Nous avons 4109 invités et 40 inscrits en ligne

Le Vin dans la chanson - Charles Aznavour

  • Messages : 1133
  • Remerciements reçus 676

Gerard58 a répondu au sujet : Le Vin dans la Chanson - Jean Vasca - Chanson à boire

"De la même génération (et même mouvance) que Tachan, qui se souvient de Jean Vasca ?"

Moi, Gilles, !
Un grand auteur, parfois un peu abscons, avec des fulgurances d'écriture, comme le quatrain final de cette chanson, que, je l'avoue, je ne connaissais pas :

Boire debout, à la régalade
L'amour dans l'âme à l'heure sans merci
Comme un défit, l'ultime rasade
Cul sec alors et jusqu'à la lie


Merci pour cet apport de qualité dans cette discussion.

Gérard
#91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 908
  • Remerciements reçus 122

Gilles T a répondu au sujet : Le Vin dans la Chanson - Jacques Bertin

Hello Gérard,

Alors, si tu connais Jean Vasca, tu connais forcément Jacques Bertin.
On doit sans doute avoir écouté ces gens-là à la même période. Ça ne rajeunit pas....



Louvigné-du-désert

Louvigné-du-Désert arrêtons-nous nous irons boire
Dans un petit café ouvert aux premiers froids de la
mémoire
Aux amis évanouis, déjà perdus parmi les ombres
A ceux que j'aimais tant je crois et que j'ai oubliés

J'inviterai quelques poètes pour faire un bel enterrement
Quelques octosyllabes et je suis seul pour arroser
l'événement
Nous nous raconterons l'histoire en parlant un peu
lentement
Du temps qui s'en va de l'oubli qui devant nous fait la
musique

Et puis nous nous contenterons de peu de choses : un peu de
vin
Un mot qui frôle l'herbe du soleil et c'est en vain
Je n'ai d'amis que les poètes et je m'en reviendrai chez
moi par les chemins
Comme une cigarette éteinte rallumée et qui s'éteint
#92
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1133
  • Remerciements reçus 676

Gerard58 a répondu au sujet : Le Vin dans la Chanson - Jacques Bertin

Bien sûr Gilles et je l'ai même croisé il n'y a pas si longtemps au restaurant, moi de retour d'une virée du côté de
Châteauneuf du Pape et lui d'un festival de chanson (Barjac).
Il fait partie de cette génération de chanteurs "à textes" post Brassens, Brel, Béart ... largement ignorée des médias, et que presque personne ne connait aujourd'hui. Il chante encore, et écrit surtout.
Voici la chanson, son déconfiné !

#93
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gilles T

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1133
  • Remerciements reçus 676

Gerard58 a répondu au sujet : Le Vin dans la Chanson -" L'Âme du Vin"

Le magnifique poème de Baudelaire, "L'Âme du Vin", mis en musique et interprété par Georges Chelon.

#94
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gilles T, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 908
  • Remerciements reçus 122

Gilles T a répondu au sujet : Le Vin dans la Chanson - "Le vin de l'assassin"

"L'âme du vin" me renvoie à un autre poème de Baudelaire, "Le vin de l'assassin", avec deux mises en musique et interprétations, celle de Chelon et celle de Ferré, ma préférée.




LE VIN DE L’ASSASSIN (Baudelaire - Les fleurs du mal)

Ma femme est morte, je suis libre !
Je puis donc boire tout mon soûl.
Lorsque je rentrais sans un sou,
Ses cris me déchiraient la fibre.

Autant qu’un roi je suis heureux ;
L’air est pur, le ciel admirable…
Nous avions un été semblable
Lorsque j’en devins amoureux !

L’horrible soif qui me déchire
Aurait besoin pour s’assouvir
D’autant de vin qu’en peut tenir
Son tombeau ; – ce n’est pas peu dire :

Je l’ai jetée au fond d’un puits,
Et j’ai même poussé sur elle
Tous les pavés de la margelle.
– Je l’oublierai si je le puis !

Au nom des serments de tendresse,
Dont rien ne peut nous délier,
Et pour nous réconcilier
Comme au beau temps de notre ivresse,

J’implorai d’elle un rendez-vous,
Le soir, sur une route obscure.
Elle y vint ! – folle créature !
Nous sommes tous plus ou moins fous !

Elle était encore jolie,
Quoique bien fatiguée ! et moi,
Je l’aimais trop ! voilà pourquoi
Je lui dis : Sors de cette vie !

Nul ne peut me comprendre. Un seul
Parmi ces ivrognes stupides
Songea-t-il dans ses nuits morbides
À faire du vin un linceul ?

Cette crapule invulnérable
Comme les machines de fer
Jamais, ni l’été ni l’hiver,
N’a connu l’amour véritable,

Avec ses noirs enchantements,
Son cortège infernal d’alarmes,
Ses fioles de poison, ses larmes,
Ses bruits de chaîne et d’ossements !

– Me voilà libre et solitaire !
Je serai ce soir ivre mort ;
Alors, sans peur et sans remord,
Je me coucherai sur la terre,

Et je dormirai comme un chien !
Le chariot aux lourdes roues
Chargé de pierres et de boues,
Le wagon enragé peut bien

Écraser ma tête coupable
Ou me couper par le milieu,
Je m’en moque comme de Dieu,
Du Diable ou de la Sainte Table !
#95
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3866
  • Remerciements reçus 1789

Vougeot a répondu au sujet : Le Vin dans la Chanson

Les quatre barbus chantent "L'alcool".
Une vidéo à regarder pour la richesse des illustrations, plus que pour les paroles, pourtant signées Francis BLANCHE.


Vincent, amateur de melon et de curé nantais
#96
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, Gerard58, éricH, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1133
  • Remerciements reçus 676

Gerard58 a répondu au sujet : Le Vin dans la chanson - Henri Tachan "La table habituelle"

Ce n'est pas à franchement parler une chanson sur le vin, mais au refrain sont évoqués Pouilly-Fuissé et Pommard.
Et c'est une fort belle évocation des rapports sociaux dans un domaine qui me semble avoir sa place ici;
Et puis le plaisir d'entendre Henri Tachan, auteur, interprète injustement oublié.



Quand elle arrive à sa table habituelle
J'ai tant envie d'être sa sentinelle
J'ai tant envie d'être de la clientèle
J'ai tant envie de jeter mes écuelles
Mais je n'ose pas, mais je n'ose pas

Quand elle arrive et qu'elle ne me voit pas
Moi déguisé en esclave en loufiat
J'ai tant envie de lui frôler le bras
J'ai tant envie de crier "aime-moi"
Mais je n'ose pas, mais je n'ose pas

(Refrain)
Et le maître d'hôtel :
Bonjour Madame, bien dormi ?
Bonjour Madame, bon appétit
Saumon fumé, filet de sole
Pouilly-Fuissé, profiteroles
Pâté de canard, agneau rôti
Demi Pommard, salade de fruits
Merci Madame, bon appétit
Garçon, ici !

Quand elle s'assoit à sa table habituelle
Escorté d'un banquier d'la clientèle
J'ai tant envie de l'appeler infidèle
J'ai tant envie de pleurer dans mes gamelles
Mais je n'ose pas, mais je n'ose pas
Quand elle s'assoit et qu'elle ne pense pas
A moi qui crève au milieu de mes plats
Avec mes mots d'amour qui ne serviront pas
J'ai tant envie de faire un coup d'éclat
Mais je n'ose pas, mais je n'ose pas

(au Refrain)

Mais le jour où de sa table habituelle
Elle m'a fait signe de venir auprès d'elle
J'ai laissé là aussitôt pêle-mêle
Mes rinces-doigts mes verres et ma vaisselle
Pour le première fois, pour la première fois
Elle m'a souri elle m'a dit au-revoir
Mais dans ses yeux il y avait mon regard
Elle a tendu sa main vers mon espoir
Mais dans sa main... il n'y avait qu'un... pourboire

Bonjour Madame, bien dormi ?
Merci Madame, bon appétit
Saumon fumé, filet de sole
Pouilly-Fuissé, profiteroles
Pâté de canard, agneau rôti
Demi Pommard, salade de fruits
Merci Madame, merci madame...

Paroles et Musique: Henri Tachan, JP Roseau 1967 © 1967 - Disques Barclay
#97
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gilles T

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 908
  • Remerciements reçus 122

Gilles T a répondu au sujet : Le Vin dans la chanson - Henri Tachan "La table habituelle"

Merci Gérard. Dans une première vie, Tachan a été serveur.
Un peu dans le même esprit que "La table habituelle", il y a aussi "Le garçon qui te sert" (mais on s'éloigne un peu du vin).
#98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1133
  • Remerciements reçus 676

Gerard58 a répondu au sujet : Le Vin dans la chanson - Henri Tachan "La table habituelle"

En effet Gilles, on s'éloigne vraiment beaucoup du vin avec "Le garçon qui te sert"!
J'ai mis ici "La table habituelle" parce que Tachan cite Pouilly-Fuissé et Pommard au refrain !
Et puis c'est quand même un peu plus relevé que "Le petit vin blanc", même si tout le monde connait celle-ci et sans doute quasi personne celle-là !
Merci d'avoir rebondi.

Gérard
#99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82342
  • Remerciements reçus 7886

oliv a répondu au sujet : Le Vin dans la chanson

Glouliste
10 vins à boire en écoutant ses vieux vinyles.

www.lepoint.fr/vin/1...
#100
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82342
  • Remerciements reçus 7886

oliv a répondu au sujet : Le Vin dans la chanson

Adieu Maestro... :unsure:




thebeerlantern.com/a...
#101
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1133
  • Remerciements reçus 676

Gerard58 a répondu au sujet : Le Vin dans la chanson - Charles Aznavour

" Buvons " Chanson écrite et interprétée par Charles Aznavour.

Alors, buvons ses paroles ...



Amis, buvons
Tant que l’on vit que l’on respire
Faisons fi de ce qu’on peut dire
Jusqu’à la folie le délire
Amis buvons

Au corps des femmes adultères
À l’âme des filles pubères
Comme aux larmes des filles mères
Amis buvons

À nos épouses légitimes
Qui prétendent être nos victimes
Pour fuir l’ennui et la déprime
Amis buvons

Jusqu’au moment où l’on s’écroule
Que le vin dans nos gorges coule
Nous rende joyeux et nous soûle
Amis buvons

Refrain :
Buvons buvons toutes les nuits
Jusqu’à l’oubli à nos amis
Nos ennemis jusqu’à la lie
À nos emmerdes à nos beaux jours
À la jeunesse sans retour
À nos amours buvons
À la fortune à l’avenir
Pour oublier qu’on doit mourir
Pour s’étourdir
Buvons
Jusqu’à plus soif jusqu’au matin
Vidons nos verres avec entrain
À la vie à nos lendemains
Buvons

Tant pis ou tant mieux si l’on choque
Par nos manières équivoques
Toux ces bourgeois d’une autre époque
Amis buvons

Aux putes belles et virtuoses
À leurs seins comme fleurs écloses
À leur ventre accueillant et rose
Amis buvons

À nos fantasmes à nos folies
À la jeunesse à nos orgies
A Dieu au diable et au génie
Amis buvons

Qui sait ce que demain réserve
Le vin crée l’oubli et préserve
Il met en forme il met en verve
Amis buvons

Refrain

Pour oublier les jours moroses
Peindre les heures noires en rose
Défiant verre en main la cirrhose
Amis buvons

À nos modèles exemplaires
À nos amours faux ou sincères
À tous les cocus qu’on va faire
Amis buvons

À nos créanciers qui s’affolent
À nos parents qui se désolent
Aux bordels et à la vérole
Amis buvons

Avant que notre foie succombe
Nous relègue au fond d’une tombe
Amusons-nous faisons la bombe
Amis buvons
#102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck