Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil
lapassionlogo1
 
Home Qui sommes-nous ? Nos archives La charte Forum Recherche Liens amicaux Millésimes Mail

Claude Dugat

Envoyé par PERRONNET 
Claude Dugat
samedi 22 mai 2004 12:02:15
Bonjour,
j'ouvre une rubrique sur ce domaine, car il ne me semble pas y en avoir. Déplacez-moi si je me trompe (bbb).
je viens de boire un Gevrey 1er cru 1997 de toute beauté. Une couleur soutenue, un nez des plus fruités, que viennent compléter des notes florales. Bouche à  l'avenant, très fine et équilibrée, un peu épicée. Un bourgogne comme je les aime quand ils sont jeunes, avec tout ce velouté et cette sensualité qui sont des qualités immédiatement accessibles. J'espère qu'il vieillira avec grâce.

J'avais bu, il y a déjà  quelques temps un Lavaux St-jacques 1990 (dont je garde une bouteille pour voir…) qui m'avait laissé espérer une grande qualité de vins pour ce domaine.

Cordialement.

RV
Re: Claude Dugat
mardi 25 mai 2004 18:22:49
Bonjour,
Bu la semaine dernière un Gevrey 2002, soit sur le fruit avant fermeture.
C'est profond, complexe, riches en parfums et également un velour malgré les tanins présents ... Les prochaines seront degustés après l'ouverture prévisionnelle.
Bonne idée d'ouvrir cette rubrique sur ce vigneron hors pair. Un magnifique artisan d'une modestie qui force le respect.
J'ai la chance de pouvoir le suivre depuis les 1999 avec en particulier 1 bouteille de Griotte ou Charmes tous les ans.
J'avais gouté ses 96 : des moments de pur bonheur.

C'est fabuleux d'avoir encore une bouteille de LSJ 90 !

Cordialement,

Xavier
Re: Claude Dugat
dimanche 27 mars 2005 17:23:31
Saludos a todos


De manière générale, je n'aurais pas de mots assez forts pour vous dire à  quel point j'apprécie le millésime 2001 en Bourgogne dans la côte de Nuits. J'y trouve des vins d'une rare accessibilité malgré leur jeunesse, d'une grande intensité aromatique. Le sous-mentionné n'échappe pas à  la règle.

Gevrey-Chambertin 2001 Claude Dugat

Pas de carafage, bouteille servie à  17°
Superbe couleur rubis légèrement trouble car le vin n'est pas filtré. Le liquide montre une grande concentration si l'on en juge par les jambes laissées sur le verre qui mettent un temps infini à  redescendre.
Le nez est somptueux à  l'aération: il évoque la pâte à  gâteaux, la tarte aux cerises griottes fraîche, la framboise et la mûre, la confiserie même.
La bouche se déploie par palliers, le vin est d'une texture admirable et veloutée, il tapisse le palais et s'accroche avec un grain fin, aromatique et légèrement corsé... on retrouve les notes détectées à  l'olfaction, puis il glisse vers une finale très longue et persistante où l'on entrevoie les tannins bien dissimulés jusque là  donnant une très légère note végétale (la rafle ?). Le vin est encore perceptible plusieurs minutes après la dernière gorgée. Il a du temps devant lui mais je ne regrette absolument rien, je n'ai pas l'impression d'avoir commis un quelconque infanticide.
Du grand art !

Caramba !

Zapata

Utilisateur anonyme
Re: Claude Dugat
mardi 29 mars 2005 16:31:02
1. Déc 99 :
Gevrey-Chambertin Claude Dugat 1997. Notes entre 15 et 15,5
Robe très dense, rubis bleuté. Une puissance impressionnante au nez, parfums d'humus, de griotte, d'épices, fins et racés mais pas très complexes. Texture dense et veloutée, presque sirupeuse, un vin riche, très riche ; les arômes sont puissants mais sans lourdeur. Les tannins paraissent un peu secs (poussiéreux) en finale, c'est dommage car le vin allie massivité et pureté à un très haut niveau.

2. Mi 2003 :
Gevrey-Chambertin 1er cru Claude Dugat 99: superbe 17/20

3. Oct 2003 :
Gevrey-Chambertin - Claude Dugat 1996 :
LG17 – PC17 – PP16,5/17
- Un vin vivant, fougueux, sanguin, très fruité (cerise), kirsché. Dense, plein, désaltérant, avec des notes complémentaires de terre humide (les vignes après la pluie, évoque un dégustateur), d'épices. Une certaine rusticité (terroir ?, vinification ? ) portée à son paroxysme, vers une élégance sauvage folle, avec ce léger grain tannique conférant relief et profondeur. Du niveau d'un 1er cru, voire d'un grand cru, ce vin semble directement, naturellement connecté à son terroir. Une spontanéité et un éclat confondants !
Utilisateur anonyme
Re: Claude Dugat
mardi 23 août 2005 10:54:10
Domaine Claude Dugat (juin 2005)

M. Dugat, très souriant, nous reçoit avec beaucoup de gentillesse et de calme et nous découvrons la solennité du cellier des Dîmes. Les vins sont concentrés, assez feutrés, pour des saveurs fruitées, florales et épicées très mûres : ils sont charnels et propices à la méditation. La Griotte est un vin à part, tout en finesse mûre et joyeuse, capable d’un surcroît de lévitation. Les 2003 sont particulièrement réussis.

millésime 2004 sur fût :
Domaine Claude Dugat - Bourgogne 2004 :
JP14 - PP14,5 - LG14,5
Notes de ronce, de mûre. Bouche charnue, fruitée, cacaotée (souffrant un peu d’embonpoint ?).

Domaine Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 2004 :
JP15,5 - PP16 - LG15,5+
Notes de mûre, d’épices, de terre et de fumé (betterave). La bouche est articulée sur un fruit dodu (groseille, framboise, mûre), consolidée par du tannin et de l’acidité (finale stricte).

Domaine Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 1er cru 2004 :
JP16,5 – PP16,5 – LG16,5+
Nez profond, minéral, avec de la mûre, de la fleur et des épices. Le vin est bien en chair, avec un prolongement salvateur acide en finale encore un peu rigide.

Domaine Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 1er cru Lavaux-St-Jacques 2004 :
JP17 – PP17 – LG17,5+
Grande profondeur olfactive dont on extirpe des senteurs bien mûres de minéral, de framboise, d’épices, d’iris, de végétal. Ce cru cohérent et pulpeux manifeste un surcroît de puissance tout en faisant preuve d’une rare élégance.

Domaine Claude Dugat - Charmes-Chambertin 2004 :
JP17,5 – PP18 – LG18
Le nez dispense des notes de violette et d’épices. Bouche altière, dotée d’une grande pureté de sève, minérale et réglissée. La finale est précise et longue.

Domaine Claude Dugat - Griotte-Chambertin 2004 :
JP18 – PP18,5 – LG18,5
Moins minérale et plus grillée que le Charmes (mais avec un boisé parfait), cette rareté exprime des saveurs d’une séduction assez confondante : griotte (sic), épices, fleurs. La bouche se révèle très frétillante, pour un fruit qui résonne plus dans les aigus (groseille), avec un milieu de bouche très doux et une montée en puissance finale spectaculaire. Une cuvée originale et spéculative.

vins en bouteille :
Domaine Claude Dugat - Bourgogne 2003 :
JP15 - PP15 - LG16
Le nez plus méridional (net surcroît de maturité) désigne des odeurs de liqueur de cassis, de réglisse, d’épices et de fleurs. La bouche semble peu affectée par les caprices météorologiques : elle est dense, relativement raide, avec une astringence prometteuse.

Domaine Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 2003 :
JP16 - PP16,5 - LG17
Nez à l’avenant : cerise confite, violette, rose, épices. La trame n’est pas lourde, le fruit très mûr (mais pas cuit) et vraiment juteux, pour une accroche salvatrice en finale.

Domaine Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 1er cru 2003 :
JP16,5 - PP16,5 - LG17
Liqueur de fruits, fleurs, rose, épices et cerise composent un cocktail entêtant. Grosse matière, peut-être un peu plus alanguie que celle du gevrey 2003, mais dont la douceur n’exclut pas totalement l’exigence.


Bu à table :
Domaine Claude Dugat - Gevrey-Chambertin 2002 :
JP15 - PP15,5 - LG15
On retrouve ici cette immédiateté fruitée jaillissante très mûre propre aux productions du domaine. Le vin est bien défini, velouté, légèrement capiteux, pour des flaveurs épicées et fleuries, augmentées de violette confite. Il est concentré et très doux, facile d’accès mais peu vibrant, manquant un peu d’éclat et de nuances.

claude dugat
vendredi 05 janvier 2007 21:46:47
Bonsoir

Quelqu'un a t'il gouté les bougognes rouge 2001 et 2002?
Merci
Domaine Claude Dugat - Bourgogne 2003
dimanche 21 janvier 2007 16:14:17
J'ai eu l'occasion par deux fois de goûter le Bourgogne rouge 2003 de Claude Dugat cette année et c'était à chaque fois un plaisir sans commun. D'une grande intensité et longueur en bouche smiling smiley
Re: Domaine Claude Dugat Gevrey-Chambertin 99
vendredi 21 mars 2008 11:34:58
Dégusté hier soir à l'aveugle Gevrey-Chambertin 1999 17/20

Bouteille non carafée

Un vrai vin de chair! Framboise et cassis d'une pureté exemplaire! Très belle trame herbacée (ronce, rosier), le tout auréolé d'épices douces qui apportent un côté féminin au vin (cumin, curry). Le jus de viande complète la palette aromatique.

Au premier verre le vin nous apparait sans défaut, les tannins sont très fins, pas du tout agressifs, de belle mâche le vin s'étire sur une matière veloutée, la gourmandise du nez se retrouve en bouche.
Au deuxième verre la matière gagne en épaisseur, c'est pur, plein de fruit et la finale dévoile une belle minéralité. C'est vraiment très beau!

Au troisième et dernier verre, le verre devient plus noir, plus profond, cassis, cerise noire, les épices fortes donnent le LA, puis le café, la matière devient "floue", le vin a perdu de sa superbe, une grosse demie heure et puis s'en va, mais c'était très beau, beaucoup d'émotions.

Je place ce vin en Gevrey, mais pas sur un village! Plutôt en 1er cru, GC eût été envisageable s'il n'était pas tombé si rapidement, mais j'en redemande et plutôt deux fois qu'une!

«On distingue dans l'eau son propre visage mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre.»

Patrick
Re: Domaine Claude Dugat Gevrey-Chambertin 99
vendredi 25 juillet 2008 19:04:08
avatar



L’un des tout meilleurs vignerons de Bourgogne signe avec ce Gevrey Chambertin 2002 une nouvelle réussite.

Belle robe colorée d’un rouge soutenu , opaque au centre du verre.

Un peu réduit au début, je ne passe pas la bouteille en carafe, le nez et la bouche serrée vont prendre de l’ampleur , toujours cette sensation de fraîcheur domine les débats .

Les arômes sont sur les fruits rouges, framboises et fraises , des notes d’épices douces puis de sous-bois et de giroles apparaissent.

En bouche c’est bien Gevrey , la trame tannique est nette , les tannins sont présents mais fins , , la puissance est assez incroyable pour un Gevrey Village , c’est “mâchu” tout comme la qualité que l’on situerait plutôt en 1er cru .

Ce vin est au début de son évolution, avec un beau potentiel, mais que c’est bon déjà aujourd’hui !

Une bouteille une fois de plus très digeste , fraîche au palais malgré la période estivale.

Pascal
Mon blog vin :20divin

Re: Domaine Claude Dugat Gevrey-Chambertin 99
dimanche 27 juillet 2008 00:41:11
Tout d'abord merci Pascal de nous avoir permis (même à la vas vite winking smiley) de déguster ce flacon, mais je place ce Gevrey un cran (au moins) au dessus de ton CR, pour avoir récemment dégusté quelques étiquettes dont un Musigny 2000 de Dom Laurent, je place ce vin bien au dessus de son simple pédigree, c'est racé en diable, d'une délicatesse de texture digne d'un 1er cru voir plus chez bon nombre de ces voisins et d'une totale lisibilité de terroir.
Voilà un vin qui ne ment pas, qui ne triche pas, d'un charme fou. La classe made in Dugat est là! Immense potentiel!
Vivement le match retourwinking smiley

«On distingue dans l'eau son propre visage mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre.»

Patrick
Re: Domaine Claude Dugat Gevrey-Chambertin 99
lundi 28 juillet 2008 19:50:11
Patrick,

Je te rejoinds totalement sur l'appréciation de ce gevrey 2002 de claude Dugat.
Quelle pureté aromatique, où le végétal noble (ronce) cotoie une véritable corbeille de fruits( fraises des bois, framboises sauvages, cerises burlat,..) et auquels s'ajoutent: menthe fraîche, réglisse, épices douces, tabac blond, ...
La bouche pleine et suave à souhait nous impréssionne par cette noblesse d'extraction des tanins. La grande classe!!!!
Un gevrey nettement au dessus de son rang. Aux autres d'en faire autant !!!!!!
Re: Domaine Claude Dugat Gevrey-Chambertin 99
lundi 28 juillet 2008 20:31:58
Betterave aussi si mes souvenirs sont exacts, incontestablement un must!

Aux autres d'en faire autant !!!!!!
Heuuu... là y a du taf pour beaucoup!!winking smiley
Même l'Echezeaux de Dom Laurent 2002 (pas de ma faute si j'en ai bu pleinsad smiley) n'avait pas cette classe, pourtant avec un terroir pareil...

«On distingue dans l'eau son propre visage mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre.»

Patrick
Claude Dugat 2006 Gevrey Chambertin
mercredi 13 août 2008 11:02:04
avatar
Je goûte cette fois-ci le millésime 2006 qui m’avait enchanté lors d’une dégustation sur fûts au domaine l’année dernière.

La robe est particulièrement foncée , limite violine sur les bords du disque et impénétrable au centre.

Le nez est très ouvert , sur des notes de cerises griottes , le nez est éclatant de jeunesse avec une touche fumée , le boisé n’est pas apparent.

En bouche , on retrouve la cerise , une touche mentholée puis le lard , arômes qui se développent autour d’une trame tannique encore importante.

La fraîcheur est vraiment la signature du domaine sur cette gamme de gevrey et incite fortement à se servir un autre verre.

Très jeune mais bien approchable le potentiel pour les années à venir est indéniable , cette bouteille confirme la qualité perçue au domaine l’année dernière , avec des 2006 très réussis.

Le choix de réduire l’écart entre les tarifs des vins vendus en France et ceux pratiqués pour l’Export, décidé par le Domaine fait qu’il sera de plus en plus difficile de s’en procurer pour les amateurs non fortunés, tant la spéculation sur les grands crus est forte aujourd’hui.



pascal biny
Mon blog vin : [www.20divin.com]
Re: Claude Dugat
samedi 16 août 2008 21:03:05
Bonjour Patrick 13012,

Pour aller au niveau voire au dessus des vins de claude dugat (y compris le Griotte, plonges ton nez et tes lèvres dans le Charmes Chambertin Vieilles Vignes dans les Mazoyères 2002 de Dominique Laurent).
Bu hier midi : EXCEPTIONNEL !!!
J'ai ensuite ouvert un Clos des Lambrays 99 puis Pape Clément 2000 puis Montrose 95... (A part Clos des Lambrays qui s'en est pas mal sorti : le reste semblait être de la vinasse !!!)

Marty
Re: Claude Dugat
samedi 16 août 2008 21:30:33
avatar
j'ai comme une légère sensation que Patrick aime moyennement D laurent.grinning smiley
Re: Claude Dugat
samedi 16 août 2008 22:02:50
avatar
Bonsoir Marty ,

J'ai du mal à m'imaginer une bouteille de Dom Laurent (bien qu'il fasse d'excellents vins parfois) au dessus du Griotte Chambertin de Dugat...

Que Clos Lambrays 1999 s'en sorte mieux que Pape CLement 200 et Montrose 1995 j'y crois plus volontiers (bien que comparer 1 bourgogne et un bordeaux soit a priori pas évident).

Je suis du même avis que Laurent pas (D.Laurent) concernant le gôut de Patrick (plutôt mitigé) sur ce Négociant eye rolling smiley
Re: Claude Dugat
lundi 18 août 2008 20:21:40
avatar
Bonjour,

J'ai gouté plutot des villages du dom laurent et j'ai jamais été déçu, meme si ce n'est pas du même calibre que les dugat, mortet, rousseau ...

Parcontre comme tu le disais sur l'autre site dont je tairais le nom, le domaine dugat a augmenté ces prix en 2006 de façon substantiel.
Donc maintenant le gevrey est au prix d'un GC ( enfin on le trouve à 60€)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 18/08/08 20:23 par francois999.
Bourgogne 2006
samedi 06 septembre 2008 19:14:20
avatar
Bourgogne rouge 2006 du domaine Dugat: trés joli nez, trés élégant et typé pinot. Bouche un peu rêche, encore jeune mais déjà plaisante. Beau potentiel, à regoûter d'ici quelques années.

Christophe
Re: Claude Dugat
dimanche 05 octobre 2008 21:05:27
avatar
En lisant les éloges ci-dessus,j'ai l'impression d'être un peu le rabat-joie de service. J'ai bu sur le week end le Gevrey village 2001.

A l'ouverture et pendant quelques temps, le nez est assez simple et la bouche fluide. L'aération lui fera du bien, mais rien d'inoubliable. La deuxième moitié de la bouteille est bue 24 heures après l'ouverture. L'aération à ajouté un peu de complexité et de profondeur. La bouche est également un peu plus présente, mais c'est loin de m'émouvoir.

Alors, oui, c'est fin et puissant à la fois, ça pinote bien, mais je trouve que la bouche manque de fond, d'épaisseur. Peut être un vin plus intello que de plaisir, mais je ne suis pas emballé.

Cheers

Nicolas
Re: Claude Dugat
mercredi 08 octobre 2008 14:46:30
j'ai suvi le domaine Dugat de 1991 à 1997 et j'ai arrêté après la 1ere grosse hausse de prix (fois 2). toujours impressionnant au fût mais toujours eu un peu de mal avec les bouteilles. à l'aveugle, un copain me disait toujours, en le reconnaissant / Dugat - Du Bois.........si en plus maintenant, il a encore augmenté ses prix, alors là.....
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

En ligne(175)

Anonymes: 151
Record de membres connectés: 90 le mercredi 13 mars 2013 17:44:39
Record d'anonymes connectés: 936 le mardi 20 novembre 2012 19:04:22
    -L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

© www.lapassionduvin.com, 2006