Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil
lapassionlogo1
 
Home Qui sommes-nous ? Nos archives La charte Forum Recherche Liens amicaux Millésimes Mail

Domaine de l'Ancienne Cure

Envoyé par Jérôme Pérez 
Domaine de l'Ancienne Cure
jeudi 23 décembre 2004 19:42:41
avatar
Le domaine de l'Ancienne Cure est une propriété de 42 ha qui produit sur deux appellations principalement, Monbazillac et Bergerac, des vins blancs secs, doux, des rosés et des rouges.
Christian Roche estime que le grand virage qualitatif s'est fait autour des années 1989 et 1990 pour les blancs doux et qu'un élan a été impulsé à  l'appellation Monbazillac par quelques locomotives locales. Elan qui a été entériné par le décret de 1992 où l'élaboration du grand liquoreux par tries successives a été finalement adopté, non sans difficultés, d'ailleurs.
A ce titre, l'anecdote est croustillante et vaut la peine d'être racontée car elle doit pouvoir s'appliquer à  d'autres circonstances : Christian Roche m'a assuré que le rôle des femmes de vignerons dans l'avancée qualitative n'a pas été moteur, car elles voyaient fort mal le retour à  des tablées de vendangeurs avec tout le travail que cela représente alors qu'elles s'étaient habituées aux bienfaits de la machine à  vendanger qui diminuait nettement le travail dans les cuisines !
C'est aussi en 1989 que le domaine de l'Ancienne Cure s'oriente définitivement vers l'embouteillage à  la propriété et s'éloigne de plus en plus de la coopérative.
Pour les blancs secs et pour les rouges, il considère que le réveil a été plus tardif, autour de 1997 sous l'impulsion d'autres locomotives et il cite régulièrement Luc de Conti. « Nous avons pris conscience des terroirs », aime-t-il à  dire. « Nous sommes allés vers plus de maturité, plus de concentration. ». Mais les récents progrès portent sur l'extraction des tannins et en ce sens, le pigeage a eu un rôle fondamental, vers la recherche de davantage de finesse une fois que l'on eut compris qu'il fallait aussi davantage de matière.
Pour ce qui concerne le domaine de l'Ancienne Cure, un recentrage sur la muscadelle en blanc a permis d'aller vers davantage de typicité, en même temps et d'ailleurs à  l'inverse du Château Tirecul La Gravière, on aime ici le passerillage autant que le botrytis.
Pour les rouges, C. Roche est allé lorgner du côté de Cahors et le cot ou malbec paraît convenir à  merveille sur certains terroirs identiques à  ceux de la deuxième terrasse du Lot.
Aujourd'hui, le domaine de l'Ancienne Cure produit autour de 550 hl de liquoreux, 300 hectolitres de secs, 500 hectolitres de vin rouge contre 110 de rosé.
Les cuvées sont classées selon trois catégories différentes : classique, Abbaye et Extase.

Voici quelques commentaires des échantillons que j'ai goûtés en présence de Christian Roche au domaine de l'Ancienne Cure :

Les vins Blancs secs :
Pour les blancs, les premières tries sont effectuées à  la main, puis le reste de la vendange est mécanisée.

Extase 2002 : un vin issu d'un millésime difficile. Le sauvignon est dominant (60%, 20% sémillon et 20 % muscadelle). La macération pelliculaire est pratiquée et le vin est élevé en barriques neuves pour 50 %.
Le nez présente des arômes fumés et floraux de fleur blanche. En bouche, c'est un vin de bonne amplitude où l'élevage est encore assez marqué et qui possède une grande longueur étayée par un beau support acide. Très élégant, luxueux, j'ai beaucoup aimé ce vin.


Abbaye 2003 : 70 % de sauvignon, 20 % de muscadelle et le solde en sémillon. Bois neuf à  hauteur de 20 %.
Un nez un peu beurré avec des fragrances de noisette. Du gras en bouche et de la fraîcheur. C'est bon et élégant.

Les vins Rouges :
L'idée est de ramasser au maximum de maturité, et il faut donc aller très vite. Effeuillage, vendanges en vert très sévère pour que ce qui reste sur pied soit très sain. Vendanges mécaniques dans un souci de rapidité et tri au chai.

Classique 2003 : (70 % de merlot) La robe est très sombre. Le nez est puissant fougueux, sauvage, sur les épices et des notes de terre fraîche. Vineux à  souhait, les tanins sont importants.
Un vin à  la typicité Sud Ouest marquée.

Abbaye 2000 : 60% de merlot, 30% de cabernet franc et le reste de cabernet sauvignon.
Le nez est plus noble avec l'élevage qui est présent mais aucunement dérangeant. On retrouve ces notes de terre humide et un côté animal. La bouche est ample, mais aussi très structurée. C'est un vin sérieux, voire austère.

Extase 2001 : 50% de cabernet franc, 20% de cabernet sauvignon et 30% de merlot. Elevage 100% fûts neufs.
La robe est très dense, sombre.
Le nez partage cette même austérité, axé davantage sur les épices que sur le fruit, avec toujours ces notes de terre et du café cette fois : Ce n'est pas sans rappeler certains Cahors ou quelques Saint-Estèphe. En bouche le cassis apparaît dans un contexte toujours droit et strict. Les tanins sont présents, un peu secs, sur une finale qui présente une certaine amertume.

Pour résumer, les vins rouges du domaine ne m'ont pas paru jouer la carte de la séduction, mais plutôt celle de la rigueur, de la rectitude, voire de l'austérité; c'est un style et j'avoue avoir du mal à  y adhérer tout à  fait.

Les vins doux :

Classique 2001 : un doux léger qui doit totaliser 70 grammes de résiduel. 90% de sémillon et le solde en muscadelle.
Un nez d'ananas frais et de fleur blanche. La bouche est suave, un peu molle. Un vin sans souci mais sans grande originalité, un doux comme on en trouve partout dans le Sud Ouest.

Abbaye 2000 : un vin plus concentré élevé dans le bois neuf et qui contient 30 % de muscadelle, uniquement issu du premier tri car la pluie s'est abattue ensuite.
Un nez où pointe la truffe et le miel.
En bouche le fruit joue sur un registre un peu amylique de poire fine, et l'ensemble manque un peu de fraîcheur. C'est quand même plus typé que la cuvée classique précédente.

Abbaye 2001 : l'élevage en fût neuf est de 22 mois.
Le nez est tout de suite beaucoup plus net avec des notes de miel et de cire. Nous sommes bien dans l'esprit de cette appellation Monbazillac.
De l'opulence, du volume, du gras, Ube grande gourmandise dans un contexte équilibré. La longueur est au rendez-vous de ce beau vin.

Extase 2001 : C'est le premier millésime de cette cuvée haut de gamme où la muscadelle représente 40%.
Au nez j'ai noté des arômes d'ananas, de truffe blanche. C'est net et précis, très beau.
Bien entendu, le volume est considérable, ce vin est riche. La finesse se dessine néanmoins comme dans les grands liquoreux sur une impression de force tranquille et rayonnante. Les épices de la muscadelle apparaissent en fin de bouche avec une touche additionnelle d'amande douce. C'est très long : ce vin est de haut niveau.


Christian Roche a tenu à  me faire déguster des vins de cépage qui entreront dans la composition de l'Extase 2003 à  savoir un lot de muscadelle et deux lots de sémillon :

Muscadelle : un nez floral mais aussi fruité de pomme au four à  la cannelle. C'est ample et gras, un peu en déficit de fraîcheur, mais extrêmement prometteur.

Sémillon premier lot : sur des notes d'abricot, extrêmement riche, finale éblouissante.

Sémillon deuxième lot : un raisin ramassé à  32.8 potentiel, d'une richesse incroyable. C'est fermé au niveau aromatique bien que l'abricot soit néanmoins présent. L'impression tactile est incroyable et l'équilibre somptueux malgré la richesse. Finale en queue de paon déjà .

Il faudra suivre de prêt la cuvée Extase 2003 qui promet d'être un grand vin.
Yanoo
Re: Domaine de l'Ancienne Cure
lundi 03 janvier 2005 23:19:04
Bonjour,

Avez-vous dégusté les Pécharmants ? dans la rubrique consacrée au SVI de novembre beaucoup en on dit du bien. Je n'ai malheureusement pas pû le gouter sur place cause pré-réservation ...

PS : tt à  fait d'accord avec vous pour Bergerac Rouge Abbaye 2000 (mais moi je l'aime bcp) et Montbazillac Abbaye 2001 (hhh)

@+
Domaine de l'Ancienne Cure - Pécharmant
vendredi 07 janvier 2005 17:05:29
avatar
Yannoo,

Je trouve leur Pécharmant un vin très sympa à un prix doux (+-7 euro). Je crois, lors d'un passage il y a deux ans, qu'on a pris du 2001 et que le domaine achète des jus/raisins pour en faire leur Pécharmant.

Marc



Modifié 2 fois. Dernière modification le 25/11/05 18:15 par marc de wolf.
Re: Domaine de l'Ancienne Cure
vendredi 07 janvier 2005 17:13:35
avatar
Jérôme,

Ta visite au domaine est récente? Parce que les rouges mi-jeunes se goûtent souvent mal dans cette période. Moi j'aime assez le style des rouges "Extase" (1998-1999-2000). Très content que le Monbazillac Extase 2001 évolu si bien.

Marc
Re: Domaine de l'Ancienne Cure
vendredi 07 janvier 2005 19:53:57
avatar
Je suis allé faire cette visite juste avant Noà«l. C'est un problème de style, je crois. C'est d'un bon niveau, mais je trouve ces vins très austères, peu flatteurs, avec ce caractère strict propre finalement à  beaucoup de vins rouges du Sud Ouest.
En revanche, l'Extase sec m'a beaucoup plu ainsi que les liquoreux de cette gamme. Les prix en revanche ne sont pas tendres.
Il faut dire aussi que j'avais passé la matinée à  Tirecul La Gravière et que très sincèrement, on ne joue pas dans la même division.
zbat
Re: Domaine de l'Ancienne Cure
mardi 11 janvier 2005 14:52:32
Jérôme,

J'ai dégusté l'Extase 2000 ce WE, et cette bouteille m'a fait la même impression que cet été, sur place. C'est l'antithèse d'un vin austère. Le nez est superbe, explosif, sur la confiture de mûres et des notes torréfiées, les deux familles d'arômes étant en osmose complète. La bouche est du même niveau, avec une très belle maturité, des tanins bien enrobés, une matière épaisse, veloutée ainsi qu'une superbe finale. A ce stade, ce vin est clairement délicieux. Pas donné, c'est vrai (20 Eur départ propriété), mais c'est clairement du niveau de beaucoup de crus classés de Bordeaux dans ce millésime.
Ca reste pour moi un très bon rapport prix/plaisir. Ca évoluera en outre sûrement très bien. C'est un vin qui, je le pense, surprendrait bon nombre de dégustateurs à  l'aveugle.
D'autre part, ça a été dit plusieurs fois sur ce forum mais le Pécharmant 2000 élevé en fûts (10 Eur) est un rapport Q/P à  mon sens quasi imbattable.

zbat
Re: Domaine de l'Ancienne Cure
samedi 19 mars 2005 21:13:07
Bu à  l'instant même

Extase (blanc) 2002

Robe dorée intense

Nez confit sur la mirabelle, la cire d'abeille, la fleur d'acacia et la vanille.

Bouche onctueuse, intense aromatiquement (pêche, abricot, orange confite)mais gardant une bonne fraîcheur.

Grande (et très agréable) persistance sur des notes d'agrumes et d'amande fraîche.

J'aime beaucoup (bbb)

Je trouve que ce vin a énormément évolué (en bien) depuis la dernière fois que je l'aie bu. Autrefois plus sur le Sauvignon, le sémillon commence à  prendre le pas dessus, tout en gardant la fraîcheur du premier cépage. C'est beau de vieillir (aaa)

Eric



Message edité (20-03-2005 10:59)

mon blog
Bergerac Domaine de l'Ancienne cure 2004
lundi 21 novembre 2005 14:57:05
avatar

Auteur: kpot
Date: le 21/11/2005 à 14:45


Gouté ce jour,

Vin Limpide à robe Violette-Pourpre, lumineuse et foncée

1er nez: sain et aromatique aux aromes de cassis et de mure

Après quelques minutes les aromes caramel dominent nettement

En bouche, le vin est frais et structuré, charpenté et velouté avec une petite longueur qui me laisse dire que je le regoutterai dans 2 à 3 ans avec plaisir...

Conclusion : Très bon rapport Q/P (5.35 euros) pour un vin qui pourra se garder encore quelques petites années.


Voila mon petit avis très personnel

Jean-Pierre
Domaine de l'Ancienne cure
lundi 21 novembre 2005 15:33:51
avatar
Auteur: ganesh
Date: le 21/11/2005 à 15:04


Bergerac - Domaine de l'ancienne cure - l'Extase 98 : fév 2001
Note moyenne : 12 - Prix : 104 F

- Nez grillé et floral.
- On redescend ici d'un niveau. La bouche est lâche, presque aqueuse. Vin anodin.


Bergerac rouge Domaine de l'ancienne cure cuvée l'Extase 1999 : mars 2002
DS11,5 - LG13 - PP11,5. Note moyenne : 12 - Prix : 19,5 euros

- Robe tirant sur le noir.
- Au nez, on décèle un boisé torréfié, caramélisé, pour un vin qui reste tout de même frais avec une tendance "orientale" originale : épices, cardamome, rose.
- La bouche est relativement élégante, avec un peu de structure et de longueur. On retrouve le bois, des notes de réglisse et un peu d'amertume pour un vin somme toute modeste.
- Il faut mentionner que 2 dégustateurs trouvent le boisé trop prononcé d'où une note sévère.


Bergerac blanc sec Domaine de l'ancienne cure cuvée Abbaye 1999 : mars 2002
DS13 - LG13 - PP13. Note moyenne : 13 - Prix : 9 euros

- Belle robe dorée, brillante.
- Le nez déploie des notes grasses, d'agrumes, de fruits exotiques (on peut penser à un chardonnay très mûr). Les notes de fruits blancs ainsi qu'un pointe végétale orientent vers le sauvignon.
- La bouche confirme cette maturité, mais elle se révèle lourde, manquant singulièrement d'expressivité et d'élan. Finale un peu amère.


Laurent
Monbazillac "cuvée de l'abbaye" 1997 l'Ancienne cure
mardi 27 juin 2006 08:31:49
avatar
Bu samedi soir

Monbazillac 1997, cuvée de l'Abbaye (90% semillon, 10% muscadelle): robe ambrée. Nez sur le raisin de corynthe, l'orange confite et le miel. Bouche ample, riche, soyeuse d'une très grande intensité aromatique. Très grande richesse en sucres, mais équilibré par une acidité assez énorme (on sent en arrière-bouche une acidité volatile élevée). Vin exubérant mais toute en finesse, et aérien, somme toute smiling smiley

Eric


Eric

Mon blog
Bergerac Rouge "Abbaye" 2001
lundi 13 août 2007 21:52:18
Robe rubis-grenat profond. Nez entre fruits croquant et orange sanguine très prononcée. Praline, fumée. Belle douceur en bouche, tout en étant croquante. Les tannins sont imperceptibles. Jolie acidité. Le tout donne un vin assez cistercien , pas définitivement austère mais sérieux. L’âge l’égaillera-t-il ?? Aucune idée, mais j’aime ce vin ainsi. Bizarrement, c’est le couple orange sanguine / fumée qui lui donne son côté monacal, qui lui donne aussi cette fraîcheur au nez. A l’aération, on découvre la noisette, le kirsch, la mûre !! Toucher de bouche très élégant. Décidemment, un très beau vin !!
Utilisateur anonyme
Re: Monbazillac Domaine de l'Ancienne Cure : cuvée Extase 2003 + cuvée Abbaye 2006
lundi 26 novembre 2007 20:40:10
Monbazillac cuvée Extase Domaine de l'Ancienne Cure 2003 : 16,5/17 - 24/11/07
Cuvée dotée d'une grosse matière mais sachant préserver un bon équilibre. Flaveurs alléchantes de pêche rôtie, de safran. Appréciable longueur, en puissance et en finesse.

Monbazillac cuvée Abbaye Domaine de l'Ancienne Cure 2006 : 15,5/20 - 24/11/07
Le vin, récemment soutiré, est trouble. Matière dodue, gourmande, apparemment bien calibrée pour offrir un maximum de plaisir gourmand.

2 vins proposés à la volée par leur producteur.



Modifié 3 fois. Dernière modification le 27/11/07 15:15 par laurentG.
Domaine de l'Ancienne Cure : cuvée Abbaye 2002
dimanche 20 avril 2008 17:39:51
avatar
Bu ce midi

Cuvée Abbaye 2002 (blanc): robe d'or liquide, presque cuivrée.

Nez superbe sur la marmelade d'orange amère, l'aiguille de pin, la cire d'abeille...

Bouche ample,d'une grande expressivité avec un gras incroyable pour un vin sec. Le tout est soutenu par une acidité tranchante montant crescendo jusquà une finale intense, racée, bouleversifiante.

Une grande émotion plutôt inattendue. C'était la dernière bouteille d'un lot de 6. Elle ne nous avait jamais autant émus. C'est pour cela que la passion du vin ne s'éteindra jamais thumbs down



Eric

Mon blog
Domaine de l'Ancienne Cure : Extase 2002
dimanche 18 janvier 2009 22:28:30
avatar
Je suis très surpris qu'il n'y ait aucun commentaire sur ce beau domaine depuis mon denier commentaire sur l'Abbaye 2002.



Ce coup-ci, c'est la dernière bouteille d'Extase 2002 que j'ai ouvert pour la venue d'Anne et Benji dans le Bergeracois. Je voulais leur montrer ce que pouvait être un grand Bergerac sec.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, la robe est d'un joli doré, laissant des larmes sur les parois du verre.

Le nez est intense, pénétrant sur des notes d'oranges et d'ananas confits, d'encaustique et de vanille (on pourrait songer à un liquoreux).

La bouche est affutée, dense, avec un beau gras et une grande intensité aromatique. La finale est expressive, sur l'orange confite et le miel, avec une légère amertume.

Belle persistance.

Un très beau vin blanc qui a accompagné pas trop mal des Saint-Jacques sur un risotto à la truffe blanche.



Eric

Mon blog
Re: Domaine de l'Ancienne Cure
lundi 19 janvier 2009 06:10:23
Eric
j'avais parlé de ce domaine ,a mon retour de vacance ,il y a 2 ans ,la qualité de leurs monbazillac m'avait enchanté ,comme toujours ,
a signaler ,le trés bon acceuil du personnel et du boss avec son physique de rugbyman winking smiley,personnage que j'avais rencontré à nancy au salon de l'échanson.
Une trés bonne adresse .
Cordialement
Domaine de l'Ancienne Cure Extase 2002
lundi 19 janvier 2009 12:56:22
avatar
Suite de mon post d'hier : j'ai fait goûter le vin ce midi à Bruno Bilancini. Après avoir apprécié le nez, il a été surpris par la bouche, persuadé que c'était un liquoreux (confirmant ce que j'écrivais précédemment). Il a beaucoup aimé, mais situait plus ce vin en Jurançon que 3 kms plus loin... Nous l'avons comparé à notre 2002. Les deux vins sont très différents. A priori, l'ancienne cure a utilisé partiellement des raisins surmûris (passerillés ou botrytisé) alors que ceux de Tirecul étaient "juste" mûrs. Ce qui donne 8 ans après des profils très différents. Plus "Jurançon surmûri" pour l'un, plus "graves blanc à maturité" pour l'autre

En tout cas, le vin a encore gagné en gras et en longueur depuis hier (après 48 heures de carafe!), et ne montre aucun début d'oxydation.

Eric

Mon blog
Re: Domaine de l'Ancienne Cure
samedi 04 avril 2009 10:50:00
J'ai eu le plaisir de rencontrer M.Roche au salon des vignerons indépendants la semaine passée. Très bon accueil, et rencontres intéressantes avec les rouges et rosés et très belle surprise avec la cuvée Extase 2006, Bergerac Blanc sec dont le rapport qualité-prix est à saluer (entre 15 et 20€, mais je crache trop peu sur ces salons pour me souvenir précisément des prix). Dans la chair, la longueur et la qualité de l'élevage ce vin m'a rappelé le grand blanc du Château Revelette, goûté récemment.
Re: Domaine de l'Ancienne Cure
samedi 04 avril 2009 12:41:07
avatar
Vargo,

L'extase blanc sec est à 18€ (pour le 2006). C'est moi aussi le vin qui m'a marqué dans la gamme en 2005 et 2006, et plus généralement si les vins me semblent réussis dans les trois gammes (blanc sec, rouge et liquoreux), ce sont les blancs secs dont le style me plaît le plus.

Mathieu
Re: Domaine de l'Ancienne Cure
samedi 13 mars 2010 19:31:18
L'extase en blanc sec, c'est délicieux (amours, délices et orgues). Mais le bergerac sec, jour de fruit, millésime 2009 (déjà !), c'est très bon aussi et c'est à 6€. Comme nez, je dirais abricot et plutôt confit dans le miel ou la cire d'abeille. Je n'aurais sans doute pas pensé à la cire, mais en relisant plus haut une dégustation sur une extase 2002, le mot m'est venu au nez. En bouche, je le trouve frais, équilibré. Je ne sais pas en dire beaucoup plus, mais j'aime bien.

Jean-Paul
Domaine de l'Ancienne Cure-Bergerac-Jour de Fruit 2009
mardi 19 avril 2011 14:10:57
avatar
Domaine de l'Ancienne Cure-Bergerac-Jour de Fruit 2009

Un vin à la robe brillante, peu intense. En bouche pas une grosse matière mais un plaisir simple. Le vin est digeste, gourmand. Une valeur sûr pour un prix pas excessif!

-
Mathieu - LPV Vaucluse
Mon Twitter: Dufraism
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

En ligne(193)

Anonymes: 159
Record de membres connectés: 90 le mercredi 13 mars 2013 17:44:39
Record d'anonymes connectés: 936 le mardi 20 novembre 2012 19:04:22
    -L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

© www.lapassionduvin.com, 2006