Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil
lapassionlogo1
 
Home Qui sommes-nous ? Nos archives La charte Forum Recherche Liens amicaux Millésimes Mail

Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique

Envoyé par Patrick Bottcher 
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
mardi 30 novembre 2010 08:44:56
avatar
Je sais que çà peut être chiant mais impossible de pas remercier Patrick pour ce CR que j'ai dévoré !!!

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A mon goût à l'instant t
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
mardi 30 novembre 2010 13:32:39
avatar
Passer après Patrick ou pas!!
That's the question!
J'ai longtemps hésité et puis je me suis dit Pourquoi pas!
Je n'ai pas son talent de dégustateur, je n'ai pas sa plume mais j'ai mon point de vue et peut-être qu'il a aussi sa place!

Je ne suis pas impressionné par grand chose mais là, je l'ai été par le niveau de certain vin, de l'organisation et du sérieux de notre groupe!
Parfois, on se demande pourquoi consacrer autant d'argent , de temps et d'énergie seulement pour parler de pinards et bien mes amis, j'ai envie de dire une seule chose
Tout ça pour ça!



1. Riesling Turckheim 2007

Le nez est sur les fruits blancs et jaunes, avec une note « champignonné ».
La bouche est généreuse dés l’attaque, mais connait un petit creux en milieu de bouche avant de repartir sur une finale sur de léger amer.
Ça aurait pu commencer pire !

2. Riesling Gueberschwihr 2000

À voilà du riesling made in raffinerie…
Ça pétrole, ça cire et ça se « légumise »
La bouche est assez maigre portée par sa seule acidité et sur une amertume en finale quelque peu dérangeante.
À la relecture mon 13 est quand même fort généreux..
Ça ne méritait pas plus que 12

3. Riesling Gueberschwihr 2005

E.D.

4. Riesling Turckheim 2005

Le nez est sur les fruits jaunes, le tout est plus concentré que sur 2007. En bouche, on a l’impression d’un vin plus rond se précise.
c’est moins agressif, plus intégré que 2007 avec une finale portée par une belle acidité qui donne beaucoup de fraicheur à ce vin qui aurait pu tombé dans l’excès sans elle
Une belle bouteille pour moi, le vin est arrivé à son palier de « consommation »
Un15/20 sans hésiter !

5. Riesling Clos Häuserer 2008

Le nez est déjà plus pur que le précédent, on retrouve ici les agrumes, fruits blancs mûrs ainsi qu’une touche florale.
La bouche est tranchante est à ce stade avouons le c’est un peu « déstructuré ».
J’ai l’impression que tout y est mais que rien n’est encore en place !
À revoir ABSOLUMENT dans un an ou deux !
Mais pour l’instant mon 13.5/20 se justifie.

6. Riesling Clos Häuserer 2007

Encore une approche pour moi difficile avec ce vin.
Le nez est bien évidemment sur les fruits blancs, je lui trouve même un côté truffé.
Problème identique pour le 2008, mais si je trouve ici un côté plus aérien. Le vin n’est pas le costaud du dernier rang mais plus l’enfant sage (trop ?) du 2émé rang.
Un bon vin mais rien d’extraordinaire à ce stade même si je pense que 2008 ira beaucoup plus loin
À revoir également 13/20.

7. Riesling Clos Häuserer 2004

L’avantage du 2004 par apport au précédent c’est que ses 6 ans laissent ici transparaître un fruit plus intense au nez, plus chaud, fumé avec des touches champignon.
La bouche est sur une aromatique plus évidente mais le volume est la longueur est inférieur !
Aujourd’hui ce vin est plus agréable que 2007 et 2008.
Pas sûr que ça restera le cas dans le futur 14/20.

8. Riesling Clos Häuserer 2002

Le nez est assez marqué par des notes de fruits plus mûrs, des notes fumées évoluées c’est assez charmeur.
La bouche est enfin en harmonie, en équilibre.
L’acidité est pendu par un fil, rien ne déborde juste petit bémol sur la finale qui n’arrive pas à prendre le relais mais ça reste pour moi un super vin !
Allez Hop 16.5/20 !

9. Riesling Heimbourg 2005

Le nez est muet, à l’agitation quelque notes végétales apparaissent supplée par un fumé intense.
J’ai un peu de mal avec la bouche que je trouve un déséquilibré, un peu chaude l’alcool ressort et je trouve un manque d’acidité dérangeante.
12/20, aucune émotion particulière, on ne peut pas dire que ce fut génial mais l’inverse est vrai aussi.

10. Riesling Heimbourg 2004

Le nez est sur les fruits blancs, la cire et une note pierreuse discrète.
En bouche, le vin est dominé par une minéralité puissante, c’est assez tendu et ça file directement sans laisser le temps de se rendre compte de la grandeur de ce vin.
Seul, ce vin aurait fait à mon avis des ravages !
14.5/20 aujourd’hui et 2-point de plus dans un autre contexte.

11. Riesling Clos Windsbuhl 2006

Le nez est sur la « Granny Smith », les agrumes et le coing
LA bouche est fluette…il faut avouer il manque beaucoup de chose à ce vin.
A commencer par un équilibre, c’est plat voir chaud peut-être un effet de séquence ?
Suis-je passé à côté ? À la relecture d’autres notes, je ne pense pas.
12/20 sans hésitations et je pense que l’aurais même pu aller jusque 11


12. Riesling Clos Windsbuhl 2007

Ce qui est bien dans ces dégustations marathon c’est qu’une déception peut être oublié le verre d’après !

Attention premier OVNI de la dégustation.
Malgré sa jeunesse folle, le nez est dominé par un fruit très pur, une note pierreuse.
La bouche est malgré une trame acide encore Hard élancée sereine presque bourgeoise avec une finale qui vient vous chercher au plus profond de vous-même !
M.erde Patrick, c’est traumatisant un vin pareil pour une âme sensible comme moi !
17/20 juste par frilosité, ça aurait mérité un 18/20 aujourd’hui et certainement le max dans le futur !

13 Riesling Clos Windsbuhl 2008

c’est ici que la dégustation de vient difficile pour un « amateur » comme moi
Bon ben là, qu’est ce que je vous raconte !
C’est 2007 en plus jeune est en plus noble.
16.5/20 juste parce que c’est beaucoup trop tôt mais bon attention on va arriver à la perfection dans peu de temps ! Enfin à l’idée que je me fais de la perfection.

14. Riesling Clos Windsbuhl 2003

Évidemment passé après ces deux titans n’est pas chose aisée !
En plus 2003 ce n’est pas le millésime le plus élégant que je connaisse et pourtant ce vin tire son épingle du jeu.
Certes c’est un peu plus lourd mais ça reste toujours extrêmement équilibré
C’est mûrs, mais c’est porté par une belle minéralité qui emmène ce vin vers une finale magistrale avec à la clé une longueur des plus estimables !
Encore un vin qui seul aurait fait la différence, c’est presque dommage de l’avoir mis face aux Twin Towers (2007-2008)
15/20 mais tous ceci a-t-il encore un sens ?

15. Riesling Clos Windsbuhl 2005

Le nez est caractérisé par un fruit d’une netteté assez incroyable, des notes de miel, d’agrumes bien mûrs.
La bouche est énorme, c’est aussi large que long, les SR ici arrondissent un peu les angles.
Ca devient difficile de trouver les mots juste tout est parfait peut-être un peu plus de longueur en finale quoique qu’elle est pas mal cette longueur…
16/20 mais juste en me basant sur les 17 du 2007 Difficile de faire mieux !

16. Riesling Clos Windsbuhl 1999

Le nez est ici un peu en retrait, plus évolués on est plus sur les champignons, le confit, la cire.
La bouche est plus discrète, jouant le registre la finesse se terminant par un léger amer en final avec une longueur manquant un peu de Peps
Un généreux 15/20 pour moi ! Ni plus ni moins.

17. Riesling Clos Windsbuhl 1995

Difficile ce 1995, aux notes plus évoluées, moins précises et élégantes.
Une bouche à mille lieux des précédents, le coup de massue pour moi.
Trop sévère dans ma notes mais la comparaison le fait vraiment trop souffrir.
Aurait du être bu beaucoup plus tôt !

18. Riesling Clos Windsbuhl 2001

ça s’en va et ça revient et de quelle manière !
Attention objet atomique, je croyais avoir touché la quintessence avec les twin towers mais le petit 2001 s’avère être immense. Le 2008 en mieux, d’ ailleurs si je suis ma logique, j’aurais du le noté 20 au lieu de 18 !
La notation devient à ce stade limite indécente !

19. Riesling Grand Cru Rangen de Thann Clos-Saint-Urbain 2008

Le nez est dominé par des notes minérales assez vigoureuses, c’est fruits blancs, silex à gogo
En bouche, c’est trop jeune mais au même moment c’est tellement purs que ça en devient assez sensationnel !
Un potentiel PHENOMENAL ! Va falloir côté ça 23 ou 24/20 dans une paire d’années pour le moment ça sera 19/20
MAGISTRALE !

20. Riesling Grand Cru Rangen de Thann Clos-Saint-Urbain 2007

Ais-je encore le niveau pour suivre !
Je commence à douter de mes compétences à poursuivre cette dégustation !
Ou j’ai les papilles complètements flingués ou je deviens fou !
C’est tendu avec précision, c’est tout simplement immense peut-être le plus grand vin jamais mis en bouche.
19.5/20 juste parce que je ne mettrais jamais un 20/20 à un vin (question de principe) grinning smiley

21. Riesling Grand Cru Rangen de Thann Clos-Saint-Urbain 2005

Encore une fois, difficile de succéder à l’excellence, et le moindre défaut se paye cache !
Trop injuste pour ce 2005 à la maturité et l’alcool plus évident que sur les cuvées précédentes


22. Riesling Grand Cru Rangen de Thann Clos-Saint-Urbain 2004

Le nez est sur la cire, le lilas mais surtout sur un côté pierreux assez évident.
La bouche laisse une amertume assez conséquentes dominé les débat ajouté à ça l’effet pierreux , l’absence de plaisir et le compte est bon.13.5/20 ça fait longtemps que j’étais descendu comme ça dans mes cotes mais encore maintenant, ça ce justifie.

23. Riesling Grand Cru Rangen Clos Saint Urbain 1999

Le nez est assez en retrait. A l’aération des notes de cire, de fumées se font timidement ressentir
La bouche est dominée par une acidité assez forte mais aussi par une amertume qui vient perturber l’équilibre générale du vin et qui gâche un peu la finale.
14.5/20 et sans discussion pour moi !

24. Riesling Grand Cru Rangen de Thann Clos-Saint-Urbain 2002

le nez est dominé par des notes floral, d’encaustique de cire.
La bouche est puissante avec un velouté intense sur une acidité à peu moins précise qu’à l’accoutumé et des sucres quelque peu envahissant.
Selon moi, un vin qui ‘est pas encore tout à fait en place 14/20.

25. Riesling Grand Cru Brand 2008

Le nez est gigantesque, sur les fruits blancs voir la pomme verte c’est d’une complexité assez phénoménal
La bouche est toute en décontraction, elle s’installe, vous submerge et laisse sa structure imposante prendre ses quartiers mais toujours avec classe même si il faut l’avouer tout n’est pas encore ici à sa place.
17.5/20 et plus dans quelque temps !

26. Riesling Grand Cru Brand 2007

Ce 2007 est un copié collé du 2008 en plus austère, en plus sauvage !
J’ai beaucoup de mal à les différencier.
Même si le 2008 a petit un côté un peu plus nobles enfin, j’avoue je recherche la petite bête !
16.5/20 mais vraiment car il difficile de rivalisé avec ce 2008 !

27. Riesling Grand Cru Brand Vieilles Vignes 2007

Tient vlà un Tomahawks qui vient de s’écraser dans mon verre !
Mais c’est festival, c’est le Brésil,.
Le nez est intense colossal, c’est fruité, mielleux, fumée enfin c’est la panoplie des grands au complet
La bouche est impressionnante par ces Sr mais aussi par la balance que lui donne cette acidité qui fait de cette bouteille …Un Vin hoirs du commun.
18/20 sans discussion !

28. Riesling Grand Cru Brand 2005

Maxima mea culpa mais je suis passé forcement à côté de ce vin !
J’ai trouvé ça un lourd, un peu alcooleux avec une amertume dérangeante en finale.

12/20 avec regret tellement que la série était de haut niveau.
Problème de dégustateurs surement winking smiley


29 Riesling Grand Cru Brand 2001

Il y a des moments dans la vie d’un dégustateur, les notes ne servent à rien, les cotes sont désuètes.
Il faut savoir se laisser porter par l émotion et juste profiter du moment !
Au diable mes principe à 1000 lire !
Il faut bien une première fois et c’est la première fois qui est la plus importante 20/20 sans discussion et avec admiration !

30. Riesling Grand Cru Brand 2002

C’est trop injuste de devoir passer après le 2001
Car ici tout est forcément un peu moins et pourtant on retrouve quand même une certaine classe à ce vin mais bon en toute honnêteté à ce moment précis ça sera 16/20 et forcément j’ai l’impression que c’est injuste !!
A regoûter de toute urgence !


Conclusion :

Ça va être dur de se remettre de cette dégustation, la plus grosse jamais réalisé à ce jour !
Merci à tous de m’avoir permis d’en être, merci à Patrick d’être ce qu’il est et merci LPV d’avoir rendu cela possible !

Zind umbrecht…P.utain c’est grand !

Alfonso en état de choc!

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...winking smiley L.J.



Modifié 6 fois. Dernière modification le 30/11/10 16:57 par alfonso.
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
mardi 30 novembre 2010 13:44:02
avatar
Merci mon Fonzie....

C'est bien que d'autres propos tempèrent (enfin pas tout le temps) ma grandiloquence sirupeuse grinning smiley.

Au fait... n'as-tu pas trouvé que Rangen 2007 et Brand 2008 étaient marqués par un côté ambré inquiétant, ne leur as-tu pas trouvé un levuré non maitrisé, ne penses-tu pas que les malos y ont été poussées sans discernement ? grinning smiley

Forza Puglia !

... et viva Barça...

... et au fait... merci à tous pour vos lectures passionnées, une chose est sûre c'est que j'en connais dix autres que moi qui sont HEU-REUX

Patrick Böttcher
VinsLibres.net



Modifié 3 fois. Dernière modification le 30/11/10 13:46 par Patrick Bottcher.
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
mardi 30 novembre 2010 13:50:57
avatar
Patrick Bottcher écrivait:
-------------------------------------------------------
>
>
> Au fait... n'as-tu pas trouvé que Rangen 2007 et
> Brand 2008 étaient marqués par un côté ambré
> inquiétant, ne leur as-tu pas trouvé un levuré non
> maitrisé, ne penses-tu pas que les malos y ont été
> poussées sans discernement ? grinning smiley
>
> Forza Puglia !


Je sais pas, j'étais bourré grinning smiley

Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...winking smiley L.J.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 30/11/10 16:59 par alfonso.
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
mardi 30 novembre 2010 21:17:07
avatar
L'enthousiasme du Fonz' (un dégustateur exigeant et qui en fait pas cadeau des points) m'impressionne ! thumbs down

Bel hommage amplement mérité au travail incroyable du monomane !
Merci à tous de nous permettre de lire de tels moments sur le forum.

Oliv
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
jeudi 09 décembre 2010 14:40:39
Bonjour, et merci à tous (et en particulier à Patrick) pour tous ces commentaires. Je n'ai malheureusement bu que vos paroles... winking smiley

Ces propos m'inspirent plusieurs remarques:

1- Je crois que je vais demander la nationalité Belge, car les différentes dégustations dont j’ai pu lire les commentaires me semblent extraordinaires. Je ne suis pas sûr que ce soit la France le pays du vin. En tout cas les Belges en sont de formidables ambassadeurs.

2- Je suis très impressionné par la qualité globale des notes, alors que souvent je trouve la notation pointilleuse voir dure lors de ces soirées avec de nombreux vins de qualité.

3- Fort de mes lectures de LPV, et en particulier des commentaires concernant le millésime 2007 en Riesling, j’avais acheté deux clos St Urbain 2007, et un Windsbhul 2008. Quand je lis les différents commentaires dithyrambiques, où l'on me dit que ce sera meilleur dans quelques années, je me dis que passer de 19 à 19.5 sur 20, quelle importance !

Bref, puis-je ouvrir un clos St Urbain maintenant, ou faut-il réellement attendre un peu à votre avis ?


En tout cas, merci encore pour ces commentaires passionnants thumbs down,
et vive l’Alsace !

Cordialement

Eric
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
jeudi 09 décembre 2010 15:14:44
avatar
Attendre encore 4-5 ans puis-je te conseiller, jeune Padawan. La force est avec ces vins.

Patrick Böttcher
VinsLibres.net
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
vendredi 10 décembre 2010 21:04:28
Il me faut du Brand 2001 !

[mapassionduvin.over-blog.com]

L'amour des vins !
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
samedi 11 décembre 2010 10:34:48
""
Bref, puis-je ouvrir un clos St Urbain maintenant, ou faut-il réellement attendre un peu à votre avis ? ""

Si tu as acheté 6 btlles , tu peux te permettre de faire un petit essai ( on trouve des 37. 5 ml ....
. Lors d'une petite dégustation au Bourget du Lac avec les amis de Jongieux , nous avions trouvé que ce vin devait impérativement être attendu ( trop imposant ) nous avions préféré ce jour là , mais à " TABLE "... , la classe et l'élégance d'une cuvée "Samain " de Josmeyer .

La même dégustation sur le millésime 2008 est prévue en Mars ..au même lieu ( restaurant le Bateau Ivre au Bourget du Lac ) ....j'ai comme l'impression que le jeune sommelier de cette belle maison , nous attend avec un grand sourire ...eye popping smiley
Re: Zind-Humbrecht - Si le riesling était conté au CDR LPV Belgique
samedi 11 décembre 2010 10:59:40
avatar
nous avions préféré ce jour là , mais à " TABLE "... , la classe et l'élégance d'une cuvée "Samain " de Josmeyer .

Il faut dire que ce Samain 2008 est particulièrement prodigieux, nettement le meilleur au domaine depuis longtemps. (alors que le 2005, dégusté hier vs un rangen 2007, n'a pas fait le poids.

Patrick Böttcher
VinsLibres.net
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

En ligne(313)

Anonymes: 296
Record de membres connectés: 90 le mercredi 13 mars 2013 17:44:39
Record d'anonymes connectés: 936 le mardi 20 novembre 2012 19:04:22
    -L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

© www.lapassionduvin.com, 2006