Nous avons 1530 invités et 45 inscrits en ligne

Domaine Jean Tardy, Vosne-Romanée

  • Messages : 84360
  • Remerciements reçus 10388
CR: Domaine Jean Tardy & Fils, Echézeaux Vieilles Vignes, 2010



Bouchon sans défaut.
Robe sur un grenat bleuté profond et sans trace d'évolution.
Nez assez fermé, sur une pointe d'élevage fumé épicé et de jolies senteurs de cerise noire, surtout le lendemain. Mais l'ensemble reste relativement discret.
Bouche puissante, dense, sur un côté comprimé qui refuse de se détendre même après 24h d'aération et qui fait que l'acidité semble un peu présente par rapport à une matière d'une bonne densité
L'ensemble semble bien né mais manque un peu de moelleux et d'expression aromatique pour libérer plus de plaisir.
Finale avec de la présence mais assez froide d'expression par son mutisme pour le moment.
Il semble urgent d'attendre.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: podyak, jef33, Jean-Loup Guerrin
19 Nov 2018 20:31 #61
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 334
  • Remerciements reçus 1143
CR: Domaine Jean Tardy & Fils, Nuits Saint Georges 1er Cru Aux Argillas 2010



Robe superbe rubis peu évoluée

Le nez est absolument splendide, avec des notes de coulis de framboises, fraises des bois, myrtilles, roses et va évoluer tout au long de la dégustation

En bouche, c'est du velours, soyeux, aucune accroche des tanins, on retrouve la même gamme aromatique qu'au nez avec en plus des épices qui s'étirent longtemps longtemps...

Un bijou
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield
28 Avr 2019 11:54 #62
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84360
  • Remerciements reçus 10388
CR: Domaine Jean Tardy & Fils, Chambolle-Musigny Les Athets, 2010



Bouchon déjà imbibé à moitié.
Robe grenat clair avec déjà une petite évolution brique.
Nez chafouin à l'ouverture (à l'arrache), sur une réduction (chou) qui va s'évacuer rapidement pour libérer un superbe ensemble fruité et floral, entre la framboise et la pivoine d'une grande élégance.
Bouche droite et élégante, sur une trame acide bien présente en attaque, avec une forme de délicatesse qui s'accorde très bien avec son charme aromatique, tout en pureté.
La fin de bouche se resserre en revanche autour d'une fermeté tannique et d'une petite amertume.
Bien à très bien.


Je ne serais pas étonné que le vin ait nécessité plus d'aération.
Gigi, si tu passes par là, ça goûtait comment le soir ?
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gildas, Jean-Loup Guerrin, o_g
31 Juil 2019 19:55 #63
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2589
  • Remerciements reçus 124
Pas goûté de nouveau hier soir, mais ça devrait s'arranger ce soir en revanche ! Merci pour ton apport. Ce que tu qualifies de "fermeté tannique et petite amertume" (qui ne m'a en rien dérangé avec l'onglet de compet' de mon boucher) m'a embarqué directement sur Gevrey à l'aveugle. J'ai adoré ce vin pour ses qualités aromatiques (florales) et sa délicatesse.
Gildas
LPV Normandie
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
01 Aoû 2019 09:28 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 334
  • Remerciements reçus 1143
CR: Domaine Jean Tardy & Fils, Nuits Saint Georges Bas de Combe 2014

Garfield:
Joli nez de pinot bien fait, fruits rouges, épices, la bouche est souple sans tanins accrocheurs, la finale est très minérale permettant de faire persister ces arômes de fruits rouges.
Bien + / très bien

Vésale:
Le nez est très avenant, sur les fruits rouges, finement poivré, avec une sensation de fraicheur
La bouche ne déçoit pas, le vin est élégant, les tanins sont invisibles sans aucune dureté, le fruit est précis avec une allonge "minérale" très agréable
Le vin ne fait que s'ouvrir et s'enrichir au fur et à mesure qu'il prend l'air
Très bien
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu, Vaudésir
24 Nov 2019 18:27 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6151
  • Remerciements reçus 3806
CR: Domaine Jean Tardy & Fils, Nuits Saint Georges, Au Bas de Combe 2014

Ouverture immédiate, bue au Bistrot de Serine

On a une robe rubis. Le nez est un peu fermé, l'aération révèle de timides notes pinotantes de baies rouges acidulées (groseille, cerise...). La bouche est tendue, sans gros volume, assez austère autour de tanins très fins. Une sensation pierreuse renforce ce côté un peu comprimé et renfrogné. L'aromatique est un peu timide, faite de baies rouges complétée par un côté végétal/épicé. La finale est correcte et fraîche. C'est Assez Bien à Bien (14,5/20), très propre, mais ça manque un peu de chair et de gourmandise à mon sens. Peut être lui aurait il fallu un peu plus d'aération.
Flo (Florian) LPV Forez
01 Déc 2019 09:07 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6151
  • Remerciements reçus 3806
CR: Domaine Jean Tardy & Fils, Vosne Romanée, Vigneux, 2014

Ouverture immédiate, elle bénéficiera d'une petite demi heure d'aération en bouteille, bue au Bistrot de Serine

On a une robe rubis. Le nez est un peu moins fermé, l'aération révèle des notes pinotantes de baies rouges acidulées (groseille, cerise...) avec un soupçon de floralité plus précises que le Nuits Saint Georges bu quelques minutes précédemment. La bouche est également tendue, de demi-corps, avec un peu plus de chair et de gourmandise, même si l'on est pas dans de l'hédonisme pur...L'aromatique est un peu plus joyeuse, avec toujours ce côté tendu et végétal/épicé en final. C'est Bien (15/20), mais là aussi, pour moi celà manque quelque peu de confort et de volume. Un style un peu trop austère pour moi.

Je suis curieux d'avoir les avis de mes amis parisiens présents en face de moi (et ça m'a fait super plaisir de partager un petit moment ensemble!!! (tu) %tchin )
Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
01 Déc 2019 09:15 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 579
Certains vont peut être touver que je me répète mais "Austère, végétal, acide/acidulé, matière faible sur fruit/épices" : pour moi c'est un résumé parfait de 2014.
Je n'ai pour le moment goûté que des villages de Duband, Chicotot, Marechal, Bouvier, Huguenot, ils etaient tous sur cette trame là. Il y a sans doute des contre exemples mais je n'ai pas eu la chance de les goûter.
Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Frisette
01 Déc 2019 10:12 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6151
  • Remerciements reçus 3806
C'est effectivement un excellent résumé (tu)
Flo (Florian) LPV Forez
01 Déc 2019 10:19 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 475
  • Remerciements reçus 1457

Certains vont peut être touver que je me répète mais "Austère, végétal, acide/acidulé, matière faible sur fruit/épices" : pour moi c'est un résumé parfait de 2014.
Je n'ai pour le moment goûté que des villages de Duband, Chicotot, Marechal, Bouvier, Huguenot, ils etaient tous sur cette trame là. Il y a sans doute des contre exemples mais je n'ai pas eu la chance de les goûter.
Marc


Bonjour Marc, j'avais eu ce ressenti sur les premiers 14 goutés vers 206/2017, depuis j'en ai rencontré un certain nombre de très haut niveau, c'est vrai que c'est un millésime moins expressif que 15 ou concentré que 16, mais très classique (et moins austère que 11 et acide que 13 je trouve, en règle générale). J'ai en tête un vosne 1er chaumes de méo, vosne beaux monts pc desaunay bissey, le tardy bas de combes décrit juste au dessus que j'ai mieux gouté que Frisette, nuits rouget, bouvier gevrey justice toujours très bien gouté, bize bourgogne perrières sympa, dans ce dont je me rappelle ! donc un retour plus contrasté que le tien, mais je le concède j'ai aussi rencontré des vins un peu fluets et austères sur ce millésime !
Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, oberlin
01 Déc 2019 10:47 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84360
  • Remerciements reçus 10388
Dommage que le cercle LPV Belgique ait fermé ses portes car quelque chose me dit qu’on aurait pu retrouver sur ce millésime certains ressentis du CR des 2008.

Mes impressions sur fût concordaient avec le descriptif d’Oberlin et m’avaient fait penser : superbe millésime de blanc, tout goûter en rouge avant d’acheter.

A voir comment tout ça va évoluer élevage terminé puis en bouteilles mais les équilibres sont quand même là: pointus.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Frisette, oberlin
01 Déc 2019 11:15 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1523
  • Remerciements reçus 1421
CR: Domaine Jean Tardy - Vosne-Romanée - Nuits-Saint-Georges aux Bas Combes et Vosne-Romanée Vigneux 2014

2nd rebond sur les appréciations de camarade Frisette puisque nous avons partagé ces flacons.

Domaine Jean Tardy - Vosne-Romanée - Nuits-Saint-Georges aux Bas Combes 2014 :
Un Nuits plutôt engoncé effectivement. Assez éloigné du panier de fruits goûté sur fûts. Le profil acidulé et la matière demeurent. Difficile de passer après un vin plutôt élevé, cf. Carmina 2017 de Villa. Il aura, AMHA, le mérite de préparer le Vosne. AB+/B-.

Domaine Jean Tardy - Vosne-Romanée Vigneux 2014 :
Le Vosne est plus charmeur, élégant, évanescent. La vivacité demeure. La fraise se goûte fraîche. Le Sabodet qu'il accompagne est néanmoins un peu trop prégnant. Mauvais accord :(. B-. Mes voisins immédiats ont bien mieux apprécié la quille: "C'est quand même bien bon Tardy".

J'ai nettement préféré les 2013 bu il y a 2 mois. Des vins à revoir dans d'autres conditions. L'effet séquence n'a pas dû aider non plus.

Pour continuer sur le millésime 2014 (les modérateurs jugeront l'opportunité de déplacer cette partie de discussion ailleurs), et pour avoir ouvert plusieurs de ses représentants , l'année porte effectivement plutôt sur l'acidité. J'y ai trouvé des fruits rouges vifs tels la groseille sur un Fixin 1er cru Arvelet de Berthaut, un acidulé porté par une structure plus intellectuelle sur un Santenay 1er cru Passetemps de JM Vincent et un Vosne les Barreaux de Chéron à la croisée des 2. Je vais laisser dormir les soeurs quelques temps encore.

Ce n'est pas tout, mais j'ai plein de compte-rendus en retard :D.
HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Frisette, Garfield
01 Déc 2019 19:22 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1523
  • Remerciements reçus 1421

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR: Le millésime 2018 au Domaine Jean Tardy, Vosne-Romanée

CR: 2018 au domaine Jean Tardy



La visite à Guillaume Tardy est un rendez-vous désormais bien ancré de notre session Bourguignonne de l’Automne. Avant de nous rendre à Vosne, nous savions le millésime 2018 abondant et nous avions bien en tête les changements d’extraction entrepris par notre vigneron. Allait-il continuer dans cette voie sur une année qui de prime abord n’est probablement pas aussi nativement concentrée que 2015 ou aussi mûre que 2017?



De la grillure et de l’échaudage en 2019



- Peux-tu nous évoquer 2019? Tu as dû finir de l’entonner il y a peu? NDLR: Nous sommes fin Octobre au moment de la dégustation.
- Il y a 10 jours. La météo a été plutôt clémente: pas de gel, pas de grêle. Le temps a été sec.
- A quel moment vendanges-tu?
- Le 16 Septembre. Il a fallu attendre la maturité phénolique. Un copain a vendangé le 21. Il a eu de la chance, il a eu un peu de pluie.
- Je comprends que les rendements sont à la baisse.
- -25% par rapport à une année normale. Nous avons -50% sur le Passetoutgrain.

Haute Côte de Nuits 'Cuvée Maëlie'
« La parcelle est située à l’entrée de Vosne. Nous sommes à 12,8. On enchaîne cette parcelle après le reste. »
De la finesse, des épices, du fruit. Une gourmandise un peu moins immédiate. Il y a une belle allonge. AB- maintenant, probablement mieux plus tard.

- Il n’y a pas eu que le manque d’eau j’imagine.
- Oui, on a eu de l’échaudage et de la grillure.
- C’est vrai que nous avons eu des températures très hautes au début de l’été.
- Les vignes ont supporté le premier épisode caniculaire début Juillet. Moins le second fin Juillet. Il y a eu de la griffure.
- Tu ne réduit pas l’effeuillage dans ces cas?
- J’effeuille sur la partie Nord. C’est la partie Sud qui a grillée. Dès que nous touchions les raisins, ils avaient comme un bleu et ils étaient les plus assujettis à la grillure.
- Avec le manque d’eau en 2019, tu n’as pas eu des peaux plus épaisses?
- Non, elles étaient tellement mûres qu’elles étaient souples.

Fixin ‘La Place’
Une amabilité supérieure. Des fruits rouges plus éclatant. Une belle fraise juteuse. Meilleur que 2017 de mon souvenir au même stade.B



- A quels degrés termines-tu?
- 13,6 à 13,8 sur les villages; 14 sur le premier cru et le grand cru.
- Pour quels rendements?
- 32 à 35 hl. 2019 a mûri plus doucement. Nous avons vendangé plus tard. 2019 a plus d’acidité.
- Tu nous avais évoqué l’an passé un relargage d’acidité par les peaux.
- Il y a avait 3,7 d’acidité à la récolte. Nous sommes à 4,5 g/l en fin de cuvaison.
- En totale?
- En totale, le pH se situe aux alentours de 3,3.

Chambolle Musigny 'Les Athets'
Une texture fort soyeuse. De la groseille, de la cerise. Les épices sont plus présentes qu’habituellement. La densité et l’acidité sont supérieures à 2017. On retrouve les marqueurs de l’appellation par sa fluidité. Elle est ponctuée en son milieu de bouche par un léger grip tanique. Un vin qui a l’avenir devant lui. B+ en l’état, TB- pour son potentiel.


Une adaptation de l’élevage et de la vinification en 2019



- Avec de moindres quantités, comment as-tu géré ta futaille?
- J’ai anticipé avec une commande inférieure de 25%. Hors les crus, j’aurais des fûts d’un vin, ceux de 2017, quelques 2015.
- As-tu continué à renforcer tes vins? Nous avons évoqué les pigeages ces 2 dernières années. Tu as changé autre chose?
- L’élevage sera plus long.
- On parle de quelle durée complémentaire?
- Un mois maximum. C’est adapté aux pigeages supplémentaires, même sur les Hautes Côtes de Nuits. Les vins mettent un peu plus de temps à prendre une bonne tournure. Les vins sont sur lies. Je ne soutire pas. L’expression est du coup un peu plus stricte.
- A quelle part de bois neuf vas-tu arriver sur tes crus en 2019?
- Echezeaux aura 100%, c’est plutôt habituellement 80-100%. Et le premier cru 50%.

Vosne Romanée 'Vigneux'
Une composition plus aérienne, evanescente. Il y a ici aussi un supplément d'accroche et de tanins comparativement à 2017. Des saveurs de sureau, de violette, de rose et une allonge sur la groseille et la fraise d’Espagne. B+/TB-

- Tu nous as évoqué des peaux souples. Tu as peut-être ajusté l’extraction en conséquence?
- En effet, je fais 5 pigeages en 2018; 3 en 2019.
- C’est une grande différence, toi qui vise à faire durer tes vins plus longtemps dans les années.
- Les analyses étaient plus hautes que 2018. Les raisins étaient plus mûrs.



Nuits-Saint-Georges ‘Bas de Combes’
Une belle texture, le fond du vin est légèrement encapsulé. L'entame est dynamique et vive. Le milieu de bouche présente des fruits noirs sur la myrtille, la mûre, le cassis et un peu d'ardoise. Nous avons monté d'une marche en terme de structure. Miam. TB/TB+

- Il n’y avait pas beaucoup de malique en 2018.
- En 2019 non plus.

Gevrey-Chambertin ‘Champerrier’
Depuis une ou deux année, ce village s’est hissé dans mon trio préféré ici. Nous allons voir comment elle se situe sur un millésime mûr où Guillaume a procédé à une extraction est plus grande.
L'attaque est tonique et soyeuse à la fois. Les impressions de petites baies rouges ouvre l'ensemble sur une partition bien digeste. Ce n'est qu'après la 2ème, voire la 3ème gorgée que l'on perçoit des fruits aux couleurs plus sombres. TB/TB+.



Nuits-Saint-Georges 1er cru ‘Les Argilas’
De la myrtille, du cassis ici également. Le registre est très ensoleillé. Les tanins sont plus fins et apportent une certaine appétence. La finale se fait plus complexe avec des billes de réglisse qui viennent éclater en bouche, une sensation de craie noire et de l'encre de seiche. Le cru se manifeste par une portance supérieure. TB+.

Echezeaux grand cru
"Des vignes de 80 ans."
L'évidence même d'un pinot noir de grande stature. C'est concentré, gourmand, droit, long, frais et très équilibré. Je ne me souviens pas avoir aussi bien goûté ce cru sur les millésimes précédents. Seule la virgule de conclusion nous rappelle la maturité du millésime. Cela demeure très digeste néanmoins. Exc


Repousser la commercialisation des millésimes



Guillaume nous pose sa traditionnelle question à cet instant de la dégustation: "Vous voulez goûter quoi?"
Après avoir échangé timidement entre-nous les premières secondes, il n'y aura point eu besoin de courte paille ni "Pierre, papier, ciseau »:

Gevrey-Chambertin ‘Champerrier’ 2017
C'est lisse, acidulé, très charmeur. De la groseille, de la fraise, de la cerise. Dans un style plus proche de ce que fait habituellement le domaine. Délicieux! TB+/Exc- dans un registre différent de 2018.

- En échangeant avec tes confrères, quelques-uns envisagent désormais de conserver les millésimes avant de les commercialiser. Fais-tu quelque chose en ce sens?
- Je bloque 36 bouteilles de chaque village et 60 1er et grands crus tous les ans. Sinon je fais un roulement avec les années précédentes pour éviter d'avoir les 17 directement sur table. Les établissements réservent le millésime en cours et ils reçoivent l'année précédente ou celle d'avant.

Nuits-Saint-Georges 1er cru ‘Les Argilas’ 2016
Du volume avec un petit Waouh effect tout de même. C'est d'une délicate texture glycérinée. Une déclinaison sur la fraise, la mûre, la gariguette. Un touche de violette vient poser une complexité florale. Le tout repose sur une belle densité. Exc+. En relisant mes notes 2 ans en arrière, avec un éventuel effet séquence, le vin est plus gourmand. Il s'est grandement amélioré. Et si ce que me dit Guillaume était vrai ? :D "Avec une extraction plus poussée, les vins prennent plus de temps pour se mettre en place."

- En terme de protection des vins et de bio, où en es-tu?
- Il y a 20 de SO2 de libre à la mise en général. Et pour le bio, j'ai du nouveau matériel. On va regarder. Vous goûterez bien un 2019?
- Volontiers :)

Vosne Romanée 'Vigneux' 2019
Un belle longueur, de la fluidité ici également, des tanins très fins. Et toujours cette élégance. En faisant abstraction de la malique encore présente, TB déjà. J'apprécie bien cette intensité d'extraction ;).

Il y a une nouvelle étape passée dans la vinification des raisins par Guillaume. Entre le registre très mûr et le corps insufflé aux vins, 2018 devrait pouvoir traverser plus lointainement les années. Preuve que notre vigneron ne fait pas un dogme du nombre de pigeages, il s'est adapté à la baisse cette année. L'immédiateté que nous goûtions habituellement est définitivement moins présente. 2016 nous montre néanmoins qu'elle ne met guère de temps à revenir. Nous ferons volontiers preuve de 2 années de patience pour l'avoir ;).

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Jean-Paul B., tht, podyak, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Vaudésir, vivienladuche, Frisette, starbuck, LLDA, Pins, Fre, Kiravi, Garfield
05 Déc 2019 14:13 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 475
  • Remerciements reçus 1457
CR: Domaine Jean Tardy & Fils, Nuits Saint Georges, Bas de Combe 2013

Vésale :
Nouvelle tentative sur ce domaine que j'apprécie décidément de plus en plus

La robe est superbe, brillante
Le nez embaume le pinot, petits fruits rouges et noirs, poivre, épices, léger sous bois
En bouche, la texture est très délicate, on ressent une légère acidité initiale, l'aromatique s'enrichit, plus le vin s'aère et plus il gagne en soyeux, un très joli pinot!

Très bien

Garfield :

effectivement le style Tardy nous convient bien, quand je lis les super(pingouin) CR de visite au domaine ci dessus ou l'extraction devient plus poussée ces dernières années je regrette un peu (j'attends de gouter bien sur) car ces pinots élégants sur 13/14 me plaisent beaucoup.

On sent quand même le millésime 13 par une acidité assez marquée au début qui se fond progressivement pour servir de trame à un beau fruit (mûre, cerise). Le nez est superbe, profond, mêlant de discrètes notes tertiaires aux fruits rouges et aux épices/poivre. En bouche la matière est douce, tactile, la finale et la rétro embaument le fruit avec toujours cette pointe d'acidité. Très bien (et encore bien jeune)
Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, Vesale
14 Déc 2019 16:17 #74
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84360
  • Remerciements reçus 10388
CR: Domaine Jean Tardy et Fils, Bourgogne Hautes Côtes de Nuits cuvée Maëlie, 2016



Robe sombre, sur un violacé profond.
Nez mat et peu causant, un peu terne, sur les fruits noirs et un côté chocolaté balsamique pas évident.
Bouche ferme et raide, sur une matière carrée un peu rustique, une acidité saillante et des tanins rêches.
Finale courte et inconfortable.
Décevant.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, TIMO
22 Jan 2020 21:05 #75
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 334
  • Remerciements reçus 1143
CR: Domaine Jean Tardy et Fils, Vosne Romanée "Vigneux" 2015

Bouteille bue au restaurant, après un passage par le très sympathique salon 'Nuits au Grand Jour" de Nuits Saint Georges

Garfield:
Jolie robe violine, le nez un peu simple initialement prends des arômes typiquement vosniens sur la cerise, les fruits rouges, la pivoine, les épices.
Le toucher de bouche est comme toujours sur ce domaine hyper soyeux, c'est souple, rien qui déborde, la longueur est correcte mais ne vient pas chercher plus loin que l’appellation village
Très bien!

Vésale:
Robe de pinot plutôt sombre, sans signe d'évolution,
Nez un peu discret initialement, surtout sur la cerise, qui va progressivement s'ouvrir et s'exprimer sur les petits fruits rouges, des notes florales, finale très discrètement poivrée
En bouche, la vin présente une belle matière mais très douce, tanins fins et soyeux, un très beau village de la côte de Nuits
Très bien
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, LLDA, Garfield
19 Mar 2020 16:23 #76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 334
  • Remerciements reçus 1143

Réponse de Vesale sur le sujet Domaine Jean Tardy et Fils - Fixin La Place 2015

CR: Domaine Jean Tardy et Fils - Fixin La Place 2015

Bu ici

Garfield:
bouchonné (deuxième bouteille de Tardy bouchonnée consécutive sur nos soirées a thème, la précédente étant un nuits, le bouchon ne m'a pas paru spécifiquement de mauvaise qualité quoiqu'un peu court, j'ai écouté récemment un podcast (anthocyanes je crois) qui interviewait C Perrot Minot et qui discutait notamment de la nécessité d'être extrêmement exigeant sur la qualité du bouchage, semblant dire que ce n'était pas une constante en bourgogne pour le moins, ce fixin lui donne raison ! Dommage, on sent qu'il y avait du vin derrière, une superbe matière et grosse longueur.
Vésale:
Liège, liège, liège...
Guillaume
03 Aoû 2020 12:22 #77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1523
  • Remerciements reçus 1421

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR: 2019 au domaine Jean Tardy est-il un millésime chaleureux?

CR: 2019 au domaine Jean Tardy est-il un millésime chaleureux?


Nous voici arrivés sur la Côte Nuits pour notre séjour automnal en Bourgogne. Notre groupe a été réduit à portion congrue à la suite d’une succession de circonstances et précautions sanitaires. Ce sont donc les vaillants Podyak, Nol et votre serviteur qui se rendent à ce discret pavillon du village de Vosne. Guillaume nous avait déjà laissé entr’apercevoir 2019 l’an passé, tant dans son rendement plus faible à - 25% d’une année normale que dans sa fluide maturité. Comment le millésime allait-il se révéler avec le supplément d’une année d’élevage?


La précocité du millésime 2020


- Comment s’est passé 2020 ? Il a plutôt fait beau mais il a grêlé tout début Août sur Nuits-Saint-Georges. Tes vignes ont-elles été affectées? Bas de Combes peut-être?
- Non, j’ai eu de la chance. Le couloir a seulement léché les Argilas. Je venais de faire plus d’une dizaine d’heures de route vers le Sud Ouest de la France. J’ai vite eu mon père au téléphone. Il m’a rassuré. Heureusement. Il aurait fallu que je fasse le chemin inverse sinon.
- A quelle date vendanges-tu?
- Le 28 Août. Nous finissons le 31.
- Les maturités devaient être sacrément rapprochées.
- Elles l’étaient, hormis les Hautes Côtes de Nuits où la phénolique a été un peu plus longue. La sécheresse bloque souvent les maturités.

Haute Côte de Nuits 'Cuvée Maëlie'
Un léger perlant car le vin n’a pas encore été soutiré. Une dynamique assez droite autour de laquelle s’ancrent du clou de girofle, du poivre et quelques fruits rouges. AB-

- Du petit point de vue parisien, il y a eu de grands épisodes ensoleillés et des pluies ponctuelles au Printemps. Nous avons croisé un de tes confrères à Volnay ce matin et ils ont eu de la pluie.
- Ils en ont effectivement eu de leur côté, pas nous.
- A quel rendement aboutis-tu du coup?
- 35hl en moyenne.
- C’est finalement plutôt correct au regard du manque d’eau.
- On ne va pas se plaindre.
- Et en terme de degrés?
- Nous sommes à 13-13,5°.
- Toi qui apprécie faire des vins avec une belle acidité. Elle était plutôt basse sur 2018. Sont-elles bonnes sur 2020?
- L’acidité totale est bonne. Le PH se situe aux alentours de 3,3. Et au contraire de 2019, nous n’avons pas eu de grillure.

Fixin ‘La Place’
Un joli nez sur la gelée de groseille. La bouche est à l’unisson. Elle est salivante, gourmande et les doux tanins s’immiscent dans les moindres recoins des joues. La finale est appétente. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu ce village à ce niveau. B+/TB-
Camarade Paul lâchera même : « C’est de mémoire le meilleur Fixin depuis que nous venons chez toi. J’avais trouvé qu’il avait passé un palier l’an dernier. Cela se confirme ici. »

- Avec le Covid, as-tu vu des changements en terme de ventes ? Je pense notamment aux restaurateurs qui sont les métiers parmi les plus touchés dans la chaîne des acteurs du vin.
- Je n’ai pas eu d’annulation. Je garde l’allocation de certains de le cas échéant. Après les importateurs vont plutôt bien, je reçois toujours de nouvelles demandes. C’est l’avantage d’exporter.
- Il faut dire que les cavistes ont bien vendu dans tous les pays. Le consommateur final continue de boire.
- Oui. Certains cavistes ont mis en place des drives et ça fonctionne bien.



2019 est-il frais?


Chambolle Musigny 'Les Athets'
Une vivacité faite sur un bonbon acidulé à la groseille. Il y a un filin tendu à l’horizontal au milieu de cette matière confortable. Des fruits noirs? Peu, voire aucune trace. La tension constitue ici clairement la persistance du vin. TB.

- Ca reste vif pour un millésime si solaire. Je me rappelle les épisodes caniculaires en Juin et Juillet.
- Nous sommes à un PH de 3,3 ici. 2019 a comparativement été lent à se faire. La fraîcheur a été apportée/conservée car la maturité phénolique a eu plus de temps. Nous vendangeons le 16 Septembre donc plus tard qu’en 2020.
- A quels niveaux d’acidités te retrouves-tu en général?
- Le PH oscille entre 3,35 et 3,6. L’acidité totale après malo est de 3,8 - 3,9. S’il n’y avait pas eu de blocage de maturité, nous aurions récolté le 20 Août.


Vosne Romanée 'Vigneux'
D’une évidente gourmandise, les saveurs de confiture de fraise et de groseille en attaque s’élancent dans un bal aérien porté par une grande droiture et une fraîcheur calcaire. Le mouvement se prolonge sur des fruits rouges plus foncés telles la myrtille ou la mûre. Le verre vidé laisse monter des effluves rémanents. TB+

- Continuons sur 2019. A quels degrés termines-tu?
- A 13,6° en moyenne. C’est plus que les autres années. On a 14° sur les Argillas et le Passe-Tout-Grain. Quelques cuves ont mis plus de temps à finir leur sucre.
- Cela commence à faire plusieurs millésimes sans chaptaliser. C’est plutôt une bonne nouvelle. En terme de futaille et de variation des rendements entre 2018 et 2019, comment as-tu géré?
- Je n’ai pas vraiment eu à le faire. J’ai pris un peu moins de neufs, 2-3.

Nuits Saint Georges ‘Au Bas de Combe’ - Vieilles Vignes
«  Nous sommes sur un sol argile-calcaire, en dessous des Boudots. Plus on se rapproche de ceux-ci plus le sol est sableux et limoneux. C’est une route qu’il fallait tracer droite qui fait la séparation des 2 terroirs, même si le dessus du Bas de Combe est plus qualitatif que le bas et se rapproche des Boudots.
Un nez plus en retrait. Le dénominateur commun de gourmandise est présent, de la mûre, de la fraise mûre écrasée, de la groseille. Il est couplé d’une gamme d’épices sur le poivre et la noix de muscade qui lui confèrent une touche masculine dans cet ensemble féminin. La matière présente une mâche et un volume supérieurs pour une complexité plus importante. Les épices font cette fois la subsistance du vin sur les papilles. TB+/Exc-.

- Les fruits paraissent plus expressifs. Tu as changé quelque chose sur la pré-fermentation à froid?
- Non, je continue à rentrer les raisins dans une cuve glacée. Je refroidis les raisins à 5° puis en remets sur la cuve.
- Tu n’utilises plus la neige carbonique?
- Non, cela ne faisait pas une grande différence.


Gevrey Chambertin ‘Champerrier’
Une attaque saline et mûre. C’est réglissé, un peu sucré sur le bonbon Krema. Le toucher de bouche allie délicatesse, finesse et consistance. Admirable. L’élan donné par l’acidité permet un vin très digeste et frais. La finale montre des notes de figues. TB+/Exc- également.

- Si tu devais rapprocher 2019 d’un autre millésime, lequel serait-il? Un de tes confrères sur la côte de Beaune nous évoquait ce matin 2010.
- Ah, c’est tout de même plus mûr. Je dirai 2015 et demi :D : la maturité de 2015 et la tension de 2016. D’ailleurs les 2016 se goûtent très bien en ce moment. J’en ai ouvert un avec les copains.
- Déjà? Ils vont tout de même tenir? lui réponds-je un peu taquin.
- Bien entendu :).

Nuits Saint Georges 1er cru ‘Aux Argillas’
Un début légèrement iodé en tant qu’exhausteur pour les goûts qui suivent. Du zan, de la confiture de fruits rouges assombris: cassis, fraise et griotte. Des tanins enrobés arrivent en nombre sur le bout de langue dans le prolongement de la dynamique de l’entame. Un grand potentiel et une belle accessibilité déjà. Exc-

- J’ai une bonne nouvelle.
- Ah bon?
- Je récupère des vignes en location. 1,36 ha de Côtes de Nuits Villages à Comblanchien. Ils se trouvent derrière l’église. Je vais du coup donner le Passe-tout-grain à un jeune à partir de 2021.
- Comment les as-tu obtenues?
- C’est une connaissance de longue date. Il a récupéré des parcelles dont plus d’un ha sur cette appellation. Il me les a proposées. Il va falloir que je bouge mes cuves afin d’en case une supplémentaire.
- Dans quel état sont les vignes?
- Il faudra probablement être un peu sévère sur la taille.



La place de la famille


- Je comprends que ton père n’est pas très loin, cf. l’épisode de grêle cet été. Quel regard porte-t-il sur ce que tu fais?
- Il ne le dit pas mais il doit être fier. Il voit la continuité du domaine sur les bases qu’il a posées. Il a commencé de zéro. Et puis il voit la gestion du domaine et des vins qui se vendent.
- Nous avons déjà aperçu ta fille par le passé. Même s’il est encore trop tôt pour parler de suite du domaine, perçois-tu déjà des envies?
- Non, elle est encore jeune même si elle met son nez au dessus des verres. Nous ne la pousserons jamais. Il y a en revanche une seule chose, essentielle, qu’on lui dit: il ne faut pas vendre. Le domaine a été créé de toute pièce par son grand-père grâce à un travail considérable.

Echezeaux grand cru
Une grande classe dans sa portance, haute et stable sur ses bases. Un équilibre de fruits rouge à point. Dense à coeur et digeste dans son enveloppe. Une note saline vient rehausser les goûts dans une virgule sur le dernier tiers du tempo. Quelques tanins salivant viennent enfin se loger sur la langue et son pourtour. Un vin rouge clair dans son commencement, un peu plus carmin et gourmand en milieu et enfin plus minéral et texturé sur sa conclusion. Exc+ voire davantage. Petit waouh effect.

- Tu as changé quelque chose? Nous avions déjà bien goûté Echezeaux l’an passé mais il semble y avoir quelque chose de plus ici.
- Je pige moins. Je le laisse un peu plus venir.
- C’était un fût neuf?
- Oui 100% en 2019. C’est un Montgillard ici.
- Nous n’avons pas perçu d’élevage. C’est bien bon. Tu nous avais déjà dit l’année dernière avoir moins pigé.
- Oui et de la même manière chaque appellation à quelques variations près. J’en fais souvent un de plus pour les Argillas et un de moins pour le Chambolle.



On goûterait bien un peu de 2020


Parce que je sais cela possible avec Guillaume et parce qu’il sait que la réciproque est vraie, je lance un petit:
- Tu crois qu’on pourrait avoir un aperçu de 2020?
- Pourquoi pas, je n’ai pas regoûté depuis.

Vosne Romanée 'Vigneux' 2020
En dépassant l’acide malique bien évidemment encore présente à ce stade, les goûts sont plus classiques, sur un rouge vif alors que le millésime est plus précoce que 2019. C’est aérien et d’une éclatante finesse déjà. Un net cylindre étiré sur les hauteurs du palais. Remarquable déjà ! Sans préjuger de son avenir, c’est un vin fort bien né.

- C’est étonnant pour un millésime que l’on se rappelle chaleureux avec une quantité d’eau limitée.
- Il est plus acide que 2019. Nous sommes sur le Vosne aux 3,3 de PH et 5 d’acidité totale. Vous goûterez bien autre chose?
- :D

Echezeaux grand cru 2020
Un vin tout aussi virevoltant dans son déplacement. De petites baies de groseille à maquereau, des billes au toucher velours. Un fond de qualité. Une brillante promesse.

- Tu as moins pigé sur 2019, qu’en est-il sur 2020?
- J’ai extrait un peu plus. Le millésime le permet. Allez un 2018 avant de partir. Il faudra les oublier au fond de la cave mais ça vous donnera une idée de ce que ça donne en bouteille.
- On prend :)

Gevrey Chambertin ‘Champerrier’ 2018
Une entame en altitude de bouche. C’est assez métallique à l’ouverture. Les premiers instants appellent à se resservir avant même que la gorgée ait été pleinement appréciée. De la ronce - alors qu’il n’y a pas de rafle, une dicible épaisseur. L’aération et la mise en place du vin révèlent les fruits noirs, très noirs, goûtés l’an passé. TB- sur l’instant. Je confirme qu’il faudra patienter 2018.

Ce fut un plaisir renouvelé que d’échanger et déguster avec Guillaume. Des remerciements réitérés par ce post. 2019 est mûr c’est une certitude, mais il n’est pas aussi sombre que 2018 et il y a surtout cette colonne vertébrale acidulée qui contribue à de délicieux équilibres. Et si les millésimes chauds bénéficiaient aux terroirs Bourguignons? ;)

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Alex, tht, Gibus, A42T, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, Nol, tomy63, Papé, Frisette, starbuck, leteckel, LLDA, ptitcoco, Pins, Pinardo, Garfield, Vesale, Gaija
03 Nov 2020 14:52 #78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 334
  • Remerciements reçus 1143
CR: Domaine Jean Tardy - Nuits Saint Georges 1er Cru Aux Argillas 2014

Bu ici

Garfield: on monte de plusieurs marches d’un coup la, nez élégant et complexe, élevage présent mais fondu, nez de fruits rouges/noirs, pointe vanille, épices, bouche superbe avec des tanins fondus, d’une grande ampleur, une finale tendue sur la craie, belle rémanence. Très bien + / Excellent, mon meilleur Tardy à ce jour. Le débat sur l’acidité /sous maturité de 14 n’est pas de mise ici, tout est parfaitement équilibré.

Vésale: Nez très joli, fruits rouges, floral sur la pivoine, quelques notes finement poivrées, toucher de bouche soyeux, tanins fins et poudrés, belle longueur
Le niveau monte clairement par rapport au précédent
Très beau pinot!
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou, LLDA
28 Jan 2021 21:51 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84360
  • Remerciements reçus 10388
CR: Domaine Jean Tardy & Fils, Chambolle-Musigny Les Athets, 2009

 

Bouchon un peu mou et suintant, imbibé sur un bon quart.
Robe vermillon tuilée tirant sur le marron.
Nez évolué, avec des notes assez nettement tertiaires, sur l'humus, le marron mais aussi encore une pointe de fruit en train de s'éteindre.
Bouche souple, d'une importante sucrosité en attaque, ce qui me vaut une attaque en piqué de la patronne qui m'y trouve du... Porto.
Bon, c'est un peu exagéré mais rien à dire, il y a une petite pointe fatiguée qui évoque un début de madérisation comme on disait dans l'ancien temps.
L'ensemble n'est pas désagréable pour autant, sur un déroulé simplet à la finale courte.
Une bouteille qu'il était temps de boire.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Olivier_26, Super-Pingouin, Gibus, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, vivienladuche, jd-krasaki, LLDA, Garfield
03 Mai 2021 20:53 #80
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux