Nous avons 631 invités et 7 inscrits en ligne

Domaine Vincent Dancer, Chassagne-Montrachet

  • Messages : 745
  • Remerciements reçus 116

Réponse de alain_vin sur le sujet Re: LPV75 se rend chez Vincent DANCER

Merci beaucoup pour ce très joli CR !

Alain
03 Avr 2014 19:58 #151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 110
  • Remerciements reçus 0

Réponse de AntoineM sur le sujet CR: LPV75 se rend chez Vincent DANCER

CR: Je ne m’appesantirai pas sur le cadre et sur le contexte, que notre Pingouin national a très fidèlement rendu. Il me faut seulement insister sur la gentillesse, la simplicité et l'humilité de Vincent Dancer, que je remercie vivement de nous avoir si bien reçus.

Nous commençons par déguster les 2012, qui ont été mis en bouteille au début du mois de février après 17 mois d'élévage. La récolte fut inférieure à 2011 de 50%. Si mes notes sont correctes, cette baisse assez dramatique s'explique par des coulures et du millerandage au moment de la fleur. Au final, 2012 est un millésime dense avec de grosses concentrations, qui est équilibré par une vendange relativement tardive et fraîche entre la moitié et la fin du mois de septembre.
Les 2012 sont restés en fûts pendant tout l'élevage, avec seulement un mois en cuve.

Bourgogne blanc 2012
Bouche plaisante, assez légère, avec une finale saline de longueur moyenne.
Une honnête entrée en matière.
Assez bien

Meursault Corbins 2012
[size=small]Partie nord de Meursault, sous les Santenots. Sols assez argileux. Vignes plantées en 1986.[/size]
On entre dans le vif du sujet ! Un gros cran au-dessus du bourgogne générique, avec une bouche assez grasse, un fruité généreux voire explosif, une assez bonne longueur.
Délicieux et déjà prêt à boire.
Bien+/Très bien-

Les Grands Charrons 2012
[size=small]Vignes à mi-coteaux, plantées à la fin des années 50, sur un sol plus calcaire que les Corbins.[/size]
Vincent nous explique que les raisins étaient plus petits et plus concentrés que les Corbins, du fait notamment de l'âge de la vigne.
Le nez est plus discret que les Corbins, moins expressif et moins fruité.
On est sur un équilibre plus frais, avec plus de tension. C'est moins accessible que les Corbins mais il y a plus de potentiel et de capacité de vieillissement. Je note un supplément de précision, de longueur, et de complexité avec un côté "traçant", même si en l'état c'est un peu moins gourmand.
Très bien-

Chassagne-Montrachet 1er cru Tête du Clos 2012
[size=small]Vignes plantées en 1954, sur un sol marneux et calcaire, semblable à Chevalier-Montrachet.[/size]
Vin droit, encore un peu "carré" mais quelle précision ! A attendre absolument car c'est quand même assez austère en l'état, surtout après le côté flatteur des Meursault.
Très bien-

Chassagne-Montrachet 1er cru La Romanée 2012
[size=small]Vignes bien protégées du vent du nord, très proches (en distance) de la Tête du Clos, mais sols différents avec plus d'argile.[/size]
On a un supplément de fruit par rapport à la Tête du Clos, c'est plus solaire et plus rond, avec un côté exotique en rétro.
Au final, le vin est peut-être moins concentré que la Tête du Clos, Vincent nous explique que c'est dû au sol plus argileux et aux vignes plus jeunes.
Belle finale citronnée, miam !
Très bien

Meursault 1er cru Perrières 2012
Ici, je quitte mon orbite et suis propulsé dans l'espace intersidéral :)
Sur les Chassagne, c'est surtout le début de bouche qui était enrobé ; ici, c'est plein du début à la fin.
On ressent un beau gras et une superbe tension en même temps, et cette belle matière s'étire, s'étire, s'étire.
C'est concentré, rectiligne, équilibré, très complet déjà.
Vincent nous explique que ce terroir donne des vins "naturellement" équilibrés, même dans les millésimes froids ou au contraire un peu trop chauds.
Finale très longue, droite, minérale. Quel beau vin !
Excellent

Perdu quelque part dans la galaxie, j'ai du mal à retrouver mes esprits et mes notes deviennent plus succintes.

Chassagne-Montrachet 1er cru Tête du Clos 2011
Les 2011 ont été vendangés fin août, donc très tôt mais pas dans un contexte solaire (un peu comme 2007). Ils ont été élévés de la même façon que les 2012 sauf que sur les 18 mois d'élévage, il y a eu 6 mois de cuve.
L'élevage s'est déjà un peu estompé. Le nez est expressif, avec des notes de silex et du fruit.
En revanche je trouve que la bouche est étroite, qu'elle manque d'ampleur. Il a moins de matière que sur 2012. Mais la longueur reste bonne.
Bien

Chassagne-Montrachet 1er cru La Romanée 2005
Les 2005 ont été vendangés au même moment que les 2012 mais dans un contexte bien plus solaire.
Gros volume, c'est puissant, ça envoie ! La précision est toujours bien là.
Finale un peu exotique, miélée, longue.
Quand Vincent nous indique que la bouteille est ouverte depuid une semaine, je suis tout ébaubi. Il y en a clairement sous la pédale !
Très bien

Bourgogne blanc 2003
Dégusté à l'aveugle
Mûr, mentholé, herbacé, un côté "racine". Grosse matière, je ne m'attendais pas à un bourgogne ordinaire, mais plutôt à un Meursaut village.
Par contre, c'est plus fouillis que les vins précédents. Très atypique, pas trop mon style mais épatant.
Assez bien+

Pommard les Perrières 2009
Jolie mâche en finale qui doit encore se fondre un peu. Plutôt puissant, mais avec une bouche de volume moyen, assez fine et droite.
Bien+

Beaune 1er cru les Montrevenots 1998
J'ai trouvé ce vin globalement oxydé, mais il est possible que je sois passé à côté.

En conclusion, un grand moment passé avec des blancs de haut niveau et un vigneron attachant. Il est remarquable qu'un homme aussi talentueux ait su rester aussi modeste. Chapeau bas !

Antoine
05 Avr 2014 03:16 #152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: LPV75 se rend chez Vincent DANCER

> évoquons ainsi ce qui semble être une de ses
> autres passions: la photo. Celles qu’il prend avec
> un « simple Iphone » sont fort réussies. Faîtes un
> tour sur son blog pour voir ce dont il ressort. Le
> cadrage et la luminosité ne sont pas mauvais du
> tout.
>

A coup sûr c est une passion, aux vues de ses images
je dirais même que ça me surprendrais pas qu il est étudié la photo !
en tout ça ne peut être que des images d un passionné !!
super (tu)
06 Avr 2014 20:38 #153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1552
  • Remerciements reçus 1584
CR:Chassagne Montrachet 1er cru La tête de Clos 2008, Domaine Vincent Dancer

La bouteille fut ouverte, épaulée, rebouchée et placée au frigo pendant 8 heures.

La parure est un or pastel d’une grande clarté. Des reflets paille qui lui donnent une belle brillance.

Le nez est subtilement réduit, la juste mesure qui ne rebute personne. L’odeur mêle la vivacité du citron, du citron vert, l’amertume et le fruit du coing. Et le kumquat lie le tout. Après de longues minutes, des notes mélifères dans le fond du vin et du verre témoignent un début d’évolution.
En bouche c’est tendu, fruité sur les agrumes, amer sur les écorces et peaux de fruits à chair blanche. Une pointe grillée finit de relever le tout. La structure cohérente tout le long nous embarque dans une rafraîchissante promenade au milieu d’un verger.
1 à 3 années lui permettront encore de se bonifier.

TB, ayant encore en mémoire le perrières 2012 goûté il y a peu, nous sommes tout de même pas au même niveau mais il est déjà très haut.

HD
05 Mai 2014 11:36 #154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8203
  • Remerciements reçus 815

Réponse de FGsuperfred sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

déja ? ::o j'espère que tu en avais plusieurs...

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
05 Mai 2014 19:06 #155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3378
  • Remerciements reçus 905

Réponse de iceteayer sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

Regarde 5 messages au dessus Fred ;)

julien
05 Mai 2014 19:08 #156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8203
  • Remerciements reçus 815

Réponse de FGsuperfred sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

oui merci !
le pire c'est que je l'avais lu sans faire le lien
j'avais mal lu car je pensais qu'il l'avait ouvert en bouteille chez lui ;)

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
06 Mai 2014 13:21 #157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1552
  • Remerciements reçus 1584

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

;) j'aimerais bien avoir plusieurs bouteilles chez moi...

HD
06 Mai 2014 14:13 #158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3

Réponse de cmch sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

Pour 2012, va falloir jouer des coudes...

Christophe
06 Mai 2014 14:47 #159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8203
  • Remerciements reçus 815
CR:domaine Vincent Dancer 1999 meursault 1er cru "perrières"

ayant oui qu'il y avait des flacons à problème sur ce pourtant formidable millésime (en blanc toujours...) j'ai croisé les doigts des mains et des pieds pour prendre le pied prévu...

nez ample et très riche tout en observant la superbe robe paille très pure et d'une grande brillance, pleine de vie à n'en pas douter, petites notes abricotées, de miel (légères) puis ensuite une baffe dans la gueule avec de la pêche jaune, de la poire confite, une note crayeuse légèrement caramélisée, quelques petites notes d'épices douces, de fleurs plutot jaunes, puis vient ensuite pour parachever ce formidable tableau des notes citronnées...

la bouche commence par une attaque très pure, tendue et larrrrrrrrrrrrrrrrrge à la fois, un vin clairement d'une richesse terrible qui se doit d'être contrebalancée soit par des jolis amers nobles comme c'est le cas ici et de magnifique façon ou par une acidité qui soutient le vin comme c'est le cas de manière sous-jascente ici.

l'équilibre est magnifique et le vin ne tromperait personne à l'aveugle sur sa provenance, de plus il est aussi complexe que profond, dense et fin à la fois, un concentré de plaisir orgasmique pour les papilles et bien plus...

quelques frissons plus tard je cherche à juger la longueur : celle-ci est énooooooooooooooorme et donne l'impression de pouvoir mâcher le vin plus de 30 secondes après jusqu'au moment fatidique de la gorgée suivante...

seul reproche (très léger) il manque la fraicheur d'un 2002 qui l'aurait mis au même niveau que ce dernier, mais en l'état je me relèverais la nuit pour un fond de vere pour sur !

excellent !


frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
16 Mai 2014 20:36 #160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3

Réponse de cmch sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

Merci Frédéric pour ce cr des plus élogieux(tu)
1999 fait partie de mon top 3 (après 2002 et surtout 2005), il me reste une bouteille que je n'ai point envie d'ouvrir maintenantB)-
Salutations vineuses,

Christophe
16 Mai 2014 20:52 #161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84888
  • Remerciements reçus 11453
Bu avec les Gunthards

CR: Domaine Vincent Dancer, Pommard, Les Perrières, 2002



Oliv
Robe grenat clair.
Nez un peu réduit, des notes fromagères masquant un peu un bel ensemble très fruits rouges avec une jolie pointe végétale.
La bouche est agréable, sur une attaque au fruit croquant, dont la tendreté apparente s'étire grâce à une acidité qui lui donne beaucoup de tonus.
L'aromatique est très agréable, sur la groseille et la framboise.
La finale est toutefois marquée d'une légère sécheresse qui appelle la table pour se rééquilibrer.
Joli vin.

Galinsky
Robe assez claire – Nez sur la fraise discrète et sur un coté ronce – Bouche tendue avec une acidité un poil mordante, la fraîcheur sera la caractéristique principale de cette bouteille, avec une pointe sèche en finale.
18 Jui 2014 22:20 #162
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3324
  • Remerciements reçus 328
Bonjour à tous,

Bu mercredi soir dans une série, à l'aveugle un CR: Meursault 2008 1er cru "Perrières" du Domaine Vincent Dancer.

Un nez complexe bien que réduit à l'ouverture avec des notes un peu "chien mouillé" (copyright Cédric ;) ) qui laisseront rapidement place à la noisettes, un coté céréale grillé (genre corn flakes), le pralin, des notes fumées et un côté "empyreumatique" qui ne laisseront pointer le fruit (poire, pomme) qu'après de longues minutes d'aération.

Une bouche principalement "cylindrique", mure, dense, très très puissante avec une forme toutefois de délicatesse sur les " contours" Une sorte de cylindre d'acier avec les bords en mousse ;). La trame du second tiers de la bouche après cette attaque mure et dense est portée principalement par des amers à mon gout un peu trop en avant couplé toutefois avec une fine acidité, là où le dernier tiers est surtout minéral, rugueux, presque tannique, limite violent avec une longue finale épicée avec un côté pimenté, poivre vert et curry...

C'est très caractériel, puissant, presque agressif pas encore domestiqué mais il y a du vin là dedans et j'espère recroiser cette bouteille dans quelques longues années : 16,5/20

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A mon goût à l'instant t
18 Juil 2014 18:44 #163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • retourdebaton
  • Portrait de retourdebaton
  • Visiteur
  • Invité
Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 1er cru - La tête de Clos 2007

Le Chardonnay s'exprime rapidement sur le toast grillé et l'amande. On percoit déjà un gros volume qui se confirme en bouche avec une matière large, ample, des parfums légèrement en retrait mais une très belle longueur. Le sentiment de richesse est séduisant, dommage par contre que la finale moelleuse donne une dernière impression de légère sucrosité assez déroutante.

Paul
20 Aoû 2014 18:03 #164

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 206
  • Remerciements reçus 1

Réponse de emmanuel vaganay sur le sujet CR: Domaine Vincent Dancer Meursault Les corbins 2010

Meursault les Corbins 2010

Enfin la possibilité de goûter un vin de Vincent Dancer dont j'avais entendu le plus grand bien.
premier contact donc avec ce climat(ou nom de cuvée?) de Meursault que je ne connais pas.

La robe est claire, tintée de reflets verts.
le nez est d'une discrétion toute minérale, et l’élevage est déjà très bien digéré.
La bouche est d'une pureté rare alliant matière et tension, le tout sur des notes de grillés très nobles.
Une belle finale pleine de fraîcheur.
Un très beau Meursault dans un millésime décidément remarquable en blanc.

Merci à la sommelière du restaurant le Villaret à Paris qui m'a fortement conseillé ce vin au tarif très doux (45€)

Fraternellement,

Emmanuel
18 Sep 2014 15:51 #165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8203
  • Remerciements reçus 815
CR:domaine Vincent Dancer 1999 meursault 1er cru "perrières"

flacon acheté 60 euros sur idealwine, bouchon parfait

le premier nez m'a fait un peu peur, j'étais partagé entre oxydation et réduction (même au bout de 8 heures d'épaulage...) notes de noix fraiche, de vanille, puis enfin de crême pâtissière et d'agrumes confits

la bouche a fini de me rasurer car j'ai eu peur : tension, ampleur, grosse richesse en extraits sont bel et bien là, même si l'équilibre a été meilleur sur celle bue la dernière fois, la finesse est très belle, la bouche est caillouteuse (calcaire), de très beaux amers nobles de type peau de pêche, le vin est très complexe et profond et doté d'une très belle longueur, belle finesse.

avec le recul, je pense qu'il était temps de boire ce flacon sans présager des autres de ce millésime, car il aurait peut-être basculé dans le prémox un peu plus chaque année...

très bien+/excellent- et gros plaisir pour moi...


frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
21 Oct 2014 21:12 #166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet CR: Domaine Vincent Dancer 2009 meursault 1er cru "Perrières"

CR: Première rencontre pour moi, hier soir au restaurant, avec un Meursault Premier Cru Perrières 2009 de Vincent Dancer.

Un beau 2009 au grand potentiel, je pense.
Le nez est sur les agrumes et les fruits blancs, ils se perçoivent parmi de la brioche et de la noisette verte.
La bouche est concentrée, ample et longue, elle est marquée par les fruits et la noisette. Elle m'impressionne par sa "puissance" et par son élégance qui contraste avec celle-ci. Ce vin est équilibré et il est manifestement bu trop tôt.
Une belle découverte en ce qui me concerne.
26 Oct 2014 17:39 #167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3
Bienvenu au club Thierry(tu)
C'est vrai qu'avec quelques années de plus, ce 2009 sera grandiose !!!

Salutations vineuses,

Christophe
26 Oct 2014 19:06 #168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 489
  • Remerciements reçus 17

Réponse de fredhamster sur le sujet CR: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 2012

CR: Domaine Vincent Dancer - Chassagne Montrachet 2012

Je sais c’est trop jeune mais des fois… on craque.

Nez juvénile encore essentiellement axé sur la prise de bois. Arômes de vanille, de coco, de fleurs blanches et une petite réduction sur le grillé qui complexifie la perception d’ensemble.

La bouche est construite sur une incroyable tension qu’une matière adéquate rend parfaitement confortable mais l’équilibre est sur le fil. C’est énergique, ça file droit, la rémanence se fait à nouveau sur ces notes d’élevages avec cette acidité structurante qui fait saliver et laisse apparaître quand elle s’estompe de très jolis amers.

C’est très bon malgré la jeunesse mais ça reste un poil austère tout de même. La même bouteille chez Morey-Coffinet bue il y a quelques temps m’avait paru plus gourmande. Celle de Dancer est à attendre sereinement 3 ou 4 ans pour de très jolies retrouvailles…

Fred
23 Nov 2014 18:26 #169

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1552
  • Remerciements reçus 1584
[size=x-large]
Parce que rencontrer Vincent Dancer une fois par an ne suffit pas, LPV75 y revient goûter 2013;)
[/size]
Vincent nous avait suggéré il y 8 mois de revenir le voir à cette période de l'année. Vous imaginez bien que ce n'est pas tombé dans l'oreille de sourds et c'est avec une joie non dissimulée que nous nous sommes rendus de nouveau à Chassagne en cette fin Novembre.

La partie de notre groupe dans laquelle je me trouvais arriva à l'heure puisque nous avions un trajet limité. L'autre partie non. Il faut dire que j'ai dû leur transmettre une échelle altérée du temps. Nous avons un peu patienté leur arrivée et ils n'auront pas raté beaucoup de vins. "Plombières-lès-Dijon à Chassagne-Montrachet? C'est rapide, 30 minutes maximum..." Je vous laisse regarde sur les sites adéquats le temps requis :ange:

La météo est clémente et nous descendons dans la cave qui bénéficiera de la lumière extérieure.
[size=x-large]Les vendanges 2014 et leur conséquence sur les prix[/size]
Sur les volumes du dernier millésime, Vincent nous indique que les Grands Charrons ont été un peu épargnés par la fameuse grêle fin Juin. Semi-ouf car cela veut dire la parcelle les Corbins l'a été un peu moins. Le domaine pourrait théoriquement produire 130 tonneaux, il ne parvient qu'à 60-65 unités aujourd'hui. Cette remise en perspective chagrine de nouveau et l'on ne peut que constater les faibles quantités finales issues de ces intempéries. Difficile donc d'aborder le sujet de la politique tarifaire et la question "songez-vous à revenir à des prix antérieurs aux années 2010-11-12 et 13?" puisque la réponse va de soi actuellement. Vincent accepte néanmoins de parler de la partie commerciale de son travail puisque "notre but in fine c'est tout de même de vendre du vin". Il explique qu'un vigneron n'a pas nécessairement une formation commerciale et il le déplore. Il a cependant décidé de gérer en propre cette partie.
"-N'avez-vous pas recours à un agent?
- Non puisque leur première question consiste à demander une baisse des prix. Je n'ai pas fait ce choix"

Note: je ne connaissais pas les prix du domaine alors et n'avais que pour point de référence les prix cavistes. On me les a communiqués depuis. Ils sont loin d'être déraisonnables. Et je me suis rappelé au passage que les vins de Vincent sont bio alors que ce n'est pas un sujet qu'il discute ou qu'il met en avant spontanément.
[size=x-large]
Et le millésime 2013 dans tout ça?
[/size]
La veille de notre visite Vincent a prélevé des échantillons de ses cuves, encore sur lies, et les a mis dans des bouteilles. La mise n'aura lieu qu'en début de l'année prochaine. Ayant en tête des posts sur le forum quant aux étapes pouvant éventuellement bousculer le vin, nous lui demandons si le remplissage des bouteilles est "traumatisante" pour le contenu. "En principe non, c'est plutôt le transport qui peut l'être".

Bourgogne blanc Le vin est issu de parcelles réparties sur Puligny-Montrachet et Meursault. La robe est claire, à peine trouble. La bouche se décline sur la poire. Elle est traçante dès l'attaque, vive. Un léger gras se fait ensuite sentir avant que la vivacité revienne. La conclusion est ananas et citrus. Un vin d'un sacré niveau au regard de l'appellation. Bien-.

Pour l'ensemble des crus, la séparation des lies est effectuée 2/3 semaines avant la mise. Vincent a recours à un pompage par le dessus. Les fins et bas de cuves sont récupérées et assemblées pour sa consommation personnelle (PMG). Vu ce que nous avons goûté, ce ne doit pas être mauvais du tout ;)

Meursault les Corbins Frais, limpide, pur, précis et du citron jaune. L'élevage très peu marqué se fond déjà dans l'ensemble avec une légère sensation de rondeur et de noix de coco brune. Il faut vraiment chercher cette dernière pour la trouver. La fin se revient sur l'agrume. A l'aération, le nez est floral. TB-
[size=x-large]
De la réalité des dates de vendanges
[/size]
Nous faisons un interlude sur la date de la vendange.
"Compte tenu des faibles volumes sur les derniers millésimes, n'avez-vous pas été tenté de prendre moins de risque sur la maturité et de vendanger plus tôt en 2014?". La réponse fut franche et sincère.
"Il faut arrêter avec la date vendange. Elle n'a pas de sens. Il ne s'agit pas de dire j'ai vendangé avant ou après les autres. Le cycle consiste habituellement dans le débourrement en Mars Avril. il se poursuit avec la pousse en avril à début mai. La fleur tôt ou tard sur Juin avec le beau temps. Et fin août ou septembre la météo et la plante décident. Ce que beaucoup oublient de dire c'est que le moment des vendanges va également dépendre de la disponibilité des ressources."

Les vendangeurs ont un autre métier et leurs contraintes personnelles. Ils prennent souvent des vacances pour cela. Les vendangeurs saisonniers du domaine viennent souvent par le bouche à oreille. Leur nombre s'élève en général approximativement à 30. Il faut donc prévoir la place dans la cave et l'aménager en conséquence. Vincent nous évoque ses amis et collègues Alsaciens qui ont l'avantage de la diversité des cépages et des maturités afférentes. Ils possèdent également un système d'appels qui procurent un volant de souplesse.
La vendange des terres du domaine occupe en général 5-6 jours. "Le plus dur, ce n'est pas la maturité des raisins. C'est de parvenir à réunir 30-40 personnes au même moment". "Nous ne sommes pas des châtelains et les vendangeurs des personnes qui exécutent le moindre souhait."

En 2013 les vendanges ont été faites dans le seconde partie de Septembre, avec la fraîcheur automnale.

La quantité de mes notes diminue momentanément un peu, il me faut m'occuper de ma progéniture.

Chassagne-Montrachet
La bouche est également très nette, fluide, "minérale" et précis. La matière est fine et très digeste. L'expression est encore réservée et le nez présente un léger grillé. Bien
Meursault les Grands Charrons Comparativement un peu plus gras, dense et long que les Corbins. J'apprécie son volume, son épaisseur et sa tension simultanée. Des notes d'agrumes complètent le tout. TB

Chassagne Montrachet 1er cru La romanée On perçoit le grillé d'un léger élevage. Aucunement dérangeant. Le toucher est beau. L'accroche est sur l'amer de l'amande fraîche. Le pourtour de bouche est arrondi. Moins tendu, cela n'en demeure pas moins un beau vin qui accompagnera bien un repas. TB-

Chassagne Montrachet 1er cru La Tête du Clos La matière est belle! On pourrait penser qu'il resterait davantage de matière sèche sur ce vin si l'on retirait son eau. Le support au vieillissement paraît garanti. Et le vin reste très digeste. Il possède du gras et une grande unité. Le goût de "reviens-y" est présent en toute fin. Vincent évoque un vin appétant. TB

Meursault 1er cru les Perrières Les vignes ont été plantées en partie en 1963 et plus récemment dans les années 80-90.
Le millésime 2013 allait-il être du même standing que le 2012? Le nez est d'une grande expressivité sur les épices, la poire, le coing, l'iris et un peu de chlorophylle. La bouche est un plein cylindre conforme à la palette sentie. Il emplit grandement le palais. C'est long, très long. A la différence de 2012, sa présence se situe dans le haut de bouche. Il n'en demeure pas moins superbe. Excellent.

Chevalier Montrachet Grand Cru Nous avons eu ce privilège cette fois-ci de goûter le grand cru. Ce nectar est d'une grande justesse depuis son attaque jusqu'à sa longue fin. On peut percevoir de la noisette grillée qui laisse place rapidement à un parfait équilibre gras, acidité et épices. Il est salivant. On sent la puissance qui sommeille. La matière est simplement magnifique. Excellent.

Notre groupe est partagé. Une moitié préfère ce qu'offrent les Perrières sur l'instant, "J'adore" dixit ma moitié. Lorsque l'autre préfère le potentiel, le latent du Chevalier Montrachet. Moi finalement, je ne souhaite pas choisir et boire les deux ;) Vincent Dancer s'abstient de trancher "Ce sont les sensations de chacun. Les Perrières sont effectivement plus expressives en ce moment".

Comparativement, 2013 présente moins de matière, moins de mâche que les 2012 bues en début d'année. Ils en sont plus tendus, plus aériens ce qui n'est pas pour me déplaire. Les vins de Vincent possèdent cette capacité à vous clarifier le palais peu importe les vins bu avant. Leur netteté, leur précision, leur pureté et leur tension, sans verser dans l'acidité, leur confèrent de grandes qualités pour s'en délecter rapidement ou à plus long terme. Nous pensons la dégustation terminée lorsque Vincent nous sert une dernière bouteille à l'aveugle Le nez truffe. On sent le gras, l'ananas pastel, du mentholé et un fond de miel.
La bouche est assurément évoluée, ronde. Elle possède des notes mellifères et de coco grillée. Sa persistance repose sur sa texture et non sur sa tension. L'acidité apparaît seulement en fin de bouche pour inciter le dégustateur à se resservir. TB+.
Chassagne Montrachet 1er cru la Romanée 2005 (de nouveau goûté 8 mois après sans le savoir)

[size=x-large]Les investisseurs et l'opportunité d'acquérir des hectares[/size]
Nous avons ensuite posé l'une de nos questions fil rouge de notre séjour sur les investisseurs:
"- Les domaines ne sont-ils pas affaiblis financièrement et exposés à de possibles investissements de grand groupes ou étrangers?
- la majorité du nombre des transactions est le faits de français, en professions libérales parfois qui souhaitent posséder leur petit terrain et produire leur vin. D'ailleurs ce qui contente un vigneron c'est de cultiver ses vignes et vinifier. La propriété n'est qu'un bout de papier."

"Ma préoccupation est la satisfaction de mes clients. Lorsqu'un d'entre eux m'appelle, je m'interroge sur ce qu'il va me dire. C'est un peu stressant. Va-t-il me dire qu'il a aimé mon vin ou va-t-il me dire qu'il y a un problème et qu'il souhaiterait que je remplace la bouteille? Je le fais bien entendu les quelques fois où le cas se présente". Nous sentons alors que notre vigneron n'est pétri d'aucune certitude. Qu'il sait se remettre en question. Il ne souhaite pas revivre le phénomène d'oxydation prématurée qui a émaillé ses débuts.

Vincent Dancer nous a démontré une fois de plus son pragmatisme. Il n'a pas hésité à démystifier nombres de sujets. Et tout le monde en est ressorti ravi. Comme dirait Paul "ce type a décidément toutes les qualités".

Si Vincent nous lit: un merci encore plus grand que le précédent pour ce temps passé avec nous. Assurément LA visite en Côte de Beaune de nos 4 jours.

HD
08 Déc 2014 20:43 #170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3
Merci pour ce très beau reportage d'une domaine que j'affectionne particulièrement depuis de nombreuses années(tu)

Christophe
08 Déc 2014 22:18 #171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 558
  • Remerciements reçus 18

Réponse de iam_nico sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

super reportage pour un domaine que j'aime beaucoup également mais dont s'approvisionner est très difficile =(

Nicolas
08 Déc 2014 22:29 #172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3

Réponse de cmch sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

Il est vrai qu'il n'est pas facile de trouver facilement les cuvées du domaine mais en cherchant un peu, c'est possible;)

Christophe
08 Déc 2014 22:47 #173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1385
  • Remerciements reçus 221

Réponse de oulababa sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

Reste les prix via caviste, une autre embuche.....

Xavier L.
08 Déc 2014 23:00 #174

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1552
  • Remerciements reçus 1584
Les vins de Vincent Dancer restent "trouvables" en ligne ou parfois aux enchères. Je ne trouve pas les prix des cavistes excessifs par rapport aux prix directs si l'on cherche bien. Et le domaine demeure encore non spéculatif, heureusement pour nous.

HD
08 Déc 2014 23:40 #175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3
Espérons qu'il reste longtemps non spéculatif mais j'ai un doute... Il y a quelques semaines des Chevalier Montrachet se sont envolés en salle de vente à un très haut prix:(

Christophe
09 Déc 2014 07:28 #176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 206
  • Remerciements reçus 1
Sinon, il reste les restaurants...

J'ai compté 14 références en blancs de ce vigneron au Villaret, à Paris, et les tarifs restent raisonnables...pour un resto parisien!

Fraternellement,

Emmanuel
09 Déc 2014 16:59 #177

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 922
  • Remerciements reçus 51

Réponse de LEGOFFE sur le sujet Re: Domaine Vincent Dancer

je suis un total aficionados du domaine, des vins, de la gentillesse et du talent de V. Dancer, personnage d une discrétion, d une intelligence, d une présence bienveillante: GRAND! en lisant ce très beau reportage, je me suis remémoré les mêmes instants déjà vécus! vivement la prochaine visite!
Bertrand
12 Déc 2014 15:35 #178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 848
  • Remerciements reçus 43
CR: Domaine Vincent Dancer Meursault "les Corbins " 2011

A l'ouverture, le nez est cristallin, pur, mais très fumé sur l'éclat de silex. Il conserve son coté ciselé dans des notes citronnées, en dentelle dans un fond fumé/grillé.
L'attaque en bouche est un peu silencieuse mais reste en tension, le milieu citronné, la matière est assez fine, le gras est aérien, discret.
Un ensemble élegant qui se révèle vraiment après 4 heures d'aération mais qui reste très porté sur un coté minéral/silex frotté/notes grillées.
A aérer absolument au risque de passer a coté de cette bouteille! Bien - à l'ouverture à Très Bien en fin de repas.

Au global, le vin a gagné en profondeur et en minéralité ce qu'il a perdu en tonicité, fraicheur et immédiateté depuis mon dernier contact il y a quasiment 2 ans.
Dommage, c'était ma dernière bouteille après 2 échantillons bouchonnés.

Fichier attaché :

Fichier attaché :

Stéphane
24 Déc 2014 17:21 #179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3
Domaine Vincent Dancer - Chevalier Montrachet 2005

nez assez discret à l'ouverture mais après quelques minutes dans le verre, celui-ci s'exprime sur de belles notes de pêche, d'ananas, de brioches, de truffes blanches, de minéralité, de fleurs blanches, de citrons verts, ... Quel nez !!!
La bouche est d'une intense concentration aromatique, d'un gras et d'une opulence incroyable sans lourdeur. La persistance de la finale est tout simplement immense... J'avais déjà ouvert ce millésime en 2013 et celui-ci m'avait déjà beaucoup plu mais ici, on est encore un cran au dessus et ce vin est loin d'être à son appogée(:D

Salutations vineuses,

Christophe
28 Déc 2014 12:34 #180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux