Nous avons 1345 invités et 15 inscrits en ligne

Domaine Parigot Père et fils

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Domaine Parigot Père et fils a été créé par Guest

DOMAINE PARIGOT PERE ET FILS



8, route de Pommard
21190 Meloisey
Tél : 03 80 26 01 70
Fax : 03 80 26 04 32
Mail : domaine.parigot@orange. fr

* Facebook Domaine Parigot Père et fils






CR: Domaine Parigot Père et Fils - Pommard "Les Vignots" 1995

Le nez est racé et fruité, les tanins sont bien fondus, même si on perçoit encore une petite pointe de bois.
Le vin est dans une phase de plénitude avec un beau volume en bouche et une grande longueur. A boire pour encore quelques années.

Un domaine familial situé dans les Hautes Côtes de Beaune, à  Meloisey, qui produit une gamme de vins intéressante et d'un bon rapport Q/P.

Des vins des Hautes-Côtes, du Meursault je crois, et plusieurs cuvées de Pommard dont les Vignots, lieu-dit en appellation village, qui commencent à  bien se goûter dans le millésime 1995.


Olif
06 Jan 2003 09:12 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2896
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Olif sur le sujet CR:Domaine Parigot Père et fils

Pas de tête de "vot" pour la rime, cette fois, Luc! C'est déjà  fait!

Regoûté il y a peu, ce CR: Pommard Les Vignots 1995, rubis soutenu, offre toujours une belle entrée en matière mais je ne lui trouve pas autant de longueur et la finale est plutôt courte.

Le CR: Pommard-Epenots 1996 montre quant à  lui une grande concentration de robe. Le nez est sur le tabac froid, la fumée, un peu terreux avec de la minéralité qui ressort bien. Attaque franche et soutenue, de la longueur et une finale encore un peu astringente. Je pense qu'il faut encore l'attendre un peu.

Olif
17 Déc 2003 17:03 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5590
  • Remerciements reçus 5028

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet CR: Domaine Parigot, Père et fils

CR: Un viticulteur croisé au détour d'une foire aux vins dans la région de Liège.
M. Régis PARIGOT est passionné par son travail et cela se ressent dans toutes ses cuvées.
Le CR est rédigé de mémoire, je n'ai pas pris de note.

Les vins blancs

Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune 2004

Un vin vif, fruité avec une très belle fraîcheur.
Bel équilibre.

Meursault "Les Vireuils Dessous" 2004

Un vin apparaissant plus gras au nez et en bouche.
Belle acidité et à nouveau un bel équilibre.

Chassagne-Montrachet 1er cru "Clos Saint-Jean" 2004

Un nez très typé.
La bouche est corpulente mais contrebalancée par une très belle minéralité.
Belle longueur et grand équilibre.
C'est un très beau vin.

Les vins rouges

Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune 2004

Un vin au fruité entêtant avec une fraîcheur préservée dans un bel équilibre.

Savigny-les-Beaune "Les Peuillets" 2004

Un vin au fruité net dans un bel équilibre avec des tanins polissés.

Volnay "Les Brouillards" 2004

Toute la suavité du pinot noir dans un très beau corps corseté de tanins fins.
Très équilibré sur une grande longueur.

Pommard "Clos Beauder" 2004

Un vin sur des arômes de fruits noirs.
Corps présent dans une belle structure dense.

Pommard 1er cru "Epenots" 2004

Un vin moins développé aromatiquement.
La fermeté de Pommard se retrouve dans un corps long, riche et corseté de tanins un peu plus marqués mais très élégants.
Très grand équilibre et très grande longueur.

Un domaine découvert ce jour qui présente une gamme de 2004 très réussie, cohérente et sans aucune fausse note de la cuvée de base à la plus prestigieuse.
Quand M. PARIGOT annonce qu'il a rarement rentré d'aussi beaux raisins que ceux de 2005, je me réjouis de passer au domaine !

Cordialement,

Olivier
07 Avr 2006 22:10 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 99
  • Remerciements reçus 0

Réponse de alain jarlan sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

Je confirme pour dire que ce domaine élabore de très beau vin et en plus la production est régulière.
J'ai une préférence pour 2 vins: Pommard "les vignots", le 99 est superbe avec du fruit rouge plein le nez et une bouche souple, dense, avec une belle longueur.Equilibre parfait.
Volnay"Les écharts" pour sa finesse et son fruit.
J'ai pas encore goûté les 2004 mais d'après ce que vous en dites Olivier ça a l'air d'être pas mal?
05 Mai 2006 21:58 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5590
  • Remerciements reçus 5028

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

Bonsoir Alain,

Effectivement, je confirme une qualité moyenne de la gamme présentée assez élevée.
Surtout en comparant avec ceux que j'ai déjà pu dégusté (Ambroise, Rollin, Geantet-Pansiot).

Olivier
05 Mai 2006 22:06 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 158
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Stephane Revel sur le sujet CR: Domaine Parigot Père et fils Volnay Les Echards 2001

CR: Domaine Parigot P&F - Volnay Les Echards 2001 (18€)
- Robe griotte moyennement soutenue, brillante et coulante
- Le nez est ouvert et profond sur la cerise noire et son noyau et des notes épicées
- En bouche le vin est souple et présente une matière assez importante mais fine, avec un bon équilibre. La finale est correcte.
-> Un Volnay village de bon niveau!
11 Juil 2006 22:42 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Daniel S sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

J'ai dégusté, ce même climat en millésime 1996, et j'ai été agréablement surpris par la qualité de ce vin que j'avais assez mal goûté 2 ans plus tôt.
Il va falloir que je mette le commentaire.

Cordialement
Daniel
11 Juil 2006 22:50 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

Daniel,

Si je comprends bien, un Volnay 1996 qui évolue bien (cf rubrique concernée) ...
13 Juil 2006 13:59 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Daniel S sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

Oui, Laurent, mais tout de même pas au niveau des meilleurs

Cordialement
Daniel
13 Juil 2006 15:27 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

Daniel,

Ce qui importe, c'est que ce vin, avec son peidgree, n'atteste pas de cela :
"Des vins vieillissants, ternes et acides qui ne gagnent rien à être aérés. Lorsqu'ils ont gardé une certaine fraîcheur elle se perd dans des "monceaux" de tanins rêches et durs. "
13 Juil 2006 16:04 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5590
  • Remerciements reçus 5028

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet CR:Domaine Parigot Père et Fils - Volnay Les Brouillards 2004

CR:Domaine Parigot Père et Fils - Volnay Les Brouillards 2004

Vin dégusté à l'aveugle, carafé.
Belle robe rubis, soutenue.
Le nez est plutôt épicé avec une note fruitée évoquant la fraise.
Après une belle entame, le corps du vin se déploie dans une certaine tension mais demeure peu développé aromatiquement.
La longueur est moyenne.
Le vin acquerra cependant un peu plus de longueur avec l'aération.

Olivier
19 Sep 2007 20:16 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5590
  • Remerciements reçus 5028
CR:Domaine Parigot Père et Fils - Chassagne-Montrachet 1er crû Clos Saint-Jean 2004
La robe est claire.
Le nez se décline sur des notes de fumé, de grillé et d'agrumes (pamplemousse).
La bouche présente une structure incisive, limite tannique et très peu engageante.
La finale est marquée par une acidité, à mon sens, excessive et, de surcroît, la longueur est très moyenne.
Un manque évident d'équilibre.
Très très loin du Beaune Grèves 2004 de Bernard Morey dégusté récemment.

Olivier
20 Sep 2007 19:34 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5590
  • Remerciements reçus 5028

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet CR: Domaine Régis Parigot - Volnay Les Brouillards 2004

Le vin est comparé au Marsannay Champs-Salomon 2004 du domaine Bart et au Givry 1er cru Clos du Cellier Aux Moines 2004 du domaine Joblot.
Les bouteilles ne sont pas dégustées à l'aveugle.
Les échantillons étaient aérés pendant 3 h (l'équivalent d'un verre retiré) puis nous avons décidé de les carafer.

CR: Domaine Régis Parigot - Volnay Les Brouillards 2004
La robe est pourpre, plus concentrée que le vin de Joblot.
Au nez, le fruité est léger, accompagné d'un trait floral.
Le carafage ne le fait pas évoluer significativement.
Après un début de bouche suave, le vin apparaît en revanche plus fruité en bouche.
Par contre, les tanins sont plus stricts avec toujours la présence, un peu dominante, de l'acidité sur la finale.
Des 3 vins dégustés, c'est le Volnay qui semble, actuellement, le moins accessible.

Olivier
23 Oct 2008 17:19 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 13
  • Remerciements reçus 0

Réponse de rugby sur le sujet domaine parigot

bonsoir!
quelqu'un ou quelqu'une peut il me donner son avis sur le domaine Parigot à Meloisey,sur la qualité des vins et leur évulution car je suis tres perplexe.Merci
19 Mai 2009 18:57 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 221
  • Remerciements reçus 1
CR: Domaine Parigot Père et fils, Chassagne 1er cru Clos St Jean 2001
gouté dernièrement un Chassagne 1er cru Clos St Jean 2001 ( blanc) , parfait équilibre avec une minéralité et une grande fraicheur, loin de certains bourgogne blanc lourds, patauds et boisés !
nous l'avions beaucoup appréciés
20 Mai 2009 18:52 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5590
  • Remerciements reçus 5028

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet CR:Domaine Parigot Père et Fils - Volnay Les Brouillards 2004

CR:Domaine Parigot Père et Fils - Volnay "Les Brouillards" 2004
La bouteille est dégustée sur 2 jours (1/3 - 2/3).
Robe à l'évolution normale.
Un nez assez joli sur les fruits rouges avec une note terreuse/végétale qui signe le millésime mais elle ne dominera jamais.
En bouche, le vin se montre frais, très équilibré et gourmand grâce aux belles notes fruitées.
Au final, un vin qui se présente de manière nettement plus engageante que ses pairs que nous avons dégustés récemment avec le Cercle de Belgique.
Belle découverte.

Olivier
01 Jui 2009 08:32 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 881
  • Remerciements reçus 1
CR: Domaine Parigot Père et fils, Beaune 1er cru "Les Aigrots" 2000

dégustée hier, non carafée.
Couleur rubis à reflets clairement orangés ; limpide.
Au nez notes animales , que l'on retrouve au palais ; arômes discrets de sous-bois, humus, forêt en Automne ; le côté animal prédomine clairement ; les arômes sont au total bien présents.
Niveau goût, bon équilibre sucre/acide ; malheureusement, les tanins ont disparu. Dommage.

( après coup je me demande si la cave de la personne qui m'a offert de boire cette bouteille n'est pas un peu chaude...ou simple effet millésime ?)

Emmanuel
20 Juil 2009 15:24 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6334
  • Remerciements reçus 2493
CR: Parigot Père et Fils, Meursault "Les Vireuils Dessous" 2002 (12€ la demi bouteille caviste)

Nez d'intensité moyenne sur les notes grillées et un côté beurré. Bouche avec du gras et une tension qui donne de l'élégance. Très belle finale salivante avec l'apparition de notes citronnées et une bonne longueur. Très bonne pioche pour un vin acheté au hasard...

Marc
17 Aoû 2009 15:04 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet CR: Domaine Parigot, Père et fils, 2007: dégustation

CR: Je ne connaissais pas les vins du Domaine Parigot.
Daniel m'a proposé de venir goûter 12 échantillons apportés par son sympathique représentant.

Je suis rentré chez moi avec une impression d'excellent rapport qualité/prix...

1- Haute Côte de Beaune blanc 2007:
Une belle rondeur, une trame acide associée au gras, des notes de noisette fraîche et une belle finale... Belle entrée en matière.

2- Meursault "les Vireuls Desous" 2007:
Un nez de noisette fraîche, délicatement boisé. Une belle attaque, fraîche, du volume, du gras. C'est savoureux et long.

3- Meursault Le Limozin 2007 (21 euros):
Superbe nez de noisette fraîche, très séduisant.
Bouche ample, concentrée et savoureuse. Elle me charme par son équilibre et sa longueur.

4- Chassagne 1er Cru Clos Saint-Jean 2007 (24 euros):
Nez d'abord peu bavard qui devient, en fin de dégustation, élégant.
Bouche fraîche, plus longue que ample, équilibrée... Un vin à attendre avec confiance.

5- Haute Côte de Beaune rouge "Clos de la Perrière" 2007:
Nez de confiture de cerise et de fraise.
Bouche concentrée et longue, avec une touche d'amertume en finale. Excellent rapport qualité/prix

6- Savigny "les Peuillets" 2007 (14,5 euros):
Nez de cerise et de réglisse.
Bouche équilibrée, ample et concentrée, finale savoureuse avec une belle amertume. Excellent actuellement.

7- Volnay "Les Brouillards" 2007 (19 euros):
Nez élégant de cerise et de boisé discret.
Bouche élégante, plutôt acide, ample et "fine" avec une belle finale savoureuse.

8- Beaune-Grèves 2007 (21 euros):
Nez plutôt fermé.
Bouche concentrée et ample. Belle matière, équilibre... Vin long et savoureux au beau potentiel.

9- Pommard "les Riottes" 2007 (21 euros):
Beaucoup de fruits frais au nez.
Bouche savoureuse avec une très agréable amertume. Très belle finale sur le fruit. Vin élégant et ample.

10- Pommard Charmots 1er Cru 2007 (26 euros):
Nez sur la cerise, la réglisse et le boisé délicat.
Beau volume, acidité et concentration. Superbe finale. J'aime beaucoup ce vin séduisant.

11- Pommard- Epenots 2007 (28 euros):
Nez fin, un peu fermé.
Vin rond et plein qui me semble manquer d'un peu d'acidité, celle-ci ne se perçoit qu'en finale...

12- Pommard 1er Cru Clos de la Charmière 2006 (26 euros):
Nez séduisant sur la cerise et la groseille avec des touches épicées.
Bouche savoureuse, sur la cerise, ample, concentrée et longue. J'aime beaucoup...

Si je devais en choisir quatre, je prendrais le Meursault Limozin 2007, le Beaune-Grèves 2007, les Pommard Charmots 2007 et Clos de la Charmière 2006...

Très belle dégustation :)

Cordialement,
Thierry
03 Déc 2009 23:02 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 69
  • Remerciements reçus 0

Réponse de LePhotographe sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

Bonjour,

j'ai eu l'occasion de visiter ce domaine au début de l'année,
recu par le sympathique Mr Parigot (assez fier d'être un habitué du guide hachette), j'ai pu déguster l'ensemble de la production.
Je suis finalement reparti avec du pommard "les riottes"(2005/2006) et du volnay "les brouillards"(2006) sous le bras...
Je me rappelle avoir trouvé ces vins assez fruités, plutôt "féminin", mais je n'ose en ouvrir pour le moment de peur de tomber en phase de fermeture...(surtout pour les pommards)

Cordialement,

Damien
05 Déc 2009 09:02 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

Damien,

"Les Riottes" et "Les Brouillards" 2007 n'étaient pas mal du tout...
Mais j'ai trouvé un peu plus de charme aux Charmots et au Clos de la Charmière.

Bien cordialement,
Thierry
05 Déc 2009 11:42 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12057
  • Remerciements reçus 2270

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

bonjour,
je déguste tous les vins de R Parigot depuis le millésime 89 et en achéte tous les ans.
je peux dire que l'évolution qualitative est régulière et que les blancs ont récemment profité de la venue au travail familial d'Alexandre,le fils,qui a pu effectuer son stage chez de grands vignerons de Meursault (Rémi Jobart...) et en a sûrement retenu quelque chose...
Quant aux prix,ils restent raisonnables pour la qualité présentée
dernier millésime dégusté:les 15 vins du domaine sur le millésime 2007:très belle qualité d'ensemble sans aucune fausse note pour un millésime qui ne sera pas d'anthologie mais déjà très agréable à boire
coup de coeur:magnifiques 2005

jean-luc
10 Déc 2009 18:09 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1382
  • Remerciements reçus 217
Bonjour ,

Bu hier soir un CR: Domaine Parigot Père et fils Chassagne-Montrachet 1er cru Clos Saint Jean 20 et je m'en suis régalé!

Joli nez de noble expression, une belle expression de son appellation, en bouche c'est d'un très bel équilibre, cela reste tendu mais très fin. Bref une très très belle bouteille bouteille à mon sens.

J'ai dégusté il y a deux semaine une chassagne de coffinet-duvernay (sur 2006 également) qui était très en-dessous de cette bouteille de chez parigot, à mon sens.

Xavier L.
22 Déc 2009 09:09 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3756
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Claude chibani sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

Les prix de ce domaine, fournis par Thierry, me semble très raisonnable, cela méritera une visite ;)

Claude

Claude
"La musique commence là ou s'arrête le pouvoir des mots" R. Wagner
22 Déc 2009 12:42 #24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

Claude,

J'ai indiqué les prix CAVISTE...
Au domaine, ce doit être moins cher, ce qui justifie encore plus la visite ;)

Amitiés,
Thierry
22 Déc 2009 18:48 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8427
  • Remerciements reçus 24
CR: Domaine Parigot Hautes Côtes de Beaune rouge "Clos de la Perrière" 2008

Nez de petits fruits écrasés, sur la cerise et la framboise. Notes épicées, presque fumées.
Bouche à la belle tension, directe et franche, sur les petits fruits. Belle finale, encore marquée par une acidité qui est le seul point bémol de cette cuvée.

Bien meilleure après 48h simplement rebouchée au frigo qu'à l'ouverture.

Anthony
04 Avr 2010 20:19 #26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8427
  • Remerciements reçus 24
Même bouteille (CR: Hautes Côtes de Beaune rouge "Clos de la Perrière" 2008), mais qui se goûte assez mal en ce moment. L'acidité a pris le dessus et donne une bouche assez désagréable. Pas beaucoup mieux le lendemain (bouteille simplement rebouchée au réfrigérateur). Le fruit est occulté par cette masse qui vous fait grincer les dents.

Je vais attendre les autres pendant quelques temps.

Anthony
05 Jui 2010 08:02 #27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9716
  • Remerciements reçus 1513

Réponse de claudius sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

j'ai bu un carton de ce vin que j'ai tantôt trouvé très bon et parfois aussi trop marqué par l'acidité et la rafle ...

je crois que ce vin a besoin d'air, hier soir j'ai fait passer le vin par un bec verseur qui provoque une oxygénation rapide et multiple ... résultat le vin est plus charnu, le fruit contrebalance l'acidité et la rafle, l'équilibre est rétabli ... le tout devient irrésistible

le genre de "petit" Bourgogne que j'adore ;)
02 Juil 2010 18:58 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12057
  • Remerciements reçus 2270

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet CR:Domaine Parigot, Père et fils

Bonjour à tous
CR:
Aujourd’hui, exceptionnellement, je vous parle du COCA et d’une de ces dégustations mémorables que tous les passionnés de LPV, j’en suis sûr, attendent impatiemment. N’ayant jamais publié de CR ni ici ni ailleurs, je vous demanderai toute l’indulgence due aux débutants –novice en rédaction, hein, je déguste quand même depuis plus de 25 ans-
Ah, j’allais oublier de vous dire que le COCA, c’est le Cercle Oenologique de Centre Ardenne (pour nos amis français, pas le « 08 » mais juste de l’autre côté de la frontière)
La dégustation porte sur le millésime 2008 du domaine Parigot, en prévision de la commande groupée annuelle que nous faisons depuis le millésime 1991.
Régis, Marie-France et leur fils Alexandre, rejoints aujourd’hui par leur fille Annaïs et son mari, exploitent le domaine familial sur la commune de Meloisey, située dans les Hauts de Côtes de Beaune.
La dégustation portera sur 15 vins du domaine, n’ayant pas reçu cette année d’aligoté.

Les Blancs.

1-Bourgogne Hautes Côtes de Beaune V.V. : La robe est assez claire, presque or blanc, nette et
limpide. Le nez, légèrement boisé, laisse percevoir des fruits secs ainsi que des arômes de fleurs blanches. En bouche, c’est très vif ( ha , ce premier vin de la journée) avec une belle attaque et un boisé discret; par contre ce n’est pas très long. AB+
2-Meursault « Les vireuils dessous » : la robe est plus soutenue que le HC, jaune claire et brillante.
Outre le boisé délicat et discret, le nez est assez complexe avec des notes florales et de fruits secs.
En bouche, c’est fin, le bois est discret, les fruits secs sont là ( amandes, noisettes ) ; d’une belle acidité légèrement citronnée, le vin a du volume et une bonne longueur. B
3-Meursault « le limozin » : La robe est brillante, jaune claire. Ici, le nez est très fumé, plus boisé que le V.D., rappelant un peu l’ancien élevage des blancs du domaine…
En bouche, c’est gras, ample, assez concentré, avec ce boisé caractéristique toujours présent, et d’une belle acidité un peu plus marquée que dans le V.D.
A attendre un peu, tenant compte de l’acidité et du bois. B
4-Chassagne-Montrachet 1er cru « Clos-saint-Jean » : NDLA :la parcelle a été achetée, si mes souvenirs sont bons, sur le millésime 1996, était plantée de pinot noir, puis a été replantée en chardonnay après la vendange et les années nécessaires au repos du sol, ce qui fait que nous avons eu à l’époque un seul millésime de chassagne rouge et que les vignes actuelles n’ont encore qu’une bonne dizaine d’années.
La robe est d’un jaune très clair, toujours brillante. Le nez est racé, élégant, de nouveau sur les fruits secs, suivis discrètement de fleurs blanches. En bouche, un soupçon de gaz carbonnique – tout le monde n’est pas d’accord – l’attaque est franche , le vin est tout en finesse, équilibré et de bonne maturité. Le boisé est magnifiquement intégré, bien au service du vin. Belle longueur avec retour des fruits secs. Ce vin, déjà bien accessible, apporte déjà bien du plaisir mais pourra attendre sans problèmes quelques années. B+

Conclusion sur les blancs : Le millésime 2008 nous donne ici des vins blancs assez vifs, d’une belle fraîcheur, avec une certaine ampleur. Ils montrent, d’une part, que le domaine progresse lentement mais sûrement dans sa vinification des vins blancs, tout en n’étant pas encore au niveau de technicité ou de maîtrise des rouges, et, d’autre part que « 2008 » possède bien des atouts en blancs. A voir en rouge.

Les Rouges.

NB : La couleur des rouges, outre le fait que tout le monde sait que le Pinot Noir n’est pas un cépage teinturier, n’est pas très prononcée ; rien avoir évidemment avec 2003 ou 2005 : les vins sont tous assez clairs et il risque forcément d’y avoir des redites…
5-Bourgogne Hautes Côtes de Beaune « Clos de la Perrière » : La robe est d’un rouge cerise, pas très foncée, avec des reflets violacés, brillante. Au nez, c’est splendide, fin, élégant, racé et légèrement épicé. Arômes fruités : cerise, kirsch, fraise, un peu de mûre. En bouche, attaque franche avec beaucoup de fraîcheur ; c’est vif, net, très droit ; l’acidité est bien présente, c’est assez concentré, assez long en bouche pour un HC et plein de fruits rouges accompagnés de quelques noirs. Déjà beaucoup de plaisir aujourd’hui pour un PN à ce prix, mais tenue garantie sur deux à quatre ans. TB+
6-Savigny-les-Beaune « Les Peuillets » : La robe est brillante, encore un peu plus claire que le HC.
Le nez exprime son boisé léger, des arômes de caramel, avec des fruits rouges ( groseille, mûre mais mûre, est-ce rouge ??? même si la ronce commune est du genre « rubus ») ,fruits rouges bien présents ,donc, même s’ils sont moins intenses que dans le HC ; c’est légèrement réglissé.
La bouche est tout en souplesse, d’une belle fraîcheur une fois de plus, sur la finesse, le tout étant très digeste, laissant aussi poindre un peu de torréfaction en fin de dégustation. B+
7-Savigny-les-Beaune 1er cru « Les Peuillets » : La robe est de couleur un peu plus soutenue que le village, bien nette. Le nez fait montre d’un beau boisé, noble, avec un peu de caramel, puis des fruits peut-être un peu plus noirs que le «B+ village » ; quelques épices pointent le bout du nez…
En bouche, des fruits noirs et rouges, c’est assez vif, avec une petite pointe tannique en fin de bouche, mais des tannins dans la lignée du millésime. Bref ( si je peux dire parce que cela commence à ne plus être si bref que je n’espérais, et vous aussi à mon avis…) bref, donc, déjà bien accessible et agréable mais tout pour tenir la route. B+
8-Savigny-les-Beaune 1er cru « Les Vergelesses » : La robe est dans la lignée des précédentes, avec un peu de reflets violacés en plus. Le nez, quoiqu’un peu fermé et sur la réserve, laisse percevoir un peu de fruits rouges. En bouche, un peu de fumé, c’est plus tannique, c’est serré et assez sérieux, cela ne se donne pas très vite ( je ne sais qui, sur ce forum il y a quelque temps, comparait le Bourgogne à une femme…) mais avec une très belle fraîcheur ( ben voilà !)
C’est différent des « Peuillets », avec des caractéristiques de vieilles vignes mais avec un potentiel qui fait que ce sera sûrement une belle bouteille dans cinq ou six ans ; laissons lui le temps de venir… B+
9-Volnay « Les Brouillards » : Ne nous attardons pas sur la robe, assez claire. Le nez, un peu austère, dévoile malgré tout des petits fruits noirs. La bouche : attaque très fraîche, vive, avec de légers tannins ; elle fait un peu penser au « Peuillets 1er cru » avec de la finesse.
Il y a du vin, c’est assez serré mais la pureté aromatique est là. B+
10-Beaune 1er cru « Les Grèves » : La robe est pourpre, avec un peu plus de densité dans la couleur, brillante et limpide ( comme toujours ). Nez :boisé assez torréfié, empyreumatique, mûr, fruits rouges et noirs. En bouche, fumé, riche, profond, mais sur la finesse, avec un peu de chaleur en fin de bouche ; ce « grèves » est tout en rondeur avec des tannins très souples ; c’est un vin complet, d’une belle longueur, assez classique de son « climat », tout en finesse ( mais pas léger !) avec des tannins de velours. TB+
11-Pommard « Les Vignots » : Toujours assez peu de couleur, mais d’un bel éclat. Au nez, un boisé présent avec du fumé, mais sans excès, laissant la place à un beau fruit. En bouche, c’est frais, vif, pur ,net et de belle richesse. TB-
12- Pommard « Les Riottes » : La robe est cerise clair, limpide. Le nez offre un très léger boisé discret, avec des fruits frais très mûrs, griottes. La bouche est très souple, c’est tout rond au début puis légèrement tannique en fin de bouche tout en restant tout en fraîcheur. TB-
13-Pommard 1er cru « Clos de la Channière » : Ici, hourra, la robe est un peu plus profonde ! ( ceux qui auront décroché entretemps auront raté cela, bien fait pour eux ) . Le nez est légèrement empyreumatique, sur la cerise, de petits fruits noirs ; cela semble bien mûr ( ici, on est, je crois savoir, exposé plein sud ) . En bouche, comme souvent, fumé, belle acidité mais avec une grande maturité ; c’est bien équilibré, les tannins sont bien intégrés, c’est savoureux. TB
14-Pommard 1er cru « Charmots » : La robe apparaît plus claire que pour le « Channière », plutôt dans la lignée des précédents. Au nez cela semble riche, bien mûr avec du cassis, des petits fruits noirs. La bouche confirme la richesse, la bonne maturité tout en conservant une fraîcheur de bon aloi ; les tannins sont une fois encore souples, la longueur est importante.
Ici, on ne crache plus , s’il vous plaît – et il me plaît, le bougre !- TB+
15-Pommard 1er cru « Les Epenots » : La robe est très jolie, profonde, grenat. Au nez, de nouveau on devine la maturité, des fruits rouges – fraises, groseilles – puis noirs, un peu d’épices, avec un boisé de grande classe, pas du tout expansif. La bouche, de superbe maturité et bien équilibrée, se termine sur une bonne longueur, avec une fraîcheur étonnante ( mais qui, je suppose, n’étonne plus personne !). C’est harmonieux, déjà accessible, mais pourquoi se presser si ce n’est pour se faire –et aux copains- plaisir… ECX

Conclusions des rouges :
- d’abord, un peu d’agacement : dire qu’il y en a toujours qui viennent vous dire que le Bourgogne, c’est lourd : qu’ils les goutent, bon sang !!! –fin de la crise-
- la couleur ne fait décidemment ni la richesse , ni la qualité du vin.
- 2008 nous montre une très belle fraîcheur générale, une petite matière tannique jamais dérangeante, le plus souvent tout en souplesse.
- Un millésime parfois décrié – c’est sûr qu’il y avait du boulot, mais il y avait manifestement moyen de s’en sortir- mais qui devrait nous apporter son lot de satisfaction et du plaisir à partager…

Et pour digérer tout cela – pas vous, mais nous qui avions travaillé tout l’après-midi- et aussi pour nous confirmer le potentiel des « Epenots » mon ami et hôte du jour nous sert :
-Pommard 1er cru « Les Epenots » 1999 en Magnum : NB : on est en Ardennes, le vin vient directement de la cave, à environ 10° ( pas besoin de clim dans ces vieilles fermes ) : La robe est plus foncée que tous les 2008 évidemment, dans les nuances bordeaux – un comble- avec un disque très peu évolué :le vin semble encore en pleine forme. Le nez, après un peu de secondaire de qualité, champignons et sous-bois, laisse percer en réchauffant quelque peu, des fruits noirs, du pruneau, un peu de cuir. La bouche est mûre, riche, très fraîche ; on y retrouve les pruneaux.
Très beau Pommard, sans doute à son apogée.
-Pommard 1er cru « Les Epenots » 1996 en Magnum : La robe est toujours assez foncée, ne montrant que peu d’évolution. Le nez est moins sur le secondaire que le « 99 » avec du fruit toujours bien présent. En bouche, encore du fruit, en finesse mais avec de l’ampleur, de la matière et toujours cette fraîcheur, et qui ne vient pas seulement de la cave… L’acidité, assez rébarbative à l’époque du millésime – qui ne se souvient de ces vins de 96 jeunes , difficiles, acides et qui ont mis des années pour se « calmer »,particulièrement en blancs, me trompè-je ? cette acidité, donc, montre ici son intérêt.

Bon, c’est pas tout ; c’est bien sympa les Ardennes et les copains mais il me faut rentrer au pays…
J’aurais aimé ajouter des renseignements sur l’âge des différentes parcelles, l’exposition des vignes, la particularité des « climats » ou que sais-je. Plus tard peut-être, si c’est possible …
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
28 Sep 2010 19:41 #29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2774
  • Remerciements reçus 7

Réponse de Patrick Bottcher sur le sujet Re: Domaine Parigot, Père et fils

(tu)

Et ben voilà... encore un apothicaire belge touché par le virus du CR.... Et vu l'entêtement de ses origines, je pense pas que c'est prêt de s'arrêter... :D

Très beau CR Jean-Luc, c'est clair et c'est vivant, comme le vin. Il me tarde de goûter un de ces jours (en terre brabançonne version francophone) cet Epenots 2008 !

Patrick Böttcher
VinsLibres.net
02 Oct 2010 00:27 #30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux