Nous avons 1963 invités et 20 inscrits en ligne

Domaine Antoine Olivier, Santenay

  • Messages : 491
  • Remerciements reçus 630
CR: Domaine Olivier - Santenay 1er cru Beaurepaire 2013 (rouge)

Bouteille bue au restaurant. J'ai hésité à la commander vu le millésime assez récent mais j'avais envie de découvrir ce domaine dont j'avais entendu du bien (surtout pour ses blancs ceci dit).

Au nez, le vin délivre les arômes de fruits rouges qu'on s'attend à trouver. C'est agréable, ça donne envie de goûter. En bouche, le fruité est bien présent mais une acidité un peu vive gâche quelque peu mon plaisir. Avec l'aération en fin de repas, cette sensation s'atténue sans disparaître tout à fait et sans non plus que cela gâche le plaisir d'un vin qui à l'évidence est sur le registre de la gourmandise. A noter que l'ami avec qui j'ai partagé la bouteille a été beaucoup moins gêné que moi par le relatif manque d'harmonie de ce vin. Selon moi, c'est à attendre quelques années.

“Ce matin, après avoir entendu un astronome parler de milliards de soleils, j'ai renoncé à faire ma toilette : à quoi bon se laver encore ?” - Cioran // Serge
05 Nov 2016 22:34 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2584
  • Remerciements reçus 2400

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Domaine Olivier - Santenay

Bonjour

Dans un resto sans prétention à Dijon, un Rully blanc est proposé au verre à un prix raisonnable, Rully Saint Jacques, domaine Olivier. Je ne connais pas. Le chardonnay est gras, tendu, élevage un peu perceptible, charmeur, il me plait bien. Le domaine est à Santenay, j'avais prévu de visiter le domaine Rebourgeon-Mure le samedi matin à Pommard et ce sera qu'à 15 minutes de voiture. Allons-y.

L'accueil en début d'après midi par une des filles, puis par un terre neuve géant un peu fou fou, puis par M. Olivier qui semble pourtant très pris est très sympa et sans précipitation. Le caveau est frais en ce week end bien ensoleillé, l'accueil inclut du papier et des craies pour occuper ma fille de 2 ans, tout va bien, relax, super :) . De nombreux magnum de santenay poussiéreux ornent des rayonnages, le santenay blanc "se gardant bien" ; le caveau permet de voir le chai enterré, "pas aussi rempli" qu'espéré pour le vigneron, après 2016 difficile (gelées).
Le rouge CR: le temps des c(e)rises (on ne prononce pas le "E", "crise" :) )est fruité et fin, léger, croquant, belle entrée en matière. Les rouges en général montrent un joli grain, et un fruité délicat. un CR: Pommard 2012 est également délicatement extrait, peut être un peu fermé encore. Ce sont surtout les blancs qui m'ont plu. Le CR: Bourgogne 2014 "les 2 dindes" (dédiée à ses deux filles, sic, ce doit être une private joke) est léger mais délicieusement plaisant. Le CR: Santenay Les coteaux sous la roche 2015 est précis, tendu, droit, gras, sur les noyaux, un peu fermé mais montre une matière et une acidité de très bon augure. Le CR: Biévaux l'air de rien 2015 est plus expressif, citronné et minéral, avec une légère réduction "flatteuse" selon les mots du vigneron, avec une bouche énergique et un joli gras. Le CR: premier cru Beaurepaire 2011 est déjà bien prêt, miellé, floral, gras, manquant peut être un peu de tension après les précédents.
Merci à M. Olivier pour ce bon accueil, je suis reparti avec les blancs 2015 bien faits, précis, goûtus, vifs et pleins, à des prix un poil élevé je trouve (25€ le village biévaux) mais qui correspondent à une qualité présente.

JD | Lutèce
29 Mai 2017 09:39 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2584
  • Remerciements reçus 2400

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Domaine Antoine Olivier, Bourgogne Les 2 dindes 2014

Bu dans cette séquence.

CR: Domaine Antoine Olivier, Bourgogne Les 2 dindes 2014


Aromatique plutôt discrète avec un nez d'amande fraîche, beurré, pétard, boite d'allumette, c'est sympathique. Avec l'aération apparaissent un peu de mangue et de noix de coco. La bouche est très équilibrée, avec une pointe de gras, une jolie tension rocailleuse, du citron. Finale beurrée et un peu serrée. Mon opinion sur ce vin balance entre joli bourgogne et chardo excessivement boisé.

JD | Lutèce
09 Oct 2017 22:53 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1726
  • Remerciements reçus 698
CR: Domaine Antoine Olivier, Rully "Saint-Jacques", 2016

Lors d'une dégustation sur la péniche parisienne "Maxim's" (j'ai l'impression qu'il y en a presque toutes les semaines), j'ai découvert ce domaine.

Si j'ai moins accroché avec les rouges (un peu fermes, de mémoire), j'ai bien aimé la fraîcheur des blancs, des simples "Deux dindes" jusqu'au deux parcellaires de Santenay.

Les vins blancs ne sont pas donnés par rapport à leurs appellations (25-30E pour les Santenay villages) mais me paraissent néanmoins d'un rapport qualité/prix correct.

Je regoûte le Rully (19E) en bouteille et il me plaît de nouveau :

Un nez grillé élégant avec quelques fruits blancs (poire). Un belle matière en bouche, avec du fruit, des notes d'élevage, un bel équilibre et une certaine tension en finale. B/TB (mais il ne faut pas être "xylophobe" - 20% de fût neuf).

Pour moi, tout à fait au niveau des premiers Rully de Dureuil-Janthial.

Ralf
25 Mar 2018 16:12 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 1261
CR: Domaine Antoine Olivier, Le Temps des C(e)rises 2016, Santenay rouge

Bu dans le cadre de cette dégustation : www.lapassionduvin.c...

Robe légère, brillante, printanière.

Nez sur les fruits rouges, avec quelques notes lactées et de légères senteurs de caramel.

En bouche, l’attaque est agréable, à nouveau sur les fruits rouges et quelques épices douces ; c’est souple, frais, les tanins sont fins. Si le début de bouche donne une impression de bonne maturité de fruit, ce n’est malheureusement pas le cas de la fin de bouche, qui oscille entre acidité et légère sous-maturité. Dommage.
Un vin certes imparfait, mais dans l’ensemble assez agréable à boire.

Pas mal à bien : 14/20.

Fred
04 Déc 2018 22:01 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2584
  • Remerciements reçus 2400
CR: Antoine Olivier, Santenay Les coteaux sous la roche 2015

Nez floral, cacahouette, pierre à fusil.
la bouche donne beaucoup de plaisir à l'attaque avec un beau gras plein soutenu par une fraicheur citrique, scintillante très délicate. De petites notes métalliques en finale seront senties à l'ouverture mais disparaissent avec l'aération.
Puis l'harmonie du début évolue sur quelque chose de moins complet en milieu de bouche, les aigus (fraicheur citronnée) restent présent mais les graves (matière tapissante) se retirent légèrement, changeant subtilement le spectre.
Très bon malgré ce bémol, la bouteille descend vite.

JD | Lutèce
19 Jan 2019 13:45 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 1261
CR: Antoine Olivier, Les 2 Dindes 2016, Bourgogne blanc

Deuxième cuvée que je goûte de ce producteur, après un rouge (voir supra) qui m’avait laissé un peu sur ma soif.
Ici, je le dis d’emblée … le vin a comblé mes attentes pour un simple Bourgogne à moins de 14 euros !

Robe : or pâle, très légèrement trouble.

Nez : sur les fruits blancs, les agrumes, un peu de cacahuète et une petite touche végétale (fenouil).

Bouche : attaque fruitée (plutôt fruits blancs avec aussi un peu d’ananas, puis ce sont les agrumes qui s’imposent) et ronde, avec un léger grillé … la finale est davantage sur l’acidité et les amers d’agrumes, avec une pointe saline et épicée. Assez long pour sa gamme de prix.

Un vin bien fait, assez frais et gourmand et se caractérisant par un excellent rapport Q/P. Très bien : 15/20.

Fred
24 Fév 2019 21:47 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 1261
CR: Antoine Olivier, Les Coteaux sous la Roche 2016, Santenay blanc

Après avoir apprécié l’entrée de gamme, Les 2 Dindes, sur le même millésime, je me suis donc attaqué à cette cuvée supérieure.

Robe : entre le doré et un jaune légèrement fluo.

Nez : arômes d’ananas rôti, de cacahuète, d’agrumes confits, de fleurs et de pierre.

Bouche : on trouve une matière à la fois très mûre et très fraîche, dans laquelle on décèle l’ananas, un peu de noisette et de cacahuète, les fleurs, et à nouveau les agrumes confits porteurs d’une belle acidité, qui se mêle à la minéralité et à la salinité pour offrir une finale assez impactante, longue et persistante.

Si le vin ne suscite peut-être pas non plus une vive émotion, sa maîtrise, sa précision, sa minéralité, sa forte salinité, sa gourmandise aussi et in fine son équilibre en maturité et fraîcheur m’ont marqué.
Très bien : 16/20 !

Fred
12 Mai 2019 22:53 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2584
  • Remerciements reçus 2400
Bonjour,

J'ai terminé vendredi ma dernière Cuvée Côteaux sous la roche 2015, en me disant (trop tard), que j'aurais vraiment du en garder une ou deux.

Est-ce que ça pourrait être le cas aussi sur cette 2016 ? (Peut être que oui à la lecture du CR).

JD | Lutèce
13 Mai 2019 10:34 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 1261
Bonsoir JD,

En effet, même si ce millésime 2016 est déjà accessible, on peut l'attendre sereinement, je crois.
La matière et l'acidité sont là...

Fred
13 Mai 2019 21:41 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2226
  • Remerciements reçus 81
Est ce que le rapport qualité/prix est la ?

Je demande cela car j'ai adoré cette cuvée début des années 2000 mais depuis j'ai vraiment du mal avec le prix.
La qualité a t'elle fait un bond ?

JB
13 Mai 2019 22:22 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 1261
Hello JB,

Le rapport Q/P me paraît correct pour la région.

Ceci dit, je découvrais la cuvée avec ce 2016 ... je n'ai donc pas le recul nécessaire pour te dire si la qualité a progressé par rapport au passé.

Fred
13 Mai 2019 22:29 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2584
  • Remerciements reçus 2400
CR: Domaine Antoine Olivier, Santenay Le Bievaux l'air de rien 2015

Nez sur une fine réduction grillée, la cacahouette, le sésame, le zeste de citron, un rien de fruit à noyau. C'est bien sympa.
La bouche est très citronnée, tendue comme une corde acier de mi aigu, grasse comme une disto d'ampli Marshall, bref il va falloir que je recherche dans mes vieux CDs ce qui va aller avec... C'est superbement approchable sans être tout à fait harmonieux, encore un peu trop foufou, je lui laisserais bien encore un an ou deux.
La longueur est fort honorable et la finale toujours citronnée me donne énormément de plaisir.

JD | Lutèce
07 Sep 2019 22:52 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1944
  • Remerciements reçus 3752

La bouche est très citronnée, tendue comme une corde acier de mi aigu, grasse comme une disto d'ampli Marshall, bref il va falloir que je recherche dans mes vieux CDs ce qui va aller avec


Question : JD, écris-tu tes CR juste après dégustation ?

Marc, assez vieux débutant
07 Sep 2019 23:02 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19722
  • Remerciements reçus 3263
Tu lui demandes s'il écrit ses CR bourré ?

Michel
07 Sep 2019 23:04 #45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1944
  • Remerciements reçus 3752
Tout de même pas. Je connais JD. Mais je me demande au moins ce qu'il écoutait en dégustant. Là je pense à du grunge.

Edit. D'ailleurs j'ai remarqué que je n'arrive pas à me concentrer sur ce que je bois s'il y a de la musique. Ou alors il faut que ce soit en sourdine. Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous.

Marc, assez vieux débutant
07 Sep 2019 23:23 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2584
  • Remerciements reçus 2400
"écris-tu tes CR juste après dégustation ?"
Là oui, la bouteille ouverte à midi puis quasi finie ce soir, donc un peu de recul, mais effectivement j'ai encore le verre sous le nez.
Aucune musique écoutée durant cette dégustation (malheureusement !).
Par contre il est difficile de nier la consommation (raisonnable, je crois) d'alcool... B)


PS. Avec le grunge on a rarement besoin des 6 cordes. Trop compliqué, pas dans le concept. Voir plutôt sweet child o mine de guns n' roses pour l'analogie :)

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi
08 Sep 2019 00:10 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2584
  • Remerciements reçus 2400

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Domaine Antoine Olivier - Bourgogne Les 2 dindes 2017

CR: Domaine Antoine Olivier - Bourgogne Les 2 dindes 2017

Nez finement grillé, sésame, citron, une touche de fruit exotique, beurre
En bouche on retrouve une belle matière surprenante pour le niveau d'appellation, une jolie acidité qui rend le vin croquant.
Belle finale sablée et fraiche, de longueur honorable

JD | Lutèce
04 Déc 2019 20:04 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 1261
CR: Antoine Olivier, Saint-Jacques 2017, Rully blanc

Je partais confiant en ouvrant ce vin, ayant bu 2 cuvées de blanc du domaine (Les Dindes et Les Coteaux sous la Roche) sur le millésime 2016 qui m’avaient bien plu.
Ce vin-ci m’a laissé plus perplexe.

Robe : légèrement dorée, brillante.

Nez : fruits jaunes, agrumes, léger beurré … charmeur !

Bouche : l’attaque est à la fois onctueuse et fruitée (plutôt fruits jaunes voire légèrement exotiques), soutenue par des notes briochées … puis survient un creux en milieu de bouche avant qu’une acidité assez forte n’emporte la fin de bouche sur une finale relativement longue et salivante (même trop !). Le vin est bu sur 3 jours et ce creux, ce côté dissocié, ne partira jamais … pire, l’acidité finale se fera plus mordante au fil des jours, rendant ce vin difficile à apprécier sans manger avec.

C’est dommage : le vin a des qualités, mais il manque clairement d’harmonie … et par rapport à cet excédent d’acidité ressentie, je me pose la question de savoir si le vigneron n’a pas essayé de jouer sur la sous-maturité pour insuffler de la fraîcheur en ce millésime relativement solaire. Ou alors, c’est une simple question de temps, le vin est peut-être trop jeune et doit s'harmoniser.

En l’état, le vin m’a déçu (surtout sur la longueur) : 13/20.

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, jd-krasaki
07 Mar 2020 22:30 #49
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2584
  • Remerciements reçus 2400
CR: Domaine Antoine Olivier, Santenay Le Bievaux l'air de rien 2015

Nez sur une fine réduction grillée, la cacahouette, le sésame, le zeste de citron, un rien de fruit à noyau. C'est bien sympa.
La bouche est très citronnée, tendue comme une corde acier de mi aigu, grasse comme une disto d'ampli Marshall, bref il va falloir que je recherche dans mes vieux CDs ce qui va aller avec... C'est superbement approchable sans être tout à fait harmonieux, encore un peu trop foufou, je lui laisserais bien encore un an ou deux.
La longueur est fort honorable et la finale toujours citronnée me donne énormément de plaisir.


Un an après, je retrouve cette aromatique de fruits secs et d'agrumes devenue entre temps plus intense, plus complexe, l'élevage cède doucement, s'ajoutent désormais un soupçon de safran, de la pâte d'amande et quelques fruits du verger.
En bouche toujours la même énergie intense, focalisée, claquante, mais sans dureté.
La finale, rocailleuse et traçante, citronnée mais désormais avec un rien de miel, me paraît bien supérieure au niveau d'appellation.
Super, gros plaisir, presque à point.

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Moriendi
30 Nov 2020 19:01 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 1261
CR: Antoine Olivier, Clos des Champs Carafe 2017, Santenay blanc
100% Chardonnay / Vignes sur sol argilo-calcaire / alc. : 13%

J’ai toujours en tête l’excellent souvenir du Coteaux sous la Roche 2016 (voir CR supra sur ce fil) il y a 2 ans … malheureusement, je n’ai pas retrouvé cette magie avec ce Clos des Champs Carafe.
 
 
 
Robe : légèrement dorée, un peu huileuse.

Nez : agrumes, fruits jaunes, notes florales et pâtissières.

Bouche : bonne matière qui remplit bien la bouche, sur la même trame aromatique qu’au nez, avec peut-être un peu de noisette et une fine minéralité en sus … acidité mûre dès le début de bouche qui gagne en intensité au fur et à mesure pour devenir finalement presque trop saillante … en finale, elle se mêle à une grosse salinité. Bonne longueur.

Le vin a d’évidentes qualités, mais ce cocktail final acidité + salinité est trop détonnant pour me permettre de prendre vraiment mon pied avec ce vin. Bien sans plus : 14/20.

Fred

  
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dfried, Moriendi, jd-krasaki
11 Mai 2021 23:40 #51
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux