Nous avons 1103 invités et 13 inscrits en ligne

Maison Trimbach

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Trimbach : Génial Clos Ste-Hune 1981

CR: Riesling Trimbach Clos Ste-Hune 1981 : 19,5/20 - 19/11/06
Olfaction sublime, qu’il faut initialement un peu aller solliciter : senteurs terpéniques, agrumes (cédrat, citron), minéral, menthol, pomme, rillettes (notes grasses), cassis frais même pour le sommelier qui nous accueille. La bouche, sans tapage, est un modèle d’unité, de retenue, d’énergie en même temps. Cristalline, avec des saveurs géniales et une finale ascendante, chavirante …
Un accomplissement du Riesling, en pleine forme. Proche de la perfection (il ne lui manque qu’un tout petit peu d'impulsion en finale). Les regards échangés en disent long sur la qualité ultime de ce vin, au caractère trempé.


Précédente dégustation :
2. Alsace – Trimbach – Riesling Clos Sainte-Hune 1981 : Fév 2004
LG17 – PC17 – PP17

Teinte dorée profonde. Premier nez réduit, peu loquace, sur des notes alliacées, de nougat ; beaucoup plus d’ampleur et de profondeur à l’aération : miel de sapin, thym, réglisse, résine… Le vin est fidèle à sa réputation en bouche, d’une grande droiture, sec, huileux, très long, très vif.
#91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1365
  • Remerciements reçus 0

J Ph Durand a répondu au sujet : Re: Trimbach

Vin immense.

Effectivement, j'avais relevé, comme insigne défaut, une finale qui manquait un tout petit peu de tension mais quelle admiration je ressens devant cette complexité, cette race, cette générosité distinguée, cette densité en bouche sans aucune lourdeur. Quelle émotion !

Plutôt que menthol, je suggèrerai : calament, plus subtil (un peu comme herbe à curry, plutôt que curry pour le Krug Collection 64).

Jean-Philippe Durand

"La cuisine n'est que passion et partage" - Marc Meneau
#92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Trimbach

Un grand vin assurément ! Je n'ai jamais dégusté le Ste-Hune 81 meilleur !
Je suis sensible aux mots utilisés par Laurent, en particulier : "énergie retenue" et "finale ascendante".
Ce style sans épate, cet équilibre immaculé ont suscité une émotion difficilement réprimable. Un moment rare.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Trimbach : Génial Clos Ste-Hune 1981

Jean-Philippe,

Bonne suggestion que ce calament ... il faudrait que je fasse des TP dans les Aravis la prochaine fois ...:);)
#94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Trimbach : Génial Clos Ste-Hune 1981

Charles,

Ce terme de "finale ascendante", je crois que c'est toi qui l'a proposé en regardant la mer ...
On a aussi évoqué un Scharzhofberger Auslese 99 (lot22) de Egon Müller (un grand vin également - cf archives LPV, il est commenté 2 fois, en tout cas sûr pour le n° de lot dans notre dégustation Ganesh de grands vins allemands, le vin étant en versteugerung/lot d'enchères).

Il y a des bouteilles qui décçoivent ... mais celle-ci était miraculeuse !
#95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 71
  • Remerciements reçus 0

doc a répondu au sujet : CR: Trimbach Frédéric Émile 2000

CR:
Bu pour la première fois ce noël Riesling Trimbach Frédéric Emile 2000, pour accompagner tout un repas fait de blinis au caviar en apéritif, de salade de mache et saint jacques poëlées en entrée et enfin queue de langouste à l'américaine. Vin débouché depuis 24 h, non carafé.

J'ai été littéralement scotché par ce Riesling et je comprends l'engouement qu'il suscite.

J'ai personellement retrouvé au nez les notes minérales et de fleur blanche décrites précedemment, mais pas de senteur pétrolée pour ma part (mais il est vrai que cela dépend du seuil de perception de chacun)
En bouche, c'est l'acidité tranchante mais d'une extrême précision et nullement désagréable qui m'a le plus marqué.

Le lendemain, je suis retourné chez mon caviste pour lui acheter toutes les bouteilles qui lui restaient. Maintenant 8 de ces flacons vieillisent tranquillement en cave. A 35 euros pièce, il me semble avoir payé le prix juste pour ce trésor.

Maintenant il me faudra gouter le Clos St Hune...

Anthony
#96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Trimbach

Anthony,

L'évolution du Clos Sainte-Hune est souvent plus lente que FE.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Trimbach

Anthony,

Je me permets une piste (Lionel Lamadon est un ami sommelier à Vichy chez Décoret) :


Ste-Hune 2000
Vin dégusté par : lionellamadon Le : 24/04/06
Temps de carafe : Non précisé Note : Non précisé
Met d'accompagnement :

Carafé, presque à t° (bizarre pour un riesling !!) : olfaction impressionnante (bon ben, vous les connaissez les arômes du riesling ... une minéralité (une vraie, pas celle des listes ... :-o), les trucs de litchees et cie ... bla, bla, bla ... bouche somptueuse, pure, racée ... mais longueur grandissime ... (accord marrant sur des ris de veau morilles ...) souvenir qui va rester.
#98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Trimbach

Je connaissais la tartiflette déstructurée mais pas le Clos Ste-Hune 2000 éclaté. ;)

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Trimbach

C'est l'influence Décoret, son huître interlope, sa ligne de tomate à sniffer ...
#100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 71
  • Remerciements reçus 0

doc a répondu au sujet : Re: Trimbach

Je n'ai trouvé que du Clos St Hune 1997 (89 €) chez différents cavistes. Il semble que ce ne soit pas le meilleur millésime. J'attends donc de trouver un autre millésime si possible assez vieux pour être dégusté rapidement et à un prix raisonnable (pour ce cru) afin de me faire mon idée et mettre en cave quelques bouteilles.

Anthony
#101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Trimbach

Hune 97 est très bon ... cf les archives.
#102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 71
  • Remerciements reçus 0

doc a répondu au sujet : Re: Trimbach

Je voulais plutôt dire que les avis semblaient partagés sur ce millésime.

Anthony
#103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1785
  • Remerciements reçus 0

Bebert a répondu au sujet : CR: Trimbach pinot blanc 2004

CR: Pinot blanc de Trimbach 2004

Robe : citron clair.
Nez : flatteur, poire suave.
Après agitation : baba au rhum intense et appétissant, + gâteau à la poire hmmmm! Quelques notes de chamallow.
Bouche : hélas il n'y a rien à croquer, et la main a été lourde sur le souffre (révélé en rétro). Discrète minéralité qui se cache derrière la poire, la reine dans ce vin.
Longueur : Poire douce qui persiste.

Très flatteur, beaucoup de promesses au bouquet, puis rien derrière, à part trop d'anhydride et une "bonne poire". La chute est d'autant plus dure.

Vous me pardonnerez de rompre l'espace d'un instant l'enthousiasme que suscite ce domaine, qui reste manifestement de très grande qualité globable :)

L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
#104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 603
  • Remerciements reçus 0

stephalsace a répondu au sujet : Re: Trimbach pinot blanc 2004

je n'ai pas gouté beaucoup de CSH mais 1997 n'est de loin pas le meilleur
surtout par rapport à 1999.

Stéphane
#105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Trimbach pinot blanc 2004

je n'ai pas gouté beaucoup de CSH mais 1997 n'est de loin pas le meilleur

Je suis d'accord (1981 est mieux).
#106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : CR: Trimbach Frédéric-Emile 1998

J'ai envie de vous dire deux mots de ce vin qui, au-delà du bon, tend vers le beau.
CR:
Tout y est dense : la robe, le nez, la bouche.

Tout y est frais : les nuances vertes, la minéralité, le perlant et la tension.

Il touche au coeur par l'unité de ses expressions contraires. Une forme de dialectique des extrêmes incarnée car seule la faiblesse de mon exposition les dissocie.

Je me pâme en savourant ce vin au caractère impérieux.

Si le terme n'avait pas été galvaudé ces derniers temps dans les medias, cette possible illustration du beau eût pu se référer à un oxymore.

Les fameuses tonalités terpéniques sont bien là, mais il faudrait écrire une thèse à ce propos car en l'occurrence ces arômes de fond finement exprimés sont un adjuvant du plaisir par une subtile combinaison au corps du vin.

L'heure n'est pas encore au Clos Sainte-Hune 1998, mais je brûle de l'aborder.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8437
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : Re: Frédéric-Emile 1998

Superbe CR, qui me replonge dans ce tres bel article de Decanter il y a quelques mois, nous parlant de la magie de ces 2 crus qu'il me tarde de decouvrir ... un jour.

Anthony
#108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 298
  • Remerciements reçus 1

Thémistocle. a répondu au sujet : Re: Frédéric-Emile 1998

Charlesv,

Un quart environ des raisins de F.E.98 étaient botrytisés. Mes notes du 13 mai 2000 sont marquées par un peu de sucre en attaque, en faisant une édition atypique. Pouvez vous me dire si le vin se goûte sec aujourd'hui?
Bien à vous,

L VDG.

L. VAN DER GUCHT.
#109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Frédéric-Emile 1998

Merci beaucoup Anthony. Ce compliment venant de vous me touche particulièrement.

Thémistocle,

Aujourd'hui je goûte ce vin sec et très compact par opposition au côté délié de FE 2000. Une cuvée FE VT a aussi été produite en 1998.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2954
  • Remerciements reçus 3

arnaudm a répondu au sujet : Re: Trimbach

"L'heure n'est pas encore au Clos Sainte-Hune 1998, mais je brûle de l'aborder."
Charles,
Je t'assure, ce que je t'ai ouvert l'année dernière ce n'était pas de la contrefaçon
;)

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
#111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Frédéric-Emile 1998

"Je t'assure, ce que je t'ai ouvert l'année dernière ce n'était pas de la contrefaçon"

??????????????????

En cours sur Albi : Bordeaux 2004 (19 flacons ...).

Bisous !
#112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Frédéric-Emile 1998

Je n'avais pas oublié Arnaud !
Je l'ai bu aussi avec Claude Ricard durant l'été 2004 derrière FE 1998.
Un grand vin en culottes courtes...

Bonne route, Laurent.

Bisous ?... seulement si tu te rases !...

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#113

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4262
  • Remerciements reçus 1

Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Frédéric-Emile 1998

Bonne route, Laurent.

Merci. Je dors sur place (le verglas)

Bisous ?... seulement si tu te rases !...

du MOMENT QUE JE NE TE RASE PAS:)

blg
#114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Frédéric-Emile 1998

Bonne route, Laurent.

Merci. Je dors sur place (le verglas)

Bisous ?... seulement si tu te rases !...


du MOMENT QUE JE NE TE RASE PAS

Hips, je ne suis pas saoul mais j'écris de Puygouzon, dans la Tarn (d'où la duplication intempestive) ...
#115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Frédéric-Emile 1998

Duplication priapique... ubiquité libidineuse.

O sûr châtiment...
Non, mais l'âme
De paroles vacante et ce corps alourdi
Tard succombent au fier silence de midi :
Sans plus il faut dormir en l'oubli du blasphème,
Sur le sable altéré gisant et comme j'aime
Ouvrir ma bouche à l'astre efficace des vins !
Couple, adieu ; je vais voir l'ombre que tu devins.

L'aprés-midi d'un faune, Stéphane Mallarmé.

Quel homme ce Laurent !

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#116

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Frédéric-Emile 1998

La chair est triste, hélas, et j'ai lu tous les livres ...(:P)

Ou plutôt, non, le contraire ...
#117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1502
  • Remerciements reçus 0

Nidal H a répondu au sujet : CR: Trimbach Riesling Frédéric Émile 2000

CR: Trimbach Riesling : Frédéric-Emile 2000

Bu, en janvier 2006, à la Taupinière à Pont-Aven.
Gras, bon et élégant, mais pas renversant. Ça manquait de complexité.

Aujourd'hui, depuis le commenaire de Charlesv, je lui trouve, rétroactivement, un caractère "délié"...

D'autre avis:
Trimbach Riesling : Frédéric-Emile 2000
La robe est jaune citron,claire,le nez est net et fin : floral (chèvrefeuille et tilleul ),un rien naphté, la bouche est fraîche ,sèche et élégante, avec un milieu fruité et ample, le vin finit long, minéral et citronné,avec une acidité qui l’équilibre parfaitement Une belle bouteille à l’état d’ébauche du point de vue aromatique ***(*) à **** (Daniel S.)

Domaine Trimbach Riesling Cuvée Frédéric Emile 2000.
Notes : DS16,5/17 – PC16 - PP16+- LG15,5+. Moyenne : 16.
GC Osterberg + GC Geisberg (marno-calcaro-gréseux). On monte ici indéniablement en classe et en complexité. Le nez est loquace, fin, élégant, avec ses senteurs fines de minéral, d'agrumes, de menthol, de fruits mûrs (pomme, poire), de fleurs blanches. Bouche dense, équilibrée, subtilement citronnée, proprement définie, au profil plutôt rassurant, mais manquant un peu de folie. On pourrait souhaiter un peu plus de tranchant en final. Cela dit, ce vin prometteur (nullement alourdi par un quelconque sucre résiduel) n'a évidemment pas dit son dernier mot (« méfiez-vous de l'eau qui dort »). (ganesh)
_________________________________________________________________________

"Au lieu de se prendre pour quelqu'un d'autre, il s'est pris pour un autre lui-même ! "
(Schubert, le chant du Cygne)

"Ce petit Daudet, il est particulier, il est étrange et a par moments des foucades tout à fait en dehors de notre vie de bons bourgeois. Le vin le priapise d'une manière folle et capricante". (GONCOURT, Journal, 1875, p.1062).
#118

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 1

charlesv a répondu au sujet : Re: Trimbach

Nidal,

Tu oublies la bouteille de la semaine de Jérôme Perez.

" Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
#119

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Trimbach

Frédéric Émile 2000
Envoyé par: Perronnet (Adresse IP journalisée)
Date: samedi 8 avril 2006 18:50:16

Bonsoir,
grand rieling, comme moi je les aime. Le tranchant du cépage (certains pourront être amenés à parler d'acidité, mais c'est ce qui me plaît dans le riesling), associé à de la matière, de l'équilibre entre les senteurs légèrement "pétrolées" le citron, la verveine et un zeste d'agrumes.

Le vin se montre puissant en bouche, capable de rivaliser avec des préparations très fortes en goût (curry, cardamone). Aucun sucre résiduel ne vient me perturber.

Superbe.

Hervé.
#120

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck