Nous avons 911 invités et 10 inscrits en ligne

Domaine Joseph Voillot

  • Messages : 122
  • Remerciements reçus 99

LudoR a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru "Champans" 2007

CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru "Champans" 2007

Robe qui prend des nuances rouges briques. Translucide et légèrement trouble.
Nez sur la framboise, la ronce et une pointe lactée… Marque d'un début d'évolution ?
En bouche, le vin est fluide, de demi-corps... Les amateurs de vins puissants le trouveront "fluet". Bâti sur une acidité haute, la bouche est toute en dentelle, subtile avec des aromes de framboise et de ronces très précises. Des tannins imperceptibles et une belle longueur rafraichissante !
Parfait à boire en ces jours de canicule ou de fortes chaleurs. A parfaitement accompagné des blancs de poulet avec un sauce crémée au curry.

Ludovic
#421

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 414

H. Seldon a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot, Pommard 1er cru "Les Rugiens" 2011

CR: Domaine Joseph Voillot, Pommard 1er cru "Les Rugiens" 2011

Débouché et bu un peu vite, le vin, de demi-corps, présente un beau nez fruité, un côté sanguin et réglissé.

Bouche un peu moins ouverte, marquée par une acidité un poil trop prononcé pour la matière qui, sur ce millésime, n'est pas énorme. Une puissance certaine, ensemble marqué aussi par des épices et le poivre en plus des fruits noirs et rouges (groseille). Il faut relativiser pour ceux qui ne connaissent pas le domaine : la bouteille reste d'une très grande qualité, mais n'a pas ici de côté charmeur.
Très bien -, à boire je pense car la garde n'apportera selon moi pas grand chose (ce que confirmera Matthieu je pense).



Bien cordialement,
Seb

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
#422
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, JeanChristophe

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4315
  • Remerciements reçus 1421

Vaudésir a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot Volnay VV 2015

Bu à cette occasion www.lapassionduvin.c...

CR: Domaine Joseph Voillot Volnay VV 2015

Belle robe rubis claire, nez bien appetant de cerises, murs et fraiches, la bouche confirme, pas un monstre de densité mais c'est très finement extrait, la tannins sont présents mais fins, la finale est fraîche, acidulé mais mur, c'est très équilibré, on peut en garder ou les boire suivant vos envies.TB, je ne connais pas le prix domaine mais si je dis 25€ on ne doit pas en être bien loin , à ce prix je rachète si besoin.

Stéphane
#423

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 214
  • Remerciements reçus 120

KosTa74 a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot, Visite

Je suis passé également voir Mr CHARLOT pour récupérer ma commande de Volnay et Pommard.

J'en ai également profiter pour regoûter les entrées de gamme du domaine pour pouvoir en profiter assez rapidement.

Les "champans" et "rugiens" pris au domaine ne seront pas touchés avant quelques années ... Etant donné la qualité des "caillerets" et "champans" de 1990 goutées quelques mois auparavant, je me dis que la patience est de mise pour ce domaine !

le CR: "bourgogne vieilles vignes" est également très accessible avec un nez sur la fraise et une légère acidité pas dérangeante ...
En bouche ,c'est fin avec des petits fruits rouges qui pétillent et un bel équilibre.C'est très gourmand en l'état, avec une beau velours ! avec un peu d'aération, le soyeux se fait plus marquant et la longueur plus importante !

le CR: Volnay Vieilles vignes est tout aussi accessible avec un nez sur la cerise qui vous ravives les papilles !

Comme je le pensais et mon porte feuille aussi , j'ai pris 3 quilles de chaque pour se faire plaisir et même bien plaisir en famille un dimanche avec une belle pièce de viande par exemple ...
#424
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: JeanChristophe

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82087
  • Remerciements reçus 7503

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot, Volnay 1er cru Les Champans, 2009

Ce n'est qu'un au revoir, Gunthard !

CR: Domaine Joseph Voillot, Volnay 1er cru Champans, 2009



Robe grenat très claire avec un début d'évolution roussie.
Nez magnifique de classicisme maîtrisé, quand les petits fruits rouges et des bois répondent à des notes finement épicées et florales (pivoine, pot pourri) dans un ensemble d'une superbe élégance. Ça vous saute au pif et difficile de s'en décoller !
Bouche très agréable, sur un jus velouté au joli moelleux de texture mais sans aucun déficit de fraîcheur par l'apport d'une acidité bien mûre parfaitement intégrée.
Finale énergique aux tanins suaves mais avec une pointe d'amertume.
Très beau vin !
#425
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, JeanChristophe, LudoR

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2213
  • Remerciements reçus 1036

matlebat a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot, Pommard, Pezerolles 2008

Bonjour à tous,



CR: Pommard, Voillot Pezerolles 2008 (Vidéo 6:35) : Un nez plus mat que d'habitude sur ce cru, fruit noir plutôt, myrtille, mûre, note épice réglisse, puis végétal ronce sous bois, fond carroube, noyau. La bouche est corpulente, tendue, fraiche, matière tout juste enrobante mais soyeuse, le tout est frais et un peu saillant, vif, sur la cerise, la myrtille, note épice plus marqué réglisse, pointe ronce sous bois, fond carroube, léger moka. La finale est fraiche, tendue, presque piquante, vive et persistance intéressante myrtille, mûre, cerise, note épice réglisse, fond carroube, presque moka. TB 89 (15) Il est temps de les boire avant que cela ne se décharne, rendant l'acidité encore plus saillante.

Amicalement, Matthieu
#426
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LudoR

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2213
  • Remerciements reçus 1036

matlebat a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay Vieilles Vignes 2015

CR: Domaine Voillot - Volnay Vieilles Vignes 2015

Bonjour à tous,


(Video 3:40) : Un nez expressif éclatant de fruit rouge et noir mûr, note pinotante de ronce, de sous bois (ensorcelante pour moi), pointe épice, fond noyau de cerise.
La bouche est charnue, large, délicate, jolis tanins fins, soyeux, précis, tout en délicatesse, de la fraicheur tonique, un poil serré encore, sur la cerise, le fruit noir, mûr, juteux, pointe épice, fond noyau de cerise, très sapide. La finale est tonique, pleine d'énergie, et belle persistance de cerise, fruit noir, épice, et fond noyau.
Très joli village, tout ce que j'aime, le pinot bourguignon dans sa splendeur, l'essence du Volnay pour moi, TB-Excellent 91 (16,5) Bravo JP !

Amicalement, Matthieu
#427
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: JeanChristophe

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82087
  • Remerciements reçus 7503

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er cru Les Rugiens 2009

CR: Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er cru Les Rugiens 2009



Bouchon parfait, juste taché sur le miroir.

Robe très claire, sur un rubis légèrement bleuté avec un léger début d'évolution.

Nez discret et assez mat à l'ouverture, avec un très léger vernis, plus détendu et posé le lendemain, sur de minces notes de gelée de groseille et de cerise napoléon. En gros, ça cause plus mais vraiment pas très riche...

Et la bouche suit le même phénomène, très, trop légère, sur une structure à la finesse un peu coupable sur un millésime duquel j'attendais nettement plus de volume et de chair.
L'ensemble est acidulé, sur une structure légère et pointue et une aromatique de petits fruits rouge épicés sans grande complexité, sur la grenadine diluée.
La finale est un peu stricte et simplette, à des années lumières du superbe Champans bu chez Gui.
Plutôt déçu et difficile de présumer de l'avenir...


Mat', Hervé, Gui,
Avez-vous goûté ce Rugiens ?
#428
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, JeanChristophe, LudoR

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 122
  • Remerciements reçus 99

LudoR a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Les Epenots 2010

CR: Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Les Epenots 2010

Je n'ai pas encore attaqué mes Rugiens 2009… Je finis d'abord les 2008, qui sont parfaitement à mon goût…

En revanche, le Pommard 1er Cru Les Epenots 2010, goûté le mois dernier, était de toute beauté :

Robe claire et translucide.
Nez sur les fruits rouges et la cerise.
Bouche de demi-corps, avec peu de tannins et des tannins imperceptibles, des aromes de fruits rouges et cerises très précises et une belle longueur.
Vin qui se livre déjà et d'un remarquable équilibre et harmonie.
J'aime beaucoup !

Ludovic
#429
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Gibus

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3849
  • Remerciements reçus 1753

Vougeot a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay 1999

CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay 1999

Bouteille ouverte pour commencer l'éducation des héritières...
Vin acheté 8 € en 2002.
Superbe couleur rubis, extraordinairement vivante.
D'un abord plutôt serré, balai dans le... le vin va s'ouvrir crescendo, proposant des notes fumées puis fruitées. Groseilles, framboises, sur une trame encore acide et des tanins évanescents.
75 cl de bonheur infusé, de délicatesse et de fruit. L'élégance faite vin.
Fond de verre magistral, offrant de beaux parfums de tabac blond, de confiture de cassis, de foin et de girofle. Superbe !

Un village... capital !

Vincent, amateur de melon et de curé nantais
#430
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, dfried, yr, legui, matlebat, Galinsky, Gibus, TIMO, JeanChristophe, Gilles, KosTa74, Yoannc

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 214
  • Remerciements reçus 120

KosTa74 a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay 1999

8€ :dash: Il me semblait bien que mes parents m'ont fait quelques années trop tard...
Les héritières commencent bien leur formation !

En tout cas, c'est bon de savoir que le simple village peut tenir dans le temps...
Merci du retour !
#431

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2213
  • Remerciements reçus 1036

matlebat a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot - Verticale Pommard Pezerolles

Bonjour à tous,

Et puis cette année, un moment de grâce superbe.
Un immense Merci à Jean Pierre Charlot de nous avoir offert avant son prochain départ à la retraite, cette verticale dont il nous parlait depuis quelques années.



Il nous a donc concocté le samedi matin une remontée dans le temps au travers du Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles.
Pézerolles, un Pommard côté Beaune, au dessus des Petits Epenots, qui se caractérise plus par sa délicatesse et son côté épicé que par la puissance, mais dont il n'est pas dénué sur certains millésime.



Nous avons dégusté 18 millésimes en présence de son neveu, qui reprend le domaine et Patrick, célèbre vigneron de Meursault et avons pu discuter et échanger nos sensations, et surtout notre joie de profiter d'un tel programme ! Quelques commentaires :

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 2017 : Joli friandise avec déjà des aromes moka, tout en fraicheur épicé, et une finale qui accroche encore un peu. Excellent 91 (16,5)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 2016 : Très jeune, très classique au nez, bouche pleine, tanins saillants comme souvent sur 2016, finale fraiche, un peu séchante mais aux jolis notes ronce sur un fond fumé. TB 90 (16) Vraiment 16, pas un millésime qui me touche.

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 2015 : Super nez, début de complexité, avec un coté aubépine, amande puis épice, bouche énergique, belle tension, bien enrobée de tanins soyeux, finale tonique, et longue persistance, yesss Excellent 93 (17)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 2013 : Début de note évoluée, avec un fond cacao moka, bouche fraiche tendue, tanins ronds enrobants, plus végétal, ronce, sous bois en bouche, finale fraiche, manque d'un peu de densité. TB 90 (16)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 2011 : Nez plus champignon noble, pointe réduction, assez marqué framboise, bouche large, pas très dense, tanins soyeux, finale fraiche, mais un peu trop tendre/fluide. TB 88 (15)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 2010 : Oh, nez beaucoup plus abouti, complexe, réglisse, framboise, fond tabac, moka classe. Bouche corpulente, large, belle énergie, fraicheur qui tend le vin, ample, gourmand, acidulé, framboise, réglisse, moka. finale fraiche, belle persistance, longue, complexe… Super vin, Excellent+ 95 (18)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 2009 : Waouh, déjà goutté récemment, ce 2009 envoie du lourd, pareil que 2010 mais encore plus d'expression au nez, avec un pointe de gourmandise supplémentaire. En bouche, l'amplitude est plus forte et la gourmandise monte d'un cran, la finale présente une empreinte tanique veloutée mais garde une structure solide qui tient le vin sur une persistance incroyable… Grand vin, Exceptionnel 96 (18,5)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 2000 : Nez plus marqué de note tertiaire, champignon noble, cèpe grillé, fond moka. Bouche un peu souple, gourmande et finale très tendre qui manque d'un peu de gnaque ou de structure. TB 89 (15,5)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 1998 : Nez élégant, fruit noir, tabac, moka, bouche droite, tendue, joli profondeur, tanins un peu rustiques, plus fruit confit, finale fraiche, belle persistance moka, tabac. Très intéressant TB 90 (16)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 1990 : Waouh à nouveau, nez cèpes grillés, tabac blond, épice presque boite à cigare, sur fond moka gourmand. Bouche charpentée, ample, tanins denses, quasi velours, belle fraicheur qui tend la finale, qui reste délicate, en finesse, mais puissante et longue, sur le fruit noir compoté, gourmand, cèpes grillés, moka, tabac… Complexe et gourmand en restant frais et délicat, de la bombe. Exceptionnel 98 (19)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 1988 : Nez très proche mais moins expressif et plus froid, moins gourmand. Bouche charpentée, plus droite, tendue, belle structure plus marquée, plus de profondeur, moins de gourmandise que 90, et une finale d'une intensité moindre. Très joli vin quand même, surtout après 90... Excellent 93 (17)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 1984 : Nez kirchée aux note de noix qui annonce un vin qui est passé, première bouteille passée seulement ! Mais sur ce millésime de piètrre réputation...

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 1983 : Cette fois, le nez est clairement tertiaire mais très appétant, l'humus, le moka, le cèpe, une pointe kirchée sur un fond fumé donne envie. La bouche est large, la structure maintient un ensemble droit, voir un peu rigide, de jolis tanins soyeux avec une belle concentration, mais qui finissent un poil sec, et une finale friande moka, kirchée, tabac très bonne. Excellent 92 (16,5+)

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 1981 : Nez fruit confit avec des notes presque mentholées, puis humus, tabac. Bouche souple, ronde mais bien vivante. Finale acidulée, voir vive avec un côté kirchée, chaud presque alcool. TB 87 (15) mais quelle tenue pour ce millésime de très faible réputation...

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 1977 : Un nez plus caramel, puis les classiques moka, kirch et de belles notes végétal noble. Bouche souple à l'attaque, un côté doucereux, friands, mais ça se tient, c'est même assez craquant sur le cèpes grillée, le moka, le sous-bois. La finale est fraiche, encore tonique, avec un côté acidulé très friand. TB 89 (15,5). A nouveau quelle réussite pour ce millésime.

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 1976 : Un nez kirché assez dominant, bouche droite tanins ronds, encire bien présent. Finale un peu plus souple, fruit acidulé, et pointe alcool. B-TB 87 (15). A nouveau belle tenue pour ce millésime de sécheresse...

Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er Cru Pézerolles 1969 : Whaouh, à nouveau un nez superbe, moka, cèpes grillés, humus, harmonieux et gourmand. Bouche charnue, aux tanins soyeux, fins, précis, une caresse acidulée de cèpes grillés, de moka. Une finale encore puissante, délicate, une empreinte soyeuse pour accompagner une longue persistance. Excellent 93 (17)



Bon, il est midi et quelque, et c'est là que Jen Pierre me dit, il faut que je prenne mes médicaments… Et je le vois avaler ces pilules avec un verre de Pommard 69, il me regarde de son oeil goguenard et rieur et me dit : Ah je t'ai pas dit, ici on se soigne au Pommard 69... Voilà tout Jean Pierre, qui a passé la dégustation à dire qu'il n'y était pour rien si les canons étaient bons, que c'est le terroir, ou le millésime, ou que le vin s'est fait tout seul… Non JP, tu es un magicien, et ton talent t'es magnifiquement rendu par tes terroirs ! Je te souhaite une magnifique suite, et t'inquiète, il y aura toujours un petit con de parisien pour venir t'emmerder, toi qui croyait te planquer dans le Roussillon, AHAHAH, j'y vais chaque année ;-) Encore 1 000 mercis pour ce grand moment de dégustations et d'amitiés.

Amicalement, Matthieu
#432
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Super-Pingouin, daniel.gureghian, Cédric42120, Vaudésir, condorcet, JeanChristophe, Caligula, ysildur, Fre, LudoR

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 414

H. Seldon a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot - Pommard 1er cru "Rugiens" et "Les Pèzerolles" 2011

CR: Domaine Voillot - Pommard 1er cru "Rugiens" et "Pézerolles" 2011

Les deux Pommard de Voillot, Rugiens et Pèzerolles 2011 sont bus l'un après l'autre : pas d'énormes différences, les deux vins présentent des tanins assagis (un peu plus en nombre pour Rugiens), une dominante sur la cerise, une pointe de réduction pour Pèzerolles, une vraie fraicheur mentholée. Deux profils purement bourguignons, de demi-corps. Une plus grande exubérance pour Rugiens, pas de gros potentiel de garde pour moi sur ces deux bouteilles, l'effet millésime sans doute. Equilibre sans reproche, finale correcte en longueur et en complexité. Pas de coup de coeur, mais deux vins bien faits. La tablée a adoré, je suis plus mesuré connaissant le potentiel des cuvées de JP Charlot.
Très bien pour les deux

Cdt,
Seb

Notation : Moyen : les vins sans intérêt ; Assez bien : vins à boire pour la curiosité ; Bien : bon vin, à faire découvrir ; Très bien : vin remarquable ; Excellent : vins de très haut niveau, une rare réussite; Splendide : grand vin qui justifie le temps passé ici !
#433
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 444
  • Remerciements reçus 459

Patrick Essa a répondu au sujet : Pèzerolles et tu t’envoles!

Verticale de Pommard Pezerolles du domaine Voillot 2019-1969


Pommard?

L’appellation Pommard naît tout contre Beaune sur une large bande marno-calcaire marquée par des terres brunes idéales pour la production de grands vins de pinot noir.
Ce coteau tourmenté verse vers le Sud à partir du premier cru " Les Charmots"pour se poursuivre sur des terres de plus en plus claires en direction de la Combe jusqu'au climat village de la "Plante aux Chèvres" qui est quasiment orienté au couchant et qui touche le vignoble des Hautes Cotes de Beaune. Ce long coteau est sous la double influence de la Grande Combe de Pommard et de la Combe de Lulunne située au dessus et contre lui sur le finage de Beaune. Les vents circulent ici selon des courants qui hélas peuvent attirer les nuages de grêle au milieu de l'Eté et les risques semblent s'y être multipliés ces dernières années, surtout dans la partie orientée plein Est dans laquelle se trouvent les meilleurs premiers crus. Le cru de Pezerolles est situé dans ce secteur et n’a heureusement pas toujours été impacté par les funestes éléments déchaînés.

Cette zone du coteau Nord qui regarde le levant est argilo-calcaire et parsemée de ban marneux, elle regarde l'Est selon une pente qui va de douce à forte au fur et à mesure que l'on s'élève sur le coteau. Elle produit des vins très parfumés et généreux qui n'ont rien de crus aux tanins anguleux et revêches et qui au contraire lorgnent toujours du côté du raffinement et d'équilibres fruités, mûrs sans excès. J'insiste ici pour signifier que les tanins des crus de ce secteur peuvent être parmi les plus fins et veloutés du Beaunois. Selon les remarquables travaux de la géologue Françoise Vannier-Petit (voir la carte géologique de l'appellation ci dessous) le coteau se subdivise en différents rubans géologiques qui s'échelonnent au fur et à mesure de leurs positions sur le coteau.

Pezerolles?

Historiquement les vignes ont - durant tout le haut moyen âge - été mise en culture sous une domination ducale régulièrement associée à des propriétés nobiliaires et bourgeoises. La famille Pezerolles - selon Marie Landrieu Lussigny - possédait en ce secteur une vigne largement découpée qui sans doute forma un Clos aujourd'hui disparu du cadastre.
Ce Clos des Pezerolles ancien se situait dans la partie médiane basse du Climat que d'aucuns considèrent être la meilleure. Signalons toutefois que cette étymologie est parfois contestée et que pour certains rédacteurs le terme proviendrait du vieux vocable Poizerolle signifiant "pois chiche", l'endroit aurait pu en être partiellement complanté au milieu des vignes en foules, comme l'usage le laissait apparaître pour d'autres cultures vivrières.
Cru de milieu de pente assez incliné et ordonné au niveau de ses parcelles selon trois étages, bas, médian et haut, il est situé sous le village Les Noizons, au dessus des Petits Epenots et entre Largillière et Saussille et mesure 5.91 hectares. Son exposition est faite de pentes regardant vers l'Est et d'une influence éolienne sous forme de courants d'air frais qui descendent de la combe de Lulunne juste en contre haut du lieu-dit. Les vins en tirent une rare énergie et un fruité frais éclatant qui tranche nettement avec ses crus mitoyens car il s'exprime avec plus d'élégance que de puissance.

Toutefois Pezerolles est d'abord un vin structuré et ses accents aromatiques de fruits noirs en font un vrai Pommard, ne reniant aucunement sa nature altière et sa capacité à se magnifier avec le temps. Ce vin de garde prend à plus de sept ans une forme plus souple, moins contenue et très libérée qui exalte les notes épicées que son sol et son exposition lui confèrent naturellement. Ce faux vin tendre et féminin possède la classe d'un intellectuel discret et brillant imposant son savoir par petites touches subtiles lors de conversations apaisées. Incontestablement un vin d'esthète qui se livre toujours avec retenue et pudeur.

Il fait partie des cinq meilleurs crus potentiel de la commune et à pour lui d'être aussi homogène que le Rugiens Bas en disposant de la même capacité de garde. Il est en fait son frère du Nord, celui qui sans bruit peut se hisser à son niveau d'intensité.

Fin Novembre 2019 je fus invité à parcourir le fil des millésimes produit dans de ce génial cru du Beaunois par Jean-Pierre Charlot et son neveu Étienne du domaine Joseph Voillot. Deux vignerons au cœur généreux qui sans bruit et dans un esprit filial surent nous faire remonter le cours du temps en ayant en tête que grandes et petites années sont souvent dépassées par la formidable qualité des terroirs en Bourgogne. Rien ne fût moyen et la permanence aromatique de cet ensemble nous fit toucher du doigt l’esprit dont sont emprunt ces vins si recherchés. Une vision qui positionne le vin devant celui qui le fait car celui-ci avec humilité sait que s’il peut jouer une partition aussi aboutie, il le doit en grande partie aux éléments...

Verticale Domaine Voilot Pommard Pezerolles 2019 - 1959? CR:

« Verba volant, scripta manent »


Pommard Pezerolles 2018: en fin d’élevage, juste après une légère filtration. Sombre, profond et d’une rare densité. C’est un vin équilibré à la folle complexité qui évoque les plus grandes réussites des cent dernières années. Un monument. Magistrale vinification.

Pommard Pezerolles 2017: une Robe assez claire et limpide introduit un nez très fin sur les petits fruits rouges avec une jolie finesse et un côté mûr. La Bouche est ciselée sur une fraîche acidité qui étire la finale qui possède une belle complexité sur des accents poivrés et sur un fruité sanguin.

Pommard-Pezerolles 2016: Couleur assez sombre sur des reflets violets.
Nez sombre sur les fruits noirs, intense.
Bouche tannique, sévère et très svelte. Un peu austère mais de grand avenir. La complexité épicée du cru est bien là, sous-jacente.

Pommard-Pezerolles 2015: Robe sombre aux reflets rubis.
Petite réduction sur le sel de céleri puis arômes racés de griotte.
Bouche structurée, vive, très racée sur les fruits rouges et l’orange sanguine.
Longue finale tendue par une vivacité étonnante dans le millésime.

Pommard Pezerolles 2013: Robe médium.
Nez finement réducteur et torréfié puis centré sur une délicate note végétale qui évoque le millésime plus frais.
Bouche vive marquée par un fruité rouge frais sur une acidité franche. Complexité épicée qui pointe en finale. Celle -ci terminant un rien trop sèche. Bien.

Pommard-Pezerolles 2011: robe assez sombre dans le contexte du millésime et encore très jeune. Nez marqué par une note végétale insistante - pyrazine des 2011 - et bouche un peu trop marquée par un côté astringent et ligneux. Le fruité final reste assez pur et la longueur moyenne. Assez bien.

Pommard-Pezerolles 2010: robe médium.
Nez d’une insigne pureté avec un complexité rare sur les épices.
Bouche parfaitement équilibrée entre maturité et tension acide avec des arômes de cerises et de fraise des bois. Longue finale harmonieuse. Grand vin.

Pommard-Pezerolles 2009: robe rubis. Couleur assez profonde, très jeune.
Nez délicat sur les fruits rouges bien mûrs et une touche de fruits noirs puis des notes fumées et épicées d’une rare noblesse. Quelle classe!
Bouche d’une folle complexité avec une jeunesse incroyable et une profondeur magnifique. C’est complexe, long et extraordinairement bon. Très grand .

Pommard-Pezerolles 2000: Robe assez légère ayant une juste évolution acajou.
Nez de griotte amère caractéristique d’une année froide et abondante.
Bouche svelte avec une jolie longueur sur une matière de bon aloi. Très bien dans le contexte du millésime.

Pommard Pezerolles 1998: Robe sombre et peu évoluée, qui introduit au nez des accents de muscade et de poivre blanc.
La bouche est assez souple en attaque et est quand même marquée par un côté astringent en finale. Une magnifique réussite dans ce millésime compliqué.

Pommard-Pezerolles 1992: Robe sans évolution, très légèrement trouble.
Nez sur des accents d’eucalyptus et de menthe avec une note de fougère et une excellente acidité. Un peu moins précis et dense que les précédents, très bourguignon, mais manquant un peu de richesse. Finale saline un peu ferme.

Pommard-Pezerolles 1990: Robe jeune, évolution impeccable avec une rare présence.
Le nez est frais et entre sur les épices douces et le fruit rouge mûr.
La bouche est une caresse qui rafraichit le plaisir en l’imprégnant de fruits frais et de caroube...bon à pleurer! Les vins de Voillot sont immortels!


Pommard-Pezerolles 1988: Nez frais sur robe sombre avec une intensité remarquable centrée sur la pivoine. Les arômes sont parfaitement nets et le vin est très fringant sur une acidité fraîche. Superbe.


Pommard-Pezerolles 1983: Couleur légère, mais encore jeune.
Nez très délicat, fin avec un fruité rouge très frais et une bouche douce en milieu de palais et une certaine fermeté en finale. Très joli vin.

Pommard Pezerolles 1984: Robe évoluée sur l’acajou, qui précède une bouche légère marquée par des notes aromatiques de girolle fraîche et d’amadou, un peu oxydative.
La finale est douce et soyeuse avec une longueur médiane. Assez bien.

Pommard Pezerolles 1981: Robe légère évoluée un peu sur l’acajou.
Nez réducteur centré un peu sur l’eucalyptus - assez proche du 1992 - avec une très belle présence.
Bouche marquée par une acidité franche qui déséquilibre un peu l’ensemble ,mais étire la finale. Un peu alccooleux, mais surtout encore en vie. Dans cette année de gelée impitoyable pour les producteurs Joseph Voillot - avec Jean-Pierre à ses côtés - avait su tirer son épingle du jeu. La marque des grands vignerons.

Pommard Pezerolles 1977: Robe légère, évoluée sur l’acajou avec encore de la brillance.
Nez, qui s’exprime sur de fines notes réduites avec une certaine évolution, puis il évolue à l’aération ensuite sur la girolle séchée. Finale vive et un peu dure. Bien et excellent dans le contexte de cette année très compliquée où la pluie avait impacté les raisins.

Pommard Pezerolles 1976: Nez très mûr, avec pourtant un fruit frais et une très belle intensité.
La bouche est un peu moins fringante et à un peu évolué. Longue finale sur la douceur.
La maturité est là et surtout nous sommes loin des 76 durs et astringents que l’on croise souvent au fil des années et qui évoluent très peu.

Pommard Pezerolles 1969: Nez fin, très subtil sur des notes de fleurs fanées et d’amadou.
Bouche souple, délicate et enveloppante avec une très belle complexité sur les fruits noirs. Longueur superlative sur des accents de fleurs fanées et d’épices mêlées indicibles.
Un très grand vin.

Et puis après cinquante années de bonheur passées en revue, la dégustation s’acheva par un Pommard Clos Micot 1959 encore fringant en bouche dont la couleur peu évoluée et le nez fumé nous rappelèrent avec acuité que Pezerolles surplombe la plaine et que pour cette raison il en tire une race de terroir inouïe que les bas de Ce Clos Micot ont peine à atteindre en dépit de leur parfaite vinification.

Quelle dégustation!
Identique en qualité à celle de Rugiens organisée par Laurent Pillot il y a une quinzaine d’année ou d’Epenots de la famille Vaudoisey que j’ai eu maintes fois l’occasion de déguster sur plus de 70 ans.

Merci Jean-Pierre et Étienne, merci aussi à toute la famille Voillot, qui a su depuis si longtemps préserver ce patrimoine unique en vieilles bouteilles « de derrière les fagots » pour l’offrir très souvent en partage à ses amis et témoigner de la permanence des crus dans leur contexte historique.
Un moment inoubliable.

Patrick Essa - 12/2019
#434
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Super-Pingouin, rkrk, matlebat, daniel.gureghian, jean-luc javaux, Gibus, Vaudésir, Frisette, Pins, Caligula, Damien72, LudoR, Davis57550

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5460
  • Remerciements reçus 2252

Frisette a répondu au sujet : CR: Passage au Domaine Joseph Voillot

CR: Passage au Domaine Joseph Voillot



La 3ème étape de notre montée en Bourgogne se passe à Volnay. En effet, Cédric et moi, après nous être rendus au Château Thivin dans le Beaujolais, puis au Domaine Guerrin & Fils dans le mâconnais, cherchions au moins un domaine pour meubler l’après-midi. Les nombreux comptes-rendus positifs concernant celui-ci (en particulier de Mat’, que je salue au passage, mais également d’autres LPViens…) nous ont fait nous orienter sur ce domaine que nous n’avions jamais goûté. Et bien nous en a pris.



Gendre de Joseph Voillot, Jean Pierre Charlot est titulaire du DNO. Après avoir enseigné quelques temps à Beaune, il reprend assez subitement le domaine de son beau-père dans les années 80, en essayant de faire perdurer la tradition de vins fins, élégants mais non dénué de capacité de garde. Désormais c’est un de ces neveux qui est en charge de reprendre le domaine, ce qui fait actuellement la 6ème génération en place. A ce jour, le domaine possède et exploite en propre 7,40 ha, pour un total de 5 équivalents temps-plein employés, renforcé par une trentaine de saisonniers pour les vendanges. L’essentiel des vignes, taillées en guyot simple à une densité de 10000 pieds/ha, se situe sur Volnay et Pommard, ces deux villages accueillant chacun une cuverie ainsi que diverses caves dispersées autour. Les vendanges sont manuelles, le domaine rentre en cave les raisins de façon totalement égrappée, sans vendange entière, après tri sur table. Les cuvaisons sont assez longues, généralement de l’ordre de 15 à 20 jours. Les élevages sont généralement compris entre 12 et 16 mois, avec 20% de fût neuf. La production est d’environ 40000 bouteilles, pour 90% d’export, les 10% restants se partageant entre clientèle particulière et hôtellerie, caviste et restauration.
Concernant les derniers millésimes, le 2017 est relativement abondant (50hL/ha) vendangé à partir du 06 septembre. Le 2018 est superbe selon Jean Pierre Charlot, et le 2019 s’annonce compliqué d’un point de vue volume… « mais on ne va pas se plaindre !!! »

Cartes provenant du site monocepage.com . On s'aperçoit que tous les Premiers Crus produits par le domaine à l'heure actuelle se trouvent dans ce que le classement de 1860 établit par le Comité d'Agriculture et de Viticulture de Beaune nommait "Première Classe" (en rose).


Meursault Chevalières 2017 : 15a20ca. Planté en 1979, porte greffe SO4
On a un nez beurré, boisé/grillé complété par du tilleul. La bouche est grasse, ample, avec une belle acidité vibrante. On retrouve du tilleul, de la verveine, des fleurs blanches, un joli fruit. La longueur est belle et se conclue sur un fin côté noisette grillée. TB-E

Bourgogne Pinot Noir 2018 : 4 parcelles : Les Petits Prés (23a86ca), Les Longbois (1ha07a71ca), Monpoulain (15a43ca), Les Grandes Terres(28a13ca). Âges moyens d’environ 50 à 60 ans, porte greffe 161-49C
On a un nez de framboise et de myrtille. La bouche est fluide et sans tanins, courte. AB-B
Beaune 1er Cru Aux Coucherias 2017 : 28a48ca, exposition Sud, sol posé sur une dalle de roche, climat très chaud, vendangé 4 à 5 jours avant le reste de la production. Planté en 1964 et 1981, porte greffe 161-49C
Le nez est un peu fermé. La bouche est assez souple et fluide, plutôt élancée. Il n’y a pas d’aspérité tannique, c’est gourmand, avec de la framboise et un soupçon de violette. TB
Volnay Cuvée Vieilles Vignes 2017 : 8 parcelles : La Gigotte (15a36ca), les Buttes (5a77ca), les Serpents (8a57ca), les Grands Poisots (48a53ca), les Petits Poisots (17a27ca), les Famines (36a16ca), les Pasquiers (32a84ca), les Lurets (14a94ca). Âges moyens compris entre 35 et 65 ans environ. Porte greffe161-49C, sauf pour les Grands Poisots (SO4/3309C), les Pasquiers et Lurets (RIPARIA).
On a un nez épicé et de végétal noble, sur un fond fumé. La bouche est souple, élancée, avec un joli fond végétal mais avec des tanins un peu rigides. Il paraît assez léger et aérien, manquant un tout petit peu de fond à mon sens. B-TB
Volnay 1er Cru Les Fremiets 2017 : 61a32ca, planté en 1932, 1950 et 1978, porte greffe SO4/161-49C.
On a un nez avec un fond fumé, laissant apparaître à l’aération de jolies notes de framboise et de cerise. La bouche présente un gros volume, très complet, sur un fond floral, de violette, et d’agrumes. L’ensemble paraît malgré tout assez fin et élégant. TB-E
Volnay 1er Cru Les Champans 2017 : 1ha07a10ca, vignes exposées Est Sud-Est, planté en 1934, 1971 et 1985, porte greffe SO4/161-49C.
On a un nez complexe, finement fumé, sur l’encre, la violette et la myrtille. La bouche est mûre, ronde, mais également plus dense, dans laquelle on retrouve une belle floralité sur la pivoine et la violette. Les tanins sont également plus serrés tout en étant plus gras. L’ensemble est long et équilibré et méritera 8-10 ans de garde au moins selon son géniteur. E
Pommard Cuvée Vieilles Vignes 2017 : 4 parcelles : les Saussilles (31a10ca), les Cras (36a85ca), les Poisots (28a18ca) les Vaumuriens (25a16ca). Age moyen compris entre 55 et 70 ans environ. Porte greffe 141-49C pour Cras et Poisots, RIPARIA pour Saussilles et SO4 pour Vaumuriens.
Le nez présente un fond de cuir plus évolué. La bouche est sanguine, sur l’orange, avec des tanins plus puissants quoique relativement fins. L’ensemble par contre est moyennement long, on redescend d’un cran après le Champans. B-TB
Pommard 1er Cru Clos Micault 2017 : 13a98ca, vignes en plaine, plantée en 1958, porte greffe 161-49C.
Nez très floral, avec une touche de céréale et un fond fumé. La bouche est souple, fluide, sans tanins. C’est assez court, et paraît un peu dilué et trop fin à mon goût. On doit toucher aux limites de ce terroir. B
Pommard 1er Cru Les Pézerolles 2017 : 39a80ca, planté en 1963, porte greffe SO4.
On a un nez fruité et gourmand. La bouche est fluide, très souple et sympathique, composée d’une belle acidité reflétant de beaux agrumes et des baies rouges. C’est un vin de demi-corps, un peu atypique de l’appellation, mais très plaisant. TB

Au total, plus qu’un domaine, nous avons découvert un Homme en la personne de Jean Pierre Charlot, qui donne l’image d’une personne sincère, humble, au grand cœur et bourré de connaissances. Sa franchise et son honnêteté sont palpables et sonnent vrai, lui qui a toujours à cœur de pouvoir recevoir et accueillir des clients passionnés.
Concernant le domaine, on est effectivement face à des vins délicats, aux matières et aux robes diaphanes, mais bien dans l’esprit volnaysien, avec des équilibres tout en dentelles. J’ai beaucoup apprécié la floralité et la précision que l’on sent globalement dans l’ensemble des cuvées. Par manque de temps et de disponibilité nous n’avons pu découvrir cette fois les Pommard 1er Cru Rugiens et Epenots entre autres, mais cela ne sera, sans aucun doute, que partie remise. Et ce sera un réel plaisir de revenir sur la place du village à Volnay l’an prochain…


Flo (Florian) LPV Forez
#435
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, Super-Pingouin, matlebat, daniel.gureghian, Gibus, Cédric42120, Vaudésir, asoulier99, starbuck, ptitcoco, Pins, LudoR, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4315
  • Remerciements reçus 1421

Vaudésir a répondu au sujet : Passage au Domaine Joseph Voillot

Reste 4000 bouteilles cela ne fait pas grand chose Flo ( vous en avez pris ?)
Stéphane
#436

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5460
  • Remerciements reçus 2252

Frisette a répondu au sujet : Passage au Domaine Joseph Voillot

Un tout petit peu. Mais c'est vrai qu'il ne reste pas grand'chose. Concernant les chiffres d'export, ils sont issus du petit livret sur le domaine que nous a très aimablement remis Jean Pierre Charlot. Peut être que ceux-ci varient un peu, et qu'il reste un peu plus de bouteilles pour la France.

Flo (Florian) LPV Forez
#437

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2388
  • Remerciements reçus 550

Nathenri a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay Vieilles Vignes 2017

CR:

Bourgogne - AOC Volnay - Domaine Joseph Voillot - Volnay "vieilles vignes 2017" - 13% - 100% Pinot noir.

Ayant décidé, par l'intermédiaire de Cédric et Florian qui passaient au domaine, d'acheter quelques 2017, je voulais en goûter une cuvée afin de m'en faire une idée et de voir si je devais ou pas rajouter des 2018.

Mon caviste-restaurateur préféré, à savoir Clos Viino, ayant des cuvées de ce domaine, je décidais d'aller y manger hier à midi en ayant pris soins de demander à Patrick de me carafer cette bouteille afin qu'elle soit découverte dans les meilleures condition. Elle fût donc carafée 2 heures.

Le bouchon est de très belle qualité. Long, souple et sans défaut.
Le vin se présente sous une belle couleur rouge cerise avec des reflets violines. les bords du disque sont violines. Belles larmes, fines et grasses.
Le nez est omniprésent d'entrée. Des petits fruits rouges, un beau côté floral, quelques épices fines. C'est à la fois frais, doucement épicé et diablement fruité. On sent néanmoins encore de la retenue.
La bouche st du même niveau que le nez. Des fruits rouges superbes, des fleurs et des épices le tout dans une finesse et une élégance superbe. Les tanins, certes un peu présent, ne sont pas gênants. Très belle finale fruitée et élégante. Un très beau vin sur la finesse.

Ni une ni deux, un petit coup de fil à Cédric pour rajouter des bouteilles de 2018 à la précédente réservation.

Une première rencontre avec une cuvée du domaine et qui va en amener d'autres.

Une même petit clin d'oeil à Mathieu (matelbat) qui m'a donné envie, à travers tous ces crs, de découvrir ce domaine.

Nathenri.
#438
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, JeanChristophe

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 122
  • Remerciements reçus 99

LudoR a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er cru Fremiets 1990

CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er cru Fremiets 1990

Bu avec les copains ( mais pas ceux de LPV Versailles ) vendredi soir dernier et il ne s'agissait pas de mon apport.

Superbe nez expressif sur le menthol et l'eucalyptus, le tabac et les épices.
La bouche est au diapason, d'une élégance folle avec encore beaucoup d'énergie et une très belle longueur.
Au niveau du fameux Champans 1990 du domaine.
Une grande bouteille assurément et la bourgogne comme j'en raffole.

Merci Jean-Pierre d'avoir réalisé ce nectar !

Ludovic
#439
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, KosTa74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 214
  • Remerciements reçus 120

KosTa74 a répondu au sujet : Re: Joseph Voillot passage au domaine

Passage au domaine pour récupérer mes 2018.

Je serai assez exhaustif et donne mes ressenti sur les vins qui m'ont marqués.:

Le CR: bourgogne générique vv fait toujours parti de mes achats car il est toujours terriblement ouvert et gourmand. Les émotions sont la pour un simple village. Peut être que es VV font leur effet.

Le CR: volnay VV est également dans les cartons avec un surplus de matière pour un RQP super ! le fruit est présent, le jus est agréable et bien équilibré !

Je trouve le CR: pommard vv plus ouvert que le volnay autant au nez qu'en bouche.

Le CR: volnay fremiets est très fin, les essences et parfums vraiment agréables et donnent envie de rester le nez au dessus constamment...la bouche n'est pas en reste et comporte du volume.

Le CR: champans est une peu plus "viril" j'ai trouvé. Egalement beaucoup de fruit et une bouche plus "remplie" que le fremiets. Un beau volume également permet une belle allonge pour ce 1er cru.

Le CR: pézerolles est un vin qui me plait bien en raison de son caractère tjs épicé (comme les clos charmot chez rebourgeon mure). Hormis ces épices qui sont vraiment la pièce maîtresse de ce beau cru pour ma part, on a également de beaux parfums de fruits rouges et une belle longueur !

Superbe et joli rencontre avec Etienne CHAIX qui dirige maintenant le domaine. Une personne agréable, passionné et qui faisant partie de ma génération fait de plus en plus attention a notre planète. L'attention porté a notre planète devient un sujet très important et je pense que beaucoup de gens de mon âge (millésime 1985) font très attention a ce qu'ils mettent dans leur assiette et dans leur verre et cela commence chez les personnes qui "travaillent" bien la terre !

Merci a lui pour m'avoir reçu pour 18 et au prochain millésime !
#440
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dfried, Frisette, starbuck

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 214
  • Remerciements reçus 120

KosTa74 a répondu au sujet : CR: Joseph Voillot - Pommard 1er cru Pézerolles 1990

Miam , je l'attendais également celui la.

CR: Joseph Voillot - Pommard 1er cru Pézerolles 1990

Encore une fois, on a passé un temps fou a retirer délicatement le bouchon sans en laisser un bout dedans.
ET j'ai gagné !

Encore une fois ouvert une petite heure et laissé reposer en cave a 10°!

Je n'ai pas fait de prise de notes tant je voulais juste savourer ce moment.

Je laissais simplement mes narines voyager au dessus du verre pour humer ces essences de fleurs séchées et le beau bouquet d'humus qui se dévoilait au cours du repas. La dinde que l'on partageait se mariait parfaitement au nectar que l'on avait dans le verre

La bouche est parfaite, bien patiné par le temps, le jus tout en velours qui s'offrait a nous faisait ressortir encore quelques petites notes de fruits et d'épices.
La longueur en bouche était extra. Le seul problème de la bouteille ? Quelle ne fut pas infinie ...

A comparer du Vosne Romanée de Dominique Laurent, si cette bouteille était étiquette cachée, je pense que l'émotion serait tout aussi exceptionnelle...

Quelle chance!
#441
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LudoR

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 156
  • Remerciements reçus 294

Gibus a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay Vieilles Vignes - 2009

CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay Vieilles Vignes - 2009

Bouteille achetée au domaine en avril 2012 (18€)

Bue avec des rognons de veau servis avec des pois cassés aux arômes japonais (miso, gingembre)

Bouteille ouverte 4 h avant le service, non épaulée.


Rouge grenat.
Intensité aromatique moyenne. Sur les fruits rouges (cerise) et noirs (prunes), épices et une pointe de gibier fugace.
Attaque ferme, tendue, très présente sur le palais avec des tanins fins encore présents. L'ensemble propose une bonne structure et un bel équilibre en bouche.
Arômes complexes sans qu'aucun ne s'exprime clairement. Longueur correcte.

Un beau vin que j'ai apprécié, sans doute à son apogée, mais qui a certainement quelques années devant lui.

#442
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, matlebat, Vaudésir, Gilles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1369
  • Remerciements reçus 192

herve2 a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru Champans 1969

CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru Champans 1969

ouverte à l'occasion d'un bien chouette repas d'anniversaireS (mes 50 ans, les 50 ans d'un pote - en retard puisqu'étant de 1969 - et surtout mes 30 d'amour avec madame), cette bouteille a fait bien plus que tenir toutes ses promesses. Premier point non négligeable, cette bouteille, contrairement à quelques autres exemplaires que j'ai eu la chance d'encaver, a été clairement reconditionnée au domaine. Cette pratique de Joseph Voillot, le beau-père de Jean-Pierre, a permis au domaine de commercialiser pendant longtemps de vieux millésimes encore fringants. Certains CR qui précèdent le montrent. Donc, le niveau est parfait, le bouchon est nickel... Reste le vin. D'un rouge brun qui dit son âge au nez qui méandre entre fruits rouges, menthe et sous bois, le tout saupoudré d'un chouïa de poivre, en passant par une bouche dense, suave et harmonieuse, fraîche et interminable, il paraît éternel. Si je devais blasphémer, je dirais qu'il me fait penser à un Champans 1990 du même domaine qui aurait vieilli divinement... Donc un Champans meilleur que le meilleur des Champans que j'ai jamais bu... Damned !!!
Il m'en reste une en cave, celle ci non reconditionnée. On verra bien.

Cordialement,

Hervé
#443
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, matlebat, bonaye, Moriendi, Vaudésir, condorcet, Val59, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 556
  • Remerciements reçus 150

bonaye a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru Champans 1969

Je ne suis pas étonné.
Le millesime 1969 en bougogne, a donné des vins concentrés, de grande garde.
A mon avis, le meilleur entre 1961 et 1985 ( 1971 n'était pas mal non plus )
#444
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11755
  • Remerciements reçus 1761

jean-luc javaux a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru Champans 1969

(tu) En tout état de cause, un beau millésime pour fêter trente ans d'amour!

jlj
#445

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1369
  • Remerciements reçus 192

herve2 a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru Champans 1969

Un Rieussec 90 de toute beauté était également là pour marquer le coup. Seul un 1970 était absent.

A ce propos, à cette occasion, mes amis m'ont offert un Charmes-Chambertin 1970 de Ph. Duroché, viticulteur à Gevrey. Quelqu'un a-t-il une idée de ce que cela vaut ? ... gustativement bien évidemment... B)

Cordialement,

Hervé
#446

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1369
  • Remerciements reçus 192

herve2 a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru Champans 2007

CR: Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru "Champans" 2007

Robe rubis translucide étincelante.
Premier nez ouvert et frais de fruits rouges, de myrtille, de violette et de sous bois.
Bouche à l'avenant, fraîche, sapide, douce. Belle longueur.
A plusieurs indices, on sent que le millésime n'est pas celui du siècle. A 13 ans, le vin est déjà à maturité, la bouche n'est pas explosive et le côté sous bois n'a pas tout à fait la noblesse des plus grands. Mais quelle belle bouteille !! Le vin est d'une harmonie presque parfaite, teintée d'un chouïa de poivre. Ca se siffle tout seul (indice voillesque indubitable).
A l'aération, le vin gagne en densité, en épaisseur. Le nez se complexifie sur le tabac brun. Gloups !!!
Quelle bel ouvrage !

Cordialement,

Hervé

P.S. : spéciale dédicace à frère Oliv'... Oliv, mon ami, je sacrifie mon foie et une partie de ma cave pour que tu gardes foi en l'avenir... et des glouglous communs, en terre bourguignonne.

Up the Irons !!!!!!!
#447
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82087
  • Remerciements reçus 7503

oliv a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru Champans 2007

Ouuuuuuuuuuuuuin ! :dash: MiaM!

Moi, je vois l'eau. Et rien de mieux.
Mais champans pas moins...
#448

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1369
  • Remerciements reçus 192

herve2 a répondu au sujet : Domaine Joseph Voillot - Volnay 1er Cru Champans 2007

Arrête... Ca fait Frémiets de lire ça...

Je sors...
#449
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 156
  • Remerciements reçus 294

Gibus a répondu au sujet : CR: Domaine Joseph Voillot - Meursault 1er Cru "Les Cras" - 2000

CR: Domaine Joseph Voillot - Meursault 1er Cru "Les Cras" - 2000

Bouteille achetée au domaine en mai 2002 (20 €)
Bue avec du boudin blanc aux airelles servi avec une purée de potimarron
Ouverte 1/2 h avant le service


Jaune doré clair.
Aromatique au nez. Arômes complexes d'agrumes, de citron et aussi de fruits jaunes, abricot, mangue. On trouve aussi quelques arômes de beurre et de grillé. Attaque franche, tendue très citronnée puis beurre et grillé ressortent. Bonne structure avec un peu de gras. Le problème est que le citron et l'acidité prennent fortement le dessus, pour donner un vin déséquilibré, sans grand plaisir par rapport à l'attendu. A l'aveugle il aurait pu passer pour un aligoté avec un gras inhabituel.

J'ai acheté 9 bouteilles de ce millésime à Jean-Pierre Charlot et les 5 premières (bues entre 2006 et 2011) ont révélé un problème d'acidité dérangeante. La 6ème a été laissée à JP Charlot lors d'une visite en 2012 et il m'a rapporté le commentaire d'un vin oxydé. J'aurais auparavant parié qu'avec une telle acidité l'oxydation était impossible.:( J'ai alors ouvert une bouteille le week-end suivant, qui s'est révélée ... oxydée! :? avec une structure fluide et aucun arôme, mis à part l'oxydation au nez et en bouche. En revanche les 2 suivantes, dont celle-ci est la dernière, ne présentaient pas d'oxydation mais ce caractère acide anormal.:evil:
Lors de l'achat en 2002, j'avais aussi acheté des Meursault village "Les Chevalières" 1999, recommandés par JP.Charlot, qui se sont tous révélés excellents.

Je n'ai jamais pu expliquer ce problème sinon par un excès de souffre à la mise en bouteille. JP.Charlot qui n'a constaté qu'une bouteille oxydée n'a donc pas pu m'éclairer.:dash:

Je n'ai pas vu de commentaires LPV sur ce vin dans ce millésime (ni dans d'autres d'ailleurs).

En revanche tout ce que j'ai pu acheter au domaine a toujours été d'excellente qualité, aussi bien en rouge qu'en blanc.zX

#450
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux