Nous avons 1822 invités et 73 inscrits en ligne

Domaine Gérard Schueller et Fils

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a créé le sujet : Domaine Gérard Schueller et Fils

DOMAINE GERARD SCHUELLER ET FILS

Gérard et Bruno Schueller
La Dîme 1 Rue des Trois Châteaux
68420 Husseren-les-Châteaux
Tél. : +33 (0)3 89 49 31 54





CR:Domaine Gérard Schueller - Pinot Noir Cuvée Particuliere 1997

Hier, j'ai eu une surprise de toute beauté en dégustant ce vin.
Lors de la dégustation ce pinot d'Alsace a dévoilé quasi immédiatement des arômes de Chambolle Musigny et surtout un velouté de texture sublime, plus une belle intensité aromatique.
La robe quant à elle avait cette couleur si spécifique des vieux Bourgognes.

Quelqu'un a t il des expériences de ces pinots noirs d'Alsace car cette bouteille m'a donné envie d'exploiter cette voie.
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Les pinots noirs de Schueller sont effectivement magnifiques.

La cuvée de base dans le millésime 90 goûtée au domaine en mai dernier s'est ainsi révélée en pleine forme avec une race incroyable et un velouté qui fait penser bien souvent à  un pinot noir de la côte de Nuits. Quand on sait que le domaine vend son dernier millésime à  5 ou 6 € !!

Sur les millésimes 99 et 2000, l'ensemble de la gamme était superbe avec au sommet la cuvée "chant des oiseaux". Sur les millésimes 96 et 97 on a été quelques uns à  confondre le vin avec un Chambolle.

Denis
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 54

Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Voilà  une adresse que je retiens.
Merci à  vous deux pour l'info.

Cordialement,
Thierry
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Le pinot noir Rot Mà¼rlé de J.P. frick a aussi évoqué Chambolle lors d'une dégust entre amis… mais nous sommes dans le même secteur
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

merci de ta réponse vincent, as tu aussi gouté son pinot noir simple?
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Je ne crois pas qu'il ait un pinot noir "simple" d'après mes souvenirs (qqs mois seulement) il produit également le (pinot noir) Strangenberg, sur un terroir de qualité comparable (peut être même encore + prometteur) mais avec des vignes plantées + récemment… et donc pour le moment un peu moins complexe et profond… et un peu moins onéreux.
Il y a peut être un pinot noir + "simple" mais j'avoue que je n'en n'ai pas le souvenir et que je ne m'y suis pas intéressé…

Au passage Le Grand Bob fait un commentaire élogieux de ce vin en 2000 (dans le W.A. d'oct 2002) auquel il attribue la note de 89 (beaucoup chez lui pour un pinot noir d'Alsace… au dessus de tous les autres (Grand H de Mann ou toutes les cuvées de Muré…) et presque à  égalité avec Le Burlenberg noté 89/90 pour moins de la moitié du prix…)
Plus important nous l'avions goûté avec qqs amis au milieu de vins de P.N. tous issus du mill. 97 : sans trahir les amis présents je crois pouvoir dire qu'il avait été celui qui a le + marqué l'assistance, devançant d'à  peine un dixième de seconde un …… Chambolle Musigny du dom. Roumier et plus loin un Savigny 1er Cru Serpentières de F. Gay. Venaient ensuite un Fief vendéens de qui vous savez et + loin Le Burlenberg qui avait fortement déçu certains (et emballé d'autres…). Deux P.N. d'Alsace clôturaient assez honteusement la marche, mais par charité nous tairons leur origine…

PS : les P.N. de J.P. Frick ne sont pas élevés en barriques mais en foudres…
Par contre je suis étonné que le P.N. de Schueller 97 ait déja une robe de vieux Bourgogne celui de Frick était encore d'un beau rubis brillant il y 9 mois…
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Honte à  moi ; tant qu'à  citer des notes (ce que je fais rarement… mais bon) autant ne pas se tromper !
J'oubliais que Bob avait octroyé 90 au P.N. VV 2000 de Barmes Buecher issu du Hengst et élevé en Barriques neuves je crois… et vendu à  un prix sans doute + proche de celui du Burlenberg mais à  goûter et peut être à  acquérir si on souhaite découvrir les P.N. alsaciens (avec Muré sur Vorbourg et Clos St Landelin, A. Mann également sur le Hengst, Fronholz d'Ostertag, A. Stentz faisait un très beau P.N. également issu d'un Grand Cru non revendiqué (je crois me souvenir qu'il s'agissait également du Hengst) -pas goûté depuis longtemps- et P. Blank sur le Furstentum… liste à  étoffer mais je ne suis pas tout seul !!

PS : le Hengst semble prouver qu'il a une vocation à  produire de beaux vins rouges…
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

bonsoir vincent
merci pour cette réponse plus que complete
bien à  toi
jerome geli
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18387
  • Remerciements reçus 2297

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Schueller Riesling Eichberg 1997

CR: Schueller Riesling Eichberg 1997
Dégusté à  l'aveugle, personne ne s'est trompé sur le cépage de ce vin, avec des notes typées d'hydrocarbure. Derrière, quelques notes d'agrumes et de fleurs.
C'est en bouche que ce vin prend toute sa dimension.
Grande matière sur un corps bien construit et cette magnifique vivacité des vins alsaciens qui portent le vin dans une finale très très longue.

Jérôme Pérez
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Pour les amateurs de pinot noir… je me suis régalé avec Bruno et quelques autres avec un pinot noir 1985 du doamien Schueller. C'est vraiment très bon il y a beaucoup de Bourgogne du mêmemillésime qui auraient beaucoup moins bien résisté aux assauts du temps.
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: SCHUELLER

--> 1. Extrait (les PN bus au domaineen décembre 2003) :
CR:
2.3. Domaine Gérard et Bruno Schueller
La visite au domaine Schueller permet d'appréhender des vins expressifs, un peu farouches, vitaux et purs, aux matières très denses peu marquées par le soufre. Les liquoreux, fort démonstratifs et équilibrés, sont remarquables. Pinots noirs à  rechercher.

Vins dégustés :
Gérard Schueller Pinot Noir 2003.
Notes : DS13,5 - PC13,5 - PP13,5 - LG13. Moyenne : 13,5.
Nez floral et fruité (framboise). Bouche assez simple, courte, avec un peu de verdeur mais fruitée et coulante.

Gérard Schueller Pinot Noir LN012 2003.
Notes : DS14 - PC14,5 - PP14,5 - LG14. Moyenne : 14,25.
Sur le GC Eichberg. De la couleur. Nez plus profond, floral et fruité (cassis, mûre, cerise, framboise). Bouche dense, fruitée, avec une pointe originale d'herbes de garrigue.

Gérard Schueller Pinot Noir Bildstoecklé 2003.
Notes : DS14 - PC14 - PP14,5 - LG14. Moyenne : 14.
Bildstoecklé réfère à  un lieu-dit. Robe intense. Nez délicatement grillé, sur les fleurs (violette) et les fruits rouges.

Gérard Schueller Pinot Noir LN012 1997.
Notes : DS13,5 - PC14,5 - PP13,5 - LG14. Moyenne : 14.
Robe plutôt claire. Olfaction de caractère, conjuguant des notes de fleurs, de framboise, de fumé, de viande, d'encens, de cerise, de noyau. Bouche fine, relativement dense et tonique.

Gérard Schueller Pinot Noir VV Chant des oiseaux 2001.
Notes : DS13,5 - PC12 - PP14,5 - LG13. Moyenne : 13,25.
Raisins issus du GC Pfersigberg. Robe assez claire. Personnalité aromatique fruitée (cerise, framboise), légèrement fumée. Bouche peu lisible, chahutée par le bois, limitée, pas en place. A revoir.

-> 2. Extrait (vins sans soufre - juin 2004) :
8. Alsace – Gérard Schueller et Fils “ Pinot Noir « Le Chant des Oiseaux » 2000 :

Nez de pâtisserie orientale, insistant sur la rose (bois de rose, loukoum) et les épices douces.
La bouche est écartelée entre un boisé caramélisé, une acidité déplacée et une sucrosité banale. Les tannins sont plutôt asséchants. Le domaine nous a déjà  habitué à  mieux dans cette couleur.

Laurent
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

ESt-ce que Bruno vous a fait goûter la cuvée "Valentini"
Sinon lui demander la prochaine fois… c'est très intéressant mais les avis sont partagés… J'ai aimé les deux fois où j'ai dégusté cette cuvée "particulière" !

Accessoirement d'où vient cette dénomination pour un vin de toutes façons "hors commerce" ??
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Je ne connais pas cette cuvée Valentini (homonyme d'un grand producteur des Abbruzes).

On a goûté cela en mai 2004 :

4. Alsace – Gérard Schueller - Riesling « Le verre est dans le fruit » 2000 :
PP17 – PC16,5/17 - LG15,5 – JP17
- Le nez est intense, complexe et captivant : cire, miel, épices, cardamome et thym.
- La dégustation confirme. La cire est toujours présente, accompagnée de fruits secs, d'agrumes et de traces de réglisse blanche. Richesse baroque, densité et fraîcheur caractérisent ce vin un peu déroutant mais tellement attachant et prometteur.

Laurent
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

j ai peu deguster un pinot blanc hier c est un vin tres agreable au arome de fruits blanc peche, agrume, un vin qui m a semble assez frais en bouche qui donne une bonne balance et qui a une bonne longueur tres agreable a boire en apperitiif.
j ai deguster aussi le riesling qui est un de mes preferer avec une bonne typicite du cepage je pense que cela represente bien le style de ce domaine. (hhh)
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

"Je ne connais pas cette cuvée Valentini (homonyme d'un grand producteur des Abbruzes)."

Exactement

c'est en hommage à  ce vigneron qu'il appelle cette cuvée ainsi.
Il lui trouve une parenté stylistique mais refuse de me dévoiler les secrets de ce vin pour lequel il a pratiqué de façon assez originale en vinif… mais top secret.

Le "verre est dans le fruit" a été bien noté par votre groupe… mais bizarrement "rejeté" par la commission d'agrément qui a refusé de lui accorder la mention Grand Cru. Vous voyez que vous avez encore des progrès à  faire en dégustation avant d'approcher l'expertise des membres des commissions d'agrément !!!!

(bbb)
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Mathias tu dis dans un autre message être au JApon

Cet été j'ai rencontré 4 japonais (dont une -belle- japonaise) et Bruno m'a confié que c'est vers ce pays que ses importations étaient les + importantes. Les japonais aiment en général ses vins… qui ne plaisent pas toujours -pas souvent- aux instances locales qui leur reprochent un "manque de typicité" !!
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2896
  • Remerciements reçus 3

Olif a répondu au sujet : Le Verre est dans le Fruit!

Si le ver(re) est dans le fruit, le fruit est également dans le verre! Cette cuvée de Riesling Grand Cru (Eichberg?) déclassée en "simple" Alsace dans le millésime 2000 est tout simplement superbe! Un équilibre si particulier, mais tellement bon! Presque évident! J'y retrouve une forte minéralité au nez, associé à  des notes de fruits mûrs, d'agrumes, basculant peut-être sur un mode légèrement oxydatif (cire et encaustique). La pureté en bouche n'a que très peu d'équivalent. Minéral, très sec, malgré sa grande maturité, c'est presque un riesling d'école! Ecole peut-être primaire, pour moi, qui ne suis pas un très grand spécialiste de ce cépage, mais c'est en tout cas comme cela que je l'aime!

Olif
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Gérard Schueller et Fils - Riesling Bildstoecklé 2001

CR: Gérard Schueller et Fils - Riesling Bildstoecklé 2001

Une redécouverte en deux épisodes pour ce vin dégusté pour la première fois lors des rencontres Alsaciennes organisées par Vincent. Mon impression mitigée de l'époque allait-elle se confirmer ?

Samedi soir, il se présente comme assez peu expressif au nez, à  tendance oxydative, sur des arômes de pommes essentiellement, sans grande complexité, assez loin de ce j'apprécie dans un riesling. La bouche est grasse, sèche, mais semble manquer d'ampleur et de longueur. Assez décevant au final, et je me dis que décidément, j'ai du mal avec les vins de Bruno Schueller. Une petite moitié de bouteille est rangée au frigo pour suivre son évolution.

48 heures plus tard, je fais une nouvelle tentative. Et la transformation est totale. La robe présente de beaux reflets dorés, le nez s'est radicalement amélioré, les notes oxydatives, bien que toujours présentes, sont largement à  l'arrière-plan et participent à  la belle complexité d'ensemble, faite de notes d'agrumes confits, de gingembre, pas ou très peu de notes terpéniques mais plutôt de la pierre à  fusil, avec également un beau côté floral. La bouche n'est pas en reste, l'équilibre me semblant mieux en place, plus rien ne domine, le gras est toujours là  mais l'acidité le canalise davantage, la tension est plus palpable, la minéralité (ben oui, je ne sais pas m'en empêcher...) est portée tout au long de la finale qui me semble d'un tout autre calibre que l'avant-veille. Ce vin me semble aujourd'hui très bon, très très bon même, dévoilant des qualités que j'avais été incapable de percevoir auparavant, tout en gardant son caractère très original.

Comment expliquer une telle différence de perception ? L'aération peut-elle tout expliquer ? Sans doute étais-je également en petite forme ce samedi. De quoi méditer sur les jugements parfois un peu trop hâtifs que nous portons sur nos bouteilles...

Luc
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Schueller et Fils - Riesling Bildstoecklé 2001

Je repassais là par hasard

alors, Olif :
Le verre est dans le fruit c'est le Pfersigberg et Eichberg (déclassé lui aussi, car rejeté à l'agrément) 2000 s'appelle "Zéro Défaut"

Pour Luc :
paradoxal tout de même qu'un vin qui te parait oxydé et qui est très peu protégé en SO2 s'améliore grandement après 48 dans une bouteille largement en vidange !!
"De quoi méditer sur les jugements parfois un peu trop hâtifs que nous portons sur nos bouteilles..."
et aussi sur ce qu'on lit partout et ce que l'oenologie scientifique triomphante nous assène à longueur de temps.

Ses 2003 sont restés un an en foudres, largement en vidange (petite récolte) et sans aucune couvertiure en SO2 (celui-ci n'est ajouté qu'à la mise et parfois on s'en passe)... et !!!
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 918

Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Gérard Schueller et Fils - Riesling Bildstoecklé 2001

Vincent,

J'assume parfaitement ce paradoxe apparent dans mes commentaires de dégustation. Cependant, j'ai souligné que les notes oxydatives (je n'ai pas dit vin oxydé, nuance qu'Olif appréciera à sa juste valeur... :) ) étaient toujours présentes 48 h plus tard, mais que la gamme aromatique s'était étoffée et les faisait passer au second plan.
Je pense (sans en avoir l'explication précise), que les vins élevés sous un "mode oxydatif" ont en quelque sorte passé leur "examen de résistance à l'air" et qu'ils sont souvent plus stables en présence d'oxygène que ceux qui en ont été protégés pendant tout leur élevage.
C'est une théorie qui vaut ce qu'elle vaut, mais elle me convient bien ! :)

Luc
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Schueller et Fils - Riesling Bildstoecklé 2001

Attentio je ne voulais ni critiquer ni donner de leçons ... juste souligner que le vi est une chose trop complexe pour la confier aux oenologues !!

Il se passe trop de choses au cours d'une fermentation pour espérer tout comprendre et tout disséquer...
en tout cas certians vignerons libres et audacieux nous permettent de constater que le vin vit et que comme toute chose vivante il échappe aux explications rationnelles (disosn que même si on peut expliquer beaucoup de choses il reste une part qui nous échappe).

En tant que médecin tu sais bien que parfois deux personnes du même age, atteintes de la même maladie, semblant assez proches vont réagir très différemment et peut etre par exemple l'une va disparaitre et l'autre survivre !!
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : Re: Gérard Schueller et Fils - Riesling Bildstoecklé VT 1998

16/2/06 – temps des vendanges
CR: Schueller Gewürztraminer Bildstoecklé VT 1998 : 15/20

Notes d’agrumes, aucunement variétales. Pur, net, liqueur modérée, désaltérant. Pointe saline en finale.
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: SCHUELLER - Riesling Bildstoecklé 2002

CR: Riesling Bildstoecklé Schueller 2002 : 15,5/20 - 1/4/06
Joli vin friand, nerveux, fruité (panier d’agrumes), minéral.
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2269
  • Remerciements reçus 0

20sang a répondu au sujet : CR: SCHUELLER - Riesling Pfersigberg "H" 2001

CR: SCHUELLER - Riesling Pfersigberg "H" 2001
mon riesling du mois assurément consommée en charmante compagnie, sans modération.
Nez tout en finesse et discrétion (et oui contrairement à d'autres j'aime bien peu les nez éxubérants) une bouche puissante et fine à la fois, à l'acidité intégrée et surtout pas tranchante, toute en équilibre... !!!

Miam miam

«Un homme se doit de croire en quelque chose... Moi, je crois que je vais boire un autre verre !»
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

On trouve ce vin à la cave de Réverolle Suisse 34 fs ....mais , je n'ai pas le souvenir du " H" ...Vincent , si tu pouvais nous dire un peu plus : une seule cuvée ou plusieurs comme le " B" pour le vin de Boxler !
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6747
  • Remerciements reçus 1170

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Je m'interroge aussi car j'ai fait un saut dans ma cave et j'ai un Pfersirgberg 01 "H", puis une autre bouteille avec le "H" barré au stylo à bille ??? si Vincentpouvait nous en dire plus. J'ai pris le "H non barré" et il attend gentiment au frais B)

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2269
  • Remerciements reçus 0

20sang a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

Alors ça pourrait être simple !!

Il y a le Pfersigberg et le Pfersigberg "H"

L'étiquette est divisée en 3 parties

à gauche en haut une partie orange avec le dessin des Chateaux.

En dessous une partie blanche avec toutes les mentions

et à droite verticalement une partie blanche avec le millésime et le fameux "H"

mais en 2001 mais en 2001 l'imprimeur a mis le "H" sur toutes les étiquettes et Bruno a barré ce H sur les bouteilles qui contiennent le Pfersigberg "classique"

lumineux non ? ;)

tu devrais te régaler avec le "H" même si une bouteille ouverte il y a peu se présentait mal ; sans doute à cause du bouchon.

La cuvée sans H ne démérite pas non plus.

«Un homme se doit de croire en quelque chose... Moi, je crois que je vais boire un autre verre !»
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6747
  • Remerciements reçus 1170

Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

merci pour les explications !

je me régale présentement avec le H non barré ;) c'est vrai que c'est un très beau vin. Etonnant contraste entre un nez moyennement expressif, mais mûr, qui évoque le miel, le sucre et le soleil, et une bouche sèche, puissante, serrée, qui passe merveilleusement du gras de l'attaque à la sensation de cailloux de la finale, très tonique et très longue. Comme le soulignait Vincent, l'acidité est présente, mais elle ne saille pas, tout en soutenant et étirant le vin. Miam !

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2269
  • Remerciements reçus 0

20sang a répondu au sujet : Re: SCHUELLER

je trouve que c'est la classe des meilleurs 2001 la maturité et la minéralité (la vraie pas ce mot passe-partout pour cacher la verdeur) en harmonie.

et la partie droite de l'étiquette est jaune et pas blanche...

«Un homme se doit de croire en quelque chose... Moi, je crois que je vais boire un autre verre !»
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 184
  • Remerciements reçus 5

pons_a a répondu au sujet : CR: SCHUELLER Pinot Blanc 2003 - 3KL

Quant à moi j'ai gouté mon premier CR: Pinot Blanc 2003 - 3KL.
Je n'ai pas pris de note mais j'en ai un trés bon souvenir.
Un vin remarquable de gourmandise et de longueur.
Dès la première gorgée j'ai été frappé par l'intensité en bouche.
C'est assez généreux (je ne sais pas si ca vient de l'année).
On a un beau fruité et une longueur trés appréciable.

Acheté 7euros directement au domaine, je trouve que ca les vaut sans problème vu le plaisir que procure cette bouteille.

Aurélien
"Si tous ceux qui croient avoir raison n'avaient pas tort, la vérité ne serait pas loin." (PIERRE DAC)
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck