Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil
lapassionlogo1
 
Home Qui sommes-nous ? Nos archives La charte Forum Recherche Liens amicaux Millésimes Mail

Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin

Envoyé par Cornalin 
Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
samedi 12 février 2005 16:51:25
Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin


Voici un ptit CR d'une visite, en compagnie d'un ami oenophile dans le Bas-Rhin, terra incognita pour moi jusqu'alors. Je n'ai pas été déçu du voyage.


Le domaine Mochel exploite à  Traenheim, entre Marlenheim et Molsheim à  20km à  l'ouest de Strasbourg, une surface de 10 ha, dont 5 en grand cru Altenberg de Bergbieten. On y retrouve tous les cépages classiques alsaciens, soit le riesling, le sylvaner, le gewurztraminer, le pinot gris, le pinot noir, le pinot blanc, l'auxerrois, le muscat et un peu de chardonnay pour le crémant. Le père Frédéric Mochel, par ailleurs maire du village, est en train de passer la mais à  son fils Guillaume.


La très belle maison familiale située en plein centre du village vaut à  elle seule le déplacement. L'accueil dans un charmant local est à  la fois aimable, attentif, disponible, compétent, sans être envahissant, dans la grande tradition alsacienne.

Nous avons bien apprécié les vins d'entrée de gamme, tous frais, propres, fins et typés, bel équilibre, sur des expressions simples, mais d'un bon rapport qualité prix, que se soit le sylvaner 2001, 4,80 euros, l'edelzwicker 2003, 5,30 euros, ou le klevner 2003 (assemblage de pinot blanc et d'auxerrois), 6 euros.


Le riesling 2003, 7,80 euros, frais et racé, parfaitement sec, est un joli vin à  l'excellent rapport qualité-prix ; le muscat 2003, 9,60 euros, joliment aromatique, un peu fluide toutefois, présente lui un rapport qualité-prix moins intéressant.

Le pinot noir 2003, 9 euros, au nez bien fruité et gourmand est bien fait, jolie rondeur en bouche, il lui manque toutefois la structure et la concentration pour pouvoir régater avec les meilleurs. Dans la gamme Alsace générique, on notera deux vins qui sortent très nettement du lot, le pinot gris 2003, 9 euros, fruité, épicé et gourmand avec une bonne structure, bien sec, est un superbe vin de gastronomie. Quant au riesling 1997, 15 euros, cuvée Guillaume, c'est un vin hors norme, au nez très marqué par le botrytis et des nuances intensément minérales, puissant et structuré en bouche, il ira encore loin.


On aborde ensuite la gamme des grands crus tous issus de l'« Altenberg de Bergbieten » avec un très net saut en terme de concentration et de puissance aromatique. Délimité en 1983, l'Altenberg de Bergbieten s'étend sur une superficie de 29 ha. Il est caractérisé par des sols argilo-marneux gypsifères du Keuper. Le terroir convient parfaitement au riesling et au gewurztraminer, mais le muscat y signe de très belles réussites.



Le riesling grand cru 2003, 12 euros, toujours bien sec, comme tous les rieslings de la maison, est très sur le fruit, bien typé du cépage, fin, élégant, puissant, à  l'image du millésime ; la bouche est ample et étonnamment bien soutenue par une acidité filigranée, bon rapport qualité-prix.


Toujours en riesling grand cru, nous avons abordé ensuite le fleuron de la maison, soit la cuvée Henriette, issue des vignes les plus âgées. Le 2003 est opulent, puissant, tout en fruits blancs et agrumes, presque exotique, en bouche d'une ampleur peu habituelle (tjrs l'effet millésime), mais bien sèche, bel équilibre, grande longueur, excellent rapport qualité prix, 14,35 euros. La même cuvée en 2002 est plus classique, moins opulente, mais racée, emprunte d'une grande minéralité, nuances d'agrumes, en bouche ampleur moyenne, acidité sensible, belle concentration, grande longueur, un riesling classique qui ira très loin et qui constitue un superbe de vin de gastronomie ; il sera parfait avec les poissons d'eau douce. La même cuvée dans le millésime 2000, 14,35 euros, est dans le même esprit que 2002, racée et n'a qu'à  peine amorcer son évolution, tant le côté très frais, presque acéré, du cépage est encore très présent. Ces deux dernières cuvées sont d'un bon rapport qualité-prix.


Une autre grande spécialité du domaine est son muscat, grand cru. Le 2003 est superbe. Nez typé, racé, très fin, floral et fruité, avec une magnifique opulence. La bouche est parfaitement en phase avec le nez, attaque ample, mais sèche, superbe concentration, fine acidité et énorme longueur. 14,35 euros, excellent rapport qualité-prix. Pour ma part, le vin le plus original de toute la dégustation.


Les gewurztraminers grand cru sont excellents aussi (14,35 euros). Le 2003 n'a pas malheureusement pas permis de rester dans un registre totalement sec, il ne démérite toutefois aucunement, charmeur, puissant, onctueux, dans un style résolument demi-sec. Le 2002 est plus classique, bien sec, constitue un superbe vin d'apéritif ou d'entrée, il accompagnera également bien les fromages puissants, à  l'image du régional de l'étape, le mà¼nster.


Le fils, qui a quelque peu bourlingué à  travers le monde, s'est essayé à  l'élaboration d'un vin (Alsace AOC) élevé en barriques, pinots gris et blanc, 2002, pour une cuvée intitulée Trovium (non latin qui serait à  l'origine de Traenheim), 16,15 euros. Le résultat est ma foi fort réussi et nous rapproche par le style d'un excellent bourgogne blanc. Nez marqué par un boisé noble et très fin, un fond fruité et épicé d'une belle élégance, beaucoup d'harmonie et de fraîcheur, la bouche présente une bonne ampleur, un très bon équilibre, de la concentration et une belle longueur. Un très joli vin blanc pour la table qui pourrait gagner à  vieillir un peu, qui sera idéal sur des poissons en sauce ou sur de belles viandes blanches, voire peut-être sur un gibier à  plumes. Excellent rapport qualité-prix.


Nous ne pouvions bien sûr pas partir sans avoir essayé quelques douceurs, en dégustant deux gewà¼rztraminers, un VT et un SGN. Le gewurz vendanges tardives 1999, 18,30 euros la bt de 50 cl, au nez puissant, typé et racé, a convaincu par sa belle concentration, son équilibre, sa douceur bien intégrée et sa grande longueur. La sélection de grains nobles 2001, 38 euros la bt de 50 cl, se caractérise au nez par une très belle harmonie entre les arômes typiques du cépage et un botrytis très élégant, finesse, puissance, complexité ; la bouche est très gourmande, avec une suavité bien présente, mais séveuse, superbe concentration, équilibre, longueur remarquable. Impossible de recracher….


En résumé, une très belle découverte. Une jolie gamme de base au rapport qualité-prix sage, un rouge pas mal mais qui devrait progresser, et une belle gamme de prestige, au prix toujours raisonnable, parfaitement vinifiée et avec un grand potentiel de vieillissement. La preuve que ces vignobles septentrionaux du Bas-Rhin peuvent produire des vins remarquables. On peut s'étonner (bien que…. ne le dite pas trop loin….) que ce domaine ne soit pas plus souvent référencé dans la littérature spécialisée.

RV

[www.mochel.net]



HK
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
dimanche 13 février 2005 13:44:37
Bu cet hiver le gewurzt Altenberg de Bergbieten 83:

Nez séduisant de pamplemousse avec aussi un côté floral, fin et élégant ; il apparaît assez doux en bouche et offre une évolution minérale naissante de pierre en finale, intéressante par la dimension supplémentaire qu'elle apporte; légère pointe de CO2.

Très très bon.

Winer
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
dimanche 13 février 2005 15:28:10
avatar
je garde personnellement le souvenir d'un muscat GC 1989 absolument renversant. Je ne sais pas si je l'apprécierais autant aujourd'hui, mais c'est un vin qui a marqué ma mémoire et qui est sans soute une des clefs de mon intérêt, vite transformé en passion.
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
mercredi 16 février 2005 07:41:03

Cornalin,

Merci pour son très beau CR, qui me donne envie de renouer avec les vins de ce viticulteur. Tes pérégrinations alsaciennes t'ont peut-être conduit dans d'autres domaines, n'hésite pas à  nous en faire part.

A te lire, je constate donc que les 2003 de Mochel sont exempts de mollesse ou de lourdeur, défauts qui selon certains caractérisent bien des Alsace 2003.

Il me semble que jadis, les revues et guides parlaient bien davantage des vins de Mochel. Quelqu'un peut-il expliquer cette éclipse médiatique ?

Clin d'Å“il en référence à  une autre planète. Le dictionnaire Robert écrit
« gewurztraminer », c'est bien la bonne orthographe. Mais le Larousse des Vins… , l'encyclopédie Lichine écrivent « « gewà¼rztraminer », mettre un umlaut n'est donc selon moi, ni un crime ni une incongruité.


Cordialement,

Michel
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
mercredi 16 février 2005 11:12:42
avatar
Ecrire gewà¼rztraminer n'est certes pas un crime, c'est juste une faute d'orthographe.

(bbb)

Tophe



Tophe

"Je préfère le vin d'ici à l'au-delà" (Francis Blanche)
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
dimanche 19 juin 2005 10:04:03
Bu le gewurzt Altenberg de Bergbieten 89 cette fois:

Superbe vin, mélange complexe de saveurs et d'arômes allant du fruit vers une dimension minérale qui prend de l'ampleur à mesure qu'on se rapproche de la finale; vin puissant et assez sec, plus que ne l'était le 83, et avec une note amère assez classe en finale.
Nickel à table ce qui n'est pas toujours le cas pour un gewurzt.

Winer
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
dimanche 19 juin 2005 10:42:36
avatar
Mochel ne serait-il pas un peu l'oublié des amateurs?

Jérôme Pérez
Utilisateur anonyme
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
dimanche 19 juin 2005 11:07:05
Dans la France entière sans doute, mais en Alsace il jouit d'une excellente réputation et est très bien considéré aussi dans la grande restauration. PAr contre j'ai eu de nombreux échos exprimant une certaine déception devant la qualité des vins depuis qqs années : ils seraient assez loin de la qualité des vins des années 80 et début 90.

Je n'ai pas suivi ce domaine d'assez près pour avoir un avis à ce sujet.
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
vendredi 11 novembre 2005 23:27:20
Rebu un gewurzt Altenberg de Bergbieten 89:

Dans la veine du précédent, cf post de juin, mais encore meilleur par une dimension supplémentaire prise notamment en finale avec l'apparition d'une texture grasse et miellée avec des notes cendrées, l'ensemble pouvant rappeler un grand bourgogne.
Et à table c'est toujours parfait.

Pour moi on est dans le début de l'exceptionnel, là.
Et puis c'est fin, les variations sont subtiles ... tout ce que j'aime.

Winer
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
samedi 19 novembre 2005 23:01:05
Bu un verre, ce soir à l'Auberge de Traenheim, d'un riesling GC Altenberg de Bergbieten Mochel, je n'ai pas vu la bouteille donc je ne connais pas le millésime (mais récent a priori). J'ai été assez peu emballé, robe palotte, nez discret plutôt floral, en bouche c'est peu concentré sur des notes végétales (je me suis même demandé un instant si la bouteille n'était pas bouchonnée mais on n'avait rien de suspect au nez donc je ne pense pas). Allez, en revanche la bouteile était peut être ouverte depuis trop longtemps?
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
samedi 19 novembre 2005 23:25:28
Jamais bu de vins récents de ce domaine, seulement 83 et 89.
Mais Vin100 disait un peu plus haut qu'effectivement ça ne serait plus au niveau d'avant ...

Winer
Utilisateur anonyme
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
dimanche 20 novembre 2005 12:06:30
j'éviterai de parler de niveau mais plutôt de style et de personnalité

"des notes végétales (je me suis même demandé un instant si la bouteille n'était pas bouchonné" le bouchon peut entrainer toutes sortes d'altarations du vin sans que l'on percoive un nez ou un goût "de bouchon"
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
lundi 21 novembre 2005 12:48:18
Peut-être, allez je donnerai une deuxième chance à ce domaine à l'occasion.
Utilisateur anonyme
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
lundi 21 novembre 2005 14:25:45
j'ai encore eu le cas récemment avec Un Cormiers 1999 du domaine de Villeneuve. PAs de goût de liège, mais une altération du vin due au bouchon, qui le rend plat, lui fait perdre son fruit...
Gewurztraminer GC Altenberg de Bergbieten 1999
samedi 17 novembre 2007 11:16:06
avatar
une bien jolie bouteille loin des lourdeurs habituelles de ce cépage. Grande finesse et belle fraîcheur. Derrière les notes discrètes de rose, on retrouve pas mal d'épices et de miel, mais c'est bien sec, racé et long. Un vin à point aujourd'hui.

Jérôme Pérez
Re: Muscat GC Altenberg de Bergbieten 2003 Mochel à  Traenheim
lundi 21 avril 2008 22:50:34
Suite à mon post initial de 2005 sur ce producteur, voici l'occasion de revenir sur un vin acquis à l'époque, le muscat GC Altenberg de Bergbieten 2003.

Ma foi, c'est une bonne surprise.thumbs down

Robe plutôt pâle, limpide, du gras. Le nez est frais, très fin, typé du cépage, impression un peu végétale et florale, note de rose, prune jaune (reine-claude), épanoui, plus sur l'élégance que sur la puissance. En rétroolfaction, les impressions sont plus intenses. En bouche, l'attaque est franche et sèche, l'évolution va crescendo, un joli gras, une fine acidité, une bonne concencration et très bel équilibre, qui se termine sur une finale très expressive, avec une longueur étonnante, et une agréable amertume bien enrobée.

Voici, un superbe vin d'apéritif, qui par ailleurs a bien donné la réplique à un chèvre de Valencay et que l'on se réjouit de retrouver bientôt, par exemple sur des asperges smiling smiley...

Hervé
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
mardi 22 avril 2008 09:00:25
avatar
Je visite régulièrement la famille Mochel. Traenheim est souvent ma dernière "étape" avant ma remontée dans le plat pays. Je suis d'accord que le style a effectivement changé mais pas la qualité. Frédéric Mochel est toujors actif mais c'est son fils Guillauùe qui a pris l'exploitation en main. La résultante me parait que les vins contiennent aujourd'hui plus de résiduels que dans le passé et c'est probablemnt cela qui perturbe ceux qui ont le souvenir de vins très secs. Il faut dire que depuis 2003, année théorique de la transmission de l'autorité, Guillaume n'a pas été très gâté par les millésimes.
La cuvée Henriette du Grand Cru Altenberg de Bergbieten reste toutefois un sommet avec un très bon rapport qualité/prix (12 euros pour le 2004 (HT)). J'ai récemment goûté ce 2004 et il m'a paru déjà très mûr,avec une belle acidité et beaucoup de finesse dans les aromes. Je n'ai pas eu de perception de résiduel et lui accorde encore 5 très bonnes années au sommet de sa forme.
A la propriété, les gewürztraminers m'ont paru eu aussi en grande forme pour le millésime 2004.
Je finis en n'oubliant pas l'accueil qui n'a pas changé d'un iota, mais si ce n'est pas les accolades napolitaines, c'est toujours charmant et posé, même...le lundi de Pâques, une demi-heure avant le repas.

Patrick Böttcher



Modifié 2 fois. Dernière modification le 22/04/08 09:02 par citox1960.
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
mardi 19 août 2008 12:30:44
avatar
Riesling Altenberg de Bergbieten 1997 Cuvée Henriette

Guillaume Mochel remet ce riesling à la vente depuis peu à la propriété. Après une première impression positive sur place, j'ai goûté à nouveau le vin dans mes pénates et mes impressions sont très positives.
La robe est sans défaut et le nez s'avère d'une grande finesse principalement dominé par des aromes mineraux (silex, camphre) et des fruits blancs. En bouche, on retrouve cette grande finesse avec une acidité encore bien présente mais sans excès. Très Bien

Patrick Böttcher

Un verre sans vin d'Alsace est comme une vie sans vie
Re: Domaine Frédéric Mochel, à  Traenheim, Bas-Rhin
mardi 10 mars 2009 07:55:11
Muscat Grand Cru Altenberg de Bergbieten 2005

Bouteille non carafée

-robe: jaune pâle, limpide
-nez: intensité aromatique moyenne; des arômes de rose, mandarine, fleur d'oranger et citron
-en bouche: on joue sur la finesse, sec de chez sec (tant mieux), légère amertume et structure penchant vers le coté acide, avec une bonne longueur. 48 heures après l'ouverture, une pointe d'oxydation.
Re: Domaine Frédéric Mochel, Gewurztraminer Gd Cru Altenberg de Bergbieten, 2003
dimanche 22 novembre 2009 14:30:14
Retour sur ce vin, déjà commenté il y a quatre ans, en tête de cette rubrique.

Visuel : jaune assez intense, lumineux, gras. Nez : typé du cépage, épanoui, assez complexe, fin, arômes de fruits jaunes et d'épices joliment fondus, à l'aération une nuance minérale. En bouche, attaque ample, sucre résiduel, proche d'un demi-doux, bonne concentration, fine acidité qui lui donne un bel équilibre malgré tout, grande longueur très aromatique, mais avec élégance, une légère impression alcooleuse toutefois (millésime 2003, 14° affiché...). Un très bon gewurztraminer corsé, chaleureux, mais élégant, qui a fort bien accompagné un émincé de poulet au curry rouge et lait de coco, haricots et poivrons, avec riz basmati.

Hervé
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

En ligne(118)

Anonymes: 100
Record de membres connectés: 90 le mercredi 13 mars 2013 17:44:39
Record d'anonymes connectés: 936 le mardi 20 novembre 2012 19:04:22
    -L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

© www.lapassionduvin.com, 2006