Nous avons 1127 invités et 11 inscrits en ligne

Château Carbonnieux, Pessac-Léognan

  • Messages : 875
  • Remerciements reçus 1

Réponse de JAD sur le sujet Château Carbonnieux rouge 2000

Château Carbonnieux Rouge 2000

Ouverte hier soir sur une souris d'Agneau de la St-Georges.
Quelques heures en bouteille avant de le servir.
Belle robe pourpre, des traces d'évolution.
Le nez est très classique assez intense, très Pessac, sur les fruits noirs très mûrs, la fumée, les épices (j'ai pensé à un Carbonnieux 2003)
La bouche est sèveuse, présente une grande finesse de tannins, bel équilibre, la finale cependant déçoit un peu, car elle ne propose pas la persistance que l'on est en droit d'attendre sur un tel millésime, avec cette impression que millésime après millésime, les rouges du domaine se ressemblent.
Et je me repose une fois de plus cette éternelle question qui me taraude sur ce domaine : le terroir de Carbonnieux sied t'il vraiment aux rouges ?

Beau vin : 15/20

Au jour d'aujourd'hui, mon meilleur souvenir en rouge reste le millésime 1995, qui sortait des sentiers battus sans oublier 2003 qui tout en ressemblant au 2000 offre plus de corps et de persistance.

Jean-Aubert

"En vin est vérité cachée." (Rabelais)
19 Fév 2014 09:46 #301

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 11
L'histoire commence par la revue Vigneron. Oriane Nouailhac me fait le plaisir et l'honneur de me demander d'écrire un article dans cette prestigieuse revue. Le thème de mes billets est de raconter en une page un vin ancien porteur de souvenirs. J'ai déjà écrit dans plus d'une dizaine de numéros. Pour le prochain sujet, je choisis Château Carbonnieux rouge 1928, vin que j'ai bu plus d'une douzaine de fois avec grand plaisir. En compulsant mes notes, je constate que j'ai bu le 1929 une seule fois et j'ai eu ce commentaire : "ce 1929 est meilleur que les 1928 que j'ai bus". Cette remarque m'étonne et il faut que j'en aie le cœur net. J'appelle Philibert Perrin qui, avec son frère Eric et sa sœur Christine ont pris les rênes de ce domaine à la suite du décès de leur père Anthony Perrin que j'avais bien connu. Je lui raconte le contexte et je lui propose que nous nous retrouvions pour vérifier si oui ou non le 1929 est supérieur au 1928 que j'ai adoré. L'idée lui plait et rendez-vous est pris pour une confrontation de ces deux années de légende.

J'arrive au Château Carbonnieux et suis accueilli par Christine Perrin. Philibert m'avait prévenu qu'il ne serait pas présent à mon arrivée et il était convenu que j'ouvrirais les vins en son absence. Philibert a sorti de son "caveau" les rouges de 1927, 1928 et 1929 et les blancs de 1937 et 1940. Je me vois mal ouvrir tous ces vins sans son aval, car nous serons peu nombreux à table, aussi j'ouvre seulement les 1928 et 1929. Alors que Philibert avait prévu que la comparaison se ferait avec ses vins, j'ai apporté un 1928 que j'ai acheté aux enchères il y a bien longtemps, en provenance des caves Nicolas. Ma bouteille est venue avec moi par avion hier, a fait le voyage vers Saint-Estèphe et ce matin vers Léognan. Elle a donc été chahutée. Son niveau est entre mi-épaule et basse épaule. Les 1928 et 1929 du château ont été rebouchés en 2007 et ont des niveaux parfaits, puisque les bouteilles ont été complétées avec des bouteilles de leur millésime.

Le nez du 1928 Nicolas est éblouissant de richesse fruitée. C'est une explosion de charme. A l'inverse les parfums des vins de la cave du château sont fermés, stricts et trop discrets. L'ouverture leur fera du bien. Philibert arrive et décide que nous ouvrirons tout. Le 1927 a un nez plus engageant que les 1928 et 1929. Pour les blancs, le 1940 a un nez désagréable et le 1937 a un nez d'une pureté extrême.

Nous prenons l'apéritif dans l'un des nombreux salons de cet immense château de grand charme. Le chef qui a préparé le repas et les amuse-bouche est familier du lieu et officie aussi régulièrement pour Jean-François Moueix. Il sait ce que vin ancien veut dire. Nous sommes quatre, Christine, Philibert, un ami de la maison, grand négociant en vins et moi. La mère de mes hôtes nous accompagnera de temps en temps, à l'apéritif et au dessert.
Le Château Carbonnieux blanc 1940 est trop ambré pour nous plaire. Le nez est désagréable, poussiéreux et dévié. En bouche, on pourrait imaginer ce qu'il voudrait dire, mais, trop oxydé, avec des senteurs de champignons et de poussière, il ne peut pas entraîner notre adhésion.

Il est vite remplacé par le Château Carbonnieux blanc 1937 pour lequel je dirai au moins dix fois : "ce vin est un miracle". La couleur est encore claire, l'ambre étant plus que discret. Ce vin a été reconditionné en 2013. Le nez est beau, mais la bouche est encore plus belle. Il y a du pomelos, du citron confit, et l'acidité du vin est merveilleuse. Ce vin est frais, équilibré, savamment dosé. C'est un régal qui se confirmera sur les coquilles Saint-Jacques.

Le 1940 au fil du temps va perdre un peu de ses tendances poussiéreuses. Il pourrait devenir agréable, mais le côté oxydatif est trop marqué.

Devant nous, nous avons quatre vins rouges : le 1928 du château, le 1928 de ma cave; le 1929 et le 1927. La première chose qui frappe, c'est l'incroyable jeunesse des couleurs de ces quatre vins. Ils sont d'un sang noir prononcé. La plus belle couleur est celle du 1928 de ma cave, mais c'est une différence infime.
Les nez des trois vins du château sont stricts, presque fermés, alors que celui du 1928 de ma cave est d'un charme rare. Ce qui va étonner Philibert et son amis au plus haut point, c'est que le 1928 Nicolas ne va pas bouger d'un poil pendant tout le déjeuner et conserver une séduction particulièrement marquée.
La plus belle évolution, spectaculaire, est celle du 1928 du château, qui, strict au premier contact a pris de l'ampleur et de la consistance. Le Château Carbonnieux 1928 du château a un nez discret, une matière énorme et une pesanteur de bon aloi. Le Château Carbonnieux Caves Nicolas 1928 a plus de charme, plus de séduction instantanée mais un peu moins de matière. Il est plus primesautier, fait plus l'école buissonnière, alors que son conscrit joue sur sa profondeur.

Le Château Carbonnieux 1929 a un nez assez fermé. On sent qu'il pourrait avoir une matière plus complexe que celle des deux 1928. Mais il joue en dedans. Il ne veut pas s'ouvrir et l'on dirait qu'il a le pied sur le frein à main. C'est un grand vin qui nous ravirait s'il était seul, mais qui n'a pas voulu jouer la compétition.

Le Château Carbonnieux 1927 est une immense surprise. Cette année est introuvable et je n'ai bu aucun bordeaux rouge de 1927. Il fait presque jeu égal avec le 1929 mais bien sûr il n'a pas une étoffe aussi belle. Mais il tiendrait sa place à haut niveau s'il était seul sur un repas.

Nos commentaires ont évolué pendant le repas surtout à cause de la spectaculaire progression du 1928 du château. Le classement de Philibert et aussi de Romain, maître de chai venu nous rejoindre en fin de repas est : 1928 du château, 1928 de Nicolas, 1929 et 1927. Ce classement est normal car ils retrouvent dans le 1928 du château ce qu'ils ont l'habitude de boire.

Mon classement diffère du leur pour la même raison. Je retrouve dans le 1928 Nicolas ce goût prononcé de truffe que j'ai adoré de multiples fois. J'ai classé : 1928 Nicolas, 1928 château, 1929 et 1927. Nous avons tous été frappé par la jeunesse et la présence de tous ces vins. Le fait que le 1928 chahuté dans les transports et de niveau bas se comporte avec une telle constance sur plus de deux heures est une preuve de la solidité des vins anciens de Graves.

Là où nous nous retrouvons tous, c'est pour dire que dans le classement final, c'est le Château Carbonnieux blanc 1937 qui est le premier, car il représente une forme ultime du grand vin blanc de Graves.

Les vins rouges ont été accompagnés par une pièce de bœuf aux petits légumes dont la sauce au vin était trop appuyée pour l'exercice auquel nous nous sommes livrés.

J'avais apporté avec moi un Château d'Yquem 1987 qui a accompagné à merveille un carpaccio d'ananas aux fines lamelles d'orange confite. Le nez du vin est un peu lourd, mais en bouche, le vin est tout simplement parfait. J'adore cette année d'Yquem qui donne des vins distingués, racés et élégants, avec une merveilleuse fraîcheur de fin de bouche.

A l'issue de ce repas, nous avions l'impression d'avoir vécu un grand moment. Et j'ai la réponse qui conforte mes amours passées, les deux 1928 ont tenu la dragée haute au 1929 qui m'a donné l'impression de refuser le combat.

Merci Philibert Perrin d'avoir permis cette belle exploration d'un vin rouge cher à mon cœur, le Château Carbonnieux.


Cordialement,
François Audouze
12 Mar 2014 23:45 #302

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1175
  • Remerciements reçus 297
[...]et l'on dirait qu'il a le pied sur le frein à main.

A son âge, c'est faire preuve d'une belle souplesse... ;)

TIMO
17 Mar 2014 14:07 #303

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315
C est surtout qu il sait pas conduire et qu il met pas son pied ou il faut ...
il est vrai qu en 1929 le permis de conduire n était pas obligatoire, alors on lui pardonne !;)
17 Mar 2014 14:13 #304

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3920
  • Remerciements reçus 1987

Réponse de Vougeot sur le sujet CR:Carbonnieux rouge 2003

CR:Carbonnieux rouge 2003

Un vin pulpeux, assez dense, aux tanins fondus.
Ce serait vraiment bien si le fruit s'était un peu plus exprimé. En l'état, seul le pruneau un peu compoté ressort, ce qui n'est pas forcément bon signe.
Pour sa défense, il a été ouvert sitôt remonté de la cave.
L'impression laissée par cette bouteille est plutôt favorable, mais je ne suis pas certain qu'elle gagne à vieillir.

Vincent
17 Mar 2014 17:32 #305

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 769
  • Remerciements reçus 28

Réponse de vinocrate sur le sujet Re: Carbonnieux blanc 2006

Carbonnieux blanc 2006 bu hier, excellent, belle matière velouté et superbe équilibre.
Idéal en ce moment.

Sylvain.

Sylvain, acheteur, vendeur, collectionneur, mais surtout buveur de vins.
30 Mar 2014 14:12 #306

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 97
  • Remerciements reçus 0

Réponse de 972chr sur le sujet Verticale Carbonnieux blanc

Bonjour
Nous avons eu le plaisir de faire une verticale du blanc si clair du Chateau Carbonnieux. Ce fut un très beau moment. La leçon est qu'il faut boire les petites années tout de suite sur les parfums primeurs, comme le 2007 en ce moment, et laisser vieillir les grandes années comme 2005 et 1998. Ceci au contraire du domaine de Chevalier qui lui peut donner des surprises dans tous les millésimes, même plus légers.

2007: très joli vin sur les aromes de jardin du nord, fleurs blanches, rhubarbe

2005: grand vin avec du gras, tranchant en cela avec le premier. Compact, dense et long. La malo emble avoir été faite plus que dans le premier. L'amertume fait la roue de pan en fin de bouche.

1997: léger comme un viognier tout simple. Aurait du être bu avant.

1998: parfums de rhubarbe, chlorophylle, citron, poivre blanc, groseille à maquereaux, léger mentholé avec une belle minéralité, et amertume. Long.

1985: oxydé, il avait une très belle minéralité.

Cordialement
Christophe

Le blog du club .
13 Avr 2014 12:31 #307

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19798
  • Remerciements reçus 3430

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: Verticale Carbonnieux blanc

La leçon est qu'il faut boire les petites années tout de suite sur les parfums primeurs, comme le 2007 en ce moment

Je pensais 2007 très réussi en blanc sec à Bordeaux ?

Michel
13 Avr 2014 17:13 #308

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 572
  • Remerciements reçus 2

Réponse de jpm sur le sujet Re: Carbonnieux

Je pensais 2007 très réussi en blanc sec à Bordeaux ?

oui tout à fait comme en liquoreux d'ailleurs.

Toujours le problème récurrent de ne retenir la qualité d'un millésime que sur la réputation des rouges dans le bordelais :S

Benoît.
13 Avr 2014 22:27 #309

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4059
  • Remerciements reçus 4218

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Carbonnieux rouge 2009

Un nez discret ne donne pas de grands espoirs
En bouche le vin est assez gras mais les tannins sont trop présents à mon goût .
La longueur est trop courte.
C'est sans doute cela qu'on appelle un vin fermé.

Je suppose qu'il ne peut que s'améliorer avec le temps

Sylvain
14 Avr 2014 13:38 #310

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 156
  • Remerciements reçus 0

Réponse de HadrienD sur le sujet Carbonnieux blanc, 1994

Carbonnieux blanc, 1994

Robe ambrée.
Nez discret mais flatteur.
Quelques notes méllifères se dégagent.

En bouche le toucher est très spécial, entre un sec "complètement sec" et un bordeaux de type Pavillon Blanc qui me donne une sensation "huilée".
Une vraie présence de "gras" donc, mais très bien contrôlée, qui donne la sensation d'avoir une vraie belle matière sur le palais.

On y retrouve tout d'abord des notes citronnées, puis un très grand boisé, et de puissants arômes de sous-bois, de champignons, évoquant ainsi certaines ballades en forêt.
Quelques touches d'acidité ponctuent le passage en bouche, rapidement calmées par une longueur, correcte, offrant un côté minéral, frais, particulièrement prononcé.

Un beau vin.

La vie est trop courte pour boire du mauvais vin...
15 Avr 2014 22:21 #311

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1227
  • Remerciements reçus 31

Réponse de Leo17 sur le sujet Carbonnieux blanc 2005

Carbonnieux blanc 2005. Robe très claire, nez sur les agrumes, mais discret, en bouche, c'est très discret, un peu de gras, un peu d'agrumes, fleur de sureau, c'est tout.
12/20
29 Avr 2014 09:21 #312

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 374
  • Remerciements reçus 170

Réponse de Michou sur le sujet Re: Carbonnieux blanc 2005

Bonjour Leo,

Ce vin ne serait-il pas plus à son avantage dans quelques années lorsque le sémillon se sera un peu plus exprimé?

Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
29 Avr 2014 10:29 #313

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 170
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Ripocheguillaume sur le sujet Carbonnieux blanc 2005

Bu avec un homard un carbonnieux 2005, nez sur le sauvigon et agrumes.. En bouche c'est frais minéral légèrement gras on note des notes d'agrumes, passez prononcé pour moi.
J'ai comme l'impression que ce vin est resté sur le sauvignon!! est t'il trop jeune?
Qu'en pensez vous??
18 Mai 2014 10:34 #314

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Carbonnieux blanc

A mon avis, non !
8 ans de bouteille c est déjà un âge certain.
En général il y a peu d agrumes dans le sauvignon, on est plutôt sur des notes florales voire herbeuse avec un fruit porté sur le melon ou la poire, un peu de pamplemousse dans sa prime jeunesse !
Si tu préfère un vin plus typé agrumes, choisis plutôt un Chardonnay Bourguignon type Puligny ou St Aubin !
Sinon il y a les Vouvray sec de la loire.
18 Mai 2014 12:50 #315

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3378
  • Remerciements reçus 900

Réponse de iceteayer sur le sujet Re: Carbonnieux

Ah bon?

Car si on me demandait où trouver des agrumes dans un vin j'aurai immédiatement dit un Sauvignon jeune de Loire.

Et pas forcément un vouvray, et encore moins un Bourgogne.
Mais ce n'est que mon avis.

julien
18 Mai 2014 13:03 #316

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Carbonnieux

Là il s agit de Carbonnieux !
Guillaume trouvait qu il n y avait pas assez d agrumes dans le vin.
Les Sauvignons de loire (Sancerre) ont des agrumes mais aussi et plus encore une minéralité assez forte.
N oublions pas non plus qu il y a dans Carbonnieux une moyenne de 30% de semillon, je n ai jamais trouvé le blanc de Carbonnieux très porté
sur les agrumes mais une tendance assez florale.
Mais ce n est que mon avis !:)
18 Mai 2014 13:13 #317

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7420
  • Remerciements reçus 7035

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Re: Carbonnieux blanc

Et mon avis est le suivant, en ce qui concerne les agrumes :

Je pense comme Julien que si on recherche les agrumes, il faut se tourner vers le sauvignon. En priorité le sauvignon de Touraine (je conseille très fortement la cuvée Eclat de Silex de Michaud) puis les sauvignons du Centre-Loire. Ceux-ci sont plus ou moins marqués par la minéralité selon les terroirs (silex, caillottes ou terres blanches) mais les agrumes restent une constante.

Il est par ailleurs logique qu'avec seulement 30 % de sauvignon et plus de 8 ans d'âge les agrumes s'estompent dans Carbonnieux 2005.
Je crois enfin dénoter une contradiction dans le message de Guillaume : il regrette le manque d'agrumes (passez = pas assez ?) et il se demande si le vin n'est pas resté sur le sauvignon (qui effectivement laisse le sémillon s'exprimer avec le vieillissement).

Jean-Loup
18 Mai 2014 13:33 #318

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Carbonnieux blanc

On doit être sur quelques chose de ce genre, " pas assez prononcé" il cherche des agrumes là ou il y en a peu en fait, ce qui est normal pour Carbonnieux 2005 !
carbonnieux 70 % sauvignon et 30% semillon .
Le mieux ce serait qu il reformule sa question !
18 Mai 2014 14:02 #319

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Carbonnieux

Depuis le millésime 1986, de mémoire, le Professeur Denis Dubourdieu participe aux vinifications de Carbonnieux blanc.
Je connais un grand nombre de millésimes de ce vin, bus pour tous plusieurs fois, entre 1975 et 2005.
L'intervention du Pr. Dubourdieu, pour moi, s'est concrétisé par le remplacement des odeurs de verdeur et de pipi de chat par de délicates notes d'agrumes.
18 Mai 2014 14:23 #320

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 170
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Ripocheguillaume sur le sujet Re: Carbonnieux

Je me suis peut être mal exprimé mais je reproche à ce vin son manque de netteté aromatique, de profondeur de gras aussi pour ce 2005.
Ayant bu un carbonnieux blanc quelques année plutôt m'avais marqué par sa longueur en bouche d'agrumé citronné et un" gras bien plus long".
18 Mai 2014 16:33 #321

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Carbonnieux

Voila, difficile de juger exactement mais il me semble normal qu un vin en vieillissant perde un peu de ses "qualités" de jeunesse
ce qui en revient a dire que les vins doivent être bus au moment ou on les aiment le plus !:)o
Réessaye a l occasion avec une autre bouteille !
18 Mai 2014 16:47 #322

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 170
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Ripocheguillaume sur le sujet Re: Carbonnieux

Le carbonnieux que j'avais bu bien plutôt était bien plus vieux que celui ci on devait etre en 2011 et de mémoire c'était un 1998 ou 1995
18 Mai 2014 17:14 #323

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Carbonnieux

2005 est un millésime plus chaud que ceux que tu viens de citer, là est peut être aussi la différence !
18 Mai 2014 17:19 #324

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6261
  • Remerciements reçus 4051

Réponse de Frisette sur le sujet CR:Carbonnieux Rouge 2008, Pessac Léognan GCC

CR: Château Carbonnieux rouge 2008, Pessac Léognan Grand Cru Classé des Graves

Ouverture immédiate, bouchon RAS, imprégné sur le disque. La robe est d'encre. Le nez est plutôt porté sur les petits fruits noirs, mais aussi le bourgeon de cassis. En bouche, l'attaque est vive, la trame tannique est fondue. La matière est veloutée et ronde. L'arômatique fruitée est portée sur les petits fruits rouges et noirs, sans être particulièrement très précise. Ce vin est plaisant, d'une longueur tout à fait correcte, mais sans grande complexité. Ce vin semble rentrer sur son plateau d'apogée. Bon à Très bon vin, 15,5/20.

Flo (Florian) LPV Forez
26 Mai 2014 12:03 #325

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Romain_44 sur le sujet Re: Carbonnieux Rouge 2007

Carafe 1h30 avant le service
En accompagnement d un filet de bœuf

Nez tres discret, peu de fruit
En bouche c est tres acide, presque vert.
Pas de longueur...bref deception meme si je m attendais pas a des miracles.

Remis en bouteille apres le dejeuner, on verra ce soir

Les autres bouteilles attendront, mais le sentiment de raisin "pas mûrs" me laissent perplexe!

Romain
08 Jui 2014 16:24 #326

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 260
  • Remerciements reçus 0

Réponse de THIBO milesi sur le sujet Re: Carbonnieux rouge 2005

Bonjour , bu ce week end carbonnieux rouge 2005 carafé une heure , encore quelque tanins , mais pour moi une grosse amertume en bouche avec un peu de fruit rouge vraiment désagréable , nez plutôt fermé , à mon avis à attendre encore longtemps . Bof
Thibo

THIBO
16 Jui 2014 20:46 #327

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 775

Réponse de Krabb sur le sujet CR: La Croix de Carbonnieux Blanc 2011

Bu Ici

CR: La Croix de Carbonnieux - 2011

Bouchon parfait.
Robe très claire.
Nez sur le fromage frais, les herbes. Grosse réduction.
La bouche est déséquilibrée, l'acidité est énorme et dérangeante, la bouche chaude bien que le vin fut bu frais...
Passable. Problème de bouteille ?

Simon.
05 Sep 2014 10:14 #328

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6354
  • Remerciements reçus 2551

Réponse de Marc C sur le sujet CR: Château Carbonnieux - Graves (rouge) - 1975

CR: Château Carbonnieux - Graves (rouge) - 1975

Aromatique évoluée mais avec encore un peu de fruit. Très agréable dans le style
De la présence et la rondeur en attaque, pas une grande densité mais le vin tient sur ses jambes avec des tannins fondus. .
La fin de bouche se délite et finit court

Si on passe outre la finale, un vin encore très agréable, sans les tannins agressifs relevés par Bertrand lapassionduvin.com/p...

Marc
15 Sep 2014 20:33 #329

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9137
  • Remerciements reçus 598

Réponse de RaymondM sur le sujet Re: Château Carbonnieux - Graves (rouge) - 1975

La fin de bouche se délite et finit court

C'est un peu la caractéristique des vieux Carbonnieux rouges : c'est souvent bon mais ça finit court . Trop court pour être grand

Raymond
15 Sep 2014 20:49 #330

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck