Nous avons 1858 invités et 30 inscrits en ligne

Domaine Bouchard Père & Fils

  • Messages : 6338
  • Remerciements reçus 2505
CR: Bouchard Père & Fils, Gevrey-Chambertin 1er Cru Les Cazetiers, 2002

Vin marqué par une aromatique affreuse oscillant entre le lacté et le toplexil. Même en donnant sa chance au produit jusqu'au soir rien n'y fait puisqu'on a cette fois-ci droit à de la vieille planche oubliée dans une cave.

Alors certes la structure est pas mal mais impossible à boire pour ce qui me concerne ! Du coup, j'ai ouvert L'Evangile 2004 , plein d'espoir...

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Benji
13 Oct 2019 18:58 #1681

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7359
  • Remerciements reçus 6771
CR: Bouchard Père et Fils – Pommard 1er cru – Rugiens – Domaine – 2010



Bue lors d'une dégustation éclectique relatée ICI

Bouteille ouverte pendant trois heures et carafée pendant une heure supplémentaire.

La robe assez claire ne présente plus de trace de jeunesse et pas encore de trace d’évolution.
D’une bonne intensité sans plus, le nez se révèle très classique et distingué, mêlant arômes fruités de cerise et arômes floraux, qu’une note de ronce vient parachever.
L’équilibre de la bouche se fonde sur de remarquables appuis : une matière mûre et fruitée, une bonne concentration, une belle acidité et une grande persistance. Que demander de plus ? Peut-être un peu plus de complexité, qui viendra sans doute avec le temps et la patine.
Très Bien ++

Sans surprise, l’accord avec la terrine de bœuf et filet de porc aux noisettes fonctionne bien (3,5 / 5).

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
14 Oct 2019 10:34 #1682
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 157
  • Remerciements reçus 219

Il a toujours été surboisé, comme pratiquement toute la gamme de Bouchard et probablement 90% des blancs beaunois. Après, les gens sont devenus tellement habituer à associer le bois au goût du Bourgogne qu'ils ne se rendent même plus compte. Sur ce jus en question, je doute qu'on soit à 15% de neuf. C'est beaucoup plus que ça, avec une chauffe peut-être trop forte également.

En l'occurrence, c'est clairement beaucoup trop et ça n'est pas une question de bouteille. Je trouve que sur un jus de ce niveau c'est une connerie absolue de le boiser à ce point, juste pour rendre le truc plus abordable par la clientèle...

Mais je sais aussi que pour la majorité des dégustateurs ici, ce vin sera apprécié car il a des qualités indéniables. Ce qui me fait détester ce vin, c'est que le boisé devient l'unique dominante et qu'on voit parfaitement en dessous combien le vin est beau par ailleurs. C'est un peu comme l'excès de sel dans la cuisine...


CR: Bouchard Père et fils - CORTON CHARLEMAGNE 2008

Ouvert ce soir, par curiosité depuis le message de Hyllos…

Je dois être moins sensible que Hyllos au boisé car celui-ci n'est pas ce qui m'a le plus étonné sur cette bouteille…

Pour résumer mon ressenti je citerai un vigneron connu du Mâconnais qui a coutume de dire qu'il n'y a pas de vin trop boisé, juste des vins sous-avinés… :)
Et là manifestement ce vin ( en tout cas sur cette bouteille ), était sous aviné avec une acidité saillante, qui rendait le vin maigrelet et trop acide à mon goût.

Ludovic
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
14 Oct 2019 23:13 #1683

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 395
  • Remerciements reçus 527
CR: Bouchard Père et fils - Beaune 1er Cru du Château 2016

Robe laiteuse, peu de luminosité, forte réduction au ne qui passe après aération.
L'acidité reste en bouche. Celle-ci est assez puissante.

Le lendemain, ce n'est plus le même vin: plus d'acidité mais un vin plein, rond et salivant. Nettement mieux.

Ne pas hésiter à ouvrir en avance pour le déguster jeune, même si je n'avais pas eu ce "problème" sur la première bouteille, goûtée dans les mêmes conditions ou presque.

Bien +

Thibaut
15 Oct 2019 22:31 #1684

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 724
  • Remerciements reçus 271

Réponse de romu sur le sujet Bouchard Père et Fils - Corton-Charlemagne 2009

En tout cas pour moi, le Corton Charlemagne 2009 bu cet été était remarquable.
Aucun sur-boisage, plutôt un élevage juste sur des arômes de noisettes et de pain grillé.

AlcoholicA depuis 28 ans.
16 Oct 2019 17:48 #1685

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2139
  • Remerciements reçus 3089

Réponse de leteckel sur le sujet Bouchard Père et Fils - Corton-Charlemagne 2009

En tout cas pour moi, le Corton Charlemagne 2009 bu cet été était remarquable.
Aucun sur-boisage, plutôt un élevage juste sur des arômes de noisettes et de pain grillé.


Ce que tu (et la plupart d'entre nous) appelles "élevage juste sur des arômes de noisettes et de pain grillé" = "atrocement boisé" dans la bouche de Matthieu (Hyllos) ::oups::

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
16 Oct 2019 21:52 #1686

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8093
  • Remerciements reçus 946

Réponse de hyllos sur le sujet Bouchard Père et Fils - Corton-Charlemagne 2008

Bouchard Père et fils - CORTON CHARLEMAGNE 2008
Ouvert ce soir, par curiosité depuis le message de Hyllos…
Je dois être moins sensible que Hyllos au boisé car celui-ci n'est pas ce qui m'a le plus étonné sur cette bouteille…
Pour résumer mon ressenti je citerai un vigneron connu du Mâconnais qui a coutume de dire qu'il n'y a pas de vin trop boisé, juste des vins sous-avinés… :)
Et là manifestement ce vin ( en tout cas sur cette bouteille ), était sous aviné avec une acidité saillante, qui rendait le vin maigrelet et trop acide à mon goût.
Ludovic


Du coup, on ne souligne pas les mêmes faiblesses, mais les deux bouteilles sont loin d’être satisfaisantes, n’est-ce pas ?
17 Oct 2019 16:43 #1687

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8093
  • Remerciements reçus 946

Réponse de hyllos sur le sujet Bouchard Père et Fils - Corton-Charlemagne 2009

En tout cas pour moi, le Corton Charlemagne 2009 bu cet été était remarquable.
Aucun sur-boisage, plutôt un élevage juste sur des arômes de noisettes et de pain grillé.


Ce que tu (et la plupart d'entre nous) appelles "élevage juste sur des arômes de noisettes et de pain grillé" = "atrocement boisé" dans la bouche de Matthieu (Hyllos) ::oups::


S’il n’y a que ça, absolument :). Franchement faut-il avoir des terroirs à grand cru pour sortir des vins de planche ?
17 Oct 2019 16:45 #1688

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 436
  • Remerciements reçus 465
CR: Bouchard Père et Fils, Gevrey-Chambertin « les grands chemins » 2015

Cuvée négoce (il existe une cuvée domaine avec étiquette différente et sans nom de cuvée).
Bouchon diam’s juste imbibé sur le disque. Robe rubis sans reflets. Nez semi expressif sur les arômes de pinot et le café.
En bouche, on retrouve le nez, complété par les épices et la fumée. Le boisé est intégré et le vin équilibré. Longueur assez courte. Bon vin que je comparerai bientôt avec la cuvée domaine.
28 Oct 2019 14:14 #1689

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1197
  • Remerciements reçus 549
CR: Bouchard Père et Fils, Mâcon Lugny Saint-Pierre 2015.

Bouchon liège tous marquages. Robe jaune pâle, clair. Nez citronné de chardonnay à sols calcaires. Pointe chèvrefeuille, gazon. En bouche beaucoup de fraîcheur. Citron en souplesse avec une acidité mesurée. Parfait pour apéritif, feuilletés escargots, blanquette d'épaule de mouton, fromages et salade de fruits. Pas de différence pour une deuxième bouteille contenance magnum.
J'avais encavé ce vin à l'unité(s) pour expérimenter un vin d'un millésime solaire qui perd son fruit (ou pas) à la longue garde mais finalement je lui ai fait un sort en temps et heure.
09 Déc 2019 20:19 #1690

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 16
  • Remerciements reçus 3

Réponse de ozl19 sur le sujet Bouchard Père et Fils

BOURGOGNE ALIGOTE Cuvée des Genets 2018
Ca vous dit quelquechose? Le vin n'est meme pas sur le site de la maison.....
Merci!
09 Déc 2019 21:55 #1691

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1197
  • Remerciements reçus 549

Réponse de DaGau sur le sujet Bouchard Père et Fils

Non je n'ai jamais croisé cette cuvée. Par contre le Bouzeron (planté en aligoté évidemment), oui (étiqueté 'ancien domaine Carnot'). Le genre de vin que je collectionne dans certains millésimes (2014, 2017, ...) pour voir ce que ça donnera à la garde en bonne maison (Aubert de Villaine, Jadot, ... et Bouchard P&F).
09 Déc 2019 22:28 #1692

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12057
  • Remerciements reçus 2273

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Bouchard Père et Fils

BOURGOGNE ALIGOTE Cuvée des Genets 2018
Ca vous dit quelquechose? Le vin n'est meme pas sur le site de la maison.....
Merci!


api-vins.bouchard-pe...

jlj
10 Déc 2019 16:51 #1693

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84596
  • Remerciements reçus 10847
Lors du VDEWS 2019

CR: Bouchard Père & Fils, Beaune Grèves 1er cru Vigne de l'Enfant Jésus, 2009



Robe grenat clair, à peine supérieure au rubis sur l'extérieur du disque.
Nez pas en place, sur une réduction marquée qui pèse sur le fruit, avec un élevage perceptible, sur des notes de crème.
Bouche plus avenante et attrayante, sur une belle texture moelleuse en attaque au déroulé confortable et plein portée par une belle trame acide qui apporte allonge et fraîcheur.
Finale avec des qualités tactiles de matière mais trop mutique et linéaire en l'état pour en faire un vin de plaisir.
Allié à des tanins à fondre, aucun doute qu'il faut attendre, ce qui me semble le cas de nombre de 2009 actuellement.
A revoir sans crainte.
16 Déc 2019 19:50 #1694

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84596
  • Remerciements reçus 10847
Lors du VDEWS 2019

CR: Bouchard Père & Fils, Beaune Grèves 1er cru Vigne de l'Enfant Jésus 1999



Robe avec de la profondeur, sur un tuilé qui reste plein à coeur.
Très beau bouquet d'évolution, nettement plus cohérent et complexe que le Bonnes Mares, quand les fleurs séchées répondent aux épices et au tabac dans un ensemble plus frais.
Bouche enrobé avec un immédiat volume qui tapisse le palais d'une belle matière dense et déliée à la fois, sur une sensation de concentration naturelle parfaitement maîtrisée, tenue par une acidité sans aucune morsure.
L'ensemble est plein et frais à la fois.
Finale sur des goûts d'évolution très agréables car avec toujours du fruit (pôt pourri, boite à épices) et avec une présence tannique certaine qui appelle redoutablement la table en faisant saliver.
Très beau !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: o_g
16 Déc 2019 19:50 #1695

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 25
  • Remerciements reçus 17
Bonsoir,

Ai eu la chance de goûter CR: Bouchard Père et fils, Beaune 1er cru, les vignes de l'enfant jésus 2007

Je me retrouve dans le commentaire précédent mais en moins qualitatif et surtout sans densité :

Groseille,puis tabac blond humus, jolis amers et finale fraîche. L'equilibre et parfait. Les tanins sont fondus, la texture soyeuse. Ça descend tout seul. Mais globalement l'aromatique manquait de complexité et d'intensité pour une bouteille de ce standing. Un effet millésime peut être ? J'ai jeté un œil au prix : le rapport qualité prix est loin d'être intéressant sur cette année.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, mgtusi
23 Déc 2019 20:19 #1696

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4910
  • Remerciements reçus 2393
Bu lors de cette soirée www.lapassionduvin.c...

CR: Bouchard Père & Fils Volnay PC Clos des Chênes 1999

Moi: La robe fait évoluée, nez plus fruits rouges, notes kirschées, la bouche propose un beau déroulé, mais on ressent une accroche tannique, un poil asséchant, je vois bien cela sur Volnay, un Champans de Voillot , non un gros domaine, un gros millésime en Bourgogne, on reste un poil sur sa fin mais après l’autre, il souffre , il aurait fallu commencer par celui-ci .

François: Nez fruits rouge, évolué et kirsché.
En bouche, c'est tannique, puissant. Cela fait très Corton

Stéphane
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou
26 Déc 2019 18:59 #1697

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3642
  • Remerciements reçus 1396

Réponse de PtitPhilou sur le sujet CR: Bouchard Père & Fils Pommard PC Les Pézerolles 1999

CR: Domaine Bouchard Père & Fils - Pommard PC Les Pézerolles 1999

Jolie robe rubis - grenat, brillante et montrant peu de signes d'évolution.
Bon, mon compte-rendu est limité par le service de ce vin, dans des verres inadéquats, mais on ne va pas chipoter le jour de Noël.

Je reprends : Nez relativement monolithique pour un Bouchard 1999. Les Beaune Vigne de l'Enfant Jésus et Volnay Caillerets Ancienne Cuvée Carnot dégustés cette année se sont montrés bien plus séduisants et autrement plus fins. Mais on reste sur un nez qui "pinote", sur la cerise, les épices, sans être complexe donc. Le vin me semble assez jeune encore.

En bouche, cela se confirme, notamment par les tannins encore sensibles, le vin ne semble pas encore parfaitement harmonieux, attaque douce mais encore un peu raide et accrocheur en milieu de bouche et finale manquant de saveur.
C'est assez bon, mais pas au niveau que j'espérais, nonobstant les conditions de dégustation pas idéales.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin
26 Déc 2019 23:51 #1698

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4910
  • Remerciements reçus 2393

Réponse de Vaudésir sur le sujet Bouchard Père & Fils Pommard PC Les Pézerolles 1999

Un air de ressemblance avec le Volnay Clos des Chênes ...
27 Déc 2019 09:01 #1699

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3642
  • Remerciements reçus 1396

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Bouchard Père & Fils Pommard PC Les Pézerolles 1999

Effectivement, je n'avais pas lu ton CR sur le Volnay Clos des Chênes (que je ne connais pas sur 1999).
Mauvaise passe sur certains 1999 de Bouchard P&F ? Cet échange me donne envie d'ouvrir à nouveau un Volnay Caillerets de ce millésime… mais je n'en ai pas encore rapatrié de ma cave. Une prochaine fois.

Bien cordialement,

[Edit] PS : peut-être que le lendemain (ou après un passage en carafe ?), le Pommard Pézerolles eût été bien meilleur, plus harmonieux. Mais la bouteille a quand même été bue au cours du repas de Noël.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir
27 Déc 2019 18:40 #1700

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3642
  • Remerciements reçus 1396
CR: Bouchard Père & Fils, Volnay PC Caillerets Ancienne cuvée Carnot 1999

Après une très légère interrogation sur le Pommard Pézerolles du même millésime, qui rejoint les sensations de Vaudésir sur le Volnay Clos des Chênes, présentant des tannins encore saillants, je voulais en avoir le cœur net sur le Caillerets, l'une des cuvées que j'aime le plus chez Bouchard P&F, avec évidemment le célèbre Beaune Grèves Vignes de l'Enfant Jésus.

Robe rubis tirant vers le grenat, peu d'évolution sur le bord du disque. A noter un bouchon impeccable, à peine marqué. Idem pour l'étiquette (bouteille que j'ai acquise récemment aux enchères).
Nez de suite très élégant et parfumé, sur le kirsch, les épices, la ronce pointe à l'aération, la rose également, puis le cassis, le nez se montrant plus disert au fil des minutes pour être superbe en fin de repas (au bout de 2h d'ouverture). Mais à la fin, il n'y a plus de vin, on a tout bu à presque quatre…
Bouche harmonieuse, à l'image de ce que je connais du vin, je suis en terrain conquis d'avance ! Tannins doux, tout en élégance, belle longueur sur le cassis et la ronce, avec une fraîcheur légèrement mentholée en finale. C'est toujours aussi délicieux et le vin ne semble pas prêt à faiblir. On se ressert et on ne le quitte qu'avec regret, quand il n'y en a plus…

Très belle œuvre et une nouvelle confirmation de la grandeur des Caillerets 1999 de cette maison !
Accord excellent avec des pigeons farcis accompagnés d'une poêlée de cèpes, de marrons et d'un gratin dauphinois à la truffe.
Les moments de vie, de plaisir et de partage sont précieux ! Ils passent trop vite. Ergo Carpe Diem !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Marc C, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, bibi64
01 Jan 2020 15:02 #1701

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6338
  • Remerciements reçus 2505
Heureux de te relire ici Phil !

J'ai eu quelques loupés avec les Bouchard ces derniers temps, hormis un Corton 2009 bu ces derniers jours, très agréable sans être renversant non plus (on aurait espéré un peu plus de présence vu le millésime et l'appelation). J'ai descendu quelques bouteilles dont un Cailleret 99 qui se présentera aussi bien que la tien j'espère.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou
02 Jan 2020 15:09 #1702

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3642
  • Remerciements reçus 1396
Merci Marc. Bonne année 2020 à toi et à tes proches.

J'espère que ton Caillerets 1999 sera aussi plaisant que le mien. Mais je suis peut-être devenu moins connaisseur/exigeant au fil du temps, ayant relativement peu dégusté ces dernières années.

Amitiés,
02 Jan 2020 15:27 #1703

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2584
  • Remerciements reçus 2400
CR: Bouchard Père & Fils, Beaune du chateau premier cru 2012

Nez sur la cerise à l'eau de vie et la réglisse. C'est délicat et discret.
La bouche a peu à offrir, elle est légèrement amère, maigre. Les tanins sont fondus.
Peu de plaisir.

JD | Lutèce
04 Jan 2020 23:55 #1704

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1288
  • Remerciements reçus 1844
CR: Domaine Bouchard Père et Fils: Vigne de l'Enfant Jésus 2007
Bouteille ouverte et légèrement épaulée le vendredi soir pour le samedi midi.
Acétique le samedi matin.

Le samedi midi, robe évoluée, nez magnifique de vieux pinot, sur la rose ancienne et la griotte.
Bouche en demi-corps, très souple et douce, longueur moyenne, mais un peu décevante tant le nez est beau.

La fin de bouteille est bue le dimanche midi. Si le nez n'a rien perdu de ses qualité, le vin a gagné de la densité en bouche sans pour autant que la longueur devienne stratosphérique.
Il eut fallu ouvrir plus tôt...

Bon vin.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: HERBEY 99, Jean-Loup Guerrin
21 Jan 2020 08:48 #1705

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9717
  • Remerciements reçus 1534
Domaine Bouchard Père et Fils: Corton 2009, Echezeaux 2009 et Clos Vougeot 2009

Bonjour, j'ai cherché des infos sur ces 3 vins dans la rubrique et n'ai rien trouvé...

Et pendant que nous y sommes aussi sur le Clos de Bèze 2002 du Domaine.

Merci d'avance
21 Jan 2020 10:53 #1706

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 436
  • Remerciements reçus 465
CR: Domaine Bouchard Père et Fils - Beaune 1er cru Vignes de l'Enfant Jésus 2008

Quelques impressions sans notes de ce vin :
- bouchon de belle qualité, faiblement imbibé ; robe rubis limpide et brillante tirant sur l'orangé sur le disque
- un nez expressif s'ouvrant sur les fruits rouges, les fleurs blanches, des notes de tabac et de cuir et les épices
- en bouche, expression pure et droite mêlant les petits fruits rouges avec un zeste d’orange sanguine et un fond d’épices (girofle), le tout avec une acidité maîtrisée, ce qui est à souligner pour le millésime !

Beaucoup de plaisir pour ce vin qui a paru être à boire, sans nécessité d'attendre plus longuement.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: francois999
21 Jan 2020 14:04 #1707

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 436
  • Remerciements reçus 465

Réponse de No Sport sur le sujet CR: Bouchard Père et Fils Chambolle Musigny 2015

CR: Bouchard Père et fils Chambolle Musigny 2015



Bouchon diams juste coloré sur le disque.

Robe rubis limpide et brillante sans trace d’évolution.

Nez très expressif sur les fruits rouges, le boisé vanillé et toasté, des touches florales et un ressenti mentholé.

On retrouvé l’ensemble en bouche avec un toucher caressant, un boisé très présent mais enrobé et ne nuisant pas à l’expression des fruits et du terroir. Car, oui, on reconnaît sans peine le caractère des Chambolle, terriblement séduisant !
Il manque juste un peu de volume, mais quel beau village, le meilleur goûté à ce jour pour cette maison et pour moi, le vin du mois.

Je suis d’ailleurs vite retourné chercher l’un des derniers exemplaires restants dans les linéaires de mon fournisseurs afin de renouveler l’expérience ;)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bonaye, Jean-Loup Guerrin
26 Jan 2020 23:17 #1708
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 415
  • Remerciements reçus 150

Réponse de condorcet sur le sujet CR: Bouchard Père et Fils - Nuits-Saint-Georges 1964

CR: Bouchard Père et Fils - Nuits-Saint-Georges 1964
Dîner en solo constitue souvent une expérience un peu étrange, à mi-chemin entre l'ethnographie et la mélancolie. Choisi sans en attendre d'autre agrément qu'une soirée paisible sans ornement particulier, ce nuiton a sublimé le moment : le nez racé et de complexe, alerte où le sous-bois le dispute à la griotte suscite un intérêt grandissant, la robe rubis un peu diaphane étouffe un soupir éteint par une première gorgée. La versatilité des vins anciens s'exprime souvent dans une acidité déchirante ou un crépuscule langoureux. Ici, au contraire, le récital est enlevé et franc : la bouche est ronde, soyeuse, parcourt le palais, ne le quitte jamais : avec l'aloyau de boeuf ou l'onglet de boeuf, l'accord souverain fige le temps. Quelquefois, le vin ancien distille l'évidence, rendant le discours caduc.

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Vougeot, daniel.gureghian, HERBEY 99, bonaye, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, starbuck, Cristobal, Fredimen, Davis57550, Kiravi
07 Fév 2020 07:06 #1709
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3916
  • Remerciements reçus 1969

Réponse de Vougeot sur le sujet Bouchard Père et Fils - Nuits-Saint-Georges 1964

Magnifique.
07 Fév 2020 10:58 #1710

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux