Nous avons 1090 invités et 57 inscrits en ligne

Bouchard Père et Fils

  • Messages : 21542
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Meursault Perrières 2008 Domaine Bouchard Pere & Fils

CR: Je viens d'ouvrir ce Meursault 1er Cru Perrières 2008 du Domaine Bouchard.

Un très joli nez sur les agrumes avec une dominante de citron, sur la noisette verte et sur le foin avec une touche minérale.
Une bouche concentrée avec un léger gras et une belle trame acide et fruitée. le vin est à la fois ample et "tendu", il séduit par sa fraîcheur et son bel équilibre. La finale impressionne par sa longueur, elle donne de délicieuses nuances de fruits et de délicats amers d'amande de noyau de pêche.

Un très joli Perrières au beau potentiel.

Bonne Année 2017
#1531

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2156
  • Remerciements reçus 1154

jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Domaine Bouchard Pere & Fils Beaune du château 1er cru 2012 blanc

CR: Domaine Bouchard Pere & Fils Beaune du château 1er cru 2012 blanc

Nez de pomme au four, beurre, pamplemousse. La bouche présente une belle mâche, de et une finesse épicée. Quelques notes herbacées. La finale est un peu dure avec une certaine amertume. Sur cette bouteille, un plaisir modéré. A revoir bien plus tard.

JD | Lutèce
#1532

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2156
  • Remerciements reçus 1154

jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Domaine Bouchard Pere & Fils, Corton-charlemagne 1997

Bu ici :

CR: 7 Bouchard P&F, Corton-charlemagne 1997
Robe dorée assez légère. A l’ouverture, le nez affiche des notes de carton mouillé et de vieux chiffons plutôt rebutantes, mais qui heureusement vont disparaître à l’aération (merci Benoit d’en avoir sauvé un fond de verre). Ensuite le nez est très élégant, floral (fleurs blanches, fleurs d’eau), avec des notes de grillé. La bouche est très belle, à la fois fine, délicate et grasse. Finale fraîche avec une belle longueur. Super.
17/20 (note moyenne 16, plombé par le carton mouillé du début...)


JD | Lutèce
#1533

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 562
  • Remerciements reçus 12

Post-It a répondu au sujet : CR: Beaune 1erCru Grèves Vigne de l'Enfant Jésus 2011

CR: Beaune 1erCru Grèves Vigne de l'Enfant Jésus 2011

Ouvert 3h avant, carafé puis remis en bouteille.

Robe sombre mais lumineuse.
Nez tout en finesse. Manque de fruit, manque de matière. Un joli poivré néanmoins et à y coller son nez du fruit noir (cassis, pointe réglissée).
En bouche, belle matière fine, on est loin de la Côte de Nuit...mais ça manque cruellement d'arômes. Pointe de groseille, peau de prune, une finale courte et amère.
Décevant en l'état.

Pas de défaut mais un vin qui ne s'est pas livré. J'ose croire qu'il peut donner plus...sinon ça sera vraiment décevant.

N'a pas tenu la route face à un Vougeot 1er cru de chez Mongeard-Mugneret 2013.

Alex.
#1534

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4144
  • Remerciements reçus 752

icna a répondu au sujet : Beaune 1erCru Grèves Vigne de l'Enfant Jésus 2011

C'est fou car je ne reconnais en rien le vin qui m'a scotché récemment. Le vin était, dès l'ouverture, bien accessible et sans carafage.

Quentin
#1535

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4423
  • Remerciements reçus 1563

Vaudésir a répondu au sujet : CR: Beaune 1erCru Grèves Vigne de l'Enfant Jésus 2011

Je n'ai pas bu ce vin dans ce millésime mais étonnant le besoin de carafer les bourgognes rouges.
Stéphane
#1536

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 562
  • Remerciements reçus 12

Post-It a répondu au sujet : CR: Beaune 1erCru Grèves Vigne de l'Enfant Jésus 2011

Peut-être une bouteille fermée qui travaillait.
Il m'en reste une, mais je vais attendre 3-4 ans.

Des connaissances m'avaient fait de très bons retour sur ce vin dans ce millésime, j'avais lu vos bons retours auparavant, donc je ne condamne pas.
Le carafage c'était pour essayer de le sortir de sa torpeur. Le Vougeot n'a pas eu besoin de carafage. Idem, j'ai bu un Volnay 1er cru de chez Vincent Bouzeraud, une densité et des arômes de framboise, superbe!
Là, l'Enfant Jésus n'est pas venu...une blague de l'âne et du bœuf c'est sûr.

Alex.
#1537

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3181
  • Remerciements reçus 55

E.L. a répondu au sujet : CR: Beaune 1erCru Grèves Vigne de l'Enfant Jésus 2011

J'aime beaucoup cette cuvée mais je pense que 11 est un peu jeune pour qu'elle s'exprime à souhait

Poour ce que j'en dis

Eric L.
Un bon repas sans bon vin c'est comme un tagada sans tsoin tsoin
#1538

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21542
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Beaune 1erCru Grèves Vigne de l'Enfant Jésus 2011

D'accord avec Eric, je n'aurais pas ouvert un 2011 actuellement.
En ce moment, les 2006 et 2007 me semblent très agréables et le 2008 se laisse aborder, c'est un 2008 réussi, équilibré, sans acidité excessive par rapport à la matière, à mon avis.
#1539

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 374
  • Remerciements reçus 273

No Sport a répondu au sujet : Beaune Teurons 2011

Hello,
Qq'un a t-il un avis sur le Beaune 1er cru Teurons 2011 de Bouchard PF ?
Alléché par un 16/20 donné par Bettane et consorts, je l'avais goûté il y a un an ou deux et avait été assez déçu : peu de charme, matière un peu faible et grosse acidité. Mais peut-être était-ce trop tôt pour l'ouvrir ?
Or, il m'en reste qui dort en cave ;)
#1540

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 86

CAB 1861 a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils Beaune Grèves-Vignes de l'Enfant Jesus 1949

CR: Beaune 1er cru "Grèves-Vigne de l'Enfant Jesus" 1949 // Bouchard Père & Fils



Encore un morceau d'histoire dans le diner organisé de main de maître par la Maison Bouchard Père & Fils en marge de la vente des Hospices de Beaune

1949: Mao Zedong proclame la naissance officielle de la République Populaire de Chine. L'OTAN est créée. L'URSS fait exploser sa 1ère bombe atomique. Deux Allemagne se créent. Bruce Springsteen, les frères Gibbs qui fonderont ABBA, Pedro Amoldovar et Sabine Azema voient le jour.

Et en Bourgogne? Selon le site Idealwine "l'année 1949 a été marquée par des circonstances atmosphériques irrégulières. Le mois d'avril sec et ensoleillé avait favorisé une belle sortie de raisins, mais le mauvais temps de juin contraria la floraison et diminua sensiblement la récolte. L'été sec risqua de la compromettre définitivement jusqu'à l'apparition d'une période orageuse qui a permis la reprise de la végétation. La récolte a été déficitaire de 40 % environ pour les vins rouges et de plus de 50 % pour les blancs."

C'est donc un vin exceptionnel que nous goûtons ce soir, une cuvée emblématique du domaine.

La robe est incroyable de "jeunesse", celle d'un vin de 10-15 ans. Le 1er nez est clairement sur des fleurs de pivoine, après aération, des arômes plus giboyeux dominées par la cerise kirschée prennent le dessus.

Que va donner la bouche? Une insolente jeunesse! Elle est vibrante avec un équilibre tanin/acidité remarquable. La bouche n'est pas patinée par le temps mais plutôt satinée. Puis, les muscles sortent, c'est une explosion de poivre blanc, de noyau de cerise qui génèrent une longueur incroyable pinotante.

Mais quelle fraîcheur, justesse, équilibre pour un vin de 67 ans! Aucune dissociation alcooleuse, ce Beaune est une insolente réponse aux détracteurs qui pense qu'un pinot bourguignon ne peut passer le fil du temps. Ce n'est plus un "Baby Jesus" mais un "King Jesus". À l'aveugle, il "écraserait" certains GC de la Côte de Nuits de 15-20 ans. Je reste intimement convaincu que les vins issus des climats de Beaune restent l'eldorado des amateurs de bourgognes côte d'oriens.

⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ Hors Classe !

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
#1541
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jclqu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5074
  • Remerciements reçus 313

ols a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils

les frères Gibbs qui fonderont ABBA

Humm !!
Ça serait pas plutôt les frères Gibbs qui auraient fondés Les Bee Gees ;)
#1542

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6846
  • Remerciements reçus 4446

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Montrachet – Domaine Bouchard Père et fils – 1999

CR: Montrachet – Domaine Bouchard Père et fils – 1999

Bouteille bue lors d'une soirée mémorable relatée ICI

Jean-Loup
La robe présente un or très brillant, presque fluo.
Le nez très intense laisse apparaître un élevage luxueux par ses arômes vanillés qui apparaissent d’abord. Puis viennent la brioche, une touche grillée, mais encore des fruits blancs et des fleurs blanches. C’est beau et complexe !
La bouche est sphérique, dotée d’un volume charnu et d’une texture grasse et caressante. La finale est toute en tension mais on passe d’une phase à l’autre sans à-coups, ce qui laisse une impression d’équilibre et de plénitude.
Ce grand vin est un partenaire d’égal à égal avec un magnifique foie gras mi-cuit maison, tous les deux faisant preuve d’une opulence distinguée.
Excellent (+)

Julien
Ce vin est pour moi trop riche et crémeux au nez, avec des arômes de beurre et de boisé trop présents. C'est dommage car la bouche présente une superbe matière, intense, puissante, longue et tendue. Mais le bois comprime un peu trop le vin à mon goût, je suis surement passé à côté car j'ai été le seul dans ce cas.

Yann
Robe jaune fluo aux reflets verdâtres
Nez d’un très beau Chardonnay, beurré, boisé, floral mais aussi quelques notes d’allumettes craquées.
Quelle bouche ! Un beau volume, ronde, un superbe équilibre, une grande longueur sur les notes boisées/briochées, florales et minérales
Excellent

Vivien
La robe est d’un bel or à reflets verdâtres. Au premier nez, ça envoie du lourd !!! Ouuuh, qu’est cette merveille ?
Un nez finement pâtissier, un véritable champ de fleurs, une fine touche de gras, un léger trait de citron vert, une légère note de curry, une petite effluve de grillé et de toasté, le tout porté par un élevage très fin et parfaitement intégré.
La bouche là encore fait preuve d’un équilibre magistral, le vin est immensément complexe, c’est un tout évident, il est porté par une grande fraîcheur, un grand volume, une largeur superlative, une longueur phénoménale, kilométrique devrais-je dire. On y retrouve de fines notes de truffe, un léger côté fumé, grillé, un jus racé et concentré. La rémanence est juste sublime avec une rétro sur des fruits blancs et de fleurs séchées d’une pureté absolue. Le toucher de bouche est magique. Pour moi on est sur l’Olympe (ou quelque part sur la colline de Montrachet). Monstrueuse bouteille à mon humble avis… Très grand vin.
Excellent ++

Didier
Très jeune. Jaune presque fluo très clair. Ça démarre doucement et ça s’amplifie dans tous les sens à l’aération. Volume, longueur complexité. Assez génial. Le terroir parle. Parfait sur la terrine de foie gras. La suivante attendra.

Jean-Loup
#1543

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 388
  • Remerciements reçus 54

Modeste 1er a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils, Beaune du Château 2010

CR: Bouchard Père et Fils, Beaune du Château 2010

Bouteille goûtée une première fois sans aération préalable mardi soir, puis refermée par bouchon vide-air et plus retouchée jusqu'au dimanche; Le vin n'aura que peu bougé.

Robe: rubis moyennement opaque qui commence déjà à s'ambrer sur les bords
Nez: dominé par l'élevage
bouche : encore trop astringente à mon goût. C'est frais, le fruit n'est pas trop maquillé mais la matière reste fluette.
Un pinot plus que correct mais pas tellement emballant.
Bien
Après 2 bouteilles bues, la conclusion qui s'impose c'est qu'à 25 euros on trouve facilement mieux ailleurs.

J'en garde une en stock, histoire de voir.

Geoffroy
#1544

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • cinemashow
  • Portrait de cinemashow
  • Visiteur

cinemashow a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils, Beaune du Château 2010

Exactement me même avis que vous : joli nez , mais après , c'est clair , fluet et un peu astringent . Un peu faible par rapport à ce que propose Bouchard en général , d'autant que c'est un Domaine ( addition de plusieurs petites parcelles détenues par Bouchard ) . Serait plus excusable s'il s'agissait d'une bouteille Négoce .
#1545

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18429
  • Remerciements reçus 2046

mgtusi a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils, Beaune du Château 2010

cinemashow écrit: Serait plus excusable s'il s'agissait d'une bouteille Négoce .


Mais pourquoi donc ?

Michel
#1546

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • cinemashow
  • Portrait de cinemashow
  • Visiteur

cinemashow a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils, Beaune du Château 2010

Parce que c'est un peu moins cher et un peu moins bien sélectionné quand ce n'est pas "Domaine" .
#1547

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • cinemashow
  • Portrait de cinemashow
  • Visiteur

cinemashow a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils, Beaune du Château 2010

Et à titre de comparaison , même si un rouge avec un blanc , c'est totalement différent , j'ai acheté pour à peu près le même prix ce Beaune 1er cru et le Meursault village Domaine "Les Clous " ( 2010 les 2 ) , et il y avait une vrai différence de plaisir . Certes , "les Clous " n'ont pas le gras et la longueur des grands Meursaults , mais c'est très , très agréable à boire . Un peu léger , mais moins gênant que la maigreur du rouge .
#1548

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18429
  • Remerciements reçus 2046

mgtusi a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils, Beaune du Château 2010

Les Clous est un bon meursault à prix raisonnable, je suis bien d'accord.

Michel
#1549

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Les 2015 chez Bouchard Père et Fils

Bourgogne
Les 2015 chez Bouchard Père et Fils.

www.winespectator.co...
www.winespectator.co...
#1550

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 86

CAB 1861 a répondu au sujet : Les 2015 chez Bouchard Père et Fils

CR:
J'ai dégusté les 2015 lors d'une MasterClass Bouchard en marge de la vente des vins des Hospices de Beaune. Désolé mais j'ai des petits problème avec mon iPhone pour mettre des photos. Je vous donne le lien de mon CR en pdf (si cela ne va pas à l'encontre de la charte LPV)

www.fichier-pdf.fr/2...

Amicalement


Master Class 2015 « Maison Bouchard Père & Fils »


La Maison Bouchard Père & Fils a été fondé en 1731. Il faut, avec cette maison, oublier l’image unique de négociant souvent attaché aux maisons beaunoises. Bouchard Père Fils possède en propre un vaste domaine - le plus vaste de Côte d’Or – avec 130 hectares de vignes, dont 12 sont classés en Grand Cru et 74 en Premier Cru.
10 vins rouges ont été dégustés par série de cinq sous la houlette de Frédéric Weber Maitre de Chai.

Retrouvez mes notes de dégustations pour la première série de vins rouges. Mis à part le Bourgogne, tous les vins de cette série sont issus de vignobles du Domaine.
(Les notes sont à comparer dans un même niveau d’appellation)

Bourgogne – Réserve Côteaux des Moines:



Un vin « côte d’orien », Les parcelles de pinot se situant exclusivement en côte de Beaune et de Nuits.
1er nez avec quelques touches fermentaires de yaourt de cerises rouges qui laissent très vite la place à des arômes nets de groseilles.
L’attaque est encore un peu vive mais c’est très équilibré. La bouche croque le fruit procurant une gourmandise immédiate. La finale est étonnamment longue avec une puissance épicée de noyau de cerise. Un vin d’une belle facture, loin de la simplicité attendue à ce niveau d’appellation.
Bien +


Monthélie:



Très belle robe rubis. Le 1er nez pinote très agréablement sur de la cerise, de la groseille et un soupçon de notes boisées (zan). L’entrée est assez soyeuse, satinée avec un bel équilibre texture/acidité. Si, en milieu de bouche, le fût se fait encore un peu sentir avec des notes de café, la bouche est remplie d’un jus pur, droit sans être strict.
Une élégante tension sur la groseille arrive à la déglutition. La finale est longue mais n’a pas encore totalement digéré le fut. Un vin racé et élégant, une valeur sûre pour les amateurs en recherche de belles opportunités.
Très bien


« Beaune du Château » 1er cru



Cette cuvée qui existe depuis 1907, est en fait un assemblage de différentes cuvées de Beaune 1er cru, vinifiées séparément. 17 climats entrent dans sa composition (Les Aigrots, Avaux, Bas des Teurons, Belissand, Boucherottes, Bressandes, Cent Vignes, Champs Pimonts, Clos du Roi, A l'Ecu, En Genêt, Grèves, Pertuisots, Reversées, Seurey, Sizies et Toussaints).
Le coté fruité rouge, gourmand du millésime s’exprime également au 1er nez. Le mot immédiat, après la mise en bouche, est équilibre. Même si la bouche est très fruitée, il y a moins d’immédiateté plus de volume, de rondeur, de délicatesse que dans le Monthelie. Finesse, tanins équilibrés permettent au pinot noir de s’exprimer dans sa pureté. J’ai un vrai faible pour cette cuvée qui reste d’une régularité étonnante quelques soient les millésimes.
Très bien


Beaune 1er cru « Clos de la Mousse » Monopole



Les 3,36 ha de ce Clos en Monopole furent entièrement rassemblés le 13 avril 1872 avec l'acquisition d'une dernière parcelle
Le nez est assez similaire au « Beaune du Château ». La différence se fait en bouche. On joue sur du velours, la texture est satinée avec un caractère plus rond, sans doute grâce à une vivacité en retrait. L’équilibre tanins, acidité est parfait et donne une superbe viscosité, qui procure même en milieu de bouche une légère suavité. La finale signe un grand terroir : longueur sur du noyau de cerise mêlée de poivre blanc. La rétro-olfaction cerisée offre au vin une jolie résonnance. Que Beaune est élégante ! Un beau potentiel de garde
Très bien +


Beaune 1er cru « Grèves – Vigne de l’enfant Jésus »



Cuvée emblématique du domaine, cette parcelle en monopole est située au coeur des 32 hectares de l'appellation Beaune Grèves
Le nez est sans doute un peu plus fermé. L’attaque est de prime abord encore un peu mordante mais l’aération le révèle. Sans doute la conjonction de la patte du domaine et de beaux terroirs, l’équilibre acidité/tanin confère, comme pour le Clos de la Mousse, une viscosité remarquable en bouche. Le vin « glisse » en douceur et en puissance. Il gagne en force en fin de bouche, un athlète musculeux racé. A la déglutition, une saveur saline donne une remarquable digestibilité. En final, la qualité du terroir parle : c’est long, long avec une rétro-olfaction en queue de paon sur de la merise, le kirsch.
Certes un « baby Jesus » mais « aux âmes bien nées … ». En effet, à date, son équilibre acidité/tanins lui promet une longue garde
Très bien / (potentiel Excellent)

Une belle série avec des succès attendus sur les Beaune et surtout 2 belles bouteilles (Bourgogne et Monthélie) qui ne sont pas des entrées de gammes mais de belles expressions du pinot noir à encaver pour se faire plaisir dans les 2 à 5 prochaines années.


Volnay 1er cru Caillerets – Ancienne cuvée Carnot



La parcelle de 3,76 hectares de ce Premier Cru d'exception a une valeur particulière pour la Maison Bouchard Père & Fils, puisqu'il s'agit de la première vigne acquise par la Maison, en 1775
La robe est d’un rubis assez profond. Il y a comme sur les autres vins, cette immédiateté fruitée au nez de cerise, petites baies rouges très salivantes. La bouche est d’abord rectiligne, avec une petite sucrosité en attaque qui laisse rapidement la place à une vraie montée en puissance sur du poivre blanc, du noyau de cerise écrasé. Une main de fer dans un gant de velours, car là encore tout est en équilibre subtil entre tanins présents mais élégants, acidité, minéralité poivrée. A peine déglutit, le nez est immédiatement envahi par une rétro-olfaction kirschée qui donne une extraordinaire longueur à ce vin. La structure de ce vin lui promet une longue garde.
Très bien +


« Le Corton » Grand Cru



Le Corton est un climat de l’appellation se situant sur les hauteurs de la colline au-dessus des Corton-Renardes et Corton-Clos du Roi
Le nez est sans doute plus marqué par le terroir, un peu plus brut avec quelques notes de musc se mêlant aux fruits noirs acidulés. Tout n’est pas encore en place, avec une bouche assez marquée par une vivacité encore trop présente. Les tanins sont encore un peu dissociés. Ce corton n’a pas encore l’équilibre des Beaune ou Volnay précédents.
Rien de rédhibitoire, simplement, comme cela arrive parfois en dégustation avec des millésimes jeunes, ce n’était pas son moment et je n’aime pas faire des jugements hâtifs à qui ne se livre pas. A re-déguster d’’ici quelques mois, pour voir comment son potentiel sous-jacent évoluera.
Non noté


Nuits-St-Georges 1er cru « Les Cailles »



La Maison possède 1,08 hectares de ce terroir d'exception, au sol composé de calcaire oolithique
Le nez fruité offre des arômes profonds de baies noires, de cassis et de notes de café. En bouche, la matière est plus dense. La texture est croquante avec un petit grain serré. Les tanins montrent leurs muscles et contrebalancent bien le coté acidulé myrtille, cassis. Ils sont serrés mais racés.
Un vin « qui en a sous le pied », une structure taillée pour le temps, musculeuse, charpentée. Déjà long en bouche, ses tanins sous la patine du temps en feront un vin d’exception
Excellent


Echezeaux Grand Cru



La situation de la parcelle, au fond du vallon de la Combe d'Orveau, met très opportunément la vigne à l'abri du vent. Celle-ci est plantée sur une forte pente de 13% avec un revêtement caillouteux idéal pour les plants de pinot noir
Quel nez ! Explosif complexe subtil mélange de pivoine et de cerise fraîche. La cerise s’exprime de plus en plus dans ce nez élégamment pinotant.
Au palais, l’attaque est enlevée. La hiérarchie du terroir est respectée. Une symphonie de cuivres, de percussions ! La bouche est immédiatement puissante sur du poivre blanc, de la minéralité. Les tanins puissants virils, mais élancés n’empêchent pas une belle viscosité de s’exprimer. Le vin fait réellement vibrer le palais.
Longue finale en queue de paon sur de la cerise épicée, de l’eau de vie de kirsch. Ce vin tient réellement sont rang et saura ravir les amateurs en recherche de vin d’exception
Excellent


Chambertin Grand Cru



Longtemps qualifié de Roi des Bourgognes, le Chambertin reste hors normes. Avec 15 ares de ce climat de Domaine, la Maison Bouchard Père & Fils produit quelques 700 bouteilles par an
Le nez est peut-être moins volubile que l’Echezeaux sur une réserve tout en exprimant après aération, un franc cerisé typique de l’appellation.
Tout se joue en bouche. Quel équilibre en entrée. Rapidement le vin « explose » en bouche sur ce cerisé épicé des grands pinots. La structure en milieu de bouche est encore un peu stricte avec des tanins encore un sévères. Comme pour le nez, on sent encore une réserve, en particulier en finale, un poil plus courte et moins intense que l’Echezeaux. Tout est là, le temps n’a simplement pas encore fait son oeuvre.
Très bien / (potentiel Excellent)


Cette deuxième série franchit indubitablement un palier supérieur en termes de puissance et de potentiel de garde. Volnay Caillerets - pour son élégance -, Nuits St Georges - pour sa force et son potentiel -, Echezeaux sont indubitablement des vins que tout amateurs se devrait d’avoir.
Cette dégustation confirme également tout le potentiel de la Bourgogne en 2015 : les constituants de vins de garde sont là : acidité présente mais contenue, tanins puissants mais équilibrés, fruité pur. Sans doute avec 2010, un des plus beau millésimes de ces dernières années.
Quant à la « patte » de la maison Bouchard, je me « contenterai » de dire que les vins dégustés ce soir sont le reflet d’un respect de l’expression du pinot noir au travers des terroirs et climats Bourguignons.

Fred
« C’est la composition même du sous sol qui caractérise la qualité des vins » - Dom Denise
Retrouvez les photos sur mon "blog FB" www.facebook.com/Coe...
#1551
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, mgtusi, Marc C, A42T, Jean-Loup Guerrin, bibi64, o_g, ols, Frisette, starbuck, Cristobal

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Les 2015 chez Bouchard Père et Fils

Fred,
Je me suis permis de faire passer à la postérité LPVienne ton superbe reportage !

Amicalement
Oliv
#1552
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: CAB 1861

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18429
  • Remerciements reçus 2046

mgtusi a répondu au sujet : Les 2015 chez Bouchard Père et Fils

Superbe effectivement, c'eût été dommage !

Michel
#1553

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6045
  • Remerciements reçus 1566

Marc C a répondu au sujet : Les 2015 chez Bouchard Père et Fils

Effectivement magnifique, ce reportage réalise le tour de force de faire applaudir Michel à propos d'un négociant :-P Une révolution copernicienne permise par LPV2 !

Marc
#1554

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18429
  • Remerciements reçus 2046

mgtusi a répondu au sujet : Les 2015 chez Bouchard Père et Fils

J'aurais préféré des verres moins corporate mais bon...

Michel
#1555

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18429
  • Remerciements reçus 2046

mgtusi a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils - Bourgogne Côteaux des Moines 2015

CR: Bouchard Père et Fils - Bourgogne Côteaux des Moines 2015

Eh oui, j'ai décidé de goûter quelques Bouchard histoire de ne pas mourir idiot (...).

Le premier d'entre eux est d'un très bon niveau, le nez est plutôt fermé, mais la matière est jolie, il n'y a pas de note d'élevage et en bouche, les fruits rouges poignent.
Plutôt agréable en l'état <mode mauvaise foi on> ce qui prouve a grandeur du millésime <mode mauvaise foi off>.

A attendre un peu en cave.

Michel
#1556

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18429
  • Remerciements reçus 2046

mgtusi a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils - Beaune 1er cru du château rouge 2013

CR: Bouchard Père et Fils - Beaune 1er cru du château rouge 2013

Bouteille ouverte pour le dîner ce soir ; nez terrible sur le végétal pas mûr ; on retrouve ce goût déviant en bouche avec une finale acide.

Attendons demain... :

Edit ; le lendemain, toujours cet arôme de végétal décomposé. Imbuvable. Espérons une bouteille (particulièrement) défectueuse.

Michel
#1557

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 667
  • Remerciements reçus 129

romu a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils - Volnay 1er cru Caillerets Carnot 2009.

CR: Bouchard Père et Fils - Volnay 1er cru Caillerets Carnot 2009.

Couleur rubis foncé quelques reflets violets.
Nez qui à du mal à se livrer malgré 4H de carafe, très pivoine et sous-bois au début puis cerise à l'eau de vie, mure, fraise, poivre, tabac et menthe.
Bouche élégante et suave à l'attaque mais tannique et un poil chaud en final, longueur correcte.

Ce vin me semble clairement dans une phase de fermeture, mais le potentiel est grand. Je suis déçu quand même car je ne retrouve ni le charme fou du 1999 bu au printemps dernier, ni le charme du millésime 2009.

B+

Romu
AlcoholicA depuis 23 ans.
#1558

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 323
  • Remerciements reçus 84

alcas a répondu au sujet : Bouchard Père et Fils - Meursault Charmes 2000

CR: Bouchard Père et Fils - Meursault Charmes 2000

Bouteille d'un achat primeur , niveau et bouchon sans problème.
Jolie robe jaune citron.
Nez à l'ouverture vanille et beurre dominent après aération le nez apparaît plus complexe avec des notes florales et végétales .
La bouche confirme le nez, elle est de bonne densité et d'un équilibre superlatif. C'est fin et long , voire distingué et fort agréable.
Une belle bouteille pour un millésime parfois décrié , mais c'est la maison Bouchard Père et Fils.
A noter le lendemain quelques traces d'oxydation en bouche sur le fond de la bouteille.
Cordialement
#1559

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18429
  • Remerciements reçus 2046

mgtusi a répondu au sujet : CR: Bouchard Père et Fils - Beaune 1er cru du château rouge 2013

CR: Bouchard Père et Fils - Beaune 1er cru du château rouge 2013

Deuxième bouteille ouverte ce midi ; bien que moins prononcé, le terrible gôut de végétal en décomposition est encore présent, otant toute envie de se resservir.
Je vais alerter le site (Vinatis) afin qu'ils enquêtent pour savoir s'il s'agit d'un problème unitaire sur un lot ou bien si c'est plus étendu.
Concernant ce vrai-faux goût immonde j'ai un témoin digne de foi(e).

Michel
#1560

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux