Nous avons 1628 invités et 13 inscrits en ligne

Bouchard Père et Fils

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 913

Luc Javaux a répondu au sujet : Bouchard Père & Fils, Volnay Caillerets 1er Cru, Ancienne Cuvée Carnot, 2003

Attention à toi mon cher Oliv, si tu commences à apprécier les 2003 en Bourgogne, tu vas avoir du mal boire les 2008...B)


Luc
#1621

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5976
  • Remerciements reçus 1383

Marc C a répondu au sujet : CR: Bouchard Père & Fils, Volnay Caillerets 1er Cru, Ancienne Cuvée Carnot, 2003

CR: Bouchard Père & Fils, Volnay Caillerets 1er Cru, Ancienne Cuvée Carnot, 2003

Nez expressif, très beau, sur les agrumes, les fruits rouges mûrs et des notes florales.
La bouche est superbe, dense, gourmande et enveloppante mais sans aucune mollesse. Toucher soyeux qui participe au plaisir.
La finale prolonge le plaisir de belle façon et invite à se resservir !

Magnifique pinot, sans aucune trace de fatigue ou de maturité excessive.
Je me suis bien baladé à l'aveugle sous l'oeil amusé du boss ;)

Marc

PS: Bouchard Père et Fils, c'est que du négoce pas bon ne surtout pas en acheter !
#1622

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7525

oliv a répondu au sujet : Bouchard Père & Fils, Volnay Caillerets 1er Cru, Ancienne Cuvée Carnot, 2003

Je me suis bien baladé à l'aveugle sous l'oeil amusé du boss


Quand certains situent un Chevillon à Châteauneuf, les vrais cadors postulent un Chambolle en 2009.
Donc niveau balade, j'ai connu sacrément plus dérapante !
#1623

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7525

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Bouchard Père & Fils, Le Corton, 1983

Bu lors des 10 ans d'LPV PACA

CR: Domaine Bouchard Père & Fils, Le Corton, 1983
Magnum



Olivyeah
Nez de vieux vin, de la rose fanée, et pot-pourri. Un peu de fruits rouges.
La bouche est magnifique. Il y a de la rose, de l’orange sanguine, elle est ample et très élégante. Il a la douceur du vieux vin, avec de l’élégance et de la gourmandise.
Très bien.

E.L.
La robe claire tuilée et la pétale de rose à fond avec un peu de cerise
Beaucoup d'élégance et de classe pour ce vieux monsieur
j’adore

Icna
non a l'aveugle.
Le nez est assez évolué sur les sous bois, la rose fanée.
Heureusement dès l'ouverture je sens que la bouche pepse, il y a du fruit rouge et un bel équilibre avec de l'élégance et une belle tenue tout du long. Un bonheur pour qui aime les vieux vins.

Enzo
Nez complexe d’épices douces, de safran, de sous-bois, un côté oriental. Superbe.
La bouche est totalement fondue sur des notes de jus de viande, de prune, l’acidité tient parfaitement la matière dans un beau volume et beaucoup de gourmandise. Très long, épicé, grand vin et beaucoup de plaisir. Excellent.

Oliv
Robe évoluée, sur un marron rouille très clair.
Beau nez au bouquet tertiaire noble, quand le pot pourri, les fleurs séchées répondent aux senteurs épicées avec beaucoup d’élégance.
Bouche délicieusement équilibrée, construite autour d’un volume délicat mais sans faiblesse ni creux qui s’enroule dans une acidité saillante qui apporte rythme et allonge.
Les goûts complexes sur la rose séchée et le sous bois se prolongent longuement dans une finale pleine de classe et de buvabilité.
Très bien !

Aquablue
Le corton 83 était d'une finesse et d'une élégance rare, avec une belle longueur pour un vin de cet age..
#1624

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 341
  • Remerciements reçus 200

No Sport a répondu au sujet : Beaune Teurons 2011

No Sport écrit: Hello,
Qq'un a t-il un avis sur le Beaune 1er cru Teurons 2011 de Bouchard PF ?
Alléché par un 16/20 donné par Bettane et consorts, je l'avais goûté il y a un an ou deux et avait été assez déçu : peu de charme, matière un peu faible et grosse acidité. Mais peut-être était-ce trop tôt pour l'ouvrir ?
Or, il m'en reste qui dort en cave ;)


CR: Bouchard Père et Fils - Beaune 1er Cru Teurons 2011

J'avais posé cette question il y a environ 2 ans, un peu déçu par ce que j'avais goûté. Puis, j'ai laissé un peu dormir mes bouteilles restantes.
J'en débouche une autre ce week-end et mon sentiment évolue : Assortie d'une robe rubis aux bords légèrement orangés, le vin se présente avec un nez vif sur les fruits rouges (fraise, groseille...) et des notes florales (pivoine...). En bouche, la trame acide est toujours bien présente mais s'est civilisée pour présenter un profil agréable, toujours sur les fruits rouges, les fleurs et l’orange sanguine bien marquée. Vin droit et désormais agréable à déguster à mon goût.
#1625

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6710
  • Remerciements reçus 4006

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Maison Bouchard Père & Fils : une fort belle sélection !

CR: Maison Bouchard Père & Fils : une fort belle sélection !

C’est la sémillante et compétente Claire Burnez qui nous a fait une présentation millimétrée de l’essentiel de la Bourgogne et de la Maison Bouchard. Mais elle avait surtout fait au préalable un choix très pertinent des vins présentés lors de cette dégustation. Or la spécification n’était pas facile : six vins, avec du rouge et du blanc, de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits, du bon et du très bon ! ;)

Claire nous a donc concocté des paires par millésime afin de bien illustrer les caractéristiques des appellations et des climats. Les millésimes retenus, forcément jeunes, correspondent à des années moyennes, ce qui a permis d’avoir des vins déjà très agréables et non des monstres de puissance ou de boisé. Enfin le choix de faire passer le pinot noir avant le chardonnay, souvent expérimenté pour ma part en Bourgogne mais pas toujours, s’est avéré judicieux : l’onctuosité des blancs est rehaussée par l’acidité des rouges passés préalablement en bouche ; le choix inverse aurait risqué d’étouffer les rouges par une bouche tapissée du gras des blancs. (tu)

Pommard – Négoce – 2014
La robe est bien claire et présente encore des reflets violacés.
D’abord plutôt fermé, le nez s’ouvre un peu à l’aération dans le verre en pinotant finement : la cerise très pure est teintée de notes légèrement fumées.
La bouche est structurée sans plus, dotée d’une matière fruitée et de très légers tanins. L’ensemble forme un équilibre harmonieux que j’aurais attendu plus dense pour un Pommard, qui plus est, jeune. La persistance est honnête jusqu’à une finale un peu plus resserrée par une certaine amertume.
Bien +


Gevrey-Chambertin – Négoce – 2014
La robe est assez claire et jeune.
Le nez est manifestement plus intense et ceci dès le premier nez. Il développe de beaux arômes de cerise burlat ainsi que quelques notes de ronce (un peu de vendange entière ?).
Corsée et ronde, la bouche présente un fruité expressif et des tanins fins, une belle allonge toute en vivacité et une finale plus sapide sur le fruit où une pointe de verdeur apparaît.
Bien ++


Volnay 1er cru – Les Caillerets – Domaine – 2011
Un joli clin d’œil car il s’agit de la première parcelle achetée par la Maison, en 1775 !

La robe est assez claire, encore bordée de quelques reflets violacés.
Dès que l’on plonge le nez dans le verre on perçoit le saut qualitatif. L’aromatique est très intense, profonde et complexe, associant fruité (cerise et prune), belles notes florales et touches de vanille ou encore de sous-bois.
La bouche possède une charpente solide, habillée d’une belle chair dense au fruité élégant. Les tanins fondus participent à procurer une bonne persistance, la finale savoureuse achevant cette copie sur une autre bonne note.
Très Bien +(+)

Si on m’avait dit, avant de boire les deux, que j’allais bien mieux apprécier le 2011 que le 2009 (bu fin août dernier avec LPV Versailles), je ne l’aurais pas cru. Mais c’est une question de timing…


Vosne-Romanée 1er cru – Les Suchots – Négoce – 2011
La robe assez sombre marque un début d’évolution.
Le nez bien ouvert et engageant présente d’abord deux côtés contradictoires, l’un avenant, l’autre assez strict. L’ensemble se fond bien à l’aération dans le verre pour dévoiler des fruits noirs tels que la mûre et des notes de ronce.
La bouche est corsée, dotée d’une matière mûre et dense imposante mais bien mobilisée par une vivacité sous-jacente. L’élégance est moins affichée que pour le Volnay mais néanmoins sensible. Les tanins moelleux apportent du confort et la superbe persistance ravit par ses multiples rebonds grâce à une acidité qui ressort mieux en finale.
Très Bien +(+)


Beaune blanc 1er cru – Clos Saint-Landry – Domaine (monopole) – 2013
Il s’agit d’un climat entouré de climats dévolus au Beaune rouge.

La robe est claire, presque paille.
Le nez très expressif, riche et complexe, exhale des arômes classiques comme le beurre, la brioche ou les fruits blancs, mais aussi de fruits très mûrs, presque exotiques, et quelques notes fugaces d’agrumes.
Très ample et riche, la bouche est à l’avenant. Un gras tapissant, un beau fruité bien mûr et un élevage intégré sont de sérieux atouts. Je rajouterai également une nervosité qui allonge la finale, avec un bémol : elle est peut-être insuffisante en milieu de bouche.
Très bien +(+)


Meursault 1er cru – Perrières- Domaine – 2013
La robe est claire, à peine plus dorée que celle du Beaune.
Pas d’une intensité folle, le nez affiche élégance et complexité : poire, arômes floraux, notes fumées et grillées ainsi que vanillées, sans que l’élevage n’apparaisse outrancier (15 % de fûts neufs).
Mais c’est la bouche qui emporte l’adhésion pleine et entière (l’adhésion, pas la bouche, quoique…). Le point d’équilibre est remarquable entre puissance et finesse, gras et acidité, précision et longueur phénoménale. La finale toute en sapidité évoque une queue de paon.
Très Bien ++ / Excellent et encore mieux sans doute dans cinq ans.

Un grand merci à Claire Burnez qui a su faire les bons choix et les défendre aussi bien ; mais c’est plus facile de réussir la deuxième partie quand la première a été assurée !

Amitiés œnophiles,
Jean-Loup
#1626
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1623
  • Remerciements reçus 395

rkrk a répondu au sujet : Bouchard Père & Fils, Meursault 1er cru "Genevrières", 2006

CR: Bouchard Père & Fils, Meursault 1er cru "Genevrières", 2006

C'est la première bouteille que je bois de ce vin acquis en primeur - et quand je vois "2006" j'ai toujours un peu peur que le vin soit trop doux et exotique.

Rien de cela dans ce Meursault très typé, avec une belle aromatique sur la noisette fraîche, avec une belle rondeur (beaucoup de gras) équilibrée par une acidité fine. Grande longueur un peu citronnée. Il n'a pas la tension ou la minéralité d'un Perrières mais il est très plaisant. TB/EXC

Si le vin peut sans doute acquérir des notes plus tertiaires (pour ceux qui aime), l'équilibre me paraît parfait aujourd'hui et l'attente ne s'impose pas. L'élevage me semble très bien absorbé, par ailleurs.

Ralf
#1627
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6710
  • Remerciements reçus 4006

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Bouchard Père & Fils, Meursault 1er cru "Genevrières", 2006

Ralf,

ton ressenti et ta note sur le Genevrières 2006 sont très proches des miens sur le Perrières 2013 huit minutes plus tôt !

Jean-Loup
#1628

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1623
  • Remerciements reçus 395

rkrk a répondu au sujet : Bouchard Père & Fils, Corton-Charlemagne, 2006

CR: Bouchard Père & Fils, Corton-Charlemagne, 2006

Et dans la famille des Bouchard 2006, j'appelle l'empereur...

Qui s'avère très différent du Meursault, avec une aromatique plus discrète, avec un fruité frais et des notes grillées/fumées calcaires. En bouche, il oscille entre la richesse du millésime (fruits jaunes, une certaine douceur) et la tension du terroir (notes minérales, fruité aérien) pour donner un vin d'une belle complexité. Bel équilibre entre gras et acidité et bonne longueur. Peut-être un petit cran au-dessus du Meursault. EXC

En tout cas, un vin ni oxydé ni exotique - à point aujourd'hui et sans doute pour encore cinq ans (au-delà j'aurais peur que la richesse prenne le pas sur la fraîcheur).

Ralf
#1629
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 341
  • Remerciements reçus 200

No Sport a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils - Gevrey-Chambertin "Cuvée les Grands Chemins" 2015

CR: Bouchard Père et Fils - Gevrey-Chambertin "Cuvée les Grands Chemins" 2015

J'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé ce qui distingue cette "cuvée des grands chemins" de la cuvée classique : si quelqu'un a une info, je suis preneur de l'anecdote :)
Quoiqu'il en soit, ce vin, qui a été dégusté dans des conditions peu propices à l'introspection, a présenté un profil plus réservé que les 2015 que j'ai pu goûté jusqu'alors. Assez discret au nez, il a laissé au second plan le fruit (cerise, mûre) pour afficher plus fortement la réglisse et la ronce. Un peu plat au départ, l'aération lui a fait le plus grand bien et il s'est révélé 24h après l'ouverture plus expressif, plus équilibré et donc forcément plus intéressant. Bien + en l'état, davantage avec un bon carafage ou 1 à 2 ans d'ancienneté supplémentaire.
#1630

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1077
  • Remerciements reçus 321

DaGau a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils, Le Corton, 2009

CR: Bouchard Père et Fils, Le Corton, 2009
Bouchon impeccable estampé dans la longueur 'Le Corton 2009'. Ouvert le matin pour le dîner. Le nez s'est considérablement ouvert, fruits rouges et élevage en volume. Le bouquet est plus mesuré, évoquer la précision du fruit semble approprié pour un vin qui fait honneur à son appellation, sa maison (et son millésime?). Un pinot noir de la meilleure race. La longueur et l'élevage vont gagner à être encore attendus, mais le fruit s'exprime déjà magnifiquement. C'est le sentiment que j'ai en jaugeant des notes d'élevage partiellement symbiotiques, des traits d'acidité passagers qui vont encore se parfaire. Content d'avoir jalonné la degustation de ce vin à ce premier stade!
Onglet de bœuf, oignons, pommes de terre, carottes, champignons de Paris, fromages, tartelette aux marrons.
#1631

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2105
  • Remerciements reçus 1070

jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils, Beaune Marconnets premier cru 1979



CR: Bouchard Père et Fils, Beaune Marconnets premier cru 1979
source idealwine

Le bouchon, spongieux, vient en deux morceaux. Le coeur est parfait, mais le tour est imbibé.
Robe de vieux café au démarrage, ensuite la robe virera gentiment vers le tuilé sombre. Translucide, puis avec une forte turbidité en approchant du fond.
A l'ouverture, le nez n'est pas très engageant, sur le vieux pruneau, le vin cuit.
Après un peu d'aération, on a un nez vraiment intéressant même si marqué par l'évolution, sol de forêt en automne, épices (cardamome, poivre, clou de girofle), café froid, vieux cuir, entrecôte maturée, cerise à l'eau de vie (tiens, du fruit quand même !), croute de vieux cantal, une évocation de menthol.
En bouche le vin est bien vivant, il y a une structure tannique fine et présente, très délicate mais qui permet au vin d'assurer son rôle à table avec brio (sur un poulet rôti) ; les arômes de sous bois sont prégnants, l'équilibre du vin se rassemble avec le temps : il paraissait dissocié entre alcool et tanins au début, 3h après c'est un vin noble, élégant, à l'aromatique surannée mais avec du punch en bouche, belle fraicheur.
La longueur est fort honorable, sur une aromatique cohérente, avec une touche d'amertume.
Beau témoignage, et un papi capable de remplir son rôle à table en vrai professionnel.

JD | Lutèce
#1632
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Vougeot, Marc C, Jean-Loup Guerrin, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2864
  • Remerciements reçus 1016

tonioaja a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils - La Romanée Grand Cru - Monopole Comte Liger Belair

Dégusté ICI



CR: Bouchard Père et Fils - La Romanée Grand Cru - Monopole Comte Liger Belair 1992
Bouteille paraissant touchée par le bouchon initialement.
Robe tuilée claire, nez assez expressif, cuir, cassis mûr, sous bois, ronce, fraise écrasée, poussiéreux, légèrement liégeux.
On perçoit un léger TCA en bouche mais ca passe.
Belle matière, élevage encore présent, un poil asséchant mais l'ensemble et assez solide.
Bien +
#1633
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6710
  • Remerciements reçus 4006

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - La Romanée Grand Cru - Monopole Comte Liger Belair

Touchée par le bouchon, poussiéreux, légèrement liégeux, léger TCA, asséchant ...

Pas de chance, Antoine, pour cette très belle étiquette !

Jean-Loup
#1634

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - La Romanée Grand Cru - Monopole Comte Liger Belair

"" d'autant que 1992 est un très grand millésime en Côtes de Nuits !

Hum, l'aurais-je oublié ce millésime !! En blanc très certainement mais le millésime est relativement faible pour les rouges avec des rendements assez élevés si j'ai bon souvenir avec des élevages trop marqués pour des vins qui manquaient sérieusement de matière .
J'ai eu l'occasion de déguster une belle série lors des journées de Bourgogne et ce jour là , en dehors des vins de Dujac , je n'ai pas été impressionné . En blanc ...c'est autre chose ...souvenir d'un petit Corton Charlemagne 92 de JF CD lors de cette journée ...le 2012 dégusté dernièrement devrait le surpasser .
#1635
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2864
  • Remerciements reçus 1016

tonioaja a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - La Romanée Grand Cru - Monopole Comte Liger Belair

Jean-Loup Guerrin écrit: Touchée par le bouchon, poussiéreux, légèrement liégeux, léger TCA, asséchant ...

Pas de chance, Antoine, pour cette très belle étiquette, d'autant que 1992 est un très grand millésime en Côtes de Nuits !

Jean-Loup


Il y avait quand même du fond, mais c'est vrai que le côté poussiéreux était dominant.
On en boira d autres, Christophe en a plein la cave, il ne sait plus quoi en faire !
#1636

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 738
  • Remerciements reçus 505

Pins a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - La Romanée Grand Cru - Monopole Comte Liger Belair

tonioaja écrit:

Jean-Loup Guerrin écrit: Touchée par le bouchon, poussiéreux, légèrement liégeux, léger TCA, asséchant ...

Pas de chance, Antoine, pour cette très belle étiquette, d'autant que 1992 est un très grand millésime en Côtes de Nuits !

Jean-Loup


Il y avait quand même du fond, mais c'est vrai que le côté poussiéreux était dominant.
On en boira d autres, Christophe en a plein la cave, il ne sait plus quoi en faire !


T'inquiète petit zizi, t'en boira d'autres.

Christophe
#1637

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6710
  • Remerciements reçus 4006

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - La Romanée Grand Cru - Monopole Comte Liger Belair

Oui Jean-Luc, tu as raison et j'ai réagi trop vite : 1992 est un très grand millésime en blanc mais pas en rouge !
Jean-Loup
#1638

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3178
  • Remerciements reçus 141

francois999 a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - La Romanée Grand Cru - Monopole Comte Liger Belair

Jean-Loup Guerrin écrit: Oui Jean-Luc, tu as raison et j'ai réagi trop vite: 1992 est un très grand millésime en blanc mais pas en rouge !
Jean-Loup


C’est l’un des plus petits millésimes avec 94 pour les bourgognes rouges. (je pense que 94 est pire)

S’il reste encore quelque chose dans le verre c’est deja tres bien.
On avait goûté la tache 92 il y a quelques années et c’etait deja trop tard ...

Francois
#1639
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3854
  • Remerciements reçus 1758

Vougeot a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - La Romanée Grand Cru - Monopole Comte Liger Belair

francois999 écrit: C’est l’un des plus petits millésimes avec 94 pour les bourgognes rouges. (je pense que 94 est pire)


Château de La Tour et Clos de Tart, cette année-là, s'en sont très bien sorti.
Pas des vins absolument géniaux, mais de très belles bouteilles ayant fait honneur à leur classement.

Vincent, amateur de melon et de curé nantais
#1640
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5976
  • Remerciements reçus 1383

Marc C a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils, Volnay 1er Cru Frémiets Clos de la Rougeotte Monopole, 2011

CR: Bouchard Père et Fils, Volnay 1er Cru Frémiets Clos de la Rougeotte Monopole, 2011

Nez d'aord marqué par un boisé assez fort mais pas désagréable dans mon référentiel (senteur de bois). L'aération le fait rentrer dans le rang, les fruits rouges (très) frais prenant le devant avec notamment de la groseille ainsi que des notes végétales. En l'état c'est assez charmeur. La bouche est mois enthousiasmante passée l'attaque. Cela manque de chair c'est strict imite vert et la longueur est plus que limitée pour finir sur une amertume pas des plus agréable.

Ça se boit mais cela ne va pas me réconcilier avec 2011

Marc
#1641
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 609
  • Remerciements reçus 232

the_ej a répondu au sujet : CR: Bouchard Père&Fils - Monopole Comte Liger Belair - La Romanée Grand Cru 1992

CR: Bouchard Père&Fils - Monopole Comte Liger Belair - La Romanée Grand Cru 1992
Bu ici

the_ej
Robe grenat brunissant sérieusement.
Nez cacaoté/café et qui pinote (végétal, floral, cerise). Pas de bouchon pour moi qui n'y suis que très peu sensible.
Bouche tout en finesse et élégance avec un poil de tanin. De la complexité avec toujours de la cerise et un côté végétal/floral, mais aussi de la cendre et de l'humus, la finale voyant revenir le côté torrefié (café) porté par l'acidité.
Très beau vin, merci Christophe pour nous l'avoir fait découvrir, mais jamais pour moi cela ne justifiera le prix demandé !
Mais tout le monde n'a pas été de mon avis... Enfin, les femmes ont adoré également, ça c'est mauvais signe :pinch:

Pins
J’en attendais beaucoup de cette bouteille, Poussiéreuse et asséchante en finale.
Je suis dur, mais rédhibitoire en ce qui me concerne. :dash:


Raboso del Piave DOC
Pour moi, le vin est légèrement bouchonné. Géranium aussi.
Dommage, car on sent une belle matière, une fruité bien présent et un joli toucher de bouche.
P !?%# de bouchon !

Jérôme
#1642

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 471
  • Remerciements reçus 113

FlavFirst a répondu au sujet : CR: Bouchard Père & Fils, Gevrey-Chambertin, Cuvée les Grands Chemins, 2014

CR: Bouchard Père & Fils, Gevrey-Chambertin, Cuvée les Grands Chemins, 2014

Sans doute une cuvée de GD, mais pour 20€ c'était un joli Bourgogne hyper séducteur avec des tanins soyeux et une belle longueur. Pas à garder très longtemps car ça commençait à donner de légères notes de champignons et de sous-bois, bien pour un plaisir immédiat.
#1643

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1077
  • Remerciements reçus 321

DaGau a répondu au sujet : CR: Bouchard Père & Fils, Corton-Charlemagne Grand Cru, 2009

CR: Bouchard Père & Fils, Corton-Charlemagne Grand Cru, 2009

Robe or assez dense. Nez discret d'agrumes citronnés, finement brioché, d'ananas vert (je fabule). En bouche c'est léger, citronné, plutôt souple avec ce qu'il faut d'acidité. En contraste avec le precedent c'est bien sage, un caractère réservé. Servi par ma négligence un peu chaud et avec le gag de la confusion avec un rouge à venir (dont seulement un petit centilitre choit dans le verre de mon voisin, c'est là que l'on mesure la concentration et le recueillement qu'exige notre sujet du soir) il est renvoyé au service du fromage. Je constate un silence poli de circonstance, moi je bois aussi les blancs avec plaisir aux alentours de 14° (celsius pas alcool). Pour avoir à moitié entamé la caisse, je sais que c'est sans plus. Une petite fermeture avant une pleine décade de bouteille ou un millésime _ en blanc _ trop passable? Tout de même un bon Bouchard Père et Fils (Domaine), Corton Charlemagne 2009.

Bue lors d'une dégustation www.lapassionduvin.c...
#1644

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1634
  • Remerciements reçus 1350

leteckel a répondu au sujet : CR: Montrachet 1986 Bouchard Père et Fils

CR: Montrachet 1986 Bouchard Père et Fils

La couleur jaune or foncée du vin servi en carafe laisse présager un âge certain. Je cherche un moment ce qu'est cet arôme que je connais bien mais que je n'arrive pas à identifier…c'est en fait le pain d'épices, avec un côté légèrement brulé.
En bouche, c'est la puissance qui domine mais comme apaisée par les années. En fait, après coup, ça me fait furieusement penser à un vieux Château Chalon qui aurait perdu ses notes oxydatives, ce qui finalement n'est pas anormal puisqu'un CC 77 de chez Macle bu il y a quelques mois m'aurait presque fait partir sur un vieux bourgogne.

Arnould.
#1645
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, Jean-Loup Guerrin, DaGau

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17996
  • Remerciements reçus 2846

Eric B a répondu au sujet : Montrachet 1986 Bouchard Père et Fils

Ta description me va bien : j'ai bu ce millésime il y a une bonne dizaine d'années et il ressemblait déjà à ça.

Eric
Mon blog
#1646

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1883
  • Remerciements reçus 485

sideway a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils - Meursault 2013 " Les Clous "

CR: Bouchard Père et Fils - Meursault 2013 " Les Clous " :

Robe sur un doré léger à reflets verts.
Nez sur le citron vert, la noisette, c'est très expressif mais pas opulent.
La bouche est remarquable : la matière est belle, le vin est tapissant, gras et en même temps sec, vif, presque claquant (j'imagine que c'est ça que signifie l'expression " extrait sec "). Au niveau aromatique, on retrouve un côté presque chablisien, la matière me fait penser au domaine Picq alors qu'a priori la parenté n'est pas évidente du tout. Une acidité discrète mais efficace fait le job.
La longueur est superbe, le vin est très persistant en finale.

Je ne connais pas la réputation de ce millesime mais ça fait quelques 2013 que je goûte et que je trouve pas mal du tout.

Frèdè
#1647
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, mgtusi, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1634
  • Remerciements reçus 1350

leteckel a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - Meursault 2013 " Les Clous "

Je ne connais pas la réputation de ce millesime mais ça fait quelques 2013 que je goûte et que je trouve pas mal du tout.

Salut Fred.
Tout comme toi !

Arnould.
#1648

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18231
  • Remerciements reçus 1858

mgtusi a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - Meursault 2013 " Les Clous "

Ce n'est pas mon habitude de dire du bien des vins des maisons de négoce mais il faut bien dire que cette cuvée les Clous est excellente (c'est une cuvée domaine d'ailleurs) et vendue à un prix honnête.

Michel
#1649
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LoneWD

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82099
  • Remerciements reçus 7525

oliv a répondu au sujet : CR: Bouchard Père & Fils, Le Corton, 2002

After chez le Vetshow

CR: Bouchard Père & Fils, Le Corton, 2002



Robe assez claire marquée d'une petite évolution tuilée.
Nez élégant et délicat, sur un léger café, des notes de petits fruits rouges qui tirent sur le floral et de thé fumé.
Bouche à l'attaque racée, sur une volume agréable et immédiatement mobilisée par une belle acidité.
Si l'équilibre est là, une petite amertume et un léger manque d'intensité ralentissent la qualité perçue à compter du milieu de bouche, comme si le vin s'épuisait au moment où on aurait aimé qu'il se relance.
Finale un peu fuyante mais d'une finesse de goûts agréable.
Un peu déçu à la tombée de la chaussette par un vin que j'ai souvent très bien goûté chez Bouchard.
Bien+
#1650

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux