Nous avons 1610 invités et 53 inscrits en ligne

Château Belle-Vue, Haut-Médoc

  • Messages : 231
  • Remerciements reçus 0

doudou82 a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Gogos51, il n'est pas impossible que j'ai confondu la verdeur avec les tanins fermés. Mais c'est quand même la première fois que je rencontre ce cas sur un 2005. J'en rachèterais quand même en étant plus patient avant de le boire.
Je me doute qu'il ne tiendra pas 18ans le 2007, mais si il se conserve une dizaine d'années se sera déjà bien pour ce millésime. Je compte investir sur du lafaurie peyraguey 2007, là je pense que dans 20ans il sera toujours au top, et surement un peu de pontet canet 2007.

Antoine B.
#31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 57
  • Remerciements reçus 0

VincentBG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Bonjour à tous,
on va dire que je viens défendre mon bébé et que je fais le mort ensuite, ce dont je vous prie de m'excuser. Les vinifications 2007 ont été intenses et l'on est effectivement très contents du résultat, qui se confirme à ce stade de l'élevage. Cela a été suivi par la naissance de ma deuxième fille puis par la campagne 2008 qui n'a pas été de tout repos!
J'ai plusieurs explications à votre sensation, qui je pense fait effectivement penser à des tanins serrés et fermes. 2005 est un millésime de grande concentration, et qui demande une phase de vieillissement à mon avis importante. On en avait discuté l'année dernière à la même époque, suite à des commentaires de dégustation un peu décevants. Le vin avait été mis en bouteilles tardivement du fait de son besoin d'élevage et on était à mon sens en pleine phase de "maladie de la mise".
Pour s'épanouir au maximum, ce vin devra être gardé encore quelques années (3 ans au moins). Un autre élément qui explique la différence avec les autres 2005 dégustés est la forte proportion de Petit Verdot dans Belle-Vue 2005, qui induit une acidité un peu plus forte, et qui peut faire ressortir la structure tannique en finale.Il faut savoir que l'acidité des vins conjuguée aux tannins de bonne qualité (et j'insiste sur ce point) confère aux vins leur potentiel de vieillissement.
Belle-Vue 2005 a été sélectionné en tant que coup de coeur dans le dernier Guide Hachette avec un très joli commentaire, ce dont nous sommes très fiers.
Belle-Vue 2006 sera abordable plus tôt, car à mon sens plus en équilibre entre la gourmandise et la structure tannique, mais il est évident que son potentiel lui permettra une garde de 5 à 10 ans. On pense réellement avoir un plus joli vin en 2006 qu'en 2005.
Quant au 2007, pas d'inquiétudes, on le juge au même niveau que 2006 (de nombreux clients professionnels le préfèrent même aux 2006). Son potentiel de garde n'aura rien à envier à celui du 2006.
Sinon, pour info, je suis entièrement d'accord avec tes choix de primeurs 2007 (j'ai eu le coup de foudre pour Pontet Canet).

Bonnes dégustations à tous!:)o
#32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 231
  • Remerciements reçus 0

doudou82 a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Merci Vincent pour ton intervention, tu m'as devancé dans mes démarches. L'autre paramètre essentiel que je n'avais pas pris en compte c'est le pourcentage de petit verdot dans l'assemblage (ce que j'expliquais, le gout inconnu jusqu'alors s'explique enfin) et effectivement il va falloir patienter pour que l'ensemble se fonde.

"Belle-Vue 2005 a été sélectionné en tant que coup de coeur dans le dernier Guide Hachette avec un très joli commentaire, ce dont nous sommes très fiers"
C'est par des avis comme celui ci, des vignerons méritant et qui font de leur mieux pour hisser leur vin au plus haut (pas très bien formulé tout ça, enfin pour dire que j'apprécie) que je cherche a découvrir ces vins raisonnables en terme de prix et grand par leurs qualités.
Oui c'est vrai que Pontet Canet monte monte monte et son niveau ne cesse d'augmenter, une valeur sure à mon avis (pour le 2005 il est hors budget).

Pour conclure, château Belle Vue est un vin que je vais continuer de suivre et à déguster régulièrement pour suivre son évolution.

Antoine B.
#33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 24

satristim a répondu au sujet : CR: Chateau Belle-Vue Haut Médoc 2006

Après avoir été quelque peu réservé face à Belle-Vue 05, j'avais promis que je le regoûterais plus tard. Je n'ai pas encore trouvé de bouteille, par contre, j'ai acheté un CR: Belle-Vue 2006. Qui m'a beaucoup plu! Après une bonne heure d'aération, le vin offre un très beau nez, fleuri, sur des fruits mûrs. En bouche, c'est très suave. L'attaque est jolie, une profusion de fruits noirs déboulent, notamment de la mûre, réhaussé par des notes épicées et de tabac. Le milieu de bouche a du volume, la finale est assez longue, fraîche, chocolatée. Je trouve que c'est un très beau Haut-Médoc, d'un style que je qualifierai de "moderne", hédoniste, qui demande encore au bois de s'intégrer un peu. Les notes d'élevage sont encore très présentes, mais cela reste un bon vin à la fois accessible (12 euros) et intéressant. Je vais en racheter!
Cordialement
Frédéric
#34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 370
  • Remerciements reçus 9

patrickG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Rémi, y'a longtemps qu'il a vendu à Vincent Mulliez
Vincent (le petit mais juste par la taille...) Bache-gabrielsen en est le Directeur technique depuis 5 ou 6 ans je pense

Quand à la qualité, tout est mis en place pour qu'elle soit au maximum chaque année, mais comme tous vins, ça plait ou moins, les commentaires doivent être pris avec sagesse, parfois il ne refléte que le gout des gens, ce qu'il faut respecter. Ceci n'enlève pas la qualité reconnu de ces 3 propriétés acquises et gérées par ces 2 phénomènes de Vincent....

Patrick

chateau Cornélie
#35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 370
  • Remerciements reçus 9

patrickG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

tu ne te trompes pas de beaucoup, il l'a été pendant 2 ou 3 ans, suite à la vente, c'était un accord avec l'acheteur, mais a arrété depuis 2 voire 3 ans.
Il s'occupe maintenant de transactions de propriétés viticoles et à l'air de baigner dans cette voie.
ça n'enlève pas ses capacités, ni sa passion pour ce métier

Patrick

chateau Cornélie
#36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8052
  • Remerciements reçus 368

FGsuperfred a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

quelques infos complémentaires ici voilà pour te répondre ;)

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
#37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 370
  • Remerciements reçus 9

patrickG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Feytit,

à l'origine, c'est Rémy Fouin et Jeffrey Davies qui ont lancé l'idée effectivement

j'ai bien connu la situation puisqu'à la tête d'un des membres pendant 8 ans et demi

Patrick

chateau Cornélie
#38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 370
  • Remerciements reçus 9

patrickG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Clos Du Jaugueyron en Haut-Médoc et aussi en Margaux (18 ares)

il fait un bon travail de fond et n'est pas avare de passer du temps pur découvrir les nouveautés.

pour ma part, cela fait 3 ans qu'il me place aux Etats-Unis, même en 2007, comme quoi, les Américains achètent quand même

par contre pas encore de note Parker, faut surement faire ses preuves avant, juste analyse, cela évite de faire n'importe quoi s'il y a bonne note (du genre petage de cervelle au niveau prix et enflure de chevilles.......).

Jeffrey, se dit un découvreur de talent, il fait du bon boulot

patrick

chateau Cornélie
#39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 57
  • Remerciements reçus 0

VincentBG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Bonjour à tous,

il y a eu du neuf dernièrement, je n'ai pas pu prendre part au débat, désolé.

Donc Rémy est bien l'ancien propriétaire de Belle-Vue et m'a mis les pieds à l'étrier pour réaliser son dernier millésime, à savoir 2003. Il a vendu à Vincent Mulliez début 2004 mais a conservé un contact étroit avec le bébé qu'il avait créé. Sa présence s'est amenuisée au cours des années, mais il me soutient toujours dans la partie assemblages et dégustations de baies pour les dates de récoltes. Nous sommes très complémentaires sur ces deux sujets.
Rémy est un vigneron, qui transmet sa passion très facilement. Il s'est effectivement reconverti dans la vente de propriétés viticoles et reste ainsi fortement en contact avec le terrain et les producteurs.

Il a créé avec l'appui de Jeffrey Davies (ancien journaliste américain et désormais négociant bordelais extrèmement dynamique) et de Jean Cordeau (ancien responsable du service vigne et vin de la chambre d'agriculture de Gironde, spécialiste des sols) l'association Biturica, qui regroupe des propriétés du Sud Médoc en AOC Haut-Médoc, récemment reprises par des personnes faisant preuve de gros efforts au niveau de la qualité de leur vin, et d'un dynamisme apporté par leur "jeunesse" dans le métier.
Ainsi, vous retrouvez Château d'Agassac, Château Belle-Vue, Château Cambon la Pelouse, Château Clément Pichon, Clos du Jaugueyron, Château de Gironville, Château Mille-Roses, Château Paloumey, Château Sénéjac. Pour info, Biturica n'est pas une association pour se prendre des bitures, comme on le pense souvent, mais le nom ancestral du cépage cultivé par les Bituriges, premiers à avoir cultivé la vigne dans la région de Bordeaux. Ce serait l'ancêtre du Cabernet Sauvignon.

Pour parler du Clos du Jaugueyron, c'est le type de propriété et de propriétaire que j'aime beaucoup. Il a d'ailleurs fait ses premières armes à Gironville aux côtés de Rémy Fouin, avant de reprendre sa propriété dans le début des années 90. Micro propriétaire en Margaux (0,2 ha), petit propriétaire en Haut-Médoc (5 ha), Michel se partage entre sa propriété familiale produisant du Vin de Pays d'Oc (Domaine de Coutelle), ses vignes du Médoc et sa passion pour la nature et particulièrement pour les abeilles (il a des ruches depuis l'année dernière). Sa philosophie du vin repose sur un travail très méticuleux à la vigne, une vinification avec de belles extractions et très peu d'interventions sur le vin durant l'élevage. Ses vins sont assez fougueux dans leur jeunesse, en particulier depuis qu'il a pu reprendre en fermage des vieilles vignes de Cabernet Sauvignon et de Merlot, et délivrent une qualité de tanins très maitrisée, avec une bouche vraiment construite dans la longueur.

Bref, un grand bravo pour lui.

Sinon, nous finirons les vinifications 2008 de Belle-Vue par l'écoulage des dernières cuves dans une petite dizaine de jours. Nous avons choisi d'effectuer des macérations longues de manière à harmoniser une structure tannique consistante alliée à des acidités relativement élevées. En effet, les quantités d'acide malique sont importantes cette année. Les fermentations malolactiques devraient permettre d'obtenir un excellent équilibre entre structure, alcool et fraicheur. On aura une image complète du vin dans quelques semaines, mais cela s'annonce prometteur!

A bientôt

Vincent
#40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 253
  • Remerciements reçus 0

Gringopoumpoum a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc 04

Bonsoir,

J'ai pu lire ici et là de bonnes critiques concernant Belle-Vue 04 .
Je voulais savoir si certains avaient eu des expériences récentes avec ce vin , en ayant vu à 14 € 50 , ce qui me semble être un bon prix ...

Par avance , un grand merci ! :)

Cdlt,
G
#41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 57
  • Remerciements reçus 0

VincentBG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc 04

Bonjour,

Belle-Vue 2004 est dans une très bonne phase de dégustation. Sa phase de fermeture ou de maladie de la mise est désormais un vieux souvenir et il s'ouvre nettement à la dégustation, offrant au nez des notes complexes mélant un fruit frais caractéristique du millésime et du cépage Petit Verdot, et un boisé élégant. La bouche allie puissance et douceur des tanins, et mérite un petit carafage une à deux heures avant dégustation.
Le prix est bon, vous pouvez y aller, je pense que vous ne serez pas déçu.

Dans l'attente de votre commentaire de dégustation,
Cordialement,

Vincent (directeur technique de Belle-Vue)
#42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 253
  • Remerciements reçus 0

Gringopoumpoum a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc 04

Bonsoir Vincent,

Merci beaucoup pour votre CR ( qui donne envie ... ) et l'indication concernant le carafage ( toujours précieux , ce genre d'information ). Je ne vois désormais plus aucune raison de ne pas me laisser tenter par ce vin , que je n'ai jamais eu la chance de déguster :)o

Je ne manquerai pas de laisser un CR dès que j'en aurai bu une bouteille.

Cordialement ( et encore merci ! ) ,

G
#43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc 04

Et moi, il faut vraiment que je prenne le temps de m'y arrêter : je vais tous les mois dans le Médoc. Passe à chaque fois devant. Et me dis " ah oui, Bellevue, faut que j'y aille:...". Mais c'est vrai qu'après une journée chargée, j'ai plutôt envie de rentrer à la maison.

Eric
Mon blog
#44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 57
  • Remerciements reçus 0

VincentBG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc 04

Bonjour Eric,

C'est avec plaisir que je vous recevrai lorsque vous le souhaiterez, d'autant plus que je suis un grand fan des vins de Tirecul La Gravière pour lesquels vous travaillez et j'ai malheureusement terminé mes dernières "Cuvée Madame" (un très grand moment!).
Pour revenir à Belle-Vue, nous avons récemment retapé la maison bourgeoise, qui n'abritait jusque là que le chai dans sa partie rénovée et sommes donc presque prêts à vous recevoir (quelques finitions à terminer). Jusque-là, nous recevions chez son petit frêre, au Château de Gironville (au rond point de Macau (avec l'artichaut au centre), prendre direction Le Pian Médoc-Louens et suivre les panneaux). N'hésitez pas à passer un petit coup de fil que l'on prépare cela (je vous ferai passer mon numéro par mail si vous le souhaitez).

Excellente journée à vous tous, dans l'attente de vos commentaires de dégustations, qui nous font vraiment avancer dans notre métier.

Cordialement,

Vincent
#45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 231
  • Remerciements reçus 0

doudou82 a répondu au sujet : CR: Chateau Belle-Vue Haut Médoc 2005

Nouvel essai du millésime CR: 2005 du chateau Belle Vue qui m'avait pas convaincu quelques mois auparavant. Les bouteilles se sont bien reposé en cave. A l'ouverture c'est plus fruits rouges, tabac, jolie boisé discret. En bouche le vin est moins austère, plus parlant, le charme opère immédiatement, comme si les deux bouteilles ouvertes les fois d'avant n'avaient rien à voir. Bouteilles trop jeunes? Mal conservés avant achat?
Me voilà rassuré quand à leur potentiel, c'est un vin très agréable dès aujourd'hui mais qui devrait gagner avec quelques années de garde.

Pour ceux qui sont intéressé, à auchan (orléans) il est dispo à 12,5 euros, un prix plus qu'abordable en regard de la qualité du flacon.

Antoine B.
#46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 57
  • Remerciements reçus 0

VincentBG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Bonjour Antoine,

je pense que vous avez été face à la typique maladie de la bouteille, qui a été plus longue que d'habitude pour Belle-Vue 2005. Le Cabernet Sauvignon et le Petit Verdot sont des cépages fantastiques pour la construction de bouche mais ont tendance à se fermer beaucoup plus facilement que le Merlot. Et lorsque le millésime a pour principale caractéristique sa densité, cela n'améliore pas les choses...
Je suis très heureux que vous ayez pu redécouvrir ce vin, qui est loin de nous avoir tout dévoilé.
Effectivement, le prix est très bon, faites vous plaisir!

Vincent
#47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 289
  • Remerciements reçus 0

seb4474 a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Et bien moi je vais recevoir fin de semaine mes 36 bouteilles de Belle Vue 2006 (primeurs idealwine) et je suis ravi ! D'apres ce que je vois ca a l'air d'etre bien sympa ! Par ailleurs, voir la propriete correspondre avec les petits degustateurs que nous somme n'enleve rien au charme et permet aussi de mieux comprendre ce que l'on deguste, Merci Vincent !

Un nouveau client qui espere etre un futur regulier !
#48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : CR: Chateau Belle-Vue : ZE VISITE!

[/center] CR: L'histoire commence presque bêtement. L'invitation s'est faite quelques posts plus haut. Je l'ai acceptée. Je pensais y passer une petite heure, car je venais d'avoir une journée chargée, et deux heures de route à faire. J'y suis resté trois heures. Je pensais boire des vins bien faits, assez classiques. Je suis ressorti étourdi, heureux, avec le goût du Belle-Vue qui a persisté en bouche durant tout le voyage du retour... [i]Mais commençons par le début.[/i] [center][img=http://storage.canalblog.com/61/74/71856/36399538.jpg][/center] Le [b]Château Belle-Vue[/b] est un domaine de 11ha situé à Labarde, coincé entre [b]Cantemerle[/b] et [b]Giscours[/b]. Mais le style général du vin fait immanquablement penser à [b]la Lagune[/b] "version Caroline Frey", également à deux pas. Les vignes sont plantées à 7.000 pieds/ha avec un encépagement assez atypique : 50% de cabernet sauvignon, 27% de merlot, 20% de petit verdot et 3% de carmenère. Longtemps intégré au Château de Gironville, celui-ci a repris son "indépendance" en 1996, même s'il est encore vinifié aujourd'hui dans ce château. Si Rémy Fouin a donné l'impulsion de départ, l'arrivée en 2004 de Vincent Mulliez a permis de donner au domaine les moyens de ses ambitions. A savoir un cuvier digne de ce nom qui a permis de faire un travail innovant en la matière. Et un chef d'orchestre en la personne de [b]Vincent Bache Gabrielsen[/b] (arrivé quelques mois avant le rachat ) qui a osé ...l'inimaginable! [center][img=http://storage.canalblog.com/61/88/71856/36399672.jpg][/center] Ca ne s'est pas fait du jour au lendemain. Cela a démarré par des conseils prodigués par Daniel LLose de Lynch Bages qui a une [i]winery[/i] juste en face du domaine. Suite à des difficultés d'extraire, il avait suggéré de pratiquer des [b]délestages[/b]. Cela consiste à vider la cuve de tout son jus, puis de le reverser sur le chapeau de marc. Cela permet de le destructurer et de profiter au mieux de toute la matière qu'il contient. Le déléstage a une réputation assez moyenne dans le Médoc. Peu de grands châteaux avouent en faire, l'estimant souvent trop violent (Latour en fait tout de même trois sur le grand vin). Prenant à contre-pied tout ce qui se fait dans le beau-médoc, il est décidé progressivement de l'appliquer à tous les vins en excluant toute autre forme d'extraction (remontage ou pigeage). Et pas une fois de temps en temps. [i]Plusieurs fois par jour[/i]. Le plus génial étant peut-être de séparer le marc et le moût chaque nuit pour qu'ils redécouvrent le plaisir d'être ensemble le lendemain matin ;) Plus sérieusement, cela signifie que durant quasiment la moitié du temps de sa fermentation, le moût n'a pas ce lourd chapeau de marc qui l'étouffe, l'oppresse. [i]Etonnant, non?[/i] Si l'on rajoute que l'essai de [i] pré-macération à froid [b]de 3 semaines[/b][/i] sur le petit verdot en 2007 a été super concluant et généralisé sur une bonne partie de la vendange en 2008. On obtient au final des vinifications uniques dans le Médoc, voire ... dans la galaxie ;) [center][img=http://storage.canalblog.com/74/15/71856/36399600.jpg][/center] La malo se fait partiellement en barriques (dans celles qui sont neuves) ; le reste en cuve. L’élevage est assez court (12 à 15 mois) mais à mon sens adapté à la matière des vins produits ici. Il y en a fait trois différents : [b]Belle-Vue[/b] dont nous avons parlé jusqu’à maintenant. [b]Gironville[/b], situé légèrement à l’ouest sur des terres plus sableuses, et enfin [b]Bolaire[/b], situé sur « l’île de Macau » au bord de la gironde (un bras du fleuve qui a été asséché). Ce dernier a une proportion importante de petit verdot (40%), cépage traditionnel des palus médocains. Il est complété par du merlot afin de l’assouplir un peu. Trois châteaux, donc, avec des sols et des encépagements différents. Cela donne des vins possédants des personnalités vraiment dissemblables, même si l’on sent une trame commune liée à la patte du vinificateur. [center][img=http://storage.canalblog.com/28/81/71856/36399747.jpg][/center] [b]La dégustation[/b] [i]Petit préambule : au départ, en goûtant les 2005, j'avoue avoir eu des doutes sur les méthodes utilisées. J'ai trouvé qu'il y avait une belle matière, mais que ça manquait de finesse. Je me suis dit "hum, les délestages, c'est pas ça...". Et puis en goutant ensuite les millésimes suivants, j'ai eu l'impression que les processus se sont affinés et qu'il y a de plus en plus de maîtrise. Il y a bien sûr des effets millésimes. Il est possible que le 2005 soit remarquable dans quelques années, mais pour l'instant, il n'est pas prêt.[/i] [b]Belle-Vue 05 :[/b] Beaucoup de fraîcheur au nez sur la griotte, les fruits noirs, les épices. Bouche ample, structurée avec des tannins tapissant le palais. Ce serait superbe si le grain était plus raffiné. La finale plutôt asséchante. [b]Belle-Vue 06 :[/b] nez plus fin, encore marqué par l'élevage (moka). Bouche fraîche, fruitée, pulpeuse aux tannins veloutée. Fin mâchue et épicée. [b]Bolaire 07 :[/b] nez "ténébreux" profond, fruits noirs, suie, poivre de séchuan. Bouche gourmande, charnue sensuelle. Fin assez ferme. [i]Mais que c'est bon![/i] Gironville 07 : nez frais et vif, marqué par un superbe élevage. Bouche fine, élégante, expressive, soutenue par une fine acidité. Bonne persistance. [i]Classe[/i]. [b]Belle-Vue 07 :[/b] nez complexe floral, fruité presque confit, épices. Bouche ronde, ample, bien mûre, d'une grande intensité. Equilibre parfait. Loooong. [i]Super![/i] [b]Bolaire 08 :[/b] nez très mûr, épicé, alliant puissance et finesse. Bouche charnue, douce, gourmande. Finale saline. [i]Slurp[/i]. [b]Gironville 08 :[/b] nez plus aérien, avec beaucoup de charme. Bouche pas encore en place. A attendre. [b]Belle-Vue 08 (Merlot) :[/b] nez confit, très mûr, pointe d'encens. Bouche mûre, crémeuse, sensuelle. Que du bonheur! [b]Belle-Vue 08 (Cabernet Sauvignon) :[/b] nez au fruit généreux, épicé. Bouche ample, ronde, très douce. Trame superbe. Grande persistance.Dur à croire que c'est du cabernet! [b]Belle-Vue 08 (Petit Verdot) :[/b] nez plus incisif, fin , droit. Bouche longiligne, avec une structure cristalline d'une précision diabolique, et un fruit d'une grande pureté. Jouera cette année le rôle du cabernet, vu que celui-ci se prend pour un merlot ;) [b]Belle-Vue 08 (Assemblage représentatif) :[/b] nez fin, percutant, dans l'esprit de celui du petit verdot. Plus complexe toutefois. Bouche ample, mûre, sensuelle, avec une tension et un équilibre frôlant la perfection. Une merveille de vin, avec certainement peu de concurrents dans le Médoc. C'est sûr. J'en prends au moins une caisse. A condition que Vincent l'enlève assez rapidement des barriques. Ce serait moi, je le mettrais direct en bouteille ;) [center][img=http://storage.canalblog.com/83/08/71856/36399687.jpg][/center] [i]Une bien belle rencontre avec ce domaine, et peut-être plus encore avec Vincent BG. Ces trois heures de discussions sont passées à une vitesse sidérante, et si je n'avais pas regardé ma montre, on serait encore en train de discuter deux jours plus tard ;) Au vu de la qualité des vins, il me paraît évident que l'on entendra beaucoup parler de Belle-Vue dans les années qui viennent (tu)[/i] [b]PS : désolé, je n'ai pas enregistré l'entretien. Il n'y aura donc pas d'interview à la Patrick B.[/b][img=http://storage.canalblog.com/40/65/71856/36399561.jpg]

CR: L'histoire commence presque bêtement. L'invitation s'est faite quelques posts plus haut. Je l'ai acceptée. Je pensais y passer une petite heure, car je venais d'avoir une journée chargée, et deux heures de route à faire. J'y suis resté trois heures. Je pensais boire des vins bien faits, assez classiques. Je suis ressorti étourdi, heureux, avec le goût du Belle-Vue qui a persisté en bouche durant tout le voyage du retour... Mais commençons par le début.
[/center] Le [b]Château Belle-Vue[/b] est un domaine de 11ha situé à Labarde, coincé entre [b]Cantemerle[/b] et [b]Giscours[/b]. Mais le style général du vin fait immanquablement penser à [b]la Lagune[/b] "version Caroline Frey", également à deux pas. Les vignes sont plantées à 7.000 pieds/ha avec un encépagement assez atypique : 50% de cabernet sauvignon, 27% de merlot, 20% de petit verdot et 3% de carmenère. Longtemps intégré au Château de Gironville, celui-ci a repris son "indépendance" en 1996, même s'il est encore vinifié aujourd'hui dans ce château. Si Rémy Fouin a donné l'impulsion de départ, l'arrivée en 2004 de Vincent Mulliez a permis de donner au domaine les moyens de ses ambitions. A savoir un cuvier digne de ce nom qui a permis de faire un travail innovant en la matière. Et un chef d'orchestre en la personne de [b]Vincent Bache Gabrielsen[/b] (arrivé quelques mois avant le rachat ) qui a osé ...l'inimaginable! [center][img=http://storage.canalblog.com/61/88/71856/36399672.jpg][/center] Ca ne s'est pas fait du jour au lendemain. Cela a démarré par des conseils prodigués par Daniel LLose de Lynch Bages qui a une [i]winery[/i] juste en face du domaine. Suite à des difficultés d'extraire, il avait suggéré de pratiquer des [b]délestages[/b]. Cela consiste à vider la cuve de tout son jus, puis de le reverser sur le chapeau de marc. Cela permet de le destructurer et de profiter au mieux de toute la matière qu'il contient. Le déléstage a une réputation assez moyenne dans le Médoc. Peu de grands châteaux avouent en faire, l'estimant souvent trop violent (Latour en fait tout de même trois sur le grand vin). Prenant à contre-pied tout ce qui se fait dans le beau-médoc, il est décidé progressivement de l'appliquer à tous les vins en excluant toute autre forme d'extraction (remontage ou pigeage). Et pas une fois de temps en temps. [i]Plusieurs fois par jour[/i]. Le plus génial étant peut-être de séparer le marc et le moût chaque nuit pour qu'ils redécouvrent le plaisir d'être ensemble le lendemain matin ;) Plus sérieusement, cela signifie que durant quasiment la moitié du temps de sa fermentation, le moût n'a pas ce lourd chapeau de marc qui l'étouffe, l'oppresse. [i]Etonnant, non?[/i] Si l'on rajoute que l'essai de [i] pré-macération à froid [b]de 3 semaines[/b][/i] sur le petit verdot en 2007 a été super concluant et généralisé sur une bonne partie de la vendange en 2008. On obtient au final des vinifications uniques dans le Médoc, voire ... dans la galaxie ;) [center][img=http://storage.canalblog.com/74/15/71856/36399600.jpg][/center] La malo se fait partiellement en barriques (dans celles qui sont neuves) ; le reste en cuve. L’élevage est assez court (12 à 15 mois) mais à mon sens adapté à la matière des vins produits ici. Il y en a fait trois différents : [b]Belle-Vue[/b] dont nous avons parlé jusqu’à maintenant. [b]Gironville[/b], situé légèrement à l’ouest sur des terres plus sableuses, et enfin [b]Bolaire[/b], situé sur « l’île de Macau » au bord de la gironde (un bras du fleuve qui a été asséché). Ce dernier a une proportion importante de petit verdot (40%), cépage traditionnel des palus médocains. Il est complété par du merlot afin de l’assouplir un peu. Trois châteaux, donc, avec des sols et des encépagements différents. Cela donne des vins possédants des personnalités vraiment dissemblables, même si l’on sent une trame commune liée à la patte du vinificateur. [center][img=http://storage.canalblog.com/28/81/71856/36399747.jpg][/center] [b]La dégustation[/b] [i]Petit préambule : au départ, en goûtant les 2005, j'avoue avoir eu des doutes sur les méthodes utilisées. J'ai trouvé qu'il y avait une belle matière, mais que ça manquait de finesse. Je me suis dit "hum, les délestages, c'est pas ça...". Et puis en goutant ensuite les millésimes suivants, j'ai eu l'impression que les processus se sont affinés et qu'il y a de plus en plus de maîtrise. Il y a bien sûr des effets millésimes. Il est possible que le 2005 soit remarquable dans quelques années, mais pour l'instant, il n'est pas prêt.[/i] [b]Belle-Vue 05 :[/b] Beaucoup de fraîcheur au nez sur la griotte, les fruits noirs, les épices. Bouche ample, structurée avec des tannins tapissant le palais. Ce serait superbe si le grain était plus raffiné. La finale plutôt asséchante. [b]Belle-Vue 06 :[/b] nez plus fin, encore marqué par l'élevage (moka). Bouche fraîche, fruitée, pulpeuse aux tannins veloutée. Fin mâchue et épicée. [b]Bolaire 07 :[/b] nez "ténébreux" profond, fruits noirs, suie, poivre de séchuan. Bouche gourmande, charnue sensuelle. Fin assez ferme. [i]Mais que c'est bon![/i] Gironville 07 : nez frais et vif, marqué par un superbe élevage. Bouche fine, élégante, expressive, soutenue par une fine acidité. Bonne persistance. [i]Classe[/i]. [b]Belle-Vue 07 :[/b] nez complexe floral, fruité presque confit, épices. Bouche ronde, ample, bien mûre, d'une grande intensité. Equilibre parfait. Loooong. [i]Super![/i] [b]Bolaire 08 :[/b] nez très mûr, épicé, alliant puissance et finesse. Bouche charnue, douce, gourmande. Finale saline. [i]Slurp[/i]. [b]Gironville 08 :[/b] nez plus aérien, avec beaucoup de charme. Bouche pas encore en place. A attendre. [b]Belle-Vue 08 (Merlot) :[/b] nez confit, très mûr, pointe d'encens. Bouche mûre, crémeuse, sensuelle. Que du bonheur! [b]Belle-Vue 08 (Cabernet Sauvignon) :[/b] nez au fruit généreux, épicé. Bouche ample, ronde, très douce. Trame superbe. Grande persistance.Dur à croire que c'est du cabernet! [b]Belle-Vue 08 (Petit Verdot) :[/b] nez plus incisif, fin , droit. Bouche longiligne, avec une structure cristalline d'une précision diabolique, et un fruit d'une grande pureté. Jouera cette année le rôle du cabernet, vu que celui-ci se prend pour un merlot ;) [b]Belle-Vue 08 (Assemblage représentatif) :[/b] nez fin, percutant, dans l'esprit de celui du petit verdot. Plus complexe toutefois. Bouche ample, mûre, sensuelle, avec une tension et un équilibre frôlant la perfection. Une merveille de vin, avec certainement peu de concurrents dans le Médoc. C'est sûr. J'en prends au moins une caisse. A condition que Vincent l'enlève assez rapidement des barriques. Ce serait moi, je le mettrais direct en bouteille ;) [center][img=http://storage.canalblog.com/83/08/71856/36399687.jpg][/center] [i]Une bien belle rencontre avec ce domaine, et peut-être plus encore avec Vincent BG. Ces trois heures de discussions sont passées à une vitesse sidérante, et si je n'avais pas regardé ma montre, on serait encore en train de discuter deux jours plus tard ;) Au vu de la qualité des vins, il me paraît évident que l'on entendra beaucoup parler de Belle-Vue dans les années qui viennent (tu)[/i] [b]PS : désolé, je n'ai pas enregistré l'entretien. Il n'y aura donc pas d'interview à la Patrick B.[/b][img=http://storage.canalblog.com/61/74/71856/36399538.jpg]

Le Château Belle-Vue est un domaine de 11ha situé à Labarde, coincé entre Cantemerle et Giscours. Mais le style général du vin fait immanquablement penser à la Lagune "version Caroline Frey", également à deux pas. Les vignes sont plantées à 7.000 pieds/ha avec un encépagement assez atypique : 50% de cabernet sauvignon, 27% de merlot, 20% de petit verdot et 3% de carmenère. Longtemps intégré au Château de Gironville, celui-ci a repris son "indépendance" en 1996, même s'il est encore vinifié aujourd'hui dans ce château. Si Rémy Fouin a donné l'impulsion de départ, l'arrivée en 2004 de Vincent Mulliez a permis de donner au domaine les moyens de ses ambitions. A savoir un cuvier digne de ce nom qui a permis de faire un travail innovant en la matière. Et un chef d'orchestre en la personne de Vincent Bache Gabrielsen (arrivé quelques mois avant le rachat ) qui a osé ...l'inimaginable!
[/center] Ca ne s'est pas fait du jour au lendemain. Cela a démarré par des conseils prodigués par Daniel LLose de Lynch Bages qui a une [i]winery[/i] juste en face du domaine. Suite à des difficultés d'extraire, il avait suggéré de pratiquer des [b]délestages[/b]. Cela consiste à vider la cuve de tout son jus, puis de le reverser sur le chapeau de marc. Cela permet de le destructurer et de profiter au mieux de toute la matière qu'il contient. Le déléstage a une réputation assez moyenne dans le Médoc. Peu de grands châteaux avouent en faire, l'estimant souvent trop violent (Latour en fait tout de même trois sur le grand vin). Prenant à contre-pied tout ce qui se fait dans le beau-médoc, il est décidé progressivement de l'appliquer à tous les vins en excluant toute autre forme d'extraction (remontage ou pigeage). Et pas une fois de temps en temps. [i]Plusieurs fois par jour[/i]. Le plus génial étant peut-être de séparer le marc et le moût chaque nuit pour qu'ils redécouvrent le plaisir d'être ensemble le lendemain matin ;) Plus sérieusement, cela signifie que durant quasiment la moitié du temps de sa fermentation, le moût n'a pas ce lourd chapeau de marc qui l'étouffe, l'oppresse. [i]Etonnant, non?[/i] Si l'on rajoute que l'essai de [i] pré-macération à froid [b]de 3 semaines[/b][/i] sur le petit verdot en 2007 a été super concluant et généralisé sur une bonne partie de la vendange en 2008. On obtient au final des vinifications uniques dans le Médoc, voire ... dans la galaxie ;) [center][img=http://storage.canalblog.com/74/15/71856/36399600.jpg][/center] La malo se fait partiellement en barriques (dans celles qui sont neuves) ; le reste en cuve. L’élevage est assez court (12 à 15 mois) mais à mon sens adapté à la matière des vins produits ici. Il y en a fait trois différents : [b]Belle-Vue[/b] dont nous avons parlé jusqu’à maintenant. [b]Gironville[/b], situé légèrement à l’ouest sur des terres plus sableuses, et enfin [b]Bolaire[/b], situé sur « l’île de Macau » au bord de la gironde (un bras du fleuve qui a été asséché). Ce dernier a une proportion importante de petit verdot (40%), cépage traditionnel des palus médocains. Il est complété par du merlot afin de l’assouplir un peu. Trois châteaux, donc, avec des sols et des encépagements différents. Cela donne des vins possédants des personnalités vraiment dissemblables, même si l’on sent une trame commune liée à la patte du vinificateur. [center][img=http://storage.canalblog.com/28/81/71856/36399747.jpg][/center] [b]La dégustation[/b] [i]Petit préambule : au départ, en goûtant les 2005, j'avoue avoir eu des doutes sur les méthodes utilisées. J'ai trouvé qu'il y avait une belle matière, mais que ça manquait de finesse. Je me suis dit "hum, les délestages, c'est pas ça...". Et puis en goutant ensuite les millésimes suivants, j'ai eu l'impression que les processus se sont affinés et qu'il y a de plus en plus de maîtrise. Il y a bien sûr des effets millésimes. Il est possible que le 2005 soit remarquable dans quelques années, mais pour l'instant, il n'est pas prêt.[/i] [b]Belle-Vue 05 :[/b] Beaucoup de fraîcheur au nez sur la griotte, les fruits noirs, les épices. Bouche ample, structurée avec des tannins tapissant le palais. Ce serait superbe si le grain était plus raffiné. La finale plutôt asséchante. [b]Belle-Vue 06 :[/b] nez plus fin, encore marqué par l'élevage (moka). Bouche fraîche, fruitée, pulpeuse aux tannins veloutée. Fin mâchue et épicée. [b]Bolaire 07 :[/b] nez "ténébreux" profond, fruits noirs, suie, poivre de séchuan. Bouche gourmande, charnue sensuelle. Fin assez ferme. [i]Mais que c'est bon![/i] Gironville 07 : nez frais et vif, marqué par un superbe élevage. Bouche fine, élégante, expressive, soutenue par une fine acidité. Bonne persistance. [i]Classe[/i]. [b]Belle-Vue 07 :[/b] nez complexe floral, fruité presque confit, épices. Bouche ronde, ample, bien mûre, d'une grande intensité. Equilibre parfait. Loooong. [i]Super![/i] [b]Bolaire 08 :[/b] nez très mûr, épicé, alliant puissance et finesse. Bouche charnue, douce, gourmande. Finale saline. [i]Slurp[/i]. [b]Gironville 08 :[/b] nez plus aérien, avec beaucoup de charme. Bouche pas encore en place. A attendre. [b]Belle-Vue 08 (Merlot) :[/b] nez confit, très mûr, pointe d'encens. Bouche mûre, crémeuse, sensuelle. Que du bonheur! [b]Belle-Vue 08 (Cabernet Sauvignon) :[/b] nez au fruit généreux, épicé. Bouche ample, ronde, très douce. Trame superbe. Grande persistance.Dur à croire que c'est du cabernet! [b]Belle-Vue 08 (Petit Verdot) :[/b] nez plus incisif, fin , droit. Bouche longiligne, avec une structure cristalline d'une précision diabolique, et un fruit d'une grande pureté. Jouera cette année le rôle du cabernet, vu que celui-ci se prend pour un merlot ;) [b]Belle-Vue 08 (Assemblage représentatif) :[/b] nez fin, percutant, dans l'esprit de celui du petit verdot. Plus complexe toutefois. Bouche ample, mûre, sensuelle, avec une tension et un équilibre frôlant la perfection. Une merveille de vin, avec certainement peu de concurrents dans le Médoc. C'est sûr. J'en prends au moins une caisse. A condition que Vincent l'enlève assez rapidement des barriques. Ce serait moi, je le mettrais direct en bouteille ;) [center][img=http://storage.canalblog.com/83/08/71856/36399687.jpg][/center] [i]Une bien belle rencontre avec ce domaine, et peut-être plus encore avec Vincent BG. Ces trois heures de discussions sont passées à une vitesse sidérante, et si je n'avais pas regardé ma montre, on serait encore en train de discuter deux jours plus tard ;) Au vu de la qualité des vins, il me paraît évident que l'on entendra beaucoup parler de Belle-Vue dans les années qui viennent (tu)[/i] [b]PS : désolé, je n'ai pas enregistré l'entretien. Il n'y aura donc pas d'interview à la Patrick B.[/b][img=http://storage.canalblog.com/61/88/71856/36399672.jpg]

Ca ne s'est pas fait du jour au lendemain. Cela a démarré par des conseils prodigués par Daniel LLose de Lynch Bages qui a une winery juste en face du domaine. Suite à des difficultés d'extraire, il avait suggéré de pratiquer des délestages. Cela consiste à vider la cuve de tout son jus, puis de le reverser sur le chapeau de marc. Cela permet de le destructurer et de profiter au mieux de toute la matière qu'il contient. Le déléstage a une réputation assez moyenne dans le Médoc. Peu de grands châteaux avouent en faire, l'estimant souvent trop violent (Latour en fait tout de même trois sur le grand vin). Prenant à contre-pied tout ce qui se fait dans le beau-médoc, il est décidé progressivement de l'appliquer à tous les vins en excluant toute autre forme d'extraction (remontage ou pigeage). Et pas une fois de temps en temps. Plusieurs fois par jour. Le plus génial étant peut-être de séparer le marc et le moût chaque nuit pour qu'ils redécouvrent le plaisir d'être ensemble le lendemain matin ;) Plus sérieusement, cela signifie que durant quasiment la moitié du temps de sa fermentation, le moût n'a pas ce lourd chapeau de marc qui l'étouffe, l'oppresse. Etonnant, non?

Si l'on rajoute que l'essai de pré-macération à froid de 3 semaines sur le petit verdot en 2007 a été super concluant et généralisé sur une bonne partie de la vendange en 2008. On obtient au final des vinifications uniques dans le Médoc, voire ... dans la galaxie ;)
[/center] La malo se fait partiellement en barriques (dans celles qui sont neuves) ; le reste en cuve. L’élevage est assez court (12 à 15 mois) mais à mon sens adapté à la matière des vins produits ici. Il y en a fait trois différents : [b]Belle-Vue[/b] dont nous avons parlé jusqu’à maintenant. [b]Gironville[/b], situé légèrement à l’ouest sur des terres plus sableuses, et enfin [b]Bolaire[/b], situé sur « l’île de Macau » au bord de la gironde (un bras du fleuve qui a été asséché). Ce dernier a une proportion importante de petit verdot (40%), cépage traditionnel des palus médocains. Il est complété par du merlot afin de l’assouplir un peu. Trois châteaux, donc, avec des sols et des encépagements différents. Cela donne des vins possédants des personnalités vraiment dissemblables, même si l’on sent une trame commune liée à la patte du vinificateur. [center][img=http://storage.canalblog.com/28/81/71856/36399747.jpg][/center] [b]La dégustation[/b] [i]Petit préambule : au départ, en goûtant les 2005, j'avoue avoir eu des doutes sur les méthodes utilisées. J'ai trouvé qu'il y avait une belle matière, mais que ça manquait de finesse. Je me suis dit "hum, les délestages, c'est pas ça...". Et puis en goutant ensuite les millésimes suivants, j'ai eu l'impression que les processus se sont affinés et qu'il y a de plus en plus de maîtrise. Il y a bien sûr des effets millésimes. Il est possible que le 2005 soit remarquable dans quelques années, mais pour l'instant, il n'est pas prêt.[/i] [b]Belle-Vue 05 :[/b] Beaucoup de fraîcheur au nez sur la griotte, les fruits noirs, les épices. Bouche ample, structurée avec des tannins tapissant le palais. Ce serait superbe si le grain était plus raffiné. La finale plutôt asséchante. [b]Belle-Vue 06 :[/b] nez plus fin, encore marqué par l'élevage (moka). Bouche fraîche, fruitée, pulpeuse aux tannins veloutée. Fin mâchue et épicée. [b]Bolaire 07 :[/b] nez "ténébreux" profond, fruits noirs, suie, poivre de séchuan. Bouche gourmande, charnue sensuelle. Fin assez ferme. [i]Mais que c'est bon![/i] Gironville 07 : nez frais et vif, marqué par un superbe élevage. Bouche fine, élégante, expressive, soutenue par une fine acidité. Bonne persistance. [i]Classe[/i]. [b]Belle-Vue 07 :[/b] nez complexe floral, fruité presque confit, épices. Bouche ronde, ample, bien mûre, d'une grande intensité. Equilibre parfait. Loooong. [i]Super![/i] [b]Bolaire 08 :[/b] nez très mûr, épicé, alliant puissance et finesse. Bouche charnue, douce, gourmande. Finale saline. [i]Slurp[/i]. [b]Gironville 08 :[/b] nez plus aérien, avec beaucoup de charme. Bouche pas encore en place. A attendre. [b]Belle-Vue 08 (Merlot) :[/b] nez confit, très mûr, pointe d'encens. Bouche mûre, crémeuse, sensuelle. Que du bonheur! [b]Belle-Vue 08 (Cabernet Sauvignon) :[/b] nez au fruit généreux, épicé. Bouche ample, ronde, très douce. Trame superbe. Grande persistance.Dur à croire que c'est du cabernet! [b]Belle-Vue 08 (Petit Verdot) :[/b] nez plus incisif, fin , droit. Bouche longiligne, avec une structure cristalline d'une précision diabolique, et un fruit d'une grande pureté. Jouera cette année le rôle du cabernet, vu que celui-ci se prend pour un merlot ;) [b]Belle-Vue 08 (Assemblage représentatif) :[/b] nez fin, percutant, dans l'esprit de celui du petit verdot. Plus complexe toutefois. Bouche ample, mûre, sensuelle, avec une tension et un équilibre frôlant la perfection. Une merveille de vin, avec certainement peu de concurrents dans le Médoc. C'est sûr. J'en prends au moins une caisse. A condition que Vincent l'enlève assez rapidement des barriques. Ce serait moi, je le mettrais direct en bouteille ;) [center][img=http://storage.canalblog.com/83/08/71856/36399687.jpg][/center] [i]Une bien belle rencontre avec ce domaine, et peut-être plus encore avec Vincent BG. Ces trois heures de discussions sont passées à une vitesse sidérante, et si je n'avais pas regardé ma montre, on serait encore en train de discuter deux jours plus tard ;) Au vu de la qualité des vins, il me paraît évident que l'on entendra beaucoup parler de Belle-Vue dans les années qui viennent (tu)[/i] [b]PS : désolé, je n'ai pas enregistré l'entretien. Il n'y aura donc pas d'interview à la Patrick B.[/b][img=http://storage.canalblog.com/74/15/71856/36399600.jpg]

La malo se fait partiellement en barriques (dans celles qui sont neuves) ; le reste en cuve. L’élevage est assez court (12 à 15 mois) mais à mon sens adapté à la matière des vins produits ici.

Il y en a fait trois différents : Belle-Vue dont nous avons parlé jusqu’à maintenant. Gironville, situé légèrement à l’ouest sur des terres plus sableuses, et enfin Bolaire, situé sur « l’île de Macau » au bord de la gironde (un bras du fleuve qui a été asséché). Ce dernier a une proportion importante de petit verdot (40%), cépage traditionnel des palus médocains. Il est complété par du merlot afin de l’assouplir un peu. Trois châteaux, donc, avec des sols et des encépagements différents. Cela donne des vins possédants des personnalités vraiment dissemblables, même si l’on sent une trame commune liée à la patte du vinificateur.
[/center] [b]La dégustation[/b] [i]Petit préambule : au départ, en goûtant les 2005, j'avoue avoir eu des doutes sur les méthodes utilisées. J'ai trouvé qu'il y avait une belle matière, mais que ça manquait de finesse. Je me suis dit "hum, les délestages, c'est pas ça...". Et puis en goutant ensuite les millésimes suivants, j'ai eu l'impression que les processus se sont affinés et qu'il y a de plus en plus de maîtrise. Il y a bien sûr des effets millésimes. Il est possible que le 2005 soit remarquable dans quelques années, mais pour l'instant, il n'est pas prêt.[/i] [b]Belle-Vue 05 :[/b] Beaucoup de fraîcheur au nez sur la griotte, les fruits noirs, les épices. Bouche ample, structurée avec des tannins tapissant le palais. Ce serait superbe si le grain était plus raffiné. La finale plutôt asséchante. [b]Belle-Vue 06 :[/b] nez plus fin, encore marqué par l'élevage (moka). Bouche fraîche, fruitée, pulpeuse aux tannins veloutée. Fin mâchue et épicée. [b]Bolaire 07 :[/b] nez "ténébreux" profond, fruits noirs, suie, poivre de séchuan. Bouche gourmande, charnue sensuelle. Fin assez ferme. [i]Mais que c'est bon![/i] Gironville 07 : nez frais et vif, marqué par un superbe élevage. Bouche fine, élégante, expressive, soutenue par une fine acidité. Bonne persistance. [i]Classe[/i]. [b]Belle-Vue 07 :[/b] nez complexe floral, fruité presque confit, épices. Bouche ronde, ample, bien mûre, d'une grande intensité. Equilibre parfait. Loooong. [i]Super![/i] [b]Bolaire 08 :[/b] nez très mûr, épicé, alliant puissance et finesse. Bouche charnue, douce, gourmande. Finale saline. [i]Slurp[/i]. [b]Gironville 08 :[/b] nez plus aérien, avec beaucoup de charme. Bouche pas encore en place. A attendre. [b]Belle-Vue 08 (Merlot) :[/b] nez confit, très mûr, pointe d'encens. Bouche mûre, crémeuse, sensuelle. Que du bonheur! [b]Belle-Vue 08 (Cabernet Sauvignon) :[/b] nez au fruit généreux, épicé. Bouche ample, ronde, très douce. Trame superbe. Grande persistance.Dur à croire que c'est du cabernet! [b]Belle-Vue 08 (Petit Verdot) :[/b] nez plus incisif, fin , droit. Bouche longiligne, avec une structure cristalline d'une précision diabolique, et un fruit d'une grande pureté. Jouera cette année le rôle du cabernet, vu que celui-ci se prend pour un merlot ;) [b]Belle-Vue 08 (Assemblage représentatif) :[/b] nez fin, percutant, dans l'esprit de celui du petit verdot. Plus complexe toutefois. Bouche ample, mûre, sensuelle, avec une tension et un équilibre frôlant la perfection. Une merveille de vin, avec certainement peu de concurrents dans le Médoc. C'est sûr. J'en prends au moins une caisse. A condition que Vincent l'enlève assez rapidement des barriques. Ce serait moi, je le mettrais direct en bouteille ;) [center][img=http://storage.canalblog.com/83/08/71856/36399687.jpg][/center] [i]Une bien belle rencontre avec ce domaine, et peut-être plus encore avec Vincent BG. Ces trois heures de discussions sont passées à une vitesse sidérante, et si je n'avais pas regardé ma montre, on serait encore en train de discuter deux jours plus tard ;) Au vu de la qualité des vins, il me paraît évident que l'on entendra beaucoup parler de Belle-Vue dans les années qui viennent (tu)[/i] [b]PS : désolé, je n'ai pas enregistré l'entretien. Il n'y aura donc pas d'interview à la Patrick B.[/b][img=http://storage.canalblog.com/28/81/71856/36399747.jpg]

La dégustation

Petit préambule : au départ, en goûtant les 2005, j'avoue avoir eu des doutes sur les méthodes utilisées. J'ai trouvé qu'il y avait une belle matière, mais que ça manquait de finesse. Je me suis dit "hum, les délestages, c'est pas ça...". Et puis en goutant ensuite les millésimes suivants, j'ai eu l'impression que les processus se sont affinés et qu'il y a de plus en plus de maîtrise. Il y a bien sûr des effets millésimes. Il est possible que le 2005 soit remarquable dans quelques années, mais pour l'instant, il n'est pas prêt.

Belle-Vue 05 : Beaucoup de fraîcheur au nez sur la griotte, les fruits noirs, les épices. Bouche ample, structurée avec des tannins tapissant le palais. Ce serait superbe si le grain était plus raffiné. La finale plutôt asséchante.

Belle-Vue 06 : nez plus fin, encore marqué par l'élevage (moka). Bouche fraîche, fruitée, pulpeuse aux tannins veloutée. Fin mâchue et épicée.

Bolaire 07 : nez "ténébreux" profond, fruits noirs, suie, poivre de séchuan. Bouche gourmande, charnue sensuelle. Fin assez ferme. Mais que c'est bon!

Gironville 07 : nez frais et vif, marqué par un superbe élevage. Bouche fine, élégante, expressive, soutenue par une fine acidité. Bonne persistance. Classe.

Belle-Vue 07 : nez complexe floral, fruité presque confit, épices. Bouche ronde, ample, bien mûre, d'une grande intensité. Equilibre parfait. Loooong. Super!

Bolaire 08 : nez très mûr, épicé, alliant puissance et finesse. Bouche charnue, douce, gourmande. Finale saline. Slurp.

Gironville 08 : nez plus aérien, avec beaucoup de charme. Bouche pas encore en place. A attendre.

Belle-Vue 08 (Merlot) : nez confit, très mûr, pointe d'encens. Bouche mûre, crémeuse, sensuelle. Que du bonheur!

Belle-Vue 08 (Cabernet Sauvignon) : nez au fruit généreux, épicé. Bouche ample, ronde, très douce. Trame superbe. Grande persistance.Dur à croire que c'est du cabernet!

Belle-Vue 08 (Petit Verdot) : nez plus incisif, fin , droit. Bouche longiligne, avec une structure cristalline d'une précision diabolique, et un fruit d'une grande pureté. Jouera cette année le rôle du cabernet, vu que celui-ci se prend pour un merlot ;)

Belle-Vue 08 (Assemblage représentatif) : nez fin, percutant, dans l'esprit de celui du petit verdot. Plus complexe toutefois. Bouche ample, mûre, sensuelle, avec une tension et un équilibre frôlant la perfection. Une merveille de vin, avec certainement peu de concurrents dans le Médoc. C'est sûr. J'en prends au moins une caisse. A condition que Vincent l'enlève assez rapidement des barriques. Ce serait moi, je le mettrais direct en bouteille ;)
[/center] [i]Une bien belle rencontre avec ce domaine, et peut-être plus encore avec Vincent BG. Ces trois heures de discussions sont passées à une vitesse sidérante, et si je n'avais pas regardé ma montre, on serait encore en train de discuter deux jours plus tard ;) Au vu de la qualité des vins, il me paraît évident que l'on entendra beaucoup parler de Belle-Vue dans les années qui viennent (tu)[/i] [b]PS : désolé, je n'ai pas enregistré l'entretien. Il n'y aura donc pas d'interview à la Patrick B.[/b][img=http://storage.canalblog.com/83/08/71856/36399687.jpg]

Une bien belle rencontre avec ce domaine, et peut-être plus encore avec Vincent BG. Ces trois heures de discussions sont passées à une vitesse sidérante, et si je n'avais pas regardé ma montre, on serait encore en train de discuter deux jours plus tard ;)

Au vu de la qualité des vins, il me paraît évident que l'on entendra beaucoup parler de Belle-Vue dans les années qui viennent (tu)


PS : désolé, je n'ai pas enregistré l'entretien. Il n'y aura donc pas d'interview à la Patrick B.

Eric
Mon blog
#49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 57
  • Remerciements reçus 0

VincentBG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Merci Eric pour ta précision dans tes commentaires, et ton enthousiasme, cela fait chaud au coeur!

Tout à fait d'accord avec toi pour dire que Belle-Vue 2005 mérite encore de se reposer quelques années pour révéler tout son potentiel. Il est loin d'être en haut de sa courbe d'évolution, même s'il est dans une phase beaucoup plus intéressante qu'il y a un an et demi, qui avait entrainé le début de cette discussion.

Juste une petite précision qui me parait très importante. La technique du délestage peut s'employer de deux manières : on vide la cuve, on laisse le marc se reposer (se décompresser) de manière à supprimer les circuits préférentiels utilisés par le vin lorsque l'on réalise un remontage (pour essayer d'être clair, la pression exercée par le gaz carbonique sur le marc est telle que le marc se fissure. Le moût en fermentation passe par ces fissures lors du remontage, entrainant une extraction limitée et surtout agressive (comme un frottement très localisé)).

C'est là que cela se corse et que le délestage peut mener à des choses totalement différentes :
soit on renvoie le moût en fermentation avec une pression forte (utilisation courante d'un tuyau écrasé, pour créer une sorte de lance à incendie), soit on renvoie le vin en pluie (aspersion) avec la même technique que le remontage (mais là, le moût en fermentation passe dans la totalité du marc!)
Avec la première technique, on extrait beaucoup, mais c'est plutôt très violent et pas forcément qualitatif, et le fait de dépasser un ou deux délestages par cuve durant la fermentation va mener à des vins durs et secs.
Avec la deuxième, on exploite la totalité du marc, les tanins sortent très progressivement, et surtout ils ne présentent aucune agressivité.
J'aime bien utiliser l'image du marc de café : essayez de vous faire un café en brassant le marc lorsque vous faites passer l'eau ; le café deviendra amer et imbuvable.

C'est donc cette technique douce que l'on utilise pour les vinifications, et qui nous permet d'utiliser le délestage comme méthode exclusive d'extraction durant la vinification.
Pour info, nous avons effectué une comparaison entre une vinification alliant délestages et remontages et celle que l'on utilise depuis maintenant 6 ans. Le résultat analytique au final était strictement identique (même quantité de tanins, même quantité d'anthocyanes), mais la dégustation montrait des tanins beaucoup plus agressifs et anguleux sur la cuve ayant vu des remontages. On arrivait à des vins plus rustiques au final.

Je ne dis pas que c'est la panacée (cette technique demande du temps, de la cuverie, pas mal de monde, et d'être équipé pour minimiser les aérations (grilles d'égouttage dans les cuves, cuvons enterrés ou cuvier à deux étages)), mais je pense qu'elle permet de révéler le potentiel des raisins et donc des terroirs.

A vous lire:)o,

Vincent
#50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 940
  • Remerciements reçus 67

vine.jo a répondu au sujet : CR: Chateau Belle-Vue Haut Médoc 2006

CR: Belle-Vue 2006:
Un très beau mariage
entre le fruit et l' élévage.
Elégant et fin,
des jolies tannins
C' est vraiment savoureux
Ce vin me rend heureux...
(:P)

jo
#51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 57
  • Remerciements reçus 0

VincentBG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue 2006 Haut Médoc

Quel hymne à la joie!
Merci pour ce joli poème bachique. C'est franchement ce que l'on recherche quand on fait du vin, rendre heureux les gens, procurer du plaisir, faire travailler l'imaginaire, les souvenirs. Quand on y pense, il y a peu de métiers qui permettent de transmettre ce type d'émotion, et c'est cela qui est magique!

Pour vous parler de la vie de la propriété, nous terminons la mise en bouteilles de nos 2007. L'étape est toujours un peu stressante, c'est la dernière ligne droite dans les efforts effectués tout au long de l'élaboration de ce vin. Quand on pense que le chemin a commencé deux ans et demi auparavant, en novembre 2006 avec la taille...
Les bébés mis en bouteilles (Belle-Vue, Gironville et Bolaire) sont vraiment des vins dont nous sommes très fiers. Le millésime 2007 nous avait demandé d'intenses efforts durant le cycle végétatif et les vendanges mais nous avions obtenu de superbes raisins. Après des vinifs sans souci, l'élevage aura été vraiment aisé. On a encore travaillé dans l'amélioration de notre élevage en utilisant des barriques fabriquées en Bourgogne, qui pour nous apportent un boisé moins structurant mais plus respectueux du fruit et de la douceur des tanins de nos vins.
Je pense qu'on a donc encore amélioré l'équilibre fruit/bois loué dans le poème de Jo.
Nous enchaînons maintenant dans la présentation primeurs de nos 2008, qui sont de très très sérieux concurrents des 2007. On a déjà quelques retours de dégustateurs clients, courtiers ou journalistes et ils semblent tous trouver 2008 meilleur que 2007 chez nous. L'image du millésime semble aussi meilleure de manière générale, d'après les premiers échos que nous avons eus. Je suis impatient de goûter ce qui s'est fait au cours de la semaine prochaine. Je vous en ferai part.

A très bientôt

Vincent
#52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

On a déjà quelques retours de dégustateurs clients, courtiers ou journalistes et ils semblent tous trouver 2008 meilleur que 2007 chez nous

Entièrement d'accord (tu)

Eric
Mon blog
#53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 940
  • Remerciements reçus 67

vine.jo a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Merci Vincent pour votre réaction bien sympathique.
Déja en septembre 2007 j' était persuadé que votre vin est le nouveau Sociando (écrit sur mon blog i ci -- en flamand, désolé)
;)
Jo
#54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18093
  • Remerciements reçus 3013

Eric B a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Déja en septembre 2007 j' était persuadé que votre vin est le nouveau Sociando

Pour moi, c'est meilleur que Sociando, et nettement moins cher !

Eric
Mon blog
#55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 940
  • Remerciements reçus 67

vine.jo a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

D 'accord Eric, mais quand j' écrivais le nouveau Sociando, l' intention n' était pas de comparer les vins, je voulais dire que, comme Sociando, c 'est un vin qui surpasse largement son pédigrée.

Cordialement,

Jo
#56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 57
  • Remerciements reçus 0

VincentBG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Arnaud Laviolette écrivait:
> Juste pour dire que je viens de craquer sur 3
> Belle Vue 2006 qui reposent déjà en cave, dans
> l'attente d'être goutées (2010?).

Oui, je pense effectivement que 2010 sera l'année où les 2006 commenceront tout doucement à s'ouvrir, avec une phase optimale de dégustation entre 2012 et 2017.

Bienvenue à toi

Vincent
#57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 0

Maurice a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Bonjour,

Votre sur le Belle-Vue 2003 ??
#58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8052
  • Remerciements reçus 368

FGsuperfred a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

j'en ai bu y'a 2 ans maintenant et c'était déja une bouteille très buvable et qui commençait à s'ouvrir
il y a fort à parier qu'il soit magnifique maintenant
perso j'en ai encavé !
;)

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
#59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 57
  • Remerciements reçus 0

VincentBG a répondu au sujet : Re: Chateau Belle-Vue Haut Médoc

Belle-Vue 2003 est un vin un peu à part, c'est tout en dentelles, très surprenant au niveau aromatique avec des arômes un peu exotiques. Pas un monstre tannique, mais un grand plaisir. Il est bien en place depuis quasiment le début de son évolution, ne s'est jamais vraiment refermé.
Donc, n'hésitez pas à le déguster dés maintenant. On n'a pas trop de recul sur son potentiel de garde. j'aurais tendance à penser à ce qu'avait dit Jean Claude Berrouet au sujet des vins dont on pensait qu'ils ne tiendraient pas longtemps au vieillissement du fait de leur quantité de tanins pas astronomique : ce sont ceux qui tiennent le plus dans la durée.
Donc à suivre, je vous tiendrai au courant si cela commence à décrocher.
#60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck