant. Avize, Mesnil....pour moi ca c'est Le Champagne!!
#136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19964
  • Remerciements reçus 698

enzo daviolo a répondu au sujet : CR: Champagne Grand Cru Brut Blanc de Blancs Domaine Selosse « Initiale »

CR:
Champagne Grand Cru Brut Blanc de Blancs Domaine Selosse « Initiale »
[size=x-small]Dégorgé le 29 avril 2009.[/size]
Joli nez oxydatif de noix, de brioche, de biscuit salé et de fruits jaunes, dans un ensemble expressif et très fin.
La bouche est vineuse, grasse, la bulle est fine, le vin est très rond et l’équilibre superbe. Il se goûte tel un joli blanc tranquille. Belle persistance finale sur des notes de noix et une pointe vanillée. Un champagne à la très grosse buvabilité que j’ai beaucoup apprécié, plus que les convives avec lesquels je l’ai bu qui par goût préfèrent des chardonnays moins vineux. Un très beau champagne de table. Très Bien +.
#137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 28
  • Remerciements reçus 0

ludobourgogne a répondu au sujet : Re: Selosse

bonjour enzo

le dégorgement de ton " initiale" c'est 2009 ?

une belle surprise il y a deux semaines avec Exquise ( dég 2008 ) pourtant j'ai du mal avec les dosages de plus de 10 gr.

j'ai un petit lot d'initiale et de vo qui arrivent début mai, :)o
#138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19964
  • Remerciements reçus 698

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Selosse

oui 2009, c'est ce qui était indiqué sur la bouteille.
#139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4642
  • Remerciements reçus 241

aquablue a répondu au sujet : CR: Initial de Selosse

Extrait de CRs de la session LPV PACA à la Villa Madie:

Sylvain:
CR: Champagne Selosse, Initial ***
Le vin semble très mousseux dans le verre mais je suis agréablement surpris de goûter un vin très fin et equilibre, long en bouche.

Quentin:
Le nez est sur la noisette grillée, c'est frais avec une pointe végétale.
La bulle est très fine, c'est suave, frais, sur les agrumes avec du gras, il y a un peu de noisette et une oxydation qui amène de la complexité, c'est très tendu et long sur les agrumes sans aucune amertume.
TBien

Manu:
Le nez est assez variétal, on sent bien le chardonay. La bouche est fraiche, fruitée, la longueur magnifique. J’adore. Comme je l’ai dit, ce champagne est dangereux tant il est bon !
EXCELLENT

Arnaud:
Nez sur les agrumes; très frais, fin mais très présent, avec la délicatesse que j'aime dans les champagnes
Bouche: Moins vineux que les précédents, Droit, vif, il tranche avec une certaine mollesse du plat. Très bien
#140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 638
  • Remerciements reçus 2

Le Jad a répondu au sujet : CR: Selosse VO

CR: Selosse V.O. dégorgement début 2008.

Toute la tablée a apprécié (j'ai dit que j'allais servir un champagne vraiment pas cher, du coup maman a desserré les fesses). Le meilleurs champagne bu par ma mère, par mon père, par ma grand-mère, par ma sœur, par mon frère, par mon beau frère. Mais pas par moi. Trop nombreux à table, le vin n'a pas le temps de bien s'aérer, et il est donc coincé par son élevage, la minéralité ne surgira que trop tard... du bois, du miel, des agrumes, une énorme longueur.

Le V.O. le plus sur l'élevage que j'ai bu. Il fallait l'attendre. Par contre, c'était le V.O. avec le moins de notes oxydatives, presque imperceptibles. Il m'est apparut étonnamment plus fruité et charmeur. Et aussi très long. Accord superbe avec la recette de crevettes et sauce agrumes de maman.

Jad.
#141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1704
  • Remerciements reçus 620

vinozzy a répondu au sujet : Re: Selosse

Bonjour,
Lors d'une dégustation de différents champagne blancs de blancs à l'aveugle pour une réunion slowfood à reims (il y a déjà 5/6 ans au moins), j'avais noté la remarque de mon voisin de verre : "c'est pas rigolo, c'est comme en F1 où c'est toujours Schumacher qui gagne".
Vous l'avez compris, Selosse avait emporté haut la main les suffrages, et il y avait du beau monde.... Certes comme un grand bourgogne avec des bulles avions nous écrit.

Ma causerie du vin est là : sparnabulles.canalbl...
#142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 527
  • Remerciements reçus 0

Raoul a répondu au sujet : CR: Selosse - cuvée Substance

CR: Selosse – cuvée Substance dégorgée en janvier 2007

Un nez de fruits secs. Puis en bouche une bulle fine avec derrière une grosse matière et un arrière goût oxydatif marqué qui me rappelle un vin jaune et donc qui me plait beaucoup ;). Des aromes de noix, de noisette, puis en fin de bouche un parfum de fleur (le trentenaire dit « violette ») qui flotte. Très bon accord avec du saumon balik filet tsar nikolaj mariné à l’aneth de chez Prunier.

J’aime vraiment bien.

17/20

Cordialement

Raoul
#143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 0

arkeon a répondu au sujet : CR: Jacques Selosse Initial dégorgé en 2003

Bonjour à vous tous.

Ma petite contribution ce lendemain de soirée extraordinaire, passée en companie d'amis passionnés tout comme moi.
Servi en ouverture de soirée une cuvée CR: Initial du domaine Jacques Selosse dégorgé en 2003, accompagné par des langoustines cuisinées selon la recette présentée par Julien Dubertret en page 5.

Que dire... Ce fut l'un des moments les plus intenses de ma courte expérience de passionné. Un champagne absolument déroutant, pour moi un véritable monument, à des années lumières des champagnes festifs classiques.
Servi à l'aveugle en début de dégustation, à environ 12°C et après un passage en carafe de 20 minutes, les nottes oxydatives ont amenées les convives à évoquer des vins jurassien. Un vin très peu effervescent avec des bulles d'une finesse que je n'ai jamais rencontrée auparavant. Tout au long de cette trop courte dégustation, le vin n'a cessé d'évoluer, m'apportant ce sentiment de regret évoqué par Jad lors de la dernière gorgée. Ce vin est excellent aujourd'hui mais peu biensur vieillir encore longtemps, enfin j'imagine.

Les langoustines servies en sauce ont accompagnées ce vin d'une façon magistrale. Dans la recette proposée, j'ai privilégié le cidre brut au vin blanc, la verveine à la citronelle. J'y ai intégré, comme le préconnisait à raison Julien Dubertret,quelques gouttes de gingembre frais, juste avant le service, qui ont vraiment contribuées à mettre en valeur le champagne.

C'était ma première expérience du domaine et j'en suis ravi. Payé environ 60€, ce champagne les vaut amplement. Je le recommande aux passionnées.

Merci à Julien Dubertret pour cette recette que je conserve précieusement.

PS : Attention, ce vin, servi en début de soirée, place la barre très haute pour les flacons qui suivent !!!
#144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 97
  • Remerciements reçus 0

momus87 a répondu au sujet : CR: Jacques Selosse Initial dégorgé en 2003

CR: Jacques Selosse Initial dégorgé en 2003
Pour moi aussi, qui ai étrangement goûté ce vin hier soir avec ces mêmes langoustines (vraiment, le monde est petit !), ce fut un grand choc. Je n'ai pas une immense expérience des grands champagnes (Boulard, Krug ou Cristal, tout de même), mais j'avoue que celui-ci est ailleurs, complètement en-dehors de ce qui m'a été donné de boire en champagne jusqu'à présent. Mais, non content d'être ailleurs, il est absolument sublime, d'une évolution très rapide dans le verre, d'une longueur incroyable. Aujourd'hui, du coup, je suis allé acheter une V.O., mais il va falloir attendre un peu, malheureusement...
Momus
#145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 316
  • Remerciements reçus 1

julien dubertret a répondu au sujet : Re: Jacques Selosse Initial dégorgé en 2003

Bien heureux que la recette vous ait enthousiasmé, et quelle chance d'avoir pu boire Initial un peu évolué !

Bonne soirée

Julien
#146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14167
  • Remerciements reçus 9

François Audouze a répondu au sujet : Re: Selosse avec Anselme Selosse aux caves Legrand

Les Caves Legrand organisent de façon régulière de belles dégustations avec de grands vignerons. Je n'allais pas manquer la présentation de champagnes Selosse par Anselme Selosse, vigneron atypique et emblématique de sa région.

Il commence son propos en nous disant que nous allons "travailler" en atelier, pour participer à des questions qui se posent. Il rappelle que les caves Legrand ont été le premier caviste qui a cru en Selosse. Il indique qu'ayant été en biodynamie de 1995 à 2001, il a pris un peu de distance par rapport à cette vision. Il dit que parfois on est enfermé dans un système, et l'on ne se pose plus la question de faire ou ne pas faire. Anselme réfléchit chaque année et à chaque instant à ce qu'on doit faire, et faut-il le faire ? Sa volonté est d'adopter le "juste geste". Il estime que le vin ne doit pas être le concept d'un homme. Les hommes passent et le terroir reste. Il veut que l'on voie l'originalité du lieu dans le vin et non pas un concept humain. Originalité et singularité sont dans sa recherche.

Six vins sont versés dans nos verres avec un petit décalage dans le temps, pendant qu'Anselme Selosse parle. Nous dégustons à l'aveugle et je n'ai pas modifié d'un iota ce que j'ai écrit.

Le vin n° 1 a un nez assez extraordinaire de complexité. Le premier contact est toujours très significatif et il est normal que je le magnifie. La couleur est celle du coing, que l'on retrouve aussi dans le nez. En bouche, le vin est très original, de coing, de thé, légèrement fumé, mais pas trop. Le vin est délicat, tout en finesse, avec un fruit jaune et brun. J'aime beaucoup. Pendant ce temps, Anselme parle pour une deuxième fois de "geste juste".

Le vin n° 2 a une couleur plus claire. La bulle est très présente car le vin est servi un peu chaud. Le nez est plus intense mais moins large. Le vin est un peu aqueux, toujours dans les fruits jaunes et bruns; il a un final rêche et un peu moins d'ampleur.

Le vin n° 3 a une couleur plus dorée que le n° 2. La bulle est active, le nez est plus doucereux. Là aussi, le vin est aqueux, fluide, minéral, plus vin que fruit. Le final est plus imposant.

Le vin n° 4 a une couleur de pêche dorée; le nez est plus discret de fruits jaunes. Le goût est beaucoup plus plaisant, affirmé et puissant. Il n'est plus du tout aqueux mais riche. Je l'adore. C'est un vin de belle puissance.

Le vin n° 5 est d'un or cuivré. Le nez n'est pas très affirmé. En bouche il y a de l'ascétisme. Il est un peu rêche. Pendant ce temps, Anselme nous dit qu'il fait le vin selon son goût. Il ne veut pas mettre sa griffe, mais laisser son empreinte. Il essaie de donner au vin une texture qui ressemble à la craie du sol qui le fait. Anselme dit que dans le compagnonnage on ne donne pas la réponse aux questions, mais on donne les clés pour trouver la réponse. C'est ce qu'il essaie de faire.

Le vin n° 6 a une or cuivré (il est à noter qu'avec l'éclairage ambiant, il est assez difficile de juger des couleurs, car il n'y a aucun fond blanc qui permettrait de le faire avec précision) Le nez est très riche, opulent. La bulle est fine. C'est un beau champagne, un peu rêche mais au fruit plein. Son final est très pur.

Dans mon examen, je classe le 4 puis le 6 puis le 1. Anselme nous donne la clef. Il s'agit du même vin, venant de Mesnil sur Oger, tout en 2003. Les seules variations sont celles du dosage, qui sont en centilitres et dans l'ordre : 0,00 - 0,06 - 0,12 - 0,18 - 0,24 - 0,30. Et Anselme nous annonce que le vin qu'il a retenu pour faire son 2003 est celui dosé à 0,18 cl, c'est-à-dire le n° 4 que j'ai préféré. Et, comme moi, il préfère ensuite le n° 6 plus dosé et le n° 1 non dosé. Je suis content de cette similitude de vues. J'ai remarqué que si la variation d'un vin à l'autre est constante : 0,06 cl, le saut gustatif entre le non dosé et le premier est beaucoup plus fort que les variations entre deux autres vins voisins.

Anselme dit qu'il attend de son équipe qu'ils aient de l'enthousiasme et la notion du beau. Il dit qu'un terroir, c'est une société harmonieuse. Il fait une jolie digression sur la comparaison étymologique entre saveur et sagesse.

Nous avons maintenant cinq vins, servis décalés et à l'aveugle.

Le n° 7 est un vin très clair, blanc. Le nez est discret mais profond. Le goût est radicalement différent des six premiers. Il est très pur, très strict, "sans concession", à la Selosse.

Le n° 8 a un nez très intense. Il est de couleur plus foncée. C'est un champagne plus riche, plus rond et je note pour moi : attention, je mange du parmesan, ce qui change évidemment l'appréciation. Si le 7è est droit le 8è est rond, riche et ample.

Le n° 9 est d'un or léger, au nez fermé. La bulle est active. C'est un très beau champagne épanoui, très élégant. Pour mon goût, c'est un très grand champagne.

Le n° 10 est jaune clair, au nez vineux et puissant. C'est un beau champagne évolué déjà. Il est plein et grand. J'aime beaucoup ce champagne qui coule bien en bouche, fluide, clair et grand.

Le n° 11 a un nez puissant. Comment imaginer qu'il n'est pas dosé (car Anselme a levé un coin de la solution) avec ce nez riche et cette bouche de vin riche, beau, plein et épanoui.

Il s'agit de cinq Selosse millésimés des années 2005 - 2003 - 2002 - 1999 - 1998. Ils ont tous été dégorgés hier et sont tous non dosés. Comme le dernier millésime commercialisé de Selosse est 1999, les plus jeunes sont en vieillissement. Ils viennent tous de deux parcelles d'Avize.

Je préfère le 1999 et le 2002 mais d'autres amateurs dans la salle préfèrent le 2005. Anselme explique que dans ses vins il y a de l'amertume qui provient d'un pressurage lent. Il trouve le 1999 plus facile à comprendre. Il pense que le 2005 a des arômes qui vont lui permettre de grandir encore, le 2003 étant plus strict et le 2002 très vivace.

Anselme Selosse est passionnant. C'est intéressant de l'entendre exposer ses interrogations, ses réflexions. Il a une vision du champagne qu'il essaie de pousser le plus loin possible avec humilité et conviction. Les champagnes que nous avons bus sont convaincants, rendus encore meilleur par le dosage intense de sa passion.


Cordialement,
François Audouze
#147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Selosse

Ca donne quoi en g/l pour avoir une comparaison plus connue ?
#148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 834
  • Remerciements reçus 1

julienz75 a répondu au sujet : Re: Selosse

Superbe dégustation, François ! (tu)
J'aurais vraiment aimé y participer mais je n'en ai pas entendu parler :(

--
Julien

---
Julien
#149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1803
  • Remerciements reçus 0

DarthTux a répondu au sujet : Re: Selosse

Greg on est sur du MCR (Mout concentré rectifié) qui tourne en général au tour de 840g/L de sucre.
On obtient donc 0 - 0,5 - 1 - 1,5 -2 -2,5 g/L

--
François C.
#150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck