Nous avons 1401 invités et 20 inscrits en ligne

Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges

  • Messages : 1068
  • Remerciements reçus 2314

Réponse de Fredimen sur le sujet Domaine Chicotot - Dégustation des 2020 sur fûts

Extirpé d'ici : www.lapassionduvin.c...

Direction le domaine Chicotot ! Accueillis par Pascale au top de sa forme, ma première rencontre et découverte du domaine (ni gouté, c’est dire !). Quelle belle personne, une vivacité d’esprit hors du commun, et un accueil des plus sincères. Une personne attachante que j’ai hâte de revoir.

Le domaine a validé sa certification Bio l’année passée, du coup le millésime 19 est estampillé « Bio » et « AB », perso j’aime bien ça fait un peu de vert sur l’étiquette. Je ne sais pas si ça fait acheter plus le consommateur, mais surtout ne pas le faire acheter moins à mon avis. Le fils de Pascale, « bien aimé » quant à lui amorce la transition bio, en travaillant notamment le palissage des vignes en hauteur, l’investissement dans des outils plus performants, moins lourds surtout pour moins tasser les terres, pas d’engrais l’année passée, pâturage, enherbement d’espèces peu concurrentes, plantation d’arbres dans les parcelles, bref, de manière générale les nouvelles générations moulinent grave en vigne pour faire passer les certifications « Bio » même s’ils l’étaient officieusement déjà, et s’oriente de plus en plus vers une agriculture bio dynamique et plus respectueuse de l’environnement.

Peu de rendements sur 2020 (la plupart des premiers comptent 1 à 2 pièces maximum), et l’année 2021 ne s’annonce pas plus prometteuse. Avant même de penser aux rendements 2021, il faut s’inquiéter des choix de tailles à venir pour penser à la récolte de l’année prochaine, sur des vignes dont le gel de 2016 n’a toujours pas véritablement cicatrisé.



Un morceau de la roche des Vaucrains, comme ça, livré par la poste en 24 heures s’est invité au cœur de la cave. 500 kilos, tu prends ça sur le pied t’es refait.

Effet Vigneron(ne) ou pas, c’est le « seul » domaine qui m’a fait apprécier ce que je goutais sur fûts des 2020. Nous avons gouté la quasi-totalité des cuvées, mais je garde en mémoire en 1er Toreys, Vaucrains et Les Saint-Georges au top de leur forme, plus particulièrement Vaucrain dont la finesse du jus est sans égal, sans compter un Charmotte avec une pointe caramel (hydromel me souffle Pascale) diablement séducteur, d’une élégance folle.



La petite panière de pain aromatisé / garni c’était pas en trop vu le bilan des 4 jours, merci Pascale. Au passage on admire la beauté de la table home stagée (à laquelle Pascale ne cache pas son attachement, surtout lorsqu’elle doit jeter un œil au bon déroulement des malos de ses petits protégés), pas très pratique c'est vrai mais stylé !

Fin de la dégustation, Pascale va nous honorer d’un Les Saint-Georges 1990, que je me ferai plaisir de terminer au bilame proche de l’AVC au moment où les deux lames plantées je vois le bouchon s’enfoncer et Pascale me lâcher un « C’est un 1990 ». Contre toute attente je finis tout de même par réussir à extirper ledit bouchon et profiter d’un vin dont la garde est tout bonnement EXCEPTIONNELLE, la finesse en bouche inégalée.



Petit détour au magasin pour acheter quelques bouteilles d’un domaine dont je garderai souvenir jusqu’à la fin de mes jours, et ou les vins comme la Vigneronne (sans son fils que j’aimerais un jour rencontrer mais accompagnée d’un mari bienveillant) m’ont particulièrement touché.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, LADIDE78, chicototpascale, Papé, LLDA, Fre, Garfield
24 Jui 2021 09:02 #271
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 604
  • Remerciements reçus 1022

Réponse de bassaler sur le sujet Domaine Chicotot - Dégustation des 2020 sur fûts

Fichier attaché :

Une descente en cave chez les Chicotot est toujours un moment particulier, car au-delà du côté purement dégustation, il y règne une atmosphère conviviale où personne ne se prend au sérieux. En ce vendredi après-midi, nous fûmes un temps assez dissipé ! Mais, au fil des fûts, le plaisir du partage a pris le pas sur la plaisanterie et c’est une très belle plongée vers le futur millésime 2020, très prometteur … Laissons le temps au temps.

Devant la qualité générale du millésime et des différentes cuvées, pas de notation classique mais quelques éléments qui me paraissent sortir du lot (notés : +).

Quelques 2020 sur fûts
Ladoix 2020 : un jus de groseilles, très concentré, suave, avec de la mâche. Belle bouche encore acidulée sans agressivité. Très gros potentiel de qualité et de vieillissement. +
Bourgogne 2020 : un vin acidulé, frais, immédiat. Une composante lactée encore marquée (malo en cours), avec toujours une belle concentration.
Nuits Saint Georges, aux Saint Juliens 2020 : concentration, fruité et élégance. Bouche très sérieuse, avec de fins tannins crémeux. (+)
Nuits Saint Georges, aux Charmottes 2020 : un nez de pain grillé, avec une impression de soie. Bouche serrée, sur une belle amertume, une allonge et une marque exceptionnelle (pour un village) sur un triptyque fruit / tannins / acidité. ++
Nuits Saint Georges, Papillon de Nuys 2020 : gazeux à ce stade. Un vin qu’on devine plus léger et plus acidulé.
Nuits Saint Georges, aux Allots 2020 : retour sur une construction nuitonne, avec un joli acidulé sur les fruits rouges. Pointe réglissée. Une belle charpente vient équilibrer les tannins crémés. +
Nuits Saint Georges, Plante au Baron 2020 : très longue élégance au nez, sur un fruité sérieux et séveux. Bouche soyeuse, avec une aromatique bien marquée et de bel effet. ++
Nuits Saint Georges, premier cru les Pruliers 2020 : finesse au nez, bouche bien construite, suave. Une sorte de « faux maigre » qu’il faudra attendre. Finale avec une pointe épicée.
Nuits Saint Georges, premier cru les Rues de Chaux 2020 : un niveau en plus … sur tout : la finesse, la structure, la fraîcheur, les tannins … Grande énergie tannique en bouche, fraîcheur fruitée et allonge de l’acidité. Tout est présent pour un grand vin en devenir. ++
Nuits Saint Georges, premier cru aux Toreys 2020 : réduction sur le moka, laissant toutefois apparaître un fruité sérieux à l’aération. Essence de parfum et alcool noble. +(+)
Nuits Saint Georges, premier cru les Saint Georges 2020 : un véritable « Nuits grand cru ». Elevage perceptible mais qui vient déjà allonger et accompagner le vin. Sublimes tannins. Longue acidité fine. RDV dans 15 ans mini. +++
Nuits Saint Georges, premier cru les Vaucrains 2020 : nez faussement discret, mais bien présent. Bouche suave, sensuelle, plus féminine que son grand frère. Peut-être à ce stade un « léger creux » vers la finale. Mais on demande à confirmer. ++(+)

Quelques 2019 en bouteilles
Bourgogne 2019 : un générique simple mais très bien fait. Rondeur et allonge pour un plaisir immédiat.
Nuits Saint Georges, aux Saint Juliens 2019 : un côté « Rue de Chaux » avec un grillé / torréfié de bon aloi. Très belle bouche, charpentée, allongée, fraîche … et dévoilant des notes poivrées salivante. +
Nuits Saint Georges, premier cru les Rue de Chaux 2019 : un vin typique de son terroir, construit, grillé, tannique. Moins démonstratif (ou moins immédiat) que le précédent mais le potentiel est là. Patience. +
Nuits Saint Georges, premier cru les Vaucrains 2019 : un nez m’évoquant les alcools nobles, type whisky japonais. Bouche structurée et charpentée, sans rien céder à l’élégance. Superbe complexité (déjà). ++
Nuits Saint Georges, premier cru les Saint Georges 2019 : belle expression au nez, dévoilant un potentiel de garde et de complexité certain. Puissant, long et fin. Longue empreinte sur la finale. Potentiel immense. ++(+)

La bouteille « mystère » cette année se caractérise par un magnifique nez ultra-frais, sur le menthol, un fruité élegant à peine évolué. La bouche m’évoque la douceur et les essences de parfum. Un côté faussement évanescent, mais sérieux. Tannins laissant une pointe granuleuse « juste comme il faut », légèrement épicée. Finale interminable, avec un retour sur les tannins. Il s’agissait d’un Nuits Saint Georges, premier cru les St Georges 1995

Encore une fois, un immense merci à la famille Chicotot pour leur accueil, leur disponibilité et le partage d’instants de plus en plus salvateurs. Vivement l’automne pour une révision en bonne et due forme.

Bruno
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, Nilgiri, Super-Pingouin, Galinsky, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Vaudésir, LucB, Papé, Frisette, starbuck, the_ej, Pins, Fre, Fredimen, LudwigMozart
29 Jui 2021 18:28 #272

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1206
  • Remerciements reçus 1366
CR: Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges Aux Allots 2014
100% Pinot Noir / Vignes de 65 ans sur terroir argileux avec beaucoup de chailles / alc. : 13%

Première fois que je goûte un NSG de Chicotot, après avoir déjà bu leur Ladoix et leur Beaune Lulunne.

Un vin bu dans ce cadre : www.lapassionduvin.c...
Robe : rubis tirant vers le grenat, de densité moyenne.

Nez : fruits rouges, sous-bois, fumé, trait vert.

Bouche : vin un peu décevant le premier soir avec une attaque sympa sur les fruits rouges, le noyau de cerise, des notes fumées … malheureusement, la fin de bouche fait preuve de verdeur et d’imprécision. A J+1, c’est bien mieux … l’ensemble est plus harmonieux, plus précis … toujours un petit manque de maturité mais qui est bien enrobé cette fois-ci.

J’avoue que j’attendais un peu plus de ce vin qui reste toutefois bon à très bon, surtout à J+1 : 15/20.

Fred
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
13 Juil 2021 23:16 #273
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux