Nous avons 1192 invités et 61 inscrits en ligne

Domaine Claude Dugat, Gevrey-Chambertin

  • Messages : 425
  • Remerciements reçus 27

Médéric a répondu au sujet : CR: Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 2010

Bonjour,

Par une drôle de coïncidence, j'ai été amené à déguster deux fois, à une semaine d'intervalle précisément, le CR: Gevrey-Chambertin 2010 de Claude Dugat servi carafé dans les deux cas.

La robe des vins du domaine est toujours très colorée : rubis foncée, tirant vers le burlat et assez brillante. Le nez se caractérise par un fruité très pur (griotte), un arôme presque terrien et une légère pointe d'élevage (vanille) qui enrichit le bouquet sans aucunement le perturber. En bouche le vin se montre assez dense, soutenu par des tanins bien présents mais qui semblent déjà presque fondus. La longueur est plus qu'honorable pour un "simple" village et appelle immédiatement la gorgée suivante. C'est un vin gourmand, délicat, raffiné mais également racé et complexe. Déjà Très Bien en l'état et promis à un avenir radieux... Bon sang que j'aime les vins de ce domaine !

Bien cordialement.

Médéric - LPV Lyon
"Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence." (Paul Claudel)
#121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 329
  • Remerciements reçus 4

julienbroucaret a répondu au sujet : Re: Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 2010

A force de lire des commentaires comme ça, il va m'être difficile de ne pas boire les quelques bouteilles que j'ai encavé... Le problème est qu'à 60EUR le bébé, je n'en ai pas des douzaines !

Julien
#122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 660
  • Remerciements reçus 302

coach a répondu au sujet : CR: Claude Dugat -Bourgogne 2008

Bonjour

CR: Bourgogne 2008 - Claude Dugat

Bouteille ouverte 1 heure a l'avance et bue sur 3 jours.

A l'ouverture la robe est rouge violacée tres brillante. Le nez embaume les petits fruits rouges( fraise, framboise, cerise).
En bouche, c'est frais sur de beaux aromes de fruits rouges perçus au nez ( fraise, framboise, cerise) avec une acidiitée assez présente qui est due au millesime je pense.
Le lendemain la bouteille a evoluée, l'acidité n'est plus dominante et il y a un bel equilibre avec les fruits rouges et la fraicheur est restée. Le toucher de bouche est assez soyeux et assez facile d'acces. La longueur est moyenne mais la matière est tres belle pour un " simple" bourgogne.
C' est tres plaisant, le style Dugat sur le fruit se fait bien sentir sans avoir la complexité des Gevrey mais c'est ce a quoi je m'attendais et c'etait ce que je voulais.

En l'etat, c'est une belle bouteille avec laquelle je me suis fait plaisir.

cordialement

coach
#123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 676
  • Remerciements reçus 154

Laurent Chénier a répondu au sujet : CR: Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 2010

CR: Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 2010

Avec tous ces commentaires élogieux et après avoir fait chauffer la carte bleue, c'est l'envie d'ouvrir une bouteille qui m'a chauffé...
Et il fallait bien que ça arrive à l'un d'entre nous, ce fut la déception :X
Que ce soit à l'ouverture, après 12, 24 ou 48 heures, le vin n'était pas à la hauteur de mes espérances.
Pas véritablement de défaut, mais un vin assez peu expressif, plat et mince, que franchement à l'aveugle j'aurais placé en bourgogne générique.
Sans doute pas le bon moment ou les bonnes conditions.
A revoir donc :S

Cordialement,

Laurent
#124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 797
  • Remerciements reçus 1

socata a répondu au sujet : Re: Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 2010

Certainement un jour racine mon cher Laurent ;)

@ très vite j'espère.

Amicalement,

Guillaume

LPV LYON ou Le Troisième Fleuve
#125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 0

Blancpain a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Bonjour à tous,

J'ai en cave un Gevrey village 2007 de chez Dugat. Quand me conseilleriez vous de l'ouvrir ? J'ai cru comprendre que 2007 était un millésime pas évident, mais étant donné le vigneron, peut être vaut elle le coup d'attendre encore un peu.
Merci d'avance,

Thomas - LPV Lyon

Thomas
#126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 425
  • Remerciements reçus 27

Médéric a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Bonjour,

Même question que Thomas ! Le tire-bouchon me démange :)o

Bien cordialement.

Médéric - LPV Lyon
"Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence." (Paul Claudel)
#127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3757
  • Remerciements reçus 107

totolouga a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Les 2007 bourguignons se boivent très bien maintenant, il ne faut pas hésiter!
#128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22
  • Remerciements reçus 0

Blancpain a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Merci pour l'info ! Je ne manquerai pas de vous donner mes impressions.

Thomas
#129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11837
  • Remerciements reçus 1852

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

De plus,il vaut mieux laisser vieillir les millésimes qui sont "armés pour"...

jlj
#130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 660
  • Remerciements reçus 302

coach a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Bonjour

Les gevrey 2007 de dugat se goûtent très bien en ce moment. Beaucoup de fruit et de finesse pour un tel millésime. Vous pouvez les ouvrir sans problème.
Au contraire d un 2009 bu il y a peu et qui était très fermé a l oppose de ce que j avais bu au domaine. On était tous partis sur un Rhône sud.
Bonne dégustation du 2007

Coach
#131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 329
  • Remerciements reçus 4

julienbroucaret a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Une petite question aux habitués du domaine, est-il possible de rendre visite à M. Dugat ?

J'imagine que ce n'est pas 100% ouvert mais y-a-t'il une infime possibilité ou bien la politique est-elle stricte, les allocataires ou rien ?

Je vais bientôt en Bourgogne et je crois que s'il y bien un domaine que je voudrais visiter, c'est celui-là !

Merci d'avance.

Julien
#132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 660
  • Remerciements reçus 302

coach a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Salut Julien

Tu as toutes tes chances d être reçu au domaine même si tu n est pas allocataire. Claude Dugat est un homme généreux, gentil et d une grande simplicité. Une rencontre avec lui est toujours un grand moment. Si il n est pas trop occupé ou en déplacement il te recevra certainement sans problème et tu pourras déguster toute sa gamme ( du bourgogne au superbe griotte chambertin). Par contre tu ne pourras certainement pas repartir avec des bouteilles, tout est vendu à l avance.
Le mieux est que tu appelles le domaine pour prendre rendez vous et tu verras bien.
Si tu y vas , je serai heureux d avoir tes impressions.

Cordialement

Coach
#133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 329
  • Remerciements reçus 4

julienbroucaret a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Merci beaucoup pour cette réponse qui me remplit de joie !

Je vous tiendrai au courant.

Julien
#134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4315
  • Remerciements reçus 1012

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Bonsoir

Je confirme aisément les propos de Coach, Claude et Marie T Dugat sont des vrais gentils, humbles et drôles qui reçoivent si ils ont le temps les amateurs assez facilement, en revanche certitude de repartir les mains vides, malheureusement strictement rien à vendre à qui n'est pas allocataire.

Pour les autres "stars" ce n'est pas gagné mais qui ne tente rien n'a rien!
Personnellement aller visiter et ne rien pouvoir acheter me laisse un goût d'inachevé mais cela n'est que mon petit point de vue

R
#135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 329
  • Remerciements reçus 4

julienbroucaret a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Claude Dugat accepte en effet de me recevoir et j'en suis très honoré.

J'ai également tenté Roumier qui ne presque pas dit non ;)

Pour le reste je cherche encore...

Julien
#136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18787
  • Remerciements reçus 2304

mgtusi a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

Personnellement aller visiter et ne rien pouvoir acheter me laisse un goût d'inachevé mais cela n'est que mon petit point de vue

Itou pour moi, j'ai toujours préféré la consommation à la contemplation, ceci dans tous les domaines.

Michel
#137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20020
  • Remerciements reçus 806

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

s'il reçoit, c'est que tu consommes Michel, c'est pas juste pour te dire bonjour. :)
pour comprendre si l'on aime les vins, si l'on apprécie la philosophie du domaine, je trouve que c'est une très bonne démarche d'aller au domaine. au moins si l'on doit en acheter ultérieurement, on n'achète pas que sur la base de la réputation de l'étiquette, c'est ceci qui n'a pas de sens quand on peut faire autrement.
#138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8144
  • Remerciements reçus 568

FGsuperfred a répondu au sujet : Re: Claude Dugat

+1 laurent !

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
#139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8144
  • Remerciements reçus 568

FGsuperfred a répondu au sujet : CR:domaine Claude Dugat 2006 gevrey-chambertin

CR:domaine Claude Dugat 2006 gevrey-chambertin

pour une première sur ce domaine, pas franchement une réussite...

bouchon impeccable pas imbibé du tout



nez très marqué par les fruits rouges frais (groseille), mais aussi de rose et une légère note de vernis, très fin et assez simple

la bouche est complètement dissociée par rapport au nez : tanins très marqués et agressifs, limite verts, aucun charme, toucher de bouche séchard, aucune finesse et aucun plaisir

vin qui marque par son amertume et son âpreté

défaut de bouteille ?

BOF


frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
#140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 425
  • Remerciements reçus 27

Médéric a répondu au sujet : CR: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

Domaine Claude Dugat : Millésime 2012 sur fûts
CR:

Bonjour,

De passage au domaine pour notre traditionnelle visite annuelle, nous avons été accueillis chaleureusement par Bertrand Dugat qui nous a fait déguster le millésime 2012 sur fûts. Il nous a précisé que les vins sortaient d'une phase d'intense réduction. Il se trouve que les nez m'ont tous semblés encore très marqués par ces notes, masquant souvent tout autre arôme. Ceci étant dit, j'ai pris beaucoup de plaisir sur ce millésime ;)

Bourgogne 2012 : Robe rubis, brillante, nez légèrement réduit. La bouche est d'une gourmandise terrible et offre du fruit et du bonheur. Déjà un très beau vin.

Gevrey-Chambertin 2012 : La robe est plus sombre et le nez encore plus réduit. Un très léger perlant caractérise l'attaque qui annonce une bouche d'une densité supérieure et déjà une très belle longueur. Un super-village.

Gevrey-Chambertin 1er Cru 2012 (assemblage des climats Perrière et Craipillot) : La robe est identique et le nez (malheureusement) aussi. La bouche offre immédiatement un supplément de matière et de volume, avec des tanins fermes mais gourmands. On monte d'un cran.

Gevrey-Chambertin 1er Cru "Lavaux Saint-Jacques" 2012 : Robe et nez inchangés par rapport au premier cru. Les fruits noirs caractérisent l'attaque et le vin révèle énormément de densité et une profondeur étonnante ! Un vin peut-être un peu austère mais sublime.

Charmes-Chambertin 2012 : La robe est cette fois-ci plus sombre et le nez toujours très réduit. On a ici affaire à un vin alliant à merveille la densité (grosse matière) et la gourmandise (fruit intense). Un vin qu'on pourrait comparer à un feu d'artifice, à la longueur interminable.

Griotte-Chambertin 2012 : Après la claque reçue sur ce même vin sur le millésime 2011, j'attendais impatiemment la dégustation de la version 2012. La robe est d'un rubis dense, mais brillante. Le premier nez est toujours réduit mais une vive aération permet de distinguer les fruits noirs. L'attaque donne tout de suite la tonalité : de la dentelle ! Ce vin est bâti tout en subtilité, en délicatesse mais laisse toutefois transparaître une puissance contenue. Si je devais résumer ce vin en un mot, ce serait la tendresse. Tout simplement MAGNIFIQUE !
[/center] [center][i][size=small]Voilà ce qu'il reste des trois pièces habituelles de Griotte...[/size][/i][/center] [color=#CC0033][b][u]Chapelle-Chambertin 2012[/u] :[/b][/color] Robe très brillante, uniforme de teinte rubis plus soutenue. Après la réduction du premier nez, on entrevoit de beaux arômes de fruit. Les tanins sont plus présents dès le départ et annoncent une énorme densité en bouche. C'est un vin absolument massif mais les tanins restent toutefois fondus. Ce n'est pas une chapelle mais une cathédrale ! [i]En bonus et en bouteille :[/i] [color=#CC0033][b][u]Gevrey-Chambertin 2011[/u] :[/b][/color] Robe rubis brillant et nez enfin tès net, gourmand sur les fruits rouges. La bouche est gourmande et friande et présente une très belle matière. Très bon ! [b][u]Conclusion[/u] : un accueil exceptionnel et des vins hors norme cette année encore, malgré une aromatique très marquée par la réduction. Pour moi, ce domaine surclasse presque tous les vignerons de la commune. Un grand merci à Bertrand Dugat pour ce moment magique partagé avec lui.[/b][IMG=http://img849.imageshack.us/img849/2350/photo2ibt.jpg]
[size=small]Voilà ce qu'il reste des trois pièces habituelles de Griotte...[/size]

Chapelle-Chambertin 2012 : Robe très brillante, uniforme de teinte rubis plus soutenue. Après la réduction du premier nez, on entrevoit de beaux arômes de fruit. Les tanins sont plus présents dès le départ et annoncent une énorme densité en bouche. C'est un vin absolument massif mais les tanins restent toutefois fondus. Ce n'est pas une chapelle mais une cathédrale !

En bonus et en bouteille :
Gevrey-Chambertin 2011 : Robe rubis brillant et nez enfin tès net, gourmand sur les fruits rouges. La bouche est gourmande et friande et présente une très belle matière. Très bon !

Conclusion : un accueil exceptionnel et des vins hors norme cette année encore, malgré une aromatique très marquée par la réduction. Pour moi, ce domaine surclasse presque tous les vignerons de la commune. Un grand merci à Bertrand Dugat pour ce moment magique partagé avec lui.

Médéric - LPV Lyon
"Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence." (Paul Claudel)
#141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 329
  • Remerciements reçus 4

julienbroucaret a répondu au sujet : CR: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

CR: Millésime 2012 sur fûts

Une des dégustations effectuées dans le cadre d’une petite virée en Bourgogne faite avec un pote le WE dernier.

Départ vendredi matin 8h de la capitale, quelques trois heures après, arrivée à Gevrey-Chambertin sous le soleil et sous le clocher de la place du village.

Claude Dugat entrouvre le portillon de son jardin et nous invite à rentrer au cellier des Dîmes. Quel bonheur d’être reçu par un des vignerons que j’admire personnellement le plus.

Ce lieu servait à recevoir l’impôt en nature pour la commune au XVème siècle, Claude Dugat l’a racheté il y a quelques dizaines d’années afin de l’utiliser pour le vieillissement de son vin. Il accueille aujourd’hui quelques dizaines de tonneaux de vin, ces derniers viennent d’être sous tirés de la récolte 2011 qui vient d’être mise en bouteille.

Nous sommes invités à descendre les marches qui séparent le cellier de la cave où réside les fûts contenant la récolte 2012. Les vins sont plus ou moins en phase de malo, Claude Dugat nous indique qu’aucune analyse récente n’a été fait et qu’il ne connait par la même pas l’état exact des breuvages.
La dégustation sur fûts commence, nous sommes dans nos petits souliers.

[NDLR] Ce qui suit relève plus de mes sensations de dégustations que d’une analyse précise des vins, j’ai en effet voulu le plaisir primer, je n’ai pas pris de notes et ne me suis concentré qu’à moitié. [/NDLR]

Bourgogne 2012 :[/u] Vin gourmand, croquant de fruit mais ne manquant pas d’élégance. Un vin de soif de luxe…

Gevrey-Chambertin Village 2012 : On change de vin, c’est toujours gourmand mais plus puissant, une image d’Epinal de Gevrey, la matière est présente, le vin rempli bien la bouche.

Gevrey-Chambertin 1er Cru 2012 : Ce vin est assemblé à partir de deux climats de 1er Cru, Perrière et Craipillot, le nez est similaire au Village, la bouche est plus suave, plus ronde. Le vin, sans s’éloigner énormément de son benjamin est un peu plus charmeur en l’état.

Gevrey-Chambertin 1er Cru Lavaux St-Jacques 2012 : Là, pour moi, on monte d’un gros cran, le nez est nettement plus profond, la bouche est puissant et d’une grande complexité, le vin tourne, les arômes virevoltent, il est changeant. C’est magnifique.

A ce stade nous sommes la tête dans les nuages, la dégustation dépasse nos espérances tant par la qualité des vins (que nous connaissions pourtant) que par la gentillesse et l’humilité de Claude Dugat qui est un vrai gentil.

Ce dernier nous demande alors si nous sommes partants pour déguster ses trois grands crus… Privilège des privilèges, nous ne nous faisons pas prier.

Charmes-chambertin 2102 : Claude Dugat nous averti que ce vin est un faux méchant, un bad boy aux bonnes manières en quelque sorte. La bouche est énorme, le vin donne l’impression de pousser les limites du palais, dans un centième de seconde on s’attend à de l’alcool, de l’amertume ou de l’acidité, que nenni, de la gourmandise une nouvelle fois, et quelle finale suave… La fameuse main de fer dans un gant de velours. Magnifique expérience.

Griottes-Chambertin 2012 : Place à une grande séductrice, la bien nommée reine Griottes entre en scène, tout de velours rouge vêtue. Le nez est fin, sur la vraie et pure griotte, le toucher de bouche et déjà sublime, soyeux, les arômes sont délicats, élégants, la finale est longue et salivante, interminable même. Quelle classe ! Et dire que Claude Dugat ne sort que 300 bouteilles de quelques 16 ares de ce climat, un tonneau spécial, de petite taille est même confectionné spécialement pour cette grande dame… une vraie diva !

Chapelle-Chambertin 2012 : On change une nouvelle fois de registre, quasiment tout oppose Griotte et Chapelle, ce dernier vin est très masculin, la densité en bouche est superlative, les tannins sont plus présents, j’y trouve presque de la prune à l’eau de vie (probablement due à la malo selon M. Dugat), la finale est interminable mais un poil asséchante. Ce n’est pas ce que je préfère mais le vin est fait de la même étoffe que ses cousins.

Là, nous sommes au 7ème ciel, on ne touche plus terre, les vins dégustés sont d’un niveau qui côtoie les sommets, on nous propose de continuer ( !!!) avec les Gevrey Villages 2011 et 2010 en bouteille.

Les vins sont plus construits. Les deux se ressemblent, je préfère 2010 quand mon ami préfère 2011, plus acidulé. On a quoi qu’il arrive à faire à des vins réussissant le grand écart entre gourmandise et puissance, ce sont pourtant des bébés. Le genre de vins que l’on n’arrive pas à garder longtemps…

Un dernier bonus avec le Marc de Bourgogne du domaine, c’est fort en bouche mais magnifique au nez, sur les fruits au sirop, un trait végétal style sac en toile de jute, joli digeo en tout cas !

Pour conclure, nous avons passé un moment inoubliable avec ce grand Monsieur qu’est Claude Dugat. Nous n’avons pas chercher à acheter des bouteilles sur place, encore moins à quémander une allocation, cela nous aurait valu un non franc et aurait surement enlever du plaisir à ce moment simple de plaisir et de partage.

Julien
#142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3

cmch a répondu au sujet : Re: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

Merci Julien de nous avoir fait partager ce beau moment (tu)

Christophe
#143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1330
  • Remerciements reçus 123

oulababa a répondu au sujet : Re: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

C'est ce que l'on appelle être en admiration...

Xavier L.
#144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4315
  • Remerciements reçus 1012

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

Xavier

c'est "obligatoire" quand on est passé au domaine, visité un peu les lieux, goûté à la sensualité unique des vins et parlé avec les Dugat. Je ne vois pas comment on peut y échapper, et même la frustration de ne pouvoir acheter du vin est dépassée par l'accueil et les qualités humaines de ces gens.
#145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 329
  • Remerciements reçus 4

julienbroucaret a répondu au sujet : Re: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

oulababa écrivait:
> C'est ce que l'on appelle être en admiration...

En effet, mon jeune age fait que je n'ai pas encore d'aigreur vis à vis du monde entier et que quand des artistes, artisans et autres vignerons me touchent, je le dis.

Julien
#146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11837
  • Remerciements reçus 1852

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

Julienbroucaret: Charmes-chambertin 2102 : Claude Dugat nous averti que ce vin est un faux méchant, un bad boy aux bonnes manières en quelque sorte. La bouche est énorme, le vin donne l’impression de pousser les limites du palais, dans un centième de seconde on s’attend à de l’alcool, de l’amertume ou de l’acidité, que nenni, de la gourmandise une nouvelle fois, et quelle finale suave… La fameuse main de fer dans un gant de velours. Magnifique expérience.

un vrai privilège! ;)

jlj
#147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 660
  • Remerciements reçus 302

coach a répondu au sujet : Re: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

HERBEY99 écrit: c'est "obligatoire" quand on est passé au domaine, visité un peu les lieux, goûté à la sensualité unique des vins et parlé avec les Dugat. Je ne vois pas comment on peut y échapper, et même la frustration de ne pouvoir acheter du vin est dépassée par l'accueil et les qualités humaines de ces gens.


Tout est dit !!! je ne peux qu'adherer totalement a cette remarque d'HERBEY99 au sujet des Dugat.
Une visite au domaine avec Claude Dugat depasse les "simples" limites du monde du vin ! On prends une belle lecon de vie et d'hulilité en repartant, (du genre celle qui vous rebooste pour des mois :) )

coach
#148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2104
  • Remerciements reçus 816

tomy63 a répondu au sujet : CR: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

CR:

Je ne vais pas être très original, mais je confirme tout le bien qui a été dit sur Claude Dugat et sur ses vins :

Visite au domaine Claude Dugat à Gevrey, place de la Cure. Visite rapide du cellier, puis descente à la cave pour une dégustation des 2012 sur fûts. Les vins en sont à peu près à 10 mois d'élevage, plus que 2-3 mois pour le générique, environ 6 mois pour les autres cuvées. Les malo sont terminées, ou presque terminées, Claude Dugat ne le sait pas lui-même, les analyses n'ayant pas encore été faites. Mais d'après les CR au-dessus, les vins ont un peu évolué, surtout au nez, puisqu'il n'y avait rien de désagréable dans ce que j'ai goûté, bien au contraire.

Bourgogne 2012 : couleur relativement sombre, comme tous les vins goûtés du domaine (mais il faudrait vérifier cela en plein jour), nez assez ouvert et très fruité, bouche très douce, sur les fruits rouges surtout, pas beaucoup de longueur, mais d'une buvabilité déconcertante, ça commence très bien ! Je demande à M. Dugat d'où vient le côté un peu sombre de ses vins, s'il y a un lien avec l'extraction. Réponse : "Je n'aime pas le terme d'extraction, ça consiste à aller chercher quelque chose, il vaut mieux laisser les raisins donner ce qu'ils ont à donner". C'est vrai que tous les vins goûtés ensuite étaient peu extraits.

Gevrey-Chambertin Village 2012 : je trouve le nez particulièrement épicé ici, mais M. Dugat me dit que c'est probablement lié au gaz carbonique. Beaucoup plus de matière et de longueur que le précédent, mais je le trouve un peu chaud par rapport à tous les autres vins. C'est peut-être celui qui m'a le moins convaincu.

Gevrey-Chambertin 1er Cru 2012 : assemblage des 1ers Crus Perrière et Craipillot, celui-ci a l'acidité et la minéralité qui manquaient au précédent, toujours beaucoup de finesse (de "l'élégance" pardon, M. Dugat n'aime pas le mot "finesse", mais nous sommes d'accord sur le sens) et de fruit. Très long. Vraiment un excellent vin.

Gevrey-Chambertin 1er Cru Lavaux St-Jacques 2012 : encore plus minéral que le précédent, l'acidité en attaque est mordante, ensuite on retrouve le style des premiers vins, une couleur un peu sombre mais un vin peu extrait, de l'élégance, des tannins très soyeux, beaucoup de fruits (rouges surtout mais aussi un peu noirs), une belle matière, un vin déjà très accessible et très facile à boire, beaucoup de longueur.

Si la dégustation s'était arrêtée là, le moment aurait déjà été magique, mais non, nous passons désormais aux grands crus. Elevage 100% bois neuf désormais (et non plus 50% bois neuf 50% fûts d'un an). C'est un vrai privilège quand on sait que Claude Dugat a perdu environ 30% de sa récolte sur 2012.

Charmes-chambertin 2012 : on pourrait le situer entre la finesse de Griotte et la puissance de Chapelle. Il m'est cependant apparu moins complexe que les deux suivants (mais on s'est est rendu compte plus tard, car sur le coup c'était magnifique, on ne pensait pas qu'il existait encore mieux). Aucune trace de bois, grosse matière, beaucoup de fruits et longueur phénoménale.

Griotte-Chambertin 2012 : le vin le plus fin et le plus élégant du domaine, avec un superbe nez aux notes de pétales de rose, une bouche soyeuse, on ne sent pas les tannins ici, des notes de griotte, de fruits rouges, et beaucoup de longueur. Probablement le meilleur Bourgogne que j'ai goûté.

Chapelle-Chambertin 2012 : changement de registre, on passe sur le vin le plus puissant du domaine. Seulement 1 pièce et 1/4 de pièce ont été produit en 2012 (comme pour Griotte) soit un peu plus de 300 bouteilles. La parcelle de C. Dugat est situé sur la partie des "Gémeaux", et non pas sur "Chapelle sous chapelle" qui donne elle des vins très fins. Ce serait une découverte assez récente que M. Dugat avait faite lors d'une dégustation avec Rossignol-Trapet qui possède des vignes sur les deux terroirs. Le nez du Chapelle-Chambertin est très ouvert, on trouve des cerises noires pour la première fois, la bouche est puissante, avec une matière énorme, plus de tannins que dans les autres cuvées, mais ça reste soyeux et très facile à boire. Finale interminable. Entre Griotte et Chapelle, mon coeur balance.

En bouteille (eh oui chez M. Dugat quand il n'y en a plus...) :

Gevrey-Chambertin Village 2011 : en bouteille depuis janvier, le nez est plus ouvert que le village 2012, mais je trouve qu'ils se ressemblent par un côté épicé (le gaz carbonique d'après C. Dugat), belle matière, beaucoup de fruit, mais comme le 2012 il lui manque la minéralité et la fraîcheur des autres cuvées pour être parfait.

Marc de Bourgogne (2002) sur fût : élevage de 12ans, le nez est très intéressant, fruité, sur le raisin de Corinthe et l'abricot, en bouche l'alcool se sent un peu trop à mon goût, je ne lui trouve pas une grande longueur. Je préfère le style de ses vins.

Cette fois c'est vraiment terminé. Un grand merci à Claude Dugat pour son accueil chaleureux, sa générosité, ses explications, son humilité, et la dégustation de ses vins magnifiques. Que c'est beau la Bourgogne quand on a la chance de la voir de comme ça !
#149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1401
  • Remerciements reçus 13

hopla67 a répondu au sujet : Re: Domaine Claude Dugat - Millésime 2012 sur fûts

Je reviens juste sur ces dégustations chez Claude Dugat, et je ne peux que confirmer (s'il en est besoin) à la fois la sympathie et l'humilité de la famille Dugat. En y passant en février dernier, nous avons été très bien reçu (par des températures polaire), toute la famille était présente, fils, père, grand-père.
Les 2011 et 2012 sur fûts était à déguster, s'y est ajouté une bouteille de Gevrey 2010. A noter la grande cohérence de la gamme avec, comme indiqué plus haut, la Griotte et le Chapelle-Chambertin en points d'orgue. Griotte 2011 était superbe de finesse, à l'autre bout le "simple" bourgogne est d'une gourmandise à tomber.

Superbe dégustation dans un cadre unique, et si rien n'est bien entendu à vendre, la dégustation vaut le détour pour les amateurs éclairés!

Christophe

PS. Boudiouh, 1000 messages!!!
#150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux