Nous avons 2093 invités et 78 inscrits en ligne

Domaine de l'Arlot

  • Messages : 3803
  • Remerciements reçus 3576

Réponse de starbuck sur le sujet Anecdote futile

Même chez Renault, il n'y a pas que des "Expert".
C'est pourtant un contributeur actif sur LPV ( La passion du voyage) où il défend avec véhémence le voyage à l'aveugle B)
Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
07 Jan 2020 07:43 #121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19392
  • Remerciements reçus 2927

Réponse de mgtusi sur le sujet Anecdote futile

L’anecdote futile du jour : Carlos Guosn consomme un vin du domaine de l’Arlot au Réveillon (cf. photo) mais ne sait pas choisir des verres adaptés...
Ne me dites pas merci pour cette information majeure :oops:

pbs.twimg.com/media/...


Ah mais ce sont les fameux verres en cristal bien évasés dont on parlait sur le fil dédié.
Michel
07 Jan 2020 18:22 #122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6258
  • Remerciements reçus 2248
CR: Domaine de l'Arlot, Nuits-Saint-Georges 1er Cru Clos des Forêts Saint Georges, 2010

Aromatique complexe : thé noir, feuille froissée, feuilles séchées, notes ferreuses et sanguines, poivre blanc et noir, pivoine. Pfff, que c'est beau !
Bouche fuselée, dynamique, avec une matière de densité moyenne. Vraiment un belle présence dans un registre sérieux qui ne verse pas dans l'austérité ennuyeuse. Il y a de l'éclat !
Très belle finale, longue et expressive sur les épices, le sanguin et le végétal.

J'ai beaucoup aimé mais il faut être sensible à un style éloigné du pinot-fruit.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, bassaler, th7513, Moriendi, Vaudésir, leguitou
04 Avr 2020 21:27 #123
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2697
  • Remerciements reçus 139
Pas trop jeune et à attendre ?
05 Avr 2020 09:07 #124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6258
  • Remerciements reçus 2248
Ce qui est sûr c'est qu'il n'y a pas d'urgence mais j'ai bien apprécié en l'état le vin n'étant pas du tout fermé aromatiquement.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, leguitou
05 Avr 2020 11:16 #125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 155
  • Remerciements reçus 315
CR d'un passage au domaine en octobre 2019:

CR: Hautes Côtes de Nuits Blanc Le Mont 2017
Vin gourmand, gras et opulent. Longueur en bouche correcte. Un beau vin pour une entrée de gamme.

CR: NSG la Gerbotte 2018
Même si le vin est encore en cours d'élevage, on se retrouve avec un vin plus fin et plus aromatique que le précédent. On a une longueur en bouche plus longue également.

CR: Côtes de Nuits Village Clos du Chapeau 2017
Dominance en bouche de la cerise, un peu la sensation d'avoir un bonbon en bouche. Vin peut être un peu fluet comme ce peut être le cas sur d'autres pinots en 2017. Bon mais à voir l'évolution avec la garde.

CR: NSG 1er Cru Mont des Oiseaux 2017
Plus de complexité que le précédent, vin aérien comme son grand frère le Clos de l'Arlot. C'est bon mais pas mon style de pinot

CR: NSG 1er Cru Cuvée Hors Ligne 2017
Un vin massif, des épices, des fruits rouges. cette cuvée est issue du Clos des Forets Saint Georges et n'a été faite que sur 2017. Un OVNI. Très bon vin aujourd'hui, grand vin dans 10 ans.

CR: Romanée Saint Vivant 2018 prélevé sur fût quelques jours auparavant
Sublime, exceptionnel. Le plus beau pinot que j'ai rencontré et la première fois que je dégustais un grand cru vosnien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, No Sport, DaGau, Garfield
29 Avr 2020 18:02 #126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 47
  • Remerciements reçus 0

Réponse de gabouchonez sur le sujet Domaine de l'Arlot (Prémeaux Prissey)

Bonjour,
Quelqu'un disposerait il des tarifs propriété pratiqués par nos amis d'Axa ?
Bien cordialement
Gabouchonez
18 Juil 2020 20:29 #127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2570
  • Remerciements reçus 175

Réponse de leguitou sur le sujet Domaine de l'Arlot (Prémeaux Prissey)

Je ne les ai pas sous la main.
Mais c’est inférieur à ce que le Carré des Vins, dans sa vente du jour, indique comme « prix Propriété » ...
Mais l’écart reste faible :
Clos de l’Arlot et Forêt St Georges doivent être vendus en direct à 75€ de mémoire.
Bien cordialement,
Guillaume
18 Juil 2020 21:55 #128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 18405
  • Remerciements reçus 2328
CR: Domaine de l'Arlot, Nuits-Saint-Georges 1er Cru Clos des Forêts Saint Georges 2017

Bouteille que m'a adressée la société Axa Millésime.

La robe est sombre, celle d'un pinot noir concentré, jeune, sans trace d'évolution.
La réduction est tenace à l'ouverture, le vin n'est pas en place, la netteté n'est pas au rendez-vous tant est si bien que j'ai pensé à du brettanomyces, avec des notes animales et des accents un peu iodés. Le boisé est présent : je cherche le fruit.
La première impression en bouche me déstabilise par un côté presque sucré et ce mélange richesse, sucrosité, boisé neuf donne un accent presque Rioja à ce vin qui ne me parle pas, et pour tout dire me fatigue.
La nuit porte conseille et fait du bien au vin de ce type en général. Je reste pourtant dans la circonspection avec cette masse sucraillonne et ce boisé qui vraiment domine trop cet ensemble. Il y a bien du vin et une belle structure, des tanins serrés et juteux pourtant. Le nez est toujours peu net, plus de fruit cependant, mais en bouche, je me suis demandé s'il y avait un élevage en chêne américain, c'est dire.
Le soir (ce soir) , les notes boisées sont estompées au nez et une note de framboise très jolie apparaît enfin : hélas la bouche s'est un peu décharnée et commence à trouver ses limites avec des saveurs lactés sur un ensemble qui a bien du mal à trouver de la longueur.

Bref, je suis circonspect et je n'ai pas compris ce vin, à aucun moment de sa dégustation, et pourtant, je pense être amateur de vins boisés, ou plutôt que je ne suis pas anti bois : mais là, comment dire ...
Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, gege, bibi64, No Sport, Fredimen, M_Gerardy
25 Sep 2020 21:47 #129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 424
  • Remerciements reçus 420
Question ouverte sur ce vin qui généralement demande une longue garde avant de se révéler : dans quelle mesure ton appréciation très mitigée peut-elle, ou non, s’expliquer par la grande jeunesse du millésime dégusté ?
26 Sep 2020 00:54 #130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 18405
  • Remerciements reçus 2328

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Domaine de l'Arlot

Je m'interroge, en effet, et ces interrogations, vont dans plusieurs directions :
- la bouteille
- la jeunesse
- ma façon de juger les vins chers (tu sais, cet étau qui me sert la tête et qui me fait chercher avant tout l'argument pour dire que le vin est trop cher)
- la façon dont ce vin est jugé d'habitude.
- le crédit qu'on lui apporte eu égard à son pedigree ou à son prix (tu sais, l'étau exactement inverse à celui qui me serre la tête)
- le style qui ne correspond pas à ce que j'attendais
- le style qui ne correspond pas à ce que je cherchais

Je pourrais allonger la liste encore, pour te dire le brainstorming qui m'assaille depuis que j'ai ouvert cette bouteille.

Mais ... Je relis les commentaires sur ce vin, postés antérieurement, sur celui-ci précisément et sur d'autres plus anciens. Je ne pense pas avoir lu de remarques sur l'élevage qui pourtant est une part flagrante actuelle des arômes et du goût de ce vin. Pourquoi ? Je ne peux m'empêcher de repenser à des discussions récentes sur des vins de pinot noir que j'aime beaucoup, que j'ai vantés, que j'ai comparés en style à des vins bourguignons et pour lesquels j'ai entendu qu'ils étaient trop boisés. On est pourtant là à des années lumières en terme d'outrage olfactif.
Mais ... je reviens sur ce que j'ai lu des commentaires avec une constante : notes terriennes. Comme une leçon bien apprise et bien régurgitée. NSG, ça a des notes terriennes. Je les cherche, je les trouve. Sauf que moi, ce que j'ai senti m'a évoqué les bretts. Donc, du coup, ce n'est pas tout à fait le même côté du cerveau qui est sollicité. Tu vois les tours et les détours que peuvent prendre une conclusion ...
Mais ... je me rappelle un vin que m'a envoyé Laurent Maynadier sur lequel il indique qu'il y a des bretts qu'il revendique presque. J'ai eu cette même sensation de sucrosité sur ce vin dans ce mélange vin / bois.
Mais ... je reconnais que ce vin possède quelque chose que j'ai du mal à qualifier : potentiel ? puissance ? grosse matière ? En tout cas en l'état, c'est pour moi illisible et ne me procure aucun plaisir en dehors de celui fort simpliste d'un jus sucraillon et sans longueur avec les réserves que j'émets.
Et je suis désolé pour ce vin, vraiment.

Mais ... quand même il a suscité une question, une réponse de ma part, des interrogations, des réflexions, il y aura sans doute d'autres réponses à ce sujet sur ce sujet : si le vin avait coûté 15 €, on n'en parlerait sans doute déjà plus ...
Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: No Sport
26 Sep 2020 08:43 #131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5859
  • Remerciements reçus 362

Réponse de Martinez sur le sujet Domaine de l'Arlot

Sur cette cuvée, dégusté le 2010 fin août.
Terrien, très terrien, bref le mot est sorti de ma bouche pour exprimer plus une différence marquante entre la magie du grand bourgogne tout en délicatesse et ce vin.
Une structure intéressante et je dirais entre deux : il y a du bourgogne mais à moitié.
Mais une chose claire : là aussi peu de fruit en l'état.
En tous les cas, une déception.

Pour info : Bettane a mis cette cuvée sur 2012 au niveau de La Tâche.
Jmm
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: satristim
26 Sep 2020 10:18 #132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 155
  • Remerciements reçus 315

Réponse de Vyat sur le sujet Domaine de l'Arlot

Sur cette cuvée, dégusté le 2010 fin août.
Terrien, très terrien, bref le mot est sorti de ma bouche pour exprimer plus une différence marquante entre la magie du grand bourgogne tout en délicatesse et ce vin.
Une structure intéressante et je dirais entre deux : il y a du bourgogne mais à moitié.
Mais une chose claire : là aussi peu de fruit en l'état.
En tous les cas, une déception.

Pour info : Bettane a mis cette cuvée sur 2012 au niveau de La Tâche.


Pour un grand bourgogne tout en délicatesse, il faut choisir le Clos de l'Arlot.
Etant client récent au domaine, j'ai toujours préféré le Clos des Fôrets (ou le Hors Ligne) au Clos de l'Arlot (ou le Mont des Oiseaux) mais je n'ai pas encore le recul nécessaire pour juger ces vins avec le vieillissement. Le côté terrien et dense et plus à mon goût que le côté aérien et délicat de l'Arlot lors des dégustations au domaine.
Je passe au domaine courant Octobre, je ne manquerai pas de faire un CR de visite sur la dégustation de ces deux 1er Crus.
26 Sep 2020 11:10 #133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6258
  • Remerciements reçus 2248

Réponse de Marc C sur le sujet Domaine de l'Arlot

Le Clos des Forêts 2010 bu il y a peu était superbe. Pas de fruit certes mais alors quelle complexité. Je pense que le style me convient (les plus grands pinots que j'ai eu la chance de boire n'étaient pas portés par le fruit). J'avoue qu'à l'inverse payer des pinots à plus de 50€ pour se retrouver face à un jus de grenadine ne m'emballe guère en général.

Marc
26 Sep 2020 11:20 #134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Super Utilisateur
  • Messages : 18405
  • Remerciements reçus 2328

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Domaine de l'Arlot

Je pense qu'il y a un malentendu : des pinots noirs, j'en ai croisé quelques uns ; j'ai du reste jeté un pavé dans la marre quand j'ai émis des réserves sur le terme : "ça pinote", que j'ai toujours personnellement associé à un heureux, voire très heureux mariage de ce cépage avec le bois.
ça me fait d'ailleurs doucement rigoler quand un vigneron bourguignon ose dire que dès qu'il y a des arômes boisés, il y a un problème.
Mais là, on est clairement sur une autre planète : ce qui m'incite à penser que la prise de bois est sans doute proportionnelle à la concentration du vin ; en tout cas, dans ce vin, c'est évident.
Mais surpris je suis quand je lis des commentaires de ce vin qui n'évoquent pas l'élevage quand on tire à boulet rouge sur des vins de moindre notoriété dès qu'ils affichent un tant soit peu de luxe.
J'aime, voire j'adore un beau jus avec un noble élevage. Je me suis déjà exprimé sur cette question et moi non plus je ne bois pas du vin pour boire du jus de fruit grenadine.
La remarque de Martinez sur ce qu'en pense Bettane sur 2012 me fait sourire et réfléchir : de ce que je connais et ai éprouvé du style DRC, on est là aux antipodes stylistiques. Alors soit on parle de similitude, soit de niveau : si on est dans le second cas, cela revient à se dire que Sophie Marceau est aussi belle que Carole Bouquet , ce qui n'a absolument aucun intérêt, ni même aucun sens.
Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi
26 Sep 2020 12:42 #135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6258
  • Remerciements reçus 2248

Réponse de Marc C sur le sujet Domaine de l'Arlot

Jérôme, la remarque sur le fruit était plutôt en rapport avec le message de JMM qui a également goûté le 2010. Il est gêné par un fruit absent alors que moi pas du tout. Nous avons bien goûté le même vin vu la similitude du ressenti mais manifestement nous n'en tirons pas du tout le même plaisir (d'où ma remarque sur le pinot/fruit).

Pour l'élevage je n'en sais trop rien, je n'ai pas goûté 2017 ni sur fût ni en bouteille. Tout ce que je peux te dire c'est que sur 10, il n'y ni boisé outrageant (vanille, caramel et autres horreurs à mon goût), ni brett sur la bouteille goûtée à 10 ans (et des bretts j'en ai croisé un peu trop ces derniers temps...). En plus comme le vinificateur a changé entre 2010 et 2017 pas facile d'en tirer des conclusions. Ceci étant si le style n'a pas trop changé, ce n'est pas le type de vin dont je tenterais l'ouverture si jeune (risque d'illisibilité que tu retranscris).

Mes 10 restantes sont à l'autre bout de la France mais si tu passes sur Lyon on s'ouvre un ersatz de Tâche 12 pour juger !

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez
26 Sep 2020 16:08 #136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19392
  • Remerciements reçus 2927

Réponse de mgtusi sur le sujet Domaine de l'Arlot

Invitez aussi Sophie Marceau et Carole Bouquet pour déguster à l'aveugle.
Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
26 Sep 2020 18:59 #137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7265
  • Remerciements reçus 6176

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine de l'Arlot

A l'aveugle, mais pas les yeux bandés !
::out::

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
26 Sep 2020 19:04 #138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 424
  • Remerciements reçus 420

Réponse de No Sport sur le sujet Domaine de l'Arlot

Je m'interroge, en effet, et ces interrogations, vont dans plusieurs directions :
- la bouteille
- la jeunesse
- ma façon de juger les vins chers (tu sais, cet étau qui me sert la tête et qui me fait chercher avant tout l'argument pour dire que le vin est trop cher)
- la façon dont ce vin est jugé d'habitude.
- le crédit qu'on lui apporte eu égard à son pedigree ou à son prix (tu sais, l'étau exactement inverse à celui qui me serre la tête)
- le style qui ne correspond pas à ce que j'attendais
- le style qui ne correspond pas à ce que je cherchais

Je pourrais allonger la liste encore, pour te dire le brainstorming qui m'assaille depuis que j'ai ouvert cette bouteille.

Mais ... Je relis les commentaires sur ce vin, postés antérieurement, sur celui-ci précisément et sur d'autres plus anciens. Je ne pense pas avoir lu de remarques sur l'élevage qui pourtant est une part flagrante actuelle des arômes et du goût de ce vin. Pourquoi ? Je ne peux m'empêcher de repenser à des discussions récentes sur des vins de pinot noir que j'aime beaucoup, que j'ai vantés, que j'ai comparés en style à des vins bourguignons et pour lesquels j'ai entendu qu'ils étaient trop boisés. On est pourtant là à des années lumières en terme d'outrage olfactif.
Mais ... je reviens sur ce que j'ai lu des commentaires avec une constante : notes terriennes. Comme une leçon bien apprise et bien régurgitée. NSG, ça a des notes terriennes. Je les cherche, je les trouve. Sauf que moi, ce que j'ai senti m'a évoqué les bretts. Donc, du coup, ce n'est pas tout à fait le même côté du cerveau qui est sollicité. Tu vois les tours et les détours que peuvent prendre une conclusion ...
Mais ... je me rappelle un vin que m'a envoyé Laurent Maynadier sur lequel il indique qu'il y a des bretts qu'il revendique presque. J'ai eu cette même sensation de sucrosité sur ce vin dans ce mélange vin / bois.
Mais ... je reconnais que ce vin possède quelque chose que j'ai du mal à qualifier : potentiel ? puissance ? grosse matière ? En tout cas en l'état, c'est pour moi illisible et ne me procure aucun plaisir en dehors de celui fort simpliste d'un jus sucraillon et sans longueur avec les réserves que j'émets.
Et je suis désolé pour ce vin, vraiment.

Mais ... quand même il a suscité une question, une réponse de ma part, des interrogations, des réflexions, il y aura sans doute d'autres réponses à ce sujet sur ce sujet : si le vin avait coûté 15 €, on n'en parlerait sans doute déjà plus ...


Juste pour évoquer ma petite expérience sur ce vin, sans que cela épuise le sujet et résolve ces interrogations et réflexions, j’ai goûté plusieurs fois le Clos des Forêts sur les millésimes récents (au salon les Nuits au Grand Jour), avec à chaque fois un sentiment très mitigé, peu de fruits et des vins fermés sans plaisir (pour l’anecdote, même sentiment avec Chevillon et Gouges).
Peut-être parce que le Clos des Forêts s’apparente plutôt aux climats des Didiers, des Vaucrains et des Saint-Georges qui semblent des terroirs où l’on retrouve ce caractère terrien qui demanderait du temps pour s’équilibrer (à la différence du Clos de l’Arlot, plus immédiat, qui ressemble plutôt au Clos de la Maréchale).
Ainsi, le millésime 2005 gouté récemment s’est révélé assez grand (il y a deux ou trois CR sur ce fil).
Pour autant, toujours à hauteur de ma petite expérience, il ne s’est pas montré au niveau des Vaucrains de Chicotot ou des Saint Georges de Liger-Bel-Air qui entrent dans mon panthéon personnel.
Pourquoi ? Peut-être, parce que l’expression du fruit était encore un peu en retrait, manquant de profondeur et de pureté ? Ce qui peut valider les réflexions (que l’on peut lire parfois ailleurs) autour de l’élevage qui ne rendrait pas suffisamment justice à ce terroir.
Cela mériterait une dégustation comparative sur une succession de millésimes avec des propriétaires différents :)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gege, leguitou, Garfield
26 Sep 2020 23:32 #139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2570
  • Remerciements reçus 175

Réponse de leguitou sur le sujet Domaine de l'Arlot

Les propriétaires n’ont pas changé, juste les vinificateurs (directeurs techniques).
Jusqu’au millésime 2010 : Olivier Leriche
Millésimes 2011 à 2014 compris : Jacques Devauges (parti au Clos de Tart puis au Domaine des Lambrays).
Depuis le millésime 2015 : Géraldine Godot.

Le style était moins brutal entre 2011 et 2014. J’attends pour ouvrir les millésimes récents.
Le Clos de l’Arlot 13 et surtout le 14 sont superbes actuellement.
Bien cordialement,
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
27 Sep 2020 12:48 #140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19392
  • Remerciements reçus 2927

Réponse de mgtusi sur le sujet Domaine de l'Arlot

A l'aveugle, mais pas les yeux bandés !
::out::

Jean-Loup


Sans vouloir être goujat, on doit quand même être sur des notes tertiaires aujourd'hui...
Michel
27 Sep 2020 20:29 #141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 424
  • Remerciements reçus 420
CR: Domaine de l'Arlot - Nuits Saint Georges 1er cru Clos des Forêts Saint Georges 2014

En relisant cette page, je me suis remémoré l'expérience de Jérôme sur le caractère particulièrement boisé de ce vin (il suspectait même du bois américain). Je ne le suivrai pas sur le bois américain car peu de vanille ici mais tout de même, le nez et la bouche "planchent" beaucoup, sans doute trop, et c'est dommage.
Pour autant, il y a un vin, de densité moyenne mais solide, complexe, sérieux, sanguin, animal, un tantinet sauvage, avec des jolies notes de fruits rouges (framboise) et noirs (mûre).
Finale sur la puissance, le vin est déjà fort approchable contrairement aux 2005 qui restent encore sur la réserve.
Vin de gastronomie qui appelle un plat consistant comme un rôti de biche aux airelles.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, Friends, Garfield
08 Mar 2021 11:14 #142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2570
  • Remerciements reçus 175
CR: Domaine de l'Arlot - Nuits Saint Georges 1er cru Les Petits Plets - 2013 :

Vin épaulé 2 heures, servi à 13°, dans des verres Zalto Bourgogne.

Ce Nuits Saint Georges 1er cru, jeunes vignes du Clos des Forêts Saint Georges se révèle un peu plus ferme que la précédente bouteille et semble avoir de beaux jours encore devant lui.
La nez évoque la ronce, le bois de santal, et le pot pourri : on est vraiment sur l'idée que je me fais du Nuits Saint Georges du coeur de l'appellation, très fumé et cendré.
La bouche est droite, poudrée et fumée, le fruit est un peu en retrait mais cela ne gêne pas le plaisir pour ce vin plein au très beau toucher.
Difficile d'y voir un millésime faible, ce vin étant très complet, pas marqué par la dilution ou un côté fluet que l'on trouve dans les 2013.
Grand plaisir avec ce Nuits Saint Georges, comme à chaque fois avec cette cuvée ... Dommage qu'elle ait disparu !

Très bien +
Bien cordialement,
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Marc C, Jean-Loup Guerrin
18 Avr 2021 19:13 #143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux