Nous avons 2010 invités et 55 inscrits en ligne

Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, Pauillac

  • nidal
  • Portrait de nidal
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de nidal sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse 2003

Yves Zermatten a écrit:
> Pichon Comtesse 03
>
> Nez complexe, avec une touche exotique et sudiste,
> sur la liqueur de fruits et des notes de pain
> grillé et de bois précieux. L’ensemble est très
> expressif et complet.
> Bouche pas tout à fait pleine, goûteuse. Très
> jolie mise en bouche, avec une matière élégante et
> des tannins juteux, enrobés et croustillants, qui
> apportent de l’étoffe. Fin de bouche toastée. Mais
> c’est la finale qui impressionne sur ce vin, très
> longue, explosive, superbe de goût, de fruit et de
> rémanence, sur – seul bémol - des tanninsqui
> manquent un peu de finesse et qui trahissent le
> millésime.
>
> En 2003, la Comtesse s’est mise à jouer au Baron;
> je trouve que ça lui va bien et qu'elle n'est pas
> mal non plus quand elle se lâche
>
> Merveilleuse bouteille; un vin un brin atypique -
> on a pas vraiment l'impression d'être à Bordeaux,
> mais plus au sud - mais une de celles que l'on
> oublie pas.
>
> Yves Zermatten
>

Yves,

Dans tes commentaires, je retrouve les sensations "très agréables" de ma dernière dégustation de Léoville Poyferré 2003. Une bouteille que je pense ressortir bientôt pou bluffer (disons, Charmer...) des invités sympas que je vais recevoir au dîner.

Nidal
12 Avr 2006 23:26 #121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Daniel S sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

Les Bordeaux 2003 ont incontestablement un côté un peu sudiste , mais une analyse un peu plus minutieuse sur la qualité et la structure tannique nous empêche de franchir allègrement, le seuil de Naurouze.

Cordialement
Daniel
12 Avr 2006 23:35 #122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6750
  • Remerciements reçus 1208

Réponse de Yves Zermatten sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

sur ce coup, Daniel, il me semble que tu franchis, non pas le seuil de Naurouze, mais le Rubicon ! ;)

amitiés

Yves

Yves Zermatten
12 Avr 2006 23:45 #123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

Réponse de charlesv sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

Seule la très longue garde tranchera . Pas de franchissement du Rubicon ni du seuil de Naurouze , sans jugement d'Audouze ! ;)

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
13 Avr 2006 01:45 #124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Winemega - Alain sur le sujet CR: Pichon Lalande Comtesse 2003

CR: Pichon Comtesse de Lalande 2003. Carafé 4h

Couleur pourpre profonde. Nez encore marqué par l'élevage, vanillé, bois de cèdre au fruit soyeux, figue et framboise. Bouche sphérique aux tannins fins et au fruit savoureux et mûr. Structure serrée et précise, élégante sans être imposante. Très accompli et complexe, gardant de la fraîcheur jusqu'à la finale. Vraiment très réussi!

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
16 Avr 2006 13:45 #125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 0

Réponse de paski55 sur le sujet CR: Pichon Lalande Comtesse 1995

CR: Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande 1995
La robe est rubis foncé, avec quelques nuances évolutives sur le bord. Le nez est d’intensité moyenne, avec des notes animales et une touche de cassis. La bouche possède une attaque pulpeuse et d’un beau volume, mais je ne retrouve pas les notes fruitées de Cos d’Estournel. Finale de bonne persistance, avec des tannins fondus et une acidité bien intégrée.


Santé - Pascal
18 Avr 2006 14:16 #126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet CR: Pichon Lalande Comtesse 1990

CR: Pichon-Lalande 1990 hier soir

avant Belair 1989.

Je m'attendais à bien pire:
Pichon-Lalande 90 me laissait le souvenir d'un vin décevant pour l'année, nettement inférieur, à mon avis, aux 89 et 82...

Les bouteilles d'hier étaient agréables:
Le nez était sur le cassis et le cèdre...
La bouche donnaient une sensation de légèreté élégante et savoureuse, celle d'un vin peu concentré mais équilibré et long...
Peu "Pauillac", plutôt "féminin", il ne me semble pas être cependant la catastrophe décrite par Parker qui ne lui donne que 79.
Mais il est vrai que ce n'est pas le plus grand millésime de la période 81-90 ;)

Cordialement,
Thierry
23 Avr 2006 18:39 #127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 195
  • Remerciements reçus 4

Réponse de cazi sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse 2003

Bonjour Yves,

puis je vous demander combien l'aviez vous payé (à peu près)?

cordialement

gc
27 Avr 2006 12:08 #128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Winemega - Alain sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

J'ai entendu que, selon un article paru hier dans le journal Sud-Ouest, Pichon Comtesse de Lalande était sur le point d'être vendu aux frères Guerran, propriétaire d'Hermès...

Encore une page qui se tourne, probablement (si c'était confirmé).

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
05 Mai 2006 08:28 #129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 16
  • Remerciements reçus 0

Réponse de jmw sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

Bonjour,nouveau venu sur le forum

verticale Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande

Trés grand CR: 2000: Nez sur les épices,tanins puissants,grande longueur
Grand CR: 2002 : Nez sur les fruits rouges,tanins moins agressifs que sur le 00
rond en bouche,belle longueur
Trés bon CR: 2003: Nez trés mûr,atypique tanins souples,bouche souple se boit déjà
trés bien. garde? Vin surcôté par Parker selon moi.
Bon CR: 2001 : Bon niveau,mais manque de complexité pour un second.

Conclusion: rapport qualité prix le 02 loin devant et le 00 pour les portefeuilles plus garnis.

jmw
06 Mai 2006 18:55 #130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 286
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Winer Jammer sur le sujet CR: Pichon Lalande Comtesse 1982

Bu hier chez mon pote Yul, le CR: Pichon Comtesse 1982:

Comment dire … pour ne rien oublier des facettes aromatiques de ce vin ?
Le nez immédiatement éblouissant offre d’abord une cascade de fruits rouges et de cassis mêlée à une touche florale, il est à fond sur le charme et musarde ensuite sur le graphite, la mûre, le cèdre …

La bouche a tout, les tanins de soie et la plénitude, la profondeur et l’élégance, et arrive à surprendre par ses saveurs un peu bourguignonnes de noyau de cerise complétées par de la cendre ; la longueur est impressionnante et couronne magnifiquement cet immense vin.

Winer

La Pomerol Attitude
winerjammer.site.voi...
07 Mai 2006 21:26 #131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 88
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Patrick sur le sujet CR: Pichon Lalande Comtesse 1988

Bonjour à tous,

voici donc venu pour moi le moment de mon premier CR de dégustation sur LPV...gloops... en esperant être à la hauteur, je précise que je débute dans la dégustation, donc soyez indulgent :-)

Donc, afin d'accompagner un gigôt d'agneau à la broche, j'ai ouvert ce WE une bouteille de CR: Pichon Comtesse de Lalande 1988.
Ce qui m'a d'emblée le plus frappé une fois dans le verre, c'est la densité de la robe. Vu son age, je m'attendais naivement à quelque chose de plus 'transparent'. C'etait loin d'être le cas: dense, couleur rubis avec des reflets violacés.

Au nez, je l'ai trouvé très complexe. Entre autre: du fruit noir mais aussi des notes de cuir, de tabac. "Entre autres" car vraiment je m'y perdais un peu dans cette complexité.

En bouche, j'ai retrouvé ce que j'avais lu avant dans ce forum, à savoir cette impression de puissance et en meme temps de rondeur, avec des tanins présents mais complètement intégrés, sensation tout simplement magnifique.
Quant à la longueur, c'est très loooooooooong...

Bref, une des plus belles bouteilles que j'ai gouté à ce jours. Un grand moment.

Patrick
09 Mai 2006 15:09 #132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4955
  • Remerciements reçus 329

Réponse de dfried sur le sujet Pichon Comtesse de Lalande 1986

Extrait d'un CR écrit dans la rubrique "Dégustations éclectiques" :

(...)

CR:* Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande 1986 :
Comme vu récemment avec d’autre « Grands » Bordeaux de ce millésime (Cos d’Estournel, Léoville Las Cases, Margaux,…) le vin est très juvénile.

Robe : Elles est d’une fringante jeunesse, plutôt sombre.

Nez : De magnifiques fruits noirs frais (cassis, mûres) et des fleurs (violette en particulier) hypnotisent les sens et attirent irrésistiblement les lèvres.

Bouche : Des tanins enrobés et une merveilleuse fraîcheur entament l’attaque. On retrouve en bouche les fruits noirs juteux, très frais encore avec une pointe un peu sur le schiste (ou tout autre minéral que j'ai du mal à définir). La finale est longue, longue...
Ce vin qui ne devrait pas craindre la carafe à mon sens, est élégant et racé pour encore très longtemps.

Cordialement,
dfried
13 Jui 2006 01:20 #133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18913
  • Remerciements reçus 4071

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Pichon Comtesse de Lalande

Bu ce midi (en aveugle)

CR: Réserve de la comtesse 1999: robe grenat sombre opaque. Nez mûr, assez puissant sur la prune, la cacao et les épices. Bouche ample, fraîche, d'un beau velouté. Les tannins sont totalement fondus mais apportent une solidité à ce vin charnu, terrien au beau sens du terme. Finale d'intensité moyenne sans aucune dureté sur le cacao et l'humus.

Un vin très agréable que je n'aurais pas mis en Bordeaux et encore moins en Pauillac. Il n'a pas la sensualité d'un merlot, ni l'austérité du Cabernet Sauvignon. C'est tout simplement un vin simple, généreux, sans chichi... et à point (tu)

Après, est-ce qu'on attend d'un second vin? Vaste débat :S

Eric

Eric
Mon blog
30 Juil 2006 18:00 #134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • François St-T
  • Portrait de François St-T
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de François St-T sur le sujet CR: Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande 1985

Toujours en Irlande, bu un CR: Pichon Comtesse 1985.

Malheureusement comme pour toutes les autres bouteilles, je n'ai pas pris de notes et je ne peux donner que les souvenir que j'ai gardé de ce vin.

Il s'agit de ma première rencontre avec ce cru.

Pour moi, il s'agit d'un bordeaux classique avec des arômes tertiaires bien évolué. Je l'ai trouvé un peu léger, mais un ami m'a signalé que c'était l'impression que donnait ce cru...
Par contre la finale est un peu trop courte à mon avis.

En conclusion, une belle bouteille, mais rien d'exceptionnel.
Je verrais dans quelqes années avec mes millésimes plus récents...

cdlt

François
22 Aoû 2006 10:26 #135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8427
  • Remerciements reçus 24

Réponse de Anthony sur le sujet CR: Pichon Lalande Comtesse 2003

Bu lors du week-end LPV

CR: Pichon Comtesse 2003, Pauillac

Robe grenat aux reflets pourpres, peu limpide.
Le nez commence sur la vanille, présente un fruit mûr, mais un élevage prononcé.
La bouche est très, trop, boisée, carrée, avec une pointe de fruit. Un vin qui n’a pas convaincu. Le lendemain, ce vin paraissait anormalement âgé et nous penchons pour un problème de bouteille (garde ou entreposage).

Anthony
29 Aoû 2006 19:55 #136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1284
  • Remerciements reçus 1841

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet CR: Pichon Lalande Comtesse 1989, 1995, 1996, 1999

Ce soir, chez Jean, rue Saint-Lazare à Paris, nouveau promu Michelin qui le mérite amplement, petite verticale de CR: Pichon Comtesse Lalande

On commence par le benjamin.
Ce 1999, à dominante merlot, offre un nez sur le cassis et la mûre. Belle bouche ronde, un peu flatteuse. A boire maintenant, c'est le plus faible de la soirée.
1995 : en second, pour rester dans la dominante merlot. Attaque de fruits noirs, bouche toute en longueur, avec une finale sur le réglisse, et une pointe de dureté qui me gène. Peut sans problème attendre.
1996 : majorité de cabernet. Nez superbe de rose et de guimauve, bouche opulente, grande longueur. Un magnifique vin, qui a encore des années devant lui.
1989 : majorité de cabernet. Superbe nez sur le cuir, le champignon, le foin coupé, puis le bois exotique. Bouche d'une incroyable douceur, longueur interminable. Le top du grand bordeaux à maturité.

Nous avons fait un sort au 99 sur un Jarret de porc, gelée de langoustine et concombre. Sur le Navarin d'agneau, légumes mijotés et oseille, le 96 s'est parfaitement marié, la fin de bouche étant particulièrement magnifiée. Le 95 a moins bien vécu l'association, en s'opposant trop au navarin.
Enfin, sur le Biscuit fondant au chocolat noir, sorbet fromage blanc, le 1989, clou de la soirée, nous a régalé.

Jean-Paul

Jean-Paul
30 Aoû 2006 01:32 #137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 306
  • Remerciements reçus 0
Jean-Paul B. a écrit:
> > 1989 : majorité de cabernet. Superbe nez sur le
> cuir, le champignon, le foin coupé, puis le bois
> exotique. Bouche d'une incroyable douceur,
> longueur interminable. Le top du grand bordeaux à
> maturité.
>
>
>
>
Bonjour, le 1989 est pour vous à maturité ? Peut-il encore vieillir ? Est-ce utile de l'attendre encore ?
30 Aoû 2006 14:12 #138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9715
  • Remerciements reçus 1503

Réponse de claudius sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse 1989, 1995, 1996, 1999

... et une pointe de dureté qui me gène ...

très probablement seul. un problème passager ... jamais rencontré sur les innombrables Pichon Comtesse 95 bues à ce jour
30 Aoû 2006 14:20 #139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • milleret
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 115

Réponse de milleret sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

Jean Paul ..tu bois encore du Bordeaux après ton passage en Savoie :D

Ce 89 est une bien belle bouteille ( merci Mr Bettane ) , mais je préfère encore le 82 ...le 99 est un "petit" millésime pour Pichon Lalande . .!
30 Aoû 2006 14:21 #140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9715
  • Remerciements reçus 1503

Réponse de claudius sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

le 99 est un "petit" millésime pour Pichon Lalande . .!

le 98 aussi ... par contre les 95 & 96 sont grands! les plus grands de la décade 90
30 Aoû 2006 14:26 #141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8427
  • Remerciements reçus 24

Réponse de Anthony sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

Il me semble avoir entendu qur B&D ont aime le 2003 re-deguste recemment.

Ce qui nous convaincrait dans notre idee que la bouteille bue a Albi n'etait pas au top, loin s'en faut.

Anthony
30 Aoû 2006 18:39 #142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1284
  • Remerciements reçus 1841

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

Rayas,

AMHA, le 89 peut vieillir encore, et sans doute se bonifier, mais il est à maturité aujourd'hui (pour mon goût en tout cas).
Au contraire du 96, qui est certes superbe, mais qui gagnera de manière évidente à être oublié au fond de la cave.

Jean-Luc, un peu de compréhension, c'est dur de ce défaire des vieilles habitudes.
Dans ma cave, ma main ne se dirige pas encore automatiquement vers la mondeuse.

Jean-Paul

Jean-Paul
30 Aoû 2006 19:24 #143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4955
  • Remerciements reçus 329
Extrait d’une dégustation que j’ai déjà mentionnée dans la rubrique - ‘’Dégustations Eclectiques’’/‘’Du Prestige dans l’assiette’’.

(...)

CR: * Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande 1995 (Pauillac) :
Magnum ouvert 5 heures avant son service… Je pense.

Robe : Rubis sombre.

Nez : Cacao, kirsch, un brin de grillé et du musc.

Bouche : At last ! The curse is over.
J’ai enfin bu un Comtesse non bouchonné (mis à part un beau 1986 en juin dernier, qui ne m’avait pas déçu si ce n’est en bien).
Et cela en valait la peine !
Le vin est soyeux, édifié sur des fondations solides, qui pénètrent le palais avec assurance. Il est tannique, mais de tanins enrobés, féminisés, plus intense que puissant. Des arômes de fruits noirs très (pas trop) mûrs, une discrète groseille apportant une acidité impeccable, avec une longuissime finale ciselée sur des arômes de réglisse, de cuir fin et de prune.
Bien supérieur au Pichon Longueville Baron 1995 ce jour là.
Je sais qu’il n’est pas si typique du domaine avec sa forte proportion de Merlot, mais il a bien une patte pauillacaise.
Un vin pour gastronome.

Cordialement,
dfried
03 Oct 2006 18:49 #144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet CR: Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande 1986

CR: Pichon Longueville Comtesse de Lalande 1986

Samedi soir, parmi quelques vins, dont, en Bordeaux, Léoville las Cases 1985 et l'Eglise-Clinet 1986...

La première bouteille à l'ouverture me déçoit: Pas de fruit, du bois, des feuilles sèches au nez... Le vin sèche en bouche...

Le vin ne correspond pas à mon souvenir, assez récent... J'ouvre une autre bouteille.

La seconde est beaucoup plus conforme à mon attente: Cassis, cèdre, touches de graphite au nez...
Je sens à nouveau le premier vin, il est toujours aussi éteint.
La bouche est équilibrée, savoureuse et longue, avec une belle matière tannique.
Le vin du premier flacon sèche toujours.

A table, la seconde bouteille restera plaisante...
A ce moment, le vin de la première bouteille se montrera un peu moins ingrat.

Tentative d'explication:
j'avais acheté 12 bouteilles en primeurs, j'en ai porté une pour compléter une dégustation, il y a pas mal d'années... Face à une excellente impression, j'ai voulu revenir au nombre initial en achetant une bouteille chez un "marchand".

Est-ce cette bouteille que j'ai ouverte en premier?

Cordialement,
Thierry
13 Nov 2006 21:24 #145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1615
  • Remerciements reçus 915

Réponse de herve2 sur le sujet Pichon Lalande Comtesse 1948

Samedi soir, en l'honneur de beau-papa, j'ouvre un Pichon Comtesse 1948 acheté aux enchères il y a deux ans (niveau haute-épaule). Quels conseils de service me donneriez-vous ??

Cordialement,

Hervé
14 Nov 2006 20:19 #146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3639
  • Remerciements reçus 1378

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

Si je te réponds la méthode audouze, tu ne m'en voudras pas trop ;)

Tu nous raconteras, je l'espère. Je te souhaite une belle dégustation et un beau-papa heureux.
16 Nov 2006 17:21 #147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 0

Réponse de paski55 sur le sujet CR: Pichon Lalande Comtesse 1988

A ma gauche, le tenant du titre CR: Pichon Comtesse 1988 (tenant du titre étant donné son classement médocain !)

A ma droite, son challenger du jour, Lynch Bages 1988.

Les deux compétiteurs on l'air dans une forme éblouissante, compte tenu de leur inactivité depuis 18 ans.

1er round. Ouverture des hostilités (et par conséquence des bouchons). Celui de Pichon Comtesse 1988 est un peu marqué et semble avoir souffert un peu de son inactivité forcée. Celui de Lynch Bages ressemble à une mise 2005, éclatant de jeunesse. Le 1er round s'achève avec un léger avantage au challanger.

2ème round. Il est toujours intéressant, au 2ème round, d'observer la couleur des deux adversaires. Lynch Bages et Pichon Comtesse dévoilent les deux une magnifique couleur pourpre foncée, à peine agrémentée de très légères nuances orangées sur leurs bords. Le 2ème round s'achève par une égalité parfaite.

3ème round. Le nez. Celui de Pichon Comtesse est à dominante de sous-bois, d'humus et de cassis. Celui de Lynch Bages est plus complexe, sur des nuances de cuir, de petits fruits noirs, de vanille et un petit côté havane qui lui donne cette touche en plus. Le 3ème round s'achève avec à nouveau un petit avantage au challanger.

4ème round. Les choses sérieusent débutent enfin et le match est maintenant vraiment lancé après ces 3 périodes d'observation. Pichon Comtesse est le 1er à se mettre à l'oeuvre, assenant au challenger une magnifique entrée de bouche. Mais celui-ce ne se laisse pas compter, et réagit de façon immédiate par un milieu de bouche soyeux, gras, complexe et d'une rare fraicheur.

Les 2 adversaires semblent se rendre coups pour coups mais force est de constater que le challenger, sans vraiment être dominateur absolu, marque des points dans presque tout les compartiments.

La finale est de bonne longueur chez les 2, mais la plus grande subtilité démontrée par le challenger tout au long de ce 4ème roud lui permet de remporter cette manche.

Le verdict final désigne donc comme vainqueur de ce match Lynch Bages 1988 pour son supplément de complexité, sa plus grande fraicheur et sa finale encore sur le fruit.

2 très beaux vins qui démontrent que le millésime 1988, souvent appellé comme un millésime classique, a produit quelques merveilles d'équilibre et de sensualité.


Santé - Pascal
19 Nov 2006 09:15 #148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 27
  • Remerciements reçus 0

Réponse de vinejo sur le sujet Re: Pichon Lalande Comtesse

Très beau CR, j' aime ce styl de Tasting Notes, c'est vraiment original ! (tu)

Le seul Pichon Comtesse que j' ai deja bu, c'est le 1999 il ya un an.
Je l' avais donné à l' aveugle avec qqs autres bouteilles et 3 des 5 amateurs l' ont placés à la 2me place après....Rollan de By 2000 !::o Un vin qui est 3 fois plus bon marché !
Pour ma part, je trouvais le PL très bon, jolie longueur mais il manquait un peu de profondeur, il n' avait pas beaucoup en milieu de bouche .Quand même, il avait de la classe...
j' ai tous décris ici
mais c' est en... Flamand...8-)

Jo
19 Nov 2006 11:52 #149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1615
  • Remerciements reçus 915

Réponse de herve2 sur le sujet CR: Pichon Comtesse 1948

CR: Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande 1948
Achetée aux enchères en Juin 2004. Niveau haute-épaule. Sacrifiée ce week-end en l’honneur de Beau-papa né en 1948 et à la retraite dans 15 jours !! Le vin est ouvert selon la méthode Audouze, à savoir bouteille placée debout la veille, puis ouverte 5 heures avant l’heure prévue de service (soit 9h00 du matin). L’odeur semblant plutôt renfermée, on laisse le flacon ouvert et debout dans une pièce à 14°.

Au moment du service, petite appréhension (on a prévu une cartouche de rechange : un « simple » Pichon Baron 1988 !!). Lors du versement dans le verre, le liquide semble franchement brun !! Inquiétude vite dissipée : Dans le verre, on observe une robe rubis pourpre, claire (sans être diluée, mais aux antipodes des canons actuels) !! En résumé, c’est légèrement plus foncé qu’un Bel Air Marquis d'Aligre 1996 !! Le premier nez rassure complètement : Fruits à noyaux, sous-bois, champignons, tabac dans un registre parfaitement en place !! Aucune trace d’odeur de cave, de moisi !! Ouf !!! La bouche est à l’unisson. Attaque souple, aucune aigreur, longueur tout à fait honorable !! Une sensation légèrement acide en fin de bouche souligne une belle impression de fraîcheur !! Mais aucune trace de pruneau cuit décadent au nez, ni de déséquilibre en bouche !! Un vin qui a manifestement dépassé son apogée (pas vraiment une surprise) mais qui a encore de beaux restes !!! Le dernier quart de la bouteille (deux heures après le premier service) laisse cependant deviner ces désagréables relents de tabac froid que l’on devine parfois dans les vins trop vieux !! Le dépôt polluant définitivement le vin restant, nous décidons de le filtrer à l’aide d’un filtre à café (qui a dit « ivrognes » ??) et le résultat est surprenant : en effet, la dégustation du verre que nous tirons du filtre nous réserve une dernière surprise : une note fortement chocolatée nuancée de menthe (style After-Eight) du meilleur aloi !! Ainsi qu’un toucher de bouche velouté tout à fait somptueux !! Vraiment un beau cadeau fait à Beau-Papa… et à nous-mêmes !!!
19 Nov 2006 19:12 #150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck