Nous avons 1434 invités et 46 inscrits en ligne

Domaine de Chevalier, Pessac-Léognan

  • Messages : 286
  • Remerciements reçus 0

Winer Jammer a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Je ne connais pas le GPL 86, mais le Chevalier 86 m'avait aussi conquis !!

Winer

La Pomerol Attitude
winerjammer.site.voi...
#61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : CR: Domaine de Chevalier 2002 ( rouge)

CR: Domaine de Chevalier 2002 :rouge

Carafé 2 heures , puis redégusté 6 heures après ( bouteille rebouchée avec son bouchon d'origine,et conservé à température de 18°)

La robe est pourpre , tirant sur le grenat, assez sombre au coeur du verre; le nez est net , précis, et d'une bonne intensité: avec ces arômes de fumée ( je dirai même de viande fumée) si spécifiques à l'appelation, fruits frais et café; à l'aération la palette s'élargit: avec de superbes arômes de menthol , cassis, cerises noires; la bouche est fraîche , élégante à la fois fine et serrée, avec un trame tannique quasiment soyeuse, en début de bouche comme en finale(un rien moins soyeux), le milieu est juteux, charnu, plein de fruits croquants, la finale d'une bonne longueur est équilibrée,parfumée, les saveurs sont rehaussées par une acidité de bon aloi, le vin finit avec des notes réglissées , un peu chocolatée et vanillées . L' élevage est en retrait( un peu plus marqué dans la deuxième dégustation ) .

Rien à voir avec le même vin dégusté en Décembre 2004 à la propriété, que j'avais trouvé trop boisé.

Un excellent vin dont je vais racheter quelques exemplaires.

Cordialement
Daniel
#62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Daniel,

Sachant pouvoir me fier sans aucun risque à tes conseils, j'ai acheté ce soir Domaine de Chevalier 2002 (et j'ai craqué face à Pape-Clément 2002)

Merci pour l'info :)

amitiés,
Thierry
#63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Thierry,

Si j'ai bien compris ton message, tu as préféré acheter De Chevalier Rouge plutôt que Pape Clément 2002.

Premier point, ça t'a couté moins cher ;)

Deuxième point , tu as choisi Derenoncourt plutôt que Rolland.:), mais Pape Clément 2002 est plus que très bon.

Troisième point: tu as choisi un 90 Parker contre un 93, là tu me fais trop d'honneur.:D.

Et si tu en dégustais une bouteille , pour me donner ton avis ( si ta réserve est suffisante) .
De Chevalier, c'est le retour dans les meilleurs , et 2004 est encore mieux que 2002.

Amitiés,

Daniel

Cordialement
Daniel
#64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Daniel,

J'ai, en fait, acheté deux bouteilles de chacun des deux vins...

Je te fais d'autant plus confiance que dans le Wine Advocate 158,
si Pape-Clément 02 est toujours noté 93, Domaine de Chevalier 02 n'a plus que 88...:):):)

amitiés,
Thierry
#65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Thierry,

Toujours dans mon édition de Parker des vins de Bordeaux, sortie il y a dix jours , De Chevalier rouge est noté 90.

Ne sois pas pessimiste.:)

Malgré les commentaires positifs d'Yves sur Pape Clément 2002, j'ai pris de Chevalier (Rouge) et Smith-Haut-Lafitte, j'aurais tout même préféré Haut-Bailly 2002, mais je ne l'ai pas trouvé.

Amitiés,

Daniel

Cordialement
Daniel
#66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Le blanc n'est pas mal non plus.
Le 99 est particulièrement sublime.
#67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 0

paski55 a répondu au sujet : CR: Domaine de Chevalier 1988

Petit match sympatique la semaine passée entre CR: Domaine de Chevalier 1988 et Angélus 1988.

Domaine de Chevalier 1988 :

Couleur rubis grenat d'intensité moyenne. Le nez est d'intensité moyenne, sur des arômes de baies des bois et un petit côté mentholé. La bouche confirme ces impressions mais si les tannins sont bien fondus, l'acidité reste encore (trop) présente à mon goût, donnant une impression en finale d'un côté presque séchard.

C'est un peu mieux après aération, mais cela reste quand même assez "mince" au niveau matière.

C'est un bordeaux classique, issu d'un millésime classique mais ce classicisme finit par en être presque exaspérant !

PS : Le CR d'Angélus dans la rubrique correspondante.


Santé - Pascal
#68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 286
  • Remerciements reçus 0

Winer Jammer a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

ça me semble un peu dans la ligne de ce que j'avais ressenti, en moins négatif mais ne me rassure pas sur ma seconde bouteille ...

Winer

La Pomerol Attitude
winerjammer.site.voi...
#69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6749
  • Remerciements reçus 1167

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: Domaine de Chevalier 1983

CR: Domaine de Chevalier 1983

Robe rubis soutenue, frange aux reflets orangés. Nez intense, où l’on ne retrouve pas directement les notes fumées que l’on associe ordinairement à l’appellation, mais plutôt des arômes tertiaires, complexes, racés, le tabac venant se mêler aux notes de petits fruits. En bouche, c’est du velours, de la confiture de petits fruits sur une trame tannique aristocratique. L’ensemble joue dans le registre de l’élégance bien plus que dans celui de la puissance. Si l’attaque est suave, avec des tannins fondus, le milieu de bouche laisse s’épanouir les arômes évolué et une présence tannique plus affirmée, sur une agréable sensation de douceur, de taffetas. L’ensemble tient longuement dans la finale sur des nuances de prunes et de mûres.

Un grand merci à Thierry, qui m’a offert cette très belle bouteille.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Domaine de Chevalier 78

Lors d'une soirée privée à un repas avec des vins "mûrs", nous avons eu le plaisir d'apprécier trois vins fort intéressants:
Pavie 1964
Ducru Beaucaillou 1959 et

CR: Domaine de Chevalier 1978
Couleur encore jeune. Nez très fruité avec de légers arômes atramentaires, sous-bois, truffe, mine de crayon. Très joli! Corps rond en cours d'intégration, encore sur le fruit. Finale légèrement tombante. Très jolie bouteille à son apogée. Encore meilleure après aération.

Alain
#71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 0

paski55 a répondu au sujet : Domaine de Chevalier 1988

J'ai eu l'occasion de boire à nouveau 2 bouteilles de ce vin hier soir et j'ai pu constater une assez grande différence entre les 2.

La 1ère correspondait parfaitement à mon compte-rendu précédent et la 2ème était beaucoup plus charmeuse, avec une matière plus crémeuse. Un vin plus profond et plus dense que celui de la 1ère bouteille.

J'ai préféré la 2ème qui correpond plus à ce que j'attends d'un bordeaux à maturité.


Santé - Pascal
#72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 286
  • Remerciements reçus 0

Winer Jammer a répondu au sujet : CR: Domaine de Chevalier 1988

Bu mon second : CR: Domaine de Chevalier 1988

Bien mieux que la première, surtout au nez, qui était fort joli et assez complexe.
La bouche n'atteignait heureusement pas le niveau d'acidité de l'autre fois mais en avait quand même pas mal, avec aussi un petit côté salin pas extra.

bof bof
Winer

La Pomerol Attitude
winerjammer.site.voi...
#73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 51

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Domaine de Chevalier 1985

CR: Dernière bouteille de Domaine de Chevalier rouge 1985.

Superbe de jeunesse!
Je suis heureux de l'avoir bue avec Marion et Martin qui ont été séduits...

Un nez classique, puissant et séducteur de cassis, de cèdre, de biscuit vanillé et de graphite.
Une bouche débordante de saveurs de cassis, de l'attaque à la longue finale, avec du volume, des tannins fins mais denses, et un beau soutien acide.
Quel bel équilibre!
Du plaisir, du charme...

Si vous voyez cette bouteille sur iDealwine, sautez dessus! :)

Cordialement,
Thierry
#74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4262
  • Remerciements reçus 1

Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier 1985

Pas étonnant qu'il soit très marqué cassis, en 85 les merlots de Chevalier ont gelé et c'est du pur cabernet!

blg
#75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Domaine de Chevalier 85

Bonsoir,

CR: Domaine de Chevalier 85

j'ai récemment bu ce 85 derrière un Nuits-St-Georges "Les Pruliers" 99 de Lécheneaut : mal m'en a pris. Il paraîssait un peu pâlot. Du charme, sans doute, mais il était dominé dans tous les compartiments : insistance et puissance des saveurs, matière, longueur en bouche....
Il faudrait que je le re-goûte dans d'autres circonstances pour, peut-être, être séduit autant que vous l'avez été.

Cordialement,
Didier
#76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : CR: Domaine de Chevalier ( blanc ) 2001

CR: Domaine de Chevalier : blanc 2001

Vin bu avec des amis, , vendredi dernier

La robe est jaune citron, avec quelques reflets verts très pales, le nez est fin et net : fleurs blanches, agrumes variés, quelques fruits blancs et une touche de vanille ; la bouche est élégante, fraîche, la structure est cristalline,avec une matière sous-jacente qui ne manque pas de richesse, l’acidité est parfaite, pour assurer une bonne longévité au vin ; les saveurs très pures, en milieu de bouche, se prolongent dans une finale persistante avec un goût plus intense de citron et de pamplemousse très finement miellées.
Un très bon Pessac Léognan qui devrait gagner en complexité en vieillissant, mais qui sera comme d’habitude plutôt bâti sur la finesse et l’élégance et la juste concentration que sur la puissance pure.
Il a été dominé par un superbe Riesling, ce soir là.

Cordialement
Daniel
#77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

On peut ne pas aimer le style Pessac-Léognan en blanc.
Mais le Domaine de Chevalier est tout de même un des meilleurs blancs de cette appellation depuis 4 ou 5 millésimes (après quelques remarquables réussites passées).
L'éternel débat entre finesse-élégance et puissance-volume......

Cordialement
Daniel
#78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 890
  • Remerciements reçus 0

chouffe a répondu au sujet : Domaine de Chevalier rouge 92

Est-ce que quelqu'un a déjà goûté le domaine de Chevalier rouge dans le millésime 92 ?

Merci pour vos avis.

Stéphane
#79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1777
  • Remerciements reçus 1

jallot christophe a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier rouge 92

J' ai gouté le Domaine de CHEVALIER rouge 1992 à plusieurs reprises ...comme tous les millésimes du domaine depuis ...1983!
Le ROUGE 1992 était déjà noté "à maturité" en 08/98...je ne l' ai pas regouté depuis février 2000: il était alors très "harmonieux", assez "concentré"...pour le millésime et ma foi encore très agréable à boire, sans signe de déclin: si le vin a été bien conservé, il peut sans doute procurer encore du plaisir, mais il ne doit pas falloir trop l' attendre (ceci dit CHEVALIER réussit souvent bien les "petits" millésimes...)...

CHRISTOPHE
" le vin doit rester un plaisir et non devenir un besoin ...même si parfois, on a besoin de se faire plaisir! "
#80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 890
  • Remerciements reçus 0

chouffe a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier rouge 92

Merci Christophe pour ta réponse !
Il me semblait aussi que Chevalier réussissait bien les petits millésimes !
Tu as goûté le 83 récemment ?

Stéphane
#81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1777
  • Remerciements reçus 1

jallot christophe a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Hélas, je n' ai pas regouté le CHEVALIER rouge 1983 depuisd...1995!: c'est une très belle réussite du domaine, noté 16,50 lors de cette dernière dégustation...
Par contre, j' ai gouté le BLANC 1983...en 02/2004, et c'est également un TRES BEAU VIN, riche, complexe, gras, long, élégant, avec encore du potentiel...noté 17!...

CHRISTOPHE
" le vin doit rester un plaisir et non devenir un besoin ...même si parfois, on a besoin de se faire plaisir! "
#82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • nidal
  • Portrait de nidal
  • Visiteur

nidal a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Domaine de Chevalier
Dans une publication en date du 18 février 06, Jancis ROBINSON, relate sur son très intéressant site, une très grande dégustation au Domaine de Chevalier. Dégustation jamais réalisée auparavant par l’Homme qui conduit ce Domaine depuis plus de 20 ans, Olivier Bernard.
Selon les standards bordelais, ce domaine est relativement jeune. Les forêts de pins à l’extrémité des Landes ont laissé la place aux vignes depuis uniquement 150 ans.
Mais durant cette période dense, trois générations de propriétaires se sont succédées. La Famille Ricard (jusqu’à 1983). Suite à un printemps particulièrement froid et tardive et la proximité des pins a largement anéanti la saison 1982 dans cette propriété. Le privant ainsi de profiter de la manne de ce grand millésime. Ensuite ce fut Claude Ricard, qui à son tour a vendu le domaine à la Famille Bernard (négociants et propriétaires de Millésima, Wine and Co) et très active dans le commerce du sucre, les alcools etc.
Monsieur Olivier Bernard supervise en personne les opérations de dé bouchonnage et de décantage de ce panel de vins sans précédent.
Les derniers millésimes de ce domaine ont été mal menés pour ne pas dire éclipsés par des vins au style plus concentrés élaborés par des voisins immédiats (Pape Clément et Smith Haut Lafitte), de la nouvelle appellation Passac-Léognan . Les derniers millésimes du Domaine de Chevalier ont également été désavantagés par la très grande partie de jeunes vignes, implantées dans le cadre de défrichement des la forêt et d’augmentation de la capacité du vignoble (considéré comme très petit par rapport aux autres crus classés).
"Aucun autre château de notre niveau n’a subi une replantation de cette envergure. Les trois quarts du vignoble ont été plantés ou replantés pour arriver à un total de 45 hectares". (Alors qu’à l’origine, le vignoble n’était constitué que de 15 hectares).
"Nous avons dû faire face à des impératifs financiers dans les années 90 qui nous ont conduit aà vinifier du vin provenant de jeunes vignes. Mais je sais exactement où je dois m’orienter pour les 10 prochaines années". « Je n’aime pas les vins techniques et je n’aime pas non plu les vins lourds. Je pense que le temps des vins trop concentré, sur extraits est révolu. Je veux chercher la subtilité et la pureté du terroir. Les Graves doivent signifier la fraîcheur. »
Les influences extérieures sur le Domaine de Chevalier ont été nombreuses. Il y a eu notamment l’air du grand œnologue bordelais Emile Peynaud, éminence grise à l’origine de quelques grands succès de la propriété dans les années 1950 et 1960…. Ses successeurs à l’université de Bordeaux ont également joué un rôle dans l’élaboration des vins rouges, mais surtout dans les très célèbres blancs sec du Domaine.
Depuis 2002, Olivier Bernard s’est adjoint des conseils plus intuitifs de Stéphane Derenoncourt. Il est particulièrement satisfait des 2003 et 2004 en rouge. Ses vins ont été élevés sur lie avec un style plus Bourguignon. « Ce que je veux, s’est le côté soyeux sans exagération ! »
“Avec la replantation de notre vignoble, maintenant achevée, je pense honnêtement que l’avenir du Domaine est assuré » , il a déclaré. « Je ne veux plus de la concentration provenant de la technique mais de celle provenant du fruit lui-même ! »

Les rouges ayant été jugés comme impressionnants par J Robinson lors de cette verticale (à laquelle assistait Bettane) :
1943, 1948, 1964, 1966, 1981, 1996, 2001, 2003, 2004
Les bouteilles 1947, 1955, 1959, 1988 et 1998 ne se sont pas montrées convaincantes.

See tasting notes for detailed tasting notes on 50 vintages of Domaine de Chevalier back to 1916.
Traduit à partir d’un article sur le site J. Robinson.

Du coup ça m’a donné envie d’acheter une ou deux quilles (comme dirait Charlesv…) du millésime 2004

Nidal
#83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6749
  • Remerciements reçus 1167

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

le 2003 ne m'avait pourtant guère impressionné...je privilégierais aussi le 2004.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Le 2004 est un des meilleurs Domaine de Chevalier rouge de ces 20 dernières années, il n'a qu'un seul défaut, être dépassé par un 2005 énorme!!!!

Cordialement
Daniel
#85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : CR: Domaine de Chevalier 1988 blanc

CR: Domaine de Chevalier blanc 1988

La bouteille est ouverte , comme me l'a enseigné Claude Ricard , 4 heures avant le repas . Le bouchon sent merveilleusement bon . Je déguste sur-le-champ un vin qui se livre immédiatement . Rebouchage neutre et attente en toute confiance du repas .

Parfaite limpidité et couleur très peu marquée par le temps : un jaune plutôt pâle du meilleur aloi .

Le nez est symphonique : sur un fond de miel d'acacia , tour à tour des notes extrêmement délicates de genêt , d'amande , de truffe blanche , d'épices douces me rivent à mon verre . Comment une telle intensité aromatique peut-elle se décliner avec autant de complexité et de raffinement ?

L'attaque est ample et fraîche , le prolongement tonique et intense , le grain d'une finesse exquise , la finale s'étire . La rétro-olfaction totalement en phase avec le nez contribue à l'unité d'un ensemble à l'équilibre immaculé .

Beaucoup d'enthousiasme et beaucoup d'émotion . Très beau vin .

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3095
  • Remerciements reçus 1

Daniel S a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Merci charlesv pour ce beau commentaire sur ce vin, du Domaine De Chevalier blanc 1988. On ne dira jamais assez combien il faut donner du temps à ces vins blancs (dans une bonne cave) pour en connaître la grace et une forme de perfection en Bordeaux blancs secs.
Le superbe 2001, que j'ai déjà dégusté 4 ou 5 fois, va dormir tranquilement une dizaine d'année, avant d'être ouvert à nouveau.

Cordialement
Daniel
#87

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26067
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

En ce qui concerne le blanc, deux expériences plutôt malheureuses, un 1997 sévèrement bouchonné et très récemment un 1999 qui a fait très pâle figure à côté d'un Silex de Dagueneau du même millésime. Lourd, pataud, alourdi par le bois, pas beaucoup de charme.
Je me rappelle par contre en avoir bu un excellent lors d'un DBA, mais je ne me souviens plus du millésime.

Luc
#88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Domaine de Chevalier

Le fond de la bouteille plus de 10 heures après l'ouverture : le registre aromatique n'a pas évolué d'un iota . La structure paraît encore plus définie . Le vin perd en plénitude ce qu'il gagne en netteté de trait . Je l'aime presque encore davantage ainsi .

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#89

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 150
  • Remerciements reçus 36

monta a répondu au sujet : CR: Visite Domaine de Chevalier

Bonjour à tous, je vais vous faire partager ma visite et mes impressions du Domaine de Chevalier ce matin. CR:
Reçu par Rémi (dont j'ai honteusement oublié le nom) mais qui fait office de régisseur.Un accueil super sympa, très naturel, à des années lumières de certains grands domaines pauillacais ou pessacais...
Nous commençons, sur le parvis du Domaine, par une longue discussion sur les caractéristiques techniques du Domaine, l' intervention de l'équipe technique au Domaine de la Solitude, l'évolution du monde du vin en général, la visite de J.Robinson récemment, la démarche de la Place de Bordeaux et plus généralement les craintes et les espoirs suscités par l'évolution du monde du vin.Bref, un échange "en entonnoir" qui nous amène à l'essentiel : le vin de Chevalier.
Je devrais garder les infos qui vont suivre égoïstement pour ma pomme ;), mais le propre d'un passionné n'est-il pas de partager ??? alors, c'est parti : Rémi commence par nous faire découvrir le 2004 .
- 2004 : dégusté à la cuve (la mise en bouteille est prévue en juin).Au nez, on sent des flaveurs de réglisse, de mûre, de groseille.En bouche, les tannins sont déjà polis, et la trame sert de faire valoir à une explosion de fruits rouges, de notes fumées, de silex (de pierres frotées); un côté minéral qui donne de la fraicheur et une touche velouté qui tapisse le palais merveilleusement bien.La finale est longue, fraiche, sur le résineux et la torréfaction.C'est vraiment super bon en l'état.Vivement la fin 2006.
- 2005 : certains l'avaient prédit, je confirme C'EST DE LA BOMBE, mais pas au sens de 2003 qui en décevra plus d'un. Là, il s'agit d'une bombe d'équilibre, de finesse, de justesse, de complexité. C'est peut-être le futur archétype du grand vin de graves au sens noble du terme. Voici les raisons de mon enthousiasme :
- les vins ci-après ont été dégustés en fûts, par cépage :
- merlot : un velouté de texture sublime, où les tannins se fondent harmonieusement laissant ressortir des notes de mûre et de fraise des bois. Ces merlots plantés sur graves profondes où l'argile est quasi absente font ressortir des notes fumées et minérales.
- cabernet sauvignon : la différence est nette à l'attaque avec une trame tannique plus marquée et diablement envoutante, qui laisse la place petit à petit à des notes de groseille et de cassis mur, bref il en impose puis se retire pour laisser au palais un florilège de parfums épicés, fruités...n'est-ce pas cela la noblesse d'un cépage ??:) Grandiose.
- petit-verdot : le liant parfait pour les deux merveilles précédement décrites. Comme le dit Rémi, ce cépage demande une attention particulière pour bonifier un assemblage ("un diamant dans un écrin de ronces") et en 2005 c'est le jackpot. Tout est concentré dans ce prodige de petit-verdot, de fabuleux tannins, des notes de résine, d'essences naturelles, de petits fruits rouges.
-cabernet franc : si l'assemblage devait être fait aujourd'hui, il n'y rentrerait pas. Pourquoi ? pas au niveau des trois autres, semble t-on penser à Chevalier...certains chateaux pourtant paieraient très cher pour l'incorporer à leur grand vin !! en effet, même si l'on perçoit une lègéreté comparé aux trois autres, ce cabernet franc est d'une grande finesse, avec des arômes de rose et de cerise à l'eau de vie.
Retour au laboratoire où, après quelques explications sur l'intervention de S.Derenoncourt sur la vinification à Chevalier (il intervient non pas comme un "gourou" imposant un style, mais apporte de nouvelles idées et conceptionns notamment liées à l'utilisation des cépages ailleurs qu'à Bordeaux, les nouvelles techniques...) qui finalement synthétise le style de la maison entre tradition et modernité, nous goûtons les assemblages suivants :
- cabernet sauvignon / merlot : le velouté du merlot amadoue la puissance du cabernet, les tannins mettent en valeur des notes de petits fruits rouges murs (mûre, groseille...) avec un côté réglissé et minéral (donc frais).
- idem + petit-verdot : le choc, c'est déjà presque parfait et préfigure ce que sera le grand vin après l'élevage.Tout est superlatif, de l'attaque à la finale.On se rend compte combien le petit-verdot sublime le tout...c'est fabuleux.
Pour se rincer le gosier, le Monsieur nous fait goûter le blanc 2004 à la cuve : la robe est troublée ce qui est normal, et laisse au nez des notes d'agrume frais; en bouche, la fraîcheur des arômes de pamplemousse et de citron laisse place à de superbes notes raisin mûr, de pierre à fusil. C'est que du bonheur...
Pour résumer, je vais humblement tempérer mes impressions car je n'ai pas le recul ni l'expérience d'un Yves Z., Daniel S. ou Luc J., mais le peu que j'ai me permet de dire que l'on tient là un merveilleux vin fait de finesse, de complexité et d'équilibre qu'il s'agisse du 2004 ou plus encore du 2005.
Pour finir, et j'y tiens, j'ai encore pris une grande leçon d'humanisme et d'humilité devant le discours de notre guide d'un jour.Le discours qu'il nous a tenu se transpose dans le verre, mais là, on confine peut-être à l'ésothérisme...
toujours est-il que, personne n'est maître de son terroir, la vigne aura toujours à nous apprendre et saura récompenser celui qui le mérite. En 2005, je sais où se trouve un des vainqueurs...:.D!!!
Franck.
#90

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck