Nous avons 2128 invités et 72 inscrits en ligne

Château Palmer, Margaux

  • Messages : 876
  • Remerciements reçus 1

Réponse de JAD sur le sujet Re: Château Palmer 2000

Martinez écrivait:
> Fruité, boisé, puissant, astringent, (...)
Tout d'un Palmer...

Curieusement, Palmer ainsi qu'Alter Ego son second sont loin d'être le type de Margaux que j'affectionne.
Je ne nie pas le qualitatif, mais je les trouvent too much à mon goût... L'ADN des Palmer modernes.

Où est la délicatesse ? bien souvent propre à l'appellation.
Je préfère aujourd'hui le style Lurton sur Margaux, mais c'est un à priori.

Je garde d'excellents souvenirs de Palmer 1970 et 1971, mais j'ai mes raisons... Avec même un avantage sur 1971 de par son côté presque florale et aérien.

Jean-Aubert
"En vin est vérité cachée." (Rabelais)
16 Avr 2015 21:28 #331

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 676
  • Remerciements reçus 154

Réponse de Laurent Chénier sur le sujet CR: Château Palmer 2002

CR: Château Palmer 2002

A l'occasion de mon anniversaire hier, je choisis de sortir un bon Bordeaux de la cave, histoire de me remettre les idées à l'endroit et de partager un vin de la meilleure région du monde avec mes invités qui auront à coup sûr les yeux émerveillés devant le prestige et la qualité de la bouteille ;)
A mon "époque bordelaise", M. Quarin avait suscité l'envie d'acheter cette bouteille par ses notes dithyrambiques à son sujet, je n'avais donc pas de doute sur la qualité du breuvage... re;)
Me voilà donc servir le vin à étiquette découverte à une assemblée qui aime le vin en général mais qui ne connaît pas ce château (à une exception près, mon frère).

Une chose est sûre, le vin est bon, l'équilibre est parfait. Les notes florales sont plus prégnantes au nez que les notes fruitées, elles ressortent particulièrement et lui donne de l'élégance. En bouche, il y a une certaine complexité dans ce vin entre 2 âges, il renferme à la fois un fruit mûr et une fraîcheur de bon aloi en y ajoutant des notes fumées, de tabac, et quelques notes épicées légères. On commence à ressentir des notes d'évolution plus marquées (humus) mais c'est très léger. Ce n'est pas un vin puissant. La fraîcheur ressort bien en finale, les tanins parfaitement fondus font glisser l'ensemble. La finale est salivante mais toutefois courte.
C'est donc pour moi Très bien, sans plus. Je ne pense pas que le vin sera meilleur avec le temps.

Mes invités apprécient le vin sans toutefois succomber complètement et aucun adjectif éloquent ne fuse. Les verres sont vite vidés toutefois !
Je servirai ensuite un Faugères 2004 bien connu (je ne cite pas son nom en respect de la charte LPV) qui se révèlera délicieux comme d'habitude. Alors que je ne demande rien, tous les suffrages se portent sur ce second vin qui possède plus de charme et de puissance dans son expression aromatique tout en gardant une fraîcheur comparable.
J'annonce alors les prix de ces 2 vins... Le premier étant 5 fois plus cher que le second, je vous laisse deviner les réactions.

Cordialement,

Laurent
16 Mai 2015 10:08 #332

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 717
  • Remerciements reçus 7

Réponse de psykopat sur le sujet CR: Margaux Château Palmer 1990

CR: Margaux Château Palmer 1990
Un nez de pruneau, de figue, de mûre, de cuir, de tabac, de sous-bois et de bois noble.
La bouche est fine, mûre, minérale, soyeuse, très élégante avec de beaux amers sur la finale.
Un vin à son apogée, qui n'a qu'un seul défaut, être passé après Lynch-Bages 90. Excellent
CénoSillicaphobe approuvé
www.leverasoif.com
www.australian-rarit...
Ni Dieu ni maître, même buveur....
04 Jui 2015 16:45 #333

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84219
  • Remerciements reçus 10257

Réponse de oliv sur le sujet Re: Château Palmer

Bordeaux
Les derniers millésimes de Palmer séduisent Jean Marc Quarin !

www.thedrinksbusines...
15 Jui 2015 18:43 #334

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 43
  • Remerciements reçus 10

Réponse de AïtorA sur le sujet CR: Palmer Alter Ego 2004

Bonjour

J'ai bu avant hier une bouteille d' CR: Alter Ego 2004. Un vin que j'avais acheté il y a neuf ans en primeur à 25 euros plus ou moins. Je crois donc qu'il s'agit d'un bon achat.

Le nez évolue dans de goudron, après des fruits noirs. Belle évolution après 11 ans.

La bouche est celle-là d'un vin bien développé bien que je pense qu'il pourra évoluer plus d'ans. Il y avait beaucoup de fruit noir, tannins si solides et une acidité vibrante.

Nous l'avons accompagné avec l'agneau et artichauts.

Beau second vin à mon avis.

AÏTOR
22 Jui 2015 13:22 #335

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2276
  • Remerciements reçus 1355
Propriété des héritiers de deux grandes familles, les Mähler-Besse et les Sichel, Palmer est dirigé par Thomas Duroux depuis 2004. Après quelques essais sur un hectare en 2008, sur 3 puis sur 30 hectares ensuite, le domaine est en cours de conversion en bio et en biodynamie pour l'ensemble de son vignoble depuis 2014 et devrait donc être certifié en 2017. Peu d'informations précises nous sont données sur la biodynamie à Palmer.

Le domaine possède 55 hectares de vignes, disséminés un peu partout sur l'appellation Margaux. Sur la photo les vignes proches du château avec au loin l'église et à sa droite le toit du Château Margaux. L'estuaire de Gironde est à 900m environ. L'originalité de Palmer tient dans la forte proportion de merlot, près de 50%, inhabituelle pour la région, ce qui lui donne un style "fait d'opulence, de rondeur, avec un soyeux magnifique" (RVF).



Les sols de Palmer sont majoritairement composés d'une couche de graves sableuses, puis d'une couche de graves argileuses et à nouveau d'une couche de graves sableuses.



Après un passage par le tri optique, les raisins sont directement montés par un système de poulie dans les 54 cuves (tronconiques pour les plus récentes, cylindriques pour les plus anciennes). Des levures sont ajoutées pour éviter le soufre avant l'entrée des raisins en cuves. L'extraction se fait grâce à plusieurs remontages par jour pendant 5 à 7 jours, pas de pigeages.



Le chai des 2014. Les malo se font en barriques d'octobre à décembre environ. Alter Ego reste en fûts 18 mois, le grand vin 20 à 22 mois.



Le chai des 2013, Alter Ego s'apprête à être embouteillé. Pour le grand vin on utilise 60 à 70% de fûts neufs, 30 à 40% pour Alter Ego, avec 6 tonneliers différents et des chauffes moyennes.



L'Alter Ego a été renommé ainsi en 1998 pour montrer qu'il s'agit d'un autre vin, avec une plus forte proportion de merlot, plus vite accessible, et pas d'un second vin fait avec les jeunes vignes ou les moins bonnes barriques. En 2014, 45% de la récolte a servi pour l'Alter Ego.

Alter Ego 2011 : (48% merlot, 37% cabrnet sauvignon, 15% petit verdot) robe assez sombre, nez sur des fruits rouges mûrs, un peu de cassis, bouche volumineuse, puissante, avec une belle matière mais manquant de fraîcheur, encore trop tannique en l'état. B.

Palmer 2006 : (56% cabernet sauvignon, 44% merlot) robe foncée, contours légèrement tuilés, nez de fruits noirs, cassis et mûre, avec dans le fond de légères notes de truffe et de tabac. Attaque en bouche très soyeuse, belle texture, une bonne matière, il y a la fraîcheur qu'il manquait à l'Alter Ego ici, les tannins sont déjà bien fondus, moins marquée par les arômes tertiaires, plus par le chocolat et le cassis. Finale de bonne longueur, manquant peut-être d'un peu de tension pour être parfait. TB.



Visite groupée (10à12 personnes) gratuite, sur rendez-vous, par une employée du domaine sympathique mais pas toujours compétente, comme c'est souvent le cas à Bordeaux où on ne rencontre que trop rarement le vigneron.

Pour compléter : lapassionduvin.com/p...
16 Juil 2015 23:28 #336

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1276
  • Remerciements reçus 7

Réponse de thibsana1985 sur le sujet CR: Alter-Ego de Château Palmer 2000

CR: Bu ici : lapassionduvin.com/p...

Alter-Ego de Château Palmer 2000

Nez sur la groseille, le cèdre, le pain. En bouche, il y a de la groseille, du cèdre, la matière semble fluette et le fruit semble manquer de maturité. Les tannins sont ronds. Bien+

Bien cordialement,

Thibault
"Le vin Anglais, c'est un peu comme le rock Français..." (John Lennon)
21 Juil 2015 09:46 #337

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 609
  • Remerciements reçus 20

Réponse de masterpity88 sur le sujet CR: Alter-Ego de Château Palmer 2009

CR: Alter-Ego de Château Palmer 2009

Epaulée 4h avant dégustation.

Robe profonde

Nez puissant et complexe de fruits noires, de la mûre, du cassis et des pointes de réglisse.

En bouche c'est ample et large, de la compotée de fruits et une belle rondeur, des touches de vanilles qui s'estompent et laisseront place à un grand vin dans quelques années.

Grande longueur.

Un super second qui à de la réserve sous le pied, les tannins sont là mais polis et soyeux, la concentration est superbe. Un bordeaux superbe qui laisse présagé d'un bel avenir.
Infanticide ce soir mais content d'avoir goûtée cette quille quand même et vais attendre les suivantes avec impatience.

TRES BIEN
Thibault
12 Sep 2015 21:41 #338

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 10

Réponse de François Audouze sur le sujet CR: Château Palmer 1959 un petit miracle

Chateau Palmer 1959 CR:

cette photo n'est mise que pour montrer le niveau


celle-ci pour l'étiquette


celle-ci pour le bouchon


lorsque j'ai pris cette bouteille en main, je me suis dit que le vin est mort.
en mettant la bouteille face à une lumière j'ai vu que la couleur est belle. J'ai eu un espoir, mais sans illusion.

le bouchon est beau et sain, ce qui n'explique pas la perte de volume.

A table, le Château Palmer Margaux 1959 a un nez de truffe intense, et n’annonce aucun défaut ni aucune fatigue qui résulterait de son bas niveau. Je ne cesse de répéter « c’est un miracle ». Car c’est bien un miracle que de boire un vin aussi parfait. J’ai plusieurs fois bu Palmer 1959 et l’ai comparé avec le 1961, les deux vins étant des réussites incomparables de Palmer. Ce 1959 est conforme à la légende ou au mythe de ce grand vin dans ce grand millésime. La truffe domine mais il y a aussi du fruit. Ce qui frappe c’est l’équilibre, la solidité et la richesse de ce vin au final inextinguible. On le boit, on le mâche presque, et il dégage des ondes de bonheur. Avec quatre expressions de bœuf, ce vin très rond est impérial.

Il m'est arrivé d'avoir des bas niveaux qui n'ont pas souffert, mais je crois bien que c'est la première fois avec un niveau aussi bas.

Cordialement,
François Audouze
16 Sep 2015 16:00 #339

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1247
  • Remerciements reçus 1090

Réponse de Agnès C sur le sujet Re: Château Palmer 1959 un petit miracle

Et combien d'heures d'aération ont été nécessaires s'il vous plaît?
Agnès
"Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
16 Sep 2015 18:22 #340

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 708
  • Remerciements reçus 57

Réponse de Friends sur le sujet Re: Château Palmer 1959 un petit miracle

Vu le niveau, ça fait 57 ans qu'il est aéré ...
16 Sep 2015 18:45 #341

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Château Palmer 1959 un petit miracle

C est pas l air qui est rentré, c est le vin qui s est volatilisé, nuance! (:P)
[size=x-small]Dans le cas contraire le vin serait vraiment mort[/size]
16 Sep 2015 19:15 #342

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 708
  • Remerciements reçus 57

Réponse de Friends sur le sujet Re: Château Palmer 1959 un petit miracle

Alors il y a quoi dans le vide ? (Question serieuse, je ne moque pas).
16 Sep 2015 20:03 #343

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Château Palmer 1959 un petit miracle

Du vide ! a priori sans air, comme dans l espace:) Mais François pourrait nous en dire plus ?
Les 3 ou 4 bouteilles anciennes (40 ans au moins) que j ai débouchées, lorsque le tire bouchon a fait le passage entre l air extérieur et l intérieur de la bouteille un petit [size=small]"pssss"[/size] s est fait entendre, l échange gazeux entre l air exterieur et le vide de la bouteille.
Et ce même avec un niveau mi épaule!
D ou l étonnement de François car avec un niveau aussi bas, il y a 9 chances sur 10 pour que l air aie pu passer a cause d un rétrécissement du bouchon (avec une perte importante de vin par évaporation, forcément) et donc que le vin soit mort. Sauf que là, c est pas le cas, et voila pourquoi c est un miracle !
[size=small]Enfin j imagine, en toute logique, que ce doit être ça ;)[/size]
16 Sep 2015 20:15 #344

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 557
  • Remerciements reçus 134

Réponse de Roger Soif sur le sujet Re: Château Palmer 1959 un petit miracle

"Du vide ! a priori sans air, comme dans l espace"

Tu as du faire beaucoup de physique pour en affirmer une pareille ! Je te rassure, le vin a bien été remplacé par de l'air dans la bouteille. Sinon, il ne serait pas sorti.
16 Sep 2015 20:52 #345

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Château Palmer 1959 un petit miracle

Oxygène est un terme plus approprié, alors? B)
Pas assez spécialiste, mais si tu as une théorie qui explique pourquoi cette bouteille a tenu le coup avec autant d air a l intérieur, elle est la bienvenue.
16 Sep 2015 20:55 #346

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6298
  • Remerciements reçus 2402

Réponse de Marc C sur le sujet Re: Château Palmer 1959 un petit miracle

Tu as du faire beaucoup de physique pour en affirmer une pareille ! Je te rassure, le vin a bien été remplacé par de l'air dans la bouteille. Sinon, il ne serait pas sorti.


Tout dépend si on a le droit de chauffer/refroidir ou pas. Le plus dur reste de garder l'étanchéité ;)

Marc
16 Sep 2015 21:14 #347

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Château Palmer 1959 un petit miracle

Il y a forcement une explication " physique" a la bonne conservation de ce vin!
16 Sep 2015 21:35 #348

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 10

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Palmer

Dans le cas de bouteilles à niveaux bas, il n'y a jamais de pschitt, ce qui veut dire qu'il y a équilibre de pression d'air entre le dedans et le dehors.

J'ai ouvert la bouteille à 19h20 et elle a été bue vers 22h40. On n'est pas loin de 3h et demie.

J'ai eu l'occasion de rencontrer beaucoup de bouteilles basses. Car il arrive que le bouchon ne fasse plus son office et le vin s'évapore lentement.
Si le bouchon reste intact, sans dégradation et sans moisissure, on peut avoir un vin qui reste dans son intégrité. C'est le cas de ce Palmer 1959.

Le vin est mort si la porosité du bouchon conduit à sa dégradation ou à sa moisissure. C'est donc lié à l'hygiène qu'il y avait au moment de l'embouteillage et à la qualité du bouchon.

La clef est toujours dans la conservation du bouchon. Et d'une bouteille à l'autre dans une même caisse d'un vin, on peut avoir des résultats très différents, car ça tient à des choses infimes, que j'attribue personnellement à l'hygiène et à la qualité du bouchon.

Cordialement,
François Audouze
17 Sep 2015 00:17 #349

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1276
  • Remerciements reçus 7

Réponse de thibsana1985 sur le sujet Re: Palmer

Oxygène est un terme plus approprié, alors?

Non non il s'agit bien d'air (composé il est vrai de 21% d'oxygène).

Bien cordialement,

Thibault
"Le vin Anglais, c'est un peu comme le rock Français..." (John Lennon)
17 Sep 2015 09:30 #350

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Palmer

Avec un peu d azote aussi ...;)
Bon François a sa petite idée, et dans ce domaine il a de l avance sur moi !!
17 Sep 2015 12:10 #351

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 10

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Palmer

c'est de l'air tout ce qu'il y a de normal, ni belge ni suisse B)

les bouteilles qui sont les plus incertaines sont celles de champagne si elle sont basses.
Si jamais le vin a pu être au contact de la cape, c'est fichu.
S'il n'a pas touché la cape, le vin n'est pas du tout affecté par la baisse de niveau. Il a juste vieilli plus vite.

Cordialement,
François Audouze
17 Sep 2015 12:14 #352

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Palmer

Je reste en tout cas surpris que ce Palmer est gardé ses qualités étant donné le niveau aussi bas !
Un ami ayant hérité de la cave de son grand père il y a quelques mois avait une bouteille de Richebourg 1911 dont le niveau est sensiblement le même, et je lui ai affirmé que la bouteille était morte, j aurai peut être dû me taire ...:S
17 Sep 2015 12:22 #353

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 10

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Palmer

ols,
surtout que les bas niveaux se comportent beaucoup mieux pour les bourgognes que pour les bordeaux !

Cordialement,
François Audouze
17 Sep 2015 16:46 #354

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Palmer

En plus !!!!!:X
[size=small]Bon je me rassure en me disant, que de toute façon, elle allait mise en vente[/size] >:D<
En tout cas une chose que je ne savais pas, et que je retiens.
17 Sep 2015 18:25 #355

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 49
  • Remerciements reçus 0

Réponse de davidblasco sur le sujet CR: Palmer Château Palmer 1970

CR: Château Palmer 1970

Bouteille dégustée ce jour accompagnée de Cailles aux raisins puis d'un Camembert aux cèpes.
La robe est très rubis, le nez très envoûtant !!! en bouche, c'est un festival d'épices et de fruits confits, le vin est très raffiné et élégant... et une finale qui ne demande qu'a reprendre une gorgée !!!
Le vin ne fait pas ses 45 ans... il a encore un bon potentiel de garde.
Davidb
04 Oct 2015 14:46 #356

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12015
  • Remerciements reçus 2111

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet CR: Château Palmer 1993

Bue le jour de Noël, cette bouteille de CR: Palmer 1993 ne devrait pas me laisser un grand souvenir.
Je ne peux pas dire que le vin n'était pas bon, c'était très correct mais je n'ai pas ressenti d'émoi particulier.
Nez assez discret sur le sous-bois laissant pointer encore quelques traces de fruit (cassis).
La bouche est fraîche, tanins souples, ronds.
C'est fin, fluide ou léger (à choisir) en milieu de bouche et pas de grande longueur.
A boire si ce n'est déjà fait (à mon avis, vu le peu de Bordeaux bus ces dernières années).

jlj
28 Déc 2015 12:28 #357

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 551
  • Remerciements reçus 50

Réponse de Benjamin Dgnn sur le sujet CR: Alter Ego de Palmer 2011



CR: Alter Ego de Palmer, Margaux 2011

Débouché la veille et mis en carafe 5 heures avant la dégustation.

Une robe d’un rouge grenat assez sombre et opaque. Un superbe disque se démarque avec de jolis reflets. Beaucoup de matières dans le verre. Les larmes sont nombreuses et très régulières.

Au nez, c’est un bouquet qui s’exprime dans des notes bien fruitées, sur la framboise et le cassis, mais du reste cela me semble difficile à préciser.

En bouche, c’est une autre histoire. C’est à la fois gouleyant et très fin. L’attaque est franche. Le vin tapisse la bouche de façon délicate. C’est volumineux. On a l’impression de boire du velours. On retrouve des notes de fruits rouges et d’eucalyptus. L’élevage s’intègre bien à l’ensemble. On n’a pas retrouvé ce manque de fraîcheur décrit par certaines personnes et ce côté trop tannique. Au contraire, le vin s’est révélé plutôt doux et rond, avec un côté tannique qui n’écrase pas mais équilibre bien l’ensemble. Quant à la longueur, c’était assez impressionnant, interminable, même après avoir mangé par dessus ça persiste avec finesse.

En résumé, un vin racé dont le ressenti a été positif et plaisant. Si le millésime est récent, celui-ci se boit déjà bien en l’état.
Benjamin
10 Jan 2016 12:43 #358

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3038
  • Remerciements reçus 2627

Réponse de bertou sur le sujet CR: Château Palmer 1983

CR: Château Palmer 1983
Superbe nez envoûtant et intense sur un mélange de cassis, tabac, épices asiatiques, bois de zan et de cèdre, cuir. Un côté encens aussi avec des notes de fruits des bois. Un nez changeant car parfois le cassis devient plus présent, d'autres fois ce sont les épices asiatiques. Un joli festival de parfums !
Bouche assez puissante avec une matière caressante qui emplit votre bouche et laisse une explosion de saveurs derrière elle. Cela reste toujours sur le cassis, la mûre et les épices asiatiques qui ont le maître mot. Parfois le cuir apparaît ici, le bois de cèdre de l'autre côté du palais et cela disparaît. Énormément de soyeux dans les tanins qui vous enchantent les papilles. On finit sur une très longue persistance aromatique avec une sensation fraîche et sapide.
Excellent +.
03 Mar 2016 14:49 #359

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 766
  • Remerciements reçus 4

Réponse de Caravelas sur le sujet CR: Château Palmer 1988

Bu à l'aveugle.

Nez bien ouvert, très évolué mais complexe, de sous bois (feuille mortes, bois humide), de cuir, de tabac.
La bouche est elle aussi clairement sur le tertaire, élégante, elle se structure sur une acidité bien présente mais non saillante outre mesure.
La matière est fine, aux tanins totalement fondus offrant une jolie texture.
Pas une grande ampleur mais une jolie persistance tout de même pour une bouche globalement agréable mais un ton en dessous du nez (qui est très beau).

Bu dans une dégustation dont le thème était "vin de cépage à moins de 15 euros", vu le nez, on sent quand meme qu'on a affaire à une bouteille d'un autre standing...
Je pense qu'on est quelque part entre Pauillac et Margaux, possiblement sur un millésime de début 90. Pas si mal ;) (moi qui ne boit pour ainsi dire jamais de bordeaux)

il s'agit de CR: Château Palmer 1988

Anthony
04 Mar 2016 14:22 #360

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck