Nous avons 1639 invités et 64 inscrits en ligne

2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

  • Messages : 20
  • Remerciements reçus 14

CR86 a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Voilà mon petit "débrif" de 2020 :

Pour les rouges
- L'aurage 2012 de Mitjavile (car je bois maintenant rarement des bordeaux et que ce fût un bon moment)
- Trousseau 2018 de Labet
- Barolo Vigna Cancra 2009 de Mauro Molino
- La Soif du Mal 2019 Les Foulards Rouges (c'était mon canon de l'été)
- Les Roches 2003 de Lenoir

Pour les blancs
- La Bégou 2018 Maxime Magnon
- Le Feu 2014 Belluard
- Les Noels de Montbenault 2014 Richard Leroy
- Arbois Chardonnay 2016 Houillon/Bruyère
- Lias 2015 de Labet

Bulles
- Champagne Antoine Bouvet 2014
- Goguette Bornard Jura

Pour les découvertes
- Les vins de Pauline Broqua, son chenin et ses rouges !!
- Panda de Lammidia

Déceptions
- Champagne Les Maillons Ulysse Collin : première fois sur cette cuvée, j'adore toutes les autres et je l'ai trouvé lourde...
- Susucaru Rosso 2019 Cornelissen : plat pour quelque chose d'annoncé comme un super jus
- Utopiste 2018 Kumpf & Meyer : 14,5° un peu trop présent, j'ai préféré d'autres millésimes

Voilà pour ma part, l'année 2020 en liquide !
#121
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: HERBEY 99, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, f.aubin, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 113
  • Remerciements reçus 215

Gaija a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Je profite de mon centième message pour vous dire que ces quelques premiers mois passés en votre compagnie sur ces pages ont été super enrichissants, tout autant que j'adore ceux des autres j'adore me prêter à l'exercice du CR et je compte le faire encore un bon moment j'espère ! Bref, merci à cette belle communauté qui fait qu'on apprend beaucoup, qu'on salive beaucoup, et qu'on rigole bien aussi de temps en temps ! %tchin

Pour ma part cette année je n'ai pas vraiment de déceptions !
C'est peut-être l'heureux apanage des débutants qui ont encore l'enthousiasme de tout découvrir, et de trouver, si pas de l'émerveillement, au moins de la curiosité et de l'intérêt à (quasi) chaque bouteille ouverte ... Aux innocents les mains pleines !

J'ai fait quelques très belles rencontres cette année, plus modestes que bien d'entre vous cependant, je n'ai pas vraiment "du lourd" à lister mais finalement tant qu'on aime, qu'importe ! :D

A la volée et sans trop y réfléchir :

En rouge :
- Domaines des Huards, Cheverny rouge "Ouvrage" 2013 oo,
- Gruaud-Larose 2006
- Beaune 1er Cru "Bressandes" 2014 - Domaine du Pavillon, Albert Bichot
- Mercurey 1er Cru "Clos Marcilly" 2013 - Michel Briday
- Fleurie Poncié 2018, Chermette
- Côte-Rôtie "La Sarrasine" 2017, Domaine de Bonserine

En blanc :
- Chateau La Louvière, Pessac-Léognan, Blanc, 2014 oo,
- Venise 2018, Taille aux Loups
- Guiraud 1988
- Sancerre 2019, François Crochet
- Riesling de Rorschwihr Vendanges Tardives 2000, Cuvée Yves, Rolly Gassmann
- Domaine des Jumeaux, Le Chemin du Querry, Chenin, 2018
- Chablis "La Sereine" 2017, La Chablisienne

Brieuc
#122
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Val59, f.aubin, Paca72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3331
  • Remerciements reçus 285

francois999 a répondu au sujet : 2020 : vos tops et déceptions de l'année ?

Vaudésir écrit:

francois999 écrit: - jp et b Droin. Mont de milieu 2010


Ah oui François, qui avait remplacé les Clos 2005 mais c'était en 2019 :D

Stephane


Yes mais j’ai bu la dernière bouteille qui me restait entre temps

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
#123
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 42
  • Remerciements reçus 102

Paca72 a répondu au sujet : 2020 : vos tops et déceptions de l'année ?

A l'heure du bilan, et comme beaucoup d'entre vous, moins de soirées dégustations entre amis en 2020 et moins d'occasions d'ouvrir de belles quilles. Quelques bons moments de plaisir et de partage néanmoins dans les interstices que la crise sanitaire a pu nous accorder :

Découvertes :
Rouge
Corse - Vin de France - Domaine Vaccelli "Juste CIel" 2016 et "Unu" 2016
Corse - Vin de Corse - Clos Fornelli "Robe d'Ange" 2018
Beaujolais - Régnié - Domaine des Capréoles "Chamodière" 2017
Bourgogne - Irancy - Domaine Saint-Germain 2018
Languedoc - Terrasses du Larzac - Mas Lasta 2017
Côteaux du Lyonnais - Domaine Clusel-Roch - "Galet" 2018
Loire - Côte Roannaise - Domaine Sérol "Eclat de Granit" 2019
Italie - Barolo - Elio Altare 2014
Italie - Brunello dI Montalcino - Casanova Di Neri 2013
Italie - Amarone Della Valpolicella - Dal Forno 2011
Espagne - Rivera Del Duero - Matarromera Reserva 2010

Blanc
Jura - Arbois - Domaine Jérôme Arnoult "Initiale" 2018
Bourgogne - Saint-Bris - Domaine Saint-Germain 2018
Loire - Vin de France - Domaine de Bellevue "La Justice" 2018
Loire - Savennières - Domaine Ogereau "Clos le Grand Beaupréau" 2012
Bourgogne - Meursaullt - Domaine Piguet-Chouet "Cuvée Anne-Marie" 2017


Confirmations :
Rouge
Bordeaux - Médoc - Château Rollan de By 2016
Bourgogne - Gevrey-Chambertin - Domaine Huguenot "Les Crais" 2016
Rhône - Crozes-Hermitage - Emmanuel Darnaud "Les 3 Chênes" 2012
Bourgogne - Chambolle-Musigny - Domaine de la Pousse d'Or 2015
Languedoc - IGP Pays d'Hérault - Domaine de la Grange des Pères 2015
Loire - Bourgueil - Domaine de Bel Air "Grand Mont" 2011
Loire - Bourgueil - Domaine Aurélien Revillot "Sur les Hauts" 2015
Bordeaux - Margaux - Château Lascombes 2007
Rhône - Crozes-Hermitage - Domaine Combier "Clos des Grives" 2013
Provence - IGP Méditerrannée - Triennes "Les Auréliens" 2016
Bordeaux - Saint-Emilion - Château Grand Corbin Despagne 2010
Bourgogne - Côte d'Auxerre - Domaine Goisot "Corps de Garde" 2017
Sud-Ouest - Côtes du Marmandais - Elian Da Ros "Le Vin est une Fête" 2017
Italie - Bolgheri - Tenuta San Guido "Sassicaïa" 2008

Blanc
Alsace - Riesling - Domaine Léon Beyer "Les Ecaillers" 2009
Loire - Montlouis s/ Loire - Domaine François Chidaine "Les Choisilles" 2010
Loire - Montlouis s/ Loire - Domaine de la Taille aux Loups "Les Caburoches" 2016
Bourgogne - Rully 1 er Cru - Domaine Dureuil-Janthial "Les Margottés" 2016 et Puligny-Montrachet "Corvée des Vignes" 2017
Bordeaux - Pessac-Léognan - Château Latour-Martillac 2009
Loire - Sancerre - Domaine Vacheron "Les Romains" 2016
Loire - Anjou - Domaine Patrick Baudoin "Effusion" 2018

Pascal
#124
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, DUROCHER, f.aubin, Papé

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14
  • Remerciements reçus 90

florent49 a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Bonsoir

confinement ou pas, 2020 aura quand même été une année ou on aura vraiment très bien bu. Ok, on n'a pas respecté totalement toutes les règles tout le temps, mais il y avait aussi la période 1er janvier - 15 mars, puis la période 11 mai - mi octobre où il y avait même des restaurants ouverts...
pour résumer, non seulement les plus grands vins dégustés dans l'année, mais aussi les plus belles découvertes, dont certaines inattendues, et quelques déceptions

ils étaient prévus grands et l'ont été
- Rayas 2008 pour son côté addictif et Fonsalette 2009 pour son côté baroque (Pialade 2011 et Rayas 2011 magnifiques aussi)
- Poyferré 1990 pour son raffinement et sa distinction (1986 très bien, mais un peu strict encore. trop jeune)
- Vosnes Les Suchots 2017 de l'Arlot pour sa finesse extrême et sa texture de taffetas (roooohh que c'est bon ça. ça vieillit comment ? j'ai peur de ne jamais le savoir)
- Fidès 2014 d'Eric Morgat qui représente pour moi le grand chenin, dense, profond, long. superbe vin de gastronomie.
- Les Bons Arrêts 2016 du Monteillet, pour son côté floral et sa douceur. j'adore ce vin.
- Clos des Cistes 1994 Marlène Soria. comme c'était trop bon sur l'agneau, ça !! (pas d'autre commentaire ; absence de note de l'auteur)

auraient pu être cités également : Patrick Baudouin Bruandières 2015 le layon sapide et gourmand de gastronomie, Ausone 1990 pour sa finesse et sa classe, et plein d'autres en fait. Mais du coup, c'est dire à quel point les autres sont grands.

ils ont surpris et envouté
- Clos Canarelli rouge 2018. j'ai lu qu'il avait déçu certains, peut être à cause du millésime faible. j'ai adoré ce vin d'infusion, diaphane mais épicé et d'une grande finesse. je m'en régale et je joue encore. j'ai peur de tenter les meilleurs millésimes, du coup...
- Les vins du Domaine Burja, en Slovénie, sur les millésimes 2017 et 2018 (Noir, Reddo et Bela sont de très très beaux vins, Zelen et Roza sont des pépites à bas prix)
- Red Angel on The Moonlight Pinot Nero 2012. je ne savais même pas que ça existait. j'ai adoré le côté cranberries et la fine acidité de ce pinot noir italien
- Clos des Cocus 2018 de Thomas Batardière. la première bouteille était aussi belle et lumineuse que son étiquette est splendide.
- White 2011 de Sutor (vipava - slovénie). Rebula et Malvoisie. superbe
- Puligny les Chalumeaux 1988 de Matrot (1er cru pas revendiqué ?), parce qu'il était juste énorme et que c'était la quille de blanc de l'année. C'est simple, elle avait tout (je la mets ici pcq j'en attendais une belle bouteille et on a eu une très grande bouteille)
- L'Ebrescade 1999 de Marcel Richaud. superbe quille, tout juste à point.
- Maximin Grunhaus Abtsberg Auslese 2018. rhoooooo le kiff. quelle finesse, quelle matière, quelle sapidité... et quelle amélioration sur 3 jours.

on pourrait rajouter plein d'autres domaines slovènes comme Guerila, Zorjan, Lanthieri, Stokelj, Cotar, Kramar, ReiaBlazic, Uou, Ducal et autres qui nous ont fait passer des superbes moments et ont égayé notre année...

ils n'ont pas fait pleuré autant que prévu, ils ont déçu, on en attendait peut-être trop
- Grands Echézeaux 1999 de la DRC - c'est très bon mais ultra massif. ça ne m'a pas donné d'émotion. j'ai lu un commentaire ému et dithyrambique sur LPV. je n'ai pas eu la même émotion
- Munchberg VT 1997 de riesling Ostertag - je l'ai trouvé un peu linéaire. en tout cas, c'est moins kiffant que les VT de gewurz de fronholz qui sont à se damner
- Chambolle 2011 de Roumier. mouaif, ça ne dit pas grand chose.
- Montée de Tonnerre 2005 Raveneau. c'est très bon mais c'est quand même très élevé et pas aussi vibrant que ça devrait
- Volnay 2006 des comtes Lafon. bah, y a rien...
- Côte Rôtie 1999 Jamet. c'est bon, c'est très bon. mais cette bouteille ne m'a pas fait me dire que je buvais un must absolu

indéniablement, il n'y en a pas seulement 5. Trop difficile, 5. éventuellement, ça tiendrait pour la sélection d'un mois. mais pas d'une année.

bonne année à tous, et meilleurs voeux de sérénité dans les débats

florent49
#125
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: didierv, Jean-Loup Guerrin, f.aubin, Papé, starbuck, Garfield, Paca72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 36
  • Remerciements reçus 49

Fanfreluche a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Allez, je me lance :

Top rouge :

Pierre Gaillard - Côte rôtie 2014
Château Kefraya - Liban - Les arcanes 2013
Domaine Ouleb Taleb - Maroc - Tandem 2016
Domaine des Cézins - Côteaux du Loir - Génération 4 2017
Domaine des Berioles - Saint Pourçain - Grande Brière 2018
Château les Eyrins - Margaux 2010
Brands Laira - Coonawara Australie - Blockers Cabernet Sauvignon 2013
Château Armandière - Cahors - Diamant rouge 2011
Les vignes oubliés - Languedoc - autour du Cinsault - 2018
Domaine la traversée - VDF - Cinsault 2018
Caves Pazac - Costières de Nîmes - Fournier de Clausonne 2014


Top blanc et Liquoreux :

Agnès Dauvissat - Chablis premier cru Beauroy 2015
Château Gilette - Sauternes - crème de tête 1990
JM Boillot - VDF - Truffière 2005
La Colombière - VDF - Le grand B 2015
Cave Vieil Armand - Riesling Grand cru Ollwiller 2015


Flop Rouge :

Château Montus - Madiran 2009
Château Carbonnieux - Graves 2014
Cave de Tain - Hermitage - Les petites cabanes 2014
Domaine du haut des terres blanches - Châteauneuf du pape 2015
Château Latour Martillac - Pessac Leognan 2013
Tissot - Jura - Trousseau Singulier 2011


Flop Blanc :

Thierry Renard - VDF - Renard des côtes 2016
Vignerons ardechois - Ardèche - Vendanges d'Octobre 2014
Phillippe Charmond - Mâcon Vergisson 2016


Il me manque dans mon top blanc un superbe Jasnières dégusté au restaurant l'Ostal à Clermont Ferrand (au temps où les restaurants étaient ouvert... Février?) Malheureusement ma mémoire flanche et je ne vais pas le retrouver !

A bientôt,

François
#126
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, f.aubin, ysildur, Ja

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 641
  • Remerciements reçus 175

f.aubin a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Sacrée belle sélection Florent !!!
Tu es originaire d'Angers si j'en juge par ton pseudo ?
C'est mon cas et je suis très fier des vins de Loire oo,

LPVment,
Franck
#127
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Papé

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 641
  • Remerciements reçus 175

f.aubin a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Peut-être une belle cuvée de La Belliviere François ???

LPVment,
Franck
#128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3614
  • Remerciements reçus 3094

starbuck a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

florent49 écrit:
- Puligny les Chalumeaux 1988 de Matrot (1er cru pas revendiqué ?), parce qu'il était juste énorme et que c'était la quille de blanc de l'année. C'est simple, elle avait tout (je la mets ici pcq j'en attendais une belle bouteille et on a eu une très grande bouteille)


Florent, je cite cette phrase car nous avons peu de retour sur de telles bouteilles, je parle de chardonnay plus vieux qu'habituellement.
Pour les bouteilles qui sont peu ou pas du tout commentées, n'hésites pas à poster un petit mot dans la rubrique des domaines ;)

Sylvain
#129
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 660
  • Remerciements reçus 418

rudy.B a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Pas de grandes bouteilles cette année. De toute façon les rares que j'ai en ma possession ne sont pas encore prêtes et je n'ai pu croiser mes potes de dégustation sur la région lyonnaise qu'au mois de Février, soit il y a quasiment un an.

En souvenirs en blancs, je garde 3 découvertes en mémoire:
-Sancerre Montée de St Romble 2018 du Pré Semelé:

Tendu, citronné, fin, ciselé. Le blanc par excellence pour mes gouts! Si je devais chipoter, je dirais que j'aimerais voir ce que peut donner cette cuvée sans élevage sous bois qui ressort parfois un peu. Mais vraiment je chicane pour pas grand chose là. À un prix encore largement humain.

-Pacherenc sec Le Talion 2017 - Domaine Laougué:

En fait je ne sais pas quoi penser de ce vin. Gouté au domaine puis ouvert deux bouteilles depuis, j'ai perçu le vin de 4 manières différentes. Strictement jamais le même vin dans la bouteille. Et quand je lis les CR, nombreux sont ceux qui diffèrent de ce que j'ai croisé. C'est vraiment intrigant! Mais sur les deux bouteilles ouvertes, une était vraiment superbe, et rien que pour ça j'ai envie de revoir ce vin. D'ailleurs, les aficionados du domaine savent-ils si un 2018 est sorti depuis?

-Riesling Ribeauvillé 2016 - Domaine Kientzler:

j'ai déjà bu mes 3 bouteilles, et surement trop jeune, mais j'ai aimé ce côté agrume, légèrement pétrolé et un peu dur en bouche, un brin austère.

En rosé, une bouteille m'a marqué (et quasiment le seul bue de l'année), un Quintessence 2018 du Domaine de Rimauresq. C'est Laurent Chenier qui m'a fait découvrir cette bouteille et m'avait dit que ça lui faisait penser à un joli blanc bien travaillé et je ne peux qu'acquiescer! Vraiment une bonne expérience.

En rouge, j'ai ouvert quelques Rhône Nord dont un Hermitage 2010 de Guigal dont on dit que les cuvées de négoces sont bien réalisées mais sans vraiment de personnalité. Et bien pourtant cette bouteille a mis une raclée monumentale aux autres Rhône Nord ouverts cette année (Champin le Seigneur 14 de Gérin, Madinière 14 de Cuilleron, Fortis 2012 de Montez,...). Certes, avantage millésime pour le Guigal, mais c'était aussi le moins cher (30€ encore il y a quelques années).

Souvenir d'un superbe Tour de Pierre 2017 de l'Ermitage PSL. Avec plus de fond, on était sur de la grosse quille, car pour le reste il y avait tout: équilibre, fraicheur, complexité,... Malheureusement j'en ai eu qu'une bouteille et quand je lis Kiravi qui en a écoulé un gros stock je crois qu'il me rend plus jaloux qu'une personne qui aurait bu de la Romanée Conti en cubi toute l'année.

En Beaujolais, une révélation sur un vin nature, avec le Chénas Les Carrières 2018 de Thillardon. Superbe bouteille qui ne renie pas son côté nature le tout sans l'imposer laissant place à un fruit gourmand et pure, une bombe à consommer sans modération!

En déception, les quelques Côte-Rôties ouverts sur 2013-2014. Pas mauvais, mais à ce prix ce n'est pas raisonnable compte tenu mon budget. J'ai fait un gros stock sur 2016, dont les Grandes Places de Gérin, Jamet,... J'espère prendre quelque grosses claques inoubliables, c'est le minimum syndicale compte tenu du prix et de ce qu'on peut trouver dans d'autres régions au niveau plaisir pour des prix infiniment moindre! Et en vraie déception, un Hermitage 2011 de Delas, au niveau d'un Côte du Rhône: pas une grande ampleur aromatique, pas complexe, peu de longueur, quelconque quoi...

J'ai ouvert mes derniers Braujou en rouge aussi, et hormis un Enclos 16 qui pinotait délicieusement, je suis passé à côté des autres bouteilles alors que souvent je trouvais qu'il ne manquait pas grand chose pour atteindre le but recherché comme avec ce fameux Enclos 2016 qui m'avait enchanté (seule bouteille sur 3 Enclos 16 d'ailleurs, les autres étaient différentes et pas fantastiques).

Sinon dans les tops RQP sous les 15€ et hormis le Tour de Pierre 17 qui lui s'est placé sur le podium:

-Regnié La Ronze 2018 - Chopin: un Gamay bien mûr, charnu et gourmand que j'ai pris plaisir à ouvrir cette année.
-Mâcon-Vergisson sur la Roche 2019 - J&N Saumaize: un superbe blanc qui a tout et à qui, comme pour le Tour de Pierre, il ne manquerait qu'un peu de fond et de longueur pour le faire basculer dans une catégorie supérieure. Un must have sur certains millésime comme 17 ou 19, je n'avais pas trop accroché au 2018 par contre.
#130
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, Papé

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1703
  • Remerciements reçus 2592

Kiravi a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Bonsoir Rudy

2 choses à propos de ton post:

Souvenir d'un superbe Tour de Pierre 2017 de l'Ermitage PSL. Avec plus de fond, on était sur de la grosse quille, car pour le reste il y avait tout: équilibre, fraicheur, complexité,... Malheureusement j'en ai eu qu'une bouteille et quand je lis Kiravi qui en a écoulé un gros stock je crois qu'il me rend plus jaloux qu'une personne qui aurait bu de la Romanée Conti en cubi toute l'année.

Ne sois pas jaloux, je n'en ai plus. J'avais écrit que ça pouvait certainement se garder mais je ne l'ai pas fait...:dry:
J'espère en avoir laissé un peu sur le marché. Evidemment si je les trouve, je ne te les laisserai pas.

Pacherenc sec Le Talion 2017 - Domaine Laougué:

En fait je ne sais pas quoi penser de ce vin. Gouté au domaine puis ouvert deux bouteilles depuis, j'ai perçu le vin de 4 manières différentes. Strictement jamais le même vin dans la bouteille. Et quand je lis les CR, nombreux sont ceux qui diffèrent de ce que j'ai croisé. C'est vraiment intrigant! Mais sur les deux bouteilles ouvertes, une était vraiment superbe, et rien que pour ça j'ai envie de revoir ce vin. D'ailleurs, les aficionados du domaine savent-ils si un 2018 est sorti depuis?

Il ne faut pas que ce soit un problème pour toi. Il y a dans les archives du GNLPV (Grand Navire La Passion du Vin) des multitudes d'exemples de vins goûtés très différemment par des gens qui sont pourtant des dégustateurs de première bourre.
Ton avis sincère n'a pas moins de valeur que ceux des autres. Et en effet, c'est très intrigant. Mais si on avait tous le même ressenti, ce serait un peu triste, non?
Je trouve par ailleurs très intéressant de cerner le profil des uns et des autres et de trouver de qui on est proche, gustativement parlant.

Marc, assez vieux débutant
#131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 660
  • Remerciements reçus 418

rudy.B a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Kiravi écrit:
Il ne faut pas que ce soit un problème pour toi. Il y a dans les archives du GNLPV (Grand Navire La Passion du Vin) des multitudes d'exemples de vins goûtés très différemment par des gens qui sont pourtant des dégustateurs de première bourre.
Ton avis sincère n'a pas moins de valeur que ceux des autres. Et en effet, c'est très intrigant. Mais si on avait tous le même ressenti, ce serait un peu triste, non?
Je trouve par ailleurs très intéressant de cerner le profil des uns et des autres et de trouver de qui on est proche, gustativement parlant.


Ça ne me gêne pas d'avoir eu des ressentis différents d'autres personnes, au contraire, ça renforce le sentiment que j'ai à propos de ce vin qui est qu'il peut se présenter sous différentes facettes totalement différentes les unes des autres, et c'est en ça que je le trouve intrigant! Et c'est en partie aussi ce qui me donne envie d'en racheter.

Pour Tour de Pierre, je suis passé sur les millésimes 2018 et 2019, mais je trouve qu'on est en deçà du 2017 pour l'instant. Peut-être à revoir plus tard?
#132

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 143
  • Remerciements reçus 81

Ja a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

En fait faudrait créer un sujet « les bouteilles les plus prestigieuses bues en 2020 » pour Certains , quelle chance !( j’ai l’air d’un clochard maintenant..)

Allons à mon tour:

Italie:

Possa: stracchietra 2017, quelle découverte...
Possa: Bianco delle 5 terre 2019
Mannucci Droandi: chianti classico 2017
Volpaia : Chianti classico 2016
Accordini: Valpolicella classico 2016, quelle fraîcheur à table...
Il Poggione: Brunello di montalcino 2010
Rizzi : Langhe 2017
Cantina Albea : Nero Di troia 2015 cuvée « Lui »
Mastroberardino :Taurasi Radici 2015
Cantina Tollo: montepulciano des Abruzzes 2016 riserva
Lunae : colle Di luni pigato et puis aussi le vermentino tiens..


Les Abruzzes et les blancs de Ligurie...attation rapport Q/P fabuleux!
France:

Bart: les longeroys 2015 Marsannay
Julien: Aloxe Corton 2011
Guiraud: blanc’ G de Guiraud 2018, blanc
Domaine de terres blanches: Baux de Provence 2018 blanc.
Delaporte: Silex blanc 2019
Pommier :bourgogne rouge 2016
Les terres dorées : beaujolais village 2018
Château des Jacques: morgon 2016 les roches noires
La taille aux loups: bretonnieres 2017 et Remus 2017

Espagne: Remelluri Rioja 2010..17 balles de bonheur, taillé pour vieillir ...


Les rosés, parce qu’il y en a des bons et qu’il a fait chaud faut pas deconner :

Tenuta Ulysse:Abruzzes, merlot 2019..si t’as jamais goûté ça t’as raté ta vie!
Domaine des masques: essentielle 2019
Possa: rosé d’amour 2019




Spiritueux:

Calvados Drouin xo


J’en ai oublié même ceux qui m’ont déçu, pas grave le prochain sera le meilleur.huhu

In Sangiovese we trust
#133
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, bibi64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 14
  • Remerciements reçus 90

florent49 a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

starbuck écrit:

florent49 écrit:
- Puligny les Chalumeaux 1988 de Matrot (1er cru pas revendiqué ?), parce qu'il était juste énorme et que c'était la quille de blanc de l'année. C'est simple, elle avait tout (je la mets ici pcq j'en attendais une belle bouteille et on a eu une très grande bouteille)


Florent, je cite cette phrase car nous avons peu de retour sur de telles bouteilles, je parle de chardonnay plus vieux qu'habituellement.
Pour les bouteilles qui sont peu ou pas du tout commentées, n'hésites pas à poster un petit mot dans la rubrique des domaines ;)


Roooooooohhhhhhhhhh bah si on m'avait dit qu'un jour, je serais cité sur LPV, je m'en serais retrouvé tout autant coi que tout valorisé...
A ces mots (de starbuck), le Corbeau ne se sent pas de joie ; et pour montrer sa belle voix, il ouvre un large bec... et poste une photo de la dite bouteille...
je m'en vais de ce pas aller la commenter où qu'il faut (punaise j'ai la pression, j'espère que je vais bien mettre CR: sans espace et puis le bon nom de la cuvée ; je m'étais pourtant bien dit qu'il me fallait la commenter et mettre des mots sur mes sourires bêtes, ce jour là)

Fichier attaché :

Nom du fichier : matrot chalumeaux.pdf
Taille du ficher :81 ko


entre temps, j'ai pensé à plein d'autres bouteilles délicieuses ou même somptueuses bues en 2020... c'était une belle année vineuse quand même.

flo

ps : la tentative d'inclure une photo de bouteille au milieu d'un message me semble l'ascension du Mangart. court mais dur et intense
ps2 : oui, angevin et fier de l'être. enfin, angevin d'ailleurs. mais d'ici surtout.

florent49
#134
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18244
  • Remerciements reçus 2125

Jérôme Pérez a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

si tu veux que ta photo soit dans le message, il faudra qu'elle un format autre que pdf.
Le Mangart que je connais bien n'est pas si difficile avec le bon équipement !

Jérôme Pérez
#135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 414
  • Remerciements reçus 143

condorcet a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Ce cru 2020 fut aussi chiche en dégustations que riche en contemplations :
- un Nuits-Saint-Georges 1964 de Bouchard père et fils que personne pas même le restaurateur n'attendait à ce niveau ;
- un Pommard 1945 anonyme tout en onctuosité et en raffinement ;
- un Bourgueil 1947 de Lamé-Delisle Boucard encore bien fringant (quoiqu'en-deçà du 1959) ;
- la parenthèse enchantée des fêtes où les quatre vins proposés se sont admirablement goûtés : un Champagne Victor Clicquot 1955 au bouquet irrésistible (mais hélas à la bulle évanescente), un Krug grande année 163e édition très gastronomique, un Châteauneuf-du-Pape Beaurenard Grand Partita 2015 assez élégant et surtout un Châteauneuf-du-Pape de la Cave du Val Clos 1933 somptueux (le vin d'une vie).
#136
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Marc C, Vaudésir, Delphinette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9650
  • Remerciements reçus 1316

claudius a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

les meilleurs rouges bus
par meilleur je ne me réfère pas tant à une perfection formelle mais plutôt à des coups de coeurs et émotions
1) Brunate 2011 de Giuseppe Rinaldi ... parfait ... alors que je n'apprécie pas particulièrement ce millésime à Barolo
2) Perno 2015 de Elio Sandri ... a mis KO le Ravera 2010 de Cogno que j'apprécie beaucoup ... un vin émotionnant de naturel et véracité ! ... no bullshit, just wine
3) Paje 2014 de Roagna ... oulala !
4) Cos d'Estournel 2003 ... millésime beaucoup critiqué et pourtant ! ... vin accueillant et complètement ouvert ...
5) Duhart Milon 2003 ... là l'effet dramaturgique a aussi joué, je ne m'attendais à rien de vraiment spécial ... surprise !
6) Léoville Barton 2003 ...une bien belle trilogie et peut-être même le meilleur Barton que je connais mais je dois re-goûter le 2000
7) Lafleur 2004 GRAND Pomerol ! ..... top absolu de mon best of Pomerol ever avec Clinet 1989 & 1990, Trotanoy 1998, Le Gay 1982 en magnum et Gazin 1990 en magnum
8) Latricières Chambertin 2000 de Rossignol Trapet ... petit millésime, vin tout en finesse et douceur au charme irrésistible
9) Corton Renardes 2005 de Maillard ... il était déjà dans mon top 2019 ... ce vin sort toujours devant à l'aveugle et étonne toujours
10) Moss Wood 1996 Margaret River Pinot Noir Australien qui a l'aveugle mettrait beaucoup de nobles Bourgogne en difficulté
11) CDP 2016 Charvin en magnum ... c'était peut-être le jour feuille, la lune montante et mon biorythme favorable, mais j'aurais pu descendre le magnum tout seul ;)

quelques découvertes en blanc
1) le Domaine Droin ... grâce à LPV :)
2) le Domaine Dönnhof ... quel équilibre !

quelques surprises à moins de 25€
1) Ch. Beaumont 2010 Haut-Médoc
2) Barolo 2016 Carlo Revello
3) Aiguelière 2001 rousse ;) ... est parvenu à mettre un Hermitage 2001 de Chave en difficulté !

La honte
toutes les bt bouchonnées
#137
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B, gege, Axone35, Jean-Loup Guerrin, bibi64, condorcet, leteckel, Garfield, Delphinette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18498
  • Remerciements reçus 3463

Eric B a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

3) Aiguelière 2001 ... est parvenu à mettre un Hermitage 2001 de Chave en difficulté !

Côte dorée ou Côte rousse ?

Eric
Mon blog
#138
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19006
  • Remerciements reçus 2502

mgtusi a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Le rouge : Pialade 2011, quel vin !
Le blanc sec : Dauvissat Les Clos 2005
Le liquoreux : Sigalas-Rabaud 2001

Les confirmations :
En général, il y a peu de corrélation entre le prix demandé et le plaisir pris.
le beaujolais, il y a pléthore de jolis vins. Ma (sous)région favorite.
Les côtes de Beaune blanc : trop de déceptions, j'abandonne définitivement.

Michel
#139
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 211
  • Remerciements reçus 377

Torsten a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Exercice difficile, je n'ai pas bu de vins très prestigieux, ou supposés être grands.

- Château des Tours 2014 (rouge), indubitablement mon numéro un. Le Domaine 2014 était au même niveau aromatique, mais avec une bouche un peu trop fluide.

Beaucoup de très bons vins, entre autres:
- Camigliano 2013, un Brunello très accessible et fort bon.
- Châteauneuf rouge Beaurenard 2007
- Gevrey Chambertin Liger-Belair 1997
- Camin Larredya, Jurançon la Part Davant 2017
- Rollan de By 2009 s'il faut citer un Bordeaux

Je me suis régalé en été avec les entrées de gamme corses de Giudicelli (Eté Rouge) et Vaccelli (Juste Ciel), ainsi qu'avec les Beaujolais du domaine Bulliat.

Comme Michel, mes déceptions sont surtout liées aux rapports qualité/prix devenus trop rarement satisfaisants. Mais aussi à des attentes trop élevées sur des domaines qui font le buzz ici ou ailleurs, comme lorsqu'on voit pour la première fois un film blockbuster qui a tout cassé au box-office mais qui nous laisse dubitatif.

Hasard des bouteilles ou région de la Loire qui ne correspond pas à mes goûts, le chinon Les Granges 2018 (rouge) de Baudry, les Pierres 2018 (blanc) de Xavier Frissant, et les 3 Schistes 2016 (moelleux) de Montgilet ne m'ont vraiment pas emballé, au point où je n'ai pas envie de renouveler l'expérience.
#140
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, bibi64, condorcet

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2672
  • Remerciements reçus 128

Gastronomix a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

mgtusi écrit: Les côtes de Beaune blanc : trop de déceptions, j'abandonne définitivement.


Ok mais au profit de quoi?
#141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11915
  • Remerciements reçus 1918

jean-luc javaux a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Ok mais au profit de quoi?

Des Chablis et du Mâconnais. (eût pu répondre Michel)

jlj
#142
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19006
  • Remerciements reçus 2502

mgtusi a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

jean-luc javaux écrit: Ok mais au profit de quoi?

Des Chablis et du Mâconnais. (eût pu répondre Michel)

jlj


Yes et côte chalonnaise (certains rully n'ont strictement rien à envier aux plus beaux meursault)

Michel
#143
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3614
  • Remerciements reçus 3094

starbuck a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

mgtusi écrit: Yes et côte chalonnaise (certains rully n'ont strictement rien à envier aux plus beaux meursault)


C'est normal parce que Rully est la limite méridionale pour la culture du Chardonnay B)
::out::

Sylvain
#144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4326
  • Remerciements reçus 1063

HERBEY 99 a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

mgtusi écrit:

jean-luc javaux écrit: Ok mais au profit de quoi?

Des Chablis et du Mâconnais. (eût pu répondre Michel)

jlj


Yes et côte chalonnaise (certains rully n'ont strictement rien à envier aux plus beaux meursault)


si Michel, le prix!!
#145
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 116
  • Remerciements reçus 101

Caligula a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Mes coups de cœur de l’année:

- Dom Perignon 1966: J'ai rarement eu une telle longueur sur un champagne... Quelle expérience.
- Selosse, Initial: J'aime le caractère unique de ce champagne.
- Les pinots noirs de Kelley Fox, Oregon, sur les millésimes 2017 et 2018. C'est fait par une vigneronne qui a un cœur immense, et j'aime à penser que cela se ressent dans le vin.
- Sine Qua Non 2016 "Ratsel", Californie. Une superbe cuvée 100% syrah qui marie puissant et élégance.
- Realm Cellars "The Bard", Californie. Une autre pépite de notre Frenchie Benoit Touquette qui fait des merveilles en Californie. On peut être fier!
- Rayas 1998: La finesse a un nom.
- Cornas 2006 de chez Clape: une bouteille que j'aurais aimé ne jamais finir.

Déceptions avec un grand D:
DRC Romanee-Conti 1995: J’espère que c’était une fausse.
Petrus 2010: J’espère que c’était un faux.
De Vogue, Chambolle-Musigny 1er cru 1995: dois-je me répéter?
Almaviva 2018: Aucun intérêt en l’état sauf perdre 150 euros. Le Baron a encore frappé.

Découvertes:
Les Chablis de chez Dauvissat Pere et Fils, notamment les 1er cru et la cuvée héritage.
Champagne Adrien Renoir, "Terroir" et les Champagne Pierre Baillette. Super champagnes à prix raisonnable. Il faut faire le plein!
Liber Pater 2011: Le pire c'est que c'est super bon et que ça vieillira 20 ans sans trembler.
Zind Humbrecht, Clos Windsbuhl 2005 VT. J'ai humblement appris avec cette bouteille ce qu'il était possible de faire avec du Gewurztraminer.

Et comme tous les ans, il n'y a de coups de cœur sans copain ni partage.

Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre. Faust
#146
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier_26, Eric B, gege, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, leteckel, penmoalic, Garfield, Delphinette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1570
  • Remerciements reçus 231

docadn a répondu au sujet : 2020, une drôle d’année, se termine prochainement : vos tops et déceptions de l'année ?

Bonjour,
Mes flops 2020 :
- Domaine des Tours 12 : austère, végétal, bodybuildé, muet olfactivement parlant... par 2 fois dans l'année !
- Lapierre - Morgon 2009, sans sulfites ajoutés (déçu, car c'était ma dernière, austère comme un Burgaud 09)
- Bodega Mararones Garnacha 2015 ( qui a perdu l'éclat de la 1ère rencontre avec cette cuvée).
- Le Soufflot à Meursault

Mes tops 2020 :
- Riesling - Mosel - Pradikatswein - Wehlener Sonnenuhr - Spätlese - Joh.Jos.Prüm - 2009 (Cf ICI )
- Amarone - Recioto della Valpolicella - Classico Superiore - Bertani - Vendemmia 1971 (CR même lien que ci-dessus)
- La Bonne Pioche - Vin de France 2014 - Michel Guignier (digeste, frais, aérien)
- Les vins de David Croix (Beaune) lors d'un week-end bourguignon
- Les vins de Philippe Gavignet (Nuits-St-Georges) lors du même week-end bourguignon
- Juste Nature 2019 - Domaine de Beaujeu (Camargue)
- Gevrey Chambertin - Vieilles Vignes 2017 - Domaine Bachelet (Denis) oo, oo, oo,

Meilleure année à tous !
#147
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: didierv, Axone35, Jean-Loup Guerrin, bibi64, DUROCHER, Papé, Damien72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck