Nous avons 736 invités et 15 inscrits en ligne

Origine des capsules de surbouchage ?

  • Messages : 3550
  • Remerciements reçus 65

lbb.contact a créé le sujet : Origine des capsules de surbouchage ?

Bonjour,
Petite question pas existentielle mais qui me turlupine aujourd'hui : quelle est l'origine et l'utilité des capsules de surbouchage ?
(NB : Je ne parle pas des Capsules CRD pour les taxes)
Est-ce qu'elles n'existent que pour garantir la non-ouverture de la bouteille ou est-ce qu'il y a une autre utilité ?
Merci ! :)-D

Benoît L. - LPV Lyon 2 : Les Avinturiers
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2609
  • Remerciements reçus 241

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Bonjour Benoît,

Pas d'autre raison à ma connaissance. Pour anecdote, un vigneron qui venait d'embouteiller une cuvée sans l'avoir encore encapsulée m'avait un jour fait un beau prix sur cette dernière...

Bon dimanche à toi,
Raphaël
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3550
  • Remerciements reçus 65

lbb.contact a répondu au sujet : De la capsule de surbouchage

[size=small]Suite à mon interrogation précédente, je me suis un peu plongé dans l’histoire de la capsule de surbouchage.
Difficile de trouver beaucoup d’informations sur le net, mais voici une petite synthèse de ce que j’ai pu trouver par-ci par-là. [/size]
[size=large] De la capsule de surbouchage[/size]

La capsule de surbouchage est ce capuchon qui enveloppe le bouchon et la bague de la bouteille.
On colle souvent dessus la capsule CRD sur laquelle sont notées les indications légales démontrant le paiement des taxes.

On retrouve trace de capsules de surbouchage en 1856 et Guyot fait état de capsulage en 1860.
La capsule s’impose assez vite puisqu’elle est déjà posée mécaniquement dès 1865.
Auparavant, les bouchons et goulots de bouteilles étaient le plus souvent recouverts de cire, marquée du sceau du producteur.
Ce surbouchage à la cire ou à la capsule avait un intérêt principal : défendre le bouchon contre les parasites et les rongeurs dans les vieilles caves, et surtout protéger la ficelle des bouchons de Champagne des dents des plus gourmands !

Au XIXème, Feret, en listant les intérêts de la capsule, a rajouté la contribution à la conservation du vin en empêchant l’introduction de l’air dans la bouteille. Il parlait aussi d’enjoliver la bouteille et de lui faire porter des marques de garantie.

Les capsules ont ensuite évolué pour intégrer des bandes d’ouverture facile ou des bouchons à vis. Il s’agit pour ces dernières d’une invention bourguignonne qui date de 1968 !

Les premières capsules étaient en plomb et celui-ci a eu la vie belle jusqu’il y a peu. Souvenez-vous des jolies et efficaces pointes de flèche que vous faisiez gamins avec ces capsules en espérant atteindre de saturnisme les canards de l’étang voisin ! ;)
Depuis le plomb a été interdit dans tous les emballages vers la fin du XXème siècle et l’étain l’a avantageusement remplacé sur nos bouteilles, ainsi que le plastique.
Cependant de nombreuse capsules de vin anciens sont encore en alliage plomb-étain.
Attention car des études [size=x-small](par ex : Médina, Guimberteau et Sudraud en 1977) [/size] ont montré l’existence de transferts de plomb de la capsule vers le vin (entre le bouchon et le verre), et cela surtout sur les bouteilles couleuses. :X

Benoît L. - LPV Lyon 2 : Les Avinturiers
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21552
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Merci, Benoît, de nous faire part du résultat intéressant de ta recherche.
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5622
  • Remerciements reçus 372

Jean-Bernard a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Oui sympa à lire ton petit article Benoît . (tu)

JB
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3550
  • Remerciements reçus 65

lbb.contact a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

De rien messieurs, c'est avec plaisir ! :)-D

Benoît L. - LPV Lyon 2 : Les Avinturiers
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 220
  • Remerciements reçus 0

jcb2 a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

En effet c'est sympa !!
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1
  • Remerciements reçus 0

jacques403 a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Je suis un lointain descendant de l'inventeur de la capsule de surbouchage, et je crois pouvoir répondre à la question.
Ce qui suit est issu des informations depuis longtemps transmises dans ma famille, de génération en génération.

Vers 1830, André Georges Dupré était négociant en eaux minérales gazeuses, vins et spiritueux à Paris, 17 rue de Richelieu. A l’époque, les bouteilles étaient fermées d’un bouchon de liège enduit de goudron – qui avait remplacé la cire – pour en assurer l’étanchéité. Il en avait constaté les inconvénients, surtout quand les bouteilles et cruchons étaient destinés à voyager.
Une tradition de famille veut que A.G. Dupré ait trouvé le principe de la solution au cours d’une de ses parties de jacquet qu’il avait l’habitude de faire entre amis. L’idée lumineuse lui vint de saisir un cornet de jacquet et d’en coiffer le col d’une bouteille de spiritueux. Une autre version remplace le cornet par un gobelet de métal à liqueur.
Ceci se passait en 1832. Il peaufina l’idée en imaginant « une capsule de plomb-étain, métal d’Alger, zinc-argent ou toute autre substance malléable, propre à revêtir hermétiquement l’orifice de la bouteille ou du vase auquel il doit s’adapter. » Il déposa une demande de brevet d’invention de quinze ans le 16 avril 1833 qui aboutit au brevet n° 5312 du 22 juin 1833. Une addition au brevet fut déposée le 1er juillet 1833 pour préciser les conditions de fabrication des capsules.

Il avait acquis en 1829 la propriété du « Moulin de la Roche », sur la commune d’Arcueil, à la limite de Gentilly, traversé alors par la jolie et paisible – en ce temps là…- petite rivière de la Bièvre. Dès le deuxième semestre 1833, il y installait sa première unité de fabrication, tirant la force motrice de la roue à aubes du moulin, y ajoutant ensuite un moteur thermique.
Il développera cette activité pendant vingt ans jusqu’à sa mort le 4 février 1854.
Il avait fait entrer dans l’affaire son gendre Georges William de Sainte Marie ( alors ingénieur aux Chemins de fer de l’Est ). Celui-ci, vers la fin de la vie de son beau-père, prit la direction de l’usine d’Arcueil, fit bâtir à côté « le Pavillon » et s’y installa avec sa famille.
A.G. Dupré fit ensuite entrer Henri, le frère de Georges William, ancien clerc de notaire.

A près le décès d'André Georges Dupré, pendant une quinzaine d’années, les deux frères dirigèrent l’affaire. De nombreux membres de la famille de Sainte Marie se succédèrent à la tête de l'entreprise ainsi qu'aux postes importants. Il y eut des fusions, des absorptions, des réorganisations, des créations d'usines à Reims, à Bordeaux, à Cognac, à Saumur.

Au moment de la guerre de 14-18, l'affaire était florissante et dominait le marché.
En 1933, l'usine d'Arcueil dut être abandonnée, en raison de glissements de terrains dus à la construction de grands ensembles. Il fallut reconstruire l'usine à Villejuif.

Jusqu' à la seconde guerre mondiale, l'entreprise se défendit bien. Mais l'arrivée de concurrents, en particulier étrangers, mit l'affaire à rude épreuve. Des événements familiaux survinrent, et l'affaire périclita.

En définitive, ce qui restait de notre entreprise familiale fut racheté en 1956 par la Compagnie française des métaux ( devenue par la suite Tréfiméteaux ) du Groupe PECHINEY.

Ce fut une belle aventure, qui dura plus de 130 ans !
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3550
  • Remerciements reçus 65

lbb.contact a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Merci beaucoup pour ce récit complet. (tu)

Benoît L. - LPV Lyon 2 : Les Avinturiers
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21552
  • Remerciements reçus 48

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Je me joins aux remerciements de Benoît.
Merci pour ce récit historique détaillé.
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 548
  • Remerciements reçus 40

Benjamin Dgnn a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Petit déterrage en règle pour ce topic très intéressant.

Parfois les capsules de surbouchage ont d'infimes trous percés en plusieurs endroits (souvent deux). Quel en est l'utilité ?

Benjamin
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 420
  • Remerciements reçus 186

Lomax a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Les petits trous sont peut-être dus aux revendeurs malhonnêtes qui complètent à l'aide d'une fine aiguille les pertes de niveau. ^^ Un trou pour laisser passer le liquide et un autre pour laisser l'air ressortir.

Harry, ancien Turons, ancien Orléanais, nouvellement Varois
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82015
  • Remerciements reçus 7477

oliv a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

upload.wikimedia.org...

Les deux trous servent simplement à permettre à l'air de ressortir lors de l'application de la collerette sur le goulot par une embouteilleuse.
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 548
  • Remerciements reçus 40

Benjamin Dgnn a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Merci Oliv (tu)

Comment se fait-il qu'elles ne soient pas tous percées ? Différentes techniques d'application ?

Benjamin
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82015
  • Remerciements reçus 7477

oliv a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Différence de machine peut-être ?
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 734
  • Remerciements reçus 1

ludovic a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

Bonsoir

Sur certaines bouteilles, j ai des versions "4 trous"
Plutôt sur les millésimes ancien

Est ce la meme logique d embouteillage?

Ludovic
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11744
  • Remerciements reçus 1751

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Origine des capsules de surbouchage ?

#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck