Nous avons 1280 invités et 83 inscrits en ligne

Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

  • Messages : 81743
  • Remerciements reçus 7158

oliv a créé le sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Tendance
Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

www.drinks-today.com...

Les sucres trainants, je peux comprendre que ça irrite car on ne sait pas toujours facilement sur quel pied danser.
Mais la difficulté d'accords à table ?!
Un bon gros chardo boisé, c'est plus universel ? :? :? :?
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4220
  • Remerciements reçus 1287

Vaudésir a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Étonnant !
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 362
  • Remerciements reçus 114

Jullux a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Tout le monde n'a pas la chance de connaître le baeckeoffe :).
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2736
  • Remerciements reçus 379

Cédric42120 a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Tant mieux pour les autres !!! B)

Cédric - LPV FOREZ
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2027
  • Remerciements reçus 912

jd-krasaki a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Finally, some Riesling winegrowers – and Riesling wine associations – do themselves no favours in trying to define “dry,” not by the amount of residual sugar in the wine, but instead by the balance between sugar and acid, regardless of sugar content. By this way of thinking, if one wine has 3 grams per litre of residual sugar and another 30 grams per litre, and if that sugar is balanced by the correct amount of acid, both wines are equally dry!


Tout à fait d'accord. Je me suis bien fait surprendre en ouvrant ce Forstmeister Geltz Zilliken, Riesling trocken 2018 pas trocken du tout. Les SR étaient plaisant mais n'ont pas bien été sur le plat.

Si on revient de ce côté-ci du Rhin, je trouve que le riesling alsacien n'a aucun problème à table.

JD | Lutèce
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11631
  • Remerciements reçus 1692

jean-luc javaux a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Quand tu es chez toi et que tu connais le producteur et les cuvées que tu as en cave, cela va...
Si tu es au restaurant et qu'il n'y a à la carte que des rieslings alsaciens que tu ne connais pas ( que tu n'as pas goûté) , c'est souvent la roulette russe car tu ne peux pas toujours compter sur la compétence du sommelier, pour autant qu'il y en ait un.
Encore qu'il me semble que les sucres sont devenus plus rares ces dernières années et les indications sur la bouteille plus fréquentes (échelle 1 à 10 par exemple).

jlj
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7961
  • Remerciements reçus 839

hyllos a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Y'a pas plus facile à accorder qu'un Riesling. Après, c'est vrai que le fond de réservoir, c'est pas top... mais on a rarement ça en Allemagne ou Autriche.

Ceci dit, je trouve pas que le Riesling soit rejeté, suffit de voir comment les prix montent pour s'en rendre compte.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5943
  • Remerciements reçus 1255

Marc C a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Le riesling vraiment sec, pas plus de quelques g de SR, marche très bien avec les produits de la mer. Par contre, les échelles sont des vastes blagues avec effectivement des soi-disant secs qui se retrouvent à 10 g et plus. Sur du poisson en préparation "brute" ou des coquillages c'est la catastrophe.

Je me souviens encore avec douleur de mes tentatives de Riesling étranger l'été dernier. Il faut aimer les douceurs sucrées...

Le riesling j'adore en millesime froid avec un producteur qui fait dans le "tendu", sauf Trimbach que j'aime tout le temps (pas été jusqu'à goûter un 2006 ceci dit)

Marc
#8
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, yr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7961
  • Remerciements reçus 839

hyllos a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

oliv écrit: Tendance

Un bon gros chardo boisé, c'est plus universel ? :? :? :?


Le gros chardo en question, ça ne va presque avec rien, un peu comme la bière, mais les consommateurs sont habitués à ce défaut. Comme les français sont habitués à boire du bordeaux sur les fromages...

Dans l'absolu, il y a beaucoup plus de chance de faire un accord intéressant avec un Feinherb à 20g/l de SR qu'un Chardo jouflu... sauf que le palais n'étant pas habitué à cet équilibre, beaucoup et notamment des amateurs éclairés (qui sont beaucoup plus bornés) trouvent que ça ne va pas et en déduisent que c'est pas bon. Alors que c'est plutôt leur goût qui rejette ce type de vin.
#9
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: asoulier99, E-mane

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1458

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Marc C écrit:
Le riesling j'adore en millesime froid avec un producteur qui fait dans le "tendu",

Marc


ben si j'avais su ... tu aurais eu un riesling et non un PG

Jérôme Pérez
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1458

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

amusant de voir quand même consommateurs et amateurs peuvent être en désaccord ...

Jérôme Pérez
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 184
  • Remerciements reçus 88

Bobo1 a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

jean-luc javaux écrit: Quand tu es chez toi et que tu connais le producteur et les cuvées que tu as en cave, cela va...
Si tu es au restaurant et qu'il n'y a à la carte que des rieslings alsaciens que tu ne connais pas ( que tu n'as pas goûté) , c'est souvent la roulette russe car tu ne peux pas toujours compter sur la compétence du sommelier, pour autant qu'il y en ait un.
Encore qu'il me semble que les sucres sont devenus plus rares ces dernières années et les indications sur la bouteille plus fréquentes (échelle 1 à 10 par exemple).

jlj


Pas tout à fait d'accord avec ton début d'analyse. Pour arpenter le vignoble alsacien régulièrement depuis maintenant 5-6 ans, les rieslings sont maintenant plutôt secs même si il existe des exceptions. Les cartes de vins (surtout en Alsace) dignes de ce nom proposent très largement des vins secs et tendus, ce qui n'était pas le cas il y a encore quelques années.

Par contre, pour ta dernière phrase, je suis totalement en accord. ils sont de plus en plus nombreux à vinifier les muscats/pinot gris/gewurztraminer avec une majorité de secs, il y a d'ailleurs de belles réussites!

Les rieslings, de manière générale sont quand même plus secs que ces derniers, et pour peu qu'ils proviennent d'un Grand Cru il est facile de choisir celui qui sera le plus sec, en sélectionnant les terroirs granitiques.

Bien sûr, je parle dans mon analyse des restaurants avec une véritable carte des vins du nord est, j'admet que pour le reste de la France, je ne serais pas si catégorique!
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1458

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

C'est quoi le problème avec le sucre résiduel ? Quand le vin est équilibré, ce n'est pas un problème. Il se trouve que le riesling à maturité, selon le clone, est un cépage qui monte vite dans les sucres. Faut-il pousser au maximum les fermentations et avoir des vins à 14 degrés pour être sec ou ramasser des vins avant la maturité phénoliques ? Ou accepter l'ancrage du millésime dans l'expression du vin et certaines années avoir des SR ?
Avec une belle acidité mûre, 6 grammes de résiduel, ça goûte sec. (et 6 grammes, c'est presque 0.5 d'alcool)
En fait un alcool plus haut et on perd en fraîcheur... peut-être plus qu'avec des SR.

Jérôme Pérez
#13
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, hyllos

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11631
  • Remerciements reçus 1692

jean-luc javaux a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

et 6 grammes, c'est presque 0.5 d'alcool

C'est plutôt de l'ordre de 0.35... ;)

jlj
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1458

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Oui et ça se sent
D’autres part le calcul n’est pas toujours sur la base de 17 gr par degré.
On est parfois plus proche de 16.

Jérôme Pérez
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1458

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

goûté ce weekend dernier, en bonne compagnie, deux grosses guévaches -)). du sucre un peu et un peu plus. Pas un problème du tout car l'alcool était peu élevée et l'acidité cristaline.
La question du clone mérite d'être abordée. Les clones alsaciens et allemands n'ont pas du tout les mêmes équilibres surtout en termes d'alcool potentiel à maturité et surtout d'acidité.
Et même en Alsace, entre le fréquent 49 et les très beaux 1089 et 1090, les différences sont de taille.
Par exemple, le 239 Gm que je connais un peu est mûr autour de 90 Oe ce qui va donner autour de 12 à 12.5 degrés d'alcool potentiels mais possède environ 10 grammes d'acide par litre (mesuré en tartrique).
celui-là, il n'y a pas beaucoup de risques à le pousser un peu, mais on risque de perdre en fraîcheur aromatique si on va trop loin.
J'insiste sur l'harmonie et la cohérence : si les arômes et les saveurs ne collent pas avec l'équilibre du vin, ça coince aussi au niveau de la dégustation, avec ou sans sr. Et je ne parle pas des amers. ...

Jérôme Pérez
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5943
  • Remerciements reçus 1255

Marc C a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Jérôme Pérez écrit: ben si j'avais su ... tu aurais eu un riesling et non un PG


Au contraire! Je suis toujours curieux de goûter ce que je ne connais pas.

Pour en revenir au Riesling, on est bien entendu d'accord qu'il peut exister de nombreux équilibres intéressants même s'ils ne seront pas apprécier de tous. Pour les SR, je demande juste une information factuelle pour éviter la faute de care. Exemple: un riesling soi-disant sec avec des pâtes aux palourdes et herbes fraîches (toute ressemblance avec une boulette déjà faite, serait purement fortuite bien entendu !)

Marc
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5943
  • Remerciements reçus 1255

Marc C a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

J'en profite pour souligner que de nombreux sites étrangers sont autrement plus complets sur les infos techniques que leur équivalents français où la génialitude entendue du terroir ou/et du faiseur est censée suffire pour se faire une idée sur les SR du vin...

Marc
#18
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1458

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

comme par exemple :
sibbus.com/en/variet...
et surtout
www.viticulturasuste...

Jérôme Pérez
#19
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7961
  • Remerciements reçus 839

hyllos a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Il est assez évident que le sucre dans le Riesling fait partie de l'équilibre. Mais il est tout aussi évident que s'il est nécessaire (souvent) en Allemagne, il est vite pâteux en Alsace... donc c'est sûr que ça n'est pas simple...

Mais il en va de même pour les vins hauts en alcool, bas en acidité, boisés... c'est juste que le sucre est finalement plus déroutant pour le consommateur en ce moment et qu'il a mauvaise presse.
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 50
  • Remerciements reçus 12

Grio a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Mon sentiment est que le sucre dans le riesling n'est absolument pas un problème quand il s'agit du riesling SNG de ALbert Boxler par exemple.
Le sucre ne pose aucun problème à M. DEISS non plus ..
Vous trouvez le riesling pâteux ? Vous ne vous êtes pas arrêtez à la bonne adresse .. Je me souviens d'un riesling grand cru GEISBERG 2008 de KIENTZLER, bu dans la même soirée que le grand cru les Clos de M. DAUVISSAT, 2005, celui là ... le premier valait le second .. largement ..
La désaffection ? Si comme à Chablis vous aviez les meilleurs concentrés sur 10 km la qualité vous sauteriez aux yeux .. le vignoble alsacien souffre depuis longtemps de plusieurs points faibles dont la méconnaissance, son coté germanisant, sa qualité hétérogène.
Les riesling les plus pointus sont des vins de gastronomie, complexe, puissant et qui ne s'accompagnent pas de n'importe quel met ..
Faut en mettre en cave, attendre 10 ans, et ça explose, c'est magnifique, c'est large, exubérant, solaire, exotique !
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17830
  • Remerciements reçus 2634

Eric B a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Si tu bois côte à côte un riesling mosellan et un riesling alsalcien, tous les deux sucrés, je suis d'accord avec Matthieu : l'alsacien fait vraiment lourdaud, voire en en effet pâteux (alors que bu seul, cela ne se ressentirait pas). J'ai fait l'expérience il y a deux mois, c'était frappant.

Les vins de Kientzler font partie des plus proches du style allemand (enfin, de ce que j'en ai bu il y a une bonne décennie).

Eric
Mon blog
#22
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., LADIDE78, Agnès C

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1458

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

je vais arrêter de vous bassiner avec les histoires de matériel végétal, mais la différence est en grande partie là.
En Alsace, le clone le plus planté est le 49 et c'est loin d'être le plus qualitatif. Les très bons clones sont les 1089 et 1090 mais leur équilibre à maturité n'est pas le même que ceux des bons clones allemands : pas meilleur ni moins bon, mais différent. Acidité inférieure et degré d'alcool un peu plus élevé.
Avec souvent des acidité à 10 grammes de tartrique, pousser la maturité pour avoir des sr et un alcool autour de 12 ou 12,5, c'est presque nécessaire et l'équilibre est réalisé avec justement ce sucre résiduel. (riesling allemand)
à 13 ou 13,5 et une acidité moins élevée - même si le riesling alsacien est un cépage vif - les sucres ne sont absolument pas ressentis de la même façon.

Jérôme Pérez
#23
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gibus, Agnès C, jd-krasaki, éricH, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 151
  • Remerciements reçus 29

Delphinette a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

En loire avec des vouvray demi-sec ont accorde très bien des recettes type asiatique.
Beaucoup de vignerons vouvrillon s'accorde à dire que c'est le demi-sec le plus représentatif du chenin.
Si le riesling pose déjà des problèmes d'accord mets et vins, je n'ose imaginer le gewurztraminer qui est encore plus atypique que le riesling.
Pour ma part chaque vin reflette une personnalité et se creuser la tête pour trouver le petit plat idéal fait parti du charme.
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17661
  • Remerciements reçus 1458

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

le gewurztraminer qui est encore plus atypique que le riesling.

je ne comprends pas ce que ça veut dire.

En revanche, je continue de dire que je ne comprends guère ce titre de sujet. Le marché est-il si difficile pour le riesling ? Au niveau des amateurs de vins, c'est sans doute le cépage roi.

Jérôme Pérez
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 83

Michou a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

hyllos écrit: Ceci dit, je trouve pas que le Riesling soit rejeté, suffit de voir comment les prix montent pour s'en rendre compte.


L'essentiel des cavistes avec lesquels je discute à Paris ont une sélection alsacienne famélique. Ils me disent qu'ils n'arrivent pas à les vendre.
Discussion similaire avec Céline Meyer récemment au domaine Josmeyer. Au-delà de l'Alsace, ils ont du mal à vendre leurs vins en France. Et pourtant, c'est un domaine reconnu pour la qualité de ses vins secs.

Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17830
  • Remerciements reçus 2634

Eric B a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Le riesling est l'un des cépages préférés des amateurs, mais ces derniers ne représentent q'une petite frange de la clientèle d'un caviste traditionnel. Et comme ce dernier aura sûrement une gamme restreinte de riesling, il est probable que l'amateur ira le chercher ailleurs. Le cépage préféré des non-amateurs est le gewurztraminer, car il est beaucoup plus expressif et flatteur (et c'est pour ça qu'il énerve plutôt les amateurs).

Vendre sur internet permet de toucher une clientèle beaucoup plus large et pointue, ce qui fait que chez nous, le riesling est peut-être le cépage blanc qui se vend le plus – avec le chardonnay. Ce qui permet de proposer une large gamme : 80 références, provenant de 6 pays et trois continents.

Eric
Mon blog
#27
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3053
  • Remerciements reçus 1910

starbuck a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Le problème des alsaciens selon moi vient du fait que pendant longtemps la majorité de la production était de faible qualité.
Les vignerons cherchaient surtout les volumes.
Cela donnait des vins vraiment pas terribles qui de plus mettaient la barre au front le lendemain si tu en buvais plus de 12 cl.
Le vin blanc d'Alsace avait l'image du petit blanc que les vieux s'enfilaient au bar.

Il y a certes toujours eu des domaines qualitatifs pour les initiés mais le gros du volume faisait peur à boire.
Désormais il y a toujours plus d'excellents domaines et le niveau global a fortement augmenté mais l'image de marque prend beaucoup de temps à changer.
Ma femme a de la famille dans le sud-ouest, ils ne doivent pas avoir une seule bouteille de vin d'Alsace chez eux alors qu'aujourd'hui pour moins de 20€, il est plus facile de trouver un bon vin blanc en Alsace qu'en Bourgogne.

Cela étant je ne connais pas non plus beaucoup d'habitants du nord-est qui ont du Jurançon en cave par exemple, la régionalisation garde un impact majeur sur la distribution et la consommation.
Et paradoxalement, puisque je connais bien un consommateur qui ne boit que du Riesling premier prix, si on sert un vrai bon Riesling à ce genre de personne, elle va le trouver moins bon que sa piquette habituelle parce que la complexité aromatique risque de les perturber.

Les consommateurs ont également tendance à généraliser à toute une région (et même un pays parfois) l'expérience qu'ils ont eu sur une seule bouteille.
Un consommateur qui réside loin de l'Alsace et qui a trouvé un Edelzwicker ou un Sylvaner dégueulasse ne va plus acheter de vin blanc d'Alsace alors qu'il n'a peut-être jamais goûté un vrai Riesling.
Je serais curieux de voir le taux de pénétration des vins d'Alsace par région. Je suis persuadé que plus on s'éloigne du nord-est, plus il est faible.

Sylvain
#28
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Alex, Eric B, mgtusi, kv000, condorcet, Frisette, éricH, Kiravi, Bug

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17830
  • Remerciements reçus 2634

Eric B a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Tu as très bien résumé la situation (tu)

Eric
Mon blog
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 81743
  • Remerciements reçus 7158

oliv a répondu au sujet : Pourquoi les consommateurs rejettent le riesling ?

Je remonte cet article ici :

www.20minutes.fr/str...

Et quelques chiffres sur les vins d'Alsace :
www.lemoci.com/actua...
agreste.agriculture....
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck