Nous avons 795 invités et 13 inscrits en ligne

Disznókő, Tokaji

  • Messages : 770
  • Remerciements reçus 42

MB a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Jérôme,

Des nouvelles ?

Amicalement.
Maxime.
#91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17779
  • Remerciements reçus 1600

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

oui, sur invitation.

Jérôme Pérez
#92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 770
  • Remerciements reçus 42

MB a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Jérôme,

C'est le George V qui invite ? Sinon qui est-ce ?

Amicalement.
Maxime.
#93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 113
  • Remerciements reçus 9

Igor Vizner a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Jérôme,

Il était comment le nouveau Aszù 2011 de Kapi?

Dans l'attente d'un CR détaillé :)

Amicalement,

Igor

Vinum Regum, Rex Vinorum! (Louis XIV après avoir dégusté le Tokaj pour la première fois)
18 à 20 – Vin absolu
16 à 17,5 – Exceptionnel
14 à 15,5 – Grand vin
12 à 13,5 – Très bon
10 à 11,5 – Bon
8 à 9,5 – Petits défauts
6 à 7,5 –Défauts graves
0 à 6 - Vin imbuvable
#94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17779
  • Remerciements reçus 1600

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Disznókö Tokaj 6 puttonyos Kapi 2011

CR: Disznókö Tokaj 6 puttonyos Kapi 2011

A ce jour, seuls trois millésimes ont été commercialisés : 2005, 1999 et maintenant 2011.
Le terroir de Kapi est situé en hauteur, entre 150 et 180 m au-dessus du niveau de la mer. La parcelle Kapi est nichée au coeur du vignoble de Disznóko;. Cette parcelle est orientée au sud. Elle bénéficie d’un sol d’argile léger, composé de roche magmatique volcanique dite rhyolite. Elle est plantée de furmint exclusivement.
2011 est un millésime chaud et sec qui se caractérise par une maturité précoce et une botrytisation lente.
Les vendanges se sont déroulées sur 3 tries successives entre le 28 septembre et le 11 novembre 2011.

Alcool : 12 %
Sucre résiduel : 164 g/l
Acidité totale : 10 g/l en acide tartrique (= 6,53 g/l en acide sulfurique)

4654 bouteilles produites

Il n'est pas facile de rédiger un commentaire sur un tel vin tant le rédacteur est en droit de se demander s'il trouvera les mots justes pour traduire l'intensité de l'émotion suscitée.

On peut en effet se lancer dans une tentative descriptive : nez très fin en même temps que complexe sur l'abricot, les agrumes, les épices avec une touche florale vanillée. Bouche qui réussit l'exploit d'associer la générosité avec un aspect cristallin qui traduit à la fois une grande pureté et une très belle fraîcheur. La finale est éblouissante et confirme que l'on est devant un vin immense.

Mais effectivement, après relecture, il manque beaucoup : la sensation d'un vin d'une très grande profondeur, une sensation vibratoire qui vous assaille sans vous lâcher, le fait que tout ce que vous avez dégusté juste avant et que vous avez tenu pour grand s'efface subitement, tout ce qui échappe à la description pure et qui d'ailleurs donne envie de lâcher la plume pour ne faire que savourer la chance que l'on a de déguster pareil vin.

Laszlo Meszaros en est très fier, à juste titre. C'est sans doute le plus grand vin qu'il ait produit et quand on déguste les vins de Disznoko, que l'on a éprouvé leur grandeur, la place au sommet de Kapi 2011 fait penser logiquement qu'il n'y a pas beaucoup de vin liquoreux de ce niveau sur cette planète. J'ai eu personnellement cet étrange sentiment d'avoir bu le meilleur.
Mais c'est terrible en même temps : que boire après ça ?

Jérôme Pérez
#95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 770
  • Remerciements reçus 42

MB a répondu au sujet : Disznókö Tokaj 6 puttonyos Kapi 2011

Jérôme,

Où peut-on trouver cette merveille ? Et à quel prix ?

Amicalement.
Maxime.
#96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17779
  • Remerciements reçus 1600

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaj 6 puttonyos Kapi 2011

le prix est autour de 80 euros.
je ne connais pas le réseau de distribution.
je me renseigne

Jérôme Pérez
#97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 113
  • Remerciements reçus 9

Igor Vizner a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Wow!

Quelle CR plein d'émotions gustatives!

Merci Jerôme!

Le vignoble de Kapi, juste au dessus de Bodrogkeresztur:

nsa37.casimages.com/...

Vinum Regum, Rex Vinorum! (Louis XIV après avoir dégusté le Tokaj pour la première fois)
18 à 20 – Vin absolu
16 à 17,5 – Exceptionnel
14 à 15,5 – Grand vin
12 à 13,5 – Très bon
10 à 11,5 – Bon
8 à 9,5 – Petits défauts
6 à 7,5 –Défauts graves
0 à 6 - Vin imbuvable
#98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17779
  • Remerciements reçus 1600

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

en fait Kapi est une partie du vignoble de Disznoko (100 hectares d'un seul tenant). Ce vignoble est sur deux versants d'une même colline avec un angle à angle droit entre les deux versants. Kapi se trouve juste à droite du fameux rocher "sanglier", après un petit bosquet. C'est le coeur du vignoble, à mi pente.

Jérôme Pérez
#99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82064
  • Remerciements reçus 7494

oliv a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Tokaj
3 millésimes de Kapi.

www.kristiankielmaye...
#100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 335
  • Remerciements reçus 54

jfrdz a répondu au sujet : En touriste à Disznókö

Était-ce en 2002 ? Ou en 2004 ? Je ne parviens pas à me souvenir de l’année. La Nationale 37 était beaucoup plus dangereuse qu’aujourd’hui, les croix de chaque côté venant rappeler que la chaussée complètement dégradée était à même d’envoyer au royaume des cieux tout automobiliste, même le plus prudent.

Si je ne parviens pas à me rappeler l’année, je me souviens en revanche très bien de la bouffée d’émotion qui m’a envahi peu avant Szerencs en découvrant les premiers contreforts des Monts Zemplen : Tokaj, enfin !

Ayant appris sur place que la Royal Wine Company ne se visitait pas (Hugh Johnson est un de mes héros, normal d’aller lui rendre hommage dans le lieu symbolisation la renaissance de Tokaj), la visite de Disznoko s’était naturellement imposée : il est impossible de louper ce domaine à gauche sur la N 37 avant de bifurquer à droite et continuer sur Tarcal et Tokaj. Ma compagne et moi avions été très gentiment reçus et avions effectué la visite du domaine avec une guide francophone. Les infrastructures étaient rutilantes, il s’en dégageait presqu’une odeur de peinture fraîche. Comme tout visiteur, nous nous étions extasiés devant l’architecture audacieuse du hangar à tracteurs. Nous étions en février et pour nous permettre de découvrir le goût des baies d’aszu, les personnes travaillant au service administratif avaient extrait de leur frigidaire un gros Tupperware bourré de baies d’aszu. « Nous aimons bien en grignoter quelques-unes le matin vers onze heures, lorsque nous commençons avoir faim » nous avaient expliqué les dames en pouffant. La découverte de la saveur des baies d’aszu sous leur forme première avait été une autre source d’émotions lors de cette première visite à Tokaj.

Il y a une semaine, un voyage familial en Hongrie et dans la région de Tokaj m’a donné l’occasion de visiter à nouveau Disznoko. A nouveau en tant que simple touriste. La taille du groupe a désormais grandi, les nationalités se sont diversifiées, les groupes se succèdent à un rythme soutenu et la visite se fait désormais en anglais. Nous avons effectué le même trajet qu’il y a dix ans : rien n’a changé, si ce n’est que les installations ont pris de la patine. Désormais, on a le sentiment que c’est le vin qui tient le premier rôle et que les infrastructures sont là uniquement à son seul et exclusif service. Aucun Tupperware appartenant au personnel administratif n’a été présenté aux visiteurs, mais les baies d’aszu ont pu être grappillées discrètement à la source, ce qui présente aussi un certain charme : j’avais oublié à quel point ces raisins peuvent être sucrés et les arômes de raisins de Corinthe aussi marqués. Au moment de cette visite, la 3e trie était sur le point de démarrer. Selon le jeune Tintin qui faisait office de guide, 2015 a produit beaucoup de baies d’aszu, de surcroît d’excellente qualité. Un coup d’œil dans les cagettes dans les chais de même que dans la cuve ouverte au fond de laquelle s’écoule l’eszencia semble indiquer en effet que le champignon magique a répondu présent et fait son boulot cette année encore.

Nous avons fait l’impasse sur la traditionnelle (et souvent décevante) dégustation de groupe : la cuisine roborative de la Maison jaune nous attendait. Nous n’avons pas été déçus : la soupe de haricot est toujours aussi délicieuse, de même que le sandre grillé sur son riz accompagné d’une pressée de poireaux. Mais la découverte du jour ont été les spaetzle au fromage de brebis fondu et au foie gras grillé et à l’oignon. Quel mariage étonnant et harmonieux ! CR:L’aszu 6 pt 2002 de Disznoko dégusté en guise de conclusion du repas m’a semblé incarner les qualités essentielles de ce domaine : l’équilibre en bouche est diabolique, c’est presqu’un aszu « cérébral » dans le sens qu’on en vient à se demander s’il s’agit d’un vin doux tant l’acidité est haut perchée. Au fonds, j’adore le style Diszonoko, mais ce qui me comble de joie est le fait que la plupart des grands domaines à Tokaj parviennent progressivement à développer leur propre style. Le style « Disznoko » est différent des styles « Oremus », « Hetszolo », « Degenfeld », Royal Wine Company » « Dereszela », « Patricius », « Dobogo », etc. Quel style est supérieur aux autres ? Question vaine, tant le réservoir à émerveillements gustatifs est infini.

Je ne suis pas reparti de Diszonoko les mains vides : l’acquisition à la boutique d’une paire de bouteilles 6 pt. Kapi 2011 a mis un point final de cette visite en touriste chez Disznoko (cet achat, je le dois à LPV; cet achat m’a d'ailleurs valu quelques exclamations admiratives de la part de notre guide qui brûlait de savoir comment j'avais eu vent de la mise en vente de ce vin il y a à peine deux semaines. J'ai renoncé à lui répondre et me suis contenté d'un sourire énigmatique). Ces deux précieuses bouteilles sont fort heureusement arrivées saines et sauves en Suisse. Elles ont entrepris un long sommeil dans les entrailles les plus sombres, les plus fraîches et les plus humides de ma cave. Quand les dégusterai-je ? Probablement entre 2018 et 2050. Mais au fait, ne serait-il pas plus sage de les conserver sans y toucher ? Ce serait sans nul doute le meilleur moyen d'entretenir le rêve.

Au fait, « cocorico ! » se dit en hongrois « kukorékolt ! ».

_____________________________________________________________________________________
« Avez-vous déjà bu une bonne bouteille avec un connaisseur en vin ? C'est un supplice. » Nicolas Bouvier
#101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17779
  • Remerciements reçus 1600

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Comme j'ai hâte d'y repasser !
Bravo et merci Jean François

Jérôme Pérez
#102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11750
  • Remerciements reçus 1757

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Merci pour ce beau reportage qui permet de voyager à distance, en cette approche de l'hiver!

jlj
#103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 113
  • Remerciements reçus 9

Igor Vizner a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Un petit article en français sur le cru Kapi du domaine Disznoko.

Lien

Vinum Regum, Rex Vinorum! (Louis XIV après avoir dégusté le Tokaj pour la première fois)
18 à 20 – Vin absolu
16 à 17,5 – Exceptionnel
14 à 15,5 – Grand vin
12 à 13,5 – Très bon
10 à 11,5 – Bon
8 à 9,5 – Petits défauts
6 à 7,5 –Défauts graves
0 à 6 - Vin imbuvable
#104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 660
  • Remerciements reçus 301

coach a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Bonjour

Quelqu un peut il me renseigner où trouver ces nectars et surtout les 2011 ?
J avais acheter quelques bouteilles à la grande époque de cave privée mais depuis je n arrive plus à en trouver.
Merci de vos réponses.

Cordialement
#105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 176
  • Remerciements reçus 0

bouchaunez a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Intéressé aussi. Si quelqu un connait un caviste qui a du kapi 2011 en région parisienne
Merci

Mathieu
#106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 113
  • Remerciements reçus 9

Igor Vizner a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Par exemple, ici.

Vinum Regum, Rex Vinorum! (Louis XIV après avoir dégusté le Tokaj pour la première fois)
18 à 20 – Vin absolu
16 à 17,5 – Exceptionnel
14 à 15,5 – Grand vin
12 à 13,5 – Très bon
10 à 11,5 – Bon
8 à 9,5 – Petits défauts
6 à 7,5 –Défauts graves
0 à 6 - Vin imbuvable
#107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18215
  • Remerciements reçus 1847

mgtusi a répondu au sujet : CR: Disznóko, Tokaji Aszu, 6 Puttonyos, 2002

CR: Tokaji Disznoko 6 puttonyos 2002

Le nez est envoûtant sur l'abricot et le kumquat confits. La bouche est équilibrée, l'ensemble reste frais mais je ne suis pas transporté (l'effet de passer à la fin d'une longue dégustation peut-être ?)

Michel
#108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82064
  • Remerciements reçus 7494

oliv a répondu au sujet : Re: Disznókö Tokaji

Tokaj
A la découverte des vins de Disznókö.

video.winespectator....
#109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1263
  • Remerciements reçus 370

Krabb a répondu au sujet : CR: Disznókö Tokaji - Aszu Eszencia 1997

CR: Disznókö Tokaji - Aszu Eszencia 1997

Bu Ici

Frisette : Le dernier vin de la soirée est un liquoreux. La robe est orangée, acajou, ambrée. Au nez, on retrouve de l'alcool, avec un côté un peu oxydatif, qui s'accompagnent de notes de datte, de figue, un peu de violette...En bouche, on retrouve de l'écorce d'orange. C'est doucereux, extrêmement bien équilibré, avec malgré tout une grosse acidité (ce n'est pas un défaut, je précise). La même arômatique qu'au nez se retrouve. La longueur est belle, l'accord avec le gâteau (pâte sablée, avec une sorte de mousse dense à la pistache et griotte légèrement confites) fonctionne très bien. J'étais parti sur un Rivesaltes d'une petite quarantaine d'années. C'est Excellent (17/20).

Krabb : Robe marron. Au nez l'écorce d'orange m'est évidente.
Ce qui m'a frappé en bouche, c'est l'acidité pour un vin avec un tel SR.
Cela lui donne un équilibre et un pep's incroyable, un vrai exploit.
Bouche sur le raisin de Corinthe avec un volume agréable.
La longueur est belle, un grand vin.

JB : Nez pâtissier, caramel, cerise... Miam
Un bouche une acidité de malade! Pourtant y a tout ce qui faut en sucre.
Ca brûle un peu la gorge mais c'est super bon.
Et superbe avec la tarte pistache/cerise.

Cédric : Nez séduisant, complexe, confit sur le coing, notes de fruits rouges, l'écorce d'orange, le raisin de corinthe, le safran, des fruits secs sur la figue, la datte.. Magnifique fond de verre à dominance de figue.
Bouche confite à dominance de coing. Pattes de fruits rouges. Sucres fondus, imposants, massifs... Et si une belle acidité contrebalance cette opulence confite, j'ai pris plaisir sur un verre mais mon pdf a déclaré forfait sur le second.
#110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17779
  • Remerciements reçus 1600

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Disznókö Tokaji - Aszu 6 Puttonyos Kapi 2011

CR: Disznókö Tokaji - Aszu 6 Puttonyos Kapi 2011

immense vin pour un immense moment.
Ce que j'ai bu de meilleur en vin liquoreux. Une sorte de perfection qui bien entendu vieillira admirablement, mais capter la fougue de ce vin est quelque chose d'assez inoubliable.
nez d'une complexité vertigineuse : abricot, citron, café, épices et cette touche qui fait dire 'tokaj' ! bouche très riche, feu d'artifice de saveurs avec une vivacité qui fait crépiter les sucres. Longueur au niveau attendu, c'est à dire celle d'un très grand vin.
Merci Laszlo
Merci Anne, Claire et Justine

Jérôme Pérez
#111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 120
  • Remerciements reçus 19

samgriz a répondu au sujet : CR: Disznókö Tokaji - Aszu - 5 Puttonyos - 2006

CR: Disznókö Tokaji - Aszu - 5 Puttonyos - 2006

Nez sur l'abricot et les fruits jaunes.
La bouche présente une matière à la douceur équilibrée par une acidité correcte. Le fruité est plaisant sur les abricots confits.
La longueur est moyenne.
Un vin sans défaut mais sans grande complexité.

Bien
#112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 912

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Disznoko - Tokaji Aszu 5 Puttonyos 1993

Dégusté lors d' un beau repas à l'Hostellerie Dispa :

CR: Disznoko - Tokaji Aszu 5 Puttonyos 1993


La robe est ambrée, de belle intensité, brillante et grasse. Superbe nez confit, botrytisé, abricot sec, raisin de Corinthe, épices, floral, on a du mal à enlever son nez du verre. La bouche est riche, certes, mais surtout d'une fraicheur remarquable, parfaitement équilibrée, immensément longue et particulièrement salivante. Aucune lourdeur, ça se boit tout seul, seule la taille de la bouteille pose un problème, une seconde n'aurait pas été de trop... Grand vin

Luc
#113
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 295
  • Remerciements reçus 14

dens33 a répondu au sujet : CR: Disznoko - Tokaji Aszu 6 Puttonyos 1999

Disznoko - Tokaji Aszu 6 Puttonyos 1999

Autant le dire tout de suite, une grosse claque pour moi et ma femme que cette bouteille. Du superlatif en liquoreux.

Premiere experience que ce vin et quelle découverte.
CR: Disznoko - Tokaji Aszu 6 Puttonyos 1999
Au nez, on sent deja que c'est costaud, lourd, prégnant. Du fruit confit, abricot, fruits exotique, epices; un nez envoutant.

En bouche, on s'attend a y retrouver la meme chose. Et ce qui frappe des la premiere gorgée, c'est cette impression de légereté, de fraicheur qui est l'antithese du nez. C'est pourtant tres riche mais cette acidité enleve le tout et étire la finale pendant de longues minutes ou le vin avalé reste sur les papilles comme si le liquide était encore la. Frappant !

Comme Luc au-dessus, le seul probleme est la taille de la bouteille ou le fait de n'en avoir qu'une... (heureusement que j'en ai plus d'une d'ailleurs :)-D). Car ce vin peut encore vieillir des décennies a mon avis

Denis
#114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 176
  • Remerciements reçus 0

bouchaunez a répondu au sujet : CR: Disznókö Tokaji furmint 2014

bouteille avec capsule à vis.
CR: Disznókö Tokaji furmint 2014
La robe est très claire. Au nez ça pétrole, avec un coté exotique goyave. La bouche est fraîche et minérale. Parfait à l’apéritif avec des samoussa aux crevettes.

Mathieu
#115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 0

Scotty le corsaire a répondu au sujet : CR: Disznoko Tokaji 5 Puttonyos 1993

CR: Disznoko Tokaji 5 Puttonyos 1993

[size=small]Bu ici [/size]

Nez d’abricot au romarin, résineux, très frais, qui laisse présager le sucre et donne furieusement envie de goûter malgré la dégustation déjà bien entamée.
La bouche swingue autour de l’acidité tout droite, elle est étirée par des amers de clémentine et d’écorce d’orange, ça repart quand ça semble déjà fini, qu’est-ce que c’est bon ce sucre, très acide, l’abricot les agrumes leurs écorces, leurs amers toujours frais, excellent.
#116

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2020
  • Remerciements reçus 620

tomy63 a répondu au sujet : CR: Disznoko Tokaji 5 Puttonyos 1992

CR: Disznoko - Tokaji Aszu 5 puttonyos 1992 : couleur marron foncé, nez expressif sur les fruits cuits, l'orange, l'abricot sec, dattes, raisins secs, figues, pruneaux, café, et un côté coca-cola assez présent, assez complexe mais manquant d'un peu de fraîcheur, presque proche d'un PX. La bouche confirme le manque de fraîcheur, avec un côté coca-cola encore plus marqué, fruits cuits, café, épices, belle textue épaisse, un peu d'acidité mais l'aromatique fait penser à un vin fatigué (et/ou peut-être mal conservé). Finale assez courte sur un mélange raisins de corinthe, épices et coca-cola. Une expérience intéressante pour la complexité du nez.
#117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2532
  • Remerciements reçus 815

bertou a répondu au sujet : CR: Disznókö - Tokaji Aszú Eszencia 1999

CR: Disznókö - Tokaji Aszú Eszencia 1999
Nez intense sur le caramel, datte, mélasse, raisins secs, abricot sec, pâtes de coing, pain d'épices, miel, grillé, côté champignon. Très volumineux et c'est sacrément profond.
Bouche moyennement puissante avec beaucoup de sucre mais balayé par une forte acidité. L´équilibre n'est pas dans la délicatesse avec un touché soyeux, c'est un peu brutal ici mais je ne trouve pas cela agressif. Cela donne du volume et une énergie au vin assez impressionnants. Que dire de l'intensité aromatique qui explose dans la bouche et qui reste très très longtemps. La finale est fraîche et salivante. On se ressert rapidement un second verre même si normalement les vins trop sucré me saturent vite.
Grand vin.
#118

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1128
  • Remerciements reçus 219

TIMO a répondu au sujet : Disznókö Tokaji furmint 2014

Je n'ai pas pris de note détaillée c'est un vin que j'ai beaucoup apprécié également.
J'étais plus sur une aromatique de poire, d'anis que de goyave.
Assez traçant et salement torchable (avec des samoussas crevettes why not (tu) )

Timo

TIMO
#119

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17779
  • Remerciements reçus 1600

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Disznókö - dégustation août 2016 / millésime 2013 et 2015

[size=large]Dégustation à Disznoko le 08/08/2016[/size]

Une journée devenue presque rituelle, maintenant, mais loin d'être routinière : une journée que j'aime, parce que j'aime cet endroit, ses vins et que j'ai énormément de sympathie et de respect pour Laszlo Meszaros, le directeur des lieux : Non seulement signe-t-il parmi les plus beaux vins de la région, non seulement a-t-il su établir un style, une signature Disznoko que l'on reconnaît dans les vins aszu de Tokaj  (moins de sucre qu'ailleurs, sans doute un degré d'alcool plus élevé, le tout au service de la pureté d'expression) mais sans doute est-il l'un de meilleurs promoteurs des vins de Tokaj. Il connaît et reconnaît le travail et la qualité du travail de ses collègues qu'il ne pense jamais être des concurrents.

Nul n'est besoin d'être prophète pour se rendre à l'évidence de l'évolution de la zone de production de Tokaj qui se dirige de plus en plus vers des vins secs ; ce fait est évident chez les petits producteurs, sans doute moins sur les grands domaines du renouveau historique de Tokaj.
A cela trois raisons : ces grands domaines se sont installés sur les zones très propices à la production de raisins aszu. Par ailleurs, l’évolution du climat ne permet pas cette production de façon très régulière et dans le temps et dans l'espace. Enfin, la loi du marché s'impose : les vins liquoreux, s'ils sont unanimement appréciés, ne sont pas ceux qui se vendent et qui se consomment le plus facilement.

Dans un millésime comme 2015, extrêmement qualitatif pour les vins secs, il était intéressant d'observer comment un domaine comme Disznoko se positionnait quant à cette évolution. L'autre question était de savoir comment se comportaient les vins aszu de ce millésime 2013, si riche, lui en grains aszu et qui s'annonçait très prometteur.
Pour ce qui est de la production de vins secs en 2015, Diznoko qui a déjà sorti sa cuvée générique, sortira également des cuvées plus spécifiques, sélections parcellaires, dont la qualité est clairement très élevée. La dégustation des vins sec confirme également la très grande qualité de ce millésime en sec, d'une paert et l'affirmation du style que Laszlo Meszaros entend donner aux secs de Disznoko. Le fait d'ailleurs que le domaine n'ait pas encore sorti de cuvée parcellaire relève davantage d'une volonté de recherche et d'une volonté de ne pas proposer une cuvée haut de gamme qui ne corresponde pas tout à fait au style qu'on veut lui donner : cela semble atteint en 2015.

Pour ce qui est des aszus 2013, la dégustation des vins 5 et 6 pt montre que l'on est sur un millésime riche, très classique qui s'affirme, en tout cas pour le domaine Disznoko, par une belle affirmation de la fraîcheur, notamment sur le 6 pt, même si les vins ne sont pas aussi aiguisés qu'en 1999 ou 2011.

Disznoko Harselevelu 2015 : production d'environ 1000 bouteilles
Joli nez qui mêle fruit blanc et touche florale. En bouche, c'est un vin très élégant, vif et long. Grande fraîcheur. J'aime beaucoup

Disznoko 2015 : Très beau nez poudré à la façon d'un beau chenin, notes de mirabelle. En bouche, c'est droit et pur. Belle longueur. Le meilleur millésime de cette cuvée à mon avis. Très bien.

Disznoko Dorgo 2015 : ce vin est vendu exclusivement dans un duty free. Vinifié en barriques. Issu d'une parcelle du côté ouest du domaine. Belle intensité, même s'il est plus retenu, sur des notes de fruits jaunes.
Bouche large, le boisé est un peu plus marqué : un vin plus ample, plus long. C'est bien, mais je préfère le naturel du précédent.

Disznoko Illeshazy 2015 : une barrique. Un beau terroir très proche de Kapi. Nez boisé avec du fruit ; la bouche est quant à elle éclatante ; certes l'élévage est présent, mais c'est absolument superbe d'intensité. Longue finale citronnée : j'adore.

Disznoko Lajosok 2015 : deux échantillons en dégustation. Le premier est sur le citron confit au niveau aromatique, léger beurré. Gras en bouche, avec un joli boisé, il se caractérise par une longue finale très fine et précise. Le second échantillon (légèrement corrigé en SO2) est assez semblable au nez avec sans doute un côté plus lactique. Il possède une bouche ronde au boisé plus discret avec une longueur très importante et une vivacité plus affirmée.
Ce vin s'annonce passionnant ; j'ai hâte de goûter l'assemblage final.

Ces secs 2015 mettent la barre très haut et viendront sans doute jouer un rôle important dans la très intéressante émulation qui existe parmi les producteurs de Tokaj pour les vins secs.

Il est un peu tôt pour juger des aszus 2015, mais quelques vins goûtés donnent un peu la mesure de ce millésime riche, voire très riche.

Szamorodni 1 : sur la poire, net pur et gourmand.
Szamorodni 2 : un peu réduit, puis notes de sous-bois, abricot. Un vin riche.
Aszu Harselevelu : poire : bouche superbe ; un vin fin bien droit.
Aszu Furmint (zone de Kapi) truffe, notes de sous bois : très riche en bouche, long et vif
Aszu furmint (Dorgo) : première trie : superbe de complexité déjà : sous bois, note de terre humide, truffe. Richesse extrême, onctueux, très long avec une acidité intégrée.

2013 :
le lot vendu aux enchères annuelles est issu de Dorgo.
Le Harselevelu est sur des notes de truffe ; rond et suave, il possède une acidité intégrée.
Le Zeita est un peu beuuré, moins net, moins pur avec des saveurs de prune : bien vif
le Furmint est plus fermé, plus austère : riche et onctueux, c'est un vin très prometteur qui possède une grande longueur.

Disznoko takaj aszu 5 puttonyos 2013 : nez sur le citron confit, la poire, fine touche épicée. La bouche est très précise sur des saveurs de fruits blancs et jaunes. Longue finale, bel équilibre.

Disznoko takaj aszu 6 puttonyos 2013 : un nez plus complexe où apparaissent des notes de sous bois caractéristiques. Très beau vin en bouche qui présente une grande gourmandise sans lourdeur sur des saveurs d'abricot confit. Très long et plus vif que le 5pt. Un futur très grand Tokaj Aszu

Eszencia 2013 : Robe ambrée. Nez complexe avec des notes de camphre, de miel d'acacia, de mirabelle, une fine touche boisée, de la bergamote. La bouche est ultra concentrée, très riche, elle présente une énorme gourmandise qui pourtant est d'un équilibre incroyable tenu par une bonne fraîcheur.

Eszencia 2005: très sombre. Nez sur l'abricot mais aussi un côté rancio évident. Bouche d'une beauté rare, complexe sur une finale éblouissante, quasi cinglante. Longueur phénoménale.

En off, dégustation du 10/08/2016:
[/b]

Disznoko Aszu Eszencia 1997 : robe très ambrée. Nez complexe, évidemment : des notes graphites, de caramel, de coing, de pruneau, d'orange amère. Bouche fulgurante où la richesse du vin, très importante, est immédiatement tenue par une acidité vibrante et jubilatoire. Longueur exceptionnelle.

Jérôme Pérez
#120
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FGsuperfred, No Sport

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120Gildasjean-luc javauxMartinezPBAESVougeotstarbuck