Nous avons 1896 invités et 89 inscrits en ligne

Inflation

  • Messages : 18586
  • Remerciements reçus 2161

mgtusi a répondu au sujet : Inflation

Jérôme Pérez écrit: pourtant le pouvoir d'indignation, c'est la liberté. Mais je ne vais pas déveloper.
Personellement, je parle du processus mental dans la tête de celui qui fixe le prix : dans les deux cas, c'est le même.


Peut-ětre mais en terme de conséquence, ça n'a pas grand chose à voir et rien mais vraiment rien ne permet d'affirmer que celui qui fixe des prix délirants pour du bourgogne ferait de měme pour des masques sanitaires.

Michel
#1711

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

Si ça peut te rassurer ...

Jérôme Pérez
#1712

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 498
  • Remerciements reçus 96

Roger Soif a répondu au sujet : Inflation

Jérôme Pérez écrit: Qui ?
tous ceux qui m'ont répondu qu'on ne pouvait pas utiliser des concepts de décence ou d'indécence dans l'analyse des mécanismes financiers ou économiques.
Je ne vois aucune diffiérence entre ce processus que je décris avec les masques et celui qui permet à certains de fixer des prix débiles pour des bouteilles de vins, des montres, des sacs de marque ou des oeuvres d'art.
Hormis le fait qu'il y a une nécessité dans un cas pour l'acheteur et pas dans l'autre (quoique ...) la loi du profit maximum au regard d'une situation fonctionne à plein dans la tête de celui qui vend. C'est bien une loi humaine au moins autant sociale et psychologique qu'économique.
C'est tellement plus facile de décider que c'est l'acheteur qui fait le prix ! ça donne bonne conscience, sans doute : le dirait-on dans le cas des masques ? qui oserait ?


Ce qui est amusant avec toi, c'est qu'après avoir tant de fois déclaré que tu ne croyais pas à la loi de l'offre et de la demande, tu n'arrêtes pas d'en donner des illustrations.
Après, je trouve ta comparaison entre les grands vins et du matériel médical de première urgence très douteuse (pour ne pas dire plus). Autant je trouve indécent qu'un producteur profite d'une situation sanitaire dramatique, autant le fait qu'un producteur de grands vins s'en foute plein les poches m'indiffère.
Prends un peu de recul : on ne parle jamais ici que d'un produit totalement superflu, et d'un équilibre financier entre des clients riches près à payer des prix élevés et des producteurs qui ont l'occasion de s'enrichir. Pas de quoi s'émouvoir.
Au moins, tu reconnaîtras la pertinence de la loi de l'offre et de la demande : le producteur fixe un prix en fonction de la quantité qu'il offre et de ce que les acheteurs sont prêts à payer (ou qu'il pense qu'ils sont prêts à payer) dans une situation spécifique. C'est un constat, pas un jugement de valeur.
#1713
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Blog, Frisette, FlavFirst

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

Roger
À partir du moment où on s’accorde sur le fait que ce n’est pas un mécanisme mais plutôt un processus lié à la nature vénale de l’humanité je suis d’accord sur le fait qu’il y ait une loi : personnellement je la nomme loi du profit maximum...
Une fois encore partant de ce principe, pour moi il n’y a aucune différence dans les deux cas cités.
Je suis clairement pessimiste sur la nature humaine.

Jérôme Pérez
#1714

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 498
  • Remerciements reçus 96

Roger Soif a répondu au sujet : Inflation

On est d'accord....
#1715

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4269
  • Remerciements reçus 838

HERBEY 99 a répondu au sujet : Inflation

Jérôme

l'homme est capable du pire mais il est aussi capable parfois du meilleur.... Ne désespérons pas, même si comme vous je ne suis pas très optimiste!
#1716

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5727
  • Remerciements reçus 2798

Frisette a répondu au sujet : Inflation

Jérôme Pérez écrit: [...]ce n’est pas un mécanisme mais plutôt un processus[...]


Personnellement, je ne vois guère de différence entre mécanisme et processus...

Flo (Florian) LPV Forez
#1717

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

vraiment ?
sur le mécanisme, tu ne peux guère agir : il est implacable, inexorable, "automatique" et indépendant de toute décision.
Un processus est un enchaînement d'actions mises en oeuvre par des décisions.

Rachid,
je suis d'accord sur le pire et le meilleur : mais on ne peut attendre et atteindre ce meilleur qu'une fois la conscience prise de la nécessité de sortir de la/sa gangue.
Il n'y a rien de pire qu'un homme décomplexé de tous ses travers. C'est la raison pour laquelle l'expression "tout le monde en ferait autant" m’horripile.

Jérôme Pérez
#1718

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 143
  • Remerciements reçus 161

Bug a répondu au sujet : Inflation

Jérôme Pérez écrit: C'est la raison pour laquelle l'expression "tout le monde en ferait autant" m’horripile.

Tout à fait ... le chancre de l'auto-justification...

Laurent
#1719

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6042
  • Remerciements reçus 1619

Marc C a répondu au sujet : Inflation

Il n'y a rien de pire qu'un homme décomplexé de tous ses travers. C'est la raison pour laquelle l'expression "tout le monde en ferait autant" m’horripile.

D'accord Jerôme, mais tu reconnaîtras que le "moi je ferai différemment" quand on n'est pas en situation ne vaut guère mieux. Le chancre du sentiment de supériorité pour reprendre la jolie expression de Bug...

Marc
#1720
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., fredhamster, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

Je fais différemment et ferai
Aucun complexe de supériorité
Juste une prise de conscience

Jérôme Pérez
#1721

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18586
  • Remerciements reçus 2161

mgtusi a répondu au sujet : Inflation

Jérôme Pérez écrit: Une fois encore partant de ce principe, pour moi il n’y a aucune différence dans les deux cas cités.
Je suis clairement pessimiste sur la nature humaine.


Pourtant, dans le cas du vin c'est du business, dans le cas des masques c'est un crime.

Toujours pas de différence ?

Michel
#1722

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4269
  • Remerciements reçus 838

HERBEY 99 a répondu au sujet : Inflation

Sous tendu par l'avidité humaine Michel.
On peut essayer de penser autrement que cette "sacro-sainte" Loi de l'offre et de la demande.
#1723

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1024
  • Remerciements reçus 824

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Inflation

Jérôme Pérez écrit: Roger
À partir du moment où on s’accorde sur le fait que ce n’est pas un mécanisme mais plutôt un processus lié à la nature vénale de l’humanité je suis d’accord sur le fait qu’il y ait une loi : personnellement je la nomme loi du profit maximum...
Une fois encore partant de ce principe, pour moi il n’y a aucune différence dans les deux cas cités.
Je suis clairement pessimiste sur la nature humaine.


Bon, tu es plus Souchon que Voulzy, quoi ::dance::

Jean-Paul
#1724

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

mgtusi écrit:

Jérôme Pérez écrit: Une fois encore partant de ce principe, pour moi il n’y a aucune différence dans les deux cas cités.
Je suis clairement pessimiste sur la nature humaine.


Pourtant, dans le cas du vin c'est du business, dans le cas des masques c'est un crime.

Toujours pas de différence ?


Tu penses que le gars qui vends les masques 20 fois plus chers ne se dédouane pas en disant business is business ?

On peut faire du commerce dignement : suffit de le décider

Jérôme Pérez
#1725

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6042
  • Remerciements reçus 1619

Marc C a répondu au sujet : Inflation

Jérôme Pérez écrit: Je fais différemment et ferai
Aucun complexe de supériorité
Juste une prise de conscience


Jėrôme, le "dans la même situation" a son importance. Il faudrait être à la tête d'un domaine produisant des crus "prestigieux" que certains ont décidé de s'arracher à n'importe quel prix. Il faudrait voir ses voisins vendre à 3x 10x le prix auquel tu vends. Il faudrait recevoir des tombereaux d'emails et de courriers te demandant des vins, une visite, etc. Il faudrait avoir une famille ne travaillant pas au domaine mais en possédant des parts, exigeant sans cesse de monter les prix, etc. Celui qui prétendrait être absolument sûr de ne pas bouger ses prix dans une telle situation, je lui tire mon chapeau. Moi, je ne suis pas capable d'en dire autant !

Comme le dit Michel, le parallèle avec les masques ne tient pas, il n'y a aucun enjeu sérieux à couper l'accès de clients pas assez fortunés à des grands crus bourguignons ou même à se gagner plus d'argent que de raison sur le dos de fous prêts à payer (je me mets dans les fous donc).

Marc
#1726
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., jean-luc javaux, kv000, Frisette, FlavFirst, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 256

lucas_mir a répondu au sujet : Inflation

mgtusi écrit:

Jérôme Pérez écrit: Une fois encore partant de ce principe, pour moi il n’y a aucune différence dans les deux cas cités.
Je suis clairement pessimiste sur la nature humaine.


Pourtant, dans le cas du vin c'est du business, dans le cas des masques c'est un crime.

Toujours pas de différence ?


Il y a sans doute une différence, mais il serait également intéressant de se demander si le vigneron qui vend sa caisse de 6 à 4000 euros n'a pas besoin d'un système, éventuellement criminel, qui permette à certains (éventuellement vendeurs de masques, ou cadres chez Monsanto ou Coca, ou tout autre chose, tant les exemples de ceux qui prospèrent sur la paupérisation des autres, leur mise en danger ou l'accaparement de richesses, naturelles ou pas, foisonnent) de siroter du jus de raisin fermenté à plus de 1000 euros le litron ou de glisser leurs doigts de pied dans des chaussettes à 1500 euros... La question pourrait se vouloir plus perfide encore en suggérant que s'il n'y avait pas de tels marqueurs de luxe et de réussite (produits hors de prix, îles, jets ou yachts -et même concert des Stones- privés...), peut-être les appétits dévorants et l'avidité constatés seraient moindres... L'oeuf ou la poule?
Cordialement
#1727
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: patrice, Eric B

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

Des gars comme Olivier Jullien tiennent bon.

Je pense qu’il y a plus de dignité et de richesse personnelle à retirer à vendre ses vins à des prix décents à des personnes à même de les apprécier plutôt que d’en faire des produits de spéculation.

Jérôme Pérez
#1728
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: patrice

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1546
  • Remerciements reçus 2055

Kiravi a répondu au sujet : Inflation

Des gars comme Olivier Jullien tiennent bon.


Celui qui ne cherche même pas à faire de grands vins ? ni,=et Quel mauvais exemple...
Facile de tenir bon quand on se complaît dans le médiocre. La grandeur, elle, appelle le sommet. Jusqu'au vertige.

Marc, assez vieux débutant
#1729
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lucas_mir, bibi64, Blog, 4fingers, FlavFirst, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18586
  • Remerciements reçus 2161

mgtusi a répondu au sujet : Inflation

Jérôme Pérez écrit: Des gars comme Olivier Jullien tiennent bon.

Je pense qu’il y a plus de dignité et de richesse personnelle à retirer à vendre ses vins à des prix décents à des personnes à même de les apprécier plutôt que d’en faire des produits de spéculation.


Evidemment mais tu fuis la question de la différence...
Et puis je ne trouve pas ces vins bon marché, loin s'en faut.

Michel
#1730

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

Je ne fuis rien.
Pas de différence : dans les deux cas c’est pousser le bouchon aussi loin que possible et ramasser.

Sur un ton plus détendu : ce qui manque au MJ pour être un grand vin c’est peut être le prix !

Jérôme Pérez
#1731

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4532
  • Remerciements reçus 1698

Vaudésir a répondu au sujet : Inflation

Marc C écrit:
Jėrôme, le "dans la même situation" a son importance. Il faudrait être à la tête d'un domaine produisant des crus "prestigieux" que certains ont décidé de s'arracher à n'importe quel prix. Il faudrait avoir une famille ne travaillant pas au domaine mais en possédant des parts, exigeant sans cesse de monter les prix, etc. Celui qui prétendrait être absolument sûr de ne pas bouger ses prix dans une telle situation, je lui tire mon chapeau.

Marc


Marc des héritiers ou autres possédants des parts ne décident pas des honoraires qu'ils voudraient recevoir mais un arrêté préfectoral.
Je vous le mets en PJ pour la côte d'or( la pièce en €), après chacun pourra faire ses calculs .

Stéphane

Fichier attaché :

Nom du fichier : AP_vins_fe...igne.pdf
Taille du ficher :93 ko
#1732
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6042
  • Remerciements reçus 1619

Marc C a répondu au sujet : Inflation

Jérôme Pérez écrit: Des gars comme Olivier Jullien tiennent bon.

Je pense qu’il y a plus de dignité et de richesse personnelle à retirer à vendre ses vins à des prix décents à des personnes à même de les apprécier plutôt que d’en faire des produits de spéculation.


Justement Jėrôme, Olivier Jullien ne coche aucune des cases. Ses vins ne sont pas spéculatifs et ne s'arrachent pas aux quatre coins de la planète à des prix de fous. Il n'a pas de voisins vendant nettement plus chers avec une même appellation placée sur un piédestal, etc.

Marc
#1733

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18311
  • Remerciements reçus 3219

Eric B a répondu au sujet : Inflation

Vaudésir écrit:

Marc C écrit:
Jėrôme, le "dans la même situation" a son importance. Il faudrait être à la tête d'un domaine produisant des crus "prestigieux" que certains ont décidé de s'arracher à n'importe quel prix. Il faudrait avoir une famille ne travaillant pas au domaine mais en possédant des parts, exigeant sans cesse de monter les prix, etc. Celui qui prétendrait être absolument sûr de ne pas bouger ses prix dans une telle situation, je lui tire mon chapeau.

Marc


Marc des héritiers ou autres possédants des parts ne décident pas des honoraires qu'ils voudraient recevoir mais un arrêté préfectoral.
Je vous le mets en PJ pour la côte d'or( la pièce en €), après chacun pourra faire ses calculs .

Stéphane

Fichier attaché :

Nom du fichier : AP_vins_fe...igne.pdf
Taille du ficher :93 ko


Pour ceux qui comme moi ne voient rien : cavb.fr/wp-content/u...

Eric
Mon blog
#1734

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

Parce qu’il l’a décidé il y a un moment déjà.
Il vend quasi tout en allocation et pourrait vendre bien plus cher.
Je me souviens très bien ce qui se passait autour de ses vins vers 2000 et 2001.
Grange des pères a décollé parce que son propriétaire est entré dans la danse. Olivier Jullien a refusé.
Je suis très sérieux quand je dis que sans doute son vin serait trouvé meilleur par beaucoup s’il était plus cher.

Jérôme Pérez
#1735
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bibi64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

Si mes calculs sont exacts ça met le prix d’une bouteille de Folatières à 25 / 26 euros.
Merci pour le document Stéphane.

Jérôme Pérez
#1736

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 18021
  • Remerciements reçus 1840

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

à ce tarif, un vigneron qui vend à ce prix (autour de 30) et qui possède ses vignes, coût de production déduit (en prenant 10€ ce qui est très au dessus sur un premier cru de Bourgogne), si'l possède 5 ha peut tirer un revenu de 600 000 par an.

Pas rare de voir aujourd'hui des premiers crus folatières à 100, voire plus ...

un vigneron qui paie ce droit de fermage et qui vend au tarif actuel (100), coût de production déduit, peut tirer sur 5 ha un revenu de 1 800 000 euros.
5 ha, c'est une surface qu'un homme seul peut tout à fait travailler sans faire un travail de bagnard.

décidément, on vit une époque difficile.

Bon, bien entendu, sur 5 ha, on n'a pas forcément que des premiers crus.

Pour que chacun ait bien une représentation claire : sur un hectare, au prix de 20 euros la bouteille, avec un rendement moyen de 45hl/ha, on gagne plus qu'un professeur agrégé en fin de carrière. (coût de production déduits).

Je sens que l'on va me dire que mon calcul est simpliste et qu'il ne tient pas compte du prix du foncier. Le foncier est cher parce que les vins se vendent cher : ça marche dans ce sens, il n'y avait qu'à pas faire monter la mayonnaise.

20 euros, c'est déjà très cher pour une bouteile de vin. Le vigneron qui vend à 12 n'a pas nécessairement des coûts de production beaucoup plus bas. Mais lui, ses revenus sont inférieurs au niveau du Smic sur la base de ce même calcul par ha.

Jérôme Pérez
#1737
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, Psylo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 498
  • Remerciements reçus 96

Roger Soif a répondu au sujet : Inflation

Jérôme,

Je crois vraiment que tu te trompes de cible en t'en prenant aux vignerons qui vendent leur vin à un prix élevé.

Le vrai problème, et ce qui est bien plus révoltant, c'est que des gens dans ce monde soient prêts à payer autant pour des biens aussi superflus, alors qu'il y a par ailleurs tellement d'urgence qui nécessiteraient ces moyens financiers. Le problème, qui me rend également pessimiste sur l'avenir de l'humanité, est plus du côté des acheteurs que des producteurs. On a dit assez souvent sur ce site qu'il suffirait de ne plus acheter ces vins pour que le problème soit résolu.

Quand on parle de vins spéculatifs, le vigneron ne maîtrise pas le prix final. La demande est tellement forte par rapport à l'offre qu'il se trouve des gens à payer des centaines d'euros pour une bouteille. Que le vigneron vende cette même bouteille 20 ou 100 euros, au bout de la chaîne, des acheteurs la paieront 100 euros quoiqu'il arrive. La différence, c'est que des intermédiaires se seront enrichis, ou pas. Moi je préfère que ce soit le vigneron. Prends Coche-Dury : pendant des années, il s'est fait couillonné (passe-moi le terme) en écoulant sa production à des prix raisonnables, à des allocataires qui s'empressaient de la revendre au double ou au triple du prix. Etait-ce un système juste ? La production réservée, pour des raisons historiques, à quelque centaines de personnes qui s'enrichissent sur le dos du vignerons ? Ou est-il préférable que ce soit le vigneron qui en profite, même si ce n'est pas son but premier ?
#1738
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1213
  • Remerciements reçus 830

Blog a répondu au sujet : Inflation

Bonjour Jérôme, tes calculs ne sont pas simplistes, ils sont tout simplement faux. Tu mélange CA et salaire net, tu ne parles pas de la TVA, du prix de vente aux pro : quand un particulier achête 20 TTC à un caviste, le vigneron à vendu 10 HT. Même si en Bourgogne j'en conviens, les ratios peuvent être plus avantageux pour les vignerons...

Quant à l'image du vigneron qui exploiterait seul 5 Ha, c'est de la pure fiction. La première chose que fait en général un vigneron quand il commence à gagner de l'argent c'est acheter du matériel et embaucher des employés, pas acheter des voitures de sport et une villa sur la Côte d'Azur.
Pour ce qui est de la comparaison avec l'agrégé en fin de carrière, qu'un chef d'entreprise gagne plus ne me choque pas.

Sur le reste on est d'accord, les sommes dépensées, le business des importateurs et maisons de d'enchères est écœurant, mais le sujet est bien plus large que le vin et il y a d'autres domaines qui souffrent des mêmes maux et ont bien plus d'impact sur la vie quotidienne comme l'envolée des prix des logements dans les grandes villes. Les vins chers sont et resteront pour moi un luxe totalement superflu et dispensable.

Laurent
#1739
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: RemiL, Frisette, FlavFirst

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18311
  • Remerciements reçus 3219

Eric B a répondu au sujet : Inflation

5 ha, c'est une surface qu'un homme seul peut tout à fait travailler sans faire un travail de bagnard.

A 10.000-12.000 pieds par hectare comme en Bourgogne, ça me paraît tout de même très difficile, rien que s'occuper seul de la vigne. Si tu rajoutes le travail au chai, l'administratif, tout ce qui est commercial... c'est quasiment mission impossible, surtout au printemps où la vigne pousse à toute blinde et qu'il faut être partout.

Eric
Mon blog
#1740
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FlavFirst

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck