Nous avons 1604 invités et 57 inscrits en ligne

Un grand nom, ça influence qui?

  • Messages : 21549
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a créé le sujet : Un grand nom, ça influence qui?

On parle souvent des buveurs d'étiquettes.
Mais qui sont-ils?
Peut-être pas ceux que vous pensez.
Un exemple: dans ma ville, il y a deux grandes surfaces, dont un Leclerc qui draîne la clientèle la plus modeste.
C'est dans son rayon vins qu'on trouve les étiquettes les plus prestigieuses, dans des millésimes plus controversés.
J'y ai vu, avant le passage à  l'Euro, pour les fêtes de fin d'année le Petrus 78 à  4990 frs.
Pour un vin noté 83 par Parker, cela me semblait être un prix dissuasif et ça partait...
Beaucoup d'acheteurs, sans information sur la qualité réelle d'un vin, ne veulent pas prendre de risques pour célébrer un événement.
Ils achètent une valeur sûre...

Le buveur d'étiquettes, est-ce un snob ou quelqu'un ne voulant pas se "planter", perdu face à  cette multitude de noms qui n'évoquent, pour la grande majorité, rien pour lui?

Merci pour vos avis,
Thierry
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Pour moi c'est un snob, car payer 5000 de nos anciens francs pour ne pas se tromper (ou des bouteilles à  "seulement 1000 francs") ... ça fait un peu cher !!!
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6624
  • Remerciements reçus 655

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Thierry

A mon avis, le buveur d'étiquette est à  la fois un ignare et un snob. Dénué des moyens de juger le breuvage, il se rabat sur une grande étiquette pour épater la galerie.

Mais il existe deux sortes de buveurs d'étiquettes : ceux qui regardent les étiquette du vin (ça va encore car au moins il faut connaître un ou deux grands noms) et ceux (les pires) qui regardent les étiquettes du prix et vous annoncent fièrement : "ce soir, on va boire une bouteille à  5000 balles, je sais plus le nom ni l'année mais ça vous en jette, hein !". Et les invités de s'extasier généralement devant un vin si cher, dont un seul verre équivaut au prix d'un mois de rouge ordinaire, et de se féliciter de connaître un tel amphitryon. Peu importe le vin, tant qu'on a la bouteille !

Les restaurateurs savent bien que certains clients se ruent sur la bouteille la plus chère de la carte. D'aucuns savent bien en profiter en refilant parfois de vénérables bouteilles de rien du tout à  des prix prohibitifs. J'ai vu des choses incroyables dans des stations suisses. Au fond, point n'est besoin d'avoir du Petrus, il suffit de faire croire au pigeon qu'il boit un vin aussi cher que du Petrus et que c'est donc forcément être aussi bon. Et ça marche !

Finalement, les 1er GCC feraient mieux de mettre le premier vin dans les bouteilles du second vin, et vice-versa. Les amateurs seraient heureux de retrouver des grands vins à  des prix accessibles, les buveurs d'étiquettes ne verrraient pas la différence et tout le monde serait content.

Ca fait quand même mal de penser que l'immense majorité des 1GCC, quand ils ne sont pas bus comme du coca, sont bus trop jeunes et par des buveurs d'étiquettes presque toujours ignares et très souvent snobs

amitiés

Yves

Yves Zermatten
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21549
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Stéphane,

Une expérience plus ancienne, mais significative (je pense l'avoir déjà  racontée):
Il y a pas mal d'années, je vois, dans une grande surface proche de Lille, du Petrus 79 proposé à  trois fois le prix de vente du catalogue d'un ami négociant à  Libourne. Il était au même prix qu'au Taillevent: un ami restaurateur venait de me montrer la carte qu'il s'était fait dédicacer. J'en fais la remarque au chef de rayon. Sa réponse:"Ca part comme des petits pains"...

Cela me renvoie à  des souvenirs d'enfance: quand je faisais les courses à  l'épicerie du quartier, plutôt populaire, j'entendais souvent répondre à  la vendeuse qui demandait quel beurre ou quel café il fallait: "le plus cher, on a une gueule comme les autres".

A défaut d'un autre critère de choix à  sa disposition, il reste celui du prix, qui est associé à  une garantie de qualité.

Je pense que les acheteurs de ces étiquettes prestigieuses sont les gens hyperfavorisés, les snobs, mais aussi les gens plus modestes qui veulent s'offrir une part de rêve qu'ils trouvent en grande distribution, surtout dans de mauvaises années.

Cordialement,
Thierry
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

La formule "buveur d'étiquettes", n'est-elle pas une extrapolation ?
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6624
  • Remerciements reçus 655

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Thierry,

Franchement, des gens modestes qui boivent du Petrus 79, j'en connais pas (bbb)

amitiés

Yves

Yves Zermatten
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21549
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Yves,

Je voulais aborder un aspect particulier:
La vente des 1ers GCC en grande distribution.
Auchan est habituellement présenté comme le premier vendeur de crus classés de France.
Mais, le client, c'est qui, face à  des années souvent moyennes?

J'ai souvent observé la clientèle des rayons vins des hypers et j'ai souvent été surpris par l'aspect des acheteurs de ces étiquettes de prestige.

Amitiés,
Thierry
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6624
  • Remerciements reçus 655

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Thierry,

Es-tu certain qu'il passaient à  la caisse ? (bbb)

Plus sérieusement, peut-être que les bouteilles de prestige donnent effectivement l'illusion, souvent éphémère, que l'on fait partie d'une élite qui n'a accès qu'au meilleur. Et Petrus reste moins cher qu'une Ferrari ou un Van Gogh (aaa)

amitiés

Yves

Yves Zermatten
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21549
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Yves,

Merci d'élever le débat:
"vin et illusion"
serait un excellent sujet.
Illusion d'être membre d'une élite, d'être un épicurien.
Et aussi volonté de faire illusion et de passer pour un amateur averti...

Amitiés,
Thierry
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8441
  • Remerciements reçus 23

Anthony a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

D'abord, qu'est-ce que le prix ? Une simple expression derivee de l'utilite d'un object pour uner personne determinee. Dans l'univers de notre passion ou nous avons apris que la notation absolue n'existait pas (ni celle totalement relative), il faut aussi appliquer ce raisonnement au prix. Le prix n'est ni absolu, ni totalement relatif mais 5000 euros pour moi, ce n'est pas la meme chose que pour le type qui gagne 1 mio d'Euros a l'annee.

L'etiquette, c'est une surete, un objet de convoitise et une opportunite de frimer.
Dans le premier de cas, c'est comprehensible: je n'y connais rien, mais je veux pas etre con, donc j'achete sur et connu. Une part de responsabilite incombe aux soit-disant "experts" (nous en grande partie) car un fosse se creuse rapidement entre connaisseurs et novices. Je me souviens d'un ami qui n'achetait au debut que des Cabernets californiens a 15 frs et qui voyait systematiquement que les verres ne se finissaient pas chez lui. Il a compris qu'il y avait probleme et a de suite ete au supermarche pour acheter les 1er GCC en vente !

Dans le deuxieme cas, c'est tout aussi comprehensible. Qui n'a pas voulu s'offrir un morceau de reve. Je n'aimerai pas que cette psychose des buveurs d'etiquettes se generalise et des que l'on ouvrira un 1er GCC ou un grand Rhone ou Bourgogne, on se fasse taxer immediatement de snob. Merde, on peut de faire plaisir de temps a autre, non ?

Dans le troisimeme cas, c'est un etat d'esprit et bien que je me sois resigne depuis longtemps a ne pas essayer de convaincre ce typee de personnes, je realise que je suis probablement un "snob" dans d'autres domaines. Pourquoi vouloir acheter un polo Lacoste et non celui du magasin qui vaut 2 fois moins et qui parait la meme chose ?

Enfin de compte, tout le monde y trouve son compte. Les buveurs d'etiquettes boivent surement mieux que la moyenne, mais comme il ne le ressent pas, ils retirent moins de plaisir que nous avec d'autres vins plus meconnus mais tout aussi charmants.

Quelle valeur mettez-vous sur un vin excellent, pas cher, que personne ne connait et que vous faites decouvrir a vos amis ? Moi, ENORMEMENT !!!
(bbb)

Anthony
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17781
  • Remerciements reçus 1600

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Anthony,
je suis d'acord avec toi:Tu sais, Je passe souvent des moments à  me dire que j'aimerais être un buveur d'étiquettes! (Il faut que j'en parle à  Luc Ferry) Mais chacun les siennes!
Nous courons tous après l'étiquette, celle que l'on croit être la bone. Celui là , parce qu'elle est chère, c'est aute, parce qu'elle lui semble bonne, etc...
Cela permet au moins en regard des vins connus, ce ne pas se tromper, et c'est déjà  ça.
Maintenant, il me semble que les vins de Deiss ou Zind sont aussi des étiquettes courues, celles de Peyre Rose ou Bizeul, idem. Sans parler de Guigal et Tardieu Laurent. Ne sommes nous pas prêts à  nous damner pour un vin de chez Bonneau?
Si on prend les vins de Selosse: quelqu'un qui ne s'intéresse pas au vin, passera son chemin devant une bouteille de ce domaine et ira prendre le Dom Pérignon, à  côté. L'amateur, lui se ruera sur celle-ci, avec autant de ferveur, même si cette ferveur n'est pas motivée par le même concept.
Franchement, vous me mettez un Coche Dury sur la table, et pour un soir, je ne sortirai pas Toques et Clochers pour comparer!

Jérôme Pérez
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Il y a pire
le buveur d'étiquettes qui s'en sert pour légitimer son intelligence et sa finesse en mettant derrière sa connaissance culturelle qui le sépare du peuple et puis l'étiquette elle est dans les livres pas le nouveau vin ce qui renforce sont opinion.
J'ai pour mémoire un gars qui villipendait D.Laurent et après moult cotoyage cirage de pompe commence a changer son fusil d'épaule.
Errare humanum est , perseverare conum est.
Vous me direz.
For example.
Je bois deux vins à  l'aveugle l'étiquette sort moins bien notée et hop par une pirouette géoculturelle elle se voit dotée (quelques soit sa vie passée : bouteilles de 10 ans , 20 ans...) d'une vie future pleine de promesse.
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 237
  • Remerciements reçus 0

Nick Borderline a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Je rejoins l'avis de Jérome et reconnais que suis un snob parmi les amateurs de vin. Donc je "m'extasie" sur des étiquettes aussi, mais pas les mêmes que celles du néophyte. Et franchement, quand je dis à  des amis amateurs que je veux organiser une dégustation comparative de Sylvaner, je sens pas le même intérêt que quand je parle d'une dégustation de vins de prestige. Nous avons nos échelles de valeur d'amateurs qui font qu'on trouve celui qui nous sert un Comtes-Lafon ou un Muntada quelqu'un de respectable et celui qui ouvre un Pétrus, un parvenu. Mais, dans le fond, n'avons nous pas aussi notre complexe de supériorité ?

Nick
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17781
  • Remerciements reçus 1600

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Juste une précision littéraire: ce type d'expression s'appelle une métonymie.
Buveur d'étiquette: le contenant remplace le contenu. (comme boire un bol de café!)

Jérôme Pérez
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 668
  • Remerciements reçus 0

thierryl a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Personnellement je trouve qu'il existe de très bons Sylvaner méritant une dégustation comparative: il faut par exemple goûter le Sylvaner VV de Dirler et le Sylvaner de Schueller!(bbb)

Bonnes dégustations.
Thierry.

Message edité (01-07-2003 11:48)

Bonnes dégustations.
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

s'extasier sur une étiquette est tout à  fait normal. que le premier qui ne l'ait pas fait jette la bouteille. Rêver de déguster une belle étiquette c'est le graal de beaucoup d'amateurs (vincent pas toi je le sais).
Mais ne pas avoir de recul c'est plus génant.
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

A Jéjé

Dans le cas présent ce n'est pas une métonymie ( le contenant étant la bouteille pas l'étiquette), mais une synecdoque (prendre la partie pour le tout).
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Il y a quelques années trois amis se sont mis à  aimer-apprendre-boire les grands vins. Deux ont persévéré et sont d'honnètes amateurs (qui savent apprécier ou critiquer les vins quelques soient leur rang), et le troisième....
Et bien le troisième ne bois presque pas de vin, et jamais avec un amateur. La notion de millésime parait lui avoir échappée, aussi remplit-il sa cave avec toutes les grandes étiquettes qu'il trouve à  bon prix (en général les invendables des foires aux vins). Bref, il offre des vins daubés à  des gars qui n'y connaissent rien en leur disant que "c'est du meilleur". Et tout le monde est content. Navrant.

Boire des étiquettes, l'expression peut avoir un autre visage que celui du snobisme, le POTLATCH. Le Potlatch est cette cérémonie des indiens d'Amérique du Nord qui devaient à  chaque fois se rendre des cadeaux de plus en plus somptueux (et je crois les détruire). Nous sommes un petit groupe d'amis qui organisons des dégustations assez éclectiques, il n'y a pas que de grands vins. Mais de temps en temps ça fait du bien d'en faire une grosse ou on casse de la bonne grosse étiquette, c'est un peu ça le potlatch
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Je n'ai jamais acheté de Petrus et je ne m'en porte pas plus mal...

Par contre, je suis de temps à  autre une "acheteuse d'étiquette" : pas nécessairement de 1er GCC, mais d'étiquettes qui attirent mon attention, même si elles ne sont pas très attractives pour le commun des mortels; c'est ainsi que j'ai découvert p.ex. le Buisson Pouilleux, le Buisson Renard, La Lune et bien d'autres... (bbb)(bbb)

Peut-on faire grief à  des gens qui, n'y connaissant pas grand-chose, croient bien faire en achetant un GCC pour être certains de ne pas se tromper (même s'ils passent à  nos yeux pour des gogos) ? Un grand nom, c'est la quasi-certitude d'un bon produit... Quel grand château risquerait sa réputation en vendant du vinaigre ? (Bien sûr, on peut incriminer les conditions de transport, de conservation, d'exposition; mais même les grands surfaces font de plus en plus l'effort d'avoir une cave à  température régulée pour leurs vins "haut de gamme").

Alors ? Alors rien... c'était juste une petite réflexion pour "dédramatiser" le débat ! (aaa)(aaa)
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Je ne suis pas certain de bien comprendre la question "Qui sont les buveurs d'etiquettes"?
Que voulez-vous vraiment savoir: des noms?
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Pffffffffff n'importe quoi Oliver tu peux te rendormir. (iii)
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Stephane,
Croyez-vs qu'il etait utile de confirmer V/absence de tout sens de l'humour?
Ou serait-ce aussi la peur d'etre sur la liste?
Ignorant la reponse n'hesitez pas a revenir. N'oubliez pas non plus le petit bohomme tout rouge.
Cordialement
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

pioufffffffff si c'était de l'humour, mea culpa, shame on me, honte sur moi, mais vu ce qu'on m'a dit de vous... je n'y avais même pas pensé.

A jouer avec le feu on finit par se bruler.

Reprenons le sujet... alors les buveurs d'étiquettes ?
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21549
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

J'ai lu avec plaisir, ce soir, vos réponses à  ma question volontairement provocatrice.
Merci de m'avoir offert un petit instantané des intervenants sur LPV:
J'y ai trouvé des échanges riches, instructifs, humoristiques et respectueux de l'avis des autres.
Si c'est ça être people, il faudrait peut-être que j'aille acheter Gala ce week-end.

Encore merci,
Thierry
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Je ne sais pas pour vous mais pour moi au départ (à  20 ans) tout n'était qu'une question d'étiquette (de rêve) et le serait sûrement resté si la graine de la passion du vin n'avait germée. C'est la curiosité qui pousse ou non à  voir plus loin que l'étiquette. C'est pour cela que maintenant je m'ouvre beaucoup plus aux « petits » noms, aux « petites » régions et même (sacrilège) aux autres pays. C'est pour cela que mes achats sont beaucoup plus réfléchis qu'au début et que je recherche et tiens compte des avis d'amateur (comme LPV) ou de professionnels.

Mais qu'en est t'il de l'acheteur moyen aux revenus plutôt élevés qui veut juste épater la galerie et qui n'a pas de temps à  perdre à  étudier quels vins ou quels millésimes sont les meilleur. Il va direct au rayon et prend les étiquettes estampillées GCC ou les plus chères pensant qu'a ce prix là  il ne peu pas être déçu.

Chacun son dada…

Amitiés
Franck
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Au début on est des buveurs d' étiquettes car on y connait rien et on se fie à  la " l' emballage " pour se rassurer ou pour frimer ;

Apres on se base sur le contenu de la bouteille et non son contenant car la qualité du produit prime avant tout sur la quantité de reputation ( qui n' est parfois pas usurpée , reconnaissons ! )

Bref , on evolue comme le vin qui se bonifie avec le temps !

Amitiés .

Raphael .(bbb)
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

et lorsque l'on veut s'initier au vin en général, ou à  une région en particulier, on se dit que d'acheter une étiquette connue, ça donnera un premier repère de qualité, et d'affinités personnelles
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

J'ai essayé de faire macérer une étiquette dans l'eau chaude et de boire ensuite cette "tisane" : c'est pas bon...
Sont vraiment cons ces buveurs d'étiquettes !
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 160
  • Remerciements reçus 0

Eric REPPERT a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Il n'y a pas eulement les buveurs d'étiquettes de GCC qui achète à  x milliers d'euro, il y a aussi une foule de personnes (et c'est la plus importante je crois) qui croient boire un grand cru juste parce qu'il y marqué "AOC St Emilion" ...

ER
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Un grand nom, ça influence qui?

Si des amateurs moins passionnés que nous/vous mettent x milliers d'euros dans un GCC, et que cela leur fait plaisir, quel est le problème ?
Si "une foule de personnes" se fait plaisir en buvant un St Emilion, sans se poser trop de questions, où est le problème ?

Le snobisme n'est-il pas dans le rejet d'une frange importante des buveurs de vin : ceux qui se font plaisir en buvant des vins choisis en se fiant à  des repères de base (AOC, étiquette, classement bordelais lisible pour les non initiés,…) ?
Lorsque je croise un amateur qui se fait plaisir en s'offrant un Mouton Rothschild 1982 dans un grand restaurant, je suis content pour lui… qu'il soit ou non capable de citer 10 cépages du Rhône méridional, son plaisir sera le même… qu'il ait ou non validé tous les modules de la faculté d'Å“nologie de Bordeaux, je ne peux qu'être content pour lui.

Le terme « buveur d'étiquette » est réducteur et ne contribue qu'à  renforcer l'isolement de ceux qui l'emploient.

Bien à  vous.
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck