Nous avons 1078 invités et 11 inscrits en ligne

Château Haut-Bailly, Pessac-Léognan

  • Messages : 789
  • Remerciements reçus 0

Vincent Ravenne a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

1) Le concours est egalement ouvert aux non-francais (n'en deplaise a Vincent)

Il y a un message là??? :S
#121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26067
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Vincent Ravenne écrit: Le jour J, chacun poste son CR et offre ainsi une vision d'un même vin (mais pas d'une même bouteille...) à travers la France.


Une petite taquinerie de notre ami Anthony qui était d'humeur badine ce matin... ;)

Luc
#122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 810
  • Remerciements reçus 0

vetshow a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Sans doute une reprise de ton post précédent:"une vision ... à travers la France" ;)
Pour moi malheureusement, pas de Haut Bailly 90 à l'horizon, je vais me contenter de vous lire :(

Pierre
#123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 52

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Un petit rappel:
c'est le jour où nous devons envoyer nos notes sur Haut-Bailly 1990 à Luc pour qu'il publie ce soir nos commentaires...

Cordialement,
Thierry
#124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26067
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Cinq CR pour l'instant (avec le mien), je vous laisse encore quelques heures pour m'envoyer le vôtre...
Didier ? Vincent ?

Luc
#125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26067
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Haut - Bailly

Voici donc, comme promis, les six commentaires de dégustation qui me sont arrivés concernant Haut-Bailly 1990 :
CR:
Château Haut-Bailly 1990 – dégustateur : Laurent Saura[/u]
Robe discrètement évoluée, nez fermé malgré l'oxygénation. Seule l'agitation nous révèle les notes de cassis, de cèdre et de suie. Entre fruits et bois, le nez ne me semble pas aussi complexe que celui de son voisin de dégustation. L'attaque en bouche est parfaitement conforme à ce vin majoritaire en Cabernet Sauvignon : franche, assez massive, tapissant parfaitement le palais de sa jolie matière avec des tannins fins. L'équilibre est certes irréprochable, mais l'ensemble souffre de la comparaison avec Fieuzal, surtout dans la longueur en bouche, infiniment plus longue chez ce dernier vin cité.

Château Haut-Bailly 1990 – dégustateur : Christophe Jallot[/u]
Robe soutenue, d'une évolution "normale" pour un vin de 16 ans...le nez est marqué par des notes de sous-bois, de cuir, de réglisse, de mûre confiturée, de tabac blond, de champignons, donc belle complexité...En bouche, le vin se montre assez "doux", moins riche que le Fieuzal goûté à ses côtés, mais très élégant, harmonieux et d'une belle longueur ; les tanins sont parfaitement fondus et le vin conserve une bonne acidité, un peu plus marquée même que dans le Fieuzal...noté 16,50 hier soir; pour info, sa moyenne de notes en 5 dégustations= 16,30. Ce vin me semble avoir atteint sa parfaite maturité et ne gagnera rien à être conservé plus longtemps...je conseillerai même de le déguster assez rapidement, je crains que dans 5 ou 6 ans, il ne commence à décliner !???...

Château Haut-Bailly 1990 – dégustateur : Winemega - Alain[/u]
A l'ouverture, la couleur est encore juvénile, peu de traces de vieillissement. Le nez est assez fermé. Laissé debout environ une heure au frais. A table, Haut Bailly 1990 évolue : d'abord des fruits rouges mûrs, puis des senteurs viriles de cuir, de tabac, de terre humide et d'âtre froid. En fin de soirée, le nez s'affine et devient plus floral. Initialement, la bouche est un peu sur la retenue, mais à table elle se révèle précise et progressive, s'ouvrant sur une belle texture de fruit mûr. Curieusement, à mesure que le temps passe, Haut Bailly 90 devient plus tannique et le fond de la bouteille révèle même une sorte d'astringence en fin de bouche. La persistance est bonne, sans être exceptionnelle. Belle bouteille qui met un peu de temps à révéler son potentiel, mais j'avoue que je gardais un meilleur souvenir des bouteilles précédentes (dernière bue en 2001). Semble actuellement un peu entre deux eaux... comme si il n'avait pas encore quitté sa phase de fruit, sans être tout à fait entré dans sa période de maturité. Sur mon échelle de plaisir personnel: 88/100

Château Haut-Bailly 1990 – dégustateur : Didier[/u]
Bouteille ouverte 10h00 avant, épaules légèrement dégagées ; le bouchon bien qu’assez imbibé est impeccable. La robe est profonde, grenat foncé avec quelques petits signes d’évolution se traduisant par des reflets orangés sur les bords du disque. Le nez est d’une belle complexité, présent, flatteur. C’est très harmonieux avec des parfums de tabac, de fumé. Des notes de feuilles de cassis apparaissent également de même que, plus fugitives, de légers parfums de petits fruits rouges (groseille) – Plus tard, après agitation et à l’aération, une légère touche viandée est perceptible. La bouche est riche et subtile, presque fondue, mais avec de la matière ; les tanins très polis sont encore perceptibles mais bien enrobés. C’est plein, harmonieux, sur le tabac. En fin de bouche tout est bien tenu par une légère astringence qui donne du relief ; une très légère amertume persiste en bouche après avoir avalé. C’est un très joli vin que le temps a sublimé et qui a encore de belles années devant lui. Cela m’a plu (ma chère compagne qui adore les jolis vins a également beaucoup aimé) ; à mon sens, que de différence avec Haut-Bailly 1988 (en tout cas pour les bouteilles que je détiens).

Château Haut-Bailly 1990 – dégustateur : Thierry Debaisieux[/u]
Le vin est remonté sur la majeure partie du bouchon. La robe est grenat foncé. Le nez est puissant et complexe, séduisant également. Le cassis se mélange à des notes de fumé et de réglisse et s’associe à des senteurs de cèdre. L’agitation prolongée met au premier plan le cassis avec des impressions de fruits frais et des nuances de feuilles froissées. La bouche, au premier contact, est ample. Elle se montre concentrée, reposant sur des tannins fins et mûrs, presque soyeux. Elle est savoureuse, offrant en milieu de bouche un cassis frais, qui persiste jusque dans la finale. Elle est également équilibrée avec une acidité suffisante pour lui donner une agréable fraîcheur. Elle est longue, enfin, avec un cassis qui est rejoint par des nuances boisées et épicées. Une nouvelle fois, un vin à l’aspect « jeune », sans notes de cuir ni d’animal…

Château Haut-Bailly 1990 – dégustateur : Luc Javaux[/u]
La robe est de belle intensité, légèrement évoluée, aux reflets grenat. Très beau nez élégant et complexe, sur les fruits noirs, une touche de cuir, des notes de fumée, de tabac, de cèdre et de sous-bois, tout en finesse. Je retrouve cette sensation de grande finesse en bouche, avec un équilibre délicat et subtil, un vin qui fait dans la dentelle plus que dans la puissance, un soyeux de texture remarquable et une très belle longueur. J’aime personnellement beaucoup ce style et cette bouteille en particulier, qui me semble aujourd’hui à maturité mais qui ne montre à mon sens encore aucun signe de faiblesse, gage qu’elle a encore de belles années devant elle.

Luc
#126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Winemega - Alain a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Merci Luc pour avoir collectionné nos CR. Ce fut un exercice très instructif!

Je me suis amusé ci-dessous à structurer les commentaires un peu autrement.. Plutôt intéressant! Je remarque globalement, une bonne unité d'ensemble, chose assez remarquable pour dire qu'il s'agissait de 5 bouteilles différentes! Quelques divergences cependant sur l'impression générale..

ASPECT
- Robe discrètement évoluée
- Robe soutenue, d'une évolution "normale" pour un vin de 16 ans...
- A l'ouverture, la couleur est encore juvénile, peu de traces de vieillissement
- La robe est profonde, grenat foncé avec quelques petits signes d’évolution se traduisant par des reflets orangés sur les bords du disque.
- La robe est grenat foncé.
- La robe est de belle intensité, légèrement évoluée, aux reflets grenat.

ARÔMES
- Nez fermé malgré l'oxygénation. Seule l'agitation nous révèle les notes de cassis, de cèdre et de suie. Entre fruits et bois, le nez ne me semble pas aussi complexe que celui de son voisin de dégustation.
- le nez est marqué par des notes de sous-bois, de cuir, de réglisse, de mûre confiturée, de tabac blond, de champignons, donc belle complexité...
- Le nez est assez fermé. Laissé debout environ une heure au frais. A table, Haut Bailly 1990 évolue : d'abord des fruits rouges mûrs, puis des senteurs viriles de cuir, de tabac, de terre humide et d'âtre froid. En fin de soirée, le nez s'affine et devient plus floral
- Le nez est d’une belle complexité, présent, flatteur. C’est très harmonieux avec des parfums de tabac, de fumé. Des notes de feuilles de cassis apparaissent également de même que, plus fugitives, de légers parfums de petits fruits rouges (groseille) – Plus tard, après agitation et à l’aération, une légère touche viandée est perceptible.
- Le nez est puissant et complexe, séduisant également. Le cassis se mélange à des notes de fumé et de réglisse et s’associe à des senteurs de cèdre. L’agitation prolongée met au premier plan le cassis avec des impressions de fruits frais et des nuances de feuilles froissées
- Très beau nez élégant et complexe, sur les fruits noirs, une touche de cuir, des notes de fumée, de tabac, de cèdre et de sous-bois, tout en finesse

STRUCTURE
- L'attaque en bouche est parfaitement conforme à ce vin majoritaire en Cabernet Sauvignon : franche, assez massive, tapissant parfaitement le palais de sa jolie matière avec des tannins fins
- En bouche, le vin se montre assez "doux", moins riche que le Fieuzal goûté à ses côtés, mais très élégant, harmonieux et d'une belle longueur ; les tanins sont parfaitement fondus et le vin conserve une bonne acidité, un peu plus marquée même que dans le Fieuzal
- Initialement, la bouche est un peu sur la retenue, mais à table elle se révèle précise et progressive, s'ouvrant sur une belle texture de fruit mûr. Curieusement, à mesure que le temps passe, Haut Bailly 90 devient plus tannique et le fond de la bouteille révèle même une sorte d'astringence en fin de bouche. La persistance est bonne, sans être exceptionnelle
- La bouche est riche et subtile, presque fondue, mais avec de la matière ; les tanins très polis sont encore perceptibles mais bien enrobés. C’est plein, harmonieux, sur le tabac. En fin de bouche tout est bien tenu par une légère astringence qui donne du relief ; une très légère amertume persiste en bouche après avoir avalé
- La bouche, au premier contact, est ample. Elle se montre concentrée, reposant sur des tannins fins et mûrs, presque soyeux. Elle est savoureuse, offrant en milieu de bouche un cassis frais, qui persiste jusque dans la finale. Elle est également équilibrée avec une acidité suffisante pour lui donner une agréable fraîcheur. Elle est longue, enfin, avec un cassis qui est rejoint par des nuances boisées et épicées.
- Je retrouve cette sensation de grande finesse en bouche, avec un équilibre délicat et subtil, un vin qui fait dans la dentelle plus que dans la puissance, un soyeux de texture remarquable et une très belle longueur

IMPRESSION GENERALE
- L'équilibre est certes irréprochable, mais l'ensemble souffre de la comparaison avec Fieuzal, surtout dans la longueur en bouche, infiniment plus longue chez ce dernier vin cité
- Ce vin me semble avoir atteint sa parfaite maturité et ne gagnera rien à être conservé plus longtemps...je conseillerai même de le déguster assez rapidement, je crains que dans 5 ou 6 ans, il ne commence à décliner !???...
- Belle bouteille qui met un peu de temps à révéler son potentiel, mais j'avoue que je gardais un meilleur souvenir des bouteilles précédentes (dernière bue en 2001). Semble actuellement un peu entre deux eaux... comme si il n'avait pas encore quitté sa phase de fruit, sans être tout à fait entré dans sa période de maturité.
- C’est un très joli vin que le temps a sublimé et qui a encore de belles années devant lui
- Une nouvelle fois, un vin à l’aspect « jeune », sans notes de cuir ni d’animal…
- J’aime personnellement beaucoup ce style et cette bouteille en particulier, qui me semble aujourd’hui à maturité mais qui ne montre à mon sens encore aucun signe de faiblesse, gage qu’elle a encore de belles années devant elle.

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
#127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Winemega - Alain a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

A tête reposée, je me fais quelques réflexions au sujet des conclusions d'impressions générales qui diffèrent quelque peu entre dégustateurs.

Concernant le potentiel de garde, deux dégustateurs (qui auraient visiblement goûté ensemble la même bouteille..?) jugent le vin à maturité et à boire maintenant. Les quatre autres considèrent qu'il est encore jeune et qu'il a encore bien de la marge avant le déclin. Je me demande si ce n'est pas un exemple significatif de la différence d'évolution dû aux conditions de conservation? Parlant pour moi, j'avais acheté 6 bt en primeur. Elle sont d'abord restées 8 ans dans une excellente cave naturelle (peu de variations de T° et hygrométrie parfaite) avant de rejoindre une armoire à vin depuis 1999. Il est possible que ce parcours ait assez significativement ralenti leur vitesse d'évolution..

Sur l'aspect qualitatif, les résultats sont plus partagés. Trois dégustateurs semblent trouver ce vin excellent alors que les 3 autres (dont moi) semblent légèrement déçus, bien que reconnaissant cependant son bon niveau général. Ma bouteille semblait plutôt dans une phase d'évolution intermédiaire. Ou bien, serais-je tombé sur un flacon légèrement plus faîble, comme ça peut parfois arriver?

En tout cas, j'ai trouvé l'exercice tout à fait instructif et à renouveler prochainement!

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
#128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2452
  • Remerciements reçus 50

BARRET Philippe a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Au passage, je trouve cette expérience très, très intéressante. Beaucoup plus qu'une dégustation à l'aveugle en groupe où, qu'on le veuille ou non, on est souvent influencé par les réactions des uns et des autres.
C'est riche d'enseignements sur les perceptions et les sensibilités de chacun et surtout sur les évolutions et les différences probables de qualité entre les bouteilles.
L'idéal searit que chacun des participants puisse déguster en privé l'ensemble des bouteilles. Mais là, ça va être un peu plus compliqué…

A renouveller sur d'autres vins possédés par de nombreux LPViens. J'essayerai de trouver une idée dans les jours à venir que je proposerai dans la rubrique concernée.

Philippe

Philippe
#129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1016
  • Remerciements reçus 0

Didier a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

"""""En tout cas, j'ai trouvé l'exercice tout à fait instructif et à renouveler prochainement!"""""

J'ai le même avis ; et le fait que les CR soient collectés avant communication est une bonne formule.
Ce type d'expérience, c'est du "grand LPV". :)

Les grands bordeaux à maturité sont vraiment de très grands vins ; Je pense sincèrement que trop de belles bouteilles de ce type sont bues bien trop tôt et ne donnent alors pas tout ce que l'on est en droit d'attendre d'elles.

Didier
"L'ennui naquit un jour de l'uniformité"
Antoine HOUDAR de la MOTTE
#130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1777
  • Remerciements reçus 1

jallot christophe a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Alain,

Je n'ai pas trouvé HAUT BAILLY 1990 très évolué, loin de là...mais la différence de nos commentaires vient en partie du fait que nous l' ayons "comparé" à FIEUZAL 1990 qui me semble avoir évolué moins vite que Haut Bailly...et c'est la première fois que j' ai préféré Fieuzal à Haut-Bailly dans ce millésime, ce qui nous a surpris!...

Pour ce qui est de la conservation de la bouteille, aucun problème: elle est restée dans ma cave fraiche depuis 1993, le niveau était parfait (bas du goulot) et le bouchon en parfait état également...

Merci à LUC d' avoir "collecté" nos différents CR... Exercice à "renouveler", je suis tout-à-fait d' accord!!!

CHRISTOPHE
" le vin doit rester un plaisir et non devenir un besoin ...même si parfois, on a besoin de se faire plaisir! "
#131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8435
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Jugeant sur la bouteille bue en novembre dernier chez Thierry, je suis en phase avec la plupart de vos commentaires.

J'ai trouve ce vin a son avantage et a maturite. Il me semblait deja tres "tertiaire" et je ne me rappelle plus avois trouve ces aromes de cassis. Un bien beau vin en tous les cas !

Anthony
#132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 834
  • Remerciements reçus 30

jmwa a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Bu récemment H-Bailly 90,voir commentaire plus haut.
Les bouteilles bien conservées sont plus ou moins fermé et en celà rejoint
le commentaire Alain,et n'ont aucun arômes tertiaire.
A attendre doucement le plateau de maturité.

jmw
#133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Haut - Bailly mini-verticale 2003 - 1994

CR:
Château Haut Bailly 2003 :
DS15 – PC13 - LG13 - MS13,5 - BLG13.

Nez dominé par un boisé vanillé encore bien présent. Bouche fruitée, assouplie par une grande maturité des raisins, sans grand caractère. Un dégustateur la décrit comme paradoxale (ronde mais manquant de gras).

Château Haut Bailly 2002 :
DS15,5/16 – PC15,5/16 - LG13,5 - MS15 - BLG15.

Cassis intense, poivron, poivre, … le registre aromatique ici est plus dévoilé. Je suis pour ma part resté (en ayant regoûté ce 2002 après le particulièrement corpulent 2001) sur une expression chétive et rustique. Les autres dégustateurs apprécient sa constitution.

Château Haut Bailly 2001 :
DS16,5 – PC16,5 - LG15 - MS16 - BLG16.

Robe assez noire. Nez corsé, profond, minéral : terre, réglisse, mûre. Bouche solide, dans un registre sombre. Cette relative rudesse devrait s’amadouer avec le temps.

Château Haut Bailly 2000 :
DS14 – PC14,5 - LG14 - MS14 - BLG14.

Nez encore bien boisé. Matière intermédiaire, pour des goûts de café, de mûre, d’eucalyptus, de réglisse. Le manque de chair renforce la sensation d’acidité.

Château Haut Bailly 1999 :
DS13 – PC13,5 - LG12,5 - MS13 - BLG13.

Nez corsé évoquant la cerise confite et les herbes aromatiques. Bouche désunie, avec une sensation chaptalisée. Le vin risque de s’assécher rapidement.

Château Haut Bailly 1998 :
DS16,5/17 – PC17/17,5 - LG16,5 - MS16 - BLG16.

Un nez profond, racé, avec un fruit éclatant. Notes de viande rôtie, d’herbes aromatiques, d’épices. Bouche complète, séveuse, fraîche. Solide comme 2001, mais en bien plus joyeuse.

Château Haut Bailly 1997 :
DS16/15,5 – PC15,5 - LG14,5 - MS16 - BLG15.

Nez légèrement suri tendant plus vers un registre végétal pour des senteurs de menthe, d’eucalyptus, de viandox, de truffe, de réglisse. Bouche prête à être dégustée, certes plus terne et plus étriquée, mais qui est loin pour autant d’avoir perdu son fruit (cassis) et reste équilibrée et parfaitement digeste.
Note : le vin avait été encore mieux jugé en octobre 2005 lors de l’horizontale des Bordeaux 1997.

Château Haut Bailly 1996 :
DS16,5/17 – PC17 - LG16 - MS17 - BLG14.

Nez exprimant des odeurs de viande rôtie, d’épices, d’herbes aromatiques, de cassis. L’ensemble est tonique, relativement capiteux mais frais, dynamisant, juteux, plutôt gai. Les tannins sont fins et il manque juste un peu de persistance gustative pour couronner l’ensemble.

Château Haut Bailly 1995 :
DS16 – PC16 - LG14 - MS15 - BLG13.

Nez austère, avec une tendance fumée prononcée et beaucoup de réglisse. Bouche sombre, aux tanins plus granuleux, un rien asséchante.

Château Haut Bailly 1994 :
DS14,5 – PC15 - LG13,5 - MS14,5 - BLG14.

Nez rappelant un peu celui du 1997, moins mûr donc, pour des notes de nuoc-mam, de sous-bois et d’herbes aromatiques, avec un fruit amoindri. Bouche à boire sans attendre, plus étriquée et plus anguleuse.


Conclusion rapide pour Haut-Bailly :

- des millésimes marqués, de la finesse, de la fraîcheur
- subtiles émanations récurrentes de camphre, de fumée, de cerise, pour confirmer que l’on est dans les Graves
#134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8173
  • Remerciements reçus 656

FGsuperfred a répondu au sujet : CR:Haut - Bailly 1971,1983,1986,1988,1994,1996

CR: haut bailly :
gouté un joli 71 il y a 2 semaines bien qu'il commence à fatiguer il était remarquable d'équilibre et de chaleur en bouche un délice un millésime sous-estimé
un beau 83 (j'adore ce millésime tout en finesse) bien fait équilibré et qui tient bien le choc
un superbe 86 à peine fondu puissant aux tanins présents pas agressifs
un 88 grandiose ou tout y est sans exception (en bien bien sur !!) à attendre encore un peu pour moi
beau 94 qui commence à très bien se déguster mais pas sur n'importe quoi !!!
un 96 pouah !!! je rebouche !!! tannique sans être agressif , fermé trop jeune à revoir dans 10 ans

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
#135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83710
  • Remerciements reçus 9542

oliv a répondu au sujet : CR: Château Haut Bailly 1993

CR:Château Haut Bailly 1993
Bouteille conservée en cave fraîche. Niveau quasi parfait.
Bouchon magnifique, un rêve comment j'aimerais en rencontrer à chaque bouteille ouverte !
Premier nez puissant et très élégant, sur des notes de cuir et de cerise noir. Très appétissant, j'en salive d'avance.
La robe est très peu évoluée, à peine tuilée sur les contours mais d'une couleur équilibrée, rouge rubis, si j'osais, je dirais bordeaux :)
L'attaque est franche mais part de suite sur un support acide assez important qu'un manque de matière ne vient pas rééquilibrer. Les arômes de fruit (toujours cerise) sont bien là mais l'ensemble est plus maigre que fin avec des tanins qui finissent secs.
Un peu déçu même si le millésime limitait mes attentes a priori .
#136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26067
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Petite bouteille mais grand reportage photographique, bravo !

Luc
#137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

C'est joli en effet, j’apprécie cela donne des couleurs au site !

Juste une remarque : Ce vin de 1995 n’est pas si vieux, soi-disant conservé dans un lieu adapté, alors pourquoi le bouchon apparaît-il déjà si attaqué (on voit que le niveau est monté fortement dans la bouteille non ?) ? On a l’impression qu’il a connu d’importants écarts de température non, qu’en pense l’assistance ?

Cordialement,
JU
#138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83710
  • Remerciements reçus 9542

oliv a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

JU,
Je trouvais moi aussi que les posts illustrés étaient très agréables à lire donc l'acquisition d'un numérique a été l'occasion de m'y mettre. A ce sujet, c'est vraiment pas évident de rendre les qualités d'une robe lorsque l'on n'est pas photographe professionnel. Si certains ont des conseils, je prends ! :)

Concernant ta question sur le bouchon, la photo est peut être trompeuse. J'ai rarement rencontré de bouchon de + de 5 ans (et celui là en a presque 15!) d'une telle intégrité. Il est imbibé sur à peine un tiers de sa longueur mais c'est surtout son élasticité parfaite à sa base qui m'a fait signaler sa qualité.
Ta remarque est-elle consécutive à la dégustation d'une bouteille de ce millésime 93 d'une qualité telle que le bouchon justifierait la relative médiocrité décrite dans mon commentaire?
#139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3566
  • Remerciements reçus 1140

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Chapeau pour ces photos de belles qualités, Oliv.
Le niveau du vin sur le bouchon ne me choque pas. Ca pourrait être mieux, après cela dépend aussi du process lors de mise et bien évidemment de la conservation.
Je n'ai pas goûté Haut-Bailly 93, mais je me souviens d'un Haut-Brion 93 dégusté en 2005, simplement correct, sans beaucoup de charmes (contrairement à d'autres, dont un superbe 85). Mais ce n'est une impression que sur une seule bouteille. A relativiser donc. Une année difficile à Pessac-Léognan ?
#140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Pardon Oliv, j’ai fait erreur (lu 1995 à la place de 1993). Je comprends bien ce que tu veux dire pour le bouchon. C’est vrai que ça lui fait déjà 15 ans...

Juste une remarque au sujet des couleurs :
Chaque écran d’ordinateur a ses défauts, notamment en matière de traitement des couleurs. Les appareils photos également. Ainsi, la photo ne peut pas « transcrire » la couleur du vin avec exactitude, cependant, cela donne une idée, et ça illustre bien la limpidité, la profondeur, voire même la brillance de la robe.

Cordialement,
JU
#141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21539
  • Remerciements reçus 52

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Je viens de goûter deux Haut-Bailly 1990 destinés au repas de ce soir.

Je retrouve le plaisir décrit dans mes notes précédentes...
Comme celle de janvier 2007:

La robe est grenat foncé. Le nez est puissant et complexe, séduisant également. Le cassis se mélange à des notes de fumé et de réglisse et s’associe à des senteurs de cèdre. L’agitation prolongée met au premier plan le cassis avec des impressions de fruits frais et des nuances de feuilles froissées. La bouche, au premier contact, est ample. Elle se montre concentrée, reposant sur des tannins fins et mûrs, presque soyeux. Elle est savoureuse, offrant en milieu de bouche un cassis frais, qui persiste jusque dans la finale. Elle est également équilibrée avec une acidité suffisante pour lui donner une agréable fraîcheur. Elle est longue, enfin, avec un cassis qui est rejoint par des nuances boisées et épicées. Une nouvelle fois, un vin à l’aspect « jeune », sans notes de cuir ni d’animal…

J'ai bu ensuite Troplong-Mondot 1985 pour faire la note de la dégustation comparative...

Ce n'était pas le bon ordre ;)

Haut-Bailly me semble toujours un excellent rapport qualité/prix pour des millésimes comme 86, 89 et 90, par exemple.

Cordialement,
Thierry
#142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 184
  • Remerciements reçus 0

pep a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

"Chaque écran d’ordinateur a ses défauts, notamment en matière de traitement des couleurs. Les appareils photos également. Ainsi, la photo ne peut pas « transcrire » la couleur du vin avec exactitude"

Pas tout à fait exact: Il y a ce qu'on appelle des "working spaces" qui standardisent les couleurs. (Une photo enregistrée en mode X puis ouverte en mode Z n'aura pas les mêmes couleurs). Reste encore le problème de l'écran, qui n'affiche pas nécessairement ce qu'on lui dit d'afficher. Il faut pour cela des appareils de mesure qui "synchronisent" l'écran avec le mode choisit. Ca coute cher, et je préfère m'offrir une belle bouteille. Et quoi de mieux que le verbe comme mode d’expression !

Cordialement,

pep
#143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8173
  • Remerciements reçus 656

FGsuperfred a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

toujours est-il qu'un 93 de haut-baillyest quand même une belle bouteille non ???
je garde un excellent souvenir d'une 94 parfaitement mûre...

frédéric Gautier, passionné
membre de poids de LPV haute-normandie ...
fgsuperfred.canalblog.com
#144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8435
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly

Thierry, je garde un excellent souvenir de cet Haut-Bailly 1990 bu chez toi voila quelques mois. Comme je l'avais decrit, l'archetype du Bordeaux a maturite que l'on ne peut pas ne pas aimer si on est reellement amateur de vins.

Anthony
#145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Haut - Bailly 1988

CR: Pessac-Léognan Haut-Bailly 1988 : 14,5/15 - 30/4/07
Bouquet empyreumatique mêlant des odeurs de menthol, de cassis, d’épices, de fourrure. Bouche très dense, astringente, un peu chaleureuse. Ni racée ni affable.
#146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 357
  • Remerciements reçus 0

Bob2 a répondu au sujet : CR: Haut - Bailly 2004

CR: Haut Bailly 2004 en demi bouteille.

Ouverte 4 heures avant dégustation.

Robe profonde de superbe intensité aux reflets violacés.
Nez envoutant sur ma mure, les fruits rouges, les épices.
En bouche, superbe structure , matière veloutée , fruité expressif, complexe et rafiné - Très belle longueur savoureuse ponctuée d'une amertume rafraichissante.
A attendre quelques années cependant pour que cette petite amertume s'estompe un peu et que le vin s'arrondisse. Très prometteur....

Meilleur 2004 bu à ce jour - Une future Grande bouteille !

Manu29
#147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Winemega - Alain a répondu au sujet : CR: Haut - Bailly 2004

CR:
Haut-Bailly 2002, Pessac-Léognan, Bordeaux, France
Dégustation au domaine en juillet 2007
Aspect couleur cerise, de moyenne intensité.
Arômes fins de groiseilles, floraux avec une délicate touche fumée.
Structure fuselée, avec une présence fruitée élégante. Les tannins sont serrés et fins. L'équilibre fruit-acidité est harmonieux. Le volume en bouche n'est pas énorme mais la texture reste élégante et racée.
Haut-Bailly 2002 est un bon moyen de découvrir le style de la propriété.

Haut-Bailly 2004, Pessac-Léognan, Bordeaux, France
Couleur relativement peu intense.
Nez aux senteurs légèrement torréfiées, bois de cèdre et fruit rouge. Légère touche mentholée.
La bouche est élancée, expressive avec de fins tannins. Léger creux en milieu de bouche où l'on sent une pointe amère. La finale de Haut-Bailly 2004 se fait plus harmonieuse, bien proportionnée et sapide.
Ce n'est certes pas une bête à concours, mais Haut-Bailly 2004 charmera plus d'un amateur de vins fins.

Haut-Bailly 2005, Pessac-Léognan, Bordeaux, France
La robe est sombre et pourpre.
Grand nez, opulent et frais mêlant violette et fruits rouges, avec une touche élégante de bois de cèdre.
La bouche est bien structurée, trame serrée avec un fruit assez charnu. Bien que raffinée, la structure est profonde et complexe. La tension reste dynamique jusqu'à la finale, élégante et expressive.
Haut-Bailly a réussi un très grand vin en 2005, de ceux qui feront date parmi les très grands millésimes du domaine. Un grand moment..

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
#148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2994
  • Remerciements reçus 1148

Alex a répondu au sujet : CR: Haut - Bailly 2000

CR: Haut Bailly 2000 très beau vin dégusté hier soir après carafage de 2 h et servi à 16-18 degré.

Nez déjà très flatteur sur la cerise, le chocolat et le tabac.
En bouche, le vin est fluide, le fruité très agréable mais jamais massif. Les tannins demandent aujourd'hui encore à se fondre (une légère austérité et une finale aujourd'hui trop sèche). Loin des nouveaux standards bordelais ostentatoires et tapageurs. Ce vin est plus comme une danceuse d'opérette, gracieuse, filiforme et pudique.

Très agréable, on peut lui reprocher sa longueur moyenne, mais il évolura superbement et sera à mon sens à son top dans 3-4 ans.

il a cependant souffert de passer derrière Léoville Barton 96, qui laisse sans voix.

Alex
#149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 184
  • Remerciements reçus 0

pep a répondu au sujet : Re: Haut - Bailly 2000

Alex,

Heureux de voir son évolution positive. Il y a un an et demi, il était dur comme un clou.

Philippe
#150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck