Nous avons 1734 invités et 17 inscrits en ligne

Ça crise en Champagne

  • Messages : 8014
  • Remerciements reçus 879

hyllos a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

oliv écrit: Champagne
Le champagne n’est pas vendu assez cher: on vous dit pourquoi.

abonne.lunion.fr/id5...


C'est vrai aussi, mais le dynamisme d'une région à long terme est portée par la possibilité de se fournir sur une gamme de prix suffisamment large. Il faut une porte d'entrée au Champagne, sinon, il va se couper de l'imaginaire des gens. Après, il faut quand même reconnaître que je ne vois pas foncièrement d'évolution en terme de qualité (augmentation du nombre de vin exceptionnel vs mauvais) du Champagne...
#691

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1706
  • Remerciements reçus 627

vinozzy a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Merci Hyllos de rappeler que le Champagne est un vin effervescent désormais au milieu de ses pairs qui lui taillent de belles croupières. Mais, à part dans de rares milieux comme celui de LPV, rares sont ceux qui pensent que d'abord, il faudrait (et c'est possible) remonter le niveau de qualité du champagne, puis ensuite certes se poser la question du positionnement commercial.
Car les concurrents ont parfois des prix de revient tellement plus bas que le budget marketing est le premier poste de dépense...allez, rien n'est perdu, mais on est en train de prendre une décennie dans la vue....

Ma causerie du vin est là : sparnabulles.canalbl...
#692

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7528

oliv a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Champagne
Expéditions de champagne pour les cinq premiers mois, c’est la France qui trinque (encore).

lachampagnedesophiec...
#693

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 848
  • Remerciements reçus 40

Steuf a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

D’un point de vue macro, il est clair que la Champagne n'a jamais eu à faire à autant de concurrence, avec des effervescents qui montent en gamme de toute part (en Europe mais pas que) et commercialisés à des prix qui leur laissent une marge de progression importante.
Cependant, n’enterrons pas trop vite les 200 ans de marketing menés de main de maitre par les champenois, qui ont installé un solide plafond de verre sur lequel de nombreuses cuvées effervescentes haut de gamme se cassent le nez : hormis une clientèle pointue, et non suffisante en nombre à l'heure actuelle, je ne compte plus les "à ce prix j'achète du Champagne" que j’ai pu entendre à l’étranger.
Je reste convaincu qu’il sera long et difficile pour les challenger de prendre la place du Champagne dans l'imaginaire collectif comme symbole de boisson à moments spéciaux ; nul besoin de plus pour justifier son prix. Sans compter l’influence des futurs acheteurs des générations X Y Z qui semblent davantage mettre l’accent sur l’expérience dans leur manière de consommer. Reste à savoir s’ils porteront leur attention sur du vin effervescent, mais c'est une autre histoire.

Si l'on place le curseur sur la région, pour y être né et avoir pu observer son évolution récente de l'intérieur puis de l'extérieur, voici les conclusions que j’en tire au fil de mes observations & discussions avec cavistes & vignerons locaux.

1/ La "bourgognisation" entamée par des précurseurs devenus stars s'est généralisée chez tous les vignerons dits « qualitatifs ». Cette approche par terroir a eu pour effet un pullulement récent de micro-cuvées parcellaires. Les amateurs s’en réjouiront, mais ce morcellement devient également plus difficile à lire & à travailler pour des marchés export où résident dorénavant leurs succès commerciaux. Car si la rareté alimente en grande partie la flambée des prix en Bourgogne, ce n’est jusqu’à présent pas le cas en Champagne, à quelques très très rares exceptions, chez des domaines déjà bien établis.

2/ Le double impact majeur des vignerons porte-drapeau :
- Ils ont su faire (re)venir vers la Champagne une clientèle de connaisseurs, comme en témoigne le succès fulgurant des salons professionnels ces dernières années. Les participants dont certains traversent le globe spécialement pour l'occasion sont autant d’évangélistes & futurs ambassadeurs de cette autre vision du champagne, en s’appuyant largement sur les réseaux sociaux pour communiquer leurs ressentis. Le Printemps du Champagne ou « Champagne week » est devenu en quelques années LA grande messe du Champagne en Champagne, avec ses retombées économiques locales importantes.
La rançon du succès: des groupes de vignerons qui se sont multipliés presque aussi vite que leurs cuvées parcellaires, et une raison d’être parfois difficile à comprendre au delà de «on fait partie d’un groupe ».
- Leur influence va bien au delà des cercles d’amateurs : les grandes maisons se sont également mises à répliquer les clés du succès des vignerons afin de completer leur gamme traditonnelle & conserver la partie de la clientèle qui viendrait à sortir des sentiers battus: réduction des dosages avec des cuvées extra-brut/brut nature chez Roederer, conversion en bio pour certaines cuvées, comme le Cristal, même si ce n’est pas matraqué commercialement (mais subtilement distillé via des influenceurs). D’autres ont puisé dans leur patrimoine foncier pour en extraire de nouvelles cuvées : les parcellaires chez Deutz, cuvées confidentielles chez Moët ou le Clos Lanson en sont des exemples.

3/ Un dernier paradoxe que j’ai du mal à mesurer, car je n’ai pas de données mais seulement des témoignages.
D’après plusieurs vignerons sondés notamment sur les 1er Crus de la Vallée de la Marne, il n’y a jamais eu autant de contrats de longue durée en faveur du négoce. Avec des prix au kg très attractifs pour les plus beaux terroirs, l’age avancé d’une génération de récoltants & les retraites/successions attenantes ont poussé selon leurs dires beaucoup de petites exploitations peu connues à fermer, et ainsi perdre un savoir-faire précieux. Une situation qui s’accompagne souvent de la vente des machines & équipements viticoles, mettant un terme définitif à une histoire familiale parfois centenaire.
Quant à la nouvelle génération, lorsqu’elle décide de s’investir personnellement en reprenant le domaine, elle doit souvent jongler avec ses désirs de modernité et la préservation économique d’une clientèle d’habitués qui réclame un style traditionnel, notamment concernant les dosages.
Entre protection du nécessaire équilibre économique du domaine et besoin de préparer l'avenir en vinifiant des champagnes aux accents plus contemporains, le virage est parfois compliqué à négocier.

Stéphane
#694
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, winaddict33, Eric B, Vougeot, jean-luc javaux, Gibus, sebus, Frisette, FlavFirst

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1128
  • Remerciements reçus 219

TIMO a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Steuf écrit: Avec des prix au kg très attractifs pour les plus beaux terroir, l’age avancé d’une génération de récoltants & les retraites/successions attenantes ont poussé selon leurs dires beaucoup de petites exploitation peu connues à fermer, et ainsi perdre un savoir-faire précieux.


Discours en effet entendu, dans la Vallée de la Marne et sur la Montagne de Reims.

Avec également l'effet de successions qui entrainent régulièrement le démembrement du foncier entre les héritiers.
Sur peu de surface et avec un tel tarif de raison, difficile sans doute de monter une exploitation rentable, sauf peut-être à tendre vers du négoce haut de gamme?
(Genre Jacques Lassaigne qui achète pas mal de raisin je crois)

TIMO
#695

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 78
  • Remerciements reçus 13

Roger-Constant Lemaire. a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Discours entendu partout en Champagne, partout. Le prix de la vigne (mais aussi les droits de successions etc...) réduira petit à petit le nombre des vignerons indépendants c'est une certitude... Ce qui sauvera le vigneron, aujourd'hui c'est l'export car la France baisse enormement avec une lutte constante pour un petit prix.

En même temps je vois bien des mariages en France à coup de bière et de Cava ou Prosecco...c'est triste mais c'est ainsi, le Français perd de sa legendaire gastronomie à devenir l'image Allemande d'une mal-bouffe ?
#696

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3854
  • Remerciements reçus 1758

Vougeot a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Roger-Constant Lemaire. écrit: Discours entendu partout en Champagne, partout. Le prix de la vigne (mais aussi les droits de successions etc...) réduira petit à petit le nombre des vignerons indépendants c'est une certitude... Ce qui sauvera le vigneron, aujourd'hui c'est l'export car la France baisse enormement avec une lutte constante pour un petit prix.

En même temps je vois bien des mariages en France à coup de bière et de Cava ou Prosecco...c'est triste mais c'est ainsi, le Français perd de sa legendaire gastronomie à devenir l'image Allemande d'une mal-bouffe ?


Ah ! Un p'tit coup de "C'était mieux avant" !
Cela faisait longtemps !

Vincent, amateur de melon et de curé nantais
#697

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17996
  • Remerciements reçus 2846

Eric B a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

En même temps je vois bien des mariages en France à coup de bière et de Cava ou Prosecco...c'est triste mais c'est ainsi, le Français perd de sa legendaire gastronomie à devenir l'image Allemande d'une mal-bouffe ?

Le CIVC qui traque la moindre utilisation illicite du mot champagne ferait bien de garder un peu d'énergie pour faire le ménage dans ses rangs. Car il y a nombre de champagnes indignes à l'acidité agressive compensée maladroitement avec des dosages écoeurants. Pour 15 €, on se régale plus facilement avec un bon Prosecco ou Cava. Les gens ne perdent pas forcément au change.

Eric
Mon blog
#698
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FlavFirst, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 848
  • Remerciements reçus 40

Steuf a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Roger-Constant Lemaire. écrit: Ce qui sauvera le vigneron, aujourd'hui c'est l'export car la France baisse enormement avec une lutte constante pour un petit prix.


Ce qui sauvera le vigneron, c'est la qualité de ses vins, qu'il vendra d'autant mieux à l'export. Car oui, il y encore pas mal de grand-crus qui dorment dans au fond des crayeres à moins de 15€, mais à la qualité excecrable.

Roger-Constant Lemaire. écrit: c'est triste mais c'est ainsi, le Français perd de sa legendaire gastronomie à devenir l'image Allemande d'une mal-bouffe ?


conclusion bien caricaturale...j'habite en Allemagne et la qualité des produits frais que l'on peut trouver sur les marchés, en particulier auprés des marchands bio, n'a rien à envier à un marché gaulois. Sans parler des rayons bio dans tous les supermarchés, à faire palir la grande distribution en France. Bien loin du cliché Kartoffel & Papa Schultz...René, tu nous remets 2 Muscadets avec le tiercé?

Stéphane
#699

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 730
  • Remerciements reçus 893

ysildur a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

La champagne pourra toujours compter sur le soutien des belges, du moins, ceux qui font du bon....quel plaisir d'encore trouver du bon champagne à moins de 20 euros et du grand à moins de 50 euros...Par contre, à mon sens, la concurrence sera plus rude dans les années à venir, pas forcément en provenance de l'étranger, mais de la France même. Quelle montée en qualité pour les crémants d'Alsace de Jura ou ceux de Limoux en 10 ans... je ne compte pas ceux de Loire, qui à mon sens, sont d'un style assez différent.

Laurent
#700

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7528

oliv a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Champagne
La flûte n'enchante plus !

www.lepoint.fr/vin/c...
#701

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7528

oliv a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Champagne
La perte estimée à 100 millions de bouteilles inquiète, l’interprofession prend de nouvelles mesures.

france3-regions.fran...
#702

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 54
  • Remerciements reçus 12

Brody a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

J'ai discuté avec une connaissance vigneronne de l'Aube il y a 2 jours, qui me donnait les mêmes chiffres sur la perte de vente prévue et les décisions attendues sur les rendements 2020 (cela discute pour savoir si cela serait plutôt vers les 6000 ou les 8000 Kg/ Ha). D'autant plus dommage que même s'il est encore tôt dans la saison, les vignes sont dans un état magnifique dans l'ensemble cette année.

Elle me disait également que le prix du foncier était en train de s'effondrer, aux alentours de 20 à 30% (!) de baisse du prix de l'hectare en quelques mois ; la cause probable ? L'arrêt des achats de foncier par LVMH qui aurait atteint ses objectifs de rachat de vignoble pour être en quasi-autosuffisance (une propriété voisine en vente, reste sans acquéreur en un an).
Rumeur à prendre avec moultes précautions bien sûr, car j'ai du mal à imaginer que LVMH possède plus d'un quart du vignoble champenois... il ne s'agit sans doute pas de réelle capacité à produire 100% des raisins de leur production actuelle, mais peut-être d'un volume leur permettant de peser plus que de raison dans le rapport de négociation avec leurs approvisionneurs ?

En tous cas je serai preneur de toutes infos sur le sujet, si vous trouvez ? Cela aurait des conséquences sérieuses sur le rapport d'équilibre entre vignerons et maisons, équilibre déjà pas mal bousculé depuis quelques années...
#703

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7528

oliv a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Champagne
Les expéditions de champagne ont baissé de 68% au mois d’avril.

lachampagnedesophiec...
#704

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7528

oliv a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Entretien
« L’AOC Champagne ne va pas disparaître de la planète ! »

www.vitisphere.com/a...
#705

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8014
  • Remerciements reçus 879

hyllos a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Brody écrit: J'ai discuté avec une connaissance vigneronne de l'Aube il y a 2 jours, qui me donnait les mêmes chiffres sur la perte de vente prévue et les décisions attendues sur les rendements 2020 (cela discute pour savoir si cela serait plutôt vers les 6000 ou les 8000 Kg/ Ha). D'autant plus dommage que même s'il est encore tôt dans la saison, les vignes sont dans un état magnifique dans l'ensemble cette année.

Elle me disait également que le prix du foncier était en train de s'effondrer, aux alentours de 20 à 30% (!) de baisse du prix de l'hectare en quelques mois ; la cause probable ? L'arrêt des achats de foncier par LVMH qui aurait atteint ses objectifs de rachat de vignoble pour être en quasi-autosuffisance (une propriété voisine en vente, reste sans acquéreur en un an).
Rumeur à prendre avec moultes précautions bien sûr, car j'ai du mal à imaginer que LVMH possède plus d'un quart du vignoble champenois... il ne s'agit sans doute pas de réelle capacité à produire 100% des raisins de leur production actuelle, mais peut-être d'un volume leur permettant de peser plus que de raison dans le rapport de négociation avec leurs approvisionneurs ?

En tous cas je serai preneur de toutes infos sur le sujet, si vous trouvez ? Cela aurait des conséquences sérieuses sur le rapport d'équilibre entre vignerons et maisons, équilibre déjà pas mal bousculé depuis quelques années...


Les arbres ne montent pas au ciel :)

Tant mieux si le foncier s'effondre, il est quand même évalué à un niveau délirant, qui met en danger la diversité de la production. Les prix aussi ont atteint des sommets. C'est sûr qu'en terme de qualité brute, c'est difficile de battre un Champagne, je comprendrais que ce soit 25% plus cher. Mais quand on voit les millésimés supérieurs toucher tranquillement les 80€... mettre en balance un Recaredo Serral del Vell, un Franciacorta Bellavista 0, qui sont des vins autour de 40€ en face de champagnes équivalent qui vont chiffrer 80... à un moment, c'est certain que les acheteurs vont finir par se faire rare. Tout est affaire d'équilibre et si on revient enfin à un équilibre plus sain... tant mieux.
#706
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tarkan

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 17

Thominsa a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Oui enfin, le foncier en baisse n'est pas la seule conséquence de cette crise, cette année le négoce pousse pour faire baisser les rendements à l'hectare autour des 7000kg, beaucoup de petits viticulteurs/vignerons vont se retrouver à ne pas pouvoir vendanger certaines parcelles et perdre environ 1/3 de leurs revenus. Ceux qui vinifient et mettent en bouteille pourront surement mieux s'en sortir en augmentant leurs tarifs mais chez ceux qui vendent leurs moûts au négoce vont sûrement devoir licencier ou autre. La Champagne n'est certainement pas la région la plus à plaindre , mais les ouvriers agricoles risquent d'en souffrir
#707

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7528

oliv a répondu au sujet : Ça crise en Champagne ?

Champagne
Vers un scénario moins noir que prévu pour le Champagne.

www.lesechos.fr/pme-...
#708

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7528

oliv a répondu au sujet : Ça crise en Champagne

Champagne
« On ne parle plus ici de casse économique, mais de casse humaine » : le champagne confronté à une crise historique.

www.lemonde.fr/m-gas...
#709

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 54
  • Remerciements reçus 12

Brody a répondu au sujet : Ça crise en Champagne

Le SGV et les Vignerons Indépendants de Champagne divorcent... Un signe de plus témoignant de la crise profonde du secteur, côté petits exploitants. :dry:

https://lachampagnedesophieclaeys.fr/la-rupture-les-vignerons-independants-de-champagne-quittent-le-sgv/
#710
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7528

oliv a répondu au sujet : Ça crise en Champagne

Champagne
Les derniers chiffres des expéditions : -56% en mai par rapport à mai 2019.

lachampagnedesophiec...
#711

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck