Nous avons 1065 invités et 75 inscrits en ligne

Domaine Jean-Pierre Diconne, Auxey-Duresses

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a créé le sujet : Domaine Jean-Pierre Diconne, Auxey-Duresses

Domaine Jean-Pierre Diconne

Rue de la Velle,
21190 Auxey-Duresses
Tél : 03 80 21 25 60
Fax : 03 80 21 26 80

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Pierre Diconne

Dégustation au domaine en compagnie du sympathique et passionné Christophe Diconne, le fils, qui est depuis 2005 l'auteur des petites merveilles dont recelle ce domaine.

Les Blancs :

Auxey-Duresses Blanc Vieilles Vignes 2004
Nez minéral un peu cendré, fleurs fanées.
Bouche pleine de saveurs secondaires et tertiaires, et d'un gras très Meursault. Des arômes lourds qui offrent une superbe longueur.

Meursault Les Narvaux 2004
Fruit réduit très expressif, bouche très arômatique secondaire et tertiaire, offrant dès maintenant un plaisir intense et pouvant être bu. Très belle acidité, très belle minéralité, très beau toucher. Longueur gras-citron. Excellent vin à boire ou à garder autant qu'on veut.

Meursault Clos des Luchets 2004
De vieilles vignes produisant un vin au nez de vieux grand Champagne (!) avec une longueur fondante exceptionnelle. Excellent vin que je recommande fortement à tout amateur des complexités secondaires et tertiaires que sait engendrer le terroir de Meursault. A boire tout de suite ou à garder à volonté, plaisir intense.

Auxey-Duresses Blanc Vieilles Vignes 2005
Ce vin est plus sur les arômes primaires, la fraicheur, la tension. De ce point de vue il est plus flatteur pour certains palais, il a un très bel équilibre de 2005, un joli poivré.

Meursault Les Narvaux 2005
Nez de miel et d'abricots secs, un peu de sous-bois. Bouche présentant une jolie amertume ambrée et une longueur superbe et profonde, légèrement terreuse, de grand charme.

Meursault Clos des Luchets 2005
Nez avec des notes animales et d'amande; de citron, de poivre. C'est subtil, fort, atypique. Bouche encore chargée d'arômes et de matière. Comme sur les autres blancs du domaine on fait s'exprimer fortement l'âge canonique des vignes. Ce vin sort pour moi de la série; je ne sais si cette profusion d'arômes est un plus ou un défaut; pour moi elle donne pour le moment un aspect plus brouillon que j'aime moins, mais la chose est discutable.

Auxey-Duresses Blanc Terres Folles 2006
Beau fruit isu de vignes plus jeunes. Nez beurre persillé, jolie fraicheur dans une bouche encore un peu fermée, attendant avant de laisser peut-être bientôt les arômes sortir de leur coquille. Longueur semblant un peu alcoolique. De fait j'aime moins pour le moment, mais il faut attendre.

Les Rouges

Auxey-Duresses Rouge 2004
Au nez une jolie attaque poivron (trop?) mentholée, fruit et chocolat blanc. En bouche jolie structure, rétro (trop?) mentholée, sureau, du fruit, de l'ampleur, de la minéralité et un très bel équilibre. La forte minéralité donne une finale au toucher argileux en continuité avec les tannins, qu'on peut trouver asséchante et pénalisante en dégustation mais qui sera une qualité à table.

Auxey-Duresses 1er Cru Les Grands Champs 2004
Nez très fruité et élégant; presque bordelais (rive gauche). Bouche très intense avec quelques accents bordelais par son fruité encore, mais sans le boisé.

Auxey-Duresses 1er Cru Les Duresses 2004
Plus masculin (café, musc, ambre) avec pivoine et fruits rouges, je lui trouve parfois une souplesse un peu gamay qui ne m'emballe pas. En outre, malgré son bel équilibre de premier cru, il présente une finale un peu asséchante. Je ne suis pas fan.

Pommard Les Vignots 2004
Belle attaque, fine, atypique de Pommard par sa finesse, suivie d'une bouche par contre très classique et accompagnée d'une belle fraicheur. Bel "quilibre, ça vieillira très bien et ce n'est d'ailleurs pas encore prêt. Bon potentiel.

Pommard Les Vignots 2002
Nez discret mais très fin. Bouche délicate et fraiche. Cette finesse atypique de Pommard est caractéristique des Vignots, c'est donc très conforme au terroir.
Jolie finale et longueur prunneau.

Côtes de Beaune Village 2005
Belle entrée de gamme, très soyeuse. Bien sûr c'est aromatiquement moins fin qu'un premier cru, mais l'équilibre est excellent, du plaisir accessible facilement.

Auxey-Duresses Rouge 2005
Plus en force et en caractère, mais la finesse est toutefois préservée : puissant mais délicat. Ca semble déjà en bonne partie ouvert et ça offre en tout cas beaucoup dep laisir.

Auxey-Duresses 1er Cru Les Grands Champs 2005
Nez essentiel, assez animal, suave. Bouche àla structure élégante, c'est très beau, 2005 s'exprime avec bonheur comme un grand millésime parfaitement exploité. La longueur, jeune est encore fermée et demande un peu de temps.

Auxey-Duresses 1er Cru Les Duresses 2005
La structure est ici plus ferme, plus riche, plus imposante; la rétro est géniale (chalereuse et généreuse) fraicheur et tension assurent un potentiel de garde. La longueur déjà jolie, a besoin de temps pour s'ouvrir.

Pommard Les Vignots 2005
Ici encore 2005 s'exprime magistralement; le nez est enchanteur et on a beaucoup de finesse pour Pommard en même temps que toute la générosité d'un grand millésime. Longueur fraiche, acidité plus enrobée que sur les précédents.

[size=large]Conclusion :[/size]
Des rouges remarquables sur 2004 et excellents sur 2005, toutes les robes sont d'une limpidité superbe, très propres.
Des blancs surprenants : le style Meurault s'exprime facilement par des arômes tout de suite secondaires et tertiaires un peu lourds. Mais qu'on ne s'y trompe pas: le vin lui n'est pas lourd comme cela arrive trop souvent à Meursault; la trame est au contraire vive et nerveuse. Le résultat est très plaisant : des vins dont les arômes assurent une longueur en bouche remarquable et entêtante de Meursault, mais dès leur jeunesse. Le style ne plaira pas à tous car on fait ici facilement l'économie de certains arômes primaires flatteurs dans la jeunesse; mais comme le vin est vif, très équilibré, c'est pour moi un travail remarquable et rare; dans un style différent des Meursault que je recherche souvent, et pourtant qui m'a complètement convaincu et profondemment charmé.

Je recommande vivement de découvrir ce domaine qui offre des rapports qualité-prix imbattables (18 euros pour les Meursault les plus chers) et des vins vraiment merveilleux.

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Pierre Diconne

Blancs :

Auxey-Duresses Blanc Terres Folles 2006
Regoûté, il montre finesse et droiture. Mes doutes de la dernière fois sont dissipés.

Auxey-Duresses Blanc Vieilles Vignes 2006
Plus droit encore, avec la même finesse, des arômes minéraux et fleuris.

Meursault Les Narvaux 2006
Plus de fruit, plus de gras, plus de profondeur. Plus Meursault en bref, sans y sacrifier la droiture.

Meursault Clos des Luchets 2006
Le nez est plus beau, plus de complexité et de secondaire, des arômes minéraux volatiles, une bouche harmonieuse et qui imprègne le palais avec insistance.

Le Meursault Clos des Luchets 2004 est celui que nous avions choisi au réveillon de noël. Il a fallu l'ouvrir plus de 24 heures avant pour qu'il s'éveille vraiment : droit et épicé, conforme à toutes nos attentes.

Rouges :

Auxey-Duresses Rouge 2006
Nez en finesse avec un fleuri et des senteurs minérales.
Bouche tannique (trop?)
A attendre pour mieux juger.

Auxey-Duresses 1er Cru Les Bretterins 2006
Matière fine et longueur suave. Un peu acide en bouche, finissant sur une cerise cuite qui est apparue probablement quelques jours après l'ouverture.

Auxey-Duresses 1er Cru Les Grands Champs 2006
Bouche plus équilibrée et fraîche, ensemble harmonieux. A attendre.

Auxey-Duresses 1er Cru Les Duresses 2006
De cette série, c'est le plus bel équilibre, la plus jolie complexité.

Pommard Les Vignots 2006
Fruit puissant et notes épicées.

Tendance générale :

Chez Christophe Diconne, 2006 offre un peu partout une sorte de fleuri-minéral au nez, en blanc comme en rouge. On pense à la jacinthe ou aux oeillets d'inde. Les rouges semblent comparativement aux deux millésimes précédent manquer de profondeur même si ils sont encore difficiles à juger du fait de leur trop grande jeunesse. Les blancs sont somptueux et pourraient montrer sur la durée des qualités de grand millésime.
Si vous passez chez ce vigneron remarquable, profitez du fait qu'il reste du 2005 pour des rouges puissants, ou du 2004 pour la finesse. Les blancs sont tous vraiment magnifiques; les Meursault qui ne sont pourtant pas des premiers crus se hissent dans les grands Meursault à mon avis, et sont à des prix si abordables qu'on peut vraiment se faire plaisir, sur les trois millésimes disponibles selon les goûts. Un chance car entre 2004, 2005 et 2006, chacun a un caractère typé et on explore trois grands millésimes de styles très différents pour les blancs de Meursault.
Tous les vins, blancs compris, doivent être ouverts bien 24 heures à l'avance pour profiter pleinement de leur potentiel.

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 28
  • Remerciements reçus 0

crayat a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

bonjour a tous
un point positif pour ce domaine. j'avais découvert ce domaine dans b-a j'avais lu aussi les commentaires de bebert. lors de mon passage le 1 octobre, je me suis presente au domaine diconne ( c'était en pleine vendange et sans rendez vous ) . j'ai été recu tres gentiment par la maman . tres belle degustation . plusieurs cartons dans la voiture.
apres quelques mois de repos en cave, nous avons gouté son auxey rouge 2005 . tres belle palette aromatique au nez ( fruits et épices ) sans dominante. la bouche bien complete. bonne finale . tres bon equilibre un bourgogne qui nous a tres bien plus. la bouteille a été vite vide. tres bon point pour le travail du domaine. les autres bouteilles devraient etre sur le meme gabarit. merci au domaine diconne , merci a bebert pour ses commentaires. amicalement marc
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 48
  • Remerciements reçus 0

melba a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

Je confirme pour l'accueil exceptionnel de gentillesse et d'authenticité du père et du fils Diconne...

De très bons vins à prix doux, effectivement.

Bu récemment un CR: Pommard Vignots 2005 tout à fait délicieux. Des notes épicées et de cuir soutenaient agréablement la trame tannique de ce beau vin qui pourra sans aucun doute attendre encore quelques années pour atteindre son apogée... Mais ce fut une agréable surprise de voir un 2005, si jeune, et déjà si élégant... Beaucoup de finesse et de complexité.

En revanche, un CR: Auxey-Duresses 1er Cru "Les Grand-Champs" 2004 ouvert il y'a déjà quelque temps m'avait paru alors assez fermé. Nez très marqué par l'alcool, des tannins un peu omniprésents, obstruant le message des arômes...

A laisser vieillir, sans doute... et regouter d'ici quelques années...

J'ai enfin pris énormément de plaisir récemment avec leur CR: "Auxey-Duresses Vieilles Vignes Blanc 2005", très fin, dôté d'une belle minéralité... vraiment très agréable à boire dès maintenant...

"Le prix s'oublie, la qualité reste..."
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4172
  • Remerciements reçus 610

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

Bonjour

j'avais pu goûter chez JP Diconne voici une petite dizaine d'années de très bons Meursault et Auxey Duresses ( le 1er cru les duresses en rouge, contingenté est remarquable et en remontrerait à bien des Pommard). Ce vigneron talentueux m'avait été conseillé (pour ses blancs ) par JFCD himself. Malheureusement je trouve que le problème de l'irrégularité des vins m'avait découragé quelque peu. J'aimerai un avis sur cet aspect des choses!

Cordialement
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 356
  • Remerciements reçus 85

dymytri37 a répondu au sujet : CR: Domaine Diconne bourgogne 2006

Bonsoir,
CR: Domaine Diconne bourgogne 2006
Bon moi je n'est gouté que la cuvée générique du domaine mais tant pis je post quand même.

Cette cuvée a été débouché pour se faire le palais sur une autre.

Au nez C'est sur la cerise à l'eau de vie. On retrouve ça en bouche. Ca fait également un coté un peu "épine" (l'alcool pas la plante).

La finale est plutot longue, ça m'a surpris et plutôt dans le bon sens.

A mon gout ce vin est en fin de vie et il est grand temps de le boire. Cela dit j'ai trouvé cette bouteille très plaisante. Ca donne envie de découvrir le reste..

Bien à vous tous, Dimitri
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne bourgogne 2006

Cher Herbey,

Je croyais que cette histoire d'irrégularité chez Diconne était un mythe inventé par Bettane car je n'ai jamais cru la constater moi-même. Bien entendu je serais ravi de comparer nos notes car je suis certain que tu fais part sincèrement de ton expérience et qu'il y à là quelque chose à comprendre, mais l'explication la plus tentante serait que ce problème est résolu depuis puisque ton expérience est de dix ans plus ancienne que la mienne.

J'en reviens à l'instant et tout à fait ravi, car je n'avais pas lors de ce passage à Meursault tellement les moyens de faire certains domaines plus coûteux. Diconne est vraiment le meilleur rapport qualité prix que je connaisse dans le coin.

J'ai goûté aujourd'hui les blancs sur 2009; il est évident que sur ce domaine ils offrent tous un plaisir immédiat, minéral, équilibré en bouche, avec une fraîcheur aérienne qui le rendent particulièrement agréable à boire en dégustation en compagnie de Christophe. Son père se plaint du manque d'acidité -soit- tout dépend ce qu'on veut en faire mais personnellement je ne m'en suis pas plaint de ce millésime, loin de là.
Mais nous avons goûté les mêmes blancs ensuite sur 2008 et ce millésime que je comprenais mal au début montre effectivement des qualités remarquables.
Profondeur, longueur en bouche, intensité très orientée sur des arômes de pollen, tous les crus goûtés étaient d'excellent niveau et les meilleurs villages seront évidemment meilleurs un peu plus tard.
Sur 2006 nous sommes revenus sur Meursault les Narvaux qui est arrivé à maturité, moins droit qu'autrefois, avec une très belle texture. Il n'est pas utile de garder plus longtemps les 2006, mieux vaut prendre le bénéfice tout de suite sous forme de plaisir immédiat (quand je les ai bus il y a deux ans, ils me semblaient plus aptes que ça à la garde).

En rouge nous avons fait un petit tour des 2008 bien charpentés et très bien faits; je parlerai seulement du plus remarquable : le premier cru Les Duresses qui était encore trop jeune mais pleine de promesses (le tanin a besoin de temps, il fond lentement et avec encore une amertume de jeunesse qui cache un poil l'élégance en cours de maturation). Encore un millésime que j'avais de la peine à comprendre au début (pour être honnête que je croyais sans intérêt) mais qui se révèle finalement un excellent investissement, légèrement éclipsé ou sous-estimé à cause des années 2005 et 2009 qui prennent la vedette. Je sais que certains ici avaient été plus clairvoyants que moi à l'époque.

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 53
  • Remerciements reçus 0

fred33 a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

Je partage l'avis selon lequel Diconne est l'un des meilleurs rapport qualité/prix de Meursault.
Ses Auxey-duresses sont aussi d'une très grande qualité et je n'ai également pas remarqué d'irrégularité dans ses productions que je suis depuis une dizaine d'années.

FRED
« Buvons peu, mais buvons bon pour boire longtemps. »
(Émile Peynaud)
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : Diconne 1976 1983 1990 Meursault Auxey Duresses Luchets

A cette occasion, Jean Pierre Diconne nous a aussi fait déguster d'anciens millésimes (1976, 1983, 1990) qui ont vieilli admirablement.
Sur 76 nous avons eu la chance de pouvoir comparer deux blancs : Meursault Luchets qui accuse la chaleur de 76 et manque de légèreté au nez mais a vieilli en sublimant les qualités de Meursault et donne une longueur et une rétro profondes et aromatiques; et puis l'Auxey Duresses dont la jeunesse était tout simplement admirable : il était impossible de lui donner un tel âge tellement le vin est encore sur le fruit, rayonnant de jeunesse, nerveux et tendu. 83 est une année à priori décriée, mais en rouge, certains vignerons dont il fait partie ont réussi malgré les vers et la pourriture à faire un vin qui vieilli très joliment, développant des arômes secondaires et tertiaires qui trahissent sans peine son âge, mais gardant une troublante élégance. Jean-Pierre nous a averti que chez certains vignerons qui ont su comprendre cette année délicate, 83 peut être encore au-dessus et s'être totalement révélée avec l'âge. Le premier cru Les Duresses (Auxey Rouge) 1990 est évidemment excellent.

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2953
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

83 c'était du pourri sec ; les grappes abimées ont séché sur pied . Il y avait de la fumée dans les chais quand les raisins étaient manipulés . Les vins manquent de netteté et de brillance . Beaucoup de vins troubles , avec des tanins rêches et secs . La côte de Nuit sur ses plus grands terroirs s'en sort un peu mieux . Certes , les vins tiennent , mais le fruit a bien souvent complètement disparu et ils sont carrément dissociés . Il y a peut être des exceptions , mais globalement c'est la tendance .
83 (en rouge ) est une année décriée ....A RAISON !

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : CR: Diconne - Auxey 2004

On m'a fait boire à l'aveugle un vin de ce domaine qui fait partie de mes favoris (donc un vin que j'avais déjà dégusté au domaine) mais je n'ai pas reconnu le domaine.

CR: Diconne Auxey Rouge 2004

Robe : Grenat.
Nez : Amande, poivron rouge, bouquet quelque part entre violette et glycine (?), pâte à modeler play-doh.
Bouche : Tanins fins en attaque avec fruit vif (groseille). Essence d'amande sur rétro gourmande avec légères odeurs minérales chaleureuses.
Longueur : Tanins fins chassant la sensation douce vers 8", caudalie 21". Saveur saline, à peine fumée.

On a trouvé le vin très bon, sans pour autant le placer sur un 1er cru, à l'aveugle j'avais proposé Auxey 2003 mais d'un autre domaine. L'erreur sur l'année peut sembler grossière vue que ces deux millésimes sont assez opposés, ce n'est pas que ce vin manquait de fraîcheur ou de tension, mais que j'ai été égaré par cette essence d'amande que je trouve rarement aussi nette dans les vins de Bourgogne (plus volontiers Languedoc) et des saveurs de pierres chaudes que j'associais (apparemment à tort) à la chaleur de 2003.
Je découvre avec délice que le présent C.R. est très différent de celui fait en 2008 : le vin a gagné en assurance, en sérieux et en équilibre, il nous a beaucoup satisfait.

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : Diconne Auxey Duresse Meursault Luchets 1976 1979 1988 1983 1990

Par chance il nous a été possible une nouvelle fois de goûter quelques vieux millésimes de Jean-Pierre Diconne en sa compagnie.
Ceux qui connaissent la bonne humeur et l'hospitalité bourguignonne savent que pour un amateur, ce genre de moment est inestimable car on y touche l'âme même de cet immense fourbi qu'est la passion du vin. Les vins qu'on a fait il y a 30 ans, ou que son père a fait, c'est une partie de soi, c'est un partage touchant.
CR: Diconne
Auxey-Duresses 1979
Nez d'une complexité édifiante entre les fruits (coing) les fruits confits (abricot, orange) le fumé, le tabac, le caramel, le miel, la cire...
Bouche un peu fermé les premières minutes puis qui exprime sa minéralité et son intensité. Malgré les quelques parfums de cire, le vin ne souffre aucunement d'oxydation, il fait difficilement son âge car si la complexité a grandement bénéficié de ces 32 ans passés dans la cave familiale, la vivacité est encore celle d'un vin fringant. Evidemment, 1979, pour les amateurs de blanc, c'est une année mythique.

Meursault Les Luchets 1988
Au nez un léger parfum de vernis accompagne des odeurs minérales. Ce vin était en demi-bouteille, ce qui explique sans doute qu'il soit plus évolué que le 1979 et qu'une très légère oxydation pointe son nez (vernis) sans pour autant l'affecter négativement (à mon goût en tout cas) car c'est très léger et cela rehausse aussi la complexité et les arômes très persistants du climat "Les Luchets". Bouche à la fois gourmande (parfum des pâtes play-doh, cette sorte d'amande grillée vanillée en retro) et tendue, avec les arômes persistants typiques de Meursault qui sont très présents sur les Luchets et s'intensifient avec l'âge : chevrefeuille, ambre, encens. La texture est minérale fondante et reste longtemps en bouche.

Auxey-Duresses 1988
Encore une fois c'est l'Auxey chez ce domaine qui vieillit sans bouger. Très difficile de deviner son âge, acidité et structure serrée le mettent à l'abri du temps pour encore des années, même s'il n'a peut-être pas le potentiel de complexité du 76 découvert à notre précédente visite.

Trois vins magnifiques qui illustrent le génie de la maison et qui ont traversé le temps brillamment!
Nous avons aussi regoûté quelques 2007 qui sont décidément plus grands que j'imaginais. J'ignorais qu'ils s'ouvriraient d'avantage car pleins de plaisir, ils donnaient plutôt l'impression de vins à boire sur le fruit, or ils sont très bons dès maintenant, c'est vrai, mais ils ont aussi des qualités de garde à prendre en considération et un beau caractère qui se dévoile seulement avec le temps.

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2953
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

J'ai encore de vieux Auxey blancs de chez Vaudoisey , Vaudoisey Creusefond et Prunier qui tiennent très biens et je suis content de constater que ceux de JP Diconne tiennent aussi (ça ne m'étonne pas d'ailleurs) .
Tu aurais dû lui demander ce qu'il appelle le "Clos" des Luchets . Tu sais exactement où se situent ses vignes par rapport à celle de chez Roulot et Coche . Peut être le long du muret qui descend entre les Luchets et les Chevalières ?

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

Arnaud, je crois que c'est moi qui ai inventé le "clos", je sais pas pourquoi, sans doute parce qu'après celui des Lambrays et des Perrières je me suis emballé :)
Je vais corriger, merci pour la coquille ;)

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2953
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

Sincèrement ça aurait pu exister ou être revendiqué par un vigneron à une époque où l'INAO était moins regardante .....et il y a encore des tolérances .

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

Je ne sais pas où sont les Luchets de ce domaine.
Pour revenir aux vieux Auxey, ce qui m'étonne est que comparativement aux Meursault qui sont beaux mais ne cachent pas leur âge, les Auxey-Duresses, eux, paraissent de jeunes vins n'ayant que très peu évolué durant ces décennies. Est-ce que tu as eu un sentiment similaire avec ceux de ses confrères? J'ai peu de recul sur Auxey, je découvre seulement et je suis impressionné par cette solidité inébranlable qu'il n'est pas évident de soupçonner au premier abord même si Auxey fait des vins d'un bel équilibre.
J'imagine tout de même que seules les grandes années ont traversé le temps avec une telle insolence, mais je compte bien continuer l'exploration des vieux vins d'Auxey-Duresses.

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

> je suis content de
> constater que ceux de JP Diconne tiennent aussi
> (ça ne m'étonne pas d'ailleurs).

A vrai dire le dernier CR: Meursault Les Luchets 1976, cette fois bu lors d'un repas, est apparu sous un jour encore plus magnifique.
Rayonnant de jeunesse, d'intensité, doté d'arômes persistants des heures durant... Tout simplement un des très rares moments de grâce que réserve le vin lorsque sa magie est entièrement au rendez-vous. Éblouissant.

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2185
  • Remerciements reçus 65

kalmah a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

Visite cet après-midi. Cornas, c'est vendredi. J'ai été reçu par le père. Au début, un homme plutôt réservé mais après très accueillant. La qualité des rouges comme des blancs est très bonne. Lors de la degustation je n'ai pas pris de note donc pas de cr. Les vins étaient dégustés a une température un peu élevée pour les blancs et 2-3 bouteilles passées car trop longtemps ouvertes. Au moins il a gouté avant moi. Il dit faire des vins pour la garde et non de primeurs...pourtant son pommard 2009 est déjà excellent.

les auxey duresses en rouge et blanc m'ont vraiment plu, mais aussi le pommard 2009. A noter que le papa Diconne se demande comment faire pour avoir un peu plus de reconnaissance. Je le comprends. Mais on voit que le monde des vignerons est vache. Il croyait ne pas être cité dans la Rvf 2010 car il n'a eu aucun écho. Je suis le premier a lui dire....

Ce soir avec des lasagnes.

CR: Auxey duresse 2007 Jean-Pierre Diconne

Nez de fruit rouges plutôt discret. En bouche c'est rond, délicat et bien fruité et d'une belle finesse et longueur. Très bon vin pour 10 euros.

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2185
  • Remerciements reçus 65

kalmah a répondu au sujet : CR: Auxey duresse 2008 Jean-Pierre Diconne rouge

CR: Auxey duresse 2008 Jean-Pierre Diconne rouge

Juste après l'ouverture, nez de framboise. En bouche, l'attaque est douce, tout dans les fruits, puis après vire dans une très bonne longueur. Dégusté juste avant le repas. J'adore :)o., j
Par rapport à un 2007, je le préférerais presque. Il me semble un chouia long que le 2007.

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 154
  • Remerciements reçus 1

Antoine34 a répondu au sujet : Re: Auxey duresse 2008 Jean-Pierre Diconne rouge

Aprés lecture de différents post concernant les domaines qualitatifs de Puligny Meursault et Chassagne, j'ai décider de rendre visite au Domaine Diconne à....Auxey (ce n'est pas très loin faut dire) . Et bien je tiens a remercie ceux qui ont conseillé ce domaine car le père et le fils Diconne font vraiment de très belle chose!!! Nous avons été très chaleureusement reçu par le fils, une visite qui a durée 1H30, où Christophe a su se rendre accessible à 2 amateurs encore novice qui ne demande qu'a apprendre!!!

Aucune prise de note donc voici mes simples impressions sur les vins qui m'ont marqué. Les millésimes dégusté sont 2007 et 2008 et parfois 2006

Les blancs:
Les vins sont plutôt marqué par des arômes assez floraux, je ne m'attendais pas vraiment a ça, mais ce sont de véritable gourmandises. L'Auxey Duresses VV est superbe d'expression, plus concentré que le jeune vigne village, avec ses arômes floraux et une juste acidité qui lui permet de bien tenir sur la longueur.
Les Meursault villages Narvaux et Luchets sont dans la même veine avec plus de précisions, de concentration et de finesse, j'ai été très impressionné par les Luchets 2006 notamment (Christophe nous disait, contrairement a ce que j'ai pu lire, que ses vins était plutot fait pour etre bu "jeune" pas trop après 10 ans et que 2006 était parfais a boire actuellement, ce que j'ai pu constater une fois rentré en ouvrant ces Luchets 2006: la bouteille s'est vidée une vitesse folle)

Les rouges:
Dans l'ensemble des vins tous très fruité, du simple Bourgogne aux 1er cru d'Auxey, Mais le 1er cru les Duresses est un cran au dessus de tous avec une belle gourmandise, bonne longueur et bel équilibre.

Une des raisons pour lesquelles j'y suis allé était aussi les prix, rien au dessus de 20 euros, des vins très accessible, un accueil super, et une très belle qualité, et c'est non sans émotion que nous quittons la cave.
Une adresse a ne pas manqué!!!
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2185
  • Remerciements reçus 65

kalmah a répondu au sujet : CR: Diconne Auxey duresses 2007 Terres folles blanc

CR: Diconne Auxey duresses 2007 Terres folles blanc

Nez floral (suroz, tilleul, ??). EN bouche, l'attaque est douce puis il y a une belle finale persistante sur des arômes floraux (mélange entre tilleur, fenouil) avec une certaine finesse.

J'y repasse vendredi :)o

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Ryan
  • Portrait de Ryan
  • Visiteur

Ryan a répondu au sujet : CR: Domaine Diconne Auxey-Duresses 1er cru 1986

Bonsoir,

CR: Domaine Diconne Auxey-Duresses 1er cru 1986

Bouteille aérée 4 heures.

Rien dans ce vin ne laisse présager de son âge. La robe est assez foncée, sans trace évidente d'évolution. Nez expressif, de griotte et d'épices. Bouche bien équilibrée, fraiche, tannins polis mais présents, belle finale acidulée. Un vin à maturité, et qui semble avoir encore de belles années devant lui.

Yan
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6614
  • Remerciements reçus 3683

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Domaine Diconne, Auxey-Duresses blanc Terres Folles 2007

CR: Auxey-Duresses blanc Terres Folles 2007

Bue ce soir au restaurant.

C'est l'élégance qui marque quand on déguste ce flacon. Le nez, très fin, part sur les fleurs blanches, l'anis (kalmah a trouvé du fenouil en bouche en août) et la vanille.
En bouche,l'attaque minérale donne un côté tranchant puis le bois léger amène un peu de rondeur (kalmah avait noté plus de douceur à l'attaque).

Nous avons bien aimé, même si ma chère et tendre l'a trouvé atypique. 15,5 / 20 (tout seul j'aurais mis 16 ;)).

Jean-Loup
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2185
  • Remerciements reçus 65

kalmah a répondu au sujet : CR: Auxey Duresses blanc Terres Folles 2007

CR: Auxey Duresses blanc Terres Folles 2007

Bouteille bue sur 2 jours. 1er jour même impression que mon 1er CR , sauf que le deuxième jour ou ça été conservé en mettant simplement le bouchon, la finale est plus complexe et surtout une finale un peu toastée, pâtisserie et c'est bien très long.

Pour moi c'est un des meilleurs rapport Q/P de Bourgogne.

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2185
  • Remerciements reçus 65

kalmah a répondu au sujet : Jean-Pierre DIconne

Pour info, les amateurs de vieux vins doivent courir. Il vend quelques bouteille de 1990, 1988 en rouge et 1996 en blanc Mersault. Les tarifs sont très bas: 16euros, 20euros pour le mersault

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 223
  • Remerciements reçus 0

caladois a répondu au sujet : Re: Domaine Diconne (Jean-Pierre, Christophe) à Auxey-Duresses.

Bel accueil hier matin avec une dégustation complète de la gamme dispo !!!!
Je repars avec plusieurs flacons

Meursault "LUCHETS" 2008. A mon avis, un vin plus équilibré que le 2009, plus rond également.

Auxey-Duresses "Bretterins" 09. Un vin tout en dentelle. Certes, pas le plus complexe mais d'une rare élégance en bouche.

Auxey-Duresses"Duresses" 09. Excellent rapport Q/P, mais il faudra l'attendre encore quelques années.

Au final, j'aurais du en prendre plus, car sur le reste de la journée, je n'ai eu un coup de coeur qu'une seule fois pour un Beaune "Aigrots" chez DUBUET.
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2185
  • Remerciements reçus 65

kalmah a répondu au sujet : CR: Domaine Diconne Auxey-Duresses "les duresses" 1er cru 2009

CR: Domaine Diconne Auxey-Duresses "les duresses" 1er cru 2009

Bu à l'aveugle.

Le nez est fin et assez inhabituel... plutôt comme une crème pâtissière à la vanille. En bouche, c'est un volume correcte un fruit correct et des tanins présents. Puis vient la finale bien longue persistante avec une agréable fraîcheur. Je n'arrive pas à l'aveugle dire que c'est du pinot noir. C'est très bon, mais un peu jeune.

A noter une robe particulièrement foncée comparé à 2008 ou 2007

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2185
  • Remerciements reçus 65

kalmah a répondu au sujet : CR: Domaine Diconne Mersault "les Luchets" 1996

CR: Domaine Diconne Mersault "les Luchets" 1996

A l'ouverture, le nez est très peu ragoutant. Mais quelques minutes suffisent pour qu'une effleuve de pâtisserie (Genre pain grillé), de sous bois ne s'échappe du verre. LA première gorgée, c'est sympa, mais d'une persistance moyenne. Puis le volume et la persistance s'améliore au fil des minutes pour devenir un grand vin.

C'est rond, c'est gras, c'est très persistant (floral) évoluant sur des arômes de sous bois

Ce dépecelage de "vieux" (pour moi) Mersault était très intéressant

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1786
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : Domaine Diconne 2010 grand millésime / et les vieux que deviennent-ils?

Michel Bettane avait coutume de dire de Jean-Pierre Diconne qu'il était un vigneron génial mais irrégulier. Pour l'irrégularité, je ne sais pas de quoi il en retourne car j'ai goûté beaucoup de ses vins sur beaucoup de millésimes sans déception mais je n'ai finalement goûté que ce qu'il m'a fait goûter. Est-ce réalité ou fantaisie de Bettane (remplir du papier n'est pas un art aisé...)? En tout cas pour le génie je peux témoigner car au fil des partages, la cave de la famille se laisse apprivoiser, et il n'est plus une visite chez eux où M. Diconne ne nous ouvre pas quelques vieux millésimes à déguster sur place, voire ne nous en cède pas quelques précieux flacons que nous apprécions considérablement.

Les grands millésimes classiques sont tous au beau fixe aujourd'hui, tels que :
- 1976 d'une grande beauté sur Meursault et d'un équilibre jeune et impétueux sur Auxey pour les blancs tandis que les rouges sont encore pleins d'une vive énergie et d'une fraicheur qui fait mentir la réputation du millésime,
- 1979 d'un équilibre parfait et d'une jeunesse indécente sur les deux terroirs, peut-être la plus belle réussite en blanc (mais qui en eut douté?)
- 1985 qui semble plus marqué par l'âge que les deux adolescents précédemment cités mais encore en pleine forme et d'une beauté aromatique remarquable,
- 1988 très droit conformément à ce qu'on attend du millésime,
- et d'autres magnifiques réussites comme 1989 (intenses), 1990 (des vins puissants), 1992 etc.

Mais nous avons au fil du temps plongé aussi dans les curiosités et des réussites troublantes sur des millésimes à la réputation très inférieure comme 1975 (un équilibre moins puissant mais très harmonieux, des vins subtils tant en Meursault qu'en Auxey) qui semble avoir traversé le temps sans encombre, 1977, marqué par l'âge mais ayant développé une suavité exotique et une truffe ravissante (atypique et plus difficile à associer aux mets mais pur délice), 1981 et bien d'autres (même 1983, une des pires années possibles s'est révélé une curiosité intéressante).

Un vigneron génial, donc, assurément et qui depuis 2005 laisse le soin à son fils Christophe de signer les bouteilles du domaine. Christophe a sur sa commune d'Auxey la réputation d'être un vigneron passionné, travailleur et d'un perfectionnisme très poussé. Certains se demanderont si le style diffère d'avec le père, je pense que oui, dans une certaine mesure les vins peuvent être qualifiés de légèrement plus modernes pour s'adapter aux différences de consommation (plus grand monde ne garde le vin longuement en cave avant de consommer) qui implique des vins sans doute plus abordables dans leur jeunesse sans sacrifier (du moins il ne semble pas) leur équilibre sur la durée : Christophe fait toujours des vins de garde.

[size=large]Les 2010 du domaine Christophe Diconne[/size]

J'ai déjà commenté nombre de ses vins des années passées qui sont à la hauteur de la bonne réputation de Christophe Diconne, mais il me faut donner une mention spéciale à 2010 qui est disponible au domaine actuellement et qui est une réussite rayonnante. Dès l'entrée de gamme (Bourgogne aligoté) la grandeur du millésime se ressent, et elle exprime en montant en gamme chaque terroir avec grâce. Les vins sont déjà très parlants, ils gagneront à être gardés quelques temps mais sont déjà merveilleux tout de suite (il sera difficile de ne pas tous les boire très vite vu un goût de revenez-y insistant), les Auxey sont droits et expressifs avec un imperceptible amertume qui ne perturbe pas la lisibilité des vins, ils sont rayonnants et gracieux ; le Meursault Les Narvaux est le seul à être un peu fermé (prometteur mais moins communicatif, il contient sa nervosité dans une posture introvertie et devra attendre quelques années pour s'exprimer pleinement je pense) tandis que le Clos Des Luchets chante dès maintenant la profondeur et la complexité d'un village de qualité exceptionnelle, dévoilant déjà son équilibre, sa complexité et sa profondeur. Je recommande d'avantage le Narvaux pour la longue garde (trame puissante) et le Luchets pour boire jeune (grâce et générosité).
En rapport qualité-prix, sur un tel millésime tout est très alléchant, mais mention particulière pour les "Vieilles Vignes" en Auxey-Duresses blanc qui, moins chères qu'un village (quasi données on va dire), sont d'un niveau comparable, droits et originaux. Il faut savoir qu'en Bourgogne, les "vieilles vignes" impliquent une époque où chaque vigneron faisait lui-même ses greffes et ses plants, loin du mono-clonage systématique qui domine largement depuis des décennies, ce qui donne encore plus de personnalité à chaque pied de vigne individuellement que dans les parcelles plantées plus récemment (où les pieds ont leur personnalité aussi, mais moins), il y traîne même de temps en temps un pied inattendu d'un cépage plus rare, (autorisé ou toléré de par son âge vénérable) ; ces parcelles sont donc un témoignage vivant et précieux sur des temps bientôt révolus.

Il me semble évident qu'avec la petite récolte que fut celle de 2010, il ne faudra pas tarder si on veut acquérir ce millésime auprès du domaine. Quand au 2011, je n'ai pas réclamé à le goûter sur fût (Christophe ne propose pas spontanément) ce que je regrette car je soupçonne que ça promet de très belles choses dans la même veine.

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux