Nous avons 2266 invités et 46 inscrits en ligne

Château Mouton Rothschild, Pauillac

  • Messages : 6748
  • Remerciements reçus 1179

Réponse de Yves Zermatten sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 1994

CR: Mouton-Rothschild 94

Nez intense, mûr, complexe, évolué, sur les petits fruits noirs, le cassis, la mûre, avec des notes de mines de crayon et de torréfaction sur un fil de fraîcheur.

La bouche est riche, concentrée, ronde, corsée, avec du gras et des tannins fermes mais bien mûrs qui structurent et donnent du relief à  la matière fruitée et compacte. En bouche, on retrouve les fruits perçus au nez, avec des notes terreuses.

Au fur et à  mesure que nous descendions cette bouteille, le vin a connu plusieurs phases. Servi après un double carafage (selon la méthode de Paski, qui lui a été recommandée à  Haut-Brion) le vin s'est montré d'abord très rond et les tannins polis. A l'évolution, ils sont devenus plus croquants – était-ce parce qu'entre temps nous avions attaqué le Margaux 94 ? c'est possible – pour finalement se refondre à  nouveau dans la matière.

J'ai retrouvé avec grand plaisir ce caractère classique, viril et séducteur qui fait les grands Mouton. Une belle bouteille avec un grand potentiel, de surcroît bue en bonne compagnie !

Merci à  Paski

Yves
Yves Zermatten
10 Oct 2003 21:25 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 945

Réponse de Luc Javaux sur le sujet CR: Château Mouton Rothschild 1999

Copié collé du CR d'une dégustation de quelques 1999 effectuée le 19/09/2003 chez Julien, avec entre autres participants, DidierD, dont les commentaires, toujours très perspicaces, m'ont été d'une aide précieuse.

CR: Château Mouton Rothschild 1999

Belle robe, similaire aux précédentes. Le nez est déjà  bien expressif, dominé par les notes grillées dues à  l'élevage, mais avec la présence de belles notes de fruits noirs, d'épices et une minéralité naissante. Certains y ont vu le plus beau nez de la soirée. En bouche, belle fraîcheur, bel équilibre malgré des tannins encore très présents, mais le vin pêche par un léger manque de longueur par rapport à  ses condisciples, raison principale qui explique ma note un peu sévère par rapport aux autres. (8,1/10 - 175 €)

Luc
12 Oct 2003 16:14 #32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9701
  • Remerciements reçus 1449

Réponse de claudius sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 1978

CR: Mouton-Rothschild 1978

robe pas très intense aux reflets ambrés, très beau bouquet fondu très intéressant et complexe (certains n'ont pas apprécié), en bouche c'est une "presque-catastrophe", maigre, anguleux, sec, décharné, court, bref avec toutes les qualités que l'on recherche dans un grand vin (aaa)(ddd)(iii)

Latour 1978 lui est infiniment supérieur et je m'avancerais même à  dire, lointain souvenir nébuleux, que LLas Cases 78 aussi.

Conclusion: absolument indigne d'un 1er GCC...ou seulement mauvaise bt?
04 Déc 2003 20:00 #33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet CR: Mouton-Rothschild verticale

CR: Mouton-Rothschild verticale

Petite verticale de Mouton pour les clients de ma société...la semaine dernière.
C'était ma première dégustation de Mouton...et les conditions furent désastreuses! Stress! Mes impressions sont hélas très sommaires, car j'ai eu moins de 10 minutes pour déguster 6 millésimes!!!! J'avais des impératifs familliaux!

1999
Robe noir, opaque. Nez puissant, cassis, café et menthol. En bouche c'est riche, moyennement corsé, très agréable mais rien d'exceptionnel. La longeur est assez impressionnante. Finale légèrement tannique.

1997
Robe rubis-pourpre, pas très intense. Nez très fruité (fruits noir, réglisse,...). moyennement tannique, riche et épicé, il est nettement inférieur au 99, mais pour le millésime, c'est un monstre de concentration.

1995
Robe noire d'encre, aucunes notes d'évolution. Nez très spécial, plus fermé...tabac, havane, truffes. En bouche, etonnant, mais pas de fruit! Très peu concentré, mais presque dilué, un peu d'amertume en final. Finale assez longue mais pas pour un vin de ce calibre. Décevant. j'ai appris par la suite que l'Å“nologue qui présentait la dégustation à  confirmer mes impressions. Ce qui devait se révelé comme le meilleur vin, était pour moi le moins bon.

1994
Robe pourpre, profonde, opaque, début d'évolution.
Nez superbe de cassis, empyreumatique, fruits noirs, superbe!
très concentré, il emplis la bouche, et pour longtemps de ces arômes de truffes, fruité, tannique mais aucune astringeance. Finale interminable.
Superbe.

1990
Robe évolué, mais raisonnablement pour un vin de cet âge.
Nez classique, il est clairement sur le tertiaire, au nez il semble bcp plus âgé qu'a la robe.
En bouche, l'attaque est ronde, après c'est creux, anguleux et astringeant en finale. Très décevant! pour moi, un cran au dessus du 95, mais vraiment pas beaucoup.

1987
Robe moins évoluée que le 90, très profond, il possède un nez splendide de cèdre, fruits des bois, il ne paraît pas son âge...
En bouche c'est souple, puissant, mais pas aggressif, très long, très tannique mais superbement équilibré. Le plus équilibré de la série.

Voilà  pour ces quelques impressions très rapides.

Das l'odre des préférences: 87, 94, 99, 97, 90 et 95. Les deux "meilleurs millésimes en queue de peloton.

C'est clairement un déception pour moi!
Hormis le 94 et le 87, j'ai trouvé ces vins trop "rustiques", manquant de finesse et de compléxité...est-ce du au stress? Mes gouts personnels?. Un collègue m'a confié le lendemain matin que lui aussi était très déçu..en vue du prix évidement, la question est clairement du côté du prix...pour moi tous les vins déguster devrait se situer entre 20 et 50€ grand maximum.
Si il me faut choisir entre 3 Las Cases et 1 Mouton, il n'y pas photos.

C'est, pour moi évidement, le prototype du vin marketing...mais ça ne concerne que moi!

Cordialement

Lec
15 Déc 2003 12:28 #34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

L'étiquette de Mouton vient d'être rendue publique - suivre le lien suivant -

Qu'en pensez-vous?

A remarquer le changement majeur au niveau de la "police" d'écriture !!

Alain
09 Jan 2004 09:20 #35

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9701
  • Remerciements reçus 1449

Réponse de claudius sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Bof...vraiment quelconque et comme l'artiste s'en est rendu compte il a modifié l'écriture pour pimenter d'une touche Braque-Malevitch sa revisitation d'Andy Warhol...

Robert Wilson est plus intéressant dans ses mises en scène

J'espère que celle du 2002 sera plus originale...j'en ai acheté(aaa)
09 Jan 2004 16:05 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2301
  • Remerciements reçus 49

Réponse de M@nuel sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Je n'arrive pas à  décoller celle du millésime 2000.
Une astuce ?

Amitiés,
M@nuel.
09 Jan 2004 22:07 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2308
  • Remerciements reçus 77

Réponse de jeanclaude sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Pour le dessin, l'allusion à  Andy Warhol me semble assez nette et plutôt réussie. Par contre, la police est vraiment moche, même ridicule. Cela me fait penser à  du Dali mais Deloin (aaa)
09 Jan 2004 23:16 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6748
  • Remerciements reçus 1179

Réponse de Yves Zermatten sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Mouton Rothschild 1991
Auteur: Thierry dit Biloulou 
Date:   21-02-2004 12:44

Bonjour amis vinophiles,

Est-ce cette bouteille est encore "buvable" pensez-vous ? Si tel est le cas, me conseillez-vous de l'ouvrir combien de temps avant ?

Mille mercis,
Thierry
Yves Zermatten
21 Fév 2004 12:51 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6748
  • Remerciements reçus 1179

Réponse de Yves Zermatten sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

d'après ce qui est écrit plus haut, il ne faut pas attendre grand chose du Mouton 91.

cordialement

Yves Zermatten
Yves Zermatten
21 Fév 2004 12:56 #40

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry dit Biloulou
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 50
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Thierry dit Biloulou sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Merci Yves, en effet, je crois que je vais l'oublier. Dommage

Bien à  vous,
Thierry
21 Fév 2004 13:04 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2896
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Olif sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 88

CR: Mouton-Rothschild 88

Hors d'un Pauillac pour accompagner l'agneau pascal, point de salut pour les Bordeauphiles! Je me suis donc laissé influencer par les commentaires de Jean-Claude et Thierry dans la rubrique pascale. Les puristes poussent même jusqu'à  Mouton, croyant bien faire! Il eût fallu choisir un autre millésime (j'entends déjà  M@nuel! (aaa)) mais on fait ce qu'on peut!

La phase de maturité est entamée, c'est une certitude. Les notes empyreumatiques de tabac sont là , la torréfaction ne me semblant pas outrancière. En bouche, ça se gâte un peu: fluet, de demi-corps, déséquilibré par une acidité un peu trop présente, à  la bourguignonne dirait Luc, mais nous n'avons pas les mêmes fournisseurs!(aaa) Un vin qui manque de puissance et d'allonge, de matière en fait (on a l'impression que le bois l'a maintenu sous perfusion jusque-là !), et qui s'est fait rétamer dans ce domaine par un simple Santenay 59 déjà  commenté par ailleurs. L'agneau fut excellent, le Mouton un peu décati!

Finir dans une daube pour un vieux Mouton, ce serait quand même un comble! Nous avons donc terminé la bouteille courageusement pour ne pas gâcher! C'était loin d'être imbuvable mais j'aurais préfèré n'importe quel Bourgogne, voire même un vieux Trousseau! (bbb)

Olif
11 Avr 2004 22:04 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Mouton-Rothschild 1981 & 1983

Bonjour à  tous les amoureux ... du vin bien sûr,

Depuis hier je souris d'être tombé malade et donc cloué gentiment devant mon internet sur le sujet du vin. Ce forum mérite un 100/100 pour ces créateurs et animateurs (larges applaudissements).

J'ai eu la chance de boire deux fois Mouton. Un première fois pour annoncée la naissance prochaine de ma fille, et plus encore la naissance de la première petite fille de la famille. Un moment de joie, de bonheur, de silence, de larmes, de rires, bref d'émotion, cloturé par un mouton 1983 (bue donc en aout 1998). Ouvert le midi pour le soir, non décanté, mais déjà  parfumé en diable. Simple côte de boeuf royal sur sarments de vigne, un velours délicat d'arômes. Exposion en boche de saveur, et surtout longueur et encore longueur. Que de plaisir à  revoir en core la bouteille vide dans un coin de ma cave.

Et puis récemment, un couple d'amis canadiens , après 5 ans de vie sur Paris, retournaient au canada, amis avant ce grand départ, nous avons bu un millésime 1981. Je ne cache pas mon scepticisme face à  ce petit millésime bordelais, et j'avais suscité l'idée de ne jamais le boire voir le revendre pour un vin anniversaire, mais qand le bouchon a sauté vers 14h00, le parfum m'a retourné. Il y avait déjà  un premier cru dans l'air. les parfums se sont réveillés jusqu'à  20h00, et là  l'agneau de 7 heures a magnifié ce vin. SUperbe sans être sublime, mais grand il s'en faut.

Il reste un mouton 1978 en magnum, alors je rêve déjà  à  l'avenir.
16 Avr 2004 11:29 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9701
  • Remerciements reçus 1449

Réponse de claudius sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 2004

l'ange Gabriel avril CR: Mouton-Rothschild 2004

Mouton 2002: bouquet complètement fou sur le chocolat et la menthe, fruits de cake, quantité extraordinaire de fruits noirs, bouquet très typiquement Mouton. En bouche nettement plus de fruit que le 2003, race, pep, finale puissante, romarin sauvage, presque une légère tendance touche de fruit australien, ce qui n'est pas atypique et n'amoindrit pas non plus sa qualité. Un Mouton de rêve dès le début, maintenant et encore pour de longues années 2009-2040 20/20
04 Mai 2004 22:31 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 945

Réponse de Luc Javaux sur le sujet CR: Château Mouton-Rothschild 1988

Extrait du compte-rendu d'une dégustation relatée par ailleurs sur :

CR: Château Mouton Rothschild 1998

La robe est profonde, brillante, encore très jeune avec des reflets violets. Le nez est très torréfié, clairement dominé par son élevage à  ce stade, mais avec néanmoins de belles notes de fruits noirs, un côté sanguin, une belle minéralité, ainsi que des notes mentholées et de poudre de riz. En bouche, le vin se montre magnifiquement équilibré, plus puissant que fin à  ce stade, avec une très belle longueur. Très beau vin au potentiel important, qu'il serait dommage d'ouvrir avant une bonne dizaine d'années pour ceux qui ont la chance d'en posséder une ou plusieurs bouteilles.

Luc
20 Mai 2004 22:49 #45

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Martin sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 1999

Dégusté ce midi un CR: Mouton Rotschild 1999 !

Belle robe sombre avec de jolis reflets. Un beau nez d'intensité moyenne (tout en retenu comparé au Beauregard 99 dégusté quelques minutes avant) mais très subtil mariant des notes de fruits noirs et de cassis à  des notes d'élevage (café, fumée, grillé). Après une nécessaire aération on distingue quand même un bouquet plus subtil et épicé. En bouche le vin est encore en devenir mais se présente avec un corps d'intensité moyenne mais très soyeux avec des tannins mûrs. Le tout laisse une sensation de volupté puis de fraîcheur et de minéralité avec peut être un léger creux en milieux de bouche et une très très légère pointe de verdeur que signe le millésime. La persistance en bouche est agréable mais pas très longue.

A mon avis plus avenant ce jour que Lafite mais moins dense. Du même millésime, (puisque j'ai eu la chance d'en goûter quelques grands crus classés), j'ai quand même préféré Haut Brion et Margaux.
Martin
03 Jui 2004 15:44 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 2001

CR: MOUTON-ROTHSCHILD 2001 - Pauillac
Robe rubis foncé. Nez épicé, bois de cèdre, fruits presque confits et tabac blond. Impressionnant développement en bouche, tout en conservant une grande fraîcheur et une trame serrée, caractérisée par des tannins savoureux. Finale complexe, longue et opulente. Une réelle réussite! 93/100

Alain
09 Jui 2004 14:45 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1364
  • Remerciements reçus 2

Réponse de DidierD sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 66

CR: Mouton-Rothschild 1966 (16,6/20)

Robe : Grenat tuilé, très évoluée, peu profonde mais dotée de belles jambes.
Nez : De prime abord, animal, mais cela s'estompe rapidement. Résolument évolué, avec des arômes envoûtants de sous-bois, humus, feuilles mortes et morilles. Egalement des notes de confiture de cerise, de torréfaction, de cuir et d'encaustique.
Bouche : Ronde, souple, veloutée, sans aspérité, en finesse mais puissante, tapissant les muqueuses avec de beaux arômes tertiaires, mais également un petit côté vert, signature du cabernet sauvignon. D'une très grande persistance.

Message edité (30-06-2004 12:41)
30 Jui 2004 12:40 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 97

CR: MOUTON ROTHSCHILD 1997
Première bouteille dégustée depuis la mise il y a bientôt 5 ans. J'admire d'abord l'étiquette de Nikki de Saint-Phalle; à  la fois sobre et excentrique, classique et baroque, aux couleurs chaudes mais gardant beaucoup de fraîcheur. Elle me semble préfigurer des caractéristiques du millésime 1997.

La robe a gardé une couleur pourpre, lumineuse bien que d'une profondeur moyenne. A l'ouverture, le nez est relativement fermé, principalement sur le bois. Après aération en carafe durant 2h, c'est beaucoup plus aimable. Les arômes de bois se sont fondus et ressortent maintenant de la vanille, des fruits rouges (groseille, fraise des bois) et des épices (muscade). La texture en bouche est davantage basée sur des tannins encore un peu verts que sur le fruit. Légère amertume en fin de bouche et bonne longueur d'une vingtaine de caudalies. Rebouché et gardé au frais 24h, ce Mouton 97 se présentait sous de meilleurs atours le lendemain. Nez plus complexe et ouvert, où le boisé initial avait laissé place à  un beau fruit (cassis). Petit rappel de clou de girofle. En bouche également, c'est plus aimable. Le vin a gagné en rondeur, la qualité de la matière ressort mieux, les tannins sont plus fins et l'amertume de la veille a quasi disparu. Légère touche lactée sur le palais. La finale est régulière et termine sur une très légère note oxydative. Ce vin devrait se bonifier dans les années à  venir et on peut estimer qu'il n'atteindra pas son plateau de maturité avant 5 - 8 ans. 89/100.

Alain
13 Juil 2004 10:44 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 0

Réponse de paski55 sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 1993

CR: Mouton-Rothschild 1993

Après la bonne surprise de Duhart (voir post dans la rubrique correspondante), j'ai décidé de continuer à  passer en revue les quelques 1993 qui me restent en cave.

Robe rubis d'intensité moyenne, sans traces évolutives. Le nez est très Mouton, sur des nuances de crayons à  papier et de vanille, avec quelques touches de cassis et une très légère apparition d'arômes tertiaires.

En bouche, c'est une très bonne surprise. Le vin s'est complétement "réuni" (cf le post de Claudius sur ce millésime). Il possède même un côté suave et plein qui me fait douter sur le millésime (jjj). Sans être un monstre de puissance, je dois avouer que j'ai adoré ce vin pour sa finesse (eh oui, même chez Mouton ça peut arriver (bbb), son fruité, sa fraicheur et son absence totale de verdeur.

Une très belle surprise et peut être la démonstration que les Bordeaux peuvent s'améliorer de façon surprenante en bouteilles !

Pascal

Santé - Pascal
22 Aoû 2004 10:00 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2301
  • Remerciements reçus 49

Réponse de M@nuel sur le sujet Re: Mouton-Rothschild 1993

Une très belle surprise et peut être la démonstration que les Bordeaux peuvent s'améliorer de façon surprenante en bouteilles !

De toute façon, un bon bordeaux est un bordeaux à  maturité. (bbb)

Amitiés,
M@nuel.
22 Aoû 2004 17:24 #51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9701
  • Remerciements reçus 1449

Réponse de claudius sur le sujet Mouton-Rothschild

Jancis Robinson dans une dégustation tout récente de Mouton avait effectué le classement suivant:

2000 17.5 un peu décevant, pas très dense ni très long
1998 17.5 plus dense que le 2000, tannique, attendre
1996 18 semble plus jeune que le 2000

aujourd'hui je suis arrivé trop tard pour gouter cette série mais une connaissance était là  et ma raconté sa perception:

2000 robe pas très concentrée, déjà  prêt à  boire, un peu décevant
1998 encore tannique et fermé, à  attendre
1996 le meilleur de la série! absolument superbe

je trouve intéressant de constater que le 96 semble se développer dans la bonne direction. Pour les amateurs de 1ers GCC, il pourrait bien représenter "une bonne affaire" , on peut encore le trouver pour 120-140 € dans les ventes aux enchères.

peut-être que Otto pourra complèter...
03 Déc 2004 00:05 #52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9701
  • Remerciements reçus 1449

Réponse de claudius sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Mouton 2002

le dernier Wein-Wisser réitère sa facination pour Mouton 2002.

"un des plus grand Mouton, l'opulence du 82, il faudra patienter comme pour le 1986"

20/20

ps: le Mouton le moins onéreux depuis 1995
25 Jan 2005 13:57 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 945

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Mouton-Rothschild 1986

Auteur: lebossduvin
Date: 18-03-2005 19:48

Vin 1986.
Qui a déjà  dégusté ce vin de cette annee là  ?
Si c'est le cas, votre appréciation !

Faites vous plaisir

Auteur: ericevreux
Date: 18-03-2005 20:09

Un des sommets de 1986 et de Mouton Rotschild

Mais de grâce, cher boss, tu es prié de faire une recherche de rubrique avant d'en créer une nouvelle (et tu penses bien que pour Mouton, elle existe déjà  ). Ca évitera à  nos amis de devoir déplacer ton post.

Merci pour eux...

Eric

Auteur: lebossduvin
Date: 18-03-2005 20:34

Ok merci Eric

Faites vous plaisir

Auteur: philippe loiseau
Date: 18-03-2005 21:30

C'est GRANDISSIME.
dégusté à  4 reprises; et toujours au sommet.
Un des plus grands vins jamais dégusté.
philippe loiseau
19 Mar 2005 08:44 #54

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 980
  • Remerciements reçus 35

Réponse de satristim sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 1996

CR: Mouton-Rothschild 1996

Bonsoir,
je reviens de la dégustation 3C où l'on pouvait découvrir notamment un Mouton-Rothschild 96. Une première pour mon oesophage... Et je dois avouer avoir été un brin déçu. Belle robes rubis, nez plutôt prometteur avec des notes de fruits noirs et des arômes de café. En bouche, l'attaque est franche mais sans être sublime. La matière manque selon moi de concentration et d'équilibre, bien que relevée par de belles notes de cuir et de fruits noirs. D'une certaine manière, ce vin ne se livre finalement pas vraiment, ni au nez,ni en bouche. Si sa matière a quelque chose de soyeux, sa finale est assez courte, sans laisser de sensation particulière qui nous laisserait mélancolique.
J'ai le sentiment que ce flacon traverse une phase ingrate, mais serai bien incapable de dire s'il va malgré tout évoluer vers de meilleures auspices. Quelqu'un l'a-t-il bu récemment? J'ai peu d'expérience de vin de cette réputation. Peut être suis-je passé complètement à côté, mais il est certain qu'à l'aveugle, je ne me serait pas pâmé d'admiration.
Bien cordialement
Frédéric
08 Sep 2005 23:37 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 99/ Petit Mouton 1996

CR: Bu hier soir (degustation Fourcray- ISPC) entre (bcp) autres.

Mouton 99:
Robe intensité médiocre, rouge clair. Dans le nez agréable, fruit de cassis, tabac, boite de cigars, bois fin légèrement fumé. En bouche bonne equilibre, attaque doux, se boit déjà très bien, tannine bien fondu. Dans la finale medium, pas très longe. Un vin bon qui est venu dans son apogée. Il ne va quand même pas tenir trop long.

Petit Mouton 1996:
Celui si m'a deçu. Au nez discret fermé. Manque le fruit en bouche. Vu l'année j'avais des expectations plus élévés. Il n'a pas perfomé meilleur que le vin vrac collection Baron Philippe Pauillac 1999 a coté.

Par contre l'Armailhac 1999 que je venais de déguster m'a semblé le PQR le meilleur. Et le Clerc Milon 1998 était nettement meilleur que Petit Mouton 1996.
27 Sep 2005 11:25 #56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Mouton est un vin qui ne laisse pas indifférent.
Plus fantasque que les autres grands, plus irrégulier parfois, il est émouvant quand il est grand.

J'ai bu relativement peu de millésimes, mais je vous donne quelques flashes :

- Mouton 1870 (c'est bien 1870), bu deux fois. Deux fois absolument immense. Et pas seulement en se persuadant que c'est grand. C'est grand.

- Mouton 1887 : beaucoup moins de souvenir. Sans doute moyen

- Mouton 1900 : le plus grand Bordeaux de ma vie. Plus grand que Margaux 1900 ou Cheval Blanc 1947

- Mouton 1919 : immense. Ce qui est curieux, c'est que Ausone 1919 est le plus grand Ausone de ma vie. Alors, est-ce une année oubliée des dégustateurs ?

- j'ai ensuite un grand vide, parce que les étiquettes sont si belles (les Carlu notamment) qu'on n'a pas envie de les ouvrir.

Alors, les souvenirs vont à :
- Mouton 1951 : que j'ai trouvé intéressant pour cette année ingrate,
- Mouton 1970 : assez faible,
- Mouton 1971 : très plaisant,
- Mouton 1975 : que j'ai souvent aimé, frêle et subtil à la fois,
- Mouton 1978 : bon,
- Mouton 1979 : meilleur que ce qu'on imagine,
- Mouton 1981 : moyen
- Mouton 1982 : je l'aime
- Mouton 1983 : moyen
- Mouton 1987 : meilleur que ce qu'on pense
- Mouton 1988 : ne m'a pas excité
- Mouton 1989 : certaines furent brillantes
- Mouton 1990 : j'ai un amour spécial pour ce vin
- Mouton 1993 : quand on a soif
- Mouton 1995 : bu en 6 litres : fabuleux comme le format l'améliore

et je finirai par un coup de coeur :

- Mouton 2000 : je suis tombé amoureux de ce vin. Pourquoi, je ne sais pas, mais c'est comme cela.

Je pense que j'ai bu d'autres années de Mouton surtout entre 1919 et 1951, mais je ne m'en souviens plus.

Un vin parfois controversé, parfois franchement faible, mais toujours passionnant.
27 Sep 2005 21:23 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4921
  • Remerciements reçus 287

Réponse de dfried sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Bonsoir,

Pourrais-je savoir si vous avez souvent eu l'occasion de deguster le 1990 ?
Pour ma part, et je crois ne pas etre le seul, Mouton dans ce millesime m'a toujours decu tant pour lui-meme qu'en comparaison avec de bien belles reussites cette annee la.

Cordialement,
dfried
27 Sep 2005 22:39 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

A la différence de beaucoup, je bois rarement des vins en comparaison.
C'est pour cela que le 90 me plait, parce que je n'ai pas à le comparer.
Et il me plait vraiment.

Je le bois le plus souvent en famille, bien oxygéné. Et ça me plait.
Si d'autres 1990 sont meilleurs, OK, je prends. Mais il me plait.

Même chose pour le 1990. J'ai eu un choc positif en le goûtant, alors j'en ai acheté largement.
27 Sep 2005 22:58 #59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4921
  • Remerciements reçus 287

Réponse de dfried sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Merci de votre reponse.

J'ai en general la meme philosophie, buvant moderement et quasiment toujours en accompagnement d'un repas et de convives.

Mais c'est justement ce que j'entendais par ma deception.

Ce n'est pas une bouteille que j'ai encore en cave (je n'en avais qu'une).
En tout 4 bouteilles toutes bues comme seul vin servi avec le repas sur les 3 dernieres annees a l'exception de la derniere goutee comparativement a d'autre 90.

Dans tous les cas et hors tout prejuge d'etiquette, tres peu de plaisir et meme la sensation d'un certain desequilibre.

Mais j'ai peut-etre eu de la malchance, ou tout simplement mes gouts me pörtent peu vers cette bouteille.
Tant mieux si d'autres sont d'un avis oppose car il faut des bouteilles pour tous.

Cordialement,
dfried
27 Sep 2005 23:19 #60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck