Nous avons 1932 invités et 56 inscrits en ligne

Château Lynch-Bages, Pauillac

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a créé le sujet : Château Lynch-Bages, Pauillac

CHÂTEAU LYNCH-BAGES



Craste des Jardins
33250 Pauillac
Tél : +33(0)5 56 73 24 00
Mail : infochato@lynchbages. com

www.jmcazes.com/fr/c...

* Facebook Château Lynch Bages

* Instagram Château Lynch Bages

* Twitter Château Lynch Bages

* Blog Château Lynch Bages





Lynch-Bages...

Je l'adore...Il fait partie de mes plus grands souvenirs avec ses 61,70 et 89...

Pour reprendre une "formule qui a marché" sur D.C. ,je vous laisse d'abord la parole...Avant de revenir avec les 18 millésimes que j'ai bu entre 59 et 93 et ma passion pour ce vin et ceux qui le font.

Amicalement
Thierry
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

j'ai beaucoup appreciez le 90 bu il y a de cela 1mois,ainsi que le 94 (en moindre)mais qu'il faut attendre.Je possede aussi quelques flacons du 89 que je n'est pas encore gouté!Est ce trop tot?
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9547
  • Remerciements reçus 1007

claudius a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

Thierry j'ai horriblement honte...

je ne connais que 4 millésimes de L.B.
(humour)

1982 (merci Yves) superbe de profondeur et de puissance, un nez qui pourrait raconter plus de choses
1995, déjà  très beau et équilibré
1996, plus profond et tannique que le 95, à  attendre
1999, c'est beau et bien fait mais me semble un peu passe-partout à  ce stade, ...fait pour ne déplaire à  personne
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

Olivier,

Un conseil:laissez reposer vos 89...
Ils sont au tout début de leur longue vie.

Cordialement
Thierry
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9547
  • Remerciements reçus 1007

claudius a répondu au sujet : oubli

oubli..ainsi qu'un misérable 1991...bt probablement défectueuse, servie par des amis bordelais, tel était le désastre
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

Magnifique domaine. De plus, on y est toujours superbement reçu!

Pour varier, je citerai uniquement le seul millésime qui m'ait déçu:
le 78.

Jeune passionné au début des années 80, j'avais cru faire une affaire en achetant 12 bt à  un particulier qui avait une bonne cave. Dès le début (et jusqu'à  la fin), j'ai été déçu par ce vin. Certes pas au point de le mettre au vinaigrier, mais rien de bien excitant.

La dernière bouteille bue il y a 3 ans je crois (ouf) était très "champignon" au nez (mais pas de la truffe), court et un peu dilué en bouche terminant sur une impression terreuse - voire poussièreuse.

Voilà  mon petit coup de canif à  Lynch Bages. Car si je devais mentionner tous les millésimes que j'ai adoré, il me faudrait écrire une quinzaine de posts!

Un de mes plus grands souvenirs reste d'ailleurs de Lynch Bages 49, dégusté l'été dernier lors d'une soirée d'été, tout en regardant le soleil couchant rosir le Mont Blanc!

The end.

Alain
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6664
  • Remerciements reçus 799

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

bonsoir Claude

Lynch-Bages, c'est avant tout pour moi le vin des grandes occasions.

je garde un souvenir ému du Lynch-Bages 62, bouteille offerte par un ami belge, bue seul (!) pour célébrer la naissance de mon deuxième fils, Lionel (2002, mauvais millésime;-(

un grand moment d'émotion que celui de découvrir cette divine bouteille, un peu de déception à  l'ouverture, le vin était un peu froid, puis la magie : le développement des arômes, le vin qui se magnifie à  l'aération, pour finir sur la superbe matière du fond de la bouteille, avec l'esprit un peu embrumé, je dois l'avouer.

Un très beau moment. Il est peut-être des bouteilles qui doivent être bues comme cela. Un long tête-à -tête, sur plusieurs heures, qui permet de découvrir pleinement le vin, de le voir vivre et s'ouvrir au contact de l'air...

Lynch-Bages 90, deux bouteilles bues avec des amis au restaurant, lors d'un très bon repas dans le jura français. Un vin riche, opulent, encore massif, mais j'ai adoré et j'en garde un excellent souvenir. Je n'en ai malheureusmeent pas en cave. Très Cazes, celui-là .

le 82, bus avec Claude et Jérôme, on en a assez parlé. Un très grand vin, une bouche somptueuse, une finale grandiose, le nez était-il si fermé que cela ? la soirée fut très belle. un beau souvenir, encore.

Dans les bémol, j'ai bu encore le LB 94, dont j'ai encore quelque bouteilles en cave, pas super, dur, manque de chair et de charme, très peu dans le style Cazes.

j'ai bu le 92 aussi, mais il ne doit pas être fantastique puisque je ne m'en souviens plus du tout.

amitiés

Yves

Yves Zermatten
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

j'oubliai,j'ai aussi du 96
qu'en pensez vous?
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8440
  • Remerciements reçus 23

Anthony a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

Je recopierai le post que j'ai mis tout au debut de la rubrique Bordeaux, il y a de ca 2 semaines (mais vu l'activite de cette rubrique, les sujets tournent a la vitesse Schumi ...):

"Lynch Bages 1975 (Pauillac)

De couleur vermillon et d'intensité claire, ce vin montre d'entrée ses 27 ans. La robe est un peu trouble.
Au nez, on fait face à  un vin racé, dont l'apogée semble toutefois dépassée. Des arômes de vieux bordeaux, alliant fruits cuits, confiture (sans douceur toutefois) et autres notes indescriptibles.
La bouche confirme l'impression olfactive : un grand vin, racé et complexe, mais qui a perdu de sa superbe depuis quelques années. Le cote vert et dur de certains 75 ne se retrouve aucunement dans ce cru. Le grain est veloute et le bois est complètement intégré à  la structure.

Je le note 8.5/10 car suis convaincu qu'a son apogée, il s'agissait d'un vin de grande classe."

C'etait mon premier Lynch Bages, donc toute comparaison avec d'autres millesimes est exclue.

Salutations,
Anthony

Anthony
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 5

EricD a répondu au sujet : CR: Lynch-Bages 1993

Bu aujourd'hui, CR: Lynch-Bages 1993. Qui a dit que 1993 est un millésime raté ? Pas chez LB en tous cas.
Robe noire, sans trace d'évolution. Nez puissant, très Pauillac, de tabac, de boite à  cigares. La bouche est ronde, veloutée, les tannins sont parfaitement fondus. On identifie des arômes de tabac brun, de pruneau. La longueur est moyenne, c'est là  peut-être que joue l'effet millésime. Un grand vin en tous cas, qui a encore de belles années devant lui.
Eric
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Lynch-Bages 2000

Je vois que je mentionne Lynch-Bages dans le post des premières impressions sur les 2000, et que j'ai oublié d'en faire un CR dans sa rubrique, ce qui est dommage vu la qualité de ce vin!

CR: Lynch-Bages 2000 - dégusté le 20/12/2002
M'y prenant un peu tard, je décide à  19h d'ouvrir "pour voir" une des bouteilles que je viens de recevoir il y a quelques semaines.
Après décantation, le vin offre à  notre vue une belle robe pourpre et profonde, mais encore relativement claire - c'est en tout cas pas du "gros rouge qui tache"!
Le nez est curieusement assez fermé. On peine a trouver des arômes dominants, même dans un verre "Impitoyable", mais il s'en dégage plutôt un ensemble homogène allant du fruit (cassis, framboise) au bois de cèdre en passant par une petite touche vanillée, voire même de réglisse. En bouche, c'est tout simplement stupéfiant. Dès l'attaque, on sent une matière exceptionnelle et dense, un magnifique équilibre, des tannins nobles - aucune verdeur comme parfois avec de jeunes vins. Le fruit est très mûr et délectable. La finale est longue, sans aucune agressivité. Je pense qu'on tient là  un digne successeur au remarquable LB 1989!

Difficile de noter ce vin lorsqu'on manque de repères (aucun "grand" encore dégusté, mais dans l'absolu, on tient là  quelque chose valant certainement plus de 90/100.

On se réjouit de voir ce que vont donner les autres grands

Alain
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

PS: A ce stade d'évolution, il est je crois indispensable de le décanter bien à  l'avance. En fin de soirée, le nez était indiscutablement plus ouvert aue lors du premier verre!

Pour reprendre un commentaire d'Yves (sur Giscours, je crois), c'est vrai qu'une belle description pour la bouche est le côté "soyeux", voire onctueux des grands 2000, marque d'un fruit exceptionnel!
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Lynch-Bages 93

Voici pour compléter cette rubrique un extrait du compte rendu déposé par Didier dans "dégustation":

Auteur: DidierD (proxy.skynet.be)
Date: 22-02-2003 15:34

Commentaires de dégustation de la soirée thématique “PAUILLAC AOC” que j'ai organiosé le 08/02/03 pour mon groupe d'amis, (désolé pour le petit retard dans la rédaction des commentaires, j'ai eu quelques imprévus) avec une mini verticale de Pichon Comtesse et une horizontale des 1er Crus Classés

...

2. CR: Lynch-Bages 1993 (12,50/20)
Robe : Rubis avec une légère trace d'évolution, plus dense que le précédent, belles jambes.
Nez : D'abord discret. Développe ensuite sur les petits fruits rouges et noirs, des odeurs florales (violette) et torréfiées (moka) ainsi que sur le cuir et les épices.
Bouche : Equilibrée avec une belle matière sur les fruits noirs, la violette et le café, des tanins présents, pas encore fondus (le seront-ils jamais ?), un peu rêches. Manque un peu de longueur.

...
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Lynch-Bages 2000

Dégusté ce soir, 22/02/03, pour la seconde fois, le CR: Lynch-Bages 2000, près de deux mois après ma première bouteille.

La robe est très profonde, couleur violet. Je la trouve plus foncée que sur la bouteille dégustée au mois de décembre. Le nez est stupéfiant: aucun arôme ne domine l'autre, tout en dégageant une superbe complexité - vanille, bois de cèdre, légère touche de moka, de torréfié. Puis arrive le fruit, chaud, mûr et solaire. Une impression de cerise (grillotte) semble se dégager d'autres fruits rouges. La bouche offre une impression identique: dès l'attaque, les tannins sont présents, mais merveilleusement équilibrés par une impression de fruit très soyeux, concentré et pur. Tout est balancé et on ne retrouve pas les impressions habituelles de vins très jeunes (comme les 1998 par ex.), où les tannins ou l'acidité peuvent momentanément dominer les autres compartiments de la trame. Superbe finale qui se décline sur des notes onctueuses. Petit bémol: le vin semble un peu "mou", peut-être justement à  cause de son extraordinaire sensation d'équilibre soyeux. En tout cas, c'est tellement bon à  boire dès maintenant... Ce qui est sur, c'est que c'est un tout grand Lynch-Bages. 92/100.
Comment vieilliront ces vins? Difficile à  dire... Il me semble que les 1982 dégustés en 1985-86 avaient à  l'époque une trame plus serrée que ces 2000. Mais il encore bcp trop tôt et trop difficile pour déterminer si 2000 sera un grand millésime de garde.

Alain
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Lynch-Bages 2000

En visitant les installations de chateau il y a quelques temps, j'étais passé dans le chai à  barriqueS où le 2000 était en plein élevage. Les ouvriers étaient occupés à  soutirer le vin (à  la bougie), j'en ai profité pour sentir le vin et j'avoue que les parfums de ce vin m'avaient très agréablement surpris, ce qui est très rare en général sur un vin si jeune (fruité intense et déjà  une complexité bien présente).
J'sais pas pourquoi mais je crois que ça donnera une grande bouteille d'ici 12-15 ans et plus.

Amitiés,
M@nuel.
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

Bonsoir,

N'ayant que peu de référence en matière de LB, sur ses capacités de vieillissement (à  part les notes de dégustations de Bob Parker un peu anciennes cependant), j'aimerais savoir si l'un d'entre vous a dégusté ce cru dans le millésime 1985.

Parker avait, dans son ouvrage sur les Bordeaux en 1994, donné une très bonne note au 1985, lui prédisant une apogée vers 2005 environ.

J'envisage d'ouvrir la seule bouteille de 1985 en ma possession cette année, alors merci d'avance pour vos impressions.

Cordialement.
CD
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Lynch-Bages 1985

Carpe Diem,

J'ai bu à  deux reprises le 85, voici mon CR concernant la deuxième bouteille (la 1ère était quasi identique)

CR: Lynch Bages 1985 (07/2001)

Robe: nette, assez profonde, bien sombre, jeune.
Nez : frais, élégant, agréable, fruits rouges et noirs compotés, intensité moyenne.
Bouche : fine, élégante, discrétion totale des tanins, finale pleine d'ampleur, belle longueur.
Il semblerait que ce vin soit à  maturité et devrait se maintenir ainsi encore de belles années.

Très beau bouchon.
( non décanté)

Apogée probable : jusqu'en 2010

92/100

Si ta bouteille a été bien conservé tu peux y aller sans crainte. ;-)

Amitiés,
M@nuel.
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

Carpe Diem,

Ton post me permet de constater que je vous ai laissé intervenir sans faire part de mon impression sur ce cru.
J'en ai bu 17 millésimes de 59 à  93.
C'est pour moi un cru qui m'a apporté quelques-uns de mes meilleurs souvenirs en Médoc.
J'ai déjà  dit mon admiration pour les 61, 70 et 89.
J'attends beaucoup du 86.
Par contre, le 90 ne me subjugue pas...J'aime mieux Pichon-Baron, mais je pense que Pichon-Lalande lui est inférieur.
Pour en revenir à  ta question,
J'ai adoré 3 pauillac en 85, année où Latour me semble triste:
Pichon-Lalande, Lynch-Bages et Grand Puy Lacoste...
Je les cite dans l'ordre de mes préférences.
Je viens de terminer Grand Puy Lacoste: il commençait à  fatiguer.
Je n'ai plus de Lynch-Bages, mais je pense qu'il devrait mieux tenir la route.
Je garde le souvenir d'une excellente bouteille, sensuelle, dont le charme n'était dominé que par la classe de Lalande...

Cordialement,
Thierry
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages 85

Oui...oui !
J'en ai bu une en 2002 (je crois qu'il m'en reste encore 2-3).
C'est un très joli vin en effet qui commence à  déployer des caractéristiques de vin mûr avec l'arrivée d'arômes tertiaires délicats et des tannins maintenant bien intégrés. il me semble plus "frais" que d'autres 85.
A priori, tu devrais avoir bcp de plaisir à  le boire prochainement.

Attention cependant: il me semble que les 85 ont un plateau relativement court. Je me suis fait par ex. surprendre avec Figeac 85.
Il y a deux ans, il me paraissait arriver à  maturité. Dégusté deux fois ces derniers mois, les deux bouteilles étaient encore délicieuses, mais quand même sur le déclin. Mêmes expériences récemment avec Pichon Lalande, Pavie et Clerc-Milon. Donc je n'attendrai pas trop d'années pour en profiter!

Alain
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Lynch Bages 1985

Merci à  M@nuel, Thierry et Alain, pour vos précieux conseils et notes de dégustations.

Je me lancerai donc cette année dans l'ouverture du Lynch Bages 1985, et je vous ferai part de mes impressions.

Cordialement.
CD
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

Carpe Diem,

Il n'y a pas de quoi...
On est là  pour ça!
Cet échange d'informations est un des buts du Forum.

Bien cordialement,
Thierry
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Portrait de
  • Visiteur

a répondu au sujet : CR: Lynch-Bages 1996, 1997, 1999

CR: Lynch-Bages 1996, 1997, 1999
Jeune amateur passionné et assidu lecteur de ce Forum que j'ai découvert il y a quelques semaines, je franchis le pas avec ce 1er message en vous livrant le commentaire de mes rencontres (plus ou moins réussies) avec LB:

- LB 1996: bu il y a quelques semaines ; le plus grand infanticide et la plus grande erreur de mon petit parcours bacchique. Robe d'un noir d'encre, le nez d'un séduisant et prometteur fruité (cassis) à  l'ouverture s'est totalement estompé après 3h30 de carafe et en bouche, le vin était austère et sans le moindre charme. Une grande déception dont je suis seul responsable (mais c'est en se trompant qu'on apprend :-(... )

- LB 1997: acheté en grande surface "en promotion" à  l'occasion des fêtes de fin d'année. La robe est moins intense que le précédent; le vin est agréable, sur le fruit, mais reste loin derrière le 99, bu en //.

- LB 1999:J'en garde le superbe souvenir d'un vin déjà  plus que séduisant, à  la fois d'une grande finesse pour un Pauillac et très suave en bouche malgré des tannins encore serrés. J'ai hâte de regouter se vin à  maturité.

Devant mon manque d'expérience de la dégustation, il ne me semble pas très judicieux de noter ces vins ; il est évident que ma préférence va actuellement au 99 (même si amha, le 96 le surpassera dans 15 ans).

En espérant continuer d'apprendre à  la lecture de ce Forum.

Cordialement. Nicolas.
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21547
  • Remerciements reçus 49

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

Nicolas,

Merci d'avoir franchi le pas.

La note est-elle fondamentale dans un commentaire?
Je ne pense pas et je ne note que très rarement un vin.

La description me semble plus riche d'enseignements
Ton texte sur le 96 me donne envie de m'intéresser à  ce vin que je n'ai pas en cave; une note
chiffrée, après un texte succint, ne m'aurait pas été utile, ne sachant pas comment tu dégustes...

Espérant te relire bientôt,
Cordialement,
Thierry
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Portrait de
  • Visiteur

a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

Je crois qu'après 4-5 ans de bouteille, le vin s'était "refermé" et il ne présentait plus le charme fruité que l'on peut trouver chez les Bordeaux jeunes (bien qu'à  mon goût, ces vins doivent être bus à  leur apogée après des années de cave).

De +, 96 me semble être un millésime de grande garde en Bordeaux et je n'ouvrirai pas la bouteille qu'il me reste avant une douzaine d'années. Thierry, si vous goûtez ce vin prochainement, vos commentaires et votre avis quant à  son apogée "probable" me seront alors d'une grande utilité.
En ce qui me concerne, cette déception m'a vacciné, et je n'ouvrirai pas mes LB 2000 avant 2010-2012.

Cordialement. Nicolas.
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17855
  • Remerciements reçus 1684

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

En plus, je crois que dans le bordelais, ce millésime 96 s'exprime un peu comme le 86, avec pas mal de tannins, moins de rondeur que 95 ou 85, moins suave. Ce qui peut expliquer qu'en vin jeune, cela peut apparaître comme de la rectitude.
Entre 5 et 10 ans, c'est la mauvaise période, souvent (car il ne faut pas généraliser) pour les grands Bordeaux.

Jérôme Pérez
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Lynch-Bages

C'est etrange car ayant deja pas mal bu de 1996 je les trouves ouvert et plutot charmeur des appressants,mais peut etre en est-il different avec LB
Mes meilleurs souvenir en 1996:
-pichon comtesse
-leoville barton
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9547
  • Remerciements reçus 1007

claudius a répondu au sujet : CR: Lynch-Bages 1999

CR: Lynch-Bages 1999

robe assez claire, nez de réduction, ces notes d'étable ont mis beaucoup de temps à  disparaître, ensuite touche torréfiée mais très discrète, en fait tout le nez reste discret et assez inexpressif, belle attaque, bouche ample et trame ultra-fine, mais il manque qqchse, si j'étais méchant et utilisais une image, je dirais qu'en son stade actuel c'est un vin pour bureaucrate privilégié de l'ex DDR...

je me trompe surement...

ou alors les bureaucrates de l'ex-DDR n'étaient pas ceux que l'on croyait
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Lynch-Bages 2000

CR: LYNCH-BAGES 2000 - PAUILLAC
71% Cabernet Sauvignon - 16% Merlot - 11% Cabernet Franc - 2% Petit Verdot
Au nez, le bois de cèdre domine maintenant le fruit rouge, mais le tout est
balancé par d'intéressantes notes épicées. La bouche est d'une grande
richesse, ample avec une sève superbe, longue, bien équilibrée, jamais
agressive. Un vin charnu et maintenant moins marqué par le fruit qu'il y a
6 mois. A tout pour devenir LA réussite de la décennie pour la famille
Cazes.

C'est la troisième fois que je déguste ce vin. Il est aujourd'hui arrivé dans une phase où il exprime pleinement ses qualités. Le fruit s'est un peu estompé et laisse parler les autres éléments de la trame, dont de remarquables tannins serrés, très nobles. Je remonte donc ma note initiale (92) à  93-95/100.
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2298
  • Remerciements reçus 44

M@nuel a répondu au sujet : Verticale de Lynch-Bages

Après la verticale réalisée par Pierre Casamayor pour la RVF et que vous pouvez retrouvez dans un des derniers numéros, voici celle commentée sur le site de Chateau Classic. Peut-être s'agit-il de la même verticale ? Donc deux commentaires pour le prix d'un. (bbb)

Lynch-Bages est le genre de cru facile à  cerner : la noirceur de la robe, la quantité phénoménale de tanins, ce je-ne-sais-quoi de sombre dans l'expression le distinguent entre tous. Le même moule carré semble avoir façonné les vins de ces quarante dernières années.
“On fait du pauillac ici !”, furent les premier mots de Jean-Michel Cazes en préambule à  la dégustation à  l'aveugle (1) de vingt-quatre des plus beaux millésimes de la propriété, de 2001 à  1961. Le ton était donné, et, devant des verres qui alignaient sans exception les noirs de leur robe, nous savions qu'il ne faudrait guère compter sur une défaillance de couleur pour repérer les millésimes plus légers.
Le tour de force de Lynch-Bages est d'allier l'extrême densité du cabernet-sauvignon avec une suavité de texture et de goût. Rares sont les vins qui expriment avec autant de profondeur les qualités du cépage roi médocain. Ce dernier occupe les trois quart des 90 hectares du plateau de Bages. Le merlot est le parent pauvre de ces sols de graves profondes, et ne représente en général qu'un quinzième des assemblages.
Vin de grande garde, Lynch-Bages doit être attendu au moins une dizaine d'années. Ce n'est pas un hasard si, aujourd'hui, les millésimes de 86 à  90 forment la série la plus épanouie à  la dégustation. Par ailleurs, le vin ne cesse de gagner en finesse, comme le prouvent les très élégants 99, 2000 et le surprenant 2001.

CR: 2001 : 78% Cabernet Sauvignon, 18% Merlot, 10% Petit Verdot, 3% Cabernet Franc. Ce vin splendide et surprenant pour nous comme pour Jean-Michel Cazes doit être placé au même niveau que les 82, 89, 90 et 2000. Robe violet profond. Nez aux charmantes notes de vanille et de confiture de fruits rouges. La bouche roule sur le fruit et un flot de tanins denses mais absolument pas amers. On dit que 2001 est un millésime classique à  Bordeaux. Il l'est aussi à  Lynch Bages.

2000 : A ce stade, le 2000 n'a pas la parure charmeuse attendue. Le vin se cache même sous une certaine austérité, avec des tanins omniprésents, une finale dense, toujours très tannique. Pour le reste, on frôle la perfection : l'équilibre est irréprochable, la persistance presque indécente. Un géant en devenir.

1999 : Un lynch-bages sous le signe de la rondeur et du gras. Ce soyeux de texture confirme les efforts pour gagner en pureté. Les notes de fruits, de cèdre et d'épices ajoutent au charme et à  la complexité.

1998 : Ce vin généreux, dense, à  la bouche harmonieuse s'exprime avec emphase. Quelle concentration ! Personne ne dira que ce n'est pas un pauillac.

1997 : Nez de poivre et de bourgeon de cassis. L'expression est moins mûre que dans les autres millésimes, mais la densité tannique est tout aussi impressionnante. Un millésime plus tendre, plus abordable.

1996 : Plus de six ans après la récolte, ce vin ne se montre pas sous son meilleur jour. Très fermé, il ne donne pas le plaisir espéré. La bouche est pourtant juteuse et fruitée, la trame serrée, la puissance au rendez-vous. Seulement voilà , il est trop tôt. On dira le plus grand bien de ce vin au grand potentiel dans cinq ou plus sûrement dans dix ans.

1995 : Je ne pensais pas le trouver à  ce niveau”, confiait Jean-Michel Cazes à  l'issue de la dégustation. Le 95 n'a en effet ni la jeunesse ni la puissance du 96 mais il a aujourd'hui bien plus de charme. Le nez d'épices, de fruits doux et de froment trahit un début d'évolution, tout en se montrant admirablement complexe. La bouche est équilibrée, classique, les tanins fondus. Un régal.

1994 : Nettement au-dessus du niveau du millésime, ce 94 déploie un nez génial de confiture de fraise, de cerise, de réglisse. La bouche est sage, harmonieuse, expressive, l'acidité assez basse. La douceur d'une caresse.

1992 : Nez intense, fruits épicés, coulis de cassis. Bouche harmonieuse, plaisante, dotée d'une belle structure aromatique. Un peu court en finale.

1991 : Qu'on se le dise, il n'y a pas de petits millésimes à  Lynch Bages. En voici une démonstration remarquable avec ce vin profond, rond et gourmand, à  la délicieuse expression de fruits rouges et noirs.

1990 : Que de jeunesse dans ce 90 ! Le nez est ultra-fruité, la bouche savoureuse, fine, épanouie et généreuse. On peut prédire une longévité exceptionnelle pour ce nectar facile d'accès qui ne semble pas avoir évolué.

1989 : Cette glorieuse bouteille entre dans ses années d'apogée. Notes de fumée, d'épice, de cassis. Encore plus dense que le 90, elle dévoile une complexité et une profondeur quasi envoûtantes. Une légende.

1988 : Nez agréable où l'on retrouve les notes balsamiques typiques du cru. Très belle bouche, équilibrée, docile. Encore un grand potentiel de garde.

1987 : Nez complexe, mentholé, balsamique avec, hélas, quelques notes vertes qui évoquent des cabernets pas assez mûrs. La bouche est cependant savoureuse, épanouie, pleine, ronde et fine. Finale tannique. A boire.

1986 : Plus que tout autre, ce millésime a mis du temps avant de s'épanouir. “Finalement, je crois que ça vient”, sourit Jean-Michel Cazes. Ce géant à  la robe profonde exhale un nez complexe de cuir et de gibier. Costaud jusqu'au bout des tanins et en même temps gras et charnu, il se révèle enfin être un des plus grands que la propriété ait jamais produit.

1985 : Ce 85 a surpris tout le monde et en premier lieu le propriétaire, bien incapable de le reconnaître à  l'aveugle. Longtemps à  son apogée, le vin présente des signes d'évolution. Il est désormais temps de le boire pour profiter de son admirable finesse, du soyeux de ses tanins et de sa complexité d'arômes.
1984 : Ce vin fut l'un des meilleurs d'un millésime peu estimé. On appréciera encore cette bouteille pour sa structure droite et son style frais. Mais la finale est carrée et un peu courte.

1983 : Une petite perle que ce vin à  l'expression franche, aux tanins doux, aux saveurs délicates de bonbon acidulé. Un vin solaire et gourmand.

1982 : Une année de rêve avec une récolte abondante et ensoleillée. Ce millésime de maturité et de grande garde, qui délivre en bouche une quantité impressionnante de tanins, nous a pourtant paru moins en forme que ses compagnons de légende que sont les 86, 89 et 90.

1981 : Il serait dommage que le 81 reste dans l'ombre des 82 et 83. Il faut rendre hommage à  ce vin imposant, harmonieux, plein de sève et de fraîcheur en finale. Sa constance tout au long de la dégustation et sa longueur sont stupéfiantes.

1975 : Un des premiers millésimes de l'ère Jean-Michel Cazes. Une année marquée par une petite récolte en volume, qui a vu la production de vins riches en sucre et en tanins. Ce 75 ne déroge pas à  la règle. Le nez est intense, doux, complexe et mentholé. Les tanins ont fini par se faire plus discrets. Bouche magnifique orientée vers la confiture et le fruit, puissante, longue. Un bonheur aujourd'hui.

1970 : Avec le 75, ce millésime a la réputation d'être le plus accompli de la décennie. Bouche dense, très sombre. Finale un peu sèche et dure. Mais cette austérité liée à  l'abondance de tanins s'efface complètement à  table.

1966 : Les tanins sont très marqués et quelque peu séchant. On pourra trouver ce vin dur et acide mais cette droiture, cette fraîcheur qui définissent en partie l'ancien style des bordeaux ne sont pas sans charme.

1961 : Pas d'excès tannique cette fois-ci. Même si la densité de ce vin a peu d'équivalent, on ne retient que l'impression de rondeur, de soyeux et de plénitude. Un vin exceptionnel dans sa tenue, son expression enjouée et fruitée, son style explosif. Un des plus grands 61 qui soient à  ce jour et un modèle immortel pour les lynch-bages du futur.


Amitiés,
M@nuel.

Message edité (26-07-2003 18:55)
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9547
  • Remerciements reçus 1007

claudius a répondu au sujet : CR: Lynch-Bages 1999

CR: Lynch-Bages 1999

robe rubis foncé, notes de réduction, passe ensuite par des notes de petits fruits rouges et groseille et seulement après 2 heures d'ouverture se révèle enfin...cèdre, tabac blond, café, cassis, en bouche il a délaissé son enveloppe grasse et montre une assise tanique bcp plus ferme que dans les 4 bt bues jusqu'à  présent. La glycérine ampuleuse genre nichon américain siliconé inexpressif a fait place à  qqchse de plus intéressant, un vin avec du nerf et un peu plus de caractère. Il semble toutefois manquer de concentration...enfin bref bonne surprise pour un 99!
c'est buvable Yves(aaa)
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck