Nous avons 2128 invités et 76 inscrits en ligne

Fronsac, grand terroir oublié?

  • Messages : 19477
  • Remerciements reçus 3010

Réponse de mgtusi sur le sujet CR: Fronsac château Clos du Roy cuvée Arthur 2004

CR: Fronsac château Clos du Roy cuvée Arthur 2004

Bouteille débouchée ce soir pour succéder à un Cornélie 2008. Superbe vin profond, riche, aux tannins parfaitement fondu sans un poil de tertiaire.

Ce soir, il semble aromatiquement quelque peu fermé.

Suite demain mais d'ores et déjà, on a affaire à un très beau bordeaux à maturité
Michel
04 Sep 2016 20:20 #91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 267
  • Remerciements reçus 88

Réponse de 4fingers sur le sujet CR: Château Villars 2005

CR: Château Villars - 2005 - Fronsac

Bouchon parfait, marqué sur le disque,

La couleur est noire, foncée et n'indique pas son âge.
Nez sur les fruits ++ (noirs mais aussi rouges) très avenant avec des notes de tabac, cuir et épices.
La bouche est est sur la même lignée, assez puissante mais contenue, tonique. La longueur est correcte mais je trouve que c'est (relativement) son point faible pour en faire un vin d'une autre catégorie.
En tout cas c'est bien + à très bien pour moi
Humble amateur, vrai passionné
01 Oct 2017 22:19 #92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 369
  • Remerciements reçus 363

Réponse de Stalker sur le sujet CR: Château Villars 2006

Ce que l'on appelle depuis quelques années déjà le "Bordeaux bashing" m'a toujours insupporté au plus haut point. Jeter aux ronces et aux orties cet immense terroir, cette longue expérience de vigneron acquise au fil de nombreuses saisons et millésimes, et nous offrant régulièrement des vins de grande émotion, d'une profondeur peut-être sans équivalent, nulle part ailleurs, m'a toujours paru de la plus pitoyable des inconséquences...


Si aujourd'hui je bois principalement des vins dits "naturels", la morgue et l'arrogance, semblables à la certitude de l'étudiant gauchiste d'être du côté du bon et du juste alors qu'il n'a jamais réussi à finir "La Phénomélogie de l'esprit" d'Hegel et qu'il n'a aucune expérience de la vie, des nouveaux adeptes de ces vins vivants, m'exaspèrent profondément. Enfin, soyons sérieux deux minutes... Qui peut affirmer froidement, en restant d'une honnêteté totale vis-à-vis de lui-même, qu'un Las Cases 86, un Margaux 82, un Poujeaux 75, un Jaugaret 90, un BAMA 70 (pour ne parler que de quelques unes de mes expériences personnelles), c'est de la "bullshit"?!? Personne... Ceux qui le font, ce ne sont pas leurs émotions et leurs sensations qui s'expriment à travers eux (d'ailleurs en privé, quand on leur ouvre un Roteboeuf, ils opinent du chef et ne sont pas les derniers à se resservir - c'est du vécu), c'est leur crasse idéologie. Sans parler de l'atteinte que cela constitue à notre culture profonde... Car le grand vin de Bordeaux, c'est l'un des organes vitaux de la France culturelle. Mais ces idéologues là, sous couvert d'un soit disant retour à une certaine tradition, le "faire du vin comme avant", foulent en réalité au pied notre glorieux héritage vinicole, et la sueur de tous ceux qui y ont travaillé. Cet irrespect, chez la part de bobos libéraux-libertaires (quand je lis que le vin naturel est "féministe" et "anti-raciste" - si si, il y a des gens pour déblatérer des âneries pareilles - j'avale de travers mon verre de Château Le Puy), qui partiront bientôt travailler en terres anglo-saxonnes, ne fera pas du bien, j'en suis convaincu, au vin français.


Bref, trêve de divagations (Michel Bettane, sors de ce corps!), je vais ici faire une petite concession, mais que je vais aussitôt faire l'effort de recontextualiser, à cette "mouvance", qui est l'équivalent au vin de ce que les vegans sont à la gastronomie...


Oui, en buvant ce Fronsac du Château Villars, j'ai compris ce qu'ils voulaient dire quand ils parlent de vins ennuyeux, formatés, stéréotypés, et sans émotion.



Mais déjà, remettons tout de suite les choses à leur place, cette déconvenue n'est en rien l'apanage des vins de Bordeaux. Faites l'expérience: allez à la supérette du coin, achetez une bouteille de Saumur à 6 euros, et vous me direz si vous avez vécu de grandes émotions... Non, évidemment. Et pourtant, il n'y a pas de "Loire bashing"... Tout ça n'est que posture.

Oui, ce Fronsac était pas bon. Il était représentatif de la caricature du mauvais Bordeaux: arômes vanillés de bois neuf, notes toastées qui sont aux arômes tertiaires ce qu'un steak hâché surgelé est à une grande pièce de boeuf, alcool omniprésent... Le tout dans une matière fluide, sans profondeur, d'une longueur d'une indigente insignifiance. Oui, c'est vrai, il n'y a pas de plaisir possible sur cette bouteille.

Mais il y a beaucoup de grands Bordeaux. Des vins qui révèlent l'incroyable richesse de ce terroir exceptionnel. Des vins dont vous vous souviendrez toute votre vie... Suffit de sélectionner un peu vos achats. D'acheter moins, mais mieux, car il vous faudra sortir un petit billet, c'est certain.

C'est sûr que si vous n'avez bu que des Bordeaux tels que celui-ci, vous ne devez pas être très friands de la chose... Mais le vin de Bordeaux, ce n'est pas ça. En tout cas pour moi, ce type de mésaventures sont extrêmement rares.

A bon entendeur...

PS: après, l'intelligence me pousse quand même à dire que je n'émets aucun avis définitif sur ce château. On ne peut pas juger du travail d'un domaine sur la base d'une seule bouteille. Les commentaires précédents laisseraient même à penser qu'il s'agit d'un cru de qualité. Il peut y avoir un effet millésime, un petit raté sur cette cuvée (étant paysan, je sais combien, lorsqu'on travaille sur du vivant, il est difficile d'avoir un niveau de qualité constant), un souci de conservation (cette bouteille a été achetée dans les étals d'un supermarché)... En résumé, ce commentaire, qui relève plus du billet d'humeur, n'est pas une critique négative de ce château, mais de cette bouteille. Et d'ailleurs, je ne manquerai pas de me reprocurer un vin de ce château. Et je serai alors heureux de pouvoir venir ici rééquilibrer ce commentaire.

artdeboire.blogspot....
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bonaye, FlavFirst
12 Oct 2018 02:45 #93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 835
  • Remerciements reçus 785

Réponse de Nilgiri sur le sujet Fronsac Château Villars 2015

Bonjour,

CR: Fronsac Château Villars 2015




la robe est grenat, profonde. Le nez est sur les fruits rouges et noirs, prune, cassis, cerise noire, une pointe de vanille et de bois précieux. Le jus en bouche se révèle puissant, enveloppant avec des tanins mûrs et soyeux. La finale est moyennement longue et renvoie un très beau fruit.

Un vin très plaisant, consensuel et qui vieillira très bien. Payé 13,5, le rapport prix plaisir est remarquable.
Salutations, Christophe
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, GAET, Fredimen
06 Avr 2021 14:18 #94
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7
  • Remerciements reçus 9

Réponse de Marcmichel sur le sujet CR: Château Arnauton 2015 Fronsac

Chateau Arnauton 2015 Fronsac
Couleur rouge sombre, brillante et soutenue
Nez qui saute au visage, fruité, framboise, griotte cassis, trés fin et distingué légèrement mentholé, très agréable
bouche: attaque franche, des tanins fins mais présents avec du fruit, milieu de bouche dynamique qui se termine sur une belle longueur, bouche pleine d'équilibre qui oscille entre la vivacité et la douceur.
J'ai été surpris par la qualité de ce vin, j'avais peur de trouver un vin trop tannique et il s'est révélé très équilibré, encore jeune très plaisant et avec de l'avenir. Il a sublimé le magret au 5 épices. Au final un très bon vin pour moins de 10Euros. 90/100
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
21 Avr 2021 19:05 #95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck