Nous avons 1266 invités et 7 inscrits en ligne

Musique et vin

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Une voix...

Bel hommage de Christophe Barbier à Laurent Terzieff : www.lexpress.fr/cult...

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12
  • Remerciements reçus 0

bucherondu63 a répondu au sujet : Re: musique et vin

Ce noël, j'ai eu le plaisir d’expérimenter un verre de champagne (Daniel Caillez cuvée héritage 2008) avec la magnifique marche de radetzky. Il est impressionnant de voir à quel point les bulles de champagne se marie avec les coups marqué du tambours, on peut presque sentir la réponse des cuivre dans les arômes du Champagne.
Une expérience inoubliable qui donne envi de recommencer avec d'autres vins.
cdlt
Buch'

A la recherche des gouttes de dieu
#122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2
  • Remerciements reçus 0

M. Lars a répondu au sujet : Re: musique et vin

J'écoute à une oeuvre du violoncelle norvègien Åge Kvalbin "Franske mirakler" - "les miracles françaises". Il a choisi des pièces classiques pour accorder des divers vins françaises. Une oeuvre magnifique:)

Par example (si vous avez Spotify...):
Spotify - Franske mirakler - Secilienne

Lars
#123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 298
  • Remerciements reçus 1

Thémistocle. a répondu au sujet : Re: musique et vin



Uploaded with ImageShack.us

Michel GAHIER Arbois Trousseau « Les grands Vergers » 2008:

Avec mon ami Jean-Jacques, l'espace du travail de l'écoute de l'Orféo (Harnoncourt – Zurich 1981 -Huttenlocher - Orféo).

La robe transparente, brillante, pourpre avec une légère décoloration au bord du disque . Le nez est tonique sur la baie , dynamisée par le menthol.
La bouche est au début finement perlante, faussement diaphane, l'accommodation à l'acidité dévoilant la matière noble couverte par l'austérité protectrice et bienveillante des peaux et pépins. Petit à petit, le vin révèle les pentes de Montigny, martyrisées ce jour de septembre dernier par un vent à décorner. La présentation est aujourd'hui un modèle de finesse tactile et de sapidité. La feuille et Monteverdi se sont partagés la lyre, et nous, ravis, nous sommes régalés.

A vous tous,

Lionel.

L. VAN DER GUCHT.
#124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : Re: musique et vin

Michel Bettane
Comment une sensibilité musicale et l’étude du solfège et de l’harmonie ont ouvert un esprit et formé un discours sur le vin.

bonvivantetplus.blog...
#125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 354

daniel popp a répondu au sujet : Re: musique et vin

ce texte superbe laisse imaginer les contributions que Michel B aurait pu apporter à LPV si, si, si....;) tiens, encore des notes de musique ! (:P)

Daniel
#126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • El Bingo
  • Portrait de El Bingo
  • Visiteur

El Bingo a répondu au sujet : Re: musique et vin

Merci Oliv pour ce texte. Analogie musicale pertinente et approche qui me plaît. Ne pas trop dissocier les choses pour que leur association soit harmonieuse.

seb
#127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : Re: musique et vin

Événement
Pour ses 5 ans, le Festival Musique & Vin s’offre un programme exceptionnel au Château du Clos de Vougeot !

www.bourgogne-live.c...
#128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 928
  • Remerciements reçus 0

edoucel a répondu au sujet : Re: musique et vin

Pas mal enfin j'irais plus pour le vin que pour la musique(:D


"Le verre de pinot est une vraie drogue, qui chauffe les tempes, avec une sensualité incroyable, une sorte d’abandon sexuel".

"Le Bordeaux on sent la texture sous la langue : il existe toujours une retenue, on peut parler de réserve, de puritanisme"
#129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1321
  • Remerciements reçus 0

Altau a répondu au sujet : Re: musique et vin

Eh bien j'irai sans doute le 29 juin pour les deux (:P)
#130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3474
  • Remerciements reçus 766

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: musique et vin

Alain, tu as bien de la chance (tu)
Bons concerts et belles dégustations !

Cordialement,
Phil
#131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2946
  • Remerciements reçus 125

winaddict33 a répondu au sujet : Re: musique et vin

Et un nouveau festival de jazz, un !
du 19 au 22 juillet 2012 à St Emilion
site web

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
#132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 136
  • Remerciements reçus 0

PAPOU80 a répondu au sujet : Re: musique et vin

Les Vins de Saint-Emilion, au coeur du Festival de Jazz de Saint-Emilion 2012

Revivez la 1ère édition du Saint-Emilion Jazz Festival !



A+

Alain
#133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : Re: musique et vin

Billet
Grâce à une expérience très simple, le sommelier Jacques Orhon démontre l’influence de la musique sur notre perception gustative.

www.hrimag.com/Grace...
#134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : Re: musique et vin

Histoire
Wagner et le vin, un histoire d'amour !

www.elsemanario.com....
#135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 0

ChristopheHauser a répondu au sujet : Re: musique et vin

Magnifique accord entre Beethoven et les Gevrey-Chambertin. Puissance, élan, tout y est.
l'accord beethoven - chambertin
#136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 0

ChristopheHauser a répondu au sujet : Re: musique et vin

J'ai commençé un début d'histoire de la musique et du vin. Pour des commentaires, ajouts ou contradictions, n'hésitez pas à apporter vos lumières.... C'est ici
#137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 130
  • Remerciements reçus 0

mika54 a répondu au sujet : Re: musique et vin

Ce sujet me passionne.

j'ai écouté Belà Bartok Mikrokosmos avec un Côte Rotie de chez Guillard Rose Pourpre 2006.
Le fait de ressentir l'évolution de la complexité musicale de Mikrokosmos avec l'ouverture du bouquet et de la bouche du côte rotie c'était magistral.

J'ai bien envie d'écouter Royal Music of Fireworks de Haendel avec un bon Châteauneuf du Pape. je vous en dirai plus sur le moment venu ^^
Tandis que les beaux vins tout en dentelle et nervosité me donnent envie d'écouter les Valses de Strauss :)

Bien cordialement

La maison ne fait plus d'ardoises à cause des tuiles.
Quand on débouche du vin, c'est la débâcle et le ballet des verres qui s'entame.
A la foire aux vins, la marée humaine occupe les lieux :
- un caddie tu utiliseras afin d'écarter les inopportuns.
- tu n'hésiteras point à occire la...
#138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 67
  • Remerciements reçus 0

gdom a répondu au sujet : Re: musique et vin

Puisqu’il est désormais convenu d’associer une certaine marque de chocolat au « lac des cygnes » (de Zurich ?), pourquoi ne pas tenter d’établir des liens entre les plaisirs mélodiques et œnophiles ? Quoiqu’Orphée mourut lapidé par des ménades : les obscures prêtresses de Dionysos, Je suis persuadé que les émotions procurées par la musique et le vin sont loin d’être inconciliables et comportent de réelles similitudes. Encore faut-il être capable de dissocier ses capacités sensorielles pour les faire entrer en osmose. Exercice difficile !
Cependant, l’idée fait son chemin dans ma tête. Voici quelques propositions purement imaginaires. En ce gris dimanche de février, alors que la percée du vin jaune se déroule à moins de quinze kilomètres de chez moi, l’état de ma perception olfactive étant réduite à néant par un rhume carabiné, j’ai décidé de m’adonner à la rêverie.

En guise d’apéritif, pourquoi ne pas proposer une petite flûte … d’un Champagne jovial dont la fraicheur et la bouche finement pétillante évoquent la légèreté et l’espièglerie surprenante du 11e concerto pour piano de Haydn.

Ensuite, il est des mots dont la seule prononciation est puissamment évocatrice. Celui de délicatesse est pour ma part définitivement associé à l’andante du concerto pour piano K467 de Mozart. Seul un vin d’une grande élégance et d’une infinie subtilité est en mesure de l’accompagner pour parvenir à l’unisson. Pourquoi pas un chenin de grande race ?

Toujours dans un registre contemplatif, au sujet de la beauté dans sa plus simple expression, les suites pour violoncelle de Bach pourraient s’apparenter à un pinot noir de Bourgogne. Pas un cru prétentieux, non, mais un vin pur et équilibré : rigoureux mais chaleureux, simple et profond à la fois. Un digne héritier d’une abbaye cistercienne, un de ceux qui réconfortent, élaboré en communion avec la nature, humblement, avec la conviction que, loin de tous les tracas quotidiens, la vie est un cadeau. En une image : Rostropovich à Vézelay.

Gagnons encore en complexité. Associons un Châteauneuf structuré à un orchestre symphonique rehaussé de chœurs. Heureux mariage de la richesse des timbres et des arômes pour une interprétation grandiose et chaleureuse : l’hymne à la joie ! Quoi de mieux qu’une grande intensité, pour exprimer une telle exaltation !

Poursuivons avec une note céleste. Retrouvons Mozart et la grâce surnaturelle de l’adagio de son concerto pour Clarinette K622. Une œuvre d’une élégance rare, sans ostentation, tout simplement sublime. La rondeur de la sonorité de l’instrument m’évoque le botrytis. Quoi de mieux, bien que je ne l’aie jamais approché, que le roi des Sauternes pour accompagner ce sommet de la musicalité ? L’alliance d’une mélodie suave et majestueuse à l’onctuosité, la volupté et l’infinie longueur de ce grand liquoreux.

Quid de la musique dite « contemporaine » me direz-vous ? LPV comporte peut-être dans ses rangs quelques défenseurs d’une culture « avant-gardiste » ? Ah, le Pierrot lunaire de Schönberg ! Plus qu’un vin, il évoque en moi quelques matinées de mes années étudiantes, où le monde était devenu déstructuré, atonal. Celles où je regrettais amèrement, la veille, de m’être défoncé le cortex (Desproges dixit) au Lugador blanc : puissant vitriol auquel l’adjonction d’une copieuse dose de sirop était un pré-requis à toute tentative de déglutition. La renommée du produit était telle, qu’elle lui avait valu un slogan inoubliable : « Lugador, si t’en bois, t’es mort ».

Non, le monde du vin ne se résume pas à l’harmonie et élégance… Ce microcosme est bien à l’image de notre monde contemporain. L’arrogance insolente y côtoie les soucis de trésorerie. L’utilisation déraisonnable des pesticides ou la tentation de la fraude viennent parfois ternir l’image de la viticulture. Voilà de quoi orner le tympan d’une église romane ! Ainsi, certaines bouteilles (faux Lafite, cuvées détournées de Labouré-Roi, sans même évoquer le courroux que pourrait susciter une Romanée-Conti bouchonnée…) ont un haut pouvoir incantatoire : Dies irae du requiem de Verdi !

Certes mes suggestions sont personnelles, très incomplètes et tout à fait contestables. De plus, bon nombre de mises en relations sont encore envisageables :
- quelques cuvées bodybuildées aux tannins « apocalyptiquement » sur-extraits, avec les trombones rebelles de la chevauchée des Walkyries,
- le verre d’aligoté pris à 10 heures au bout de la vigne pour accompagner une rondelle de saucisse à l’ail, avec un air suranné mais pourtant intemporel d’accordéon,
- ou encore les Champagne estampillés Vranken dont regorgent les rayons de votre grande surface favorite, qui peuvent former un accord parfait avec le dernier CD d’André Rieu.
- Par amour pour la musique, je passe volontairement sous silence quelques pseudo-rosés de Provence, les muscadets issus du productivisme forcené, les infusions de copeaux ainsi que quelques expérimentations assez hasardeuses, commercialisées sous l’appellation « primeur » le troisième jeudi de novembre…
- Par amour pour le vin, je n’évoque pas Didier Barbelivien, Indochine, Benny B., j’en passe et bien d’autres

Avec un peu de recul, je pense que certaines associations sont réalisables entre les deux dernières catégories.

Pour terminer, je ne citerai qu’une musique universelle : le célèbre « Alleluia » tiré du Messie de Haendel. C’est évidemment la quête de tout œnophile. Le vin transcendant dont le Saint Graal pourrait devenir le digne écrin. Je suppose que ce titre évoquera chez les passionnés émus quelques flacons auréolés de lumière céleste. J’attends vos réactions !
#139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 136
  • Remerciements reçus 0

PAPOU80 a répondu au sujet : Re: musique et vin

Voici une belle histoire sur le rapprochement "Musique et Vin " .

La Confusion Sexuelle des Papillons
deghelt-productions....

A +

Alain
#140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : Re: musique et vin

Musique
« Un grand morceau de jazz avec un grand verre de vin, c’est l’extase absolue » pour Thomas Duroux à Château Palmer !

www.bourgogne-live.c...
#141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 136
  • Remerciements reçus 0

PAPOU80 a répondu au sujet : Re: musique et vin

La musique fait du bien... aux vignes !!!

Selon une société spécialisée, il est possible de stimuler la résistance de la vigne au gel, aux maladies ou à la sécheresse en diffusant de la musique près de la plante.

www.larvf.com/%2cvin...

A+

Alain
#142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1321
  • Remerciements reçus 0

Altau a répondu au sujet : Re: musique et vin

"La musique fait du bien... aux vignes"
"la société Génodics propose un procédé alternatif qui semble donner des résultats probants"

Soit ça semble, soit c'est probant, hein ?
#143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82972
  • Remerciements reçus 8528

oliv a répondu au sujet : Re: musique et vin

Bourgogne
Des vins mûris aux notes de Mozart !

www.lemonde.fr/lifes...

[size=x-small]PS: pour les vignes, c'est ici que ça se passe.[/size]
#144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1276
  • Remerciements reçus 7

thibsana1985 a répondu au sujet : Re: musique et vin

Pink Floyd sur un vieux Pinot Noir de Bourgogne, c'est simplement orgasmique, et à la limite du sexuel...
Pour être un peu plus précis dans mon propos :

Ecoutez la version "live in Gdansk" de David Gilmour (guitariste du-dit groupe, simplement un magicien ce type!)...
Sur un joli Beaune 1er Cru d'une quinzaine d'années au minimum...
Et laissez-vous transporter dans un autre monde!! :D

Mais comme d'autres l'ont dit ici, le jazz et le classique se prêtent très bien également à certains vins! Après tout dépend du vin... A l'instar des accords mets/vins, on pourrait presque proposer des accords vins/musique.

Moi en tous cas il est rare que je déguste un bonne quille sans un bon morceau de musique! B)-

Thibault

"Le vin Anglais, c'est un peu comme le rock Français..." (John Lennon)
#145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2771
  • Remerciements reçus 343

Benji a répondu au sujet : CR: Musique, vin et amitié

Sens, un samedi...

18h00
Portières qui claquent, bruits de pas dans le couloir. Les premiers invités arrivent. Les bras sont chargés de victuailles, pâtés en croûte maison, jambonneaux, salade de lentille, persillé, gâteaux divers. Des contenants variés sont extraites des bouteilles, les magnums dépassant d’une tête leurs consœurs. Les rouges descendent en coulisse pour se tenir prêts. Les blancs rejoignent une piscine d’eau glacée, en quinconces, comme des sardines en conserve. Les nez se lèvent vers le ciel encombré, l’air interrogateur. Dans le salon, un peu à l’écart, les musiciens discutent, extraient leurs instruments des housses. Dehors, quelques bières font leur apparition dans les mains des voyageurs assoiffés. Le règlement proscrit le vin avant la musique. Certains trompent leur frustration en dégustant leur Leffe dans un verre inao.

19h15
La clameur s’estompe progressivement. Chacun prend place, qui au premier rang, qui sur un coin de marche, qui un peu plus loin, dehors. Les musiciens finissent d’accorder leurs instruments rendus capricieux par le temps, et entament leur improvisation. Ils se cherchent, s’écoutent, se rencontrent, entrent en vibration. Puis chacun reprend son chemin, explorant la tessiture décuplée de cette alliance inhabituelle : guitare, contrebasse. Par moment, le cri des instruments devient primal, se mélange avec la respiration des musiciens, au point que l’on ne sait plus si un oiseau a chanté dehors, si c’est l’estomac du voisin qui grogne ou la corde de mi qui roule.

CR:
20h00
Affamés par la première partie, auditeurs comme musiciens investissent bruyamment la cour où les tables débordent de mets divers. Il est manifeste que chacun a fait un effort particulier, a mis du temps dans les préparations afin d’offrir à l’assemblée un bon morceau de goût et de convivialité. Comme il est agréable de goûter ces plats faits maison, préparés pourtant par des convives que l’on rencontre ici parfois pour la première fois.
L’amateur éclairé qui connaît les usages des lieux est venu entraîné. Il ne s’agit pas en effet, de se perdre entre 2 parts de tourte au moment où, à 10 mètres de là, est débouché un flacon digne d’intérêt. Les conversations interrompues habilement pour filer à l’anglaise (« ah bon t’es éditeur ? Attends bouge pas je reviens… ») laissent place aux bras tendus, plébiscite éphémère du porteur de bouteille. On a vu jadis des Coche vidés en moins d’une minute, on s’est juré de ne plus louper telle occasion.
Vincent Dauvissat ouvre Forest 2011. L’attaque douce se prolonge d’une bouche cristalline. L’ouverture du vin, son impression de fruit mur, plus qu’à l’habitude qu’ont les dégustateurs du domaine, relance la discussion sur l’âge auquel boire les chablis. Il est merveilleux de constater que certains débats sans fin sont rouverts avec délice par les amateurs, jamais lassés d’arbitrer entre la diversité des goûts, des expériences, et la quête d’une vérité qui n’existe que dans les conversations.
Ici, un pur bourboulenc de Rochefort du Gard, gourmandise. Là, on ouvre un blanc estampillé bio et nature et provenant de l’Ardèche. Etrangement son propriétaire semble absent. Robe trouble. Tiens c’est pas mal cette affaire, qu’est-ce t’en penses ? Bah oui dis donc… Le propriétaire apparaît enfin : alors vous en pensez quoi ? Normalement c’est pas bon… On retourne en territoire connu avec un Sancerre de François Cotat… Le cheverny 2009 d'Hervé Villemade enchante. Vincent Dauvissat dégoupille quelques magnums, Preuses 94, plus épanoui, moins corpulent que Clos 99 encore tout en puissance retenue. On frise l’émeute… Et les discussions repartent de plus belle, dominées par les récits de vacances et le vin (qui constituent parfois le même sujet).

21h30
L’entracte dans ce repas se précise lorsque quelques notes se font entendre. Cette fois, le silence est plus long à se refaire. Les musiciens reprennent de plus belle et partent explorer de nouvelles tonalités, transformant occasionnellement leurs instruments en percussion. Je garde un petit verre tiré de ce magnum de Bourgueil 1993 de Pierre Jacques Druet, inattendu, génial, pour le finir en musique.

23h00
La soirée se poursuit, intense moment de partage, de rencontre, où les sens sont comblés tour à tour. Quelques mètres plus bas, quelques milliers de bouteilles immobiles sur leurs casiers vibrent très doucement au rythme de ce tranquille brouhaha.
Les invités-auditeurs les plus pressés commencent à disparaître dans un sourire. Ceux qui sont venus de loin logent là, ou chez des amis, des voisins, parfois rencontrés pour la première fois et pourtant déjà intimes, quelque part.
Vingt, trente bouteilles, plus peut-être, sans doute, auront été ouvertes. Les plus motivés continuent de bavarder, de musique, de vin, de la vie. On m’a dit que vers 3h30 une bouteille était remontée de la cave et qu’à cette occasion, le contrebassiste avait repris son instrument pour les 5 ou 6 marathoniens encore vaillants, et qu’on avait bavardé ainsi jusqu’à 5 heures…

Merci à l’organisateur de ce moment, accord parfait entre vin, musique et amitié. Un moment qui rend optimiste.

[size=x-small][edit : petite correction ligérienne...][/size]

Benji
#146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3474
  • Remerciements reçus 766

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: musique et vin

Très joli compte-rendu, Benjamin.
Tu peux nous en dire plus sur les musiciens présents ? des jazzmen probablement ?
Le Saumur-Champigny 1993, c'était un Poyeux de qui on sait ?

Voilà bien une soirée must to be, [size=x-small]un sacré être humain/passionné notre Rachid, qu'il me tarde de rencontrer (tu)[/size]
Bon dimanche.

Phil
#147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 910
  • Remerciements reçus 122

Gilles T a répondu au sujet : Re: musique et vin

Merci Benjamin pour ce beau récit de cette belle soirée !
Gilles
#148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2771
  • Remerciements reçus 343

Benji a répondu au sujet : Re: musique et vin

Phil,
renseignements pris, il ne s'agissait pas d'un Saumur-Champigny mais d'un Bourgueil de Pierre Jacques Druet.
Je corrige de ce pas...
Les musiciens étaient Claude Tchamitchian et Raymond Boni.
Bonne semaine,
Benji
[size=x-small]Si je peux participer à monter une rencontre avec l'ami Rachid, cela sera avec plaisir ![/size]

Benji
#149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4267
  • Remerciements reçus 830

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: musique et vin

Merci Benjamin d'avoir "dégainé" le premier avec un texte de cette qualité. Une fois encore rencontre musique(s) et vin(s) comme pour essayer de prolonger des vacances qui malheureusement pour la plupart sont derrière nous.
Quelques ajouts ou précisions concernant les vins, Vincent à débouché (after midnight!) un mag de Preuses 88 effilé et tranchant comme il se doit, une race terrible même si la gourmandise était davantage en 94.
Le Villemade en magnum était un pinot noir frais et gourmand millésimé 2005 qui ne se fait qu'en magnum, je demanderais à Stéphane Majeune le nom de la cuvée ( Stéphane M ex domaine de Peyra pour les anciens qui se rappellent!)
Le bourboulenc aussi en magnum, vinifié "nature" par Eric Pffiferling et un copain à lui. Un blanc du Sud qui ne cache pas son origine mais qui m'a semblé frais et parfait pour la table.
Bien d'autres vins, rouges comme blancs ont été ouverts, probablement une quarantaine de flacons, impossible pour moi de me souvenir de tout, même si le blanc de Gonon St Joseph les oliviers 2005 m'a laissé entrevoir la nécessité impérieuse de garder ces flacons qui s'affinent et offrent un profil plus conforme à mes goûts en vieillissant.

Encore merci à la bonne humeur de tous et à leur générosité sans faille.
On remet ça l'an prochain et j'espère avoir quelques autres amis vignerons qui n'ont pu se déplacer cette fois.

Bonne journée

R

PS Benjamin je ne suis pas le seul organisateur de ce moment, sans Claire je pense que rien de tout cela ne serai possible!!
#150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck