Nous avons 1836 invités et 19 inscrits en ligne

Domaine Daniel Bouland, Villié-Morgon

  • Messages : 122
  • Remerciements reçus 388
Bonjour Marc,
J'ai beaucoup encavé de Desvignes de 2004 à 2011. Sur Côte de Py et Javernières + Impénitents 2011.
Toutes ont été achetées au domaine (ou commandées pour 2011).
Jeunes, je leurs trouvais une belle concentration, un beau jus mais peu de plaisir (sévères/fermés). Et donc une grosse envie de voir ce que cela pourrait donner au vieillissement. D'autant que c'était les conseils du vigneron.
J'ai replongé le nez dedans au bout de 5ans, 10ans et 15ans...
Et à chaque fois le même constat, des vins relativement "muets", et qui perdaient leur matière...
Ils "maigrissent" sans prendre de complexité...
Comme je ne les apprécies toujours pas, je les gardes encore pour la science. Mais sans trop d'illusion.

Une chose est sur, ils n'avaient pas le fruité et le soyeux du vin de Bouland que je viens de boire. Beaucoup de plaisir sur cette quille.
Comme Laurent (Beaujoloire) me disait, les derniers millésimes chez Desvignes sont beaucoup plus fruités. Et je suis prêt à le croire. Mais un peu échaudé quand même !

Pascal
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: rafalecjb
09 Jan 2021 11:20 #901

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 276
  • Remerciements reçus 377
Bonjour Pascal !

Merci pour tes précisions !

As tu également gouté des Bouland a 5 ou 10 ans en parralèle ?
Pour ma part je ne connais les vins de ces 2 domaines que dans leur prime jeunesse pour le moment. L'an dernier j'ai gouté à X2 reprises du Bouland Vieilles Vignes 2015 que j'ai trouvé a chaque fois plutot entre x2 ages, donc j'ai pas d'expériences sur les gamays vieux... Mais Laurent justement sembler louer les grands Gamay du Beaujolais à maturité (10 ou 15 ans d'âge), qu'ils soient de Bouland, Desvignes ou Burgaud... Que t'as -t-il dit à ce sujet si tu lui a parlé de ta mauvaise expérience sur les vins de desvignes ? Les différents CR sur ce forum ont plutot tendance à me rassurer sur la perception du gout d'un gamay "vieux", bien qu'évidemment les millésimes apportent leur lot de bonne ou mauvaise chose et les vignerons peuvent plus ou moins réussir tel ou tel millésime...

Cordialement

@marc
10 Jan 2021 19:08 #902

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 122
  • Remerciements reçus 388
Non, je n'avais jamais gouté les vins de chez Bouland avant ce 2019.
J'avais (et j'ai encore) en cave Desvignes, Janin, Foillard et Lapierre.
Bien que Foillard tienne très bien, pour le vieillissement j'avais tout misé sur Janin et Desvignes ! A mon goût, Janin s'en sort beaucoup mieux et j'apprécie ce type de vin avec quelques années de garde.
Comme je te le précisais, je me suis arrêté au millésime 2011 chez Desvignes. Laurent me disait que les vins avaient évolués depuis. Je ne peux donc pas me prononcer, mais suis tout à fait prêt à le croire (tu)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, rafalecjb
11 Jan 2021 08:27 #903

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2588
  • Remerciements reçus 2418
CR: Daniel Bouland, Morgon Bellevue Cailloux 2018
Le nez parfaitement ouvert offre un très beau fruit mûr velouté.
La bouche offre un équilibre irréprochable, dans une rondeur gourmande et intense, avec un grain de tanin fin et croquant et un élevage intégré.
Beaucoup de plaisir, il a tout ce qu'il faut.


Bu ici .

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Papé, Agnès C, flupke14, Gerard58, Fredimen, Torsten, Matao
11 Jan 2021 22:19 #904

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 621
  • Remerciements reçus 1045

Réponse de Damien72 sur le sujet CR: Domaine Daniel Bouland, Morgon Corcelette 2011

CR: Domaine Daniel Bouland, Morgon Corcelette 2011


Je continue à découvrir les vins de ce vigneron avec une dizaine d’années.
Bouteille épaulée 1 h
Robe profonde commençant à tuiler
Nez jeune , mentholé et poivré , cuir , musc , mix fruits rouges
Bouche équilibré , l’élevage est encore un peu présent mais l’ensemble reste très digeste.
On pourrait bien tenter une garde plus longue ?
Le lendemain le vin a gagné en douceur et en souplesse , l’élevage est vraiment plus intégré.
Moins complexe que le 2010 mais le RPQ est toujours au top
TRÈS BON
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, didierv, Jean-Loup Guerrin, vivienladuche, Papé, flupke14, Gerard58, Kiravi
22 Jan 2021 20:31 #905
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1893
  • Remerciements reçus 1222
CR: Côte de Brouilly "Cuvée Mélanie" 2019 - domaine Daniel Bouland

Bu ce midi sur un joli plat de volaille, cette cuvée (de négoce puisque pas EARL Bouland) s’est révélée superbe de gourmandise.
Je l’ai bue après avoir fini la même cuvée (domaine cette fois ci, on s’y perd....) sur le millésime 2016.
Dans les deux cas, un vin irrésistible de plaisir.
Le 2019 possède un nez classique qui pète de fruit et une bouche concentrée avec un bel équilibre et une jolie finale sur la cerise bien croquante.
Sur la gamme de vins provenant de chez Daniel Bouland, c’est peut être la cuvée que je préfère pour son accessibilité et sa fraîcheur fruitée. Je le bois idéalement entre 4 et 8 ans mais la, sur 2019, je dois admettre que c’est déjà très bon !
Quant au débat sur le négoce, je ne sais plus quoi penser....

Très bien

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, sebus, flupke14, jd-krasaki, Gerard58, Kiravi, LudwigMozart
24 Jan 2021 18:40 #906

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1205
  • Remerciements reçus 1645
Merci Denis pour ton CR.
J'ai bu la semaine dernière cette même CR: Domaine Daniel Bouland - Côte de Brouilly "Cuvée Mélanie" 2019. J'ai récupéré mes 2019 il y a peu, et j'aime bien débuter la découverte du nouveau millésime par cette cuvée, je n'avais pas vérifié, mais c'est également une cuvée négoce que j'ai ouvert.
Je me retrouve dans ton ressenti, sur le fruité classique et la fraîcheur, un bien bon vin, mais qui ne possède pas la gourmandise de son ainé le 2018 ouverte au même stade, j'ai lui ai trouvé un profil plus "tendu".

Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dt, Papé, flupke14, Kiravi
24 Jan 2021 22:27 #907

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 360
  • Remerciements reçus 225

Réponse de jeuj sur le sujet CR: Domaine Daniel Bouland Morgon les Delys 2018

CR: Domaine Daniel Bouland Morgon les Delys 2018

J'aurais aimé découvrir ce vin à l'aveugle tant il m'a livré dés le premier nez ses origines ! l'immédiateté du fruit, la cerise noire, livrée simplement, au naturel, accompagnée par quelques notes florales. On retrouve en bouche cette simplicité du fruit livré tel que ; les tanins accrochent un peu le palais en milieu de bouche, ce qui lui confère un peu plus d'âme, de matière. Quelques épices, notes poivrées ressenties dans une finale plutôt courte. Vin équilibré, facile, peut-être trop facile.
Bien

Bonnes dégustations.
Laurent, LPV92.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, flupke14, leteckel, Gerard58, Gaija
30 Jan 2021 23:23 #908
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3663
  • Remerciements reçus 1462
CR: Domaine Daniel Bouland, Côte de Brouilly - cuvée Mélanie 2010

Joli bouchon, marqué légèrement.
C'est plutôt sympa d'ouvrir la bouteille avec un bilame, j'ai le coup de main je crois désormais. J'attends de voir ce que cela donnera avec des bouchons beaucoup plus âgés.
Robe violine, peu évoluée.
Le nez est par contre assez simple à l'ouverture. Légèrement fruité. Mais l'aération, notamment 48h après, a apporté la finesse et une certaine complexité : corbeille de fruits rouges, myrtille, poivre, pointe mentholée.
Bouche stricte voire mince à l'ouverture. Désormais, ce midi, le vin est en place, jolie acidité apportant de la fraîcheur, légère touche mentholée en finale. Tannins fins, vin souple et assez gourmand, fruité. Finale sur le noyau de cerise, menthe poivrée.
Très jolie Côte de Brouilly de dix ans d'âge. A l'ouverture, je craignais que ce vin ait dépassé sa maturité, mais finalement, il est encore fringant et me plaît comme cela.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, enzo daviolo, sideway, Jean-Loup Guerrin, jd-krasaki, Gerard58, Damien72, Kiravi
31 Jan 2021 14:50 #909

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 621
  • Remerciements reçus 1045
CR: Domaine Daniel Bouland, Côte de Brouilly - cuvée Mélanie 2010

Je viens d’ouvrir le même vin hier...pour la deuxième fois.
J’avoue que j’ai un avis plus mitigé même si je l’ai trouvé bon.


Epaulé 4 h

Nez un peu timide sur un mix de petits fruits rouges en cuisson ! , poivre léger .
Bouche un peu fade avec une pointe d’amertume avec les mêmes arômes que le nez.
Je trouve à ce vin un côté Cabernet bien fait.
Bon mais court
J’ai vraiment nettement plus accroché avec le morgon corcelette sur le même millésime et sur 2011
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, jd-krasaki
31 Jan 2021 15:36 #910
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3663
  • Remerciements reçus 1462
Bonjour Damien,

belle coïncidence. Sauf erreur, nous sommes très proches sur l'ouverture du vin. Ce midi, par contre, j'ai trouvé ce vin élégant et plaisant. Ma bouteille est ouverte depuis un peu plus longtemps et elle vient d'une cave fraîche bien connue. J'avoue que ce midi, j'ai bu ce vin dans un Jamesse Prestige, après avoir fini le 741 de Jacquesson.
Ceci pourrait-il expliquer nos différences ? au delà des goûts différents bien sûr.
J'avais hésité à ouvrir un Corcelette, mais j'ai préféré ouvrir cette cuvée Mélanie 2010, qui a la réputation d'un potentiel moindre chez Daniel Bouland et que je n'avais pas goûté depuis des lustres.

Bon dimanche.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Damien72
31 Jan 2021 16:55 #911

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1893
  • Remerciements reçus 1222

Réponse de dt sur le sujet CR: Morgon VV 2011 - domaine Daniel Bouland

CR: Morgon VV 2011 - domaine Daniel Bouland

Un vin envoutant, une vraie bombe de fruit.
Le nez est superbe et exhale la mûre, la myrtille et la menthe fraiche avec également un peu de pêche. En bouche, c'est très croquant avec un équilibre assez frais et une belle pureté de fruits. Jolie finale éclatante de pureté et d'élégance.
Un vin croquant et irrésistible en ce moment.
Très bien +

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Kiravi
01 Fév 2021 12:36 #912

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 621
  • Remerciements reçus 1045
Bonsoir Ptit Philou,

Je reviens vers toi car le temps a apporté une modification à mon premier jugement sur ce vin :

Les deux derniers verres après 48h sont étonnants : les fruits rouges se révèlent : belle finesse sur la mûre légèrement mentholé. La bouche a gagné en précision avec une pointe d’amertume. A noter que je déguste le vin un peu plus frais.
Je me retrouve vraiment dans ton CR
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Papé
01 Fév 2021 20:41 #913

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2345
  • Remerciements reçus 1395
j’ai dû patienter longtemps un réappro boulando-R&Nesque pour enfin goûter à cette pépite qui a récolté les Kir-avis unanimes du forum,

CR: Côtes de Brouilly cuvée Mélanie 2018 Domaine Daniel Bouland

Nez fruité comme un bonbon aux fruits rouges avec déjà les notes de ronce. En bouche du fruit en pagaille, un poil de sucrosité qui contribue à la gourmandise, c’est riche en matière, l’alcool est perceptible mais sait rester discret face à tant de gouleyance. Quelques tout petits tannins pour stimuler les papilles, hyper-salivant sur la mûre, avec un petit côté ronce qui tient la trame; Le pot-au-feu s’appuie magnifiquement sur cette trame pour éviter au fruit d’être exhubérant.
Un excellent vin déguisé en beaujolais de fruit !

Chris d'U
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Bernard, sideway, Jean-Loup Guerrin, Papé, flupke14, leteckel, the_ej, BATARDO, Gerard58, Damien72, Fredimen, Kiravi, Garfield, RieslingNebbiolo
08 Fév 2021 21:35 #914
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2293
  • Remerciements reçus 434

Réponse de denaire sur le sujet Domaine Daniel Bouland - Chiroubles Chatenay 2018

CR:Domaine Daniel Bouland - Chiroubles Chatenay 2018



Robe inhabituellement foncée pour cette cuvée

Le nez porte sur un fruité très mûr, sur la mûre, la framboise, la fraise.

En bouche, on a d'emblée une grosse matière, un vin jouflu, glycériné. L'acidité est assez haute, les tanins plutôt ronds, l'aromatique amène comme au nez un fruité intense. C'est bon mais assez massif.

Un gros bébé, sur une cuvée d'habitude assez souple et au plaisir immédiat, on a là un vin large d'épaules et plus "sérieux". Curieux de voir comment ce vin va évoluer.

Bien +

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, enzo daviolo, sideway, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, Papé, flupke14, Gerard58, Fredimen, Kiravi
10 Fév 2021 22:34 #915
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1893
  • Remerciements reçus 1222
CR: Morgon Corcelette 2009 - Domaine Daniel Bouland

Bu sur deux jours, ce superbe morgon n’a cessé de s’améliorer.
Couleur impressionnante de densité, encore assez peu évoluée.
Le nez évoque la cerise, le poivre et présente des nuances sanguines et ferrugineuses. C’est assez complexe, parfaitement net. Aucune sensation de surmaturité ni d’évolution tertiaire. La bouche est tout aussi intéressante. Il y a du vin dans la bouteille et c’est parfaitement équilibré grâce à une acidité qui harmonise le jus très mûr. Jolie finale avec des tanins encore sensibles. Le potentiel est là pour encore 5 voire 10 ans je pense.
Superbe rapport Q/P et une cuvée bien supérieure sur ce millésime à la VV du même producteur qui est quant à elle un peu confite et chaleureuse.
Tres bien +

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, bertou, DUROCHER, Gerard58, Damien72, Kiravi
13 Fév 2021 15:57 #916

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 50
  • Remerciements reçus 145
Voyons après un an ce que donnent ces deux cuvées

CR: Domaine Daniel Bouland - Morgon - Les Délys - 2018

Le côté charmeur fruité a plutôt disparu. La robe est toujours rouge très sombre et cette cuvée a perdu son intensité en fruits noirs. Avec le temps je retrouve la cerise, les souvenirs de la première dégustation mais tout est instable et change rapidement. La bouche s'est "amaigrie", la fraîcheur est toujours là et parfois une lueur superbe profonde surgit sans durer. J'ai l'impression que le vin est en train de se fermer ou plutôt de se déstructurer pour se réagencer plus tard. Il n'y a pas de rapport entre la dégustation précédente et celle-ci. Je laisse les autres bouteilles en cave.

AB en ce moment. Bon potentiel.

CR: Domaine Daniel Bouland - Morgon - Les Délys 1926 - 2018

La matière cachée est en train de se libérer doucement. L'ensemble est plus plaisant mais moins complexe que les Delys, plus carré. C'est encore assez fermé. Potentiel certain. A attendre.

AB+ aujourd'hui avec un bon potentiel.

Rendez-vous dans un an.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, sebus, Gerard58, Kiravi
13 Fév 2021 17:09 #917

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 169
  • Remerciements reçus 212
CR: Domaine Daniel Bouland - Morgon - Corcelette - Vieilles Vignes - 2017

Nez sur la mure , la prune
Bouche pleine, sérieuse avec des saveurs un peu vertes et du graphite lorsque le vin est bu juste après ouverture et trop frais .
Mais à l'aération et au réchauffement ( 8 heures après ouverture) , la vin se transforme : on obtient une bouche plus juteuse aux saveurs de prunes avec une touche graphite, notamment à table. Néanmoins le vin reste sur un profil sérieux car on sent le fruit pas encore totalement libéré.
C'est sur un plat plutôt épicé ( curry et piment) que j'ai profité un maximum du fruit, alors que tout seul, le fuité s’exprime moins.
Bien +++ Pour le moment un vin pour la table .
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Jean-Loup Guerrin, Papé, sebus, Gerard58, Kiravi, rafalecjb
13 Fév 2021 20:44 #918

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5979
  • Remerciements reçus 1412

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet CR: Daniel Bouland - Beaujolais Blanc - 2018

CR: Daniel Bouland - Beaujolais Blanc - 2018

Frisette me livre gentiment hier les Bouland 2019, dans le lot je me rends compte que parmi les 3 beaujo blanc 2019 que j'avais commandé se trouve un 2018.
Comme hier soir c'était paella l'occasion de se débarrasser de cette intruse immédiatement s'est imposée.
Autant dire que j'ai bu cette bouteille avec un a priori négatif (j'aime pas ce genre de surprise :X suis psychorigide).

Le nez est assez capiteux, presque entêtant, sur des notes de poire presque exubérantes.
La bouche est grasse, relativement tenue. Elle ne brûle pas.
Ca manque de fraîcheur tout de même, la paëlla aurait apprécié, moi aussi.
Voilà voilà.

JB
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Frisette, flupke14, Gerard58, Kiravi, Gaija
14 Fév 2021 10:12 #919

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2816
  • Remerciements reçus 596

Réponse de Cédric42120 sur le sujet Daniel Bouland - Beaujolais Blanc - 2018

Hello Jb, mea culpa :whistle: :whistle:
C'est moi qui t'ai mis ce 2018 dans ton lot, Flo t'a livré avant que je te prévienne.. . Ayant préféré 2018 à 2019 lors de notre passage, Mr Bouland m'en a proposé et j'en ai ainsi fractionné une par commande, pensant bien faire...zX
Ouvres un 2019 et on en reparle à la prochaine forezienne ;) et peut être que tu me remercieras. .zX

Cédric - LPV FOREZ
14 Fév 2021 20:30 #920

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5979
  • Remerciements reçus 1412

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet Daniel Bouland

oo, %tchin

JB
14 Fév 2021 20:37 #921

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6263
  • Remerciements reçus 4055

Réponse de Frisette sur le sujet CR: Passage au Domaine Daniel Bouland

CR: Passage au Domaine Daniel Bouland



13h45, nous voilà arrivé au lieu-dit Corcellette à Villié-Morgon, où sommes un peu en avance pour ce troisième et dernier rendez-vous de la journée, qui nous aura vus passer au préalable à Romanèche-Thorins puis à Vergisson , dans la matinée.
Daniel Bouland nous fait d’abord le suivre à la maison qu’il est en train de finir de construire et où est stocké une partie de la production. D’un naturel visiblement réservé, il parait d’emblée très craintif vis-à-vis de la pandémie, et même un peu méfiant. Pour une première fois au domaine, j’avoue que c’est même un peu déstabilisant. Mais après quelques minutes, la glace commencera à fondre et le temps nous livrera ensuite un beau personnage, humain, humble, modeste et attachant, pas avare de commentaires pour décrire les différents vins qui composent sa gamme.
Daniel Bouland, dont le premier millésime remonte à 1982, nous décrit d’emblée les millésimes 2018 et 2020 comme de beaux millésimes, qu’il qualifie de chaud, ayant engendré de belles récoltes, avec des rendements normaux (environ 50hL/ha pour le dernier millésime), alors que 2019 aura été beaucoup plus tardif. La production représente environ 70000 à 80000 bouteilles pour environ 9ha, dont 80% des volumes partent à l’export. Les vins sont bouchés par des du liège naturel (Lafitte), traité antiTCA.
L’ensemble est élevé en cuves béton, inox et en fibre de verre.

Nous commencerons par les rouges 2020, dans une verrerie Lehmann, que j’affectionne. Ce millésime se présente très mûr, dense, riche et concentré, avec des robes d’une teinte très noire et profonde, opaques. Les vendanges ont débuté aux alentours du 27 août. Les vinifications, de type semi-carbonique, se font en vendange entière, avec des remontages 2 fois par jour, pour une durée de cuvaison d’environ 11-12 jours. Il n’y a pas de refroidissement des cuves sauf de rares exceptions. L’élevage est généralement compris entre 6 et 9 mois.

2020


Chiroubles 2020 : 70 ares, en pente forte (40%), sols sableux, vieilles vignes de plus de 50 ans, exposé Nord-Est. Elevage en cuves en fibre de verre. Nez de mûre, d’épices, très primaire, complété par des notes de violette. La bouche est frisante, avec une sensation de CO2, très fruité et expressif, dans un style primaire/primeur, fin et acidulé, comme un bonbon harlequin. Les tanins sont très très fins,la floralité s’exprime en rebond dans la finale. Une gourmandise, TB+

Côte de Brouilly 2020 : 50 ares exposé Sud, vignes de 80 ans, 12000 pieds/ha. Fermentation malolactique non finie, avec encore une pointe de sucre résiduel, élevage en cuve inox. On a un nez réduit, sur l’écurie puis s’ouvre sur des notes peu classiques de peinture, d’essence, d’hydrocarbure. On retrouve la mûre ainsi qu’une pointe de CO2. La bouche est sur la mûre, avec la aussi une grosse acidité et une sensation frisante. Très mûr et noir, charpenté, avec des notes de violette et de fraise des bois. Il paraît nettement plus épais et concentré, mais non abouti à ce stade. B-TB

Morgon Pré Jourdan 2020 : 35 ares Situé à Villié-Morgon, en partant sur Fleurie. Seule parcelle de Morgon qui n’est pas sur Corcelette mais sur Douby. Vignes de 60 ans. Elevage en foudre récent. On a un nez fumé et de fruits noirs. La bouche est caressante, un peu molletonnée, avec de fines notes de caramel au beurre salé. C’est très mûr, les tanins sont très fins et puissants. La finale est légèrement épicée, sur la ronce. TB

Morgon Bellevue Sable 2020 : 3 ha, vignes de 35 ans sur porte greffe Vialla (peu productif, différent de celui des Cailloux), élevage en cuve béton à revêtement époxy. On a un nez de violette, de fraise et de mûre. La bouche est veloutée, avec un fond d’agrumes (pamplemousse). Les tanins sont poudreux, on retrouve une jolie finale, fraîche et florale. Ensemble assez riche et ample. TB+

Morgon Bellevue Cailloux 2020 : Vieilles vignes, porte greffe 420A, élevage en cuve béton avec revêtement époxy. On a un nez de myrtille, de baies bleues et noires, d’encre et de suie. La bouche possède elle aussi un soupçon de CO2. La matière semble plus mûre et vraiment plus dense, ceci étant reflété par des tanins beaucoup plus présents et saillants. On a une finale sur le graphite, également plus impactante, dense et profonde. Ensemble dans un registre plus sérieux, TB

Morgon Corcelette 2020 : Vignes au Nord, élevage en foudres. Nez plus fin, presque pinotant avec des notes d’hémoglobine. La bouche est plus fraîche, croquante et gourmande, plus simple mais plus lisible. Joli fruité pur, sur les baies rouges. Ensemble plus digeste, certainement moins ample. Petite accroche tannique en finale sur le végétal noble, semble très immédiat. TB-E

Morgon Corcelette Vieilles Vignes Sable 2020 : Plusieurs petites parcelles de vieilles vignes, porte greffe 420A, élevage en cuve inox. Nez un peu réduit, de fumé, de myrtille avec un peu de prune sur un fond charcutier. La bouche est gouleyante, assez tendue et longiligne. L’aromatique est noire et bleutée, les tanins sont poudrés. Assez complexe quoiqu’un peu court, sur la mûre. TB+

Morgon Corcelette Vieilles Vignes Cailloux 2020 : Plusieurs parcelles de vieilles vignes dont certaines plantées en 1927, élevage en foudres de 50hL. Nez charcutier, sur l’hémoglobine. La bouche est plus volumineuse, un peu épaisse, dans un registre un peu moëlleux. C’est riche, très mûr, avec des tanins plus fins. Jolie finale acidulée et fraîche, même si l’aromatique est très centrée sur les fruits noirs, de façon assez puissante. TB-E

Morgon Les Delys 2020 : 2,3 ha, lieu où se situe la maison. Elevage en cuve ciment. Nez sur l’hémoglobine, la myrtille. La bouche est fluide, fraîche, avec des tanins très fins. Arômatique sur les fruits bleus et les baies rouges. Ensemble assez facile et lisible. TB+

Morgon Les Delys 1926 2020 : Vieilles vignes derrière la maison, élevage en foudre. Nez de mûre. Bouche très concentrée, profonde, sur la mûre. Ensemble épicé, très frais, avec une belle ossature droite et tonique. Le plus tannique de tous, à attendre un bon moment. TB-E

2019


Après avoir eu une belle vision de ce millésime qui s’avère effectivement riche et assez puissant mais non dénué de fraîcheur, Daniel nous propose la même série sur 2019 !

Côte de Brouilly 2019 : Mise en bouteille en août. Nez de raisin frais. Bouche fruité, fraîche et tonique, assez élancée. Joli fruité acidulé sur la groseille. Sympa. Simple et plus fin que le 2020. TB

Morgon Bellevue Sable 2019 : Nez chocolaté. Bouche arrondie, confortable. Tanins très fins et légèrement gras, facile d’accès. TB-E

Morgon Bellevue Cailloux 2019 : Nez un peu réduit. Bouche kirschée, paraissant un peu évoluée sur un fond fumé. Il paraît un peu disgracieux. Peu en place ? Aération trop importante ? Déviance d’une bouteille ? En tout cas, elle ne me paraît pas nette. AB- ?

Morgon Corcelette Vieilles Vignes Sable 2019 : Nez sur un fond charcutier, avec des baies rouges et le noyau de cerise en complément. Belle fraîcheur. La bouche est souple, acidulée, sur les agrumes. C’est long, effilé et frais. Très plaisant, là aussi assez facile. TB+

Morgon Corcelette Vieilles Vignes Cailloux 2019 : Nez beaucoup plus orienté sur les baies bleues, la myrtille, avec un fond fumé, pierreux. Bouche portée sur les agrumes, avec un acidulé du type bonbon harlequin, très tendue et caillouteuse, saline, avec des notes de pierre fumée et de gravier humide. Les tanins sont très poudrés et fins. TB-E

Morgon Delys 2019 : Nez charcutier, sur l’hémoglobine. La bouche est vive, de gros volume, avec un léger gras vanillé que nous ne trouvions pas avant. Les tanins sont fins et poudrés. Ensemble très long, sur la myrtille, les baies noires et l’encre. E-

Morgon Delys 1926 2019 : Nez fumé, sur un fond de suie, d’encre, avec la encore un fond finement vanillé. La bouche est tonique, ample, avec un gros volume. C’est mûr mais assez digeste, et surtout possède un très bel équilibre. Les tanins sont jolis, fins, légèrement gras. La finale est longue et puissante, avec en filigrane un fond de végétal noble. E-



On sent au total un millésime 2019 effectivement plus frais, qui semble plus affiné que le massif 2020, et qui bénéficie également d’un an de repos en bouteille, expliquant peut être également cela. Très belles cuvées « haut de gamme » que ces Delys…délicieux (!!!) ainsi qu’un Corcelette Cailloux portant très bien son nom, avec une franche sensation minérale.
Nous commençons à être franchement en retard. Néanmoins, Daniel nous propose de goûter ces blancs…Comment refuser ???

Beaujolais Blanc 2019 : Argilo-calcaire. Vignes sur Saint Jean de Rémy. Négoce. Nez de pêche de vigne, de poire, de fleurs blanches. La bouche est juteuse, sur la poire, la menthe blanche, avec un fond de miel épicé. Sensation fine de CO2, légèrement perlante ? Finale un peu riche et chaleureuse, assez courte. B

Beaujolais Blanc 2018 : Nez sur le tilleul, le thé vert, les épices, le miel et la cire. La bouche est un peu lourde, présentant quelques amers un peu prégnants. L’ensemble est très floral, riche, sur un fond miellé et épicé, avec en complément de la pêche blanche. C’est court, un peu pataud et manque à mon sens de peps. AB+

Au total, même si je ne suis vraiment pas convaincu par les blancs, les rouges ont montré une gamme très homogène et cohérente. Ainsi, j’ai trouvé que les vins arrivaient à traduire assez fidèlement à la fois les caractéristiques des millésimes et celles des sols. En effet, au vu de cette dégustation, la distinction sable/cailloux fait clairement sens, ce n’est en rien une segmentation marketing de l’offre en bouteille. Mes préférences se tournent vers les Corcelette Cailloux et les Delys, en particulier 1926, qui présentent un surplus de volume et de densité. Et que dire des tarifs ? On est face à des rapports qualité/prix d’une autre dimension…
En second lieu, ce qui s’annonçait comme une dégustation peut être un peu froide et que je voyais rapide au premier abord, c’est transformé en un grand moment de dégustation, aussi bien en temps qu’en générosité. On sent Daniel comme quelqu’un d’ultrasensible, pudique, qui n’ose pas se livrer au premier abord. Il faut alors un peu de temps pour découvrir l’Homme et son travail, et la libération se produit. Cela aussi participe de cette magie du vin… et qui donne sincèrement l’envie de revenir. D’ailleurs, je crois bien que mon acolyte de la journée a bien prévu de programmer un périple identique cette fin d’année ou l’an prochain…

Il est pratiquement 17 heures, on a largement dépassé le timing imposé initialement et autant être honnête, on est grillé pour le couvre-feu…Mais c’est ainsi que nous concluons cette belle journée, froide dehors, mais emplie de belles découvertes, dans des appellations et des domaines ou les rapports qualités/prix sont (très) bons, les bouteilles les plus chères étant à moins de 25 euros pour le domaine le plus cher, et (largement) moins de 20 euros pour les beaujolais…On peut encore boire excellent sans se ruiner. A très vite pour de nouveaux superbes moments.


Merci infiniment à Daniel Bouland de nous avoir si bien reçu malgré les contraintes sanitaires en vigueur.



Quelques indications techniques complémentaires ont été prises sur l'excellent site Beaujoloire

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, dfried, Jean-Paul B., Super-Pingouin, Jean-Bernard, legui, vine.jo, denaire, sideway, peterka, chrisdu74, Nathenri, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Cédric42120, Vaudésir, vivienladuche, romu, Papé, Agnès C, Fred974, sebus, flupke14, leteckel, BATARDO, RVincent, Gerard58, Fred1200, Damien72, Cornas76, éricH, Fredimen, Kiravi, rafalecjb, Garfield, JeanRX, Torsten, niema, Gaija, Coqauvin
01 Mar 2021 22:03 #922
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 276
  • Remerciements reçus 377

Réponse de rafalecjb sur le sujet Passage au Domaine Daniel Bouland

Merci pour ce beau CR Frizette

J'ai parlé au téléphone à Daniel la semaine dernière et il était très content de 2020 !

Cordialement

@marc
02 Mar 2021 08:15 #923

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1626
  • Remerciements reçus 937
CR: Domaine Daniel Bouland - Morgon Corcelette Vieilles vignes Cailloux 2018

Robe rubis translucide étincelante.
Nez rentré, profond, de Beaujo grand luxe classique : mure, cassis, graphite, herbe fraîche, thym.
Bouche douce et suave, longue, médiane entre sapidité et velouté. Crème de cassis en rétro olfaction.
Vraiment un très beau vin tout en devenir.

Cordialement,

Hervé
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, sideway, breizhmanu, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, flupke14, LLDA, BATARDO, Gerard58
08 Mar 2021 14:59 #924

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 999
  • Remerciements reçus 222

Réponse de vine.jo sur le sujet Passage au Domaine Daniel Bouland

Merci pour ce beau rapport!
Pour Le Morgon Bellevue Cailloux 2019 , je peu vous rassurer, je l ai bu le week end passé et c était très très beau, dans le style des 2016.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: BATARDO
08 Mar 2021 18:25 #925

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2557
  • Remerciements reçus 1289

Réponse de Nathenri sur le sujet CR: Domaine Daniel Bouland - "Beaujolais blanc 2018"

CR:
Bonjour à tous.


Bourgogne - AOP Beaujolais blanc - Domaine Daniel Bouland - "Beaujolais blanc 2018" - 13% - 100% Chardonnay.

L'envie de découvrir les vins du domaine m'a poussé à commander des blancs cette année et quelques rouges pour l'année prochaine. Fraîchement récupérée, je décide de découvrir pour la première fois le blanc du domaine.

Bouteille bue, en guise d'apéro, servie à 10°c juste sortie du réfrigérateur.

Bouchon : De petite taille, il est est souple et sans défaut. Il est à peine marqué sur le disque.

Œil : Le vin se présente sous une belle couleur jaune or, assez claire. Elle présente des reflets dorés. Des larmes sont présentes assez larges et grasses.

Nez : Plutôt discret dès l'ouverture, il ne se montrera guère plus causant tout au long des diverses dégustations. Il y a tout de même quelques senteurs de fruits blancs, de fleurs, de miel mais surtout d'anis et de fenouil.

Bouche : Elle est, quand à elle, beaucoup plus causante. Sous une matière assez grasse et riche, voire opulente, on trouve un panier de fruits blancs, de fruits jaunes, de fleurs mais c'est surtout ces notes d'anis et de fenouil, déjà perçues au nez, que je ressens. L'ensemble est assez ample et riche, avec unpetit
manque de tension. C'est quand même plutôt agréable en apéro.

Première rencontre avec le blanc du domaine. A voir sur le 2019 un peu plus tard.

Nathenri.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, flupke14, LLDA, BATARDO
13 Mar 2021 13:59 #926
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2180
  • Remerciements reçus 3267

Réponse de leteckel sur le sujet CR: Domaine Daniel Bouland Morgon les Delys 2018

CR: Domaine Daniel Bouland Morgon les Delys 2018

Nez timide, qu'il faut aller chercher, sur la mûre et le cassis. Ca semble bien fermé alors que je m'attendais à ce que ça pète le fruit.
La bouche présente une texture agréable, les tannins n'accrochent pas trop même si on sent une certaine sécheresse en fin de bouche. Mais surtout, l'aromatique est minimaliste, le vin semble complètement fermé.
Pour une première avec ce domaine, c'est un rendez-vous manqué. Je pense que le vin s'est refermé car ma bouteille ne ressemble pas à celles relatées ici.
Dommage, je vais planquer les autres.

Edit : oups, j'aurais dû lire le dernier CR sur ce vin #917


ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., Jean-Bernard, sideway, Cédric42120, DUROCHER, Papé, flupke14, LLDA, BATARDO, Kiravi, LudwigMozart, Garfield
20 Mar 2021 20:03 #927
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 467
CR: Domaine Daniel Bouland, Morgon "Les Délys" 2019

Il s'agit des Délys "classiques" et pas des 1926.
J'en ai deux ; lisant certains CR ici je décide de tester une première pour voir où on en est.

Ouverte au déboté, pas de préparation particulière.

Sur le premier verre on sent vraiment qu'il y a du gros potentiel.

Le nez est précis, saillant, sur un côté un peu sanguin d'abord mais ensuite sur pas mal de framboise ... avec la cerise, la feuille de laurier, un côté sel & poivre, c'est à la fois friand mais quand même "sérieux", filiforme, une espèce d'austérité sexy. On s'attend à un gamay nerveux.

C'est bien ce qu'on a en bouche, mais sur une autre gamme, beaucoup plus sombre. Le vin arrive en bouche "à reculons", assez bloqué, neutre aromatiquement pendant un bon moment, mais en le mâchant il dévoile tout doucement une trame tannique d'une sacrée noblesse, le grain est fin mais solide, défini, saillant, le profil est austère, noir, plutôt tourné vers le nord du rhône que vers la bourgogne, avec un côté granitique, pierre chaude, léger fumé/réglissé, et un déroulé de noblesse florale ensuite (violette). Mais le tout toujours dans la retenue, la noirceur et surtout "la structure".

La finale est longue, toujours sur cette austérité noire pleine de promesses.

En l'état, le vin est "plus en structure qu'en arômes", clairement niveau aromatique on est dans une phase relativement ingrate.
Donc à l'instant t je ne peux pas dire que ça vaille davantage que Bien + / 15/20 , d'autant que ça ne se débloque pas au fil des verres (j'ai même plutôt l'impression du contraire ; la bouche reste relativement fermée comme avant, par contre le nez perd de netteté et de friandise).

PAR CONTRE, le potentiel d'amélioration semble majeur, ne serait-ce qu'à voir la qualité intrinsèque du tannin qui est indubitable.
Le jour où ça va se délier aromatiquement, en bouche notamment ... on n'a qu'à bien se tenir.

La seconde va donc copieusement attendre.

Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, Alex, mgtusi, vine.jo, sideway, Jean-Loup Guerrin, romu, flupke14, LLDA, BATARDO, Kiravi, LudwigMozart
25 Mar 2021 17:25 #928

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 999
  • Remerciements reçus 222

Réponse de vine.jo sur le sujet Domaine Daniel Bouland, Morgon "Les Délys" 2019

Gaija écrit:
“Une espèce d'austérité sexy.”

Sublime.

On peut pas mieux décrire (les vins de) Daniël Bouland.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gaija
26 Mar 2021 18:47 #929

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1994
  • Remerciements reçus 3950
CR: Domaine Daniel Bouland - Morgon - Corcelette 2018

Hésitation avant d'ouvrir.
Je l'ai lu, entendu, expérimenté: les Bojo 18 se ferment en ce moment. Il faut les mettre de côté pour plus tard.
Sauf que j'ai envie de jouer.

Ouverture, coup de nez: mèrdfèch !!!
Je l'savais. J'aurais point dû. Nada. Le bestiau a baissé le rideau.
Hop là, carafe.

Un temps plus tard: il se passe quelque chose. Au nez, du fruit mat, rouge/noir - bigarreau/mûre - fond végétal, graphite. C'est timide. Rien qui pète. Faut tirer sur les naseaux.
La bouche est plus prolixe, plus nettement fruitée mais sans éclat, d'une fraîcheur colgate, graphite encore, avec un toucher feutré. De la densité, de la mâche, de la profondeur. Il reste quelque chose de la gourmandise de prime jeunesse mais c'est surtout la structure qui donne maintenant l'espoir d'un jour meilleur avec ses petits tanins mûrs qui resserrent un chouïa, ses épaules et son peps.
Finale fruitée, un peu acidulée, de longueur moyenne.

C'est encore très bon mais il faut être patient et bien aérer pour toucher sa récompense. Indéniablement, ça se referme.
J'arrête de jouer et les autres bouteilles vont attendre. Jusqu'à quand?

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Nilgiri, mgtusi, jean-luc javaux, sideway, peterka, Jean-Loup Guerrin, vivienladuche, Papé, Agnès C, flupke14, leteckel, jd-krasaki, BATARDO, Gerard58
26 Mar 2021 21:54 #930

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux