Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil
lapassionlogo1
 
Home Qui sommes-nous ? Nos archives La charte Forum Recherche Liens amicaux Millésimes Mail

clos du tue boeuf et thierry puzelat

Envoyé par verre a soif 
Re: thierry puzelat pétillant naturel 2006
jeudi 10 février 2011 11:50:55
avatar
Loire
Une visite chez Thierry Puzelat !

Le chic anglais, c'est tout de même quelque chose ! grinning smiley

[www.guardian.co.uk]
In Cot we trust 2007
vendredi 18 février 2011 17:01:10
Bu hier soir à l'aveugle

Nez déroutant, je pars en Rhône nord, ça sent le poivre, c'est floral et très frais,
La bouche est croquante, fruité, légèrement épicé, c'est assez "fougueux" mais agréable, la persistance est correct,
Un vin croquant très plaisant et très digeste, j'ai beaucoup aimé,

David
Re: clos du tue boeuf et thierry puzelat
vendredi 18 février 2011 17:47:43
avatar
Le nom exact de la cuvée est je crois K.O. "In Côt we trust".

Je rejoins les impressions de David, ce vin a très bien évolué après une longue fermeture. Ma dernière bouteille (hélas), la plus "ouverte", beaucoup de fleurs (violette) et d'épices. Beaucoup de fruit croquant aussi. Jolie longueur. Un côté sauvage dans ce vin sans SO2 à la mise, mais une certaine droiture, ça file, ça persiste longtemps! rien à voir avec la phase austère des bouteilles précédentes.

A noter que le vin ne présentait aucune trace d'oxydation, et qu'il tient très bien à l'aération.

Jad.
Clos du tue boeuf et thierry puzelat - Buisson Pouilleux 2009
vendredi 18 mars 2011 10:33:50
Le Buisson Pouilleux 2009, blanc

dégusté juste après l'ouverture, sans aucun carafage (ce qui fut une erreur car le vin a clairement manqué d'aération)

robe: jaune vert, chose surprenante des microbulles se forme sur le verre. De belles jambes grasse accrochent les paroies du verre,
nez: peu causant, assez minéral (silex légèrement ferreux) une pointe citronnée
en bouche: on est surpris par le gaz carbonique très présent. après avoir sécoué le verre la surface du vin se couvre de bulle... en bouche donc (2ème essai) l'attaque est franche avec un beau volume et beaucoup de fraicheur, la finale est légèrment saline.

au final un bon vin, digeste, qui manque un peu de complexité, mais qui aurait mérité d'être encore un peu attendu ou au moins bien aéré.

Armand
Re: Clos du tue boeuf et thierry puzelat
dimanche 26 février 2012 22:25:16
avatar
Une visite chez Thierry Puzelat !

[www.wineterroirs.com]
big
Clos du tue boeuf Cheverny frileuse 2010
mercredi 28 mars 2012 20:03:46
avatar
Clos du tue boeuf Cheverny frileuse 2010 : A l'ouverture, le nez est discret, les arômes se développent petit à petit : notes florales, ananas frais, minéral. L'attaque est souple, le milieu de bouche est extremement agréable et d'un très bel équilibre. La finale est citronée et de longueur moyenne. Excellent.

" Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir."



Modifié 1 fois. Dernière modification le 29/03/12 08:07 par big.
Thierry Puzelat - Pétillant Naturel
lundi 02 avril 2012 20:23:58
avatar
Thierry Puzelat - Pétillant Naturel / Bu au restaurant La Grappe d'or* à Torgny - 01/04/2012

Pas noté le millésime (je pensais que c'était du NM), mais c'était sur des arômes de jeunesse.

Nez "rond", sirop sucré, pâte d'amande. Attaque sur le miel de fleurs, avec une belle vivacité, une bulle fine et une impression générale de fraîcheur herbacée. La finale est assez intense, avec le retour d'arômes miellés. J'ai adoré. TB.

* Faisait partie de la Sélection de vins au verre en accord avec les Gros Gris de l’Ourchet, écume de laitue à l’herbe tendre, caviar des champs. Coulis de haricots de Soissons parfumé au safran gaumais.

Le choix de vins "naturels" est une initiative qui m'a beaucoup plu et qui s'accordait bien avec la cuisine mi-tradi/mi-moderne (un peu de moléculaire) du resto. Première rencontre également pour mon grand-père qui a bien apprécié les vins.

" L'épée use le fourreau, dit-on quelquefois. Voilà mon histoire. Mes passions m'ont fait vivre, et mes passions m'ont tué. "
Jean-Jacques Rousseau
Entretien avec Thierry Puzelat
mardi 10 avril 2012 16:57:14
avatar
Entretien
A la recherche des ayatollahs du vin : Thierry Puzelat.

[www.vindicateur.fr]
Re: Entretien avec Thierry Puzelat
mardi 10 avril 2012 17:46:11
Je ne connais pas assez bien ses vins, mais son propos est un condensé de bon sens. Difficile de débattre la-dessus.
Re: Entretien avec Thierry Puzelat
mercredi 11 avril 2012 09:57:46
avatar
Je soucris aussi a ce discours plein de bon sens et qui decrit bien l'etat d'esprit d'un producteur responsable des vins qu'il produit... dans le bon comme le moins bon (et j'ai goute les 2 chez lui)
Clos du tue boeuf "p'tit blanc" 2010
mardi 15 mai 2012 20:04:16
avatar
Vin de Table Clos du Tue Bœuf « Le P’tit Blanc du Tue Bœuf » 2010
Commentaire le lendemain de l’ouverture
Nez de citron confit, mentholé, d’anis qui ne bouge pas à l’aération.
La bouche est tendue, citronée avec un joli gras et une belle ampleur. C’est un peu monolithique mais la finale de longueur correcte sur la menthe fraiche et le citron en font un vin pas si p’tit que ça. Bien +.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 01/09/12 21:05 par enzo d'aviolo.
Clos du tue boeuf Cheverny la Caillère 2010
jeudi 07 juin 2012 21:36:01
avatar
Cheverny Domaine Clos du Tue-Bœuf « La Caillère » 2010
Nez de vin peu protégé, frais, sur le cassis, la framboise, la groseille, avec un trait de vert et une touche animale.
La bouche est ronde et souple à l’acidité haute mais gourmande sur le coulis de framboise. Bien qu’elle ne soit pas très dense, la matière est salivante, plus délicate et fine que puissante, avec un bon volume. Bonne longueur finale sur les fruits rouges pour un vin qui se boit facilement, peu varietal, et sans défaut. Bien ++.
Re: clos du tue boeuf et thierry puzelat
vendredi 08 juin 2012 11:50:16
J'aime moi aussi beaucoup ce vin et je me retrouve assez bien dans ta description; mais moi je lui mets un Très Bien winking smiley

Blague à part, pour juger de l'évolution des 2010 du domaine depuis plus d'un an (donc depuis la mise), je pense que cela va encore beaucoup gagner...

Nicolas
[entrovin.blogspot.com]
Re: clos du tue boeuf et thierry puzelat
vendredi 08 juin 2012 13:53:41
avatar
Bah écoute je découvre et c'est une bouteille qu'on m'avait donné, mais ça donne envie de regouter avec un peu d'âge pour voir l’évolution, en tout cas typiquement des vins de la tendance "nature" que je peux boire avoir plaisir.
Cheverny Clos du tue boeuf "Frileuse" 2010
samedi 01 septembre 2012 21:06:57
avatar
Cheverny Domaine Clos Tue-Bœuf « Frileuse » 2010
Sauvignon, Fié gris et Chardonnay.
Nez exubérant de fleurs, exotique, de poire tel un muscat puis à l’aération avec des notes de terre humide et végétales qui font plus penser à un sauvignon avec une touche anisée. Nez original.
La bouche est ronde, assez volumineuse avec du gras et un bel équilubre même si le vin ne joue pas le registre de la tension. Bonne longueur finale citronnée salivante avec un peu d’amertume. C’est bon. Bien ++.
BnM
Clos du tue boeuf et thierry puzelat La Caillère 2002
mercredi 02 janvier 2013 16:39:19
Clos du tue boeuf La Caillère 2002

cuvée de pinot noir

robe claire, à peine tuilée sur le disque
très joli nez sur la fraise et la cerise, d'une fraicheur et d'une netteté superbe
en bouche c'est un vin de demi-corps, fluide, gouleyant, toujours ce fruité "frais", d'une bonne persistance.
L'évolution se perçoit sur la finale, tendant un peu sur la rose.
La bouteille ne fait pas long feu, tant chez les amateurs que les novices réunis ce soir là.

Une belle surprise!

Cdlt,
benjamin
Les Puzelat
lundi 07 janvier 2013 20:49:34
avatar
Portrait
Les frères Puzelat sur la scène alternative du vin naturel.

[www.humanite.fr]
Clos du tue boeuf et thierry puzelat - Buisson Pouilleux 2009
mardi 22 janvier 2013 21:44:14
Clos du tue boeuf. Thierry puzelat - Buisson Pouilleux 2005.

Gasp, la robe turbide me vaut déjà quelques sarcasmes de mon épouse...Non, c' est pas vrai !!angry smiley Un fin perlant ne me dérange pas, bien au contraire, mais là, on dirait vraiment que le vin est reparti en fermentation !!! Carafage, long secouage intense, dans un sens, et puis dans l' autre, pour le remettre sur les rails...Nez sur la poire, la prune (reine claude), un coté floral tirant vers l' acacia, un coté foin mouillé, un peu épicé (gingembre, poivre) : le tout dessine une empreinte parfumée singulière, plutôt sympathique, mais aussi un peu dérangeante, par son coté oxydatif, un poil fermentaire qui, pour moi, manque de précision, d' élégance, de réglage en fin de compte, comme si on avait laissé faire...Mais je comprend que des gens aiment çà, c' est facile, simple à boire et somme toute plutôt agréable.
La bouche est coulante, fruitée, parfumée, mais sans grand relief, un peu monocorde, tant elle m' évoque un clone de tant de vins dits nature qui, d' une région à l' autre, ont ce même goût de vin pas fini ou qui a grandit tout seul. Oh, pas désagréable, mais pas très lumineux, pas très spirituel et manquant à mon goût de cette transparence des vins qui ont une âme. Mais comme la vie n' est pas faite d' une seule pièce, je reconnais sincèrement que la persistance minérale qui me caresse le palais en écrivant ces mots, me donne du plaisir. winking smiley

Daniel
SARL Puzelat-Bonhomme, Vin de France (Touraine), La Tesnière, Pineau d'Aunis, 2012
lundi 23 septembre 2013 18:21:20
avatar
SARL Puzelat-Bonhomme, Vin de France (Touraine), La Tesnière, Pineau d'Aunis, 2012

Bouchon en joli liège.
Carafé trios heures, il a bien fallut ça pour dissiper la volatile.
La couleur est surprenante, cerise translucide, avec le disque incolore.
Le nez est poivré, légèrement musqué, et les petits fruits rouges sont marqués par la ou le nature : ça sent le fermenté.
La bouche est peu concentrée mais équilibrée. Très poivrée, elle libère du fruit rouge acidulé et on retrouve le côté fermenté.
C’est jeune et encore un peu astringent. La persistance poivrée est assez énorme.
C’est un peu trop nature à mon goût : moyen +


Sur leur site ils parlent bien de l'appellation Touraine, mais sur la bouteille, je l'affirme, c'est noté Vin de France !

Benoît L. - LPV Lyon 2
SARL Puzelat-Bonhomme, Touraine Sauvignon 2011
mercredi 19 février 2014 15:09:01
avatar
SARL Puzelat-Bonhomme, Touraine Sauvignon 2011

un vin qui hésite entre pomme et acétate au premier nez et qui au second n'hésite plus. C'est bien pomme et acétate.
En bouche, c'est grossier, sans finesse. voilà comment on passe d'archétypal à caricatural.
sans intérêt pour moi si ce n'est d'enrichir le débat.

Jérôme Pérez
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

En ligne(208)

Anonymes: 182
Record de membres connectés: 90 le mercredi 13 mars 2013 17:44:39
Record d'anonymes connectés: 936 le mardi 20 novembre 2012 19:04:22
    -L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

© www.lapassionduvin.com, 2006