Nous avons 1675 invités et 49 inscrits en ligne

Château Mouton Rothschild, Pauillac

  • Messages : 6116
  • Remerciements reçus 3756

Réponse de Frisette sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Comment ça, le Mouton Cadet n'est pas une référence universelle dont nous, français, nous ne devrions pas en être fier???::o:D
Flo (Florian) LPV Forez
23 Aoû 2014 20:46 #541

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 55
  • Remerciements reçus 0

Réponse de XLC sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Je me souviens d'un Noël il y a très longtemps où je ne connaissais pas encore grand chose au vin mais mon oncle sachant que je m'y intéressais m'a offert un magnum de Mouton Cadet. N'ayant pas encore une grande culture oenologique je l'ai précieusement rangé dans ma cave histoire de le sortir pour une grande occasion. Et puis un été j'ai été visité le domaine Mouton Rothschild et évidemment je me suis rendu compte de ma naiveté. Du coup j'ai acheté un Petit Mouton pour compenser :)o
XLC
23 Aoû 2014 21:27 #542

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Comme quoi n est pas Mouton qui veut ..:D
Blague a part, si un jour Juppé devient président la cave de l Elysées coûtera pas cher (au contribuable) pour la remplir :D
23 Aoû 2014 21:55 #543

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6116
  • Remerciements reçus 3756

Réponse de Frisette sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

En même temps, ce n'est pas Juppé qui l'a fait cette coquille...c'est le journal, en voulant étayer la citation du maire de Bordeaux.
Flo (Florian) LPV Forez
23 Aoû 2014 21:57 #544

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 315

Réponse de ols sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Ah bon, j aime mieux ça !
23 Aoû 2014 21:59 #545

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249

Réponse de oliv sur le sujet Re: Décès de Philippine de Rothschild

L'hommage de Michel Bettane et Thierry Desseauve.

www.mybettanedesseau...
24 Aoû 2014 11:34 #546

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249

Réponse de oliv sur le sujet Re: Décès de Philippine de Rothschild

Bordeaux
Les obsèques de Philippine de Rothschild aujourd'hui à Pauillac.

france3-regions.fran...
france3-regions.fran...
www.sudouest.fr/2014...
www.decanter.com/new...
01 Sep 2014 16:00 #547

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249

Réponse de oliv sur le sujet Re: Décès de Philippine de Rothschild

Témoignage
Hervé Berland: « Philippine de Rothschild avait l’énergie et la volonté de réussir ! »

france3-regions.blog...
03 Sep 2014 21:39 #548

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249

Réponse de oliv sur le sujet Re: Décès de Philippine de Rothschild

Hommage
Ce que Philippine de Rothschild a apporté au monde du vin.

www.washingtonpost.c...
06 Sep 2014 12:10 #549

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 24
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Arengus sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 1999

CR: Mouton-Rothschild 1999

Bouteille acquise lors d'une vente aux enchères à Drouot pour 150€ (180 avec les frais).
Je l'ai ouverte pour la naissance de mon neveu. Nous l'avons bue entre pères pendant que ma malheureuse belle-soeur se remettait de l'accouchement à la maternité.
Ce fut ma une grosse claque. L'étiquette a probablement joué pour beaucoup dans l'impression que je m'en suis fait et le souvenir que j'en garde, mais dès l'ouverture j'ai senti que ce vin allait marquer mes futures dégustations. Si j'avais déjà bu de très bons Bordeaux, celui-ci m'a semblé à des lieux des vins habituels. Un nez d'une complexité folle, une longueur infinie, des tanins et un boisé parfaitement fondus.
Je surveille depuis les ventes aux enchères pour pouvoir m'offrir ce genre de grands vins à des prix restant "relativement" raisonnables.

Laurent
14 Sep 2014 15:34 #550

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 848
  • Remerciements reçus 43

Réponse de Steuf sur le sujet Baron Philippe de Rothschild SA

Business
Après des partenariats aux USA et au Chili, la société Baron Philippe de Rothschild SA à la recherche de nouvelles opportunités.

www.bloomberg.com
Stéphane
07 Oct 2014 11:51 #551

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84215
  • Remerciements reçus 10249

Réponse de oliv sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Bordeaux
Philippe Sereys de Rothschild succède à sa mère récemment décédée.

www.thedrinksbusines...
En VF sur www.vitisphere.com/b...
21 Oct 2014 21:32 #552

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12639
  • Remerciements reçus 193

Réponse de PBAES sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Mouton Rothschild 2012 a son étiquette :

www.sudouest.fr/2014...

Philippe
14 Nov 2014 21:21 #553

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7291
  • Remerciements reçus 6293

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Pauillac – Château Mouton-Rotshchild – 1999

CR: Pauillac – Château Mouton-Rotshchild – 1999

Bue lors d'une belle dégustation relatée ICI.

Florent
Robe sans grande évolution.
Joli nez complexe sur le cèdre, le graphique, les fruits noirs, la cendre.
La bouche est accessible, très élégante, sur le fruit noir, avec une certaine fraîcheur (aucune verdeur ou sous maturité perçue). Les tanins sont encore là mais bien intégrés et d'un très beau grain. La finale est un peu cendrée et d'une très belle longueur.
TRES BIEN ++

Julien
Nez bien plus complexe et élégant avec une très jolie palette aromatique qui nous saute au nez. On a divers arômes de cèdre, de fumé, de suie mais aussi de fuille morte, de fruits noirs et d'eucalyptuse. Très grande intensité aromatique.
La bouche possède une jolie matière, sans grande puissance mais linéaire, avec une superbe finesse et malgré tout encore une certaine droiture, légère austérité jusqu'en finale ou les tanins sont fins et juteux, avec une belle mâche.
Excellent seul mais grand accord avec l'agneau qui enlève l'austérité et qui rend le vin hypersoyeux.

Vivien
La robe est d'un rubis sombre très soutenu. Le nez est subtil, intense, avec des notes de boîte à cigares (luxueux), de cèdre, de bois précieux, une légère note de menthol. La bouche est de grande complexité, de très belle finesse, des notes de sous-bois, une matière ferme, avec une belle acidité enrobée de fourrure, quelques notes de graphite (enrobé de platine du fait de cet équilibre entre élégance et puissance) mais avec une grande fraîcheur sur la rétro. Un grand volume pour un vin qui apparaît encore très jeune, si long en bouche mais si jeune... Quel délice!!! C'est juteux, prégnant en bouche, intense, élégant, ferme, racé et flamboyant. Bravo, quel bel équilibre!!! L'accord sur l'agneau aux hernes est royal. Il n'y a pas trop de doutes pour dire que c'est un très grand Bordeaux de la rive gauche, et pourquoi je me suis fourvoyé à Saint-Estèphe ou Saint-Julien au lieu de Pauillac, malgré ces notes de graphite, je ne saurai jamais me l'expliquer...
Grand vin

Jean-Loup
La robe est sur un grenat pas très sombre et se présente encore relativement jeune.
Encore un vin qui propose un nez d’un grand classicisme ! Mais on est là sur le classicisme des grands Pauillac : cèdre, graphite, boîte à tabac, café, cassis, eucalyptus … C’est d’une complexité folle
La bouche est à l’unisson : l’austérité toute pauillacaine confine à l’austérité cistercienne. Si je reprenais les images du Manga « Les Gouttes de Dieu », je dirais que c’est l’abbaye de Noirlac, dans son dépouillement et sa splendeur, dans laquelle déambulent des aristocrates de noble lignée …
Que dire sur la persistance ? Elle est immense !
A un degré moindre (par rapport au Clos Rougeard), certains dégustateurs ont trouvé cette très belle austérité … trop austère. Mais sur les noisettes d’agneau grillées, toutes simples et cuites à la perfection, le vin a acquis une superbe rondeur qui lui manquait sans doute.
Très Bien ++ seul, Excellent avec le plat.
24 Nov 2014 21:45 #554

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 23
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Antoine Vens sur le sujet CR: Château Mouton-Rothschild 1999

CR: Mouton-Rothschild 1999

Bonsoir,

Bu à l’occasion de ce réveillon de Noël accompagné d’un rôti de boeuf de Coutancie. Par manque d’expérience, je ferais un CR bien plus simple que le super CR ci-dessus.

Bouteille redressée 48h à l’avance, puis ouverte et épaulée 3h avant le repas.

Le nez se présente bien sur des notes fumées.
La robe du vin marque une évolution qui commence seulement à tirer sur le marron.

En bouche, le vin est encore vigoureux avec des arômes de fruits noirs, le fumé qui revient et des notes de torréfaction assez prononcées. C’est très bon en l’état mais cela me semble encore un tout petit peu boisé. Peut-être sera t il encore meilleur dans quelques années ? En tout cas, un très grand plaisir en l'état !

AV.
25 Déc 2014 22:18 #555

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1276
  • Remerciements reçus 7

Réponse de thibsana1985 sur le sujet CR: Mouton-Rothschild - Aile d'Argent 2005

CR: Bu à l'aveugle ce Mouton-Rothschild - Aile d'Argent 2005

Robe dorée. Au nez, ça semble beaucoup plus vieux que le reste de la série, je pars vers la fin des années 90. Avec du champignon notamment. On retrouve également des arômes de levures, brioche, pamplemousse, la texture est huileuse! Cependant, le vin semble avoir atteint sinon dépassé son apogée.

Très bien (mais semble nettement plus vieux!)

Bien cordialement,

Thibault
"Le vin Anglais, c'est un peu comme le rock Français..." (John Lennon)
24 Jan 2015 11:42 #556

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 562
  • Remerciements reçus 12

Réponse de Post-It sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 1985

Bouteille de CR: Mouton-Rotschild 1985 ouverte sur le moment par un ami pour ses 50 ans. A peine 10minutes d'aération.

Robe légèrement tuilée, on est encore sur le rouge, le bord du disque est à peine teinté brique.

Le nez calme très vite tout le monde: c'est dense, complexe, puissant. A 15cm du verre on sent le graphite, le cèdre, le cigare...le nez se rapproche et ces senteurs semblent cimentées par les arômes de cassis, de petits fruits rouges. Quelques notes de cannelle, de fraise des bois se révèlent ensuite... magnifique.

En bouche, l'attaque est insolente de jeunesse, mais quel équilibre. On retrouve les mêmes arômes qu'au nez. Les tanins sont intégrés, la matière est fine, aérienne, les arômes emplissent le palais. Puis l'âge du vin se révèle avec des touches de sous-bois, de champignons...C'est partie pour une finale de plus de 2minutes...et ça dure, et ça dure. Une pointe d'acidité en milieu de bouche pour trouver à redire, plus lié à un petit potentiel de garde encore sous le coude qu'à un défaut quelconque du vin.

Quel plaisir décuplé si un petit carré d'agneau avait accompagné ça...mais que ce fût bon!

J'ai aimé, beaucoup aimé cette rencontre avec un vin de ce calibre des années 80's...chose que je n'ai jamais trop goûté.

Très beau moment!

Alex.
15 Fév 2015 08:36 #557

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7291
  • Remerciements reçus 6293

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Re: Mouton-Rothschild 1985

Très beau CR Alex ! Cela donne envie mais en même temps on a l'impression d'y être.

Mais il faudra éduquer ton ami sur la préparation de tels vins et sur leur accompagnement...

Jean-Loup
15 Fév 2015 09:41 #558

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 394
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Griffon sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Je garde un excellent souvenir de mon dernier Mouton 1985, qui s'était révélé bien au-dessus du souvenir que j'en avais. J'attendais un très bon vin, j'ai eu un vin exceptionnel.
"Le rôle du terrain dans l'élaboration d'un grand cru ne va guère au-delà de celui de la matière dans l'élaboration d'une œuvre d'art" Roger Dion
17 Fév 2015 11:03 #559

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3

Réponse de cmch sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Idem pour moi, 1985 est un beau millésime qui s'exprime merveilleusement bien pour l'instant, un peu comme son cousin de 1983(tu)

Salutations vineuses,

Christophe
24 Fév 2015 15:13 #560

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2520
  • Remerciements reçus 2

Réponse de oenopol sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Il y a deux ans, je l' avais trouvé assez léger mais très agréable, beaucoup d' épices avec une bonne longueur. Je m' étais
dit que c' était un peu "court" pour e prix, ce qui est de toute façon une évidence, et je n' étais pas à l' aveugle.
Amicalement,
Paul
24 Fév 2015 20:04 #561

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Nico94 sur le sujet CR: Mouton-Rothschild 1976

CR: Mouton-Rothschild 1976, bouteille 3/6 :

§@#ç$* de bouchon qui se désagrège malgré le bilame, ça me fait le coup à chaque fois...

Robe tuilée

Nez d'une grande élégance et d'une puissance moyenne, sur le cassis et le cèdre.

On retrouve ces arômes en bouche avec des notes de boîte à cigare. Les tannins sont complètement fondus et la finale relativement courte.

Clairement sur la pente descendante, mais on y trouve encore bien du plaisir.

Bon accord avec un filet de boeuf en croûte.

TB-

Nicolas
27 Fév 2015 11:26 #562

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4202
  • Remerciements reçus 3

Réponse de cmch sur le sujet Re: Mouton-Rothschild 1976

1976 est en déclin depuis bien longtemps, je ne garde pas de grands souvenirs sur les quelques bouteilles ouvertes...

Christophe
27 Fév 2015 15:39 #563

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Nico94 sur le sujet Re: Mouton-Rothschild 1976

Oui je sais, mais c'est mon année de naissance et celui de ma femme :)
Et on a eu des bouteilles pas chères, mais c'est sûr que c'est plus affectif que bacchique !

Nicolas
27 Fév 2015 17:16 #564

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1276
  • Remerciements reçus 7

Réponse de thibsana1985 sur le sujet CR: Aile d'Argent de Mouton Rothschild 2005

CR: Bu ici : lapassionduvin.com/p...

Aile d'Argent de Mouton Rothschild 2005

La robe est or. Le nez est miellé, sur les fruts jaunes bien mûrs. En bouche, l'attaque est un peu molle, beurrée, miellée, la finale est plus punchy sur le poivre blanc et le pamplemousse. Bien+

Bien cordialement,

Thibault
"Le vin Anglais, c'est un peu comme le rock Français..." (John Lennon)
21 Juil 2015 06:15 #565

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 105
  • Remerciements reçus 13

Réponse de Ludovic Lacasse sur le sujet Re: Mouton-Rothschild 1945

Bonjour à tous,

une petite question pour les spécialistes

je vais ouvrir dans quelques semaines ma bouteille de Mouton Rothschild 1945, qui attend ce moment dans ma cave depuis plus de 20 ans

le contexte sera un dîner (menu dégustation) dans un restaurant étoilé

il y aura comme autres vins Clos du Mesnil 2000, deux grands Bourgogne blancs (mystère car ce n'est pas moi qui les apporte), Mouton Rothschild 1995, Evangile 1995 et de Fargues 1945

la question: quel plat pourrait accompagner le Mouton 45 ?

soit opposition de saveurs: je n'y suis à priori pas favorable

soit harmonie des saveurs, essayer de réaliser un bel accord harmonieusement élaboré: genre gibier alliant cèpes et girolles voire truffes

soit un plat "neutre": genre viande toute simple, pas trop goûtue, avec un jus de viande tout simple, histoire de sublimer le vin sans le risquer de le "perturber"

donc opposition, complexité ou simplicité ?

nous souhaitons mettre tous les atouts de notre côté histoire de ne pas passer à côté de ce mythe rêve de tout dégustateur, car cette chance ne se représentera jamais

voilà, d'avance merci pour vos avis !

Ludovic
01 Oct 2015 17:12 #566

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 10

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Mouton-Rothschild 1945

Voici deux CR sur Mouton 1945.

On me sert en premier le Château Mouton-Rothschild 1945. Il m’aura fallu des années pour trouver quelqu’un qui partage des vins du même niveau. L’émotion est intense. Dès la première seconde, c’est le nirvana. Il est impossible de décrire pourquoi. Je suis comme Bernadette Soubirous cherchant du bois dans la forêt. Dans ce vin, tout est en place, sans le moindre défaut. Le plaisir est pur. C’est la définition de l’absolu. Il n’y aurait rien à changer, mais comme devant une forme parfaite, issue du génie de Praxitèle, on est incapable de définir pourquoi elle est parfaite, mais on sait qu’elle l’est. Ce vin est à placer au dessus de Cheval Blanc 1947, dans un registre très différent, et je bois chaque goutte comme la récompense de ma passion de collectionneur. La soupe légendaire de Guy Savoy s’accorde bien, et on la déguste avec joie. Mais le projecteur se fixe sur le vin, car il n’y a pas plus beau que ce bijou parfait.

On nous sert côte à côte Mouton-Rothschild 1945 et Mouton-Rothschild 1918 que j’ai voulu associer car ce sont deux années de fin de guerre. Le 1945 a une couleur d’un rouge vif aussi jeune que celui bu il y a dix jours. Le 1918 a une couleur plus trouble et plus tuilée. Ces deux vins sont de deux mondes différents, bus sur un carré d'agneau et son jus. Le 1945 est absolument parfait et dégage la même sérénité de structure que celui bu il y a peu. J’ai adoré le 1918, plus typé, plus torréfié, largement plus inhabituel. J’aime les vins qui me surprennent, qui apportent une énigme ou une surprise. Et ce 1918 m’excite beaucoup. Nous aurons avec Pierre Lurton une petite joute amicale, car il ne comprend pas que je m’extasie pour le 1918. Il a raison quand il dit que le 1945 est d’une essence supérieure. J’en conviens sans hésiter. Mais le 1918 m’émeut en sortant des sentiers battus.


Il est crucial d'utiliser la méthode d'oxygénation lente : 5 heures avant, sans aucune intervention sur la bouteille et aucun carafage.

Je suggèrerais un agneau de Pauillac, avec un gratin de pommes de terre pas trop marqué.

Avant, il serait bon de boire un bordeaux qui servira à préparer le palais à recevoir le Mouton. Par exemple un bon Pauillac de 1985.

Il faut en profiter au maximum ! Bon dîner !

Cordialement,
François Audouze
01 Oct 2015 20:43 #567

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 105
  • Remerciements reçus 13

Réponse de Ludovic Lacasse sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Merci beaucoup François pour ces compte-rendus et ces conseils

nous comptons bien en profiter un maximum et en savourer chaque goutte en effet... ;-)

l'oxygénation lente... Cela m'effraie toujours un peu une ouverture aussi longtemps à l'avance sur d'aussi vieux vins, je n'ai encore jamais osé prendre le risque...

cordialement

Ludovic
02 Oct 2015 14:18 #568

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 993
  • Remerciements reçus 211

Réponse de vine.jo sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Pourtant, grace a Mr Adouze j ai appris que cette méthode est parfait pour les vins vieux.
l'oxygénation Lente, vraiment, ca vaut le coup!
Jo
02 Oct 2015 14:58 #569

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14166
  • Remerciements reçus 10

Réponse de François Audouze sur le sujet Re: Mouton-Rothschild

Ludovic,
Il faut l'utiliser le plus simplement du monde : ouvrir 4 à 5 heures avant (j'ouvre vers 17 heures), et laisser la bouteille tranquille sans rien faire (ne pas verser de verre de test), à une température si possible de 16 à 18° max. ne pas reboucher, ne pas épauler. Rien. Bouteille qui s'oxygène lentement mais sûrement.
Sur des milliers de vins ouverts avec cette méthode, le résultat est spectaculaire.
Le vin se renforce, se reconstitue, et au service, au lieu de s'évanouir, il va tenir tout le temps du repas sans problème.

Mouton 1945 est solide. Il va tenir son rôle avec cette méthode.

Jo,
Merci !

Cordialement,
François Audouze
02 Oct 2015 16:51 #570

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck