Nous avons 1052 invités et 10 inscrits en ligne

Musique et vin

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: musique et vin : Klavierstücke opus 118 de Brahms

Véritable choc esthétique sur France Musique cet après-midi : Marguerite Long dans le Concerto pour piano en sol de Maurice Ravel (enregistrement de 1952 vingt ans après sa création). Une interprétation d'une ultime poésie en particulier dans le prodigieux mouvement lent.
Peut-être un Grands-Echézeaux d'Engel.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Concerto pour piano en sol de Maurice Ravel

L'enregistrement de 1932 toujours Marguerite Long au piano et Maurice Ravel lui-même à la direction de l'Orchestre des Concerts Lamoureux dans l'Adagio :


Plus que jamais mon Grands-Echézeaux d'Engel...

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : L'arbre et la musique

Superbe émission diffusée sur France 5.

De multiples allusions au vin et cette réflexion d'un luthier : un violon se bonifie au vieillissement. Au contraire d'une bouteille qui repose dans la cave, une gymnastique quotidienne lui est nécessaire...

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9068
  • Remerciements reçus 349

RaymondM a répondu au sujet : Re: L'arbre et la musique

charlesv écrivait:
. Au contraire d'une bouteille qui
repose dans la cave, une gymnastique quotidienne
lui est nécessaire...


Charles,
Apparemment tu as décidé d'appliquer cet exercice quotidien à tes bouteilles de Grand Echézeaux :)-D

Raymond
#94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: L'arbre et la musique

Raymond,

J'aime ce terroir qui donne des vins de très longue garde et d'une remarquable complexité dans les tonalités sombres. J'apprécie en particulier Engel, Drouhin et la DRC. Au-delà de l'Adagio assai, les nuances infinies de la musique de Debussy et de Coltrane.

Des vins rares remontés avec précaution une fois par an au mieux. :)

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 298
  • Remerciements reçus 1

Thémistocle. a répondu au sujet : La suavité de Chet et du grand merlot.



TERTRE ROTEBOEUF 1990: à deux en accompagnement d'une écoute verticale épousant le trajet difficile de Chet Baker, la suavité de son son m'amenant au choix d'un beau vin à grande base de merlot.

Premier contact avec cette bouteille acquise par le biais de La Passion du Vin dans le cadre d'un échange début 2007. Le niveau en haut du goulot plutôt rassurant sachant ce flacon issu d'une cave Toulousaine, le bouchon à peine imprégné au delà du miroir.

La robe soutenue en tout début d'évolution. Après une respiration d'une demi-journée, le nez vous saisit par sa présence quasi tactile puis par la complexité des registres, le maître mot étant celui de la maturité idéale, fraîche et aboutie. Ainsi s'associent le bouquet de fleurs, le fruit à la fois mûr et subtil, mais aussi la menthe , le cuir, les épices douces et le tabac. La bouche est au diapason, pleine et à la fois facettée nettement par les registres aromatiques tantôt se succédant tantôt se chevauchant dans leur variété. Les tannins sont d'une noblesse de grain qui n'appartient qu'aux merlots de grande issue, à la fois caressants et interrogateurs. Le volume est grand, mais jamais débordant, le début de la finale animé par une belle amertume associée au menthol. La bouche est longue dans le registre aromatique intense avec la résurgence du fruit mêlé au tabac et au balsame.
Le vin a quelque chose d'entêtant pour le meilleur sans jamais tomber dans le biais moderniste.
Très grand, à marquer la mémoire pourtant bien encombrée de l'amateur.
Sans polémique aucune, bien plus proche d'un 98 que d'un 78.

Bien à vous tous,

Lionel.

L. VAN DER GUCHT.
#96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 92
  • Remerciements reçus 0

RH a répondu au sujet : Re: musique et vin

J'adore Chet Baker et je trouves particulièrement émouvant son dernier disque My favourite things enregistré live (avec orchestre) à Amsterdam un peu avant sa défénestration.
#97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: musique et vin

J'ai eu le privilège d'assister à une représentation de la Bohème de Puccini au théâtre d'Aspendos en Turquie.

J'écoute en ce moment quelques interprétations datées des années cinquante.

Bien sûr Callas, Di Stefano, Votto

Encore Tebaldi, Bergonzi, Serafin

Enfin De Los Angeles, Bjorling, Beecham

Toutes sont remarquables. Je souhaiterais toutefois souligner, dans un contexte aussi relevé, l'immense qualité du ténor, trop tôt disparu, Jussi Bjorling dans le rôle de Rodolfo.

[size=x-small]Alagna devrait se consacrer à temps plein à la variété.[/size]

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: musique et vin



Connu et reconnu : peu m'importe !

Cet Impromptu de Schubert interprété par Alfred Brendel tient du miracle : Brendel ne joue pas cet Impromptu... Il le chante !

Faut-il invoquer le talent, le travail, la possession, les trois réunis... voire au-delà ?

Ma Mondeuse de Trosset prend des accents d'Hermitage de Chave pour parler absolument du vin.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1019
  • Remerciements reçus 812

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Re: musique et vin

Ce soir, sur un Glenfarclas 21 ans, ma découverte musicale de l'année : Anouar Brahem - The Astounding Eyes of Rita.
Dieu que c'est beau !

Jean-Paul

Jean-Paul
#100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1222
  • Remerciements reçus 35

Julien Ko a répondu au sujet : Re: musique et vin

Un peu clichet mais une bonne bouteille de champagne sur une petite collation, ma femme + Barry White ou Michael Jackson et je suis aux Anges.(:D
#101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2502
  • Remerciements reçus 116

freemanu a répondu au sujet : Re: musique et vin

les Anges c'est une boite de nuit?

Désolé...

Manu

Manu LPV PACA
#102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Littérature, musique et vin : Corps et âme de Frank Conroy

Il s'agit bien d'un livre.

Un livre, hymne à la musique (classique pour l'essentiel) dans l'ombre de Belle du Seigneur, autre livre, hymne à l'amour.

La jouissance provient d'un agencement de mots qui miraculeusement côtoie l'inaccessible, l'indicible... la beauté.

Toutes nos vaines tentatives sont identifiées, tous nos petits travers sont épinglés sans être stigmatisés.

Le vin ? Une lecture superficielle peut vous en écarter.

Un livre indispensable dans la quête éperdue du grand vin. Des pages et des pages de gelée royale.

Toutes les subtilités ressenties, enivrantes.

Qui décrira le vin comme Conroy décrivit la musique ?

Une leçon dans le sens le moins pédagogique du terme.

PS : petit clin d'oeil au grand Coleman Hawkins dans Body and Soul en 1939, cinq minutes et des poussières contre l'éternité...

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9068
  • Remerciements reçus 349

RaymondM a répondu au sujet : Re: Littérature, musique et vin : Corps et âme de Frank Conroy

Charles, un tres grand roman que je dois relire ne serait ce que pour me rememorer les dernieres phrases !
Ca meriterait un tres vieux Porto vintage;)

Raymond
#104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : Re: musique et vin

Une initiative qui pourra intéresser les amateurs mélomanes.

gje.mabulle.com/inde...
#105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14
  • Remerciements reçus 0

jijojo a répondu au sujet : Re: musique et vin

(:P) degustation des jacqueline au fetes de San Fermin au son de la bandas los calientes .... hummmmm

hahaha:)-D

la sortie c'est par là ?
#106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: musique et vin

Pourquoi pas ? :)

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2896
  • Remerciements reçus 1

Jean-Marie Cade a répondu au sujet : Re: musique et vin

Un Irouléguy rouge un tant soit peu récalcitrant?



et la bouteille est vide !

Allez, Alllllez ! Allez, allez les rouges bleus et les blancs...:D
#108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 187
  • Remerciements reçus 0

Bacane a répondu au sujet : Re: musique et vin

Bonjour

J'ai voulu faire plusieurs essais avant de laisser un message sur ce fil.
Et je me suis rendu compte qu'en plus de l'association musique et vin, il fallait tenir compte d'un troisième paramètre, l'humeur.

J'ai récemment bu un Puligny Montrachet 90 en écoutant du Norah Jones. Je me suis dit qu'il y avait de la suavité et de la légèreté dans les deux, et qu'ils allaient forcément s'accorder. La première fois oui.
Tranquillement installé dans mon canapé, le monde pouvait s'écrouler, j'étais hors du temps et de la conscience, les deux, ensemble me ravissaient les sens.
J'ai renouvelé l'expérience un autre jour, le mauvais jour, celui où rien n'a fonctionné comme il fallait et où tout le monde semblait ne rien comprendre à rien !
Je pensais retrouver à la fois ces sensations et la sérénité.
Il n'en fut rien. J'ai trouvé Norah insipide, mièvre, et la suavité du Pulligny, avec ses florilèges de vanille et de noisette ne semblait que renforcer cette mièvrerie dégoulinante...
J'ai rebouché la bouteille, me suis servi une Vodka et passé en boucle le dernier album de Rodrigo y Gabriella...

Bacane
Savoir que l'on est ignorant, c'est faire le premier pas vers la connaissance.
#109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 643
  • Remerciements reçus 0

metallica47 a répondu au sujet : Re: musique et vin

avis a ceux qui aiment le piano : essayez du Nobuo Uematsu "Aerith Theme", une vraie melancolie qui s'accorde avec pas mal de vin !!

Le vin c'est la vie !!!
#110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 643
  • Remerciements reçus 0

metallica47 a répondu au sujet : Re: musique et vin

j'ai oublier une petite precision c'est : Nobuo Uematsu "Aerith Theme" Piano collection. voila désolé pour le double post

Le vin c'est la vie !!!
#111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: musique et vin



Un enregistrement miraculeux si bien décrit par Patrick Stearns :

Every so often in the recording industry, there's a miracle, and this is one of them. This 1956 recording was organized quickly in New York, not on the heels of a stage performance and not even with a noted orchestra. All the right singers were in town at the same time--some popping in to sing a few bars before heading for the airport--and the result is the single greatest recording of this oft-recorded opera. The leads--Victoria de Los Angeles and Jussi Björling--would make it special in any case. But Robert Merrill is excellent and Lucine Amara is a light-voiced, French-sounding, ultra-stylish Musetta. This is also the only full-length Puccini recording by the great conductor Sir Thomas Beecham. A classic.

Non moins miraculeux ce Morey PC Les Chaffots Hubert lignier 1999 qui l'accompagne.

Une pensée pour Jussi Björling et Romain Lignier, artistes trop tôt disparus.

Je pense, au-delà de mon amitié indéfectible pour lui, que Jean-Luc Milleret devrait être lu avec beaucoup plus d'attention sur ce forum !

Avec lui, il faut savoir lire entre les lignes... Jean-Luc est un poète !

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 41
  • Remerciements reçus 0

Vinodis a répondu au sujet : Re: musique et vin

Bonjour,
Tout dépend ce qu'on entend par dégustation ...
Si c'est une dégustation plaisir avec des amis, je suis entièrement pour.
Par contre, lors d'une dégustation où la concentration est primordiale, il faut absolument éviter toute source de distraction comme la musique, les bruits d'enfants, la télévision, ...
A bientôt,
Michel

Il y a pire comme métier !
#113

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 354

daniel popp a répondu au sujet : Re: musique et vin

C' est peut-être parce que la musique est l' une des toiles de fond de ma vie, que je ne lui fais pas l' offense de lui faire croire que je peux dans le même instant, me donner totalement à son écoute tout en étant à l' écoute de ce que le vin me raconte. Et c' est parce que j' aime le vin, du moins dans ces moments où il consent à parler dans mon silence, que je suis incapable d' écouter de la musique au moment où je me donne à lui. Il me semble que penser, écouter deux choses à la fois, est une illusion, une histoire que l' on se raconte, c' est du moins mon expérience. Mais cela concerne ces moments de " concentration primordiale " évoqués par Michel quand on se donne totalement à la dégustation. Dans un contexte plus festif, plus léger, entre amis, quand l' écoute virevolte des arômes se dégageant de votre verre, au sourire de votre voisine de gauche, au parfum du gigot, aux mots que vous vous surprenez à prononcer à votre voisin de droite, à l' émotion furtive que la musique...de fond vous procure comme une caresse, pourquoi pas.....mais je ne suis pas sûr dans ces moments là, d' être vraiment à l' écoute, ni du vin, ni de la musique. Je me fais un peu l' avocat du diable, mais sincèrement plus les mois passent et plus la curiosité, le plaisir, l' exigence de mettre des mots, des images sur mes impressions de dégustation, grandit, plus je me sens physiquement, organiquement inapte à faire les deux en même temps.Mais ce n' est qu' un point de vue, certainement pas une vérité qui devrait s' appliquer à tout le monde ! :)
Puisque je parle de musique, si vous aimez le jazz et que vous habitez Paris, ne manquez pas les concerts des frères Moutin avec Pierre de Bethman et Rick Margitza, au Sunside, de Mercredi à Samedi prochain....le groove à l' état pur ! Puisque je parle de vin, c' est l' occasion, juste avant le concert, d' aller manger ou boire un verre à l' excellent resto/ bar à vins : la Robe et le Palais. 13, rue des Lavandières Ste Opportune. 75001 ( derrière le Chatelet ), notre QG avant les concerts de la rue des Lombards, on y sera Jeudi soir !

Daniel
#114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: musique et vin

La tribune des critiques de disques par François Hudry sur France Musique.

Le dimanche matin l'écoute de cette tribune me ravit.

Les commentaires de Jean-Charles Hoffelé en particulier, à condition de supporter leur préciosité, évoquent irrésistiblement la description d'une belle bouteille.

Ce matin même le quatuor avec piano numéro 1 de Gabriel Fauré m'a conduit à choisir pour ce midi ma dernière bouteille de Chambolle-Musigny PC Les Charmes 1999 de Daniel Funès : un vin à la fois ultra-délicat et d'une rare densité.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3474
  • Remerciements reçus 766

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: musique et vin

Bonsoir Charles,

je suis aussi à l'écoute de cette émission, du retour de marché lorsque je suis aux fourneaux. L'écoute et la dégustation "à l'aveugle" participent de la même démarche éducative et dans les deux exercices, j'ai pu faire de très belles découvertes et éliminer quelques a priori.
Cette oeuvre de jeunesse de Fauré m'avait beaucoup marqué quand j'étais au lycée ; une élégance toute aristocratique, une délicatesse - mot très juste - propre au génie de Fauré rendent ce quatuor très attachant. Rares sont les versions qui parviennent à rendre cette délicatesse sans la teinter de froide objectivité ou de sentimentalisme "romantique" déplacé. Jean Philippe Collard est assurément un grand interprète de Fauré et ses compères ne lui cèdent en rien son talent.
J'ai ouvert un riesling Fronholz 1999 d'André Ostertag, car j'imaginais la même grâce intense dans ce vin (versus l'allegro molto conclusif en particulier). Malheureusement, la bouteille n'est pas nette et parasite une matière que je perçois malgré cela comme noble et fine.
Seul le plaisir de jouer l'improvisation opus 84 n°5 a su me consoler.

Cordialement,
Phil
#116

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Vin et musique

Chambertin Rousseau 2007

Pas une grosse matière mais quelle finesse des contours ; quelle précision, quelle noblesse, quelle persistance aromatiques (délicates notes de bâton de réglisse en particulier) : un équilibre enchanteur !

Intéressante interprètation de L'Arpeggione de Schubert à l'alto (pianiste un peu juste parfois) : www.musicme.com/#/An... Antoine Tamestit joue sur un rare alto Stradivarius ! Nettement au-dessous de Rostropovitch/Britten insurpassables (merci Bertrand !)...

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3474
  • Remerciements reçus 766

PtitPhilou a répondu au sujet : Nocturne entre vin et musique

A l'heure où ma petite famille était partie rejoindre les doux bras de Morphée, j'ai savouré hier soir le fond d'un excellent Monbazillac Les Pins 2005 du domaine Tirecul La Gravière, à la couleur dorée semblable aux beaux couchers de soleil sur l'Atlantique, aux saveurs d'abricot frais et d'épices douces : une liqueur automnale qui réjouit le coeur.
L'accord musical, qui m'est venu de suite à l'esprit, répond au titre que j'ai choisi : quelques nocturnes de Chopin interprétés par Sviatoslav Richter dans la dernière parution du label russe MELODIA, extraits issus de concerts donnés entre 1967 et 1976 au Conservatoire de Moscou. Bien sûr, Richter y interprète d'autres oeuvres de Chopin - en particulier une superbe Polonaise-Fantaisie opus 61, malgré quelques duretés dues à un piano de l'ère soviétique, et une Etude opus 10 n°4, fulgurante ! ; cependant, les Nocturnes opus 15 enregistrés en octobre 1971 constituent, à mon goût, l'un des sommets de l'ensemble de la discographie de Richter et l'une des plus belles visions de la discographie de ces nocturnes.
Les tempi "lents" sont réellement lents chez Richter, mais il réussit toujours à les habiter par la concentration de son jeu et la construction du son qu'il parvient à façonner comme un Maître d'Art. A l'instar de la section centrale du nocturne opus 15 n°1, ses fulgurances semblent hors de portée de tout autre pianiste, hormis peut-être de Martha Argerich. Il faut écouter le premier mouvement de la dernière sonate D960 de Frantz Schubert (Praga) pour comprendre toute la portée du geste et du génie de Richter.
Le Monbazillac 2005 résonne en harmonie avec le génie de Chopin et de Richter : équilibre parfait, du bonheur liquide !

Pour connaître - peut-être - un peu mieux les Nocturnes de Chopin, François Hudry consacre son émission de ce dimanche à quatre nocturnes de Chopin : pas les opus 15, mais notamment le treizième opus 48 n°1, celui que j'aime le plus jouer. Je me demande comment la version de Claudio Arrau sera considérée ?

Cordialement,
Phil:)
#118

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Nocturne entre vin et musique

Phil,

J'y suis !

Je me régale.

Ce midi : Magdeleine 2001 sur des joues de porc... A priori rien à voir !

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#119

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Nocturne entre vin et musique

Pas d'Arrau...

Rien de fabuleux pour moi.

Pollini est un immense pianiste (Etudes de Chopin et Oeuvres pour piano de Schönberg insurpassables) mais je n'apprécie pas ses Nocturnes.

Rubinstein m'a agréablement étonné. Freire très bon mais pas transcendant.

...

Magdeleine 2001, tout en parfums et en équilibre... bourguignon dans l'âme ! :)

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#120

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck