Nous avons 1874 invités et 56 inscrits en ligne

Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe

  • Messages : 6261
  • Remerciements reçus 4051

Réponse de Frisette sur le sujet Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2009

Bah, Arnould, ce n'est pas écrit "Premier" sur l'étiquette, ça doit être pour ça!!!;)

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FloLevBen
21 Juil 2020 13:42 #271

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12071
  • Remerciements reçus 2292

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2009

Bonjour
Les derniers millésimes de Lafon rocher sont assez semblables assez fermes et manquant de personnalité pas très enthousiasment


Lafon rocher assez ferme, quoi de plus normal... :whistle:

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Torsten
21 Juil 2020 21:09 #272

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1626
  • Remerciements reçus 937

Réponse de herve2 sur le sujet Château Lafon-Rochet - Saint-Estèphe 2000

CR: Château Lafon-Rochet 2000 :

Robe rubis profonde tirant sur le brun.
Nez franc sur le cassis, le tabac, l'orange sanguine, le graphite, le céleri (?).
Bouche ferme et fraîche terminant sur une touche acide assez marquée. Cela pèse un peu sur la digestibilité du vin. Longueur honorable.
Au final, un vin un chouïa décevant au vu de l'étiquette et du millésime. Ma dernière bouteille et au final un vin qui ne se sera jamais vraiment livré ni délivré de son aspect ferme et austère.

Cordialement,

Hervé
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, matlebat, Fredimen
03 Aoû 2020 14:36 #273

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2632
  • Remerciements reçus 2727

Réponse de matlebat sur le sujet CR: Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2005

Bonjour à tous,



CR: Saint-Estephe, Chateau Lafont Rochet 2005 (vidéo 1:40): Un nez expressif, friand de cassis mûr, puis plus fruit rouge avec une note acidulé, puis un peu lacté, pointe vanille, genre ChupaChups vanille fraise, ensuite plus classique, épice, pointe poivron rouge grillé, fond tabac blond. La bouche est charpentée, droite, jolis tanins soyeux, c'est droit, tonique, plutôt puissant, sur le cassis mûr, puis le coté fruit rouge vanille, note poivron rouge grillé, fond fumé tabac. La finale est droite, fraiche, empreinte légèrement poudrée, et persistance intéressante, friande de fruit rouge et noir acidulé, plus épicé que chupaChups, poivron rouge grillé, fond tabac fumé. TB-Excellent 91 (16,5). Un beau millésime de Lafont Rochet, classique mais friand sans austérité ni rigueur excessive, peut-être le meilleur millésime bu, en tout cas dans mes notes.

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, breizhmanu, Fredimen
21 Sep 2020 13:51 #274

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 255
  • Remerciements reçus 571
CR: Les Pèlerins de Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2009

Nez assez discret sur les fruits plus rouges que noirs, et un peu de tabac.

En bouche, on ne trouve pas le velouté et la volupté qu'on attend sur 2009, l'équilibre est tout de même bon, il y a côté sanguin qui rappelle les vins de Toscane. Mais cela reste trop peu complexe, et surtout d'une longueur inexistante très frustrante, me laissant mitigé.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
07 Déc 2020 21:46 #275

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1201
  • Remerciements reçus 551

Réponse de DaGau sur le sujet CR: Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe, 2001.

CR: Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe, 2001.

Bouchon liège tous marquages imbibé sur un à deux millimètres. Robe encre pourpre, le bord du disque plus ocre qu'usé, beaucoup de densité. Le nez fruité, pointe sous-bois qui va s'accentuer pour passer de la vanille à l'humus. En bouche malgré une aération initiale de presque huit heures, le vin est encore fermé avec une acidité marquée. L'oxygenation au verre de service développe un bon goût de barrique bordelaise, pommade vanillée, pot pourri floral, fruits rouges et noirs en puissance. L'attaque en vivacité, longueur correcte plus suave. Avec le temps maderisation orange sanguine, sucre roux.
D'une caisse acquise aux enchères consommée depuis déjà quelques années c'est l'avant dernière bouteille et la meilleure dans mon souvenir. Un vin qui a du corps mais qui s'efface trop pour briller, il faut aller chercher ce que le fruit excelle car ce n'est pas constant.
Bu sur plusieurs repas, rillettes de canard, bavette bœuf, pommes de terre carottes et petits pois, salade verte, vacherin, pizza margherita, pâtisseries chocolat, oranges de table.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, GAET
17 Jan 2021 16:22 #276

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 223
  • Remerciements reçus 363

Réponse de Bug sur le sujet CR: Château Lafon-Rochet 2009, St Estèphe

CR: Château Lafon-Rochet 2009, St Estèphe

Niveau et bouchon impeccables.
La robe est d'un rouge sombre presque noir, avec juste un discret disque rubis foncé.
Il n'y a pas grand-chose qui ressort à l'ouverture, mais après 6H d'aération les fruits (mûres, cassis), des notes fumées, de cuir et une pointe d'épices (poivre) prennent enfin vie (me permettant d'esquiver le redouté carafage ^^)
La bouche est assez puissante, mais le premier mot qui me vient à l'esprit est "droite" ; avec une une acidité et une amertume relativement discrètes mais présentes de bout en bout.
On retrouve bien ce que le nez a perçu précédemment. C'est équilibré, droit, encore un peu tanique et surtout encore pas mal boisé.
L'association avec le plat de résistance (le récurrent pulled porked) fonctionne bien.
La bouche s'arrondi un peu et le vin laisse curieusement une sensation légèrement sucrée en fin juste avant la finale, tandis que le fumé ressort bien et accompagne le plat longuement.

Tout seul, j'aurais dit AB+ : un vin trop sévère pour moi, trop boisé (Madame me fait les gros yeux, elle me dit "au moins B+").
Mais avec le plat le vin devient plus aimable et accompagne (très) plaisamment le repas.
B+ (B+/TB pour le reste de la table)
En tout cas bien mieux que les 2007 et 2008 goûtés précédemment et qui m'avaient assez déçu ...
Ce qui me remémore la désillusion lors d'un GT où sur la dégustation seul le 2010 avait tiré son épingle du jeu... (le reste étant vraiment très en deçà de l'attendu)

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Vaudésir, romu, Fredimen
14 Mar 2021 12:11 #277

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 276
  • Remerciements reçus 377

Réponse de rafalecjb sur le sujet CR: Lafon-Rochet 2014 et 2011

Dégustés ici

CR: Les Pellerins de Lafon-Rochet 2016, St Estèphe
Nez croquant, friand porté sur la cerise.
Bouche également croquante, plutot vive avec une certaine tension mais astringente en finale.A mon sens trop jeune et pas à son avantage en l'état.
Non noté

CR: Lafon-Rochet 2014, St Estèphe
Nez plus large, plus profond et plus ample.
Bouche assez intéressante globalement mais très tannique, avec un manque évident d'aération (la bouteille était ouverte depuis moins d'1 h) et une température trop élevé (j'en ai discuté avec la personne représentant le domaine). Les tannins restent du milieu de bouche jusqu'en finale. Quarin a noté ce millésime 93 / 100 il y a 2 ans, j'avoue que j'ai du mal à saisir (peut-etre qu'il était alors dans une phase beaucoup plus caressante). Je ne peux pas mettre une note maintenant mais il y a potentiel intéressant (sous entendu un bordeaux qui part sur un "long run"). A revoir

CR: Lafon-Rochet 2011, St Estèphe
Nez dans la même veine que le 2014 mais plus harmonieux et plus "assagi". Très chouette.
La bouche est plus stricte, un petit côté terne. La bouche n'est pas très caressante et on ressent un petit quelque chose de dissocié. Encore une fois l'ouverture et la t° n'aide pas à l'appréciation. Je n'arrive pas à déterminer si le vin est juste austère car il n'est tout simplement pas encore sur son plateau de maturité. très difficile à cerner (et je ne comprends pas pourquoi l'équipe Lafon le propose à la dégustation)
Non noté (mais ce millésime ne me semble pas incroyable présenté tel quel)


Cdt

@marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LucB, GAET, Dag
14 Jui 2021 08:22 #278

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1993
  • Remerciements reçus 3947

Réponse de Kiravi sur le sujet CR: Château Lafon-Rochet 1994 - Saint-Estèphe

CR: Château Lafon-Rochet 1994 - Saint-Estèphe

Robe jeune, sombre, à peine tuilée au bord.

A l'ouverture le fruit éclate. Bombe de cassis. Au bout de quelques minutes, ça commence à causer d'autre chose. Le fruit reste bien présent mais le bois de beau style se manifeste: santal, eucalyptus, cèdre. Mine de crayon (nettement), tabac. Cerise. C'est très beau. Superbe équilibre entre l'invitation à la gourmandise et l'élégance bordelaise dans toute sa splendeur.

La bouche ne manque pas de charme: une matière d'ampleur moyenne qui diffuse du fruit, beaucoup de fraîcheur, de la finesse, quelque chose de l'ordre de la résine qui signerait peut-être un léger début d'évolution. C'est très bien, rythmé, classe, étonnamment jeune. Graphite toujours.
La fin de bouche est malheureusement ternie par les tanins qui l'assèchent et rendent la finale anguleuse. Dommage.

Le temps permettra-t-il à ce gamin de lisser l'aspérité finale? Ce n'est pas certain. On touche peut-être à la limite du millésime.

Très bonne surprise néanmoins, d'autant qu'elle fut partagée. On revit...

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Vaudésir
19 Jui 2021 09:38 #279

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 685
  • Remerciements reçus 639

Réponse de supervedro sur le sujet Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2004

CR: Château Lafon-Rochet, Saint-Estèphe 2004

 

Pas super confiant en finissant par la sélectionner à la cave en lisant les commentaires sur ce 2004 + un exemplaire horriblement pété (bouchonné) ouverte et mise à l'évier il y a une grosse année.
Ouverte en début d'après midi pour le soir, servie vers 16/17°.
Robe sombre avec un très léger tuilé.
Le nez cause vraiment et me donne le sourire, il y a tout ce qu'attend l'amateur sur le bordeaux qui se livre: tabac, sous-bois, légère mine de crayon, fruits noirs et léger mentholé.
En bouche l'équilibre est là, du fruit, du moka et toujours ce petit côté mentholé et frais. la longueur n'est pas exceptionnelle mais impossible de ne pas se resservir. Tanins complètements assagis.
La bouteille n'a pas tenu longtemps à table... Les convives ont adoré, un classicisme total certes, mais tellement rassurant. TB+
 

"Le vin c'est comme une boîte de chocolats..."
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, matlebat, sideway, Moriendi, Vaudésir, Nicoco, ysildur
06 Juil 2021 14:18 #280
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck