Nous avons 1598 invités et 78 inscrits en ligne

Inflation

  • Messages : 4315
  • Remerciements reçus 1012

HERBEY 99 a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Ces augmentations nous obligent à arbitrer et si la curiosité est là , on va goûter ailleurs. Parfois les surprises sont excellentes. Et comme le rappelle Luc il suffit de ne pas acheter si les prix nous semblent excessifs. J'ai aussi lâché plusieurs vignerons et non des moindres en Bourgogne.

R
#271

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1398
  • Remerciements reçus 94

jlcc a répondu au sujet : Re: inflation

Bonjour,

Je vais essayer d’apporter ma modeste pierre autour de ce que je connais un peu : le Rhône.

Mon mémoire de fin d’études à l’IEP de Grenoble en 1985 s’intitulait « Les coûts du vin » et a abouti grâce à la participation de certains producteurs en rhône nord. La conclusion était assez simple et nous la connaissons tous : il n’y a aucun lien entre coût de production et prix de vente. Les coûts de production peuvent varier mais dans des limites bien moindres que les prix de vente.

Début des années 2000, je m’inquiète de l’évolution des tarifs que je vois s’envoler et je pense que nous sommes à une limite. L’avenir m’a prouvé que je me trompais complètement, au point que le vin devient un objet de placement, les bouteilles sont découpées en parts de « SICAVES » ! D’ailleurs le problème vient peut-être en partie de ce nom…

Internet a une lourde responsabilité, et je le dis sur un forum. C’est à la fois ce qui a permis de faire circuler l’information, sur la qualité et le prix des vins, et d’en faciliter l’accès. Et tout circule, les vins s’achètent et se revendent comme de simples marchandises, ou du moins c’est essayé. Je suis parfois surpris des prétentions irréelles de certains vendeurs, qui pensent détenir une pépite alors que tel n’est pas le cas. Et le simple fait de proposer un vin à un prix plus élevé tire le marché vers le haut : je me souviens d’un producteur qui a justifié une augmentation importante par le fait qu’il refusait qu’un particulier puisse gagner plus à revendre son vin que lui à le produire ! Mais se revendait-il réellement à ce prix là ?

Idealwine est devenu une référence et ils le méritent. Lorsque la côte d’un vin augmente certains acheteurs ne suivent plus, et d’autres continuent en se disant qu’il vaut mieux acheter maintenant, quitte à revendre plus tard. J’avoue ne pas arriver à comprendre l’engouement récent pour certains domaines et les niveaux atteints par certains prix, mais aux enchères une seule personne ne fait pas le prix, il en faut deux : un acheteur et un perdant, le meilleur enchérisseur et son challenger. Mais il est certain qu’en permettant de mesurer l’engouement récent pour les vins, et spécialement certains vins rares, Idealwine contribue à l’augmentation des tarifs.

Le métier commence à devenir compliqué, il est quasiment impossible de partir de rien et de gagner modestement sa vie en développant un domaine qui sera ensuite transmis aux enfants. Aujourd’hui le prix des terres est tel qu’il est impossible de gagner quoi que ce soit en les finançant. Un lien précédent est éclairant à ce sujet : « Vingt-deux millions d’euros pour quatre-vingts ares : c’est environ le prix auquel une parcelle de grands crus Bonnes-Mares a été vendue il y a quelques mois ». A ce moment là ce n’est ni la main d’œuvre ni les coûts des traitements qui font le prix du vin, mais soit vous avez cette somme à placer, soit vous n’arriverez jamais à rembourser avec le revenu de cette parcelle. On va inéluctablement vers une concentration que d’autres secteurs ont connue, et qui va limiter le nombre d’acteurs et la diversité.

Sans aller à ces extrêmes, un vigneron a payé 2 M€ pour un hectare de Côte rôtie qui va produire 5.000 bouteilles les bonnes années et qu’il vend 53€ HT l’une. C’est économiquement compliqué, d’autant plus que le ratio est d’environ un salarié équivalent temps plein annuel par hectare. Si les coûts sont sensiblement identiques, l’augmentation des prix sert à accroitre les marges, et en final à valoriser l’outil de production : le foncier. Les successions sont de plus en plus chères et de plus en plus compliquées, la machine s’emballe et l’accélérateur est bloqué pied au plancher. Mais tous les producteurs sont concernés, les terres étant valorisées selon la valeur moyenne des transactions… Au début des années 1990 le mètre carré de friches de Condrieu se négociait à 1,50 F, ensuite il fallait dépenser beaucoup plus pour travailler les coteaux et planter. Aujourd’hui c’est entre 15 et 20€ le mètre carré, presque 100 fois plus !

Pourtant les politiques tarifaires des domaines sont très différentes. Certains n’ont pas augmenté leurs tarifs depuis des années, d’autres ne répercutent que quelques pourcents d’inflation pendant que certains franchissent des seuils et augmentent régulièrement. Là où j’achetais 12 caisses en me plaignant d’en manquer, j’en prends maintenant 3 et il m’en reste d’un millésime à l’autre : si le producteur a tout vendu comme avant tant mieux pour lui. Mais il y a aussi des domaines où plusieurs millésimes figurent au tarif, et certains producteurs retirent temporairement ces vins pour les proposer plus tard, et bien sur plus cher !

Il faut quand même parler d’un facteur non quantifiable, la qualité. Si parfois il n’y a rien de spécial à faire pour que les vins soient bons, 2009 ou 2015, souvent les efforts sont nombreux et pas toujours au même moment. Il faut du personnel et du matériel pour tailler, traiter, ébourgeonner, vendanger en vert, effeuiller, trier… Et je trouve que l’augmentation des tarifs a permis de produire des millésimes plus constants, ce n’est pas seulement le réchauffement climatique qui est en cause : les vignerons ont les moyens de s’adapter au millésime, sauf dans des cas extrêmes comme la grêle en Hermitage mi avril.

Mais si la politique tarifaire n’est pas fluctuante en fonction de la quantité et de la qualité, il faut quand même que le domaine arrive à fonctionner lorsque les volumes de production sont bas. Et en général, cela va également avec une augmentation des coûts de main d’œuvre et de traitements : c’est le problème de 2014 qui devrait être proposé bien plus cher que 2015, mais qui ne se vendrait pas !
#272

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20019
  • Remerciements reçus 806

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: inflation

Pour votre information le prix du loyer de la vigne à augmenté de 60 % en 3 ans

ce genre d'excuse ne fait pas réagir or pour moi c'est du foutage de gueule. Sauf pour ceux qui viennent de louer des terres, je ne vois pas comment un loyer peut augmenter de 60% en 3 ans quand on a des contrat de fermage qui durent 15 ou 20 ans. Que le prix des loyers aient augmentés de 60% sur le marché, ok mais s'en servir pour justifier ses augmentations de prix de terre en fermage constant (ou avec une augmentation prévue par le contrat), j'avoue qu'il faut oser.
#273

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1398
  • Remerciements reçus 94

jlcc a répondu au sujet : Re: inflation

Tu as raison Laurent, mais c'est une charge supplétive : ils font payer ce qu'ils auraient payé s'ils avaient de nouveaux fermages, et s'adaptent aux nouveaux loyers (des autres :D)
#274

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 134
  • Remerciements reçus 32

Stephane M a répondu au sujet : Re: inflation

+1 Enzo, les baux agricoles sont en effet sur des échelles de temps qui sont des multiples de 9 ans : 9, 18 ou 27 ans.

Sauf si, comme cela se fait en Bourgogne, on achète le moût en sortie de pressoir, et que, dans ce cas, on dépende des prix du marché.
(mais on est plus VI ... on est négociant)
#275

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11834
  • Remerciements reçus 1851

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: inflation

c'est une charge supplétive

Et quand ils n'ont pas les "terroirs" du top, qu'ils ne font pas les meilleurs vins, doivent subir les mauvais millésimes, etc , ils appliquent aussi le principe des charges supplétives?

jlj
#276

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20019
  • Remerciements reçus 806

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Sauf si, comme cela se fait en Bourgogne, on achète le moût en sortie de pressoir, et que, dans ce cas, on dépende des prix du marché.

effectivement, mais ça c'est une complainte de négociant en effet, un vigneron indépendant ne peut arguer de cet argument pour augmenter son prix, c'est du pur foutage de gueule envers son client et pour moi la seule réaction du client doit être: Tchao! en tout cas c'est ce que je ferai sans état d'âme, le contrat moral étant cassé.
#277

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 298
  • Remerciements reçus 3

KARL a répondu au sujet : Re: inflation

Bonjour,

Tous les prétextes sont bons pour augmenter les prix ; loyers, coûts de production, petite récolte due aux conditions climatiques, l'offre et la demande etc etc.
Par contre, les prix baissent-ils quand la récolte est plus abondante et de bonne qualité ?
Heureusement, il reste quelques Gaulois qui restent assez sérieux et raisonnables dans leur politique tarifaire et ce dans différentes régions.
Quand je vois qu'on peut boire de super eaux de vie pour 50 ou 60 euros, je me dis que dans le monde du vin il y a pas mal de choses qui ne tournent pas très rond.

Cordialement
Karl
#278

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4593
  • Remerciements reçus 1763

Vaudésir a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

La location (fermage) est fonction du prix d'achat de l'hectolitre fixé par arrêté préfectoral, indépendamment de la durée du bail, le locataire doit un certain nombre d'hectolitre/ha au propriétaire fixé entres eux.

Chaque année le locataire paie quelques soit la récolte cette location , s'il fait 40 hl/Ha il se fait des c....... en or, s'il fait 15 hl/ha il doit compenser sur ses tarifs de vente.

Le prix de la pièce pour du BBB est 23920€ en 2013 soit 10491 € l'hl pour 2014 on passe à 27390€ soit 12013€ l'hl soit + 15% en 1 an .
En 2011 le prix était de 16460€ la pièce pour 2012 on devait être n'ayant pas le tarif vers les 20000€ la pièce donc en gros + 15% tous les ans.
On peut comprendre le tarif demandé sans pour autant le cautionner .

Stéphane
#279

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20019
  • Remerciements reçus 806

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

que la rentabilité du fermage dépende de l'année et donc des quantités produites ok, mais en quoi cela dépends du coût de location des terres? car tous les fermage ne se paient pas uniquement en moût, certains ont une redevance aussi.
#280

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 699
  • Remerciements reçus 56

Friends a répondu au sujet : Re: inflation

Question a ceux qui se scandalisent du prix du vin actuel : admettons que vous etes un baby boomer et que vous ayez acheté un maison en 1980 pour le prix de 100000 Francs Français. Cette maison vaut aujourd'hui 200000 euros. Vous la vendez 100000 FF ? 400000 FF, soit 60000 euros (le smic a été multiplié par 4 depuis 1980, on peut donc considerer que c'est l'equivalent de l'inflation) ou 200000 euros ?
Grandeur d'âme ou prix du marché ?
Vous avez 4 heures.
#281

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4593
  • Remerciements reçus 1763

Vaudésir a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Les plupart des locations se paient en argent trebuchant et non en mouts entre le locataire et le propriétaire décidé sur la base de x hl/ha indexé à l'arrêté préfectoral.
Après sur ce que tu as produit soit tu fais de la bouteille et libre à toi de fixer son prix de vente au particulier , soit tu n'en fais pas et tu le revends au négoce et la le prix n'est pas celui de l"arrêté mais un contrat d'achat avec un prix accepté ou non.
Stéphane
#282

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 884

hyllos a répondu au sujet : Re: inflation

De toute façon les perdants sont les Bourguignons. C'est un cercle vicieux. Plus ils augmentent la valeur des vins et plus les prix des terres s'envolent. C'est tres simple, dans une dizaine d'année il n'y aura plus de domaines familiaux sur les grandes appellations. On va certainement assiter à un mouvement de concentration et de rachat par des groupes d'intérêt financiers. Mais comme l'identité et la qualité de la Bourgogne est liées à ces structures individuelles, on peut envisager une forte décote au terme de ce processus. Et au passage on aura certainement détruit beaucoup de savoir faire... cependant, le mouvement est assez naturel dans notre système économique et vu qu'il n'y a aucune volonté de l'entraver (puisque c'est contre l'idéologie actuelle), il ne faut pas attendre de miracle.
#283

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20019
  • Remerciements reçus 806

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Les plupart des locations se paient en argent trebuchant et non en mouts entre le locataire et le propriétaire décidé sur la base de x hl/ha indexé à l'arrêté préfectoral.
Après sur ce que tu as produit soit tu fais de la bouteille et libre à toi de fixer son prix de vente au particulier , soit tu n'en fais pas et tu le revends au négoce et la le prix n'est pas celui de l"arrêté mais un contrat d'achat avec un prix accepté ou non.


on est d'accord, raison pour laquelle le coup du "le prix du loyer de la vigne à augmenté de 60 % en 3 ans" pour justifier un +30% est une belle arnaque. mais suffit de ne plus acheter, ça ne reste que du vin.
#284

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11834
  • Remerciements reçus 1851

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: inflation

ça ne reste que du vin

Hola, ami sudiste, hola!
C'est du Bourgogne! ;)

jlj
#285

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3483
  • Remerciements reçus 2838

starbuck a répondu au sujet : Re: inflation

Le prix du fermage pour des terres agricoles est fixé par un indice départemental.
Il évolue chaque année.
J'ignore comment cela se passe pour les vignes mais je manquerai pas de me renseigner lors de ma prochaine virée en Bourgogne.

A titre d'info, une vigneronne de Meursault me disait qu'elle ne souhaitait pas que certaines parcelles village soient classées en 1er cru ni que les Perrières passent en grand cru car cela ferait flamber les prix de fermage et qu'ils seraient obligés de répercuter ce coût sur le prix de vente des bouteilles.

Sinon je viens d'acheter du Chablis 2015 de chez Droin pour 13€ ( en Hausse de 25% selon mon caviste) et j'ai reçu les tarifs du domaine Rapet hier. Il y a encore moyen de boire du bon chardonnay sans mettre la maison en hypothèque.

Pour les grands crus de la famille du Montrachet, il faut connaitre un allocataire de chez Carillon pour boire sa BBM avec lui ;)

Sylvain
#286

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20019
  • Remerciements reçus 806

enzo daviolo a répondu au sujet : Re: inflation

A titre d'info, une vigneronne de Meursault me disait qu'elle ne souhaitait pas que certaines parcelles village soient classées en 1er cru ni que les Perrières passent en grand cru car cela ferait flamber les prix de fermage et qu'ils seraient obligés de répercuter ce coût sur le prix de vente des bouteilles.

ça c'est plus logique car le prix du fermage dépends forcément du classement et les contrats de fermage doivent prévoir ce genre de chose, une sorte de rééquilibrage au prix moyen du 1er ou GC.
#287

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4253
  • Remerciements reçus 1652

LADIDE78 a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Jes serais très court sur le sujet , Dominique Laurent m a dit un jour au téléphone , que la vente des hospices de beaune ,donnait la tendance sur le prix du millésime ( augmentation )
je vous mets en piece jointe le site des hospices , cliquéz dans résultats de la vente des vins , les chiffres parlent d eux mêmes

www.hospices-de-beau...

didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#288

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11834
  • Remerciements reçus 1851

jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: inflation

je viens d'acheter du Chablis 2015 de chez Droin pour 13€ ( en Hausse de 25% selon mon caviste)

Les prix au domaine sont de 13€ effectivement pour le Chablis 2015 et étaient de 12€ pour le 2014.
Donc 8.33%.

jlj
#289

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2302
  • Remerciements reçus 764

FloLevBen a répondu au sujet : Re: inflation

Il faut voir l'évolution du prix HT pro pour voir si ton caviste dit vrai ou non

Florent
#290

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4593
  • Remerciements reçus 1763

Vaudésir a répondu au sujet : Re: inflation

starbuck écrivait:
> Le prix du fermage pour des terres agricoles est
> fixé par un indice départemental.
> Il évolue chaque année.
> J'ignore comment cela se passe pour les vignes
> mais je manquerai pas de me renseigner lors de ma
> prochaine virée en Bourgogne.
>

Starbuck,

Tu vas sur ce site tu auras tous les prix des fermages(prix des vins pas l'indice) en bourgogne www.cote-dor.gouv.fr... depuis plus de 10 ans.

Stéphane
#291

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1731
  • Remerciements reçus 585

Psylo a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

enzo d'aviolo écrivait:


> ça ne reste que du vin.


Voiiiiiiiiilaaaaaaaa (tu)

Samuel
#292

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1731
  • Remerciements reçus 585

Psylo a répondu au sujet : Re: inflation

Friends écrivait:


> Question a ceux qui se scandalisent du prix du vin
> actuel : admettons que vous etes un baby boomer et
> que vous ayez acheté un maison en 1980 pour le
> prix de 100000 Francs Français. Cette maison vaut
> aujourd'hui 200000 euros. Vous la vendez 100000 FF
> ? 400000 FF, soit 60000 euros (le smic a été
> multiplié par 4 depuis 1980, on peut donc
> considerer que c'est l'equivalent de l'inflation)
> ou 200000 euros ?
> Grandeur d'âme ou prix du marché ?
> Vous avez 4 heures.


Pour rebondir la dessus
Je critique mais je ne suis pas mère Thérèsa

Je bosse pour gagner des ronds.
Si je peux en gagner plus sans que cela gêne qui que ce soit, je le ferai
Au détriment de personne (surtout pas ma famille) et surtout tout pendant que j'arrive à me regarder dans une glace tous les matins.

Mais encore une fois arrêtons ce schéma qui est de dire "oui j'augmente à cause de ceci... À cause de cela , Parce que si, parce que ça "
Tu augmentes parce que ça se vend et que tu gagnes des ronds

Assumons ... Assumez !!!

Samuel
#293

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4593
  • Remerciements reçus 1763

Vaudésir a répondu au sujet : Re: inflation

Starbuck,
Regardes le fermage sur 4/5 ans d'une vigne de ta vigneronne de Meursault et vérifiés l'augmentation sur cette période en poucentage.( 60/100 sur 4 ans pour du BBM )
Après tu vas voir ta vigneronne et si elle est transparente elle te montrera ses impôts fonciers sur la partie viticole , tu compares le delta entre l'évolution de son foncier et celui des fermages sur la même période, On saura alors ou se trouve la réalité, le foncier n'étant payé que par les propriétaires, quelques cacahouètes par le locataire si location.
Stéphane
#294

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3483
  • Remerciements reçus 2838

starbuck a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Je ne lui demanderai pas qu'elle me présente ses impôts fonciers.
Elle me reçoit, j'aime leurs vins et j'en achète.
Si un jour le prix me paraît déconnant en fonction de mes critères, je n'en achèterai plus et j'irai voir ailleurs.
Elle me faisait simplement remarquer que le consommateur ne serait pas gagnant si une révision des AOC avait lieu

Un dentiste pose un implant pour 1400€ puis une couronne pour 1000€ de plus, il roule en voiture de sport qu'il change régulièrement.
Je ne lui demande pas si son bâtiment est amorti ou si ses impôts sont trop élevés , j'accepte le devis ou pas.

Sylvain
#295

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18776
  • Remerciements reçus 2303

mgtusi a répondu au sujet : Re: Où quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Il ne faut tout de même pas perdre de vue le fait que le vin n'est pas un bien de première nécessité, en particulier celui que nous buvons. A partir de là, je ne trouve absolument pas immoral que les vignerons en profitent. Il convient bien plus de fustiger certains professionnels de santé qui génèrent une inégalité de soins, par exemple.

Michel
#296

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4593
  • Remerciements reçus 1763

Vaudésir a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Nous sommes sur un forum de vins et pas et pas de professionnels de santé, il y a des sites pour cela
Aller chez le dentiste n'est pas une envie ou passion mais plutôt une première nécessité.
Aller chez le vigneron n'est pas une première nécessité mais une envie ou une passion.
Je peux comprendre leurs logiques sans pour autant la cautionner.
Stéphane
#297

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18776
  • Remerciements reçus 2303

mgtusi a répondu au sujet : Re: inflation

D'accord mais alors pourquoi parler de moral et de respect ?

Michel
#298

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 699
  • Remerciements reçus 56

Friends a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Un client prothésiste dentaire qui vend 150 euros ses prothèses aux dentistes me dit que ces derniers les revendent entre 700 et 1500 euros aux patients selon les dentistes.
C'est bien plus choquant effectivement.
#299

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3425
  • Remerciements reçus 847

didierv a répondu au sujet : Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Re: Ou quand les bourguignons nous prennent pour des cons...

Les bourguignons, les bordelais, les rhodaniens, les ligériens........

Didier
#300

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck