Nous avons 1884 invités et 30 inscrits en ligne

Château Cos d'Estournel, Saint-Estèphe

  • Messages : 4662
  • Remerciements reçus 255

Réponse de aquablue sur le sujet Re: Cos d'Estournel

Oui jmg, on est bien d'accord, mais sur un site comme millésimes (celui auquel je pensais), je n'ai pas eu déconvenue pour l'instant..J'ai acheté de nombreuses bouteilles de 20 ans et plus, et aucun problème.

Arnaud
16 Oct 2013 18:26 #811

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 29
  • Remerciements reçus 0

Réponse de ThomasD sur le sujet Re: Cos d'Estournel

Tout à fait d'accord quand je vois des GCC à maturité à des prix largement inférieurs aux années plus récentes.
A ce sujet je posterai sur un commentaire sur un Talbot 86 acheté dans la même fourchette de prix que les millésimes récents, mon plus grand Bordeaux à ce jour !
16 Oct 2013 18:31 #812

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9737
  • Remerciements reçus 1671

Réponse de claudius sur le sujet Re: Cos d'Estournel

Cos 88 à 128 € ou 89 à153 € , j'ai déjà vu mieux en ratio qualité / prix ...
certes en comparant au prix du 2009 ::o
16 Oct 2013 21:49 #813

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7422
  • Remerciements reçus 7047

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Cos d'Estournel 1980

CR: Saint-Estèphe Cos d'Estournel 1980

Bue lors d'une dégustation relatée ICI.

Le bouchon est parti en morceaux et s’est même effrité …

La robe est assez claire et montre vraiment des signes d’évolution.
Le nez est intense, sur de beaux arômes tertiaires assez variés : tabac, bois précieux, cuir, sous-bois …
La bouche est axée sur la finesse, même marquée par une certaine acidité, mais ce vin a encore de belles choses à raconter, notamment sur sa finale d’une bonne persistance.
Bu pour lui-même, car non prévu au départ. Très bien +

Jean-Loup
24 Oct 2013 21:57 #814

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9737
  • Remerciements reçus 1671

Réponse de claudius sur le sujet Cos d'Estournel 1995

28 Oct 2013 09:30 #815

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 572
  • Remerciements reçus 2

Réponse de jpm sur le sujet CR:Cos d'Estournel, Saint-Estèphe, 1995

CR:Cos d'Estournel, Saint-Estèphe, 1995

Belle robe brillante rouge sombre ne montrant que peu de signes d'évolution.
Au nez, on trouve des fruits noirs, un peu de tabac et quelques notes épicées.
En bouche attaque douce subtile avec des tanins fondus portés par une bonne acidité qui fait vivre l'ensemble.
Ce n'est pas d'une longueur immense mais il y a tout de même une belle matière.
C'est surtout la finesse, de l'attaque jusqu'à la fin de bouche que je retiens et qui rend l'ensemble merveilleux.

J'ai adoré. (tu)

Benoît.
03 Nov 2013 21:46 #816

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 156
  • Remerciements reçus 0

Réponse de HadrienD sur le sujet Cos d'Estournel 1906

Mon tout premier post sur le forum!
A mon tour d'y contribuer, après quelques temps passés à vous lire...

Cos d'Estournel 1906.





Une bouteille dans un état cosmétique exceptionnel pour son âge, mais des conditions de conservation inconnues, qui me laissent perplexe.

Ouverte six heures avant dégustation, le bouchon n'est pas récalcitrant mais se fissure sur sa base, laissant quelques morceaux de liège s'échapper dans la bouteille.
Passé les premières effluves, poussiéreuses, je goûte et m'empresse de carafer ce vin qui semble en avoir bien besoin.

Nous l'avons bu entre amis, autour de quelques tranches d'un très fondant culatello di Zibello, d'un plateau de fromage comprenant reblochon, roquefort, Saint-Nectaire, et d'un pâté de campagne artisanal.

Ce qui marque instantanément c'est sa présence en bouche, ce Cos d'Estournel 1906 est l'antithèse de la douceur.
On le sent puissant, avec quelques pointes d'aigreur.

Sur une longueur appréciable nous remarquons des notes de cuir, de réglisse.
Mais ce sont avant tout les fruits rouges mûrs qui dominent fougueusement.

Confronté au culatello, il se fait impérial et écrase les subtilités du jambon; c'est sur le pâté de campagne artisanal qu'il se révèle le plus à l'aise.
En effet, son côté un peu rustre crée une belle alliance à la simplicité de ce met.
Nous cherchons l'accord avec les fromages, mais il ne se crée pas, les saveurs s'entremêlant dans une confusion totale.

Si ce vin vibre encore à celui qui veut l'écouter, son vrai message me semble passé depuis longtemps.

Moyen +

La vie est trop courte pour boire du mauvais vin...
05 Nov 2013 15:43 #817

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 632
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Pierrot le fou sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1906

L'étiquette est dans un état incroyable pour un vin de plus de 100 ans....

Pierre

"Le vin et l'amour font passer d'heureux jours"
05 Nov 2013 16:00 #818

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12072
  • Remerciements reçus 2295

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1906

Etonnant en effet...
Pour un premier post, tu fais fort Hadrien!
Cette bouteille vient d'où?

jlj
05 Nov 2013 16:29 #819

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 156
  • Remerciements reçus 0

Réponse de HadrienD sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1906

J'ai également été très surpris...

Un contact bordelais ayant hérité d'une partie de la cave des grands-parents s'est décidé à vendre quelques flacons, dont celui-ci.
Cette bouteille était enfermée dans une caissette en métal oubliée depuis des dizaines d'années, entièrement recouverte d'un film plastique.

La vie est trop courte pour boire du mauvais vin...
05 Nov 2013 16:59 #820

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 120
  • Remerciements reçus 25

Réponse de ramon sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1906

Hum... plus qu'étrange si l'on en croit l'historiographie officielle qui présente la première mise en bouteille au château en 1924 (à Mouton Rothschild il me semble)...

++
Ramon
05 Nov 2013 17:26 #821

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5979
  • Remerciements reçus 1412

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet Re: Cos d'Estournel

Ils auraient dû breveter leur film plastique les bordelais de l'époque!

JB
05 Nov 2013 17:31 #822

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1329
  • Remerciements reçus 1618

Réponse de vivienladuche sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1906

Cela m'a intrigué également... Une photo d'une bouteille de Cos d'Estournel 1928 vue sur Google Images semblait totalement identique en termes d'étiquette, de même que la morphologie de la bouteille...
(le lien doit se trouver assez facilement).

Vivien
05 Nov 2013 17:37 #823

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84865
  • Remerciements reçus 11424

Réponse de oliv sur le sujet Re: Cos d'Estournel

Voilà ce que j'ai de plus vieux en magasin.

images.glop.fr/OlivL...
images.glop.fr/OlivL...
images.glop.fr/OlivL...
05 Nov 2013 17:54 #824

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19006
  • Remerciements reçus 4198

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1906

Vu la fraîcheur de l'étiquette, j'ai aussi du mal à croire qu'elle est en place depuis plus d'un siècle. Il est probable que ce soit un réétiquetage (du domaine ?)

Eric
Mon blog
05 Nov 2013 18:16 #825

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 11

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1906

L'étiquette a toute chances d'avoir été refaite, mais le bouchon et la capsule sont d'origine.
ce qui est étonnant mais pas impossible est le verre qui semble très propre à l'intérieur alors qu'il y a toujours de coulures qui marquent le verre.
Tant mieux.

La description me semble tout à fait conforme à ce qu'on trouve avec un vin de cette époque.
Le fromage était à proscrire.
Merci de ce beau témoignage. Pour ma part, je goûte ces vins pour ce qu'ils sont au moment où on les boit, puisqu'on n'a pas de machine à remonter le temps pour leur faire retrouver leurs saveurs de jeunesse. Et ce 1906 est très dans la ligne de ce qu'il devait être avec une bonne conservation.
Mais heureusement il y a parfois des vins qui sont d'une telle perfection que l'on est stupéfait devant tant de grâce.


Cordialement,
François Audouze
05 Nov 2013 19:26 #826

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 156
  • Remerciements reçus 0

Réponse de HadrienD sur le sujet Re: Cos d'Estournel

Pas de ré étiquetage à ma connaissance ni à celle de mon vendeur.

Cependant, ma curiosité étant titillée, je vais envoyer les photos et détails au Château, peut être pourront-ils apporter quelques explications :)

La vie est trop courte pour boire du mauvais vin...
06 Nov 2013 06:43 #827

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12072
  • Remerciements reçus 2295

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Re: Cos d'Estournel

Cette bouteille était enfermée dans une caissette en métal oubliée depuis des dizaines d'années, entièrement recouverte d'un film plastique.

La fraîcheur de l'étiquette (si elle n'a pas été remplacée) est quand même quelque peu interpellant.
Si on se dit que le film plastique a été utilisable plus ou moins 50 ans après l'étiquetage original de la bouteille, on peut au moins se poser des questions.
On rétorquera que le flacon était dans une caissette métallique et donc à l'abri (?) de la poussière.
Mais quid alors de la conservation?
Un siècle dans une caissette en fer, est-ce l'idéal?

jlj
06 Nov 2013 10:09 #828

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19802
  • Remerciements reçus 3437

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: Cos d'Estournel

De quand date la généralisation de l'usage du film plastique ? :)

Michel
06 Nov 2013 11:02 #829

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2901
  • Remerciements reçus 2

Réponse de Jean-Marie Cade sur le sujet Re: Cos d'Estournel

Entre 1950 et 1955.
06 Nov 2013 11:28 #830

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 142
  • Remerciements reçus 73

Réponse de dkeus31 sur le sujet Re: Cos d'Estournel

bonjour,
je ne sais pas si vous connaissez ce site?
www.bonum-vinum.nl/

Une passionée y expose sa collection d'étiquettes des crus classés du Médoc.
Voici la page dédiée à Cos d'Estournel
les 1904, 1924 et 1929 présentent la même étiquette.

Didier

amicalement
didier
users.skynet.be/dk.a...
08 Nov 2013 12:08 #831

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 156
  • Remerciements reçus 0

Réponse de HadrienD sur le sujet Re: Cos d'Estournel

Joli!
Dommage que l'auteur ne puisse pas publier toutes ses pièces.

Je ne suis pas fan du graphisme mettant en avant le "Cos", représenté ici par les étiquettes allant de 76 à 87.

Mis à part quelques périodes, les étiquettes Cos d'Estournel restent sensiblement inchangées depuis le début du 20ème.

La vie est trop courte pour boire du mauvais vin...
08 Nov 2013 15:41 #832

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9737
  • Remerciements reçus 1671

Réponse de claudius sur le sujet Re: Cos d'Estournel

[size=x-large]Message déplacé dans la rubrique Marques de Murrieta[/size]
18 Nov 2013 20:55 #833

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 225
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Romain L sur le sujet Re: Cos d'Estournel 2004

Suite à l'article RVF: "les bordeaux 2004 sont à leur apogée", sceptique, je me dirige vers la cave et remonte un Cos 2004...
Certains sont peut être à leur apogée, mais pas celui-ci !!

Cos d'Estournel 2004
Nez expressif sur les fruits noirs, le tabac, le cèdre, la cannelle.
La bouche est massive. Ce Cos donne une impression de puissance et densité exceptionnelles pour un 2004.
Les tanins doivent encore se fondre, ils sont massifs. La finale est longue mais les tanins encore trop serrés gâche le plaisir.

Très forte impression pour un 2004. Il devrait être grand dans quelques années ...
Romain

" Si la vérité est dans le vin, qu’elle y reste " Pierre Dac
28 Nov 2013 14:24 #834

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Le breton"
  • Portrait de Le breton
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Le breton" sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1993

Cela fait un moment que j'essaie d'améliorer ma connaissance du vin en vous lisant donc me voilà inscrit.

Un ami ma offert un flacon de 1993 et j'aurais aimé avoir vos conseils concernant l'ouverture car je souhaiterais le déguster pour Noël.

Par avance merci
09 Déc 2013 12:30 #835

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9737
  • Remerciements reçus 1671

Réponse de claudius sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1993

redresser la bt au plus tard le matin avant ouverture
ouvrir environ 1h avant le repas,
verser dans un verre, aérer en faisant tourner le vin dans le verre
si c'est bon, remettre le bouchon sur la bt
si c'est encore un peu fermé, baisser le niveau à mi-épaule et laisser la bt débouchée
10 Déc 2013 17:00 #836

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Le breton"
  • Portrait de Le breton
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Le breton" sur le sujet Re: Cos d'Estournel 1993

Merci pour ces conseils
10 Déc 2013 23:45 #837

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7422
  • Remerciements reçus 7047
J'ai eu la chance d'avoir un petit aperçu de la production de vins de la famille Reybier, avec d'abord Goulée (pas un château mais un domaine, merci winaddict33 !) qu'ils détiennent en Médoc, puis le second vin et le premier vin de Cos d'Estournel (celui-ci sur trois millésimes) et enfin un Tokaji qui m'a bien plus. Je mets le commentaire sur ce vin ici car je n'ai pas trouvé de discussion spécifique.

Médoc, Goulée, 2011

Robe sombre aux reflets violacés.
Nez très ouvert, sur les fruits noirs, agrémentés d’arômes empyreumatiques (fumé, grillé) et de touches vanillées et épicées.
Bouche de demi-corps, sur la rondeur plus que la puissance, fruité léger, boisé présent mais pas agressif, longueur moyenne.
Bien +

Saint-Estèphe, Les Pagodes de Cos, 2008

Robe très sombre, marquant déjà un début d’évolution.
Nez d’intensité moyenne mais sur une aromatique intéressante : mûre, bois précieux, tabac, épices, …
Bouche au grain très serré, dotée d’une certaine concentration, assez fermée en arômes, acidité très présente, tanins fermes mais pas rugueux.
Bien +. Un vin bu trop jeune mais on sent le potentiel (apogée à partir de 2018 ?).

Saint-Estèphe, Cos d’Estournel, 2008

Exceptionnellement plus de 80 % de cabernet sauvignon dans ce millésime.
Robe très sombre, ni jeune ni évoluée.
Très beau nez, ample, fruits noirs presque compotés, très belles épices dont la cannelle, havane, notes vanillées.
Bouche charpentée, dotée d’une très grosse matière, masse tannique imposante, mais quand même belle fraîcheur. Cet ensemble impressionnant empêche l’aromatique et la longueur de s’exprimer, mais la bouche s’améliore bien après une heure dans le verre : les fruits noirs et le chocolat font une entrée remarquée !
Très Bien mais Très Bien ++ au moins sans doute dans dix ans.

Saint-Estèphe, Cos d’Estournel, 2002

Environ 58 % cabernet sauvignon, 32 % merlot, 7 % cabernet franc et 3 % petit verdot.
Robe très sombre, bien évoluée.
Nez intense sans plus, les arômes tertiaires apparaissent (sous-bois, cuir noble) mais les fruits noirs et les épices (dont poivre) sont encore là.
Bouche ronde, presque gouleyante (tanins très adoucis), toucher assez fin, belle fraîcheur, persistance sapide et longue.
Un Médoc de belle lignée qui est sur son plateau d’apogée, un peu en dessous du Pontet Canet du même millésime bu quelques jours plus tard. Très bien +

Saint-Estèphe, Cos d’Estournel, 1995

Robe sombre aux beaux reflets acajou.
Nez bien ouvert sur le havane, le bois précieux, les fruits rouges compotés et quelques épices.
Très beau volume en bouche, beaucoup de chair, belle patine, grand équilibre, toucher voluptueux, finale longue et savoureuse.
Un superbe vin parfaitement à point, qui pourra certainement durer. Excellent.

Tokaji, Hetzolo, 5 puttonyos, 2001
Robe d’un or foncé.
Nez très intense, sur le botrytis (abricot, miel) et les raisins secs ;
Bouche très équilibrée entre peu d’alcool (11,5 °), une sucrosité peu sensible malgré les 150 g de SR (aucune lourdeur), une belle acidité et l’aromatique du nez que l’on retrouve. Longueur notable … et notée !
Très bien +

Amitiés oenophiles,
Jean-Loup
15 Déc 2013 22:23 #838

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5861
  • Remerciements reçus 460
Jean Loup

J'ai bu le même tokaji ce WE. J'allais ouvrir une rubrique. Je lui reprocherai un petit manque de tension tout de même.

Sinon beau petit tour d'horizon des vins autour de cos.

Sylvain
16 Déc 2013 06:53 #839

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4978
  • Remerciements reçus 2533

Réponse de Vaudésir sur le sujet Re: Cos d'Estournel 2008

Château Cos d'Estournel 2008

La on change vraiment de catégorie avec le précédent(l'Etincelle 2009 de la Clapière), carafé comme le précédent, il n'en avait que peu besoin, le vin est pleinement ouvert, beaux fruits noirs, épices, menthol, la bouche est pleine, intense, la masse tannique bien qu'importante est super équilibrée,fraîcheur de mise en finale,un vin déjà très,très bon, comme quoi des vins comme ceux-ci doivent être bon à tout age, pas besoin d'attendre des décades pour se faire plaisir, qui lui sera différent au fil des ans et pour tous les gouts. TB++ au minimum/EXC

Vdsr
29 Déc 2013 17:21 #840

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck